Douleur dans le cœur: causes, principes de traitement

La douleur dans la région du cœur (cardialgie) survient le plus souvent avec diverses formes de maladie coronarienne, en particulier l'angine de poitrine et l'infarctus du myocarde. La douleur peut survenir avec des troubles fonctionnels du système cardiovasculaire.

La maladie myocardique s'accompagne souvent de cardialgie. De plus, la cardialgie peut être un symptôme de nombreuses maladies qui ne sont pas liées au système cardiovasculaire. À propos des principales causes de douleur cardiaque et des principes de traitement de cette affection, lisez cet article.

Les principales maladies accompagnées de douleurs cardiaques

I. Maladie coronarienne:

II. Maladies du cœur d'étiologie non coronarienne (non associées à l'artériosclérose coronaire):

  • péricardite sèche;
  • myocardite;
  • sténose de l'orifice aortique;
  • dystrophie myocardique;
  • prolapsus valvulaire mitral;
  • lésions cardiaques avec exacerbation de l'amygdalite chronique.

III. Maladies du système nerveux périphérique et des muscles des membres supérieurs.
IV. Maladies de la cavité abdominale.
V. Dystonie neurocirculatoire.

Maladie coronarienne

L'angine de poitrine s'accompagne de douleurs typiques du patient derrière le sternum, constrictives, pressantes, avec irradiation au bras gauche, au cou et à la mâchoire. Elle survient à un certain niveau d'activité physique, passe après l'arrêt ou la prise de nitroglycérine.

L'infarctus du myocarde s'accompagne le plus souvent de graves douleurs pressantes, constrictives et brûlantes derrière le sternum, sueurs froides, peur de la mort. La douleur ne diminue généralement pas après la prise de plusieurs comprimés de nitroglycérine, accompagnée d'une détérioration de l'état général du patient.

Cardiopathie non coronarogène

Avec la péricardite sèche, la douleur est l'un des premiers symptômes précoces de la maladie. Elle est terne, oppressante, de modérée à très forte. La douleur augmente avec une respiration profonde, des mouvements, une pression sur la région du cœur. Cela peut durer plusieurs jours. La prise de nitroglycérine ne soulage pas l'inconfort.

Le prolapsus de la valve mitrale peut se manifester par une douleur pressante ou brûlante à gauche du sternum. Cette douleur est prolongée, elle peut augmenter avec l'effort physique. La prise de nitroglycérine ne facilite pas la tâche.
Une cardialgie avec sténose aortique survient chez la moitié des patients. Ils sont principalement associés à un apport sanguin insuffisant aux vaisseaux coronaires, ils sont donc de la nature de l'angine de poitrine. Ils se produisent sous charge, sont pressants, de nature compressive, s'affaiblissent après avoir pris de la nitroglycérine. Dans d'autres cas, la douleur se produit dans la région de l'apex du cœur, a un caractère poignardant, ne dépend pas de la charge, n'est pas soulagée par la nitroglycérine.

La dystrophie myocardique dyshormonale se manifeste par une cardialgie douloureuse prolongée, subjectivement mal tolérée par le patient. Il est souvent localisé à gauche du sternum ou dans la région de l'apex du cœur, n'est pas associé à la charge, ne passe pas après la prise de nitroglycérine. Souvent, la cardialgie dans la dystrophie myocardique s'accompagne de réactions névrotiques, de paresthésies dans les doigts des mains («engourdissement», «rampements rampants»), une sensation de manque d'air.

Avec des lésions cardiaques alcooliques, la douleur est piquante, douloureuse, pire après des épisodes d'abus d'alcool, localisés dans la région de l'apex du cœur ou sur toute sa surface. La cardialgie dans ce cas n'est pas associée à la charge, elle ne passe pas après la prise de nitroglycérine. Souvent accompagné d'arythmies, de transpiration, de miction abondante.

La douleur de myocardite se produit en raison d'une inflammation et d'un œdème myocardique, prolongé, pressant ou douloureux, ne diminuant pas après la prise de nitroglycérine.

La cardialgie avec exacerbation de l'amygdalite chronique est associée à une régulation nerveuse commune et aux vaisseaux lymphatiques des amygdales et du cœur. Ils sont localisés dans la région de l'apex du cœur, piquants, douloureux ou oppressifs, souvent accompagnés de troubles du rythme, de palpitations, d'instabilité émotionnelle.

Maladies du système nerveux périphérique et des muscles

Avec une lésion virale des nerfs intercostaux, une douleur aiguë apparaît dans les espaces intercostaux. Douleur intense, aggravée par la flexion et la torsion du corps.

Le syndrome du muscle scalène antérieur à gauche s'accompagne d'une douleur sourde et douloureuse à l'épaule gauche, au cou. La douleur s'intensifie pendant l'exercice. Il est assez difficile de différencier l'angine de poitrine.

Le syndrome épaule-main sur la gauche se produit avec une ostéochondrose cervicale, une spondylarthrose, qui se manifeste par une douleur intense dans l'articulation de l'épaule, un mouvement limité à cause de la douleur. Le développement de troubles dystrophiques dans la moitié affectée de la poitrine et du bras gauche permet de distinguer cette douleur de l'angine de poitrine.

L'ostéochondrose cervicale est souvent considérée comme une angine de poitrine. Cependant, avec elle, la douleur n'augmente pas avec l'exercice, elle ne s'atténue pas après la prise de nitroglycérine, elle s'intensifie avec une respiration profonde.

La fibromyosite s'accompagne de douleurs intenses dans l'articulation de l'épaule, jusqu'à son immobilité. Aide à le différencier de l'angine de poitrine douleur prononcée des espaces intercostaux pendant la palpation.

Maladies de la cavité abdominale

Le reflux du contenu gastrique dans l'œsophage s'accompagne souvent de douleurs derrière le sternum, irradiant vers le cou, la mâchoire inférieure, les oreilles. Une douleur intense compressive et brûlante derrière le sternum peut survenir. Une telle douleur n'est généralement pas associée à la charge, survient après un certain temps après avoir mangé, augmente avec une violation du régime alimentaire, ne diminue pas après la prise de nitroglycérine.

Une hernie du diaphragme s'accompagne d'une douleur ressemblant à une angine de poitrine. Cependant, son lien avec l'apport alimentaire est noté. Il s'intensifie en position couchée et facilite la marche.
Une douleur intense s'étendant au-delà du sternum peut survenir avec ulcère gastrique, colique hépatique et cholécystite aiguë, diverticule œsophagien, cardiospasme.

La douleur cardiaque dans la pancréatite aiguë est associée à des dommages au myocarde par des enzymes pancréatiques qui pénètrent dans la circulation sanguine..

Cardiopsychonévrose

La cardialgie est caractéristique de la plupart des patients atteints de dystonie neurocirculatoire. La douleur peut être diverse - douloureuse, piquante, coupante, jusqu'à très intense. La douleur est localisée le plus souvent dans la région de l'apex du cœur, moins souvent près du sternum ou sous la clavicule. La durée peut varier de courts épisodes de picotements à des heures de douleur douloureuse..

La douleur avec la dystonie neurocirculatoire ne se produit pas pendant l'exercice, mais après cela, ainsi qu'après le stress, les changements météorologiques. La cardialgie diminue après la prise de sédatifs, Corvalol. La prise de nitroglycérine aggrave le bien-être du patient.

Les patients présentent un grand nombre d'autres plaintes - malaise, insomnie, troubles digestifs. Ils se caractérisent par une instabilité émotionnelle. Il convient de rappeler que pour les patients souffrant d'angine de poitrine, une variété de plaintes n'est pas caractéristique.

Principes de traitement de la douleur cardiaque

Pour un traitement approprié, il est d'abord nécessaire d'établir un diagnostic. La thérapie de la cardialgie est basée sur le traitement de la maladie sous-jacente.

Ainsi, avec les processus inflammatoires des systèmes nerveux et musculaire, la péricardite, la myocardite, les anti-inflammatoires non stéroïdiens aident à soulager la douleur. Les maladies de l'appareil digestif nécessitent un traitement approprié et, dans certains cas, une intervention chirurgicale. La dystonie neurocirculatoire est traitée principalement avec des sédatifs. Avec les dystrophies myocardiques, les agents métaboliques aident à soulager la douleur.

École du Dr Komarovsky sur le thème "La douleur dans le cœur: que faire et comment aider"

«Comment reconnaître les douleurs cardiaques (cardialgie)? Caractéristiques et différences des autres douleurs ”

7 commentaires

La douleur cardiaque est toujours considérée (et à juste titre) comme l'une des manifestations les plus dangereuses de la douleur. Et le point ici n'est pas du tout qu'il n'y ait rien pour remplacer cet organe en cas d'arrêt ou de «panne finale». De la même manière, par exemple, il n'est pas encore possible de remplacer le pancréas, et donc la pancréatite aiguë et la nécrose pancréatique sont considérées comme des maladies qui menacent gravement la vie..

Pourquoi les chagrins d'amour sont-ils dangereux??

Le danger des douleurs cardiaques - pourquoi vous ne devriez pas endurer?

Le fait est qu'en cas de catastrophe cardiaque (par exemple, mort subite coronarienne) il n'y a pas plus de 5 minutes à température ambiante pour que la personne reprenne vie en tant que personne.

Dans le cas où la réanimation cardio-pulmonaire, le massage cardiaque indirect, la défibrillation et d'autres techniques commencent après 6 à 7 minutes ou plus après l'arrêt de la respiration et de la circulation, nous aurons une personne présentant des manifestations graves d'encéphalopathie hypoxique. Il aura un sérieux problème de mémoire, de capacité de travail, le caractère changera. Très probablement, il devra quitter un travail de nature intellectuelle ou un handicap.

Bien sûr, ce sont les prévisions les plus extrêmes et les plus sombres. Plus souvent, la douleur n'indique pas une mort subite et une perte de conscience, mais de nombreux processus différents qui peuvent se produire non seulement dans le cœur, mais aussi dans d'autres organes. Comment reconnaître que c'était une douleur au cœur?

Comment et où le cœur fait-il mal à une personne?

L'emplacement du cœur dans la poitrine

En règle générale, la douleur cardiaque se produit dans la zone de sa projection sur la paroi thoracique antérieure. Il s'agit de la région du sternum, la zone du cinquième espace intercostal à gauche, où se trouve l'apex du cœur - la zone du ventricule gauche, où l'impulsion apicale est ressentie. Mais parfois, la pathologie cardiaque se manifeste par une douleur, qui peut donner dans le dos, dans la mâchoire, dans les dents. Dans certains cas, avec un infarctus aigu du myocarde, il y a généralement des soupçons de perforation de l'ulcère de l'estomac - les douleurs abdominales peuvent être si graves.

Il faut se rappeler que le cœur reçoit une innervation végétative, pas du tout comme les muscles et la peau. Par conséquent, le cœur souffre différemment: pas comme une blessure au bras, une brûlure ou une ecchymose. Nous avons tous déjà eu mal au ventre. Essayez maintenant de transférer cette sensation particulière de douleur dans la région du cœur - et vous aurez une idée de la nature de la douleur. Cette douleur est difficile à déterminer: elle est répartie sur une certaine zone, peut provenir du "milieu du corps" et avoir un caractère "profond".

Le plus souvent, le cœur est douloureux. La douleur douloureuse peut être prolongée - de plusieurs minutes à des heures, voire des jours et des mois. Cela peut indiquer des processus lents, par exemple, une endocardite ou une péricardite. Le cœur peut également «pleurnicher» avec une pression artérielle élevée, surchargeant les chambres des organes avec un volume sanguin.

Parfois, le cœur "poignarde". Cela peut se produire de manière aléatoire et coïncide le plus souvent avec la fréquence cardiaque. Le plus souvent, les gens ont peur quand ils «piquent fortement» dans leur poitrine et lâchent prise. En fait, ce n'est qu'une des options de douleur épisodique les plus inoffensives.

Chez les personnes âgées, il y a souvent une douleur pressante et constrictive, non pas dans le cœur, mais dans le sternum, où il y a une projection de gros vaisseaux. Cette douleur dangereuse associée à l'effort physique est appelée angine de poitrine ou attaque de maladie coronarienne..

Cette variété de localisations et de caractères indique que vous devez faire attention non seulement à la douleur et à sa nature, mais également aux signes spéciaux. Nous listons les symptômes qui feront qu'il est plus probable de dire que c'est le cœur qui a causé la douleur.

Comment distinguer la cardialgie des autres sources de douleur?

Tout d'abord, vous devez tenir le poignet avec quatre doigts de votre main gauche et ressentir votre propre pouls. Découvrez s'il y a des interruptions, une tachycardie, un pouls fréquent et filiforme, ainsi que des «défaillances» dans la poitrine. S'il y a une perturbation du rythme, alors avec une probabilité élevée, la douleur peut être provoquée par eux, en particulier pendant la vieillesse, ainsi qu'en prenant toutes sortes de médicaments, en particulier les diurétiques.

Ensuite, vous devez évaluer la relation entre la douleur et l'activité physique. Sous la charge signifie différents types de stress physique, ce qui provoque une respiration rapide et une accélération du pouls. Il s'agit de la marche rapide, de la montée des escaliers, du travail physique. L'apparition d'une douleur thoracique intense et compressive qui survient après un effort physique (ou pendant sa mise en œuvre) et nécessitant son arrêt est un signe certain d'une insuffisance circulatoire dans le cœur.

Après avoir évalué le rythme et la connexion avec la charge, il est nécessaire d'évaluer la relation de la douleur avec une certaine posture et certains mouvements. Si la douleur survient pendant un certain mouvement, alors, très probablement, la source de la douleur est le système musculo-squelettique (par exemple, la névralgie intercostale).

Bien sûr, la situation est différente - si allongé sur le dos, il est difficile de respirer et qu'il y a une douleur intense et pressante dans la région du cœur, qui s'intensifie chaque jour, alors cela peut être un symptôme d'accumulation de liquide dans la cavité de la chemise cardiaque - le péricarde. Ensuite, la douleur est soulagée si vous prenez la position avec la poitrine penchée en avant (ou debout à quatre pattes).

En plus de la relation de la douleur avec ces facteurs importants, d'autres circonstances doivent être évaluées. Ainsi, en cas de rougeur sévère du visage, de transpiration, d'agitation, de maux de tête, de surmenage émotionnel ou d'activité physique, une douleur douloureuse peut indiquer une augmentation de la pression artérielle ou une crise hypertensive, en particulier chez les personnes en surpoids..

Dans le même cas, si la douleur dans la zone cardiaque est combinée à une forte faiblesse, l'apparition d'une sueur froide et collante, avec un évanouissement, une pâleur, l'apparition d'un pouls fréquent et filiforme - cela indique le développement d'un effondrement vasculaire. Cela peut être un formidable symptôme d'infarctus du myocarde, surtout si une personne a une forte peur de la mort, un teint terreux apparaît, le bout de ses doigts, son nez et ses oreilles deviennent bleus. Cela indique une diminution de la pression de perfusion dans les capillaires et le début d'une hypoxie tissulaire. Dans ce cas, vous devez appeler d'urgence une ambulance.

Pourquoi mon cœur peut-il me faire mal??

Considérez les principales causes de douleur cardiaque - aiguë ou chronique. Il est beaucoup plus facile de comprendre la cause si nous nous souvenons en quoi consiste notre pompe musculaire et d'où peut provenir la douleur.?

  • La doublure intérieure des cavités du cœur, formant l'appareil valvulaire - l'endocarde. Sa coque lisse et glissante assure une circulation uniforme du sang à travers les chambres;
  • Myocarde - un muscle puissant qui assure toute la circulation sanguine du corps;
  • Péricarde - la membrane externe du cœur, composée de deux feuilles. La feuille externe sécurise l'organe dans la poitrine à l'aide de ligaments, et la feuille interne du péricarde est étroitement liée au cœur. Entre les feuilles, il y a un peu de liquide qui permet au cœur de glisser pendant les contractions sans perte de frottement;
  • Grands vaisseaux principaux et nerfs du cœur;
  • Vaisseaux coronaires myocardiques.

De ce schéma, les sources de douleur suivantes peuvent être distinguées:

  • Endocardite aiguë et chronique. Il se manifeste par une douleur cardiaque prolongée et légère, plus souvent de nature bactérienne. Elle s'accompagne d'une élévation de la température, d'une fièvre prolongée et d'une détérioration générale du bien-être. Le danger d'endocardite réside dans la destruction des volets valvulaires et la survenue d'une insuffisance cardiaque progressive.

De plus, il ne faut pas oublier que divers défauts valvulaires, en particulier les variantes avec une surcharge volumétrique importante des oreillettes et des ventricules, peuvent provoquer des douleurs dans la région cardiaque associées à l'activité physique et au repos.

  • Myocardite. Se produisent également pour des raisons infectieuses, toxiques et auto-immunes. Les signes sont une douleur cardiaque constante et douloureuse, une diminution de la contractilité myocardique. Cela se manifeste par un essoufflement et une diminution de la tolérance à l'exercice..
  • Péricardite. Différents symptômes se manifestent. Les signes de péricardite d'épanchement que nous avons décrits ci-dessus. Parfois, une péricardite sèche se produit lorsque des brins de fibrine tombent entre les feuilles. Ensuite, des douleurs assez fortes et constantes dérangent. Si l'accumulation d'épanchement commence, les feuilles péricardiques sont déconnectées et la douleur disparaît, puis revient sous forme de lourdeur et de pression.

Il arrive une péricardite en forme de coquille ou constrictive, ainsi que de l'adhésif. Dans les deux cas, une douleur constante d'intensité variable se produit, avec en plus des symptômes d'insuffisance cardiaque: œdème, essoufflement, hypertrophie du foie, œdème pulmonaire.

  • Vaisseaux coronaires. Avec leur spasme, une crise d'angine de poitrine typique se produit, généralement dans le contexte d'efforts physiques, de stress, d'inhalation d'air givré. La douleur thoracique se produit, parfois le cœur et le bras gauche sont blessés, la douleur donne à la main, au côté gauche du cou, à la mâchoire. Parfois, il existe des formes d'ischémie indolores dangereuses, qui ne sont visibles que sur l'ECG.

Enfin, les nerfs peuvent provoquer des douleurs. Ce n'est autre que la névralgie autonome. Il peut se produire dans diverses maladies et conditions fonctionnelles et, en règle générale, il n'affecte pas de manière significative le changement de la fonction cardiaque..

Analysons les questions les plus souvent posées par les patients..

Un cœur peut-il faire mal sous une pression normale??

Bien sûr que oui. En effet, comme discuté ci-dessus, la douleur peut ne pas être associée à l'hémodynamique, mais peut survenir à la suite de dommages organiques, par exemple, l'apparition d'adhérences dans la cavité péricardique, avec des changements inflammatoires dans le muscle cardiaque et des spasmes vasculaires.

Il faut se rappeler que la crise hypertensive, bien qu'elle augmente les risques de douleurs cardiaques, mais le cœur peut faire mal à n'importe quelle pression.

Un cœur peut-il constamment souffrir?

Le cœur peut être malade pendant longtemps, mais dans chaque cas, il y a une raison spécifique. Mon cœur peut-il faire mal toute ma vie? Bien sûr que non. Habituellement, les gens pensent qu'ils ont une douleur constante, si le cœur est perturbé depuis plusieurs mois. La raison doit être recherchée parmi les maladies organiques qui surviennent avec une composante inflammatoire (péricardite, myocardite, endocardite).

En cas de signes d'insuffisance cardiaque, il est très probable qu'un défaut soit présent. Avec la dystrophie myocardique, il peut également y avoir une douleur prolongée, par exemple, avec une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie..

Un cœur peut-il souffrir d'ostéochondrose?

Bien sûr que oui. Il y a des zones de douleur réfléchie de Zakharyin-Ged, et en présence de pathologie des disques intervertébraux du rachis cervical et thoracique inférieur, une cardialgie et des signes de symptômes neurologiques peuvent survenir, par exemple, si le cœur fait mal et que la main est engourdie, il y a une sensation de «chair de poule rampante».

Dans ce cas, vous devez d'abord exclure les causes cardiaques de la douleur, comme les plus importantes, puis reprendre le diagnostic prévu d'ostéochondrose compliquée.

Quel médecin dois-je consulter pour des douleurs au cœur?

quel médecin traite le cœur?

Vous devez commencer par un médecin. Il pourra diagnostiquer rapidement des troubles sous-jacents, par exemple, la présence d'une maladie coronarienne ou diagnostiquer une myocardite. Un jour suffit pour cela. Cela vaut la peine d'enregistrer un ECG et de faire une échographie du cœur, d'écouter ses tonalités, d'évaluer les signes d'insuffisance cardiaque, et beaucoup deviendront clairs, bien qu'à un niveau superficiel. Vous pouvez également consulter un médecin - cardiologue.

Que faire si mon cœur me fait mal? Dans le cas où cela se produirait chez une personne jeune et en bonne santé, vous devez vous allonger, vous détendre, prendre du «Valocordin» et aérer la pièce. Parfois, le cœur peut souffrir même après l'entraînement, vous devez donc attendre un peu. Si cela ne cesse de faire mal et que d'autres symptômes apparaissent, vous devez appeler un médecin.

D'une manière complètement différente, vous devez vous comporter avec une crise d'angine de poitrine. Que faire à la maison si ça fait mal et comprime le cœur? Tout d'abord, le patient doit également être posé, la tête haute, pour assurer la circulation de l'air, retirer toutes les ceintures, les cravates et les chaussures. Si ce n'est pas possible, vous devez vous asseoir et arrêter toute activité physique. Vous devez vous calmer: la panique augmente la consommation d'oxygène des tissus et améliore le travail du cœur, ce qui, dans des conditions d'ischémie myocardique, peut entraîner une crise cardiaque.

Sous la langue, un comprimé de nitroglycérine est nécessairement administré pour la résorption, et après cela - un comprimé d'aspirine. Si la douleur n'a pas cessé, après 10 minutes, vous pouvez répéter la réception et appeler l'équipe cardiologique "ambulance".

Principes généraux du traitement des douleurs cardiaques

La chose la plus importante est d'identifier la source de la douleur cardiaque. Un diagnostic correctement diagnostiqué est la clé d'un traitement réussi. Il est important de ne pas prendre d'analgésiques, vous devez traiter la cardialgie d'autres manières:

  • Avec des lésions inflammatoires - avec des anti-inflammatoires, des hormones, des maladies auto-immunes - à l'aide de cytostatiques, de médicaments de base et d'anticorps monoclonaux;
  • Dans les lésions infectieuses - thérapie antibactérienne rationnelle, immunité accrue, réhabilitation des foyers d'infection;
  • Si un diagnostic de dystrophie myocardique est posé, un long traitement est nécessaire, avec élimination de la cause, nomination de vitamines, enzymes, préparations énergétiques;
  • Avec un épanchement péricardique, la ponction péricardique apportera un soulagement;
  • S'il y a une crise d'angine de poitrine, alors la tâche principale est de prévenir la survenue d'un infarctus du myocarde. Des nitrates, des bêtabloquants, des antagonistes du calcium et des inhibiteurs de l'ECA sont utilisés..

J'ai un cœur: 5 raisons et moyens de soulager la douleur

Si vous avez "poignardé" et "tiré" - cela ne concerne certainement pas le cœur. La douleur cardiaque est différente - pressante, brûlante.

«Des sensations désagréables dans la région du cœur», explique Natalya Podgorodetskaya, cardiologue, «peuvent signaler non seulement une pathologie cardiaque proprement dite, mais aussi des perturbations dans le fonctionnement d'autres organes ou systèmes.

La douleur derrière le sternum peut provoquer:

  • maladies cardiaques
  • haute pression
  • maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite, œsophagite, hernie hiatale, etc.)
  • maladies de la colonne vertébrale et des muscles (syndromes radiculaires et myofasciaux)
  • thromboembolie, ou obstruction, des branches de l'artère pulmonaire (survient assez rarement).

Les personnes souffrant de ces maladies connaissent généralement leur douleur et sont capables de la gérer. S'ils conduisent, ils transportent souvent des médicaments compatibles avec la conduite.

Cependant, une douleur cardiaque peut survenir pour la première fois, et dans ce cas, vous devez savoir quoi faire.

Comment distinguer les douleurs cardiaques des autres?

Si des sensations désagréables apparaissent dans la zone cardiaque, faites attention à l'endroit où cela fait mal, où il donne, comment exactement et pendant combien de temps cela fait mal.

Localisation et irradiation de la douleur. Les douleurs cardiaques se produisent dans le sternum et irradient généralement vers l'épaule gauche et le bras gauche. Plus rarement, il irradie vers la mâchoire, la paroi supérieure de l'estomac et la zone située entre les omoplates.

La durée et la nature de la douleur. Une crise cardiaque dure 5 à 10 minutes. Le plus souvent, cela se produit après un effort physique: avant le voyage, vous avez, par exemple, chargé des sacs lourds dans le coffre ou changé de roue en cours de route. Quant à la nature des sensations, elle a «piqué» et «tiré» - certainement pas sur le cœur. Mal de cœur pressant, brûlant. Parfois, il est confondu avec des brûlures d'estomac. Si quelque chose semble "gargouiller et rouler" dans votre poitrine, il est possible que le rythme cardiaque soit perturbé..

Déterminer la source de la douleur

Chaque fois que la douleur survient - avant un voyage ou sur la route - vous devez y prêter attention. Si vous ressentez une douleur dans la région du cœur pendant la conduite et que cela dure plus de cinq minutes, vous devez vous garer dans un endroit sûr ou vous garer sur le côté de la route et allumer l'éclairage de secours (si nécessaire, installez le panneau d'arrêt d'urgence) - se lever, en fonction de l'évolution future des événements, prendra de 30 minutes à une heure et demie. Si vous êtes sur le point de conduire, ne le faites pas..

Dans chaque cas, un certain nombre de mesures doivent être prises..

Dans un environnement calme, déterminez la localisation, l'irradiation et la nature de la douleur. Faites attention à la durée de l'inconfort..

  1. Si la condition le permet, sortez de la voiture, respirez profondément et faites des exercices simples: tourner le corps, incliner, tourner la tête, lever les bras. Si après cela la douleur s'est calmée et que vous vous sentez mieux, elle est probablement causée par le syndrome radiculaire ou myofascial. Après avoir attendu 30 minutes, vous pouvez continuer à bouger.
  2. Une douleur semblable au cœur peut survenir après avoir mangé ou, inversement, avec une longue pause entre les repas. Si une sensation de brûlure derrière le sternum est apparue après une collation, prenez, en suivant les instructions, un remède contre les brûlures d'estomac (par exemple, le rennie). Cela fonctionnera après un maximum de 5 minutes. Cela a-t-il aidé? En une demi-heure, vous pouvez aller plus loin. Dans le deuxième cas, au contraire, mangez quelque chose qui ne nuit pas à l'estomac. Si la douleur a disparu et ne revient pas après 30 minutes, continuez à bouger.
  3. Les douleurs de pression dans la zone cardiaque causées par une pression élevée s'accompagnent souvent de bouffées vasomotrices, de palpitations, d'étourdissements, de nausées. Les patients hypertendus connaissent bien ces sensations. Si cette condition se produit d'abord, il est préférable de mesurer la pression. Dans tous les cas, dans une telle situation, capoten ou ses analogues sont utilisés, en suivant les instructions d'utilisation jointes au médicament. Le médicament commence à agir à la 20e minute, mais son pic survient en deux à trois heures. Autrement dit, vous pouvez reprendre le mouvement après au moins 30 minutes après la prise, mais il est préférable de vous donner une heure et demie. Avant de continuer, il est conseillé de mesurer à nouveau la pression.
  4. S'il n'y a aucun symptôme d'hypertension artérielle et que l'exercice léger et le rennie ne soulagent pas la douleur, vous devez prendre de la nitroglycérine en comprimés. La pilule est placée sous la langue, après quoi une véritable douleur cardiaque devrait passer dans une minute. Si le médicament a fonctionné, vous devez vous assurer de ne pas avoir le vertige (c'est un signe que la nitroglycérine a abaissé la pression, ce qui signifie que vous ne pouvez pas y aller), et après une heure et demie, vous pouvez continuer à bouger. Mais gardez à l'esprit que la visite chez le cardiologue est préférable de ne pas reporter.
  5. Les cas de thromboembolie des branches de l'artère pulmonaire sont assez rares. Cependant, ils peuvent provoquer des douleurs similaires au cœur. La thromboembolie entraîne une stagnation de sang dans les veines des membres inférieurs. Il survient souvent chez ceux qui souffrent de maladies veineuses et / ou passent beaucoup de temps assis, y compris au volant. Dans ce cas, il est plus facile de prévenir la maladie, donc les personnes qui ont des problèmes avec les veines doivent porter des bonnets de compression (des modèles masculins sont également disponibles!) De l'avis du médecin, et lors d'un long voyage toutes les deux heures, sortez de la voiture et faites des squats pour améliorer la circulation sanguine dans les veines grâce au travail des muscles du mollet.
  6. Si la douleur derrière le sternum ne disparaît pas après 20 minutes, malgré les mesures prises, elle s'intensifie ou coule par vagues, l'état s'aggrave, une sueur froide et collante est apparue, la peur, une prémonition d'une catastrophe imminente, appelez une ambulance. Il est nécessaire de retirer le cardiogramme dès que possible afin d'exclure ou de confirmer une crise cardiaque. Il en va de même dans les cas où la douleur derrière le sternum, quelle qu'en soit la raison, est apparue: après avoir pris des médicaments, une collation ou un exercice, elle a disparu, et après une heure et demie est revenue et s'intensifie. Une attention médicale rapide est également requise lors du blocage de grandes branches de l'artère pulmonaire. Comprendre que cela s'est produit est assez simple: en plus de la douleur derrière le sternum ou dans l'abdomen, la jambe gonfle, rougit et fait généralement mal à la jambe.

Sélection de médicaments

Le conducteur peut prendre loin de tous les médicaments. Ainsi, la nitroglycérine est disponible sous diverses formes, et le spray contient de l'alcool éthylique. La composition du corvalol, du valocordin et de la valoserdine, en plus de l'alcool éthylique, comprend du phénobarbital. Ses métabolites sont définis dans l'urine comme des stupéfiants pendant au moins quatre à cinq jours après une dose unique du médicament. Il ne vaut pas non plus la peine d'expérimenter avec le validol: le médicament a un effet sédatif, c'est-à-dire qu'il euthanasie. Par conséquent, dans un kit de voiture pour la sécurité, vous devez porter un remède simple contre les brûlures d'estomac, les capots ou ses analogues pour réduire la pression, la nitroglycérine dans les comprimés. Les patients hypertendus et les personnes sujettes à une pression accrue, il sera utile d'avoir un tonomètre dans la voiture.

Et ceux qui souffrent de maladies veineuses doivent porter des tricots de compression.

Expert: Natalia Vladimirovna Podgorodetskaya, cardiologue avec 20 ans d'expérience, membre de la Société européenne et russe de cardiologie, membre de la Société des spécialistes de l'insuffisance cardiaque.

  • Pour savoir quels médicaments peuvent être privés de leurs droits, découvrez ici.

Pourquoi le cœur fait-il mal pendant une semaine? Causes courantes, thérapies et prévention

La douleur thoracique est un signe qui peut indiquer une pathologie grave ou un surmenage banal. La douleur peut être tirant, piquant, coupant, brûlant, douloureux ou terne. Le cœur souffre à certaines périodes de la vie de chaque personne. Dans certains cas, les douleurs cardiaques peuvent être un signe avant-coureur d'un accident cardiovasculaire et, dans certains cas, des manifestations de névralgie intercostale.

Attention! Les douleurs cardiaques sont la raison la plus courante pour se rendre à la clinique. Avec l'apparition soudaine de la douleur, vous devez agir de manière claire et cohérente, l'essentiel est de ne pas être nerveux (l'anxiété crée une charge excessive sur le cœur, ce qui peut aggraver l'état du patient). Si votre cœur vous fait mal tous les jours, vous devez consulter d'urgence votre médecin.

Pourquoi une douleur constante se produit dans la zone cardiaque?

Les pathologies cardiaques se manifestent souvent par des douleurs thoraciques. L'entrelacement des terminaisons nerveuses, qui sont situées au centre de la poitrine, est très sensible aux moindres changements dans le travail du cœur. Apport sanguin insuffisant au muscle cardiaque (ischémie) ou spasme des vaisseaux sanguins - les raisons pour lesquelles le cœur fait mal.

Une douleur sourde dans la région cardiaque due à une ischémie paroxystique locale est appelée «angine de poitrine», et si elle fait mal dans la région cardiaque en raison d'une nécrose tissulaire, il s'agit d'un infarctus du myocarde. On distingue trois types de maladies coronariennes: l'infarctus du myocarde (crise cardiaque), la cardiosclérose athérosclérotique et l'angine de poitrine. Une maladie cardiaque avec angine de poitrine peut survenir au repos et sous certains facteurs: stress physique ou émotionnel excessif. La douleur constante est un signe d'infarctus du myocarde, cependant, parfois elle n'apparaît pas constamment, mais survient soudainement et sévèrement.

Les maladies inflammatoires idiopathiques, allergiques ou infectieuses du muscle cardiaque sont des causes de douleur qui durent plus d'une semaine. Le développement d'une myocardite (lésions myocardiques) peut être fatal, en particulier avec une immunité affaiblie. L'inflammation myocardique s'accompagne des symptômes suivants:

  • Arythmie.
  • Syndrome de fatigue chronique.
  • Difficulté à respirer.
  • Une forte augmentation de la température (avec myocardite infectieuse).
  • Gêne thoracique.
  • Visage gonflé.
  • Des étourdissements fréquents.

Avec l'inflammation du sac cardiaque (péricarde), des douleurs douloureuses et sourdes se produisent qui ne dépendent pas de la condition émotionnelle ou physique. Dans certains cas, la maladie est asymptomatique et une insuffisance cardiaque se développe. Avec une insuffisance cardiaque sévère, le visage gonfle et de faibles douleurs douloureuses apparaissent dans le cœur, qui ne reculent pas longtemps pendant la journée. Les patients deviennent des membres enflés et peuvent enfler.

Les dysfonctionnements de la valve bicuspide situés entre les cavités supérieures et inférieures gauches du cœur entraînent des dysfonctionnements végétatifs, une tachycardie, une hyperventilation et des étourdissements paroxystiques. Un tiers des patients avec ce diagnostic ne présentent aucun symptôme. Cependant, pour la plupart au moins une fois par mois, des extrasystoles, une tachycardie et des douleurs cardiaques se produisent.

La rupture de la plus grande artère du corps humain est une urgence. L'athérosclérose aortique, l'hypertension, la surmenage physique ou un traumatisme fermé de la cavité thoracique sont les raisons pour lesquelles un anévrisme aortique peut éclater. La condition peut durer de 5 minutes à 2 semaines. Il se manifeste par une douleur intense et une perte de sang massive. Souvent mortel. Souvent, la dissection aortique s'accompagne d'un processus adjacent dans les maladies de l'œsophage et du duodénum. Si le cœur fait mal pendant une semaine et que la douleur ressemble à un «enjeu» dans la poitrine, appelez une ambulance.

Causes sans cœur de douleurs cardiaques

Le complexe de modifications dystrophiques du système musculo-squelettique est communément appelé «ostéochondrose». Un homme s'est levé il n'y a pas si longtemps (selon les normes de la durée de l'évolution des primates sur Terre), et la colonne vertébrale n'est pas suffisamment adaptée pour une posture droite. Une charge déséquilibrée et un entraînement musculaire insuffisant affectent négativement les disques intervertébraux. Mauvaise posture, portant des poids sur une seule épaule, lit mou - facteurs contribuant à la répartition inégale de la charge sur les disques intervertébraux.

Les principales causes d'ostéochondrose:

  • Blessure de la colonne vertebrale.
  • Le manque d'oligo-éléments et d'eau dans l'alimentation.
  • Hypodynamie.
  • Maladies du pied.
  • Surpoids.
  • Longue posture inconfortable pendant la journée (lorsque vous travaillez à l'ordinateur).
  • Activité physique intense.
  • Surmenage psycho-émotionnel.

Important! Le trouble panique est caractérisé par des attaques de panique soudaines qui arrêtent les anxiolytiques. Souvent, au lieu du trouble panique en Russie, un diagnostic obsolète de cardionévrose ou de dystonie végétative-vasculaire est posé. Les crises de panique s'accompagnent d'un inconfort sévère dans le sternum à gauche, de vertiges, de déréalisation, de dépersonnalisation et d'essoufflement. Une crise de panique peut durer longtemps: de 5 minutes à une heure. La douleur au cœur a un caractère brûlant et terne. De nombreux patients se demandent si une crise de panique peut être fatale. En règle générale, une issue fatale n'est possible qu'en présence d'une pathologie cardiovasculaire..

Les problèmes gastro-intestinaux s'accompagnent de douleurs cardiaques beaucoup plus souvent que d'autres troubles non cardiaques. Souvent, les patients les prennent pour une crise cardiaque. Ulcère gastrique, maladie gastro-œsophagienne, duodénite chronique, pancréatite - causes de douleurs de tiraillement et de piqûres dans le sternum pendant plus de deux jours.

Quand consulter un médecin?

L'apparition de certains symptômes peut indiquer une pathologie grave. Si l'un des symptômes suivants apparaît, consultez immédiatement un médecin:

  • Frissons.
  • Peur de la mort.
  • Tachycardie ou bradycardie.
  • Hypertension artérielle ou hypotension.
  • Perte de conscience.
  • Douleur au cœur ou cuisson abondante dans le sternum à gauche.
  • Œdème des extrémités (avec jambes ou bras gravement enflés).

Comment traiter les causes des douleurs cardiaques persistantes?

Tout d'abord, vous devez consulter un médecin généraliste et subir une série d'examens afin d'identifier la cause profonde du syndrome douloureux. Si le cœur est malade, le plus probable, ils écriront une référence à un cardiologue. Après avoir passé un électrocardiogramme, des tests sanguins, une fluoroscopie et une échographie des organes abdominaux, l'option de traitement optimale sera considérée.

Les pathologies cardiovasculaires associées à une forte charge cardiaque sont traitées avec des bêta-bloquants (métoprolol) et des antihypertenseurs (cinq milligrammes d'énalapril). L'acide acétylsalicylique est prescrit pour améliorer les propriétés rhéologiques du sang. D'autres agents antiplaquettaires et thrombolytiques sont prescrits au besoin ou en cas de contre-indications à l'aspirine. Consultez un cardiologue tous les quelques mois pour ajuster le traitement (s'il y a des effets secondaires) ou pour clarifier le diagnostic.

Si la douleur cardiaque est causée par des dommages au système musculo-squelettique, des recommandations générales sont données (sommeil 8 heures, ne dérangez pas la routine quotidienne, ne vous penchez pas et ne surchargez pas le dos) et des préparations topiques (corticostéroïdes). Avec une douleur intense dans le côté gauche du sternum, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée..

Le trouble panique est corrigé par des antidépresseurs qui affectent la circulation de la sérotonine dans le système nerveux central. À court terme, des benzodiazépines - diazépam, phénazépam ou alprazolam sont utilisées. La thérapie cognitivo-comportementale joue un rôle important dans le traitement des crises de panique. Des séances constantes avec un psychologue vous permettront de développer des stratégies efficaces pour lutter contre la maladie. En cas de trouble panique, il faut abandonner les psychostimulants - caféine, nicotine ou amphétamine.

Remèdes populaires qui aideront à se débarrasser des douleurs cardiaques:

  1. Adaptogènes végétaux (ginseng ou Rhodiola rosea).
  2. Millepertuis (antidépresseur à base de plantes).
  3. Teinture de gingembre.
  4. Puer (stimule les processus métaboliques dans le corps).

Avant de prendre les fonds ci-dessus, consultez votre médecin. Les adaptogènes ont un effet stimulant sur tous les systèmes organiques et peuvent augmenter la pression artérielle. Le millepertuis en association avec des inhibiteurs de la MAO peut provoquer le syndrome sérotoninergique. Puerh contient de la caféine et un surdosage entraîne une augmentation plutôt qu'une diminution de la douleur cardiaque.

Comment le cœur fait mal: les principales causes et symptômes de la douleur cardiaque

De quoi souffre le cœur: causes et origine des douleurs cardiaques

La douleur dans la poitrine est l'un des indicateurs les plus importants des troubles du corps. Ces douleurs se retrouvent dans diverses pathologies du cœur. Il est impossible de dire sans équivoque «ce que le cœur fait mal», mais, selon les indications médicales, une douleur cardiaque peut survenir pour les raisons suivantes, qui sont divisées en deux grands groupes: 1. Perturbations du fonctionnement de l'organe lui-même:

  • nutrition insuffisante des muscles cardiaques eux-mêmes;
  • processus inflammatoire dans les tissus de l'organe;
  • troubles métaboliques dans les artères coronaires;
  • grande charge provoquant des changements dans l'organe lui-même (ventricules élargis, fermeture lâche des valves).

2. Maladies n'affectant pas directement le cœur, mais provoquant des douleurs dans cette zone:

  • pathologie du tractus gastro-intestinal (gastrite, ulcère);
  • névralgie - serrage des terminaisons nerveuses dans la colonne vertébrale, les côtes;
  • pathologie des poumons et des bronches;
  • conséquence d'une blessure.

Causes cardiaques

Petit, presque jamais trouvé.

Formation d'un anévrisme aortique

Il s'agit d'une saillie murale spéciale de la plus grande artère du corps humain. Elle varie en forme, en agressivité et en vitesse de progression..

Il se développe à la suite d'une pression excessive sur le fond de la dystrophie endothéliale et d'autres couches du vaisseau. Habituellement après une inflammation, un traumatisme, à la suite de troubles métaboliques.

Les symptômes sont lents, ce qui rend le diagnostic précoce une question de chance. Le syndrome douloureux est épisodique, se manifeste de temps en temps: des sensations douloureuses, tiraillantes, pressantes sont typiques. Peut-être plénitude de la poitrine, diminution de la tolérance à l'exercice.

La symptomatologie la plus frappante ne concerne que la séparation de l'anévrisme et sa rupture. La mort survient en quelques secondes.

Par conséquent, s'il y a une douleur douloureuse dans le cœur (probablement), vous devez contacter un spécialiste, subir ECHO-KG.

Angine de poitrine

Violation aiguë de l'approvisionnement des structures cardiaques en substances nécessaires et en oxygène. Option d'échec coronaire.

Elle entraîne une perturbation insignifiante de la nutrition tissulaire, une nécrose. Il coule paroxystiquement, chaque épisode ne dure pas plus de 30 minutes.

La douleur est la marque de la maladie. Mais il souffre très rarement, pas plus que dans 20% des cas. Dans d'autres situations, une sensation désagréable combinée de nature obscure est observée. Et brûlant, et pression, et sirotant en même temps, donnant dans la main gauche, la mâchoire, l'omoplate.

Comprendre que c'est de l'angine n'est pas difficile. Parce qu'il y a toujours des manifestations supplémentaires. Comme l'essoufflement, la peur intense, la faiblesse, la transpiration, la cyanose du triangle nasogénien, la pâleur de la peau. L'activité physique est impossible, ce qui entraîne un essoufflement accru. De plus, le syndrome douloureux est fort.

En savoir plus sur la maladie ici..

Myocardite

Inflammation de la couche musculaire du cœur. Habituellement infectieux. Il est extrêmement rare pour les auto-immunes, comme complication de rhumatismes ou comme processus indépendant, accompagné de douleurs, pas toujours douloureuses.

Un signe différentiel est une tachycardie persistante. Il reste constant, ne passe même pas une minute. Même la nuit, interfère avec un bon repos.

Après un petit effort physique, il s'intensifie considérablement. Elle se termine par un essoufflement, un assombrissement des yeux, un déficit neurologique (maux de tête, incapacité à naviguer dans l'espace, acouphènes, évanouissements).

Traitement urgent dans un hôpital. Avec l'utilisation d'antibiotiques ou d'immunosuppresseurs, cela dépend de la cause du processus pathologique..

Péricardite

C'est aussi une inflammation septique. Elle est provoquée par les staphylocoques, la flore pyogène, les virus..

Il se révèle généralement être une complication des maladies de l'oropharynx, des caries, d'autres conditions avec formation de foyers chroniques.

Le cœur est entouré d'une coquille ou d'un sac spécial - le péricarde. Avec son inflammation, la compression des structures cardiaques se produit, le flux sanguin normal est perturbé, une ischémie myocardique se développe.

D'où l'apparition de douleurs. Intensité moyenne ou faible en dehors de la tamponnade (si le liquide ne s'accumule pas dans la membrane), significative dans le contexte de la compression par les volumes d'épanchement.

Le cœur peut faire mal, tirer la douleur, presser, mais brûler extrêmement rarement. Traitement urgent, médicaments. En cas de tamponnement, un drainage de la cavité péricardique est indiqué.

Cardialgie d'origine neurogène

Elle survient chez les patients ayant un certain schéma de personnalité. Il s'agit généralement de personnes anxieuses, de jeunes femmes, d'adolescentes ayant un psychisme faible, une forte tendance au stress et une faible résistance à de telles.

Habituellement, tout se limite à des douleurs douloureuses au cœur et à des manifestations végétatives mineures. Étourdissements, nausées, transpiration, jambes faibles.

La principale caractéristique distinctive est une conditionnalité claire dans une situation tendue. Cela peut être un échec à l'examen, des difficultés au travail, un conflit avec le leader, des collègues, de mauvaises nouvelles et d'autres déclencheurs.

Crise végétative

En fait, ce n'est pas un diagnostic, mais un complexe symptomatique. Il se développe à la suite d'autres maladies. Des tumeurs cérébrales aux troubles anxieux, aux affections endocriniennes (diabète, hypo- ou hyperthyroïdie, altération de la concentration d'hormones thyroïdiennes spécifiques) et autres.

Elle se manifeste par une tachycardie, des douleurs thoraciques douloureuses, des sueurs, une sensation de peur, des étourdissements, des nausées. Vomissements rares. Évanouissement de surface possible.

Traitement sous la supervision d'un neurologue. Selon le facteur de développement, il peut être opérationnel ou conservateur. Les causes graves sont extrêmement rares..

Conditions d'urgence

Presque pas accompagné de douleurs douloureuses. Mais tout se passe, donc la possibilité ne peut être exclue. Parmi les options typiques et les plus courantes, il y a la crise cardiaque. Malnutrition myocardique aiguë, nécrose musculaire.

Il donne une douleur prononcée et sévère, le syndrome dure plus d'une demi-heure. De plus, il existe de nombreuses manifestations concomitantes: nausées, faiblesse, essoufflement, accélération du rythme cardiaque.

Les symptômes sont similaires à ceux de l'angine de poitrine, mais plus prononcés, la douleur est plus forte et dure beaucoup plus longtemps. Une liste complète des symptômes de crise cardiaque chez les femmes est ici, chez les hommes - ici.

Comment comprendre ce qui fait mal au cœur?

Comme déjà découvert, il peut faire mal dans la poitrine non seulement à cause de la pathologie cardiaque. Cela est dû au fait que tous les organes internes sont interconnectés par des terminaisons nerveuses. Pour vous assurer que le cœur fait mal, vous devez contacter un établissement médical pour examiner et confirmer ou infirmer le diagnostic.

La manifestation de la douleur cardiaque dépend directement des raisons qui l'ont provoquée, nous parlerons plus tard des caractéristiques de la douleur. Ces douleurs peuvent être:

  • tirant;
  • picotements;
  • douloureux;
  • compressif;
  • Coupe;
  • avec recul dans le bras, sous l'omoplate.

Pathologie des valves cardiaques

Le muscle cardiaque a 4 valves qui doivent s'ouvrir et se fermer. Si des irrégularités se produisent dans ce processus, vous pouvez déterminer le problème si vous comprenez à quel endroit le cœur fait mal et la nature des manifestations. Parfois, les symptômes de la maladie peuvent ne pas se produire pendant une longue période, puis s'intensifier rapidement. Pour découvrir comment les symptômes de la douleur cardiaque apparaissent en raison de problèmes avec les valves, vous pouvez étudier la liste ci-dessous:

  • problèmes respiratoires dus à un essoufflement;
  • vertiges;
  • douleur constante au cœur de nature compressive pendant l'exercice;
  • une douleur cardiaque pressante après avoir inhalé de l'air froid;
  • arythmie;
  • faiblesse générale.

S'il n'est pas opportun de savoir exactement ce qui fait mal, l'insuffisance cardiaque se développe progressivement. Il se manifeste par les symptômes suivants:

  • L'apparition de kilos en trop;
  • Gonflement;
  • Ballonnements.

En raison de maladies valvulaires, il y a des douleurs au cœur d'une nature différente, selon la cause de la pathologie, mais principalement, les patients ressentent une compression dans la poitrine.

Comment le cœur fait mal: les principaux types de douleur et de symptômes


Les jeunes modernes ne pensent pas du tout aux problèmes cardiaques possibles, n'y prêtant attention qu'après une crise cardiaque ou une crise cardiaque. Mais prévenir le pire est possible, si vous vous adressez à temps à un cardiologue.

  • Dans les cas où la douleur est causée par des maladies du système nerveux ou une cardionévrose, elle s'accompagnera de sensations douloureuses constantes dans la région du cœur. Sous stress, sa présence ne fera qu'augmenter. Des médicaments tels que la valériane ou le valocardin peuvent aider à apaiser la douleur..
  • Si la sensation de douleur fait mal avec une combinaison de sensations de picotements, il s'agit très probablement d'un processus inflammatoire qui se produit dans les muscles cardiaques. Habituellement, la douleur dans ce cas apparaît pendant l'effort et s'accompagne de malaise, d'essoufflement, de faiblesse générale. Très souvent, une telle douleur se produit comme complication après d'autres maladies (rhume, amygdalite, otite moyenne) quelques semaines après la guérison.

Manifestations d'une crise cardiaque

Souvent, chaque jour, mon cœur me fait mal à cause d'une crise cardiaque qui mûrit. Une telle maladie est un manque aigu de nutrition (ischémie), à ​​cause duquel se développe une nécrose myocardique (crise cardiaque). Habituellement, les médecins, répondant à la question de savoir pourquoi le cœur fait mal en raison d'une crise cardiaque, parlent d'un blocage progressif des artères ou d'un caillot de sang détaché qui a bloqué l'un des principaux vaisseaux. L'athérosclérose, l'effort physique excessif, le stress constant, etc., affectent le développement de ce processus.Les douleurs cardiaques chez les patients commencent à apparaître même 1-2 mois avant l'attaque. Cependant, dans certains cas, par exemple, lorsqu'un thrombus se détache, la maladie se développe à une vitesse fulgurante.

Les signes de douleur cardiaque avant l'attaque et pendant sa manifestation sont généralement les suivants:

  • Douleur constrictive. Lors d'une attaque, il est difficile de comprendre où et comment le cœur fait mal, car la douleur est donnée au dos, au membre supérieur, au cou et à la mâchoire. Ils se propagent principalement vers la moitié gauche du corps. Accompagne les douleurs cardiaques, la transpiration excessive, les vomissements et l'essoufflement constant.
  • Douleurs cardiaques dues à des charges passées. Le patient peut ressentir une gêne après un travail physique ou mental prolongé. Il a mal au cœur seulement après s'être reposé ou avoir pris le comprimé de nitroglycérine.
  • Dyspnée. Elle survient souvent avec des douleurs cardiaques, indiquant une attaque imminente. L'essoufflement accompagne le patient presque constamment, par exemple, allongé


au lit, en mangeant et après avoir subi des charges. Immédiatement avant une attaque, le patient est perturbé par le cœur la nuit, à cause de quoi il est constamment tourmenté par l'insomnie.

  • Fatigabilité rapide. Lorsque le cœur fait mal avant une crise cardiaque, le patient commence progressivement à ressentir une faiblesse générale. Les actions ordinaires lui prennent plus de pouvoir qu'auparavant.
  • Impuissance. Si le cœur d'un homme fait mal en raison du blocage progressif des artères qui alimentent le cœur, alors il a un problème d'érection. Cela peut se produire 1 à 2 ans avant l'attaque..
  • Gonflement. Ce symptôme est fondamental pour les personnes qui souhaitent apprendre à identifier les douleurs cardiaques. L'œdème le plus visible, indiquant des violations dans le fonctionnement du muscle cardiaque sur les jambes.
  • Mon cœur me fait mal le matin. Le développement d'une ischémie myocardique s'accompagne souvent de ce symptôme. Parfois, le patient a une pression artérielle élevée.
  • Apnée. Le patient peut être dérangé par le cœur la nuit, et cela se manifeste sous la forme d'un arrêt respiratoire à court terme.
  • Si vous pensez qu'il vaut mieux consulter un médecin. Il vous expliquera comment distinguer les douleurs cardiaques lors d'une attaque des autres processus pathologiques et vous conseillera des méthodes qui aident à éliminer l'inconfort.

    Picotements dans le cœur


    Si votre cœur pique parfois, ne vous faites pas de mauvais diagnostics. Souvent, il apparaît à la suite de blessures ou de problèmes avec le système musculo-squelettique. Un picotement peut survenir avec de telles pathologies du cœur:

    • angine de poitrine;
    • la dystonie;
    • péricardite;
    • infarctus du myocarde;
    • embolie pulmonaire.

    Les maladies non liées au principal moteur humain peuvent entraîner de «faux» symptômes de picotements:

    • névralgie intercostale - diffère de la localisation du point cardiaque;
    • ostéochondrose - une telle douleur, contrairement au cœur, disparaît après la prise d'antispasmodiques;
    • instabilité du système nerveux - en plus de la douleur, il y a de l'insomnie et une fatigue constante.

    N'oubliez pas non plus que les picotements dans le cœur peuvent être causés par une surcharge musculaire pendant l'effort physique, la marche rapide, la présence d'un rhume (grippe, SRAS).

    Cardiopathie

    Les malformations cardiaques sont principalement congénitales. Dans la plupart des cas, ils n'apparaissent pas. Cependant, parfois des défauts provoquent une gêne grave et peuvent être mortels. Vous pouvez découvrir comment les symptômes de la douleur cardiaque apparaissent dans ce cas, à partir de la liste ci-dessous:

    • douleur constante (coutures, douleurs, coupures);
    • augmentation de la pression;
    • gonflement des membres inférieurs.

    Dites à votre médecin quoi faire avec une douleur cardiaque due à un défaut. Le traitement de ce problème consiste généralement en une thérapie symptomatique et une intervention chirurgicale..

    Douleur au cœur et au bras gauche

    Le principal «coupable» de la douleur thoracique avec radiation à la main gauche est appelé ischémie. En outre, un tel symptôme est souvent noté avec:

    • angine de poitrine ou, comme on l'appelle communément, "angine de poitrine";
    • infarctus du muscle cardiaque;
    • myocardite;
    • athérosclérose (les plaques réduisent la lumière des vaisseaux sanguins, empêchant ainsi le cœur de fonctionner normalement).

    La douleur dans le cœur et le bras gauche peut provoquer des maladies qui ne sont pas liées à l'organe principal, à savoir:

    • inflammation à l'avant de la partie médiane de la cavité thoracique, généralement due à des lésions du système digestif. Le retour de la douleur à la main gauche se produit pendant l'inspiration / l'expiration, la déglutition;
    • périarthrite, arthrite, tendinite de l'articulation de l'épaule, avec de telles violations, le centre de la douleur est l'articulation de l'épaule gauche, qui irradie vers le bras et la poitrine;
    • névralgie intercostale située sur le côté gauche. Un spasme douloureux provoque généralement un tour de corps maladroit ou une élévation du bras;
    • toutes sortes de pneumonie, pleurésie, tumeurs situées sur le côté gauche des voies respiratoires. Habituellement, en plus de la douleur, il y a: essoufflement, toux, manque d'oxygène;
    • chez les femmes - formations de nature différente et processus inflammatoires dans les glandes mammaires. Avec de tels problèmes, les tissus sont comprimés, auxquels réagissent les ganglions lymphatiques voisins, propageant la douleur aux tissus voisins;
    • maladies associées à une perturbation du système nerveux autonome, dont les manifestations peuvent être des douleurs dans le sternum et des douleurs dans la main gauche.

    Nature de la douleur

    La douleur cardiaque peut avoir une nature et une intensité différentes. Par conséquent, vous devez savoir quelles sont les douleurs cardiaques afin de prévenir ses complications. Ensuite, nous considérons leurs types.

    • Compressif


    Une douleur compressive constante dans le cœur informe sur le manque d'oxygène dans le myocarde - le muscle cardiaque. Un tel symptôme est caractéristique de presque toutes les formes d'ischémie (ischémie - diminution de l'apport sanguin au myocarde lors de l'affaiblissement, arrêt du flux sanguin artériel).

    L'angine de poitrine est caractérisée par une gêne compressive derrière le sternum, irradiant sous l'omoplate et dans le bras gauche. L'inconfort survient presque toujours après l'exercice, au repos ou après la prise de préparations à base de nitroglycérine.

    Des sensations de compression surviennent chez les personnes présentant diverses perturbations du rythme (bradycardie, tachycardie, arythmie). Souvent, l'inconfort s'accompagne de peur, d'essoufflement. Avec de telles pathologies, une douleur compressive apparaît dans le cœur.

    Des douleurs aiguës surviennent soudainement. Les pathologies suivantes les caractérisent:

    1. Angine de poitrine. Des crises d'angor prolongées, accompagnées d'une sensation de constriction, indiquent une thrombose, une embolie, une sténose sévère des vaisseaux coronaires. Dans de tels cas, les préparations à base de nitroglycérine n'aident pas. Dans le cas où une personne a pris deux comprimés avec un intervalle de 10 minutes, mais que l'inconfort ne disparaît pas, vous devez absolument appeler une ambulance. Seules des techniques médicales professionnelles aideront à prévenir la mort myocardique - nécrose.
    2. Infarctus du myocarde. Cette pathologie est une nécrose de la paroi musculaire. Il se caractérise par des sensations aiguës très prononcées et prolongées qui donnent à l'estomac et sont très similaires à une attaque de coliques intestinales. Les médicaments nitrés ne fonctionnent pas pour soulager l'inconfort. Elle s'accompagne d'un manque d'air, d'une transpiration sévère, de tremblements des mains, de nausées et de vomissements, d'une perte de conscience, d'une arythmie. Souvent, les personnes souffrant d'une crise cardiaque ont des crampes, des mictions involontaires.
    3. Pathologie du tube digestif. La cause d'une gêne thoracique aiguë et aiguë est une perforation de l'ulcère de l'estomac. D'une attaque brutale, une personne tombe malade, des «mouches» apparaissent devant ses yeux, sa tête commence à tourner, jusqu'à une perte de conscience.
    4. Thrombose pulmonaire. La pathologie est un blocage du lit artériel du poumon avec un caillot de sang. La tachycardie, l'essoufflement, l'hémoptysie, la fièvre, les râles humides, la toux peuvent se joindre à une douleur aiguë. La thrombose est une urgence qui nécessite des soins médicaux d'urgence..
    5. Anévrisme aortique (l'aorte est la plus grande artère). La pathologie est caractérisée par des sensations désagréables dans la partie supérieure du sternum. L'inconfort dure 2-3 jours, survient généralement après un effort physique, n'est pas observé dans d'autres parties du corps, ne passe pas après les médicaments à la nitroglycérine.
    6. Stratification de l'anévrisme aortique. La rupture de l'aorte entraîne une fuite de sang entre les couches des parois du vaisseau. En traversant le mur, une perte de sang massive et massive se produit. En termes simples, un énorme hématome se forme dans le vaisseau. Souvent, la pathologie se développe chez les hommes plus âgés. La condition lorsque le sang s'accumule entre les couches de l'aorte est caractérisée par une gêne soudaine et déchirante soudaine derrière le sternum ou autour du cœur. Donne généralement sous l'omoplate.

    En parallèle, des pointes de pression sont observées - au début, elle augmente de manière significative, puis diminue rapidement. Les signes typiques sont l'asymétrie du pouls sur les mains, la peau bleue. Une personne transpire fortement, en s'évanouissant, sa respiration est perturbée, sa voix siffle, un essoufflement est observé. L'hématome entraîne un manque d'oxygène dans le myocarde et le coma.


    Une douleur soudaine et une pression derrière le sternum se développent avec l'angine de poitrine. La douleur est paroxystique, elle peut être soulagée en prenant des médicaments à base de nitroglycérine. Une caractéristique distinctive entre l'angine de poitrine et la crise cardiaque est qu'une crise d'angine de poitrine ne se produit pas au repos la nuit. Les pressions sont presque toujours accompagnées de sauts de tension artérielle.

    Des douleurs au cœur peuvent être à l'origine des symptômes de la dystonie neurocirculatoire (névrose cardiaque). De plus, une personne ressentira des étourdissements, une arythmie, qui sont le plus souvent observés après une situation stressante sévère, une excitation.

    Une autre raison de la sensation de pression et d'inconfort dans la poitrine est la myocardite. Symptômes: compression sévère dans la poitrine, essoufflement, accélération du rythme cardiaque, gonflement des membres inférieurs.

    La myocardiopathie, la dystrophie myocardique, les néoplasmes d'un cœur malade donnent également des sensations oppressives. Mais dans ce cas, l'inconfort ne provient pas de l'activité physique. Se développe indépendamment même au repos.

    De nombreuses personnes perçoivent des points de suture pour des pathologies potentiellement mortelles. Mais un tel picotement indique une névrose. Cette condition ne menace pas la vie d'une personne. Elle est associée à un rythme de vie intense, une charge importante sur le psychisme. N'importe lequel des cardiologues, entendant parler d'une personne que la douleur thoracique est soudaine, à court terme et similaire à une injection, dira que ce n'est pas un sujet de préoccupation. Ces symptômes n'indiquent pas de pathologies graves.

    Les causes d'une telle douleur cardiaque peuvent être l'irritabilité, une dépression nerveuse. Le plus souvent, ces crises sont émotionnelles, connaissent fortement toutes les personnes, même les plus petites,.

    Avec une anxiété constante, la peur, le stress émotionnel, l'adrénaline est libérée par réflexe, ce qui active les systèmes vitaux. En cours d'évolution, le corps s'est adapté à la lutte, par exemple, pour attaquer ou fuir devant un danger imminent. Dans le cas où l'adrénaline n'est pas dépensée pour la masse musculaire, il "essaie de retrouver" sa réalisation dans d'autres organes, provoquant une sensation de piqûre dans la poitrine..

    Des douleurs intolérables intenses au cœur peuvent indiquer une crise cardiaque, une thrombose pulmonaire, une stratification de l'anévrisme aortique. L'homme est excité, se précipitant. En plus de fortes douleurs cardiaques, les gens ont une forte peur de la mort.

    Ces douleurs cardiaques ont les causes suivantes: infarctus du myocarde, péricardite, dystonie neurocirculatoire, brûlures d'estomac avec reflux gastro-œsophagien (reflux inverse du contenu de l'estomac dans l'œsophage).

    • Douleur dans le sternum à l'inspiration


    Des douleurs lancinantes pendant l'inhalation du côté du cœur peuvent être un signe d'une atteinte temporaire des nerfs rachidiens. Des douleurs à la sortie sont un symptôme de protrusion (un processus pathologique dans la colonne vertébrale, dans lequel le disque intervertébral gonfle dans le canal rachidien), des hernies intervertébrales. Un inconfort constant et une douleur fréquente à l'inspiration dans la région cardiaque se forment dans un contexte de perturbation du tonus musculaire et se traduisent par une tension musculaire, ainsi que par la spondylose (pathologie de la colonne vertébrale, qui consiste en la croissance de tissu vertébral sous la forme de pointes, de protubérances), d'ostéochondrose.

    Comment un mal de cœur avec l'angine de poitrine?

    Avec l'angine de poitrine, le patient se plaint de douleur, comme si quelqu'un avait marché sur sa poitrine. L'inconfort thoracique est décrit comme une respiration rétrécissante et gênante. C'est ce sentiment qui a provoqué dans les temps anciens l'appellation d'angine de poitrine.

    Il peut être localisé non seulement près du cœur, mais aussi donner à la main gauche, à l'épaule, au cou, à la mâchoire. Fondamentalement, le syndrome douloureux apparaît soudainement et peut provoquer un fort stress physique, émotionnel, un apport alimentaire, une respiration profonde. La durée d'une telle douleur peut aller jusqu'à 15 minutes.

    Recherche instrumentale

    Pour déterminer la cause de la douleur thoracique, un examen par des médecins spécialistes ne suffit pas souvent. Afin de clarifier le diagnostic, il est souvent nécessaire de recourir en plus à diverses études diagnostiques instrumentales. En raison du fait que la douleur dans la poitrine peut être causée par la pathologie de divers systèmes et organes du corps, la plupart des examens ne sont pas seulement associés à l'étude de l'état du cœur. Les principaux sont:

    • Échographie de la cavité abdominale;
    • FEGDS (fibroesophagogastroduodenoscopy) - l'étude de l'état de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum;
    • radiographie pulmonaire ou radiographie;
    • FVD (détermination de la fonction de la respiration externe);
    • Échographie du cœur, de l'aorte et des vaisseaux pulmonaires;
    • radiographie, tomodensitométrie (TDM) et imagerie par résonance magnétique (IRM) de la colonne vertébrale;
    • électrocardiographie (ECG), échocardiographie (EchoCG), tests d'effort;
    • Surveillance Holter.

    Douleurs cardiaques d'infarctus du myocarde

    L'infarctus du myocarde est une nécrose ischémique du tissu cardiaque:

    • dans le processus (lors d'une attaque), il y a des zones nécrotiques sur le myocarde, une douleur soudaine et aiguë apparaît avec une irradiation au bras gauche et au dos;
    • il y a un engourdissement du membre;
    • avec une petite zone de nécrose, le patient se sent brûlé et serré dans le sternum, mais peut se tenir debout.

    L'insidiosité de la pathologie réside dans le fait que les symptômes peuvent être complètement absents. Le patient ne peut que se plaindre occasionnellement d'inconfort dans la poitrine.

    Avec des lésions tissulaires étendues, une personne perd connaissance et nécessite une réanimation immédiate avec une hospitalisation ultérieure.

    Diagnostic différentiel des douleurs thoraciques

    Les premières mesures diagnostiques à réaliser en cas d'inconfort au niveau de la poitrine, calmer et écouter la nature de la douleur, sa dépendance à l'activité physique, la position corporelle, le stress émotionnel éventuel.

    L'autodiagnostic et l'automédication dans ce cas sont lourdes de conséquences dangereuses. En raison du fait que la douleur peut signaler une pathologie dangereuse, une consultation avec des médecins spécialistes est requise.

    Les prochaines étapes pour déterminer la pathologie sont de consulter un médecin. Consultation obligatoire du thérapeute pour la nomination d'un certain nombre d'examens instrumentaux ou pour l'orientation vers un spécialiste plus étroit.

    Il peut être nécessaire de consulter ces médecins en tant que pneumologue, neurologue, chirurgien, gastro-entérologue, chirurgien vasculaire et cardiaque, psychiatre, spécialiste des maladies infectieuses. Dans les formes bénignes de troubles nerveux, la consultation d'un psychologue est parfois suffisante..

    Douleur au cœur avec péricardite

    La péricardite est une lésion inflammatoire d'une muqueuse cardiaque particulière. Fondamentalement, une telle pathologie est une conséquence (complication) d'autres maladies.

    • La douleur avec péricardite est ressentie au milieu de la poitrine, peut être donnée au dos, au bras.
    • Elle est particulièrement ressentie lors de la déglutition, avec inspiration / expiration profondes, toux, couché.
    • Cela ressemble à une douleur sourde et douloureuse dans de rares cas avec une sensation de coupure. Si vous vous asseyez ou vous penchez légèrement en avant, le soulagement vient. Les personnes souffrant de cette pathologie ont une respiration superficielle et des palpitations cardiaques.

    Avec la péricardite, les médecins se plaignent de douleurs aux coutures, pressantes ou douloureuses dans la région du cœur qui se produisent spontanément, quelle que soit l'activité physique, et la prise de nitroglycérine n'entraîne pas d'amélioration.

    Causes extracardiaques

    Ils se retrouvent dans la grande majorité des cas, ne sont pas liés au cœur, bien qu'ils se déguisent en pathologies cardiaques. Diagnostics différentiels requis.

    Pneumonie

    Pneumonie. Dans la grande majorité des cas, il a une origine infectieuse. Il se développe progressivement sur plusieurs jours. La progression et le déploiement du tableau clinique complet nécessitent 3-6 jours.

    Les symptômes sont instables, à un certain moment vient une période de bien-être imaginaire, une diminution de l'intensité des signes.

    La douleur dans la poitrine est localisée à gauche. Renforce avec l'inspiration. Une toux, un essoufflement constant sont observés. Asphyxie possible en position couchée en raison d'un gonflement des bronches.

    Dans le contexte des maladies cardiovasculaires, cela ne peut pas être le cas, à part l'asthme cardiaque. Mais ici, il y a un signe différentiel. La pneumonie survient avec une augmentation de la température corporelle. Aux premières étapes, une baisse de l'indicateur du thermomètre est possible.

    Bronchite

    Un processus pathologique similaire. Le complexe symptomatique est presque identique, la distinction est effectuée à l'aide de rayons X. Dans ce cas, douleur au cœur due à une inflammation de l'arbre bronchique. L'inconfort augmente avec l'activité physique, un changement de position corporelle.

    Névralgie intercostale

    Il est courant. C'est une sorte de processus inflammatoire. Il provoque une douleur intense et insupportable. Le soi-disant lumbago.

    Avec de vraies pathologies cardiaques, il n'y a presque pas de sensations de poignard, ce sont des cas extrêmement rares. De plus, la névralgie intercostale ne donne pas les symptômes des autres, comme la tachycardie, les manifestations cérébrales.

    Vous pouvez détecter la cause par palpation. L'inflammation ne permet pas un examen approfondi des tissus, au toucher, l'inconfort augmente considérablement.

    Gastrite, duodénite

    Le premier est l'inflammation de la muqueuse gastrique. Comme l'ont prouvé les scientifiques, la base de ce mécanisme est la défaite par le micro-organisme de l'espèce Helicobacter pylori..

    La seconde est l'inflammation du duodénum. Ils vont généralement de pair. Caractérisé par une sensation de douleur dans la région épigastrique et la poitrine.

    L'inconfort réfléchi est souvent confondu avec des manifestations d'angine de poitrine ou même une crise cardiaque. Surtout lors d'une exacerbation de pathologie.

    La gastrite et la duodénite peuvent ne pas être accompagnées d'autres symptômes. Mais c'est une rareté. La dyspepsie (brûlures d'estomac, nausées, éructations, flatulences) et les troubles des selles sont généralement détectés. FGDS ou, dans les cas extrêmes, la radiographie de contraste de l'estomac met un point dans la question.

    Pancréatite

    Inflammation pancréatique. Il s'agit d'une formation assez grande et bien innervée. Parce que l'inconfort peut donner n'importe où: des sections individuelles de la cavité abdominale au sternum.

    La douleur douloureuse se développe sous une forme chronique. Une variété nette accompagnée de sensations de coupe.

    Les maladies sont difficiles à identifier par un seul symptôme. Il se manifeste rarement de manière subjective. La seule façon de faire un diagnostic différentiel est d'effectuer une échographie et d'évaluer les paramètres de laboratoire.

    Ulcère gastrique et duodénal

    Violation de l'intégrité de la membrane muqueuse des organes. Il agit comme une conclusion logique au long cours de gastrite ou de duodénite. Tôt ou tard, elle se retrouve chez tous les patients ayant des diagnostics similaires. La période de formation moyenne est de 5-7 ans.

    La douleur douloureuse se produit avant de manger et s'aggrave après avoir mangé. L'intensité augmente fortement avec l'utilisation d'aliments pointus et excessivement salés, d'aliments frits, d'épices, de bonbons.

    Les périodes exprimées avec une impossibilité totale de manger normalement sont caractéristiques. Parce que des vomissements se développent. Avec une évaluation minutieuse de leur propre bien-être, tout devient évident.

    Cancer du tube digestif

    Se produit relativement souvent. De plus, de légères douleurs douloureuses, en sirotant quelque part derrière le sternum ou dans la région épigastrique - le seul symptôme.

    La dyspepsie survient beaucoup plus tard, au début du processus, puis pas du tout. De nombreux cas d'évolution silencieuse de la maladie sont connus lorsqu'elle a été diagnostiquée en phase terminale ou généralement au moment de l'autopsie (autopsie).

    Par conséquent, il est recommandé de subir des examens préventifs chez le gastro-entérologue une fois tous les six mois. Corrigez tous les symptômes, observez, soyez vigilant et passez un examen.

    Hernie œsophagienne

    La cause de la douleur douloureuse est périodique. Il s'agit en fait d'une extension de la partie inférieure du tube creux. Renflement dans un sens. Il ne comporte pas de grand danger jusqu'à un certain point.

    Les symptômes prononcés ne le sont pas non plus. Se comporte pendant des années tranquillement, imperceptiblement. Peut provoquer le retour du contenu gastrique, reflux.

    Le diagnostic est simple. Une radiographie avec amélioration du contraste au baryum est suffisante. Traitement chirurgical, selon les indications. Des volumes de violation insignifiants suggèrent des tactiques dans l'attente. Progression - la base du traitement chirurgical.

    Ostéochondrose

    Dommages dégénératifs-dystrophiques aux tissus de la colonne vertébrale dans une certaine zone.

    Lorsque la région thoracique est impliquée, les symptômes ressemblent à l'angine de poitrine.

    Le syndrome douloureux est constant, d'intensité moyenne, tirant, douloureux, aggravé par l'activité physique, donne entre les omoplates. Si vous levez les mains au-dessus de votre tête, cela deviendra encore plus intense. C'est la principale différence entre les pathologies du système musculo-squelettique et les maladies cardiaques..

    Les sensations désagréables sont bien éliminées anti-inflammatoires, même à des stades avancés (kétorol, nimésulide et autres).

    Hernie de la colonne thoracique

    L'évolution de l'ostéochondrose, complication du processus. Il provoque des douleurs douloureuses sévères dans la région du cœur, mais elles ne sont accompagnées ni de manifestations cardiaques ni neurologiques. Mais des troubles du rythme sont possibles avec la compression des racines vertébrales. Par type d'extrasystole.

    La hernie du disque s'accompagne d'engourdissement des mains, des doigts, d'une diminution de l'activité motrice du corps. Le syndrome douloureux devient plus fort en position debout, en extension, en effort physique, en transfert de poids et même en respiration.

    Myosite

    Inflammation du corset musculaire au niveau de la colonne vertébrale thoracique. Douleur douloureuse et tiraillante. Il devient plus intense avec la palpation, tente de changer violemment la position du corps.

    La pathologie du système musculo-squelettique est difficile à distinguer les unes des autres, mais cela ne coûte rien de les différencier des maladies du système cardiovasculaire.

    Le traitement consiste en l'utilisation d'origine anti-inflammatoire non stéroïdienne, l'application de compresses, un échauffement facile (en dehors de la phase aiguë), la prise d'analgésiques.

    La condition ne présente pas de danger pour la vie, mais affecte considérablement sa qualité. Vous ne pouvez ni vous asseoir ni mentir ni marcher.

    Défauts de la valve mitrale du cœur

    La valve mitrale est située sur le côté gauche du cœur. Il partage l'oreillette et le ventricule.

    Les défauts de cette valve incluent:

    1. Insuffisance valvulaire mitrale. Il est considéré comme le type de maladie cardiaque le plus courant, dans lequel ses ailes ne sont pas fermées hermétiquement, entraînant le drainage du sang à travers l'espace entre elles. Au fil du temps, le volume de sang dû à la vidange constante dans l'oreillette devient plus grand, entraînant une augmentation de la chambre et un épaississement de ses parois. Avec de tels changements, l'anneau fibreux est étiré, exacerbant l'état des valves.
    2. Prolapsus valvulaire mitral (syndrome de Barlow). Avec une telle anomalie, les volets semblent se plier vers l'oreillette. Cela se produit avec la systole du ventricule gauche. Puisque la fermeture de la valve est lâche, un peu de sang retourne à l'oreillette. En médecine, ce syndrome est également appelé coulée inversée..
    3. Sténose de la valve mitrale - lorsque la lumière de la valve se rétrécit. Ça arrive:
    • avec un épaississement de ses ailes;
    • quand ils grandissent ensemble. Un défaut est considéré lorsque la lumière atteint une marque de moins de 2 cm, bien qu'en condition normale, elle devrait avoir environ 6 cm.

    Pendant longtemps, les défauts, qu'ils soient congénitaux ou acquis, se développent sans symptômes caractéristiques. Après, il y a une douleur thoracique d'une nature éclatante. Parfois, il est administré au côté gauche du corps. Avec la sténose de la valve mitrale, des sons non naturels apparaissent.

    Douleur sourde et pressante

    C'est particulièrement courant. 90% des cas cliniques sont dans cette variété particulière. Parmi les causes figurent des conditions presque toujours dangereuses, mais pas nécessairement d'origine urgente:

    • Angine de poitrine. Une forme d'insuffisance coronaire. Il se développe à la suite d'un rétrécissement ou d'un blocage des artères qui alimentent l'organe musculaire. Le résultat est la mort des cardiomyocytes, qui est juste accompagnée d'un syndrome douloureux d'intensité modérée.

    Sa durée varie de quelques minutes à une demi-heure. Plus extrêmement rare. C'est la base pour réviser le diagnostic probable d'une crise cardiaque.

    Un autre symptôme du problème cardiaque d'une femme est l'essoufflement. Il se produit à la suite d'une violation de l'échange de gaz.

    L'angine de poitrine survient dans les crises, leur fréquence varie en fonction de la forme de la maladie (repos, tension), un facteur provoquant. Traitement en milieu hospitalier avec utilisation de protecteurs, antihypertenseur, antiarythmique, autres moyens.

    • Le développement d'un anévrisme aortique. La saillie de la paroi vasculaire est lourde de sa rupture et de saignement. Dans le cas de la plus grande artère du corps - cela est particulièrement dangereux. Une douleur pressante apparaît occasionnellement, pendant plusieurs minutes. L'anévrisme est détecté par hasard. Le traitement est effectué immédiatement, par des méthodes opérationnelles, en tenant compte des contre-indications possibles. Si une femme est enceinte, la chirurgie peut être retardée.
    • Myocardite. Inflammation du muscle cardiaque. Les douleurs sont fortes, persistantes. Une sensation de pression dans la poitrine alterne avec des brûlures. Il n'est pas difficile de détecter une pathologie, des symptômes supplémentaires sont spécifiques. Il s'agit d'une tachycardie stable et constante même la nuit, d'un essoufflement, de fièvre, d'une peau pâle et d'une cyanose.

    Traitement urgent au service de cardiologie. Une surveillance constante de l'état du patient est nécessaire. La procrastination se termine par la sclérose - cicatrisation du tissu cardiaque. La destruction de la couche musculaire est le chemin vers la maladie coronarienne, la cardiopathie ischémique, l'insuffisance cardiaque et d'autres décès possibles.

    • Péricardite. Inflammation d'un sac contenant un organe musculaire. Il ne permet pas aux structures de se déplacer par rapport à la position anatomique normale, maintient le cœur en un seul endroit, le stabilisant mécaniquement.

    La péricardite a une origine infectieuse ou auto-immune. L'absence de thérapie se termine par la libération de transsudat dans la cavité du sac. Une nouvelle compression se développe, un tamponnement d'organe, son arrêt et la mort du patient.

    • Sténose des valves aortique, tricuspide et mitrale. Toutes les conditions sont considérées comme des malformations cardiaques. Congénitale ou, le plus souvent, acquise. Accompagné d'une violation de l'hémodynamique, de la création d'une surpression dans les chambres de l'organe musculaire, de la croissance du myocarde, de son épaississement et / ou de son expansion (dilatation).

    Récupération chirurgicale, efficace uniquement aux premiers stades. Dans certains cas, la douleur est le seul symptôme. Essoufflement, troubles de la conscience se produisent plus tard, après aggravation de la situation.

    Comment le cœur fait mal lors de la dissection aortique?

    La dissection aortique se produit lorsque la paroi interne de l'artère est endommagée, lorsque le sang s'infiltre à travers elle, il s'accumule entre les couches des parois du vaisseau.

    L'aorte est la plus grande artère du tronc à travers laquelle le sang éjecté par le cœur pendant la systole s'écoule sous une grande pression vers d'autres artères, veines, vaisseaux périphériques.

    Pourquoi l'aorte souffre-t-elle? Étant donné que l'effet du flux sanguin sur les parois de l'aorte est énorme, ils ne résistent pas toujours. De plus, l'athérosclérose se développe avec l'âge, fragilisant les enveloppes internes des vaisseaux sanguins. Les murs ne peuvent pas supporter la charge et la déchirure, ce qui entraîne leur délaminage.

    Pour une aorte stratifiée, des douleurs sévères et éclatantes dans le sternum sont caractéristiques. Il arrive qu'après de telles douleurs spontanées une personne s'évanouisse, dans de tels cas, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires.

    Prolapsus de la valve gauche

    Le prolapsus de la valve gauche est un processus pathologique sévère, caractérisé par les symptômes suivants:

    • perte de conscience;
    • vertiges;
    • Impulsion rapide;
    • une sensation de manque d'oxygène;
    • mal de crâne.

    Découvrez comment déterminer la douleur cardiaque due au prolapsus, elle est possible par sa nature. L'inconfort qui est apparu n'a aucun lien avec les charges et se manifeste sous la forme de douleurs pressantes et douloureuses, qui ne sont pas éliminées par la nitroglycérine.

    Diagnostic des douleurs cardiaques: comment détecter la cause de la douleur?

    N'essayez pas de faire un diagnostic vous-même, surtout pour vous prescrire un traitement. Un spécialiste compétent, un cardiologue ou un chirurgien cardiaque devraient le faire..

    Les symptômes des maladies cardiaques sont similaires les uns aux autres, donc avant de poser un diagnostic, vous devez subir un diagnostic approfondi.

    Une des méthodes de diagnostic les plus importantes est l'électrocardiogramme. Il peut être effectué non seulement dans un bureau avec un appareil spécial, si nécessaire, un électrocardiogramme est effectué:

    • pendant l'effort physique - un test sur tapis roulant;
    • les indicateurs sont écrits tout au long de la journée - surveillance holter.

    Il existe d'autres façons d'examiner le cœur:

    • méthode d'échocardiographie - le tissu musculaire du cœur, ses valves sont vérifiées;
    • méthode de phonocardiographie - les souffles cardiaques sont enregistrés;
    • méthode échographique - la circulation sanguine dans diverses cavités du cœur est examinée;
    • méthode de coronographie - les artères coronaires elles-mêmes et leur fonctionnement sont examinés;
    • méthode de scintigraphie myocardique - détermine le degré de rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins;
    • Méthode aux rayons X (tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique) - permet de confirmer les pathologies cardiaques ou d'identifier les causes «non cardiaques» de la douleur.

    Les cardiologues ont remarqué: avec une description large du syndrome douloureux, la cause n'est probablement pas une maladie cardiaque. Pour de telles maladies, une douleur répétée du même type est caractéristique..

    Que faire?

    En cas de douleur dans la région du cœur, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible, sinon une éventuelle maladie peut se développer avant l'apparition de complications graves. Immédiatement après l'apparition de douleurs cardiaques, plusieurs règles doivent être suivies pour améliorer la situation. Ceux-ci inclus:

    • Calme Le stress ne fera qu'empirer les choses.
    • Changement de position. Avec un soulagement lié à un changement de position du corps, la recherche d'une cause n'est probablement pas dans le cœur. Si la douleur devient seulement plus forte, il y a une forte probabilité qu'elle soit causée par une attaque d'angine de poitrine..
    • Accès à l'air frais. L'essoufflement est un symptôme courant de diverses maladies qui provoquent des douleurs cardiaques, il est donc préférable d'augmenter immédiatement le flux d'air dans la pièce. Il est également nécessaire de desserrer les vêtements pour réduire les difficultés respiratoires..

    Le risque de maladies du système cardiovasculaire entraînant des douleurs cardiaques augmente en raison de nombreux facteurs, tels que le cholestérol élevé, le glucose et la pression artérielle. De plus, le tabagisme, le surpoids, des quantités insuffisantes de vitamines et l'activité physique affectent négativement le cœur. Il est important de subir périodiquement des examens médicaux afin d'identifier à l'avance les maladies dangereuses et de commencer le traitement en temps opportun.

    Comment distinguer les douleurs cardiaques des douleurs d'origine non cardiaque?

    Tout picotement, douleur, compression dans le côté gauche de la poitrine suggère des réflexions sur les problèmes cardiaques. En est-il ainsi? Il convient de noter que la nature des douleurs cardiaques est différente des manifestations non cardiogéniques. 1. La douleur non liée au cœur se caractérise par:

    • sensation de picotement;
    • tirer à travers;
    • douleur aiguë dans la poitrine, le bras gauche avec toux ou mouvement brusque;
    • ne disparaissent pas après avoir pris de la nitroglycérine;
    • présence constante (pas paroxystique).

    2. Quant aux douleurs cardiaques, elles diffèrent:

    • gravité;
    • sensation de brulure;
    • compression
    • apparition spontanée, venir par accès;
    • la disparition (décoloration) après la prise de nitroglycérine;
    • irradiant vers le côté gauche du corps.

    Maladies aortiques

    Avec les douleurs cardiaques, le traitement n'est pas toujours à l'heure, par exemple, la dissection aortique est le cas lorsque l'aide arrive souvent trop tard. La douleur intense inhérente à ce processus pathologique provoque une perte de conscience et un choc douloureux. Si vous ne fournissez pas d'aide immédiate, une personne peut mourir.

    Les patients sont souvent perplexes: comment se débarrasser des douleurs cardiaques, mais en fait, les sensations désagréables sont le résultat d'autres maladies. Parmi eux, on peut distinguer ces processus pathologiques fréquents:

      Névralgie intercostale. Elle se caractérise par une douleur aiguë, qui s'intensifie avec les mouvements, les respirations, la toux, etc. Elle peut durer de 5 minutes à 2-3


    journées. Il est localisé dans la moitié droite ou gauche de la poitrine dans l'espace intercostal.

  • Ostéochondrose. Il y a un foyer de pathologie dans la région cervicale ou thoracique. Les mains du patient deviennent engourdies et une douleur est donnée à l'omoplate et au cou. Gêne au volant.
  • Maladies du système nerveux. Les névroses provoquent des perturbations du système nerveux autonome. Les patients se plaignent de nombreux signes de pathologies, y compris des problèmes cardiaques. Sur l'ECG et d'autres études, ils ne peuvent pas être détectés. Les personnes atteintes de maladies du système nerveux souffrent souvent de crises de panique en raison de la cause inexpliquée de leur état. Dans une telle situation, seul un thérapeute peut dire comment se débarrasser de la douleur cardiaque à la maison. D'autres médecins ne confirmeront que l'absence d'autres maladies.
  • Pathologie des poumons. La pleurésie et la pneumonie se manifestent souvent par une douleur qui ressemble à une douleur cardiaque. Il s'intensifie avec la toux et la respiration profonde.
  • L'adolescent a un chagrin d'amour. Chez les jeunes, des douleurs thoraciques peuvent survenir en raison d'une carence en carnitine. C'est une substance responsable de l'alimentation des cellules. Le manque de carnitine se manifeste en raison d'une croissance tissulaire trop rapide au cours de cette période. Douleur non moins courante causée par l'inactivité physique. Le cœur a besoin d'exercices réguliers pour devenir plus fort. Sans eux, toute surcharge se manifeste par un inconfort dans la poitrine.
  • Dans le cas des maladies répertoriées, vous pouvez comprendre comment soulager la douleur cardiaque après un examen, qui vise à déterminer la cause de l'inconfort qui s'est produit. Les comprimés de nitroglycérine seront inefficaces.

    Que faire si ton cœur te fait mal?

    Dans un premier temps, vous devez contacter un spécialiste qui diagnostiquera et prescrira un traitement adéquat, qui visera à éliminer la pathologie qui provoque la douleur. Vous ne devez pas boire de médicaments inconnus pour les maux de cœur, car ils peuvent ne pas vous convenir..

    Des remèdes inconnus peuvent entraîner une détérioration ou encore plus de dommages..

    Si vous savez que vous souffrez d'hypertension, vous devez prendre les médicaments à action rapide recommandés par votre médecin afin d'éviter une crise.

    Picotements, maux de dos

    Extrêmement rare dans les pathologies cardiaques. Mais c'est aussi possible..

    • Sensations neurogènes. La soi-disant cardialgie de la genèse psychosomatique. Se produit au milieu du stress, du stress émotionnel.

    Non accompagné d'autres symptômes d'origine cardiaque. Transpiration possible, essoufflement (faux), acouphènes, évanouissement.

    Les dangers de la douleur neurogène ne sont pas supportés. Par conséquent, un traitement en tant que tel n'est pas nécessaire. Mais diagnostiquer une telle forme à un moment donné ne fonctionnera pas. Diagnostic par exclusion.

    • VVD ou dystonie végétovasculaire.

    Théoriquement, toutes les conditions ci-dessus peuvent provoquer des douleurs lancinantes, mais cet inconfort représente environ 2,5% des situations.

    Premières mesures pour les douleurs cardiaques

    Dans les cas où une personne ne connaît pas les pathologies cardiaques possibles et que des douleurs dans la région du cœur sont apparues pour la première fois, vous devez faire ce qui suit:

    1. Buvez un sédatif. Il peut s'agir de corvalol, de teinture de valériane ou d'agripaume.
    2. Allongez-vous ou asseyez-vous pour le rendre confortable.
    3. Si la douleur thoracique est sévère, vous pouvez boire un médicament analgésique.
    4. Si après avoir pris des sédatifs ou des analgésiques, la douleur persiste pendant la première demi-heure - appeler une ambulance.

    Ne prenez pas de médicaments qui aident vos amis et votre famille à suivre leurs conseils. Un cardiologue devrait prescrire «votre» médicament après un examen approfondi des données diagnostiques..

    Douleur cardiaque

    Toutes les douleurs dans la région cardiaque n'y sont pas associées, elles peuvent parfois être le symptôme de maladies et de blessures complètement indépendantes du travail du système cardiovasculaire. Les plus courants comprennent:

    • Névralgie intercostale. Assez souvent confondu avec une douleur cardiaque. Elle est similaire aux sensations d'angine de poitrine avec quelques différences. La névralgie intercostale est caractérisée par une douleur aiguë, aggravée par divers mouvements, y compris le processus de respiration, de toux, de déglutition. Cela peut durer une période indéfinie. La localisation des points, entre les côtes, donne souvent au dos.
    • Ostéochondrose. L'ostéochondrose thoracique est une douleur caractéristique qui s'étend jusqu'au dos, au haut de l'abdomen. L'inconfort est aggravé par tout mouvement. Parfois, il y a une sensation d'engourdissement du bras gauche et de la région interscapulaire. Comme la névralgie intercostale, la douleur dans l'ostéochondrose est souvent attribuée à l'angine de poitrine. Il est facile de les distinguer en prenant de la nitroglycérine - cela n'aide pas avec l'ostéochondrose et la névralgie. En savoir plus sur la façon de distinguer la douleur de l'ostéochondrose mammaire de la douleur avec angine de poitrine - lire ici.
    • Maladies du système digestif. Assez souvent, la cause de la douleur dans la poitrine est les spasmes musculaires des parois de l'estomac. Ils se caractérisent par des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements. Cette condition dure généralement plus longtemps que les douleurs cardiaques standard. Ici, il existe une relation directe entre la douleur et l'apport alimentaire, elle peut apparaître à jeun et disparaître après saturation. Dans la forme aiguë de pancréatite, il y a des douleurs assez sévères qui sont similaires à l'état pré-infarctus. Parfois, un spasme de la vésicule biliaire peut être confondu avec une douleur cardiaque - dans ce cas, la douleur est souvent donnée à la zone de la poitrine où se trouve le cœur. La hernie œsophagienne est également assez similaire dans la douleur à l'angine de poitrine, le plus souvent elle se manifeste pendant le sommeil. Changer la position du corps humain à la verticale avec une telle hernie améliore le bien-être.
    • Troubles du système nerveux central. Pour les pathologies de ce type, une douleur thoracique prolongée à gauche est caractéristique. Les symptômes de cette affection se traduisent par des douleurs constantes et douloureuses, périodiquement aiguës. La névrose est caractérisée par des troubles du sommeil, une augmentation de l'anxiété, de l'irritabilité et d'autres problèmes du plan végétatif. Sur un électrocardiogramme, les névroses de ce type sont difficiles à distinguer des maladies coronariennes.

    Les causes

    La raison la plus typique de l'apparition d'une telle pathologie est l'angine de poitrine, qui se produit en raison d'un apport sanguin insuffisant au myocarde. Dans ce cas, la sensation pressante est paroxystique et peut s'accompagner de brûlures. De plus, il peut irradier vers l'épaule ou l'omoplate gauche, et dans de rares cas vers la mâchoire ou le bras. Les attaques surviennent pendant l'effort physique ou le stress et durent de trois à cinq minutes, mais pas plus de quinze.

    Pressions dans le cœur et autres maladies du cœur et du système vasculaire:

    1. embolie pulmonaire, c'est-à-dire thrombus artériel bouché;
    2. la myocardite est un processus inflammatoire dans le cœur;
    3. la dystonie neurocirculatoire est une pathologie sous la forme d'une violation de la régulation hormonale et nerveuse lors du travail du cœur et des vaisseaux sanguins;
    4. infarctus du myocarde - avec un apport sanguin insuffisant, la zone à problème du cœur s'éteint;
    5. le prolapsus valvulaire mitral est caractérisé par une rétraction des cuspides valvulaires dans l'oreillette gauche.

    Si le problème réside dans la psychologie, il existe également un certain nombre de raisons pour lesquelles une telle maladie peut survenir:

    • une dépression;
    • stress et fatigue constants (asthénie);
    • syndrome post-traumatique;
    • peurs (peur de contracter une maladie, peur du noir, etc.);
    • l'hypocondrie est une préoccupation constante, plutôt excessive, de l'état de santé, notamment en exagérant les symptômes existants, ainsi qu'en inventant et en posant des diagnostics..

    Une sensation désagréable de compression dans la zone du muscle cardiaque peut également se développer dans le contexte de pathologies du système respiratoire. Ils se forment avec les maladies suivantes:

    1. tuberculose;
    2. stade chronique de pneumonie;
    3. tumeur du poumon gauche;
    4. la pneumonie est une maladie professionnelle incurable lorsqu'un patient inhale constamment de la poussière contenant du talc, du charbon, de l'amiante et d'autres substances nocives.

    Dans les cas où elle pousse dans le muscle cardiaque en raison de pathologies pulmonaires, la douleur s'intensifie ou s'atténue progressivement et peut disparaître avec le temps. Fait intéressant, le symptôme n'a pas un caractère clair des attaques. Le patient croit que la cause de la douleur réside dans le cœur, mais en fait, elle réside dans le système respiratoire.

    Les maladies pulmonaires et la pression cardiaque s'accompagnent d'un essoufflement, d'une toux, qui est soit sèche, soit avec libération de crachats et même de sang.

    Traitement de la douleur cardiaque

    Les douleurs cardiaques sont arrêtées de différentes manières, en fonction de la cause profonde de la pathologie:

    • avec angine de poitrine - utiliser des nitrates;
    • avec névrose, sédatifs;
    • avec d'autres pathologies - analgésiques à effet analgésique.

    Cependant, l'essentiel est de guérir la maladie sous-jacente, les principales méthodes de soulagement sont présentées dans le tableau.

    PathologieMéthodes de traitement
    Maladie cardiovasculaire
    MyocarditeAnti-inflammatoires non stéroïdiens (Nurofen, Voltaren, Diclofenac), selon l'étiologie - antiviraux (Interferon, Tamiflu, Kagocel), antibiotiques avec détermination de la sensibilité du microbe pour eux (Levofloxacin, Ceftriaxone, Flemoxin Solutab)
    Cardiopathie rhumatismaleDes salicylates (aspirine), des glucocorticostéroïdes (hydrocortisone) sont ajoutés aux AINS.
    Prolapsus valvulaire mitralIntervention chirurgicale
    HypertensionAntihypertenseurs de différents groupes (Betalok Zok, Renitek, Concor, Norvask, Metoprolol), diurétiques (Veroshpiron, Triampur, Furosemide)
    Anévrisme aortiqueIntervention chirurgicale
    Angine de poitrineStatines (atorvastatine), bêta-bloquants (Betalok, Propranolol, Wisken), fibrates (Gemfibrozil, Fenofibrat), agents antiplaquettaires (Clopidogrel, Ticlopidine, Thrombo-ACC), anticoagulants (Wessel Duet F, Fragmin, Kleks)
    Névrose, VSD
    NévroseAntidépresseurs (Amizol, Reboxetine, Melipramine), nootropiques (Noopept, Glycine, Pantogam, Cerebrolysin), sédatifs (Nervoflux, Sedariston, Alora)
    VSDTraitement symptomatique: antihypertenseurs (Enap, Ko-Renitek, Concor, Tritace, Perineva), boosters de pression (Eleutherococcus, Ginseng, Schisandra), antiarythmiques (Anaprilin, Quinidine, Novokainamid), suppression du stress psychologique
    Traitement des organes internes
    Pleurésie exsudativeAnti-inflammatoire (Nise, Coldrex, Nurofen), antitussifs (Codelac, Lazolvan, Erespal), antibiotiques (Amoxiclav, Levofloxacin, Ceftriaxone), parfois glucocorticoïdes (Prednisolone). Avec l'accumulation d'une grande quantité d'exsudat (épanchement), une ponction est réalisée pour éliminer ce fluide
    TumeursCytostatique (étoposide, vindésine, cytarabine), fonctionnement
    OesophagiteAntiacides (Almagel), alimentation
    JabzhAntiacides (Phosphalugel), médicaments antisécrétoires (Ranitidine, Roxatidine, Famotidine), antibiotiques contre Helicobacter pylori (Amoxicilline, Levofloxacin, Rifabutin), vitamine B5

    Cœur humain

    Cœur humain
    Le cœur humain, le muscle cardiaque est l'organe central du système circulatoire. Chaque jour, le cœur humain effectue plus de 80 000 contractions, étant constamment en mode d'activité active, changeant cycliquement les phases de repos et les contractions actives.

    Le cœur humain est situé dans la cavité thoracique, où il repose sur le dôme du diaphragme. Il est représenté par un type spécial de tissu musculaire. Le cœur humain se compose de quatre chambres, dont l'activité tombe sur une période différente du cycle. Entre les caméras se trouvent des valves qui se ferment et s'ouvrent dans différentes phases de contractions.

    Le cœur souffre toujours désagréablement. Cet organe est si sensible qu'une lourdeur cardiaque peut survenir en raison d'une mauvaise écologie, d'une contamination par les gaz. Dès que l'oxygène manque dans le muscle cardiaque, une sensation de lourdeur.

    La gravité dans le muscle cardiaque peut survenir en raison d'expériences fréquentes, de stress, de conditions nerveuses.

    Les signaux de détresse sont toujours donnés par une sensation de lourdeur et une légère sensation de picotement dans la région du cœur. La panique peut survenir même lorsqu'il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Mais afin de vous protéger contre le dysfonctionnement du corps avec des sensations inhabituelles dans le cœur, vous devez consulter un médecin.

    Le cœur est un organe qui ne tolère pas l'automédication. Vous ne pouvez pas reporter un voyage chez un spécialiste si une sensation de lourdeur sur le cœur est constamment présente.

    Principes généraux du traitement des douleurs cardiaques

    La chose la plus importante est d'identifier la source de la douleur cardiaque. Un diagnostic correctement diagnostiqué est la clé d'un traitement réussi. Il est important de ne pas prendre d'analgésiques, vous devez traiter la cardialgie d'autres manières:

    • Avec des lésions inflammatoires - avec des anti-inflammatoires, des hormones, des maladies auto-immunes - à l'aide de cytostatiques, de médicaments de base et d'anticorps monoclonaux;
    • Dans les lésions infectieuses - thérapie antibactérienne rationnelle, immunité accrue, réhabilitation des foyers d'infection;
    • Si un diagnostic de dystrophie myocardique est posé, un long traitement est nécessaire, avec élimination de la cause, nomination de vitamines, enzymes, préparations énergétiques;
    • Avec un épanchement péricardique, la ponction péricardique apportera un soulagement;
    • S'il y a une crise d'angine de poitrine, alors la tâche principale est de prévenir la survenue d'un infarctus du myocarde. Des nitrates, des bêtabloquants, des antagonistes du calcium et des inhibiteurs de l'ECA sont utilisés..

    En conclusion, il faut dire que la présence de douleurs dans le cœur est toujours l'occasion de consulter un cardiologue et de subir un examen. Et, même si tout est en ordre, et que l'épisode de douleur est unique et non dangereux - cette visite sera l'occasion de commencer à mener une vie saine et à abandonner les mauvaises habitudes.

    comment le cœur fait mal

    Angine de poitrine

    Comment les douleurs cardiaques se manifestent sous la forme d'une attaque d'angine de poitrine:

    • La douleur avec cette pathologie est compressive, pressante, parfois brûlante. Il convient de noter: la respiration ou un changement de position du corps du patient affecte l'intensité de la douleur.
    • L'angine de poitrine se produit avec le stress physique et émotionnel d'une personne. Bien qu'il puisse également être au repos, même pendant le sommeil, mais cela est moins courant.
    • En inspirant, pique dans le cœur.
    • La durée est de 2 à 15 minutes.
    • Elle est localisée dans la région sternale, parfois «donne» aux mains (souvent à gauche), mais pas toujours, l'irradiation peut très bien se faire dans le dos, le cou, et aussi la mâchoire inférieure.

    Région cardiaque - où est-elle?

    La projection du cœur sur la poitrine antérieure implique la zone allant du bord supérieur du cartilage de 3 côtes au bord inférieur du sternum. L'apex est projeté dans les 5 espaces intercostaux à 2 cm vers l'intérieur de la ligne traversant le milieu de la clavicule. La bordure droite va du cartilage 3 côtes à 5 espaces intercostaux à droite.

    Habituellement, tout inconfort dans la moitié gauche de la poitrine est considéré comme un chagrin d'amour, quelle que soit la nature et l'intensité. Mais un arrangement typique de douleur cardiaque est la zone derrière le sternum et à gauche de celui-ci au milieu de l'aisselle.

    Les caractéristiques de la propagation de la douleur cardiaque sont l'apparition d'une douleur réfléchie (laissée dans l'omoplate et en dessous, dans la main). Parfois, la réflexion est isolée, par exemple, avec 4-5 doigts de la main gauche, de la mâchoire gauche. Rarement la douleur donne au bras droit ou à l'épaule gauche.

    Actions du patient

    Que faire si la pression cardiaque et la douleur ne disparaissent pas, cela vaut la peine de demander au médecin. Vous devez d'abord vous assurer que la douleur provient de la poitrine. Ces douleurs n'augmentent pas lors de la palpation des espaces entre les côtes, sur le fond de la déglutition et lors de la rotation du corps. Lorsque l'inconfort vient du sternum, du côté gauche, il est localisé précisément sous le mamelon gauche - cela fait vraiment mal au cœur.

    Dans ce cas, les actions suivantes doivent être prises:

    • besoin de terminer le travail;
    • Bois de l'eau;
    • s'accroupir ou s'allonger pour que les membres inférieurs soient en dessous du niveau du cœur.

    Cette position aidera à réduire le flux sanguin vers le myocarde - la posture proposée soulagera la douleur cardiaque. Si l'état général ne se normalise pas et que la pression dans la poitrine ne s'arrête pas, par conséquent, à la maison, il n'est pas possible d'améliorer l'état indépendamment. Il est nécessaire de recourir à l'aide du personnel médical en appelant une équipe d'ambulance à domicile. En attendant un médecin, il est préférable de boire de la nitroglycérine, qui abaissera la pression artérielle et aidera le cœur.

    En raison de l'utilisation d'Aspirin-Cardio, ainsi que de Cardiomagnyl, le sang est dilué. Cela empêche le développement d'une thrombose. La thérapie avec les médicaments proposés empêche la progression des maladies coronariennes et aide également à la résorption de petits caillots sanguins.

    Lorsque l'ambulance arrive, le patient sera sûr de mesurer la pression et le pouls, après quoi ils seront envoyés à un cardiologue. Le médecin traitant recevra le patient et lui fournira une assistance qualifiée, un ECG sera réalisé à la clinique et, si nécessaire, une échographie cardiaque. Une étude de la région gastrique et de l'œsophage peut également être nécessaire - un gastro-entérologue accepte de tels patients. En cas d'informations insuffisantes, le médecin prescrit un suivi Holter quotidien à la personne qui s'adresse à lui, puis détermine le diagnostic final.

    Un cœur en bonne santé est le garant d'une vie longue et pleine. Toute douleur cardiaque ne doit pas être ignorée, car des maladies dangereuses qui peuvent être mortelles peuvent être exclues. Beaucoup de gens ont au moins parfois éprouvé des douleurs pressantes au cœur. Considérez la cause de ces symptômes et comment soulager la douleur.

    Diagnostique

    Si une douleur compressive se produit dans la région du cœur, il est nécessaire de consulter un cardiologue afin d'en découvrir la cause. Le médecin vous prescrira un examen complet.

    Obligation d'électrocardiogramme et ECG d'effort (fixation de l'activité cardiaque au repos et à l'effort physique). Selon les résultats de l'examen, le cardiologue verra à quels endroits les zones affectées des artères du cœur sont rétrécies, déterminera le degré de détérioration des organes et des vaisseaux sanguins. Un test d'électrocardiogramme révèle également des zones d'ischémie où le sang ne pénètre pas et où il y a un manque de circulation sanguine.

    Méthodes de diagnostic supplémentaires:

    • radiographie pulmonaire;
    • examen auscultatoire du cœur: écoute des bruits cardiaques à l'aide d'un phonendoscope;
    • fibrogastroscopie: exclusion des modifications pathologiques de l'estomac et de l'œsophage);
    • test sanguin;
    • imagerie par résonance magnétique pour la détection d'une hernie intervertébrale;
    • échographie cardiaque (échocardiographie);
    • scintigraphie myocardique (examen non invasif du muscle cardiaque);
    • thermométrie: mesure systématique de la température corporelle.

    En plus d'un cardiologue, les consultations d'un gastro-entérologue, d'un neuropathologiste et d'un orthopédiste sont importantes.

    Mécanisme de développement

    Le cœur est un organe creux qui distille le sang à travers le corps par la contraction du tissu musculaire. Il fonctionne en continu tout au long de la vie d'une personne et un cas d'arrêt cardiaque entraîne la mort.

    Le fonctionnement normal du myocarde est assuré en raison de l'approvisionnement suffisant du corps en nutriments et en oxygène. Si le niveau de flux sanguin dans le muscle cardiaque diminue, cela déclenche le processus de fractionnement du glucose sans la participation de l'oxygène, ce qui provoque la libération d'acide lactique.

    Il existe de nombreuses terminaisons nerveuses dans l'organe qui sont irritées à des concentrations élevées d'acide lactique..

    La malnutrition est la cause la plus fréquente de douleur.

    Souvent, dans le contexte d'une irritation nerveuse, le processus d'inflammation commence, localisé n'importe où dans le corps. Selon la cause et le type de lésion, la douleur peut être de nature différente..

    Aide urgente à domicile

    Le principal problème est le manque de compréhension de ce qui fait vraiment mal et pourquoi. Pour cette raison, vous devez agir extrêmement délicatement. La première mesure consiste à appeler une équipe d'urgence. Les médecins doivent comprendre.

    Avant l'arrivée, l'algorithme est le suivant:

    • Ouvrez la fenêtre ou la fenêtre. Fournir de l'air frais pour enrichir l'oxygène du sang.
    • Si l'essoufflement se développe, une violation du rythme cardiaque consiste à desserrer le col des vêtements, retirer les bijoux de corps. La compression du sinus carotidien, la trachée entraînera une violation réflexe de l'activité cardiaque. Des complications dangereuses sont possibles..
    • Prenez un comprimé de nitroglycérine. Une. Pour les chagrins d'amour, cela devrait fonctionner. En cas d'inefficacité ou d'action partielle, vous pouvez le reprendre après 10 à 20 minutes. Total pas plus de 2 pièces.
    • Aucun contrôle respiratoire nécessaire.

    Traitement médical

    La plupart des médicaments sont vendus sans ordonnance et devraient être à la maison. Vous pouvez vous familiariser avec les types de drogues dans l'article:

    Il a un effet calmant, est utile pour éliminer le stress. Dans la lutte contre l'angine de poitrine, le médicament est inefficace, pour renforcer l'action, l'administration simultanée de nitroglycérine est recommandée. Les deux fonds sont placés sous la langue et absorbés.

    Il a un fort effet calmant, aide à la névralgie intercostale. Disponible sous forme de teintures et de comprimés.

    Attention! Il est prouvé que Corvalol affecte négativement les fonctions vitales du foie. Lors de l'application, vous devez consulter un médecin.

    L'aspirine familière est capable de faire face aux douleurs cardiaques, une seule pilule suffit. Bien mâcher le médicament.

    Il a un effet analgésique, en plus, ne nuit pas à l'estomac. Une seule dose d'un comprimé. Ces remèdes vous aideront lorsque votre cœur vous fera mal à la maison..

    Important! Tout médicament doit être approuvé par un spécialiste..

    Facteur de risque

    La clé du succès du traitement des douleurs cardiaques est l'élimination des facteurs de risque. Autrement dit, pour que le traitement réussisse, il est nécessaire de respecter plusieurs règles de base:

    1. Changer de style de vie.
    2. Abaisser la pression artérielle.
    3. Instaurez un sommeil sain.
    4. Mange correctement.
    5. Normaliser la glycémie.
    6. Ramener le cholestérol à la normale.
    7. Arrêter de fumer.
    8. Activité physique.

    En suivant toutes ces règles et en ajoutant des médicaments pour les douleurs cardiaques, dans 80% des cas, vous pouvez compter sur un résultat positif pour le traitement des douleurs cardiaques. De plus, un patient qui a respecté toutes les règles peut se débarrasser des douleurs cardiaques sans prendre de médicaments ou en réduire l'utilisation. Moins vous devez appeler une ambulance, moins vous devez subir de traitement dans un service de cardiologie fixe, mieux c'est pour un patient, plus vous avez de chances de vivre pleinement et de profiter de chaque jour que vous vivez.

    La détérioration implique l'hospitalisation et le traitement obligatoires des douleurs cardiaques. Une thérapie correctement choisie minimise les complications et les décès..

    Les premiers signes d'hospitalisation sont:

    1. Apparition d'une douleur thoracique.
    2. Une crise d'arythmie.
    3. Forte détérioration.
    4. Angine de poitrine progressive.
    5. Oedème, essoufflement, modifications de l'ECG.
    6. Une affection proche de l'infarctus du myocarde.

    Dans d'autres cas de manifestation de douleurs cardiaques, le traitement peut être effectué à domicile. L'essentiel est de savoir comment déterminer la douleur cardiaque, la distinguer d'une autre douleur. Prendre des pilules ne soulage qu'une attaque pour continuer à faire son travail au quotidien. Le calendrier des médicaments est un médecin. L'automédication ne fera qu'aggraver la situation. Après tout, la douleur cardiaque n'indique pas toujours des problèmes. Les symptômes peuvent être causés par d'autres maladies et pathologies. Il peut s'agir de problèmes de colonne vertébrale, de maladies du dos et de l'estomac. Dans ces cas, le schéma thérapeutique standard et la liste des médicaments pour les douleurs cardiaques sont complètement inutiles. Il est nécessaire d'établir la cause profonde de la pathologie. Vous devrez peut-être consulter d'autres spécialistes..

    Traitement

    Réfléchissez à ce qu'il faut faire s'il est tourmenté par la douleur qui comprime le cœur. Les cardiologues recommandent fortement de consulter un médecin dans l'heure qui suit une attaque: appelez une ambulance. L'automédication est strictement contre-indiquée et peut entraîner la mort..

    En prévision d'une "ambulance" pour soulager les symptômes, vous pouvez prendre 1 comprimé "Analgin" et "Aspirin" ensemble. Afin de rassurer le patient, il est nécessaire de lui donner de prendre 35 à 40 gouttes de Corvalol. En cas de suspicion d'infarctus du myocarde, le patient doit être mis au lit en soulevant le haut du corps. Il est impératif d'assurer un apport constant d'air frais..

    Le patient est nécessairement hospitalisé au service de cardiologie de l'hôpital. Pour le traitement des maladies cardiaques, un repos complet et un alitement sont indiqués..

    Après avoir étudié les symptômes, obtenu les résultats des examens et des tests, le médecin prescrit un traitement.

    Lorsque les pilules contre l'angine de poitrine sont prescrites "Nitroglycérine", liées aux vasodilatateurs. Un médicament abordable et efficace, souvent utilisé comme premiers secours pour les crises cardiaques. Pour éclaircir le sang: «Héparine», «Aspirine». Pour soulager les douleurs cardiaques: "Lanatoside C", "Isolanide".

    Les médicaments qui aident à réduire la quantité de contraction du muscle cardiaque sont Serdol, Corvitol. Avec la cardionévrose, Validol, le Persen doux sédatif, est le plus efficace..

    Dans le traitement de toute pathologie cardiaque, il est important de renforcer le muscle cardiaque en prenant des multivitamines, du potassium, du magnésium. A cet effet, les préparations "Asparkam", "Riboxine" sont prescrites.

    Tous les médicaments sont prescrits par un spécialiste. Un cardiologue trouvera la cause des douleurs pressantes dans la région cardiaque, développera un schéma individuel pour un patient particulier avec des risques minimaux pour la santé.

    Névralgie intercostale

    Les symptômes de cette maladie sont souvent confondus avec des douleurs cardiaques. Les patients atteints de névralgie présentent des symptômes similaires à l'angine de poitrine, cependant, il existe des différences significatives:

    • La douleur dans la névralgie est aiguë, tirante.
    • Pendant les mouvements, les virages, les respirations aiguës, les rires et la toux, une augmentation de la douleur est observée.
    • Il est possible à la fois un arrêt rapide de la douleur et une crise de temps importante (heures et même une journée), lorsque à chaque mouvement, l'état du patient peut s'aggraver.
    • La localisation de la douleur se produit entre les côtes de manière ponctuelle (gauche ou droite), est capable de donner au bas du dos, au cœur, au dos, à la colonne vertébrale.

    Traitement

    Lorsqu'il exerce une pression dans la zone du cœur, les médecins prescrivent d'abord des médicaments qui soulagent l'inconfort et les symptômes qu'il provoque, puis commencent seulement à traiter la cause même de la maladie. Initialement, le médecin prescrit de la nitroglycérine pour soulager la pression et les douleurs thoraciques.

    L'aspirine et l'héparine sont des médicaments visant à diluer le sang, à combattre les arythmies et à éliminer les signes d'ischémie myocardique. La strofantine et la digoxine sont des médicaments qui peuvent éliminer les arythmies et les douleurs cardiaques d'origines diverses..

    Pour renforcer le muscle cardiaque, le médecin prescrit généralement du potassium, des multivitamines et du magnésium. Dans la combinaison et le volume requis, ces substances sont présentées dans les fonds Asparkam et Panangin. De plus, les patients doivent mener une vie saine, marcher au grand air et éviter le stress et les phobies.

    Avec la cardionévrose, Validol est pertinent, soulageant les douleurs cardiaques causées par le stress et la névrose. En outre, le médecin peut prescrire de la valériane, du persen ou de l'agripaume.

    Important: si le patient souffre de myocardite, on lui prescrit immédiatement un complexe de médicaments, y compris des antibiotiques, des dispositifs désensibilisants et anti-inflammatoires.

    Affections cardiaques et lésions vasculaires

    L'angine de poitrine est la principale cause de douleur thoracique pressante. Il apparaît à la suite d'un apport sanguin insuffisant au myocarde. La douleur avec l'angine de poitrine se manifeste par des attaques, elles sont pressantes ou brûlantes. Une sensation de douleur est ressentie dans l'omoplate gauche, l'épaule, le bras ou la mâchoire. La maladie peut survenir après l'exercice ou à la suite d'un stress sévère. La pression d'angine augmente généralement. Avec le temps, les attaques durent en moyenne 3-4 minutes, moins souvent - jusqu'à 12 minutes. La douleur disparaît lorsque le patient parvient à se détendre et à prendre un comprimé de nitroglycérine.

    De plus, le cœur peut s'écraser sur le fond de l'inflammation myocardique. Avec la myocardite, une gêne survient, quitte et revient plusieurs fois au cours de la journée. Les processus inflammatoires se développent à la suite de dommages musculaires causés par des agents infectieux et des toxines. La nitroglycérine avec myocardite n'a pas l'effet souhaité. La maladie se caractérise par une douleur dans la poitrine ainsi que les symptômes suivants:

    • augmentation de la température corporelle du patient;
    • malaise général;
    • fatigue instantanée;
    • naufrage évident du cœur;
    • l'apparition d'un essoufflement;
    • insuffisance cardiaque régulière.

    Les personnes souffrant de douleurs thoraciques ou d'inconfort dans le sternum ne doivent pas prendre de nitroglycérine à moins d'être certaines que les symptômes sont dus à des problèmes cardiovasculaires..

    Aide si l'étiologie de la douleur cardiaque n'est pas claire

    S'il est impossible de déterminer ce qui provoque les sensations désagréables dans la région cardiaque, quelle que soit leur cause, il est nécessaire:

    • Ne paniquez pas, ne vous calmez pas, respirez peu profondément et uniformément;
    • fournir une paix totale - pas de mouvements, choisissez une position qui vous convient: couché, assis, debout;
    • ouvre les fenêtres;
    • desserrer les parties serrées des vêtements;
    • si possible, tonométrie et surveillance de la fréquence cardiaque: pour une pression artérielle supérieure à 140/90 ou inférieure à 100/60 et une fréquence cardiaque supérieure à 95 ou inférieure à 55 battements / minute - un appel d'ambulance est requis;
    • si la douleur persiste, vous devez prendre des analgésiques: Ketanov, Imet, Panadol en association avec de l'aspirine ou simplement mâcher une aspirine (comprimé);
    • le manque de résultats dans les 20 prochaines minutes est l'occasion d'un appel urgent Ambulance (risque de crise cardiaque).

    Avec une gêne derrière le sternum de toute étiologie, vous ne pouvez pas prendre de médicaments contenant de la caféine: caféine, citramon, kopacil et autres.

    Maladie du SNC

    Lorsque de tels troubles surviennent, la plupart des patients se plaignent de douleurs cardiaques. Le plus souvent, ils décrivent leur état de différentes manières:

    • la plupart des plaintes sont associées à des douleurs aiguës de courte durée ou permanentes;
    • certains patients ont des douleurs douloureuses et une sensation de brûlure.

    Cela s'accompagne d'un certain nombre de troubles autonomes. Apparaître:

    • irritabilité générale;
    • perte de sommeil ou somnolence constante;
    • anxiété;
    • fièvre, sensation de froid dans les membres;
    • peau sèche ou, au contraire, trop humide;
    • inconfort dans l'estomac, les muscles et les maux de tête.

    Le plus souvent, les personnes atteintes de névrose sont capables de décrire de faux symptômes de toutes les couleurs. Dans ce cas, les patients principaux, en règle générale, parlent de leurs sentiments avec parcimonie. En raison de l'absence de modifications de l'ECG, la cardionévrose est souvent confondue avec la maladie coronarienne..

    Forte douleur

    • Une douleur insupportable peut être accompagnée d'une crise cardiaque, d'une embolie pulmonaire, d'une stratification d'un anévrisme aortique. Il s'agit souvent de 10 points sur 10. Les patients sont excités et se précipitent. Peur intense de mourir.
    • La médiastinite - inflammation du médiastin - donne 10 à 9 points sur une échelle d'intensité. Lorsqu'un processus purulent se développe en raison de complications du traitement chirurgical, de lésions de l'œsophage et de caries tumorales, la douleur oblige les patients à prendre une position forcée avec le menton pressé contre leur poitrine. Il est amélioré en avalant et en inclinant la tête. Il y a aussi de la fièvre, de la transpiration, de l'agitation ou de la confusion, un gonflement de la moitié supérieure du corps.
    • L'angine de poitrine donne des douleurs de 6 à 8 points.
    • Myocardite et péricardite de 5 à 2.

    Problèmes gastro-intestinaux

    Si la douleur est causée par des pathologies du système digestif, elles se caractérisent par une durée plus longue que cardiaque. Dans ce cas, des brûlures d'estomac, des nausées et même des vomissements sont observés. Ces symptômes surviennent généralement après avoir mangé..

    Souvent avec une pancréatite aiguë, le patient reçoit un diagnostic de crise cardiaque. Dans le contexte de cette maladie, une douleur intense dans la région du cœur apparaît avec des nausées et des vomissements. Les spasmes de la vésicule biliaire peuvent également provoquer des douleurs dans le côté gauche de la poitrine. La plupart des patients attribuent par erreur cela aux maladies cardiaques, alors qu'ils ont besoin d'un traitement complètement différent..

    La façon dont le cœur fait mal peut indiquer le développement d'une certaine maladie, pas nécessairement de nature cardiologique. Les caractéristiques de la manifestation de la plupart des maux, dans lesquels il y a des sensations désagréables dans la région de la poitrine, ont été décrites ci-dessus. Cette connaissance aidera le patient à reconnaître les premiers signes de la maladie et à comprendre qu'il a besoin d'un traitement urgent..

    Péricardite

    La péricardite présente les symptômes suivants de douleurs cardiaques:

    • Avec la péricardite, la douleur est aiguë et sourde d'intensité variable.
    • Il ne croît pas immédiatement, mais progressivement, au sommet du processus, il peut diminuer et même disparaître, mais après il s'intensifie à nouveau. Souvent, les changements sont associés à la position et à la respiration du patient.
    • Plusieurs jours.
    • La localisation se fera dans le sternum, irradiant parfois vers le cou, le dos, ainsi que vers les épaules et l'épigastre.

    Diagnostique

    Il est presque impossible de déterminer indépendamment la cause de la maladie, car même tous les médecins ne peuvent pas le faire sans études spéciales sur l'équipement. Au départ, vous devez contacter un spécialiste et parler de vos problèmes. Il prescrira des tests généraux d'urine et de sang, mesurera le pouls et la pression. Selon les résultats de la recherche, le patient est référé à un cardiologue qui réalisera initialement un ECG.

    Si cette méthode n'aide pas à identifier la véritable cause profonde, une surveillance Holter sera prescrite, ce qui vous permet de surveiller le fonctionnement du cœur pendant la journée dans la routine habituelle du patient. De plus, une échographie du cœur est prescrite aux patients, ce qui vous permet de connaître plus précisément le diagnostic. Si la cause de la maladie est l'angine de poitrine, le médecin peut prescrire un examen aux rayons X des vaisseaux coronaires.

    Si tous les efforts du cardiologue sont inutiles et que la cause de la douleur pressante n'est pas de nature cardiaque, il peut orienter le patient vers un psychothérapeute ou pneumologue spécialisé dans les maladies respiratoires. Les rayons X, CT ou IRM peuvent être attribués ici..

    Quand devez-vous appeler une ambulance


    La douleur cardiaque n'est pas toujours la raison d'un appel urgent à l'ambulance. Cependant, une visite chez le médecin est recommandée dans tous les cas, sans exception..

    Des soins urgents sont nécessaires pour les patients présentant des symptômes dangereux:

    • douleur aiguë au cœur, d'une durée supérieure à 10 minutes;
    • insuffisance respiratoire sévère;
    • tremblement de la main;
    • évanouissement;
    • blanchiment de la peau ou apparition d'une teinte bleuâtre;
    • étourdissements sévères;
    • troubles de la parole et de la coordination;
    • distorsion de la bouche;
    • paralysie (partielle).

    Un point important est la présence d'un diagnostic. Si un patient, par exemple, a une maladie cardiaque ou a eu un accident vasculaire cérébral, vous ne pouvez pas hésiter et vous devez immédiatement appeler une ambulance. Si le diagnostic ne s'applique pas aux maladies cardiaques et que la symptomatologie est faible, après une pause ou prenez le médicament pour améliorer l'état, consultez votre médecin ou un autre spécialiste.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite