Pourquoi les poumons font-ils mal??

Les patients utilisent souvent l'expression «douleur dans les poumons» pour décrire leur état, et les médecins l'utilisent également. Un tel symptôme est le signe de nombreuses pathologies. Le tissu pulmonaire lui-même a une structure spéciale - il ne contient pas de terminaisons nerveuses. Par conséquent, l'état lorsque les poumons sont douloureux indique le fait que des processus pathologiques ont affecté leur membrane - plèvre ou bronches, trachée. La douleur peut être différente en termes de localisation et de gravité, survenir soudainement ou être de nature prolongée. De telles manifestations dans les poumons ne peuvent être ignorées; un diagnostic urgent est nécessaire et leur cause doit être établie.

Quels changements dans le corps humain peuvent provoquer des douleurs pulmonaires

Le corps humain est unique. Une altération des performances de l'un des organes ou systèmes a un effet notable sur les autres. La douleur dans les poumons est exactement un tel phénomène. Ce symptôme peut indiquer non seulement le développement de maladies du système respiratoire, mais également des dysfonctionnements du système cardiovasculaire, des tissus nerveux et musculaires, des intestins, du pancréas, de la colonne vertébrale, des articulations.

Les causes de la douleur dans les poumons ou la poitrine sont très diverses. Le symptôme principal est complété par de nombreuses autres manifestations. Il est important de savoir quelles maladies peuvent modifier le bien-être. Les plus courants et les plus dangereux doivent être examinés en détail..

1. Inflammation des poumons

L'incidence maximale de la pneumonie est traditionnellement observée en hiver et pendant les saisons de transition - à l'automne et au printemps. Le diagnostic est confirmé par des patients d'âges différents, souvent des enfants malades. La principale raison du développement de l'inflammation est l'infection de l'agent causal (streptocoque, staphylocoque, chlamydia, mycoplasme, bacille hémophile, plusieurs types de virus, pathogènes fongiques) dans les poumons dans un contexte de diminution de l'immunité.

La maladie peut provoquer:

  • la présence de maladies des bronches, des poumons, des organes ORL de nature chronique;
  • tabagisme stable;
  • développement de l'insuffisance cardiaque à un stade décompensé;
  • maladies provoquant un déséquilibre hormonal;
  • la présence d'une immunodéficience;
  • chirurgie pratiquée sur la poitrine;
  • alcoolisme.

Les gens croient à tort qu'une douleur intense sera caractéristique de la pneumonie et apparaîtra immédiatement. Ce n'est pas le cas - les poumons ne font pas mal dans la période initiale, généralement le symptôme apparaît plus tard. Les signes courants indiquant une inflammation comprennent:

  • l'apparition d'une toux, d'abord sèche et caractérisée comme rare, unique, puis intrusive, avec séparation des expectorations;
  • toute activité physique s'accompagne d'un essoufflement;
  • la température corporelle augmente légèrement, des frissons se font sentir, des sueurs froides apparaissent;
  • une sensation de grande faiblesse dans les jambes et les bras;
  • pâleur de la peau, lèvres bleues, ongles;
  • la tachycardie se manifeste;
  • Forts maux de tête.

La douleur avec pneumonie peut se propager non seulement dans la poitrine, ressentie dans le dos et les côtés (du côté où il y a une inflammation). Ils ont un caractère douloureux, les poumons sont plus douloureux en toussant ou en inspirant. Si l'inflammation est bilatérale, les sensations couvrent toute la poitrine, l'entourent. Les côtes peuvent faire mal, la zone sous l'omoplate. Si la pneumonie se produit avec des complications, la douleur dans les poumons est déterminée par la brûlure. Le symptôme peut persister après la récupération. Dans ce cas, les médecins parlent de douleurs fantômes dans les poumons, cela se produit pour des raisons psychosomatiques..

La pneumonie est diagnostiquée par écoute, radiographie pulmonaire ou fluorographie, test sanguin. Le traitement implique la nomination de médicaments anti-inflammatoires, d'antibiotiques, de médicaments pour faciliter la séparation et le retrait des expectorations, des vitamines et des médicaments immunostimulants. Boire beaucoup d'eau. La physiothérapie, la nutrition spéciale, la thérapie par l'exercice sont utilisées..

2. Inflammation de la plèvre

La plèvre est la membrane séreuse qui recouvre les poumons. Les processus inflammatoires affectant ce tissu provoquent une pleurésie. La maladie peut être associée à des infections ou à des causes non infectieuses, elle s'accompagne de douleurs dans les poumons. Les principales conditions préalables à l'apparition d'une pleurésie sont les suivantes:

  • infections bactériennes, virales, fongiques, lésions des tissus parasitaires;
  • la présence de tuberculose, syphilis, brucellose, tularémie;
  • conséquences des blessures à la poitrine ou de la chirurgie;
  • la présence de tumeurs malignes et de métastases dans la plèvre;
  • complications des crises cardiaques - myocarde et poumon;
  • développement d'une leucémie;
  • les maladies du tissu conjonctif de nature diffuse;
  • pancréatite.

Les poumons peuvent souffrir de pleurésie de différentes manières. Les plus caractéristiques sont les descriptions de patients suivantes:

  • douleur intense et sévère dans les poumons et le sternum, elle s'affaiblit si vous retenez votre souffle pendant une longue période;
  • des douleurs aiguës et aiguës de nature unilatérale se produisent lors de la toux, de la conversation, de tout mouvement;
  • selon l'emplacement de la lésion de la plèvre (par exemple, douleur au fond des poumons ou au-dessus), les parties proches du corps peuvent également faire mal - zones du cou ou de l'abdomen, ceinture scapulaire.

Il existe d'autres signes d'inflammation pleurale - essoufflement et essoufflement, toux sèche, teint bleuâtre.

Pour clarifier le diagnostic, des études sont nécessaires:

  • effectuer une analyse générale d'un échantillon de sang;
  • Radiographie (des photographies de la poitrine en position debout et couchée sont nécessaires);
  • évaluation des organes de la poitrine par tomodensitométrie;
  • biopsie du tissu pleural et pulmonaire;
  • thorascopie.

Le régime de traitement pour se débarrasser de la douleur dans les poumons et d'autres signes de pleurésie dépend de ses causes et de son type. Des médicaments, des antibiotiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des analgésiques et des médicaments pour améliorer la fonction cardiaque et l'état vasculaire sont indiqués. Si l'exsudat se forme en volumes importants, il est pompé ou un drainage est établi. Dans les cas graves, un traitement chirurgical est prescrit - pendant la chirurgie, les zones gravement touchées de la membrane pleurale sont retirées.

3. Trachéite

Lorsqu'une infection affecte les muqueuses de la trachée, une trachéite se développe. Cette maladie s'accompagne également d'une sensation de douleur dans la région des poumons - souvent derrière le sternum. Son développement est facilité par:

  • hypothermie sévère du corps;
  • microclimat brut dans une pièce dans laquelle une personne séjourne depuis longtemps;
  • surtout l'air inhalé, dangereux quand il fait trop froid, très humide ou sec;
  • irritation des muqueuses lors de l'inhalation de toxines, gaz, poussières;
  • exposition à divers allergènes;
  • tabagisme actif, inhalation de fumée de cigarettes.

Le principal symptôme de la trachéite est une toux persistante, paroxystique, aboyante et épuisante. Avec lui, le mucus et les expectorations sont libérés avec un mélange de pus. La douleur dans les poumons en tant que symptôme de la maladie est décrite comme suit - elle est ressentie au sommet du sternum, a un caractère de "grattage" constant. Avec tout effort physique, et surtout avec des attaques de toux, le sternum et les poumons commencent à faire plus mal. La température corporelle augmente généralement légèrement, un mal de gorge se fait sentir. Un médecin à l'examen révèle une augmentation des ganglions lymphatiques. Le patient se plaint de fatigue et de faiblesse générales..

La maladie est confirmée par l'analyse des plaintes du patient, le médecin procède à un examen physique, l'envoie à une laryngotrachéoscopie. Un test sanguin clinique, une étude des frottis du nez et de la gorge et une analyse des expectorations sont prescrits. Médicaments antitussifs et antibactériens, vitamines, aérosols, inhalations à base d'huiles essentielles, des compresses chaudes sont utilisées comme agents thérapeutiques.

4. Bronchite

La bronchite est une maladie dans laquelle la douleur se dégage des poumons. Il est souvent confirmé chez les personnes de tout âge. Il provoque une inflammation des bronches. Les facteurs contribuent au développement de la maladie:

  • sensibilité aux maladies respiratoires;
  • exposition prolongée à l'air froid;
  • faible humidité dans la pièce;
  • exposition à la poussière et aux produits chimiques;
  • climat et écologie défavorables;
  • fumeur;
  • hérédité.

Une forte toux avec un flegme vert est le principal symptôme de la bronchite. Il persiste jour et nuit. Maux de gorge, crampes. Une respiration sifflante se fait entendre lors de la respiration, elle est décrite comme laborieuse. La température monte.

Au début, une légère douleur dans la poitrine est ressentie. Si les symptômes sont ignorés et que le traitement n'est pas commencé à temps, ces manifestations augmenteront. Le phénomène inverse, lorsque les poumons sont moins douloureux, est observé lors du traitement. Le médecin prescrit des médicaments antiviraux et antibactériens, des médicaments - anti-inflammatoires et anti-caloriques, expectorants. Le frottement, la moutarde, les compresses et l'inhalation donnent un bon effet..

5. cancer du poumon

Le développement d'un cancer des poumons s'accompagne de douleurs. Ce type de cancer est très fréquent, se produit lorsqu'il existe des conditions préalables:

  • exposition constante aux poumons de substances cancérigènes pendant le tabagisme, y compris passive;
  • la présence de maladies pulmonaires chroniques;
  • mauvaises conditions environnementales;
  • profession associée à l'exposition à des facteurs dangereux;
  • la présence de la maladie chez des proches parents.

Le cancer des poumons peut se manifester par des signes communs:

  • toux forte et persistante;
  • l'apparition de sang dans la décharge pendant l'expectoration;
  • essoufflement, essoufflement grave;
  • l'apparition de symptômes d'insuffisance cardiaque;
  • forte perte de poids;
  • fièvre persistante;
  • la présence d'anémie;
  • la voix change, elle devient rauque, grinçante;
  • fatigue, faible capacité de travail.

La douleur dans le cancer du poumon dépend du type de tumeur, de sa localisation sur l'organe, de la présence de métastases. La plupart des patients indiquent qu'ils ont des douleurs pulmonaires. Pour décrire la manifestation, ils utilisent une caractéristique - une douleur douloureuse constante dans les poumons, qui devient parfois terne. Il se fait sentir à l'endroit où se trouve la tumeur. Avec des métastases, le cou, le dos, les épaules, les bras, les douleurs, les sensations deviennent plus lumineuses la nuit, caractérisées comme des douleurs aiguës.

Les principales méthodes de diagnostic des processus oncologiques dans les poumons sont l'évaluation des radiographies, des résultats de bronchoscopie et des biopsies. Le traitement dépend de l'étape du processus. Un cours de chimiothérapie est prescrit, une technique de radiothérapie est appliquée, l'ablation chirurgicale de la tumeur.

6. Infarctus du myocarde

Une douleur intense dans les poumons sans toux peut être le signe d'une maladie mortelle - l'infarctus du myocarde. Il provoque la mort rapide des cellules du tissu cardiaque en raison d'une violation de son approvisionnement en sang.

Peut contribuer à une crise cardiaque:

  • la présence d'une pression artérielle stable et élevée chez l'homme;
  • prédisposition héréditaire;
  • diabète sucré;
  • boire et fumer régulièrement;
  • augmentation du taux de cholestérol dans le sang;
  • causes héréditaires;
  • une peur intense;
  • stress prolongé.

Les douleurs dans les poumons, dans le sternum ont un caractère compressif long (plus de 15 minutes), sont décrites comme douloureuses, très fortes. Parfois, il y a une tendance à se résorber pendant une courte période, mais ensuite ils se posent à nouveau, s'intensifiant. Non seulement le sternum peut faire mal, les sensations donnent au côté gauche - le bras, l'omoplate, l'épaule, la mâchoire, l'oreille. Le symptôme n'est pas supprimé après l'utilisation de nitroglycérine. Une douleur peut apparaître dans les poumons lors de l'inhalation. Il y a une grande anxiété, il y a une peur claire de la mort. Le cœur peut fonctionner par intermittence, la pression reste au niveau normal, il y a un mal de tête sévère, des troubles gastro-intestinaux.

Une personne a besoin d'une réanimation urgente - il est nécessaire d'effectuer une respiration artificielle et un massage cardiaque indirect, puis une hospitalisation est nécessaire. Le traitement vise à soulager la douleur dans les poumons et le sternum, à prévenir d'autres nécroses tissulaires et autres complications.

7. Thromboembolie pulmonaire

Le blocage soudain d'un thrombus artériel pulmonaire est caractéristique de la thromboembolie. Les conséquences de ce phénomène se développent très rapidement, provoquant souvent une mort subite.

Plusieurs raisons principales provoquent cette condition:

  • la présence d'une thrombose veineuse de jambe;
  • thrombophlébite;
  • hypertension;
  • maladie coronarienne;
  • rhumatisme;
  • cardiomyopathie.

Les principaux signes courants d'un état pathologique sont considérés comme une baisse brutale de la pression artérielle, une perte de conscience, l'apparition d'un essoufflement, une respiration fréquente et une tachycardie. La douleur est d'une nature particulière. Tout d'abord, il y a une sensation d'inconfort dans les poumons. Ensuite, la douleur devient extrêmement vive, déchirante dans la nature, elle est localisée dans le sternum, parfois au-delà de ses limites. Le symptôme persiste pendant plusieurs minutes, parfois très longtemps - plus d'une heure.

La thromboembolie pulmonaire est confirmée par un examen physique, après évaluation des résultats d'un ECG, d'une analyse de la biochimie sanguine, d'un échocardiogramme ou d'une radiographie. Le patient doit se reposer - il n'a tout simplement pas le droit de se lever, de bouger. Il a besoin de soins intensifs. Dans un état menaçant le pronostic vital, une réanimation est effectuée - ils sont connectés à un appareil de ventilation pulmonaire artificielle, une oxygénothérapie est utilisée. Ils injectent des médicaments contre la viscosité du sang pour réduire le nombre de plaquettes. Selon les indications, l'ablation chirurgicale des caillots sanguins est effectuée avec l'installation de «capteurs» spéciaux pour eux - tamis spéciaux.

8. Névralgie

Le principal symptôme de la névralgie intercostale est une douleur dans les poumons, la plupart des gens s'associent à une maladie cardiaque, à l'estomac ou à une inflammation. La maladie est la conséquence de pathologies de la colonne vertébrale, de nature inflammatoire ou dégénérative. De tels changements entraînent une compression, un pincement des racines nerveuses des nerfs intercostaux dans la colonne thoracique - il semble donc que les poumons soient très douloureux.

Provoque la névralgie suivante:

  • maladies infectieuses;
  • pathologie du système nerveux;
  • processus tumoraux dans la colonne vertébrale, les côtes;
  • changements pathologiques dans les vertèbres, les disques intervertébraux;
  • usage prolongé de médicaments.

La douleur dans les poumons est constante ou se produit périodiquement, elle peut être aiguë, aiguë, très prononcée, brûlante. Il se propage le long de la colonne vertébrale, redonne au bras, l'omoplate. Si vous toussez pendant une attaque, vos poumons sont très douloureux à l'avant, pour soulager un tel symptôme, vous devez vous pencher en avant et appuyer votre main contre votre poitrine.

Pour confirmer la maladie, le diagnostic différentiel, MTR ou CT, l'électrospondylographie, la radiographie, la discographie (contraste) sont utilisés. Pour la thérapie, des sédatifs, des relaxants musculaires, des anti-inflammatoires, des analgésiques sont prescrits. Massage illustré (traditionnel et acupression), acupuncture, thérapie manuelle.

Autres causes de douleur

La douleur pulmonaire est un symptôme d'autres maladies. La liste comprend:

  • l'asthme bronchique;
  • infections respiratoires;
  • grippe;
  • tuberculose;
  • abcès pulmonaire
  • emphysème
  • infarctus pulmonaire;
  • pneumothorax;
  • angine de poitrine;
  • l'ostéomyélite;
  • goutte;
  • myosite;
  • pancréatite
  • l'ostéomyélite;
  • blessures
  • la présence de corps étrangers dans les bronches, les poumons;
  • zona;
  • sciatique (thoracique).

Quel spécialiste contacter

Si une personne a remarqué que ses poumons sont douloureux, ne vous soignez pas et remettez une visite à un établissement médical. Habituellement, le patient principal présentant un tel symptôme est le thérapeute. Sur la base des résultats des procédures d'examen et de diagnostic, il détermine pourquoi les poumons sont douloureux et prescrit un traitement. Si nécessaire, oriente le patient vers des collègues - spécialistes travaillant dans les domaines suivants:

  • pneumologie;
  • oto-rhino-laryngologie;
  • cardiologie;
  • oncologie;
  • cardiologie;
  • phthisiologie;
  • traumatologie.

Prévention de la douleur pulmonaire

Les médecins conseillent de suivre les recommandations qui aideront à maintenir une bonne santé et à éviter l'apparition d'un symptôme désagréable et dangereux - douleur dans les poumons. Il est nécessaire:

  • arrêter immédiatement de fumer;
  • Ne commencez pas le rhume, si leurs signes apparaissent, consultez un médecin;
  • la raison pour laquelle les poumons blessés peuvent être des maladies dentaires, des problèmes avec les organes ORL, donc leur traitement est nécessaire;
  • ne laissez pas l'hypothermie, les courants d'air, vous devez porter des vêtements en fonction de la saison et de la météo;
  • mener une vie active, beaucoup de temps est au grand air.

La douleur et la faiblesse des poumons peuvent être le symptôme de maladies dangereuses. Elle s'accompagne d'autres signes, leur association permet de suspecter une pathologie spécifique. Les poumons peuvent être malades de différentes manières, la détermination de la nature des sensations aide également au diagnostic. Pour clarifier l'état du patient, il est nécessaire de faire de la fluorographie, des radiographies thoraciques (dans différentes projections), des tests sanguins, des expectorations, des urines. Pour se débarrasser de la douleur pulmonaire, un traitement est nécessaire, ses caractéristiques dépendent du diagnostic confirmé.

Vous avez trouvé un bug? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Douleur de toux dans les poumons - les principales causes et la bonne approche du traitement

La douleur dans les poumons pendant une toux est un compagnon fréquent des maladies du système respiratoire. Dans le même temps, les maladies d'autres organes peuvent également provoquer une gêne. Un seul point est alarmant: le tissu pulmonaire ne peut pas faire mal. Cela est dû aux particularités de leur innervation. Il n'y a aucune terminaison nerveuse dans les poumons qui donnerait au système nerveux central un signal de douleur. Qu'est-ce qui fait alors mal? Nous parlons très probablement de neurones sensibles situés dans le tissu pulmonaire, qui répondent au réflexe de toux avec irritation..

Néanmoins, la question doit être examinée: pourquoi les poumons font-ils mal en inspirant ou en toussant et quelles maladies provoquent un symptôme désagréable?

Les principales causes de douleur pulmonaire

Même un spécialiste expérimenté sans examens de soutien ne pourra pas déterminer d'où vient l'inconfort, des poumons ou d'autres organes de la cavité thoracique. Se distingue uniquement par la nature du symptôme qui inquiète le patient: la pneumonie ou l'infarctus du myocarde est impossible, surtout chez les personnes âgées.

Les raisons de l'apparition de la clinique peuvent être divisées en deux groupes:

  1. Sortant du système respiratoire.
  2. Autre.

Plus souvent, le facteur étiologique de l'apparition de la douleur est l'infection des poumons, des bronches, de la plèvre.

Les maladies sont présentées ci-dessous:

  • Bronchite.
  • Pneumonie.
  • Pleurésie.
  • Tuberculose.
  • Cancer du poumon.
  • L'asthme bronchique.
  • Silicose.
  • Pneumothorax.

La douleur pulmonaire sans toux est généralement causée par des causes extrapulmonaires. Mais il y a des exceptions, par exemple, des maladies du système cardiovasculaire peuvent survenir avec une toux.

Les autres sources sont les suivantes:

  1. Angor stable, infarctus du myocarde.
  2. Névralgie.
  3. Ostéochondrose, hernie intervertébrale.

Pour comprendre pourquoi les poumons font mal avec ou sans toux, la nature du symptôme doit être analysée..

Douleur pulmonaire - sévère ou légère

Lors de la recherche diagnostique, le degré d'intensité des symptômes joue un grand rôle. La douleur aiguë est inhérente aux maladies aiguës ou à une période d'exacerbation d'un long courant. Par exemple, la pneumonie, la pleurésie, la bronchite aiguë, le pneumothorax, la névralgie, la crise cardiaque ou l'angine de poitrine provoquent une douleur aiguë à divers endroits.

Important! Si une douleur aiguë survient après une lésion traumatique de la région des poumons, vous devez contacter une ambulance, car cela peut être un pneumothorax, ce qui entraîne un effondrement pulmonaire.

Faible, douloureux et tirant - une caractéristique d'un processus chronique et lent. Pleurésie limitée, tuberculose, cancer du poumon, silicose, asthme bronchique peuvent en être la cause..

L'ostéochondrose, les hernies provoquent une douleur légère, mais avec une pincée de la racine nerveuse, une crise de douleur intense commencera.

Inhalation de douleur pulmonaire

Pleura, côtes, muscles intercostaux sont impliqués lors de la respiration. Lors de l'inhalation, une tension se produit dans le diaphragme et les muscles, à la suite de laquelle le volume de la poitrine augmente, les poumons s'étirent et aspirent de l'air.

La douleur peut survenir en raison d'une blessure aux côtes, par exemple, une fracture, lorsque, avec une tension musculaire, les tissus environnants sont blessés par un fragment osseux. La violation et l'inflammation des nerfs provoquent également une gêne lors d'une respiration profonde. Les causes énumérées sous forme de douleur dans les poumons sans fièvre et toux.

Le processus inflammatoire des feuilles pleurales provoque des douleurs lors de l'acte de respirer.

Douleur de toux

Les infections des voies respiratoires provoquent une douleur dans les poumons lors de la toux, mais en même temps, le patient s'inquiète de la fièvre, d'autres signes d'intoxication.

Sans fièvre et inflammation, les poumons toussent en raison des processus suivants:

  • Bronchite chronique due au tabagisme, tandis que la toux se fera avec des expectorations brunes ou jaunes.
  • La silicose s'accompagne d'une toux improductive.
  • L'asthme bronchique survient avec toux, écoulement muqueux, crachats visqueux.
  • Angine de poitrine, infarctus du myocarde, qui survient avec stagnation du sang dans la circulation pulmonaire.
  • Le pneumothorax provoque une douleur thoracique sévère, la peur de la mort, une toux sèche.

Lors d'une infection respiratoire, d'une laryngite et d'autres maladies accompagnées d'attaques sévères, les poumons font mal après la toux.

Douleur dans le poumon gauche, douleur dans le poumon droit

Un symptôme localisé peut se produire à la fois dans les infections et dans d'autres processus. Le tableau clinique, plus prononcé à gauche, indique des problèmes cardiaques. Dans ce cas, la douleur donne dans le bras, l'oreille à gauche.

Pleurésie, pneumonie focale, abcès pulmonaire, tuberculose, cancer ont une lésion unilatérale. Dans le même temps, le côté gauche ou droit sera à la traîne lors d'une respiration saine lorsque l'inhalation, une respiration sifflante ou un affaiblissement de la respiration peuvent être entendus à la surface des poumons.

Un symptôme unilatéral aigu indique un pneumothorax, une rupture de kyste.

Douleur pulmonaire et fièvre

Si la température augmente pendant la toux, le patient présente l'un des processus inflammatoires aigus: pneumonie, pleurésie, trachéite, bronchite. Dans ce cas, la marque du thermomètre peut monter à 39-40 ° C.

Les maladies s'accompagnent de symptômes d'intoxication:

  1. Faiblesse, fatigue, somnolence.
  2. Maux de tête, vertiges.
  3. Douleur dans les yeux, les muscles, les articulations.
  4. Muqueuses sèches.
  5. Pâleur.

Le cancer du poumon, la tuberculose s'accompagnent d'une fièvre de bas grade, que le patient peut même ne pas remarquer.

résultats

La toux, si elle apparaît sans symptômes secondaires d'un rhume, peut être le signe d'une grande variété de maladies, et pas seulement pulmonaires. Il peut s'agir d'une toux cardiaque, allergique, réflexe, due à des problèmes d'estomac, etc. Les scientifiques appellent jusqu'à 50 de ces raisons, et elles ne sont pas toujours inoffensives. Et le plus souvent, ce sont des preuves de pathologies cachées ou de processus chroniques.

Si une douleur dans la poitrine (en particulier de nature constante) rejoint la toux, ce symptôme nécessite sans aucun doute une réponse immédiate et un médecin. L'automédication dans ce cas est inacceptable, car différentes raisons nécessitent parfois le traitement opposé exact. Et déterminer avec compétence ce qui doit être traité, seul un spécialiste qualifié peut après le diagnostic.

Maladies accompagnées de douleurs dans les poumons

La cause du symptôme est identifiée dans une clinique concomitante, car la douleur dans la poitrine n'est pas un symptôme pathognomonique, par conséquent, elle n'est jamais diagnostiquée.

Toutes les maladies peuvent être divisées en mortelles et non dangereuses. Par exemple, les infections respiratoires, la trachéite et la bronchite n'appartiennent pas à des conditions mettant la vie en danger. La pneumonie, la pleurésie, la tuberculose, les maladies cardiaques, le cancer, la silicose doivent être traitées sous la surveillance obligatoire d'un médecin, de tests, de radiographies..

Infections respiratoires

Les infections virales affectent la membrane muqueuse de la trachée, des bronches. En conséquence, une inflammation se développe, qui s'accompagne d'une toux sèche, d'un gonflement et d'une transpiration. La toux peut être très forte, donc après eux, la poitrine sera douloureuse en raison d'une surcharge des muscles intercostaux. L'infection virale est caractérisée par de la fièvre, un syndrome d'intoxication marqué. La maladie disparaît généralement en 5-7 jours.

Si des expectorations apparaissent, une infection bactérienne peut être suspectée..

Bronchite

Avec l'inflammation des bronches, en plus de la douleur pulmonaire, les symptômes suivants sont observés:

  • La toux au début de la maladie est sèche et au milieu - humide avec des expectorations purulentes.
  • Température corporelle élevée jusqu'à 38-39 ° C.
  • Respiration sifflante.

La bronchite est causée par des virus, des bactéries, le tabagisme, des risques professionnels..

Trachéite

La défaite de la trachée se produit avec l'apparition d'une toux sèche et douloureuse. Les attaques se produisent lors de l'inhalation d'air froid ou chaud, de rire, de parler. À mesure que la maladie progresse, la toux devient humide. Le patient s'inquiète de la fièvre, de la douleur derrière le sternum.

Si le patient a mal à la gorge, une voix rauque et des crampes en respirant, la trachéite se produit avec la laryngite.

L'asthme bronchique

La douleur survient après une attaque de bronchospasme, qui se développe après l'inhalation d'un allergène, une activité physique ou une exposition à d'autres facteurs déclenchants.

La maladie s'accompagne d'un spasme des bronches, à la suite duquel il y a une violation de l'expiration. Après avoir utilisé des médicaments pour arrêter l'attaque, l'écoulement des expectorations visqueuses commence.

Pleurésie

Le processus est caractérisé par la présence de liquide entre la plèvre ou une inflammation sèche. Le patient s'inquiète d'une toux sèche, car les récepteurs pleuraux, la fièvre et les douleurs respiratoires sont irrités. Le soulagement se produit lorsque le patient est du côté douloureux, comme une excursion limitée de la poitrine.

Pneumothorax

L'air dans la cavité pleurale entraîne un effondrement du poumon, à la suite duquel l'échange de gaz est perturbé, un essoufflement se développe. Il y a une irritation de la douleur, des récepteurs de la toux. Les symptômes s'aggravent par inhalation d'air. Les patients éprouvent une peur de la mort, d'apparence pâle.

Maladies du système cardiovasculaire

Typiquement, avec une angine de poitrine ou un infarctus du myocarde, le patient a une longue histoire de pathologie du cœur, des vaisseaux sanguins. La douleur peut survenir avec toux, gargouillements lors de la respiration, écoulement d'expectorations mousseuses et roses. Les symptômes parlent d'un œdème pulmonaire cardiogénique aigu.

Avec l'asthme cardiaque chronique, les patients peuvent avoir des douleurs pulmonaires sans fièvre et une toux sévère. Les symptômes seront exprimés par la toux, l'essoufflement, qui passe en position assise, et le pire allongé.

Tuberculose

L'infection se poursuit par un état sous-fébrile prolongé, une toux, des sueurs nocturnes, des douleurs, une intoxication. Si la tuberculose prend une forme ouverte, une toux productive peut apparaître, une aggravation de l'état général. La maladie se caractérise par des cavernes - cavités formées par la dégradation du tissu pulmonaire. Dans ce cas, une hémoptysie, des expectorations abondantes seront observées.

Pneumonie

L'inflammation des poumons se caractérise par les symptômes suivants:

  • Douleur pulmonaire.
  • Toux avec crachats purulents.
  • Augmentation de la fréquence respiratoire.
  • Fièvre.
  • Intoxication.

Le diagnostic n'est posé qu'après un examen radiographique..

Une complication de l'inflammation est un abcès - une cavité remplie de pus. Lorsqu'un abcès perce, les expectorations sont expectorées avec la bouche pleine, tous les symptômes d'intoxication disparaissent, le soulagement de la douleur.

Tumeurs cancéreuses

Le cancer du poumon se développe longtemps, mais provoque également des symptômes tardivement. Les symptômes les plus alarmants:

  • Douleur thoracique, généralement unilatérale.
  • Toux ou toux sèche.
  • Hémoptysie ou hémorragie pulmonaire.
  • Condition subfébrile.
  • Leucocytose, anémie, thrombocytopénie.
  • Perte de poids au cours des derniers mois de 5 kg ou plus.
  • Ganglions lymphatiques hypertrophiés supra, sous-claviers, axillaires.
  • Symptômes neurologiques.

Le cancer est plus fréquent chez les fumeurs expérimentés, principalement chez les hommes..

Silicose

La maladie se caractérise par l'accumulation de poussière de silicium par les poumons, ce qui entraîne les symptômes suivants:

  • Essoufflement, suffocation, essoufflement.
  • Toux improductive.
  • Douleur thoracique.

Les patients peuvent craindre de cracher des expectorations si une inflammation des bronches est attachée.

Pneumonie (pneumonie)

Les patients peuvent dire qu'ils ont mal au poumon droit, à gauche ou aux deux. En conséquence, une conclusion est tirée sur une éventuelle pneumonie unique ou bilatérale. En outre, selon l'endroit où les poumons font mal, vous pouvez déterminer l'emplacement approximatif des processus inflammatoires.

La maladie s'accompagne généralement d'une fièvre pouvant atteindre 39,5 degrés, d'une forte toux, d'une production d'expectorations. Les patients se plaignent qu'au cours d'une respiration profonde, ils ressentent des douleurs dans la région pulmonaire. L'inconfort est généralement ressenti dans la zone touchée..

Pourquoi les poumons font-ils mal à la pneumonie? La réponse est évidente: en raison de la présence de processus inflammatoires dans les tissus.

Il y a des situations où aucun symptôme de la maladie n'est absent. Dans ce cas, la pneumonie est détectée trop tard, ce qui peut entraîner le développement de complications en raison de l'absence de traitement rapide. Le traitement de la pneumonie implique l'utilisation de médicaments à base de pénicilline (Flemoxin, Ampicillin, etc.), ainsi que des antibiotiques de deuxième et troisième génération. Dans certains cas, des médicaments antiviraux ou antifongiques peuvent être utilisés..

Diagnostique

Pour identifier la cause de la douleur, une radiographie pulmonaire est effectuée. Cette étude est un dépistage, met souvent fin à, car elle peut exclure ou confirmer les maladies suivantes:

  • Pneumonie.
  • Tuberculose.
  • Cancer du poumon.
  • Pleurésie.
  • Pneumothorax.
  • Fracture ou fissure des côtes.
  • Silicose.

Lors de radiographies de la colonne vertébrale, une ostéochondrose, une hernie peuvent être suspectées.

Si le patient a des antécédents cardiovasculaires compliqués, un âge avancé, un diagnostic de maladie coronarienne, un électrocardiogramme est effectué pour exclure l'infarctus du myocarde.

L'asthme bronchique se différencie par une bronchite chronique à l'aide d'un spirogramme.

Les méthodes de diagnostic prises en charge sont les suivantes:

  1. Examen des expectorations s'il se racle la gorge.
  2. Échographie des sinus pleuraux, du cœur.
  3. CT - tomodensitométrie.
  4. IRM - Imagerie par résonance magnétique.

Important! Il est nécessaire de donner au médecin des antécédents de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, des poumons et d'autres organes, car cela facilitera la recherche diagnostique de la cause de la douleur.

La médecine traditionnelle dans la lutte contre la bronchite

Il existe de nombreuses recettes populaires pour le traitement de la bronchite et de la douleur dans les bronches, mais vous devez comprendre et vous souvenir: elles ne remplaceront pas les médicaments antibactériens et ne peuvent pas être utilisées comme seule méthode de traitement, en particulier avant le diagnostic.

Collection à base de plantes pour les douleurs thoraciques avec bronchite

La décoction de cette collection de plantes médicinales a bon goût, liquéfie bien les expectorations et stimule le réflexe expectorant, contribuant ainsi à une diminution progressive de la douleur. Préparez-le comme suit:

  1. Prendre à parts égales des fleurs de tilleul et de sureau sèches, des feuilles et des fruits de framboise, des feuilles de sauge, mélanger.
  2. Mettez deux cuillères à soupe de la collection cuite dans un thermos et fermez avec deux verres d'eau bouillante.
  3. Fermer et insister au moins une heure.

L'infusion est prise au chaud avant le coucher. Le traitement dure jusqu'à ce que la toux et la douleur disparaissent..

Thé à base de tiges de cerise

Un outil abordable pour tous ceux qui ont une maison d'été ou leur propre jardin. Il est nécessaire de ramasser les tiges de cerises, de les sécher et de les hacher. Versez ensuite une cuillère à soupe de matières premières avec un verre d'eau bouillante, laissez refroidir complètement. Puis filtrer et prendre en petites portions tout au long de la journée.

Une variété d'inhalations sont très utiles pour la bronchite. Vous pouvez utiliser un inhalateur spécial ou simplement respirer de la vapeur chaude sur une casserole ou une bouilloire, recouverte d'une serviette. Des huiles essentielles ou des décoctions d'herbes sont ajoutées à l'eau: camomille, calendula, plantain, eucalyptus. Le spécialiste parlera de la bronchite et de la douleur qui lui est associée dans la vidéo de cet article.

Que faire et comment traiter si les poumons toussent?

Toute infection par la thoracalgie doit être traitée avec des médicaments antibactériens, si le symptôme est net et prononcé. La gravité des attaques indique l'intensité de l'inflammation. La trachéite, la bronchite et la pneumonie non compliquée sont traitées en ambulatoire avec des médicaments en comprimés. Une pneumonie sévère, une tuberculose, une pleurésie nécessitent nécessairement une hospitalisation. Il est permis de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens au cours de ces processus pour réduire la douleur et réduire la température..

Les blessures aux racines, la névralgie intercostale, les blessures et les fractures sont également traitées avec des analgésiques. Des inhibiteurs de la COX-2 sont prescrits qui n'affectent pas la muqueuse gastrique.

Les nitrates sont utilisés pour réduire les douleurs cardiaques. Avec une crise cardiaque, des analgésiques narcotiques sont administrés, comme avec un stade avancé de cancer du poumon.

La ponction de la cavité pleurale avec pompage de liquide et d'air aidera à réduire la douleur due au pneumothorax et à la pleurésie d'épanchement..

Le traitement de la douleur pulmonaire à la maison avec des recettes folkloriques est inacceptable. L'exception est les sensations désagréables après des attaques prolongées sur le fond d'une infection respiratoire, qui sont arrêtées par inhalation, hydratant l'air, prenant un sirop expectorant.

Important! En cas de douleur pulmonaire chez les femmes enceintes et les enfants, il est urgent d'appeler une ambulance, en particulier en cas de fièvre concomitante, une intoxication. La pneumonie dans ces populations est difficile.

Traitement

Le concept même de «traitement de la douleur» n'est pas correct d'un point de vue médical. Le régime de traitement thérapeutique est prescrit en fonction de la cause profonde qui a provoqué la douleur. Dès réception d'un diagnostic final, les agents suivants peuvent être inclus dans la liste des médicaments:

  • antibiotiques
  • antihistaminiques
  • médicaments antiviraux
  • mucolytique et bronchodilatateurs
  • cours de chimiothérapie
  • médicaments analgésiques et anti-inflammatoires

Remarque! Le choix d'un médicament, sa posologie et sa durée d'utilisation ne sont effectués que par un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la vie et la santé du patient!

Les méthodes thérapeutiques supplémentaires sont: les méthodes de médecine traditionnelle, les procédures physiothérapeutiques, le massage, l'inhalation. Selon la maladie, le degré et la gravité de son évolution, la chirurgie est indiquée dans certains cas.

Quel médecin dois-je contacter pour une douleur pulmonaire?

Dans la douleur aiguë, qui survient avec la toux, la fièvre ou sans eux, vous devez contacter une ambulance. Les médecins suggéreront une raison, seront emmenés à l'hôpital nécessaire. Dans les processus inflammatoires, ce sera un service thérapeutique ou infectieux. Avec pneumothorax - chirurgical. En raison d'une blessure ou d'une fracture de la côte - traumatologique.

La tuberculose est traitée par un médecin TB, le cancer par un oncologue, la silicose par un pathologiste, l'ostéochondrose et la névralgie intercostale par un neurologue. Le cardiologue s'occupe des maladies cardiaques et vasculaires, et l'infarctus du myocarde cardioréatalogiste.

Important! Pour une douleur pulmonaire légère et douloureuse, il est préférable de contacter votre médecin généraliste ou votre médecin généraliste local..

Grippe

Une maladie infectieuse telle que la grippe peut également provoquer des malaises et des douleurs dans les poumons. La maladie débute très rapidement et de manière aiguë. La grippe s'accompagne de fièvre allant jusqu'à 38-40 degrés, d'apparition de maux de tête, de congestion nasale, d'enrouement, d'une sensation de grande faiblesse et de faiblesse.

De plus, il y a une douleur dans les globes oculaires, qui est nettement pire lors des mouvements oculaires, ainsi que des larmoiements et de la photophobie. Il y a souvent des manifestations d'intoxication du corps et du syndrome catarrhal. La toux sèche avec des formes de grippe modérées à sévères peut provoquer une douleur thoracique sévère qui commence dans la trachée et se propage aux poumons..

Le traitement de la maladie implique plusieurs directions à la fois: renforcement de l'immunité, désintoxication du corps, augmentation de ses fonctions protectrices et lutte contre le virus lui-même. Le médicament "Antigrippin" est largement connu, ce qui aide à se débarrasser des maux de tête, à réduire les signes de toxicose et à arrêter la propagation des processus inflammatoires.

Si une forme légère de grippe peut être traitée à la maison, alors avec une forme grave, vous devez rester à l'hôpital. Une surveillance médicale constante permettra d'éviter toutes sortes de complications. Respect du repos au lit et prise d'une grande quantité de boisson avec des vitamines (jus de fruits, infusion d'églantier, thés, compotes).

Quels tests les médecins peuvent-ils prescrire pour la douleur pulmonaire?

Les tests cliniques de sang et d'urine sont standard. Les analyses aident à déterminer le niveau de leucocytes, sur la base duquel il est possible de juger du processus inflammatoire ou non. Avec toute infection, il y aura une augmentation modérée des globules blancs. Avec le cancer du poumon, une leucocytose marquée, une diminution du taux d'hémoglobine, sont observées. Marqueurs tumoraux spécifiques: CEA, NSE, Cyfra-21-1.

L'analyse d'urine n'est pas spécifique à la détermination de la cause de la douleur..

Une étude biochimique est menée pour déterminer le niveau de troponines - protéines qui augmentent avec l'infarctus du myocarde.

Le diagnostic bactérien et cytologique des expectorations aidera à détecter la tuberculose, la pneumonie, le cancer.

Prévention des maladies pulmonaires

Le respect des mesures suivantes aidera à prévenir les douleurs thoraciques:

  • Arrêter de fumer.
  • Fluorographie annuelle.
  • Aliments à haute teneur en aliments végétaux, avec une consommation réduite de matières grasses, de sel.
  • L'humidification.
  • Rinçage du nez, de la gorge avec une solution saline pendant les infections.
  • Respect obligatoire des recommandations du médecin.
  • Promenades en plein air.
  • Une quantité suffisante d'eau potable, jusqu'à 2 litres par jour.
  • Décharge haute pression.
  • Charge régulière pendant au moins 30 minutes par jour.

Tuberculose

La maladie est causée par des bacilles tuberculeux. Les personnes dont l'immunité est réduite y sont les plus sensibles..

Les symptômes de la tuberculose peuvent varier en fonction de la gravité de la maladie. Dans tous les cas, il y a une diminution sensible de l'appétit, une fatigue rapide et une sensation de faiblesse, une transpiration accrue et l'apparition de frissons. La température pendant la tuberculose ne dépasse pas 38 degrés, et la principale caractéristique est qu'elle ne disparaît pas très longtemps.

Un autre point important est l'apparition d'une toux, au cours de laquelle les poumons font mal à l'arrière et à l'avant en même temps. De plus, avec la tuberculose, les expectorations sortant peuvent être mélangées avec du sang. Dans une telle situation, une intervention médicale urgente est nécessaire, car il y a un grand danger pour la vie.

Pour le traitement de la maladie, 4 à 5 médicaments antituberculeux sont utilisés simultanément. De plus, les patients se voient prescrire de la gymnastique et de la physiothérapie respiratoires, ainsi que des médicaments qui augmentent l'immunité.

Pourquoi devient-il difficile de respirer? 16 raisons

La respiration est un processus tellement naturel que nous sommes habitués à ne pas le remarquer. Mais tout problème avec lui provoque immédiatement une panique. Il existe de nombreuses raisons qui rendent la respiration difficile, et toutes ne sont pas dangereuses pour la santé.

Quelles pourraient être les difficultés respiratoires dangereuses?

L'essoufflement à court terme est une adaptation de notre corps qui ne nuit pas. Une autre chose est si la respiration est difficile sans raison apparente ou s'accompagne d'autres symptômes: douleur thoracique, perturbation du rythme cardiaque, toux pendant plusieurs minutes ou plus. Cela peut être le signe d'un problème grave et nécessite des soins médicaux immédiats..

Pourquoi il devient difficile de respirer?

Causes temporaires de difficultés respiratoires

  1. L'essoufflement après une activité physique est un phénomène tout à fait normal. Le corps réagit donc à une augmentation du stress. La respiration récupère généralement en une à deux minutes..
  2. Le stress émotionnel est une cause fréquente d'insuffisance respiratoire. Elle devient fréquente et superficielle, palpitations cardiaques. L'inconfort disparaîtra après un certain temps.
  3. Être dans une pièce étouffante ou dans les hautes terres. En raison de la congestion ou de la basse pression, une personne commence à respirer plus souvent pour obtenir la bonne quantité d'oxygène.

Maladies cardiaques et circulatoires causant des problèmes respiratoires

Toutes les maladies cardiaques provoquent un essoufflement pour une raison - l'hypoxie ou le manque d'oxygène. Mais ils ont des effets différents sur le corps..

  • Maladie coronarienne - une maladie basée sur le conflit: le myocarde (muscle cardiaque) reçoit moins d'oxygène qu'il n'en a besoin en raison de dommages aux artères coronaires (vaisseaux qui alimentent le myocarde).
  • L'arythmie est une violation du rythme cardiaque. Le sang circule dans le corps ou trop lentement et n'a pas le temps d'apporter de l'oxygène aux tissus. Ou trop rapidement, n'ayant pas le temps d'augmenter la teneur en oxygène dans les vaisseaux des poumons.
  • Les malformations et l'insuffisance cardiaque entraînent également la stagnation du sang, sa circulation insuffisante.

Les maladies cardiaques sont faciles à reconnaître. En plus de l'essoufflement, le patient ressent une douleur thoracique, ses membres gonflent et deviennent bleus. Ces symptômes sont clairs pour le médecin et facilitent le diagnostic..

Maladies pulmonaires et respiratoires

Toute maladie dans laquelle la lumière des voies respiratoires se rétrécit entraîne des difficultés à respirer..

  1. Des corps étrangers dans la cavité nasale, le pharynx, les bronches interfèrent avec la circulation de l'air. La respiration devient fréquente, forte et moins profonde, la panique apparaît. Une aide d'urgence est nécessaire dans cette situation..
  2. Le pneumo- et l'hydrothorax est l'accumulation de gaz ou de liquide dans la plèvre des poumons. En plus de la respiration fréquente, il existe d'autres symptômes - toux sèche, palpitations, larmes et sensation de peur panique.
  3. Les tumeurs et les kystes peuvent à la fois rétrécir la lumière des voies respiratoires (s'ils sont situés dans le nasopharynx) et perturber le travail même du métabolisme de l'oxygène (s'ils sont situés dans les poumons).
  4. Asthme bronchique - dans ses attaques, il y a un rétrécissement marqué de la lumière des bronches en réponse à un allergène, au stress, au manque d'air.
  5. Les maladies respiratoires réduisent également la capacité de respirer librement..

Troubles respiratoires du système nerveux

Les maladies du système nerveux, au cours desquelles la respiration est difficile, peuvent être associées à des pathologies du cerveau, de la colonne vertébrale et des nerfs périphériques.

  1. Lésions cérébrales: traumatisme, néoplasme, accident vasculaire cérébral, encéphalite. Ils peuvent entraîner des difficultés respiratoires en raison d'un dysfonctionnement du centre respiratoire. La respiration est contrôlée avec précision par le cerveau, et des problèmes de fonctionnement peuvent entraîner une respiration trop fréquente ou rare, voire même l'arrêter dans les cas graves.
  2. La névralgie intercostale provoque une douleur intense lors des mouvements de la poitrine. Pour éviter l'inconfort, le patient respire rarement et superficiellement.
  3. Une colonne vertébrale incurvée peut exercer une pression sur les nerfs et les vaisseaux sanguins. Et cela provoquera déjà un bronchospasme, un rétrécissement de la lumière des artères ou de la douleur en essayant de respirer profondément.

Ici, les médecins comprennent également souvent des troubles respiratoires associés à la névrose ou aux crises de colère. Cependant, ils sont facilement éliminés par les sédatifs et n'indiquent pas une maladie distincte, mais doivent être consultés par un neurologue et / ou un psychothérapeute.

Respirer péniblement

Il est difficile de respirer en cas de difficulté à inspirer, expirer ou essouffler. De tels problèmes peuvent survenir, à la fois chez une personne en bonne santé, et en raison de diverses maladies. Vous pouvez respirer fortement en raison d'un mode de vie sédentaire, obésité, mauvaise hérédité, dépendance à l'alcool et à la nicotine, pneumonie fréquente, troubles psychosomatiques.

La respiration normale est de 15 à 16 respirations par minute - lorsque cette respiration n'est pas suffisante pour fournir de l'oxygène aux tissus et aux organes, il est nécessaire de respirer fortement.

Difficile de respirer: raisons

Le plus souvent, il devient difficile de respirer en raison de:

  • Effort physique intense - les muscles ont besoin de plus d'oxygène, le système respiratoire est obligé de travailler plus fort pour fournir au sang l'oxygène nécessaire;
  • Divers stress et conditions nerveuses - les spasmes des voies respiratoires empêchent l'oxygène d'entrer dans le corps;
  • Fatigue chronique - anémie, saturation insuffisante en oxygène du sang;
  • Asthme bronchique - bronchospasme, gonflement de la muqueuse sous l'influence de divers allergènes;
  • Spasmes vasculaires du cerveau - maux de tête sévères, insuffisance respiratoire;
  • Maladies des poumons - les poumons sont l'un des principaux organes respiratoires, un dysfonctionnement de leur travail entraîne un essoufflement;
  • Insuffisance cardiaque - une perturbation du système cardiovasculaire entraîne un manque d'oxygène dans le sang.

Dans le cas où il est difficile de respirer même au repos, un diagnostic urgent est nécessaire pour déterminer la cause d'une respiration difficile. Les études suivantes sont recommandées:

  • Électrocardiogramme du cœur (ECG);
  • Radiographie de la poitrine;
  • Examen pulmonaire du fonctionnement des poumons.

Lorsqu'il est difficile de respirer en raison d'un état de peur non associé à une maladie spécifique, une consultation psychiatrique est nécessaire.

Difficile de respirer: poumons

Avec une quantité suffisante d'oxygène dans l'air, il devrait pénétrer librement dans les poumons par les voies respiratoires. De plus, s'il est difficile de respirer, les poumons ne peuvent pas faire face à la tâche de saturer le sang en oxygène. Cela peut se produire en cas de dommages à une grande quantité de tissu pulmonaire:

  • Dommages aux maladies - emphysème ou autres maladies;
  • Infections - pneumonie, tuberculose, cryptococcose;
  • Ablation ou destruction chirurgicale - un gros caillot de sang, une tumeur bénigne ou maligne.

Dans une telle situation, la quantité restante de tissu pulmonaire n'est pas suffisante pour alimenter les vaisseaux sanguins en oxygène qui pénètre dans l'organisme lors de l'inhalation. Si une grande partie des poumons est affectée, il est difficile de respirer, respiration rapide, avec effort.

Difficile à respirer: coeur

Lorsqu'il y a suffisamment d'oxygène dans l'environnement et que les poumons sont en ordre, mais que le cœur ne fonctionne pas correctement, il sera difficile de respirer en raison d'une violation de l'approvisionnement en sang et d'une saturation en oxygène insuffisante du corps..

Avec les troubles suivants du système cardiovasculaire et de la fonction cardiaque, il est difficile de respirer en raison de:

  • Maladies cardiaques - crise cardiaque aiguë, maladie coronarienne, insuffisance cardiaque, etc. En raison de maladies, le muscle cardiaque est affaibli et ne peut pas pousser suffisamment de sang oxygéné à travers le système circulatoire vers les organes et les tissus;
  • Anémie. Le manque de globules rouges - globules rouges qui se lient et transportent l'oxygène à travers le système cardiovasculaire, ou dans la pathologie des globules rouges, dans lesquels la liaison-libération d'oxygène est perturbée.

En raison de graves dommages au système circulatoire et au cœur, il devient difficile de respirer en raison de l'accélération du rythme cardiaque.

Difficile de respirer: toux

Lorsqu'il est difficile de respirer, la toux est une manifestation concomitante de toutes les raisons ci-dessus. Un halètement rapide irrite les récepteurs de la muqueuse et du larynx, les muscles des voies respiratoires se contractent, provoquant une expiration forcée par la bouche.

Dans une situation où il est difficile de respirer, une toux a tendance à dégager les voies respiratoires d'obstructions afin que les voies respiratoires soient dégagées.

Pourquoi il est difficile de respirer dans d'autres cas, la cause peut être une condition dans laquelle le corps a besoin de plus d'oxygène que d'habitude. Température élevée, maladies oncologiques progressives, troubles de la glande thyroïde, diabète sucré, névralgie intercostale, etc. Toute maladie qui accélère le métabolisme et s'accompagne d'une forte augmentation de la température nécessite une respiration plus fréquente pour augmenter la quantité d'oxygène fournie aux tissus et organes. L'augmentation du stress sur le système respiratoire est la principale raison pour laquelle la respiration est difficile.

Vidéo de YouTube sur le sujet de l'article:

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Au cours de la vie, la personne moyenne produit pas moins de deux grandes mares de salive.

Si votre foie cessait de fonctionner, la mort surviendrait dans la journée.

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Au 19ème siècle, il était du devoir d'un coiffeur ordinaire d'arracher les dents malades.

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle le chirurgien peut refuser d'effectuer l'opération sur le patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne devrait renoncer à ses mauvaises habitudes, et alors, peut-être, elle n'aura pas besoin d'une intervention chirurgicale.

Le poids du cerveau humain représente environ 2% du poids corporel total, mais il consomme environ 20% de l'oxygène entrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement sensible aux dommages causés par un manque d'oxygène..

Si vous ne souriez que deux fois par jour, vous pouvez abaisser la tension artérielle et réduire le risque de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

Selon une étude de l'OMS, une conversation quotidienne d'une demi-heure par téléphone mobile augmente de 40% la probabilité de développer une tumeur cérébrale.

Dans un effort pour sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Ainsi, par exemple, un certain Charles Jensen dans la période de 1954 à 1994. survécu à plus de 900 opérations d'élimination de néoplasmes.

Une personne prenant des antidépresseurs dans la plupart des cas souffrira à nouveau de dépression. Si une personne fait face à la dépression par elle-même, elle a toutes les chances d'oublier cet état pour toujours..

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

Autrefois, le bâillement enrichissait le corps en oxygène. Cependant, cette opinion a été réfutée. Les scientifiques ont prouvé qu'en bâillant, une personne refroidit le cerveau et améliore ses performances.

Pendant les éternuements, notre corps cesse complètement de fonctionner. Même le cœur s'arrête.

La carie est la maladie infectieuse la plus courante dans le monde avec laquelle même la grippe ne peut rivaliser..

L'espérance de vie des gauchers est inférieure à celle des droitiers.

Quatre tranches de chocolat noir contiennent environ deux cents calories. Donc, si vous ne voulez pas aller mieux, il vaut mieux ne pas manger plus de deux lobules par jour.

Les hémorroïdes internes sont une pathologie proctologique qui se caractérise par une augmentation des veines du plexus rectal, la libération de sang de l'anus.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite