Quel est le danger de rétrécissement des vaisseaux de la tête et comment s'en débarrasser

Le rétrécissement des vaisseaux cérébraux est un phénomène assez courant, qui entraîne des troubles circulatoires. En raison d'un apport sanguin insuffisant aux tissus, non seulement la santé globale s'aggrave et des symptômes désagréables apparaissent, mais il existe également un risque de développer des complications graves et potentiellement mortelles..

Les causes

Le plus souvent, les médecins identifient deux causes de rétrécissement des vaisseaux cérébraux: l'athérosclérose et l'hypertension artérielle.

Athérosclérose

Cette maladie vasculaire courante est l'une des causes les plus courantes de vasoconstriction. Même à un jeune âge, le cholestérol commence à se déposer sur les parois des artères. Cela est dû au manque de régimes riches en fibres et à la consommation excessive d'aliments gras. En conséquence, les dépôts se développent très rapidement, la lumière des vaisseaux devient plus étroite, la circulation sanguine est difficile, les artères perdent leur élasticité et des fissures apparaissent sur leurs parois. Progressivement, les plaques de cholestérol dans les vaisseaux deviennent plus grandes et peuvent fermer complètement la lumière. Avec l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux, des artères importantes sont affectées - les vertèbres et les carotides.

Hypertension artérielle

Dans la forme chronique de la maladie, en règle générale, une déformation des vaisseaux sanguins et une diminution de leur lumière se produisent. Avec une hypertension sévère, il y a une détérioration de la microcirculation sanguine, avec de fortes pointes de pression, de petits vaisseaux sont détruits.

Qui est à risque?

Le rétrécissement des vaisseaux de la tête est principalement observé chez l'adulte et assez rarement chez l'enfant. Récemment, les médecins ont noté que les premiers symptômes apparaissent à un âge plus jeune.

Les hommes à risque sont les hommes après 40 ans et les femmes après 50 ans. Plus la personne est âgée, plus elle a de chances de rétrécir les vaisseaux sanguins. De plus, les facteurs de risque comprennent:

  • fumeur;
  • en surpoids;
  • habitudes gastronomiques malsaines (abus d'aliments riches en calories et gras);
  • Diabète;
  • tendance à l'hypertension artérielle;
  • l'abus d'alcool
  • inactivité physique;
  • prédisposition héréditaire.

Symptômes

Les signes de vasoconstriction apparaissent progressivement. Au stade initial, il ne peut y avoir aucune plainte, les manifestations peuvent être insignifiantes ou une personne annule les symptômes qui apparaissent sur le surmenage, la fatigue chronique, le manque de sommeil, le stress émotionnel.

Les premiers signes qui ne peuvent être ignorés peuvent être les suivants:

  • attaques de maux de tête en fin de journée;
  • Vertiges
  • irritabilité, sautes d'humeur;
  • difficultés mineures de concentration et de mémorisation des détails;
  • fatigabilité rapide.

Au stade suivant de la maladie, les symptômes s'intensifient et de nouveaux se rejoignent:

  • clignotant devant les yeux des mouches;
  • engourdissement des muscles des bras, des jambes, du visage;
  • accès de faiblesse;
  • bruit dans les oreilles;
  • démarche instable;
  • troubles de la parole et de la vue;
  • fausse envie d'uriner;
  • détérioration notable de la mémoire et de la capacité de concentration;
  • maux de tête sourds et persistants;
  • sommeil agité;
  • évanouissement court;
  • rougeur ou, inversement, pâleur du visage;
  • confusion.

Au troisième stade, des manifestations encore plus graves apparaissent:

  • altération marquée de la coordination des mouvements;
  • démence;
  • miction et défécation incontrôlées;
  • l'immobilité et l'incapacité de se passer de toute aide extérieure;
  • invalidité totale.

Si vous constatez tout ou partie de ces symptômes, vous devez vous rendre à l'hôpital dès que possible. Un diagnostic précoce et un traitement rapide aideront à éviter les complications et les conséquences graves. Le médecin peut reconnaître les troubles vasculaires par les signes suivants:

  • poignée de main;
  • visage asymétrique;
  • tremblement de la tête, du menton;
  • mouvements oculaires oscillatoires involontaires.

De plus, la biochimie sanguine est prescrite pour le cholestérol, la consultation de spécialistes étroits, d'autres examens sont effectués pour clarifier le diagnostic. Parmi les méthodes matérielles, la dopplerographie, l'IRM et l'angiographie par ordinateur sont utilisées. Les deux dernières méthodes sont les plus modernes et informatives et permettent d'obtenir les informations les plus précises sur l'état des vaisseaux, sur la présence de thrombose, de constrictions, d'anévrismes. La dopplerographie vous permet d'étudier l'anatomie des vaisseaux sanguins, de déterminer la vitesse du flux sanguin, les changements dans les vaisseaux sanguins dus à la formation de plaques de cholestérol.

Traitement

Avec un rétrécissement des vaisseaux de la tête, le traitement dépendra de l'âge du patient, de la gravité de la maladie, des caractéristiques individuelles.

Des soins d'urgence sont nécessaires pour les troubles circulatoires aigus. Un danger particulier est un rétrécissement brutal des vaisseaux, qui est lourd de changements irréversibles.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, l'objectif des médecins est d'éliminer les symptômes. Pour ce faire, il est nécessaire d'abaisser le cholestérol, de normaliser la pression artérielle, d'améliorer l'état des vaisseaux sanguins et de rétablir la circulation sanguine. Tout d'abord, les médecins procèdent à un examen complet et établissent un diagnostic final. Avec l'athérosclérose, qui s'accompagne souvent d'hypertension, un traitement complexe est nécessaire. Il comprend:

  • thérapie médicamenteuse;
  • correction des habitudes;
  • traitement chirurgical;
  • remèdes populaires.

Thérapie médicamenteuse

Lors du rétrécissement des artères, plusieurs types de médicaments sont prescrits:

  • pour réduire le mauvais cholestérol - statines (Mevacos, Mefacor) et fibrates (Atromidine, Clofibrate, Simvastatin);
  • vasodilatateur - Papavérine, Eufilline.
  • vitamines A, E, C, sélénium;
  • lécithine;
  • préparations d'iode;
  • antidépresseurs.

Changer les habitudes

Lors du rétrécissement des vaisseaux sanguins, les médecins vous recommandent fortement de développer de saines habitudes et de maintenir ce mode de vie tout le temps. Important:

  • arrêter de fumer et d'alcool;
  • inclure plus de fruits frais, de baies, de légumes, de fruits de mer, de compotes, de boissons aux fruits dans le régime alimentaire, privilégier les plats mijotés, bouillis et cuits au four;
  • exclure du menu pâtisseries, boissons gazeuses, aliments gras, frits, fumés, salés;
  • mener un style de vie mobile;
  • maintenir un poids normal;
  • passer plus de temps dans la rue, mieux à la campagne;
  • surveiller constamment la pression artérielle, la maintenir à un niveau normal, essayer de ne pas permettre de sauts brusques;
  • se détendre complètement, dormir au moins 8 heures.

Chirurgie

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour rétablir l'apport sanguin cérébral. Il existe plusieurs méthodes:

  1. Avec l'ischémie cérébrale, l'endartériectomie carotidienne est utilisée. Sous anesthésie locale, un chirurgien enlève les plaques de cholestérol de l'artère carotide..
  2. Pendant l'angioplastie, un cathéter est inséré dans le vaisseau pour dilater le vaisseau, tandis que la plaque athérosclérotique est poussée, l'apport sanguin est normal.
  3. Une autre technique chirurgicale est le pontage carotidien. Pendant la chirurgie, un stent ou un échafaudage de fil mince est placé dans l'artère carotide pour maintenir la paroi vasculaire..

Méthodes folkloriques

Le traitement avec des méthodes alternatives est basé sur l'utilisation de plantes médicinales. Pour améliorer l'état des vaisseaux sanguins et normaliser l'apport sanguin, des décoctions et des infusions, de l'alcool et de l'eau sont utilisées. Les recettes suivantes sont particulièrement populaires:

  1. Moudre l'ail et ajouter de l'alcool. Pendant deux semaines, insister dans l'obscurité, puis filtrer. Pour 200 grammes d'ail, vous devez prendre 200 ml d'alcool. Prenez de la teinture avec du lait. Le 1er jour, égouttez dans ¼ tasse 1 goutte. Prendre 3 fois par jour avant les repas (une demi-heure). Ajoutez trois gouttes par jour (le 2ème jour - 4, le 3ème - 7, et ainsi de suite - jusqu'à 25 gouttes.) Prenez ensuite, en diminuant dans le même ordre. La teinture est bien tolérée par les patients, n'a pratiquement aucun effet secondaire ni contre-indication. C'est l'un des médicaments traditionnels les plus efficaces pour abaisser le cholestérol sanguin..
  2. Une cuillère à soupe d'herbe de millepertuis verse de l'eau bouillante à raison de ¼ litre. Insister 30 minutes, puis filtrer. Vous devez prendre 100 ml trois fois par jour.
  3. Un bon remède contre l'athérosclérose est une infusion de jeunes pousses de pin. Pour préparer un tel médicament, plus comme du miel, vous avez besoin de 17 branches de 10 cm de long, qui sont mises à feu et bouillies dans de l'eau (1 litre) jusqu'à tendreté. Pendant la cuisson, l'eau va bouillir, vous devez donc l'ajouter, de sorte qu'à la fin, vous obtenez 1 litre. Lorsque les pousses sont prêtes, ajoutez-y du citron haché avec du zeste et 1 kg de sucre, faites cuire encore cinq minutes, puis mettez-les dans des bocaux. Vous ne pouvez pas manger plus d'une cuillère à soupe par jour.
  4. Pour renforcer les parois des vaisseaux sanguins et améliorer la circulation sanguine dans le cerveau, l'aubépine (fruits et fleurs) est utilisée depuis longtemps. À la maison, vous pouvez cuisiner une décoction. Broyer les fruits et verser de l'eau bouillante (250 ml) à raison de deux cuillères à soupe. Mettez sur le feu et laissez mijoter une demi-heure pour mijoter. Après cela, ajoutez de l'eau bouillante pour obtenir 1 tasse de bouillon. Prendre trois fois par jour avant les repas dans une cuillère à soupe.
  5. Prenez une cuillère à soupe de trèfle, de trèfle doux et de fleurs de menthe et deux cuillères à soupe de sauge et d'aubépine. Bien mélanger. Brew avec de l'eau bouillante pour 4 litres d'eau - 4 cuillères à soupe du mélange. Insistez sur le médicament pendant 30 minutes. Buvez 100 ml toutes les trois heures.

Complications possibles

Si l'athérosclérose n'est pas traitée, les conséquences peuvent être très graves. Avec un rétrécissement des vaisseaux sanguins, l'approvisionnement en sang du cerveau est perturbé, ce qui peut entraîner de telles complications:

  • accident vasculaire cérébral ischémique, dans lequel la vision est altérée ou complètement perdue, la parole est complètement ou partiellement perdue, la sensibilité de la moitié du corps est perdue, une invalidité et même la mort sont possibles;
  • encéphalopathie discirculatoire - caractérisée par des sautes d'humeur, des maux de tête sévères, de l'irritabilité, des étourdissements, une diminution de l'intelligence, des troubles de la mémoire, des troubles mentaux, un handicap.

La prévention

La prévention de l'athérosclérose est le meilleur moyen d'éviter le rétrécissement des vaisseaux cérébraux. Il vaut mieux commencer à le faire à un jeune âge. Pour ce faire, il est important de suivre les recommandations simples des médecins:

  • mange correctement;
  • Marcher plus;
  • faire de la natation, du jogging, du vélo;
  • aérez la pièce avant d'aller vous coucher;
  • ne fumez pas et n'abusez pas d'alcool.

Conclusion

La constriction des vaisseaux de la tête est un problème qui affecte de nombreuses personnes. Il est important de ne pas manquer l'apparition des premiers signes de détérioration de la circulation cérébrale. Dans ce cas, le traitement sera le plus efficace et évitera de graves complications, comme un accident vasculaire cérébral. Si la maladie est allée assez loin, vous ne pouvez pas vous passer de médicaments ou de chirurgie. Dans tous les cas, le médecin choisira les tactiques de traitement, l'automédication est inacceptable.

Traitement des vaisseaux cérébraux, symptômes de maladies dangereuses

Des maux de tête, des étourdissements ou des troubles de la mémoire peuvent indiquer un rétrécissement vasculaire de la tête. Avec cette déviation, le flux sanguin vers les cellules du cerveau est perturbé, à la suite duquel elles commencent à mourir. Cela peut entraîner de graves complications mentales et mentales et, dans les cas les plus graves, la mort. Les vaisseaux cérébraux, les symptômes, le traitement des écarts et les mesures pour les prévenir devraient être importants pour chaque personne, car tout trouble de la circulation sanguine peut compliquer considérablement la vie.

Les causes de l'étroitesse vasculaire

Aujourd'hui, les causes suivantes de vasoconstriction cérébrale sont distinguées: athérosclérose, hypertension, anévrisme, maladies génétiques, ostéochondrose et facteurs négatifs externes.

Athérosclérose

L'athérosclérose est l'une des principales causes de rétrécissement des vaisseaux de la tête (environ 60% des cas). Cette maladie se caractérise par l'apparition de plaque de cholestérol sur la paroi artérielle. Croissant progressivement, il peut bloquer complètement le navire.

Il y a une plaque due à une augmentation du cholestérol sanguin, qui s'accumule sur les parois. Après l'apparition d'une formation mineure, elle commence à se développer en raison des plaquettes.

Hypertension

L'hypertension est une cause également fréquente de rétrécissement des vaisseaux cérébraux. Avec cette maladie, une personne souffre d'hypertension artérielle, à cause de laquelle les muscles des vaisseaux sont constamment en bonne forme, ce qui conduit au fil du temps à leur épaississement. En raison de l'augmentation du volume des tissus de la paroi, la lumière devient étroite, ce qui conduit à un flux sanguin insuffisant vers le cerveau.

Anévrisme

La sténose des vaisseaux cérébraux est également capable de se développer avec la formation d'un anévrisme. Anévrisme - le renflement de la paroi vasculaire, qui est remplie de sang. Avec une taille suffisamment grande, il peut appuyer sur le vaisseau, ce qui rend la lumière étroite.

Il convient de noter que le rétrécissement des vaisseaux de la tête avec cette maladie n'est pas le pire, car la rupture de l'anévrisme, qui peut entraîner une hémorragie cérébrale étendue, a des conséquences plus graves..

Maladies génétiques

Des écarts dans leur structure génétique peuvent entraîner un rétrécissement des vaisseaux de la tête. Les pathologies les plus courantes sont les syndromes Williams et Ehlers-Danlos. Avec ces maladies, l'épaisseur des parois des vaisseaux est initialement supérieure à celle d'une personne ordinaire, et, par conséquent, la lumière a une section plus petite.

Ostéochondrose

Une autre raison pour laquelle les vaisseaux du cerveau peuvent rétrécir est l'ostéochondrose. Avec cette maladie, les artères se chevauchent avec les vertèbres du cou, en raison de leur déformation ou saillie. Si une sténose se produit en raison de l'ostéochondrose, tout le cerveau est exposé à la famine en oxygène, et non à ses zones individuelles.

Facteurs négatifs externes

Les facteurs négatifs externes conduisant au rétrécissement des vaisseaux de la tête comprennent le tabagisme, l'alcool et l'exposition aux toxines. Les substances nocives lorsqu'elles sont ingérées provoquent des spasmes, perturbent l'élasticité des parois et contribuent également à la formation de plaques de cholestérol.

Les étapes du développement de la pathologie et leurs symptômes correspondants

Les médecins distinguent trois stades de rétrécissement des vaisseaux de la tête.

Dans la première étape, la réduction de la clairance ne dépasse pas 20%. À ce stade de la pathologie, les cellules cérébrales ne meurent pas, mais ne connaissent que la famine en oxygène, ce qui entraîne une violation de leurs fonctions. Cela peut se produire chez l'homme sous la forme de maux de tête périodiques sans cause, de vertiges, de fatigue avec stress mental.

De plus, les symptômes de la maladie comprennent des troubles de la mémoire, de l'irritabilité, des problèmes de coordination mineurs et des troubles du sommeil..

La deuxième étape est diagnostiquée si la clairance est réduite de 20% à 50%. Dans ce cas, il y a une diminution significative du flux sanguin, ce qui provoque la mort des cellules du cerveau dans de petites zones.

Dans ce cas, une personne peut ressentir des symptômes tels que des tremblements des bras et des jambes, des crampes et des spasmes des muscles faciaux, des problèmes de marche (battements de jambes et chutes soudaines), des évanouissements, une incapacité à penser et à raisonner logiquement, de légers défauts de mémoire, une hypertrophie dans l'expression de toute émotion. et mictions fréquentes.

Avec une réduction de la clairance vasculaire de plus de 50%, les médecins parlent du troisième stade de la maladie. Elle se caractérise par la mort de toutes les cellules cérébrales de la zone nourrie par l'artère endommagée. Dans ce cas, des changements dégénératifs irréversibles se produisent dans le cerveau. Des symptômes tels que l'état de conscience délirant, la démence, la miction involontaire, la perte de mémoire et l'incapacité totale correspondent à ce stade..

Cependant, cela est fondamentalement faux, car dans les première et deuxième étapes, dans près de 100% des cas, la pathologie peut être guérie avec des médicaments et non avec une intervention chirurgicale. Par conséquent, si l'un des symptômes ci-dessus se produit, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un examen complet des vaisseaux.

Méthodes de diagnostic de la vasoconstriction

Avant de décider comment guérir les vaisseaux de la tête pendant le rétrécissement, il est nécessaire d'effectuer un ensemble de procédures de diagnostic pour déterminer la cause du développement de la pathologie et le stade de son développement. En règle générale, un tel complexe comprend:

  • Analyses de sang et d'urine, dont les résultats montrent le niveau de glucose, de cholestérol et d'autres substances dans le corps.
  • Une échographie du cerveau qui permet de déterminer la présence de plaques ou de caillots sanguins dans les vaisseaux. De plus, ce type de diagnostic vous permet de mesurer la vitesse du flux sanguin.
  • Angiographie par ordinateur, avec laquelle les zones problématiques localisées des vaisseaux sanguins.
  • Surveillance de la pression artérielle (BPM) 24h / 24.

Si, lors de l'examen du patient, des symptômes externes d'ostéochondrose sont révélés, une radiographie ou une tomodensitométrie du rachis cervical peuvent être prescrites.

Traitement de sténose

Le traitement du rétrécissement des vaisseaux cérébraux peut être à la fois non invasif, à l'aide de médicaments, et chirurgical. Le choix du traitement dépend du stade de développement de la maladie, des symptômes associés et des signes vitaux du patient.

Traitement non invasif

Si le rétrécissement des vaisseaux cérébraux est au premier ou au deuxième stade, et également lorsqu'il est impossible d'effectuer l'opération au troisième, la pharmacothérapie est choisie pour traiter la maladie, qui vise à éliminer la cause de la pathologie, à soulager les symptômes, à améliorer l'apport sanguin dans les zones problématiques de la tête et à restaurer la structure des tissus navires.

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour traiter les vaisseaux principaux:

  • Statines (Simvastatine, Lovastatine, Pravastatine, Pitavastatine, etc.), qui empêchent l'apparition de nouvelles plaques de cholestérol, ainsi que détruisent celles existantes.
  • Vasodilatateur (Euphilin, Papaverine, Cinarizine, Vinpocetine, Nifedipine, Niceroglyn, Captopril, Terazosin et bien d'autres), qui sont utilisés pour réduire la pression artérielle pendant l'hypertension, ce qui vous permet d'éliminer le tonus des parois des vaisseaux sanguins. De plus, leur utilisation augmente le flux sanguin vers les zones endommagées du cerveau..
  • Agents antiplaquettaires (acide acétylsalicylique, clopidogrel, eptifibatide, iloprost, triflusar) qui préviennent les caillots sanguins en inhibant l'agrégation plaquettaire et les globules blancs.
  • Antispasmodiques (No-shpa, Aprofen, Hyoscine, Dibazole, etc.) qui éliminent les symptômes de l'ostéochondrose.
  • Antidouleurs (paracétamol, panadol, migrenol, caffétine, solpadeine, pentalgin, citramon, etc.), utilisés pour faciliter le bien-être d'une personne souffrant de maux de tête sévères.
  • Les antidépresseurs (imipramine, maprotiline, fluvoxamine, tianeptine, etc.) sont prescrits pour le traitement de la dépression, de la dépression et d'autres anomalies psychologiques à long terme..
  • Les tranquillisants (phénozépam, hydozépam, atarax, tenoten, etc.) aident à éliminer les symptômes tels que la colère non motivée, le stress prolongé, la nervosité et d'autres émotions fortes et inattendues..

De plus, pendant la période de traitement, des complexes vitaminiques sont prescrits qui renforcent les parois des vaisseaux sanguins et le corps dans son ensemble. La composition de ces complexes devrait comprendre des vitamines des groupes A, B, C et E, des folates, du sélénium, de l'acide ascorbique et de la rutine.

Traitements chirurgicaux

Dans les cas où la sténose cérébrale a atteint le troisième stade ou si le traitement médicamenteux ne donne pas de résultat et la lumière continue de diminuer, une décision est prise sur l'intervention chirurgicale, dont le but est de rétablir une circulation sanguine normale dans la zone où se trouve l'artère pathologique. Pour cela, l'une des procédures chirurgicales suivantes peut être utilisée:

Endartériectomie carotidienne, dans laquelle la paroi artérielle est coupée avec une sténose, et une plaque de cholestérol est retirée par l'incision. Ensuite, la coupe est recousue.

Prothèses. L'essence de cette opération est de retirer et de remplacer par un implant artificiel la partie du vaisseau où le blocage s'est produit ou les parois deviennent inélastiques.

Angioplastie par ballonnet. La procédure consiste à détruire la plaque de cholestérol par un ballon élastique, qui peut se dilater lorsque de l'air y est introduit.

Stenting carotidien. Ce type de chirurgie est pratiqué en cas de sténose répétée après angioplastie par ballonnet..

Dans ce cas, une maille métallique - murs, est mise sur le cylindre qui, après la destruction de la plaque de cholestérol, reste dans l'artère au niveau de l'étroitesse pour maintenir sa forme et éviter la récurrence de la pathologie.

Anastomose vasculaire, dans laquelle, pendant l'opération, le chirurgien crée en parallèle de la sténose, une nouvelle voie de circulation sanguine à partir des implants.

Prévention de la sténose

Outre les connaissances sur le traitement des vaisseaux cérébraux, l'information sur les méthodes de prévention de la sténose n'est pas moins importante pour une personne, car il vaut mieux prévenir la maladie que la combattre. Pour éviter l'apparition de places dans l'artère avec un petit dégagement, les mesures préventives suivantes doivent être prises:

  • Ajuster le régime pour augmenter la consommation de fruits de mer, fruits et légumes.
  • Mangez le moins possible de viande grasse et de produits à base de farine..
  • Lors de la cuisson, essayez d'utiliser le sel et les autres épices au minimum..
  • Il vaut mieux faire bouillir ou cuire les aliments.
  • Faire de l'exercice, faire du jogging ou marcher au grand air.
  • Refuser complètement ou réduire considérablement la consommation d'alcool.
  • Faire durcir.
  • En cas de travail sédentaire une fois par heure pour réchauffer la colonne cervicale.
  • Arrêtes de fumer.
  • Essayez d'éviter les situations stressantes..

Une attention particulière à la prévention de la sténose doit être accordée aux personnes souffrant d'hypertension et de diabète, car ces maladies augmentent le risque de pathologie. Par conséquent, en plus des mesures ci-dessus, ils doivent subir un examen complet par un neurologue au moins une fois par an.

Que se passe-t-il avec le rétrécissement des vaisseaux cérébraux, les symptômes et le traitement de la pathologie

De cet article, vous apprendrez: ce qu'on appelle un rétrécissement des vaisseaux cérébraux, le traitement, les symptômes, les causes de la maladie. Le mécanisme de développement de la pathologie et des méthodes de diagnostic. Pronostic pour la récupération.

Auteur de l'article: Victoria Stoyanova, médecin de catégorie 2, chef du laboratoire du centre de diagnostic et de traitement (2015-2016).

La sténose pathologique (rétrécissement) des capillaires, des veines et des artères qui fournissent le sang au cerveau est appelée rétrécissement des vaisseaux du cerveau.

Que se passe-t-il avec la pathologie? Sous l'influence de l'athérosclérose (formation de plaque de cholestérol, 60%), de l'hypertension artérielle (jusqu'à 30%) et d'autres pathologies (défauts de développement, ostéochondrose), la lumière des vaisseaux sanguins qui fournissent l'approvisionnement en sang au cerveau se rétrécit. La quantité de sang nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme est réduite, les violations conduisent à l'apparition d'une ischémie tissulaire (privation d'oxygène), à ​​une modification de la structure des cellules, puis à leur mort massive (apparition de foyers de nécrose).

Les cellules nerveuses altérées ou mortes du cerveau ne sont pas en mesure de remplir leurs fonctions (conduisant une impulsion bioélectrique), par conséquent, la vasoconstriction se manifeste par de nombreux symptômes neurologiques (maux de tête, vertiges, insomnie).

La pathologie se développe lentement, dans les premiers stades est presque asymptomatique. Si la cause de la sténose à ce stade est éliminée, la maladie peut être guérie en rétablissant complètement la fonction cérébrale (dans 92%).

La pathologie devient dangereuse aux stades où le rétrécissement du vaisseau augmente de plus de 50%. Le patient développe une déficience cérébrale grave (diminution de la capacité de percevoir et d'analyser les informations, troubles du comportement, démence, altération de la coordination des mouvements). Crises hypertoniques, accidents vasculaires cérébraux (accidents vasculaires cérébraux aigus), qui conduisent rapidement à une perte complète de handicap physique et mental, se joignent à eux.

Le traitement des causes du rétrécissement des vaisseaux cérébraux aux premiers stades est effectué par un médecin généraliste, avec des symptômes neurologiques sévères - par un neurologue ou un psychiatre, la correction chirurgicale est effectuée par des angiochirurgiens.

Le mécanisme de développement de la pathologie

Les causes les plus courantes de rétrécissement des vaisseaux cérébraux sont l'athérosclérose et l'hypertension:

  1. En cas d'athérosclérose, la quantité de «mauvais» cholestérol dans le sang du patient augmente, la plaque de cholestérol se forme à partir des vaisseaux sanguins et des protéines plasmatiques spécifiques (fibrine), qui augmentent progressivement, augmentent de taille et sont capables de bloquer complètement la lumière du vaisseau et le flux sanguin au fil du temps.
  2. Avec l'hypertension, les petits vaisseaux et les capillaires sont les premiers à souffrir. Sous l'influence de la pression artérielle sur les parois, un mécanisme de protection contre les ruptures et les blessures est déclenché - au début, il y a une augmentation du ton et du rétrécissement des capillaires et des artérioles, au fil du temps, leurs parois s'épaississent, se développent des couches vers l'intérieur, dans la lumière du vaisseau, et réduisent le volume du flux sanguin.

À la suite de la sténose, une famine ischémique chronique (oxygène) se développe, ce qui entraîne un changement dans la structure du tissu cérébral dans le sous-cortex (centres de la parole, de la pensée, de l'ouïe, de la mémoire, du mouvement) et de la substance blanche («pont» reliant les départements):

  • les foyers de cellules non fonctionnelles sont petits ("muet", crise cardiaque asymptomatique);
  • très minuscules, mais nombreux, forment de petits «trous», défauts presque imperceptibles (tissus clairsemés).

Les connexions entre ces parties du cerveau sont interrompues («déconnexion») et provoquent un groupe de troubles multiples - troubles de la mémoire, de la parole, de l'activité motrice, des déviations mentales du comportement, de la démence, de la capacité d'analyser et de tirer des conclusions.

Causes et facteurs de risque

La principale, mais pas la seule, cause de sténose est la formation de plaques de cholestérol dans l'athérosclérose (60%).

En plus de l'athérosclérose, le rétrécissement des vaisseaux du cerveau déclencheDe nombreuses pathologies et conditions servent de déclencheurs et de facteurs de risque pour la maladie.
Maladie hypertoniqueMaladie rénale (glomérulonéphrite, polykystique)
cliquez sur la photo pour l'agrandir
OstéochondroseTumeur surrénale (phéochromocytome)
DiabèteMaladie hypophysaire (maladie d'Itsenko-Cushing)
cliquez sur la photo pour l'agrandir
Malformations de l'artère vertébralePrédisposition héréditaire (la raison de l'augmentation du cholestérol dans 65%)
Dysplasie de la colonne cervicale (défauts de développement)Stress nerveux
Lésions craniocérébrales et vertébralesHypodynamie
Maladies systémiques auto-immunes (vascularite, collagénose)Obésité
ArythmiesTabagisme (l'habitude devient la cause de troubles du métabolisme lipidique dans 47%)
Hypotension persistante (pression artérielle basse)Alcoolisme

Symptômes et stades de la maladie

Les symptômes de rétrécissement des vaisseaux cérébraux augmentent progressivement, au début la pathologie est asymptomatique ou avec des manifestations légères (du bruit ou des bourdonnements dans les oreilles, des maux de tête et une dépression émotionnelle sont possibles), sans compliquer la vie.

La pathologie progresse, ses étapes supplémentaires se manifestent par des sautes d'humeur prononcées, une perte de concentration et de coordination des mouvements, des troubles de la mémoire. Toute activité mentale est improductive, provoque de la fatigue, jusqu'à une perte de conscience ou une somnolence soudaine. Les patients ne sont pas en mesure de percevoir et d'analyser les informations, ont du mal à exécuter les compétences de base du ménage, ne peuvent pas se concentrer sur l'exécution d'une seule action. Le résultat peut être un handicap mental et physique complet..

Signes de rétrécissement des vaisseaux cérébraux à différents stades:

Stade de pathologieSymptômes caractéristiques
stade initialÉtat émotionnel déprimé, dépression, irritabilité

Somnolence et fatigue dues au stress mental

Légère altération de la mémoire et concentration

Sonneries et acouphènes

Douleur dans le dos et d'autres organes, le symptôme est difficile à associer à la pathologie

Envie de nausées et de vomissements en marchant

Deuxième étapeDifficultés graves associées à l'exécution de toute activité mentale

Perte de mémoire, perte de compétences, capacité à analyser des informations, troubles de la parole, fixation sur une phrase ou une action

Changements de comportement (agression non motivée, bavardage, suspicion, suspicion)

Troubles graves de la coordination des mouvements (démarche traînante, chutes soudaines)

Crampes musculaires, crampes

Désire uriner et déféquer

Troisième étapeConscience confuse (délire)

Manque de contrôle sur les fonctions physiologiques élémentaires (défécation involontaire, miction)

Perte complète de mémoire et de soins personnels

Perte totale de handicap physique et mental

La pathologie peut être compliquée par des changements dégénératifs irréversibles dans le cerveau (dégénérescence, atrophie tissulaire).

Les maladies concomitantes et les facteurs de risque aggravent le pronostic:

  • dans le contexte de l'hypertension, l'apparition d'attaques ischémiques transitoires (mini-AVC), d'AVC ischémiques et de crises cardiaques (perturbation aiguë de la circulation cérébrale);
  • en combinaison avec le diabète sucré, une augmentation du taux de glucose est maintenue dans le sang, le développement d'un coma hyperglycémique est possible.

Diagnostique

Les premiers stades de la pathologie sont difficiles à diagnostiquer, les écarts de comportement et d'autres symptômes d'ischémie (étourdissements, fatigue accrue) sont généralement attribués à l'épuisement nerveux, à une grande quantité de travail, à l'hypovitaminose.

Par conséquent, tous les patients à risque (hypertension, athérosclérose, diabète sucré, troubles du métabolisme lipidique) sont invités à être examinés par un neurologue une ou deux fois par an, qui détermine le degré de troubles cérébraux par des tests spéciaux.

Pour diagnostiquer un rétrécissement des vaisseaux cérébraux et la cause de son apparition, le médecin traitant prescrit un ensemble d'études:

  1. Analyses sanguines (analyse clinique générale avec la formule pour la glycémie, tests rénaux et hépatiques, profil lipidique pour le cholestérol et les triglycérides, coagulogramme).
  2. Échoencéphalogramme, radiographie, IRM du cerveau.
  3. Échographie Doppler, angiographie CT des vaisseaux sanguins.
  4. Ponction du liquide céphalo-rachidien.
  5. Tableau quotidien des mesures de la pression artérielle dans le lit vasculaire.
  6. ECG.

De plus, les conclusions de l'endocrinologue, de l'ophtalmologiste, du neuropathologiste et du cardiologue sont nécessaires. Présentant des symptômes graves de démence et des écarts de comportement du patient, ils sont référés pour une consultation avec un psychiatre.

Méthodes de traitement

La sténose cérébrale du cerveau peut être complètement guérie si la cause est éliminée avant que les changements dans le tissu nerveux ne deviennent irréversibles. Après un rétrécissement de la lumière de plus de 50%, la maladie progresse rapidement et les troubles augmentent. À ce stade, le point de vue du patient est la démence complète et le handicap.

Pour le traitement aux premiers stades du rétrécissement, un traitement médicamenteux est utilisé, dont le but:

  • améliorer l'apport sanguin au cerveau;
  • compenser les déficiences circulatoires (améliorer la nutrition des tissus cérébraux);
  • éliminer la cause de la maladie et (ou) ses symptômes.

Le rétrécissement critique de la lumière des gros vaisseaux (plus de 70%) alimentant le cerveau (sténose de l'artère carotide) est éliminé par des méthodes chirurgicales.

Thérapie médicamenteuse

Groupe de médicamentsTitrePourquoi est-il prescrit
Bloqueurs de canaux calciquesNifedipineIls ont un effet vasodilatateur, améliorent la circulation cérébrale,
AngioprotecteursPentoxifylline
Bloqueurs alphaNicergoline
Agents antiplaquettairesDipyridamole, ticlopidine, acide acétylsalicyliqueEmpêche l'agglutination (adhérence) des plaquettes et l'apparition de caillots sanguins
NootropiquesThiocetam, piracetamAméliore le fonctionnement des cellules cérébrales dans des conditions ischémiques, prévient leur mort
AntidépresseursamitriptylineÉliminer l'anxiété, les larmes, l'agression, normaliser l'état mental
StatinesLiprimar, LipostatNormaliser le niveau de «mauvais» cholestérol, prévenir l'apparition de nouvelles plaques athérosclérotiques et une augmentation de celles existantes
Inhibiteurs de l'ECACaptoprilLe complexe a un effet vasodilatateur et diurétique, élimine les symptômes de l'hypertension artérielle
BêtabloquantsTérazosine, prazosine
DiurétiquesVeroshpiron
Des vitaminesVitamines B, folates, acide ascorbique, rutineContribue au renforcement et à la restauration des parois vasculaires, assure l'activité vitale des cellules cérébrales

Chirurgie

Le but du traitement chirurgical: normaliser le flux sanguin, rétablir l'apport sanguin au cerveau, éliminer la privation d'oxygène des cellules et des tissus.

Quelles méthodes sont utilisées:

Nom de la procédureComment dépenser
Endartériectomie carotidienneLa paroi vasculaire est excisée au site de la sténose, la plaque de cholestérol est retirée, l'incision est suturée.
ProthèsesAvec un chevauchement complet de la lumière, une partie du vaisseau avec une plaque de cholestérol est enlevée. La zone retirée est remplacée par une prothèse..
Stenting carotidienUn cathéter avec un ballon à la fin et une maille métallique spéciale (stent) est amené sur le site de la sténose le long du vaisseau.

Le ballon est dilaté, détruisant la plaque de cholestérol. Le cathéter est retiré, laissant un stent à la place de la sténose, il est conçu pour maintenir la forme du vaisseau et empêcher le rétrécissement à cet endroit.

Anastomose vasculaireL'utilisation de prothèses crée une solution de contournement pour la circulation sanguine, en contournant la zone présentant une sténose.
Angioplastie par ballonnetUn cathéter avec un ballon en expansion à la fin est amené au site de sténose le long du lit du vaisseau. Au lieu de la sténose, elle est dilatée plusieurs fois, "écrasant" la plaque athérosclérotique, et la détruisant.

Toutes les opérations chirurgicales sont effectuées dans un hôpital, sous anesthésie générale, ECG et autres indicateurs vitaux.

La prévention

La vasoconstriction cérébrale peut être évitée par des mesures préventives en réduisant la quantité d'aliments gras (en particulier avec un taux de cholestérol élevé) ou en arrêtant de fumer (facteur de risque d'athérosclérose de 47%).

Quoi d'autre peut être fait:

  • contrôler la pression artérielle, le glucose et le cholestérol;
  • bien manger et mener une vie saine (bon repos, sommeil sain);
  • limiter les effets du stress;
  • éliminer l'inactivité physique;
  • arrête de boire.
cliquez sur la photo pour l'agrandir

Prévisions

La sténose cérébrovasculaire est une pathologie complexe qui se développe en raison de nombreuses causes et facteurs de risque. Le mécanisme de déclenchement le plus courant est les troubles du métabolisme lipidique et l'athérosclérose (60%).

Vous pouvez traiter la pathologie pendant des années, un traitement médicamenteux constant ou bien sûr arrête le développement de signes de démence rétrécissants et progressifs. Si la maladie est prévenue dans les premiers stades, lorsque les changements ne sont pas devenus irréversibles, les fonctions du cerveau sont entièrement restaurées.

Cependant, le plus souvent, les patients consultent un médecin avec des changements vasculaires prononcés (rétrécissement de la lumière de plus de 50%) et des symptômes évidents de démence (perte de coordination, déficience motrice, perte de compétences, changements de comportement), à ce stade, il est très difficile de freiner la progression de la pathologie, cela conduit à incapacité mentale et physique totale (85%).

Le pronostic s'aggrave en combinaison avec des crises hypertensives (sauts brusques de la pression artérielle), des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques (accident vasculaire cérébral aigu), le diabète sucré avec des taux de glucose incontrôlés. Dans ce cas, des changements irréversibles dans le tissu cérébral se développent deux fois plus rapidement..

Vaisseaux cérébraux

Le rétrécissement des vaisseaux cérébraux n'est pas une maladie, mais un symptôme qui accompagne plusieurs pathologies à la fois. Le plus souvent, dans les premiers stades, il se manifeste par des maux de tête et une diminution de la mémoire. De nombreux patients prennent ces signes pour surmenage et ne vont pas chez le médecin. Cependant, la progression des pathologies peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou une démence. En présence de manifestations de rétrécissement des vaisseaux cérébraux, assurez-vous de consulter un médecin! Plus tôt vous commencez le traitement, meilleur est le pronostic.

Prenez rendez-vous à la polyclinique Otradnoye à l'heure qui vous convient! Des médecins expérimentés vous dirigeront vers la recherche et en fonction de leurs résultats détermineront les causes du rétrécissement des vaisseaux cérébraux dans votre cas. Ensuite, un plan de traitement individuel sera développé, grâce auquel vous pourrez éviter les complications et améliorer la qualité de vie..

Vaisseaux cérébraux

Notre cerveau fait face à d'énormes charges quotidiennement. Pour un fonctionnement normal, il a besoin de beaucoup de nutriments et d'oxygène. Ils sont délivrés au cerveau avec un flux sanguin à travers 4 artères principales: 2 carotides et 2 vertébrales. Les branches des grands vaisseaux forment un cercle particulier à la base du cerveau. Il s'appelle Willisian - en l'honneur du scientifique Thomas Willis, qui a introduit sa description au XVIIe siècle. Ce cercle vous permet de compenser la circulation sanguine en cas de lésion d'un ou plusieurs vaisseaux principaux. La capacité compensatoire de ce plexus est très élevée. Dans certains cas, même avec des processus pathologiques dans 3 des 4 artères principales, une personne ne peut ressentir qu'un léger inconfort.

Cependant, les possibilités compensatoires ne sont toujours pas infinies. Par conséquent, tôt ou tard, les dommages aux vaisseaux cérébraux se manifesteront par des violations notables.

Au repos, le cerveau a besoin d'environ 15% du volume de sang circulant dans tout le corps pour un fonctionnement normal. Il reçoit environ 25% de l'oxygène inhalé par une personne. Les vaisseaux du cerveau sont soumis à un stress énorme chaque jour. En même temps, dans un état sain, ils sont incroyablement élastiques. Cependant, avec une exposition régulière à des facteurs indésirables, ils peuvent se rétrécir, ce qui entraînera un manque d'oxygène et de nutriments dans le tissu cérébral, ce qui affectera négativement son travail..

Référence! L'apport sanguin insuffisant au cerveau est appelé encéphalopathie dyscirculatoire.

Classification de la sténose cérébrale

La forme du rétrécissement se produit:

  • Aiguë - cette condition peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou la mort.
  • Chronique - se développe progressivement, lentement, une personne peut longtemps ne soupçonner rien des processus pathologiques.

La vasoconstriction chronique a 3 stades de développement:

  • Au début, le patient éprouve de légers maux de tête, somnolence, fatigue chronique, observe la distraction et un peu d'oubli.
  • Le second manifeste des maux de tête sévères, des troubles de la marche, une diminution significative de la capacité de travail, des sautes d'humeur, un dysfonctionnement du système urinaire.
  • Au troisième stade, la démence (démence) se développe - le patient perd son indépendance et la capacité d'auto-soins domestiques, il y a des problèmes évidents de coordination des mouvements, de miction involontaire.

Pourquoi la sténose cérébrale se produit-elle?

Les principales causes de rétrécissement des vaisseaux cérébraux sont:

L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux est un processus pathologique dans lequel des plaques de cholestérol se forment sur les parois des artères en raison d'une violation du métabolisme lipidique. Les plaques, qui grandissent avec le temps, sont remplacées par du tissu conjonctif. Cela rétrécit la lumière du vaisseau et réduit sa perméabilité. Les artères carotides sont les plus sensibles à l'athérosclérose. La plaque peut obstruer complètement le vaisseau.

L'hypertension est une pathologie chronique dans laquelle une hypertension artérielle est observée (augmentation de la pression), dans la plupart des cas pour des raisons inconnues. Cette maladie affecte jusqu'à 40% des personnes. Des baisses de pression régulières affectent l'élasticité des vaisseaux sanguins. Leurs tissus changent pathologiquement, les parois deviennent plus denses, un rétrécissement local apparaît. Au fil du temps, la lumière du vaisseau peut se fermer complètement.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale se manifeste par une déformation des disques intervertébraux. Ils peuvent bloquer les artères vertébrales par lesquelles le sang pénètre dans le cerveau..

Le rétrécissement des vaisseaux cérébraux peut être observé chez les patients de tout âge, y compris les enfants. Les personnes souffrant de maladies telles que:

  • Diabète.
  • Pathologies cardiovasculaires (troubles du rythme cardiaque, maladie coronarienne, etc.).
  • Hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé).

De plus, la possibilité de rétrécissement des vaisseaux du cerveau augmente:

  • Fumeur.
  • L'abus d'alcool.
  • Mode de vie sédentaire.
  • Stress fréquent et stress émotionnel.
  • Surcharge mentale.
  • Un rare séjour à l'air frais - avec un manque d'oxygène, la pression artérielle peut augmenter.
  • Surpoids.
  • Prédisposition génétique aux maladies cardiovasculaires.

Les symptômes du rétrécissement des vaisseaux du cerveau

Dans les étapes initiales, le rétrécissement se manifeste par les symptômes suivants:

  • Mémoire diminuée (surtout dans de telles situations, les gens oublient les événements qui leur sont arrivés récemment).
  • Trouble d'apprentissage et handicap.
  • Vertiges.
  • Fatigue chronique.
  • Perte d'intérêt pour ce qui se passe.
  • États dépressifs.
  • Sautes d'humeur.
  • Instabilité émotionnelle.
  • Problèmes d'attention.
  • Troubles du sommeil: insomnie, troubles du sommeil.

Si le traitement est effectué à ce stade, les violations peuvent être éliminées et la qualité de vie du patient restaurée.

Avec la progression de la pathologie, il y a:

  • Troubles de la parole.
  • Bruit dans la tête.
  • Perte d'audition.
  • Poignée de main.
  • Maladresse des mouvements.
  • Changement de démarche.

Complications

Les vaisseaux cérébraux à rétrécissement long peuvent provoquer le développement de:

  • Démence.
  • Accident vasculaire cérébral hémorragique - se manifestant par la rupture d'un vaisseau avec une hémorragie subséquente dans le cerveau.
  • Accident vasculaire cérébral ischémique - altération de l'apport sanguin au cerveau en raison du blocage des vaisseaux sanguins.

Diagnostique

Le diagnostic de vasoconstriction cérébrale est effectué par un neurologue. Pour évaluer l'état des vaisseaux sanguins et le flux sanguin dans ceux-ci sont affectés:

  • Échographie Doppler - vous permet d'étudier la vitesse du flux sanguin et de détecter la vasoconstriction.
  • Angiographie - permet d'évaluer l'état des troncs nerveux des vaisseaux sanguins.
  • Numérisation en duplex - pour déterminer l'état des parois des vaisseaux sanguins, identifier les constrictions, les plaques athérosclérotiques et les caillots sanguins.
  • ECG.
  • Évaluation de l'état du fond d'œil - les cellules du fond d'œil sont associées aux neurones du cerveau, et les troubles vasculaires et les modifications des cellules nerveuses du fond d'œil peuvent parler de pathologies cérébrales.

Traitement

Il est nécessaire d'éliminer la cause du rétrécissement des vaisseaux, car si cela n'est pas fait, la pathologie progressera. L'hypertension, l'athérosclérose ou l'ostéochondrose cervicale sont traitées. Lorsque l'hypertension est prescrite:

  • Médicaments antihypertenseurs (réduisant la pression artérielle).
  • Agents antiplaquettaires - médicaments qui empêchent l'apparition de caillots sanguins.
  • Complexes de vitamines contenant des vitamines C, PP et B6.
  • Régime pauvre en sel.

Le traitement de l'athérosclérose implique:

  • Statines - abaissement du cholestérol sanguin.
  • Régime de graisse animale.

Avec ostéochondrose cervicale prescrite:

  • Porter un corset pour maintenir une position correcte du dos et du cou.
  • Analgésiques.
  • Anti-inflammatoires.
  • Procédures physiothérapeutiques.
  • Massage.
  • Physiothérapie.

Un traitement symptomatique est également effectué. Selon les troubles causés par la vasoconstriction, les éléments suivants peuvent être prescrits:

  • Médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans le cerveau - avec perte de mémoire.
  • Médicaments qui renforcent les vaisseaux sanguins - avec des étourdissements.
  • Massage et thérapie par l'exercice - pour les troubles des fonctions motrices.
  • Antidépresseurs et sédatifs pour les troubles émotionnels et la dépression.

Pour prévenir les affections cérébrales à infarctus multiples, les patients prennent des anticoagulants - des médicaments qui réduisent la coagulation sanguine.

Si le flux sanguin est perturbé de plus de 50%, un traitement chirurgical - stenting peut être prescrit. Il s'agit d'une extension à l'aide d'un stent - un cadre qui est installé dans la lumière du vaisseau. L'opération vous permet d'agrandir le vaisseau et de rétablir le flux sanguin dedans.

Prévention de la vasoconstriction cérébrale

Il est assez difficile d'éviter complètement la probabilité d'un rétrécissement des vaisseaux cérébraux. Cependant, certaines mesures préventives réduiront considérablement le risque de développer une pathologie. Il est nécessaire:

  • Revoir le régime.
  • Faites attention à une activité physique modérée afin d'éviter les processus stagnants..
  • Débarrassez-vous de l'excès de poids s'il est.
  • Pour refuser de mauvaises habitudes.
  • Essayez plus souvent d'être au grand air, en organisant des loisirs actifs.
  • Former la résistance au stress.

La révision du régime implique:

  • Y inclure les produits les plus riches en substances utiles: légumes et fruits frais, viande maigre, poisson, légumes verts.
  • Réduire l'utilisation de la malbouffe: viandes fumées, aliments gras et salés.

La prévention du rétrécissement des vaisseaux cérébraux est également le passage régulier d'examens médicaux préventifs. Si cela est fait annuellement, les changements peuvent être identifiés au début, lorsqu'ils sont facilement corrigés.

Qu'est-ce qui peut provoquer un rétrécissement des vaisseaux cérébraux?

Date de publication de l'article: 29/06/2018

Date de mise à jour de l'article: 25/06/2019

Auteur: Julia Dmitrieva (Sych) - Cardiologue en exercice

Le rétrécissement des vaisseaux du cerveau est une diminution pathologique de la lumière des artères et des veines qui l'alimentent. En médecine officielle, cette maladie est appelée sténose cérébrale..

Accidents vasculaires cérébraux hémorragiques et ischémiques, thrombose, vertiges, baisse des capacités cognitives et démence - une mauvaise perméabilité mène à tout cela, et pour cette raison, elle doit être traitée dès que possible.

Statistiquement, un adulte sur cinq a au moins le stade initial de la maladie, et parmi la fréquence des lésions du système cardiovasculaire, la pathologie prend la troisième place.

Les causes

La vasoconstriction est une maladie polyétiologique, alors il peut s'agir d'une personne à la fois de naissance et acquise.

Chez les nouveau-nés, la sténose se produit en raison d'une violation de l'anatomie des organes internes, si des organes se serrent mutuellement in utero pendant une longue période pendant la grossesse d'une femme. Les adultes acquièrent des vaisseaux rétrécis en raison de la présence de mauvaises habitudes, de l'abus de malbouffe et d'un mode de vie sédentaire.

À l'heure actuelle, les facteurs de développement de la maladie peuvent être divisés en trois groupes différents:

  • Dommages à la paroi vasculaire.
  • Effets externes sur les vaisseaux sanguins.
  • Troubles circulatoires.

Dommages à la paroi vasculaire

Le premier groupe de maladies comprend:

  • Athérosclérose.
  • Diabète.
  • Collagénose et vascularite.

L'athérosclérose est un processus de dépôt de plaques graisseuses dans les artères et les veines. Dans 60% des cas, les vaisseaux sont rétrécis et bouchés précisément en raison de la présence de cette pathologie. Souvent, la maladie s'accompagne d'hypertension et d'obésité, qui affectent également négativement l'état de la circulation sanguine dans le cerveau, provoquant une hypoxie. L'athérosclérose intracrânienne se développant dans le cercle de Willis est plus dangereuse que l'athérosclérose extracrânienne dans les artères carotides et vertébrales..

Le processus commence par une violation du métabolisme lipidique - la conversion des lipides de haute densité en lipides de basse et très basse densité. Avec leur excès, le corps commence à produire des phagocytes, qui transfèrent les lipides à la paroi cellulaire. Tout est compliqué par l'apparition de dommages aux parois concomitants..

Le diabète complique le cours de l'athérosclérose, perturbant le processus de neutralisation des graisses dans le sang et augmentant leur nombre. Ainsi que le diabète sucré ralentit la microcirculation, provoquant souvent une thrombose des artérioles et des veinules dans le cerveau.

La collagénose est un processus auto-immun pathologique caractérisé par une altération de l'organisation du tissu conjonctif, y compris des vaisseaux sanguins, ce qui conduit au rétrécissement de la lumière et à une obstruction. Une vasculite, une inflammation de l'intima, dans laquelle la paroi artérielle peut gonfler et rétrécir le passage est une maladie similaire..

Effets externes sur les vaisseaux sanguins

Les facteurs externes comprennent:

  • Ostéochondrose cervicale.
  • Dysplasie vertébrale cervicale.
  • Blessures à la tête.

Une caractéristique de l'anatomie de la colonne cervicale est l'artère vertébrale (principale) qui passe, qui, passant à travers une série de trous dans les vertèbres, pénètre dans le crâne et forme les artères cérébrales antérieure et postérieure à la base du cerveau. Pour cette raison, la plupart des pathologies au niveau de la colonne cervicale provoquent des problèmes de circulation cérébrale.

L'ostéochondrose signifie la dégénérescence du tissu conjonctif, qui s'accompagne d'une ossification des zones adjacentes et de la formation d'un anneau osseux. Les formations peuvent comprimer l'artère vertébrale, elle se contracte et provoque des problèmes circulatoires.

La dysplasie des vertèbres cervicales affecte également la perméabilité de l'artère vertébrale. Souvent, des problèmes neurogènes dus à la compression de la moelle épinière s'ajoutent à cette pathologie..

Les lésions cérébrales traumatiques affectent rarement l'état de la circulation sanguine, en particulier en termes de rétrécissement des artères, mais elles peuvent provoquer le développement d'hématomes, qui entraîneront déjà la maladie. Et un rétrécissement mécanique est également possible lorsque les os de la base du crâne sont déplacés - en forme de coin, temporaux, occipitaux.

Troubles circulatoires

Les troubles circulatoires comprennent:

L'hypertension, à savoir la tension constante des artères, conduit à une hypertrophie de la couche musculaire, qui est obligée de répondre à l'hypertension artérielle. Avec une diminution des cc, les artères se sténose fortement, ce qui conduit à une insuffisance de la circulation cérébrale. De plus, le processus aggrave le tabagisme, ce qui provoque une contraction réflexe..

Avec une pression réduite, l'hypotension, les artères et les veines peuvent s'effondrer en raison d'un manque de sang. Cela se traduit par une hypoxie sévère du cerveau, des étourdissements en position verticale. Le principal facteur de développement - chocs d'origines diverses, alcoolisme.

Le corps réagit négativement à toute arythmie. Du côté de la circulation cérébrale, cela peut se manifester par une sténose, ce qui est très dangereux. Avec l'arythmie, le risque d'obstruer la lumière du vaisseau avec un thrombus est augmenté, et la paroi musculaire du vaisseau est en bon état pour compenser les effets de l'hypoxie temporaire.

Et le rétrécissement est également congénital, en raison d'anomalies de la circulation cérébrale. Dans ce cas, la dystonie angiocérébrale est souvent diagnostiquée, mais le nom de la maladie ne cache généralement que la véritable pathologie. Il est impossible de guérir complètement la maladie, mais dans la plupart des cas, rien ne doit être fait avec elle - d'autres systèmes corporels compensent le phénomène.

Le plus souvent, la dystonie angiocérébrale se rencontre chez les adolescents. Souvent, un enfant peut finalement restaurer complètement la santé des vaisseaux au fil du temps, car l'équilibre végétatif rattrape les besoins réels du corps. À l'avenir, aucun dysfonctionnement avec ce résultat n'est détecté.

Toutes ces causes peuvent être encore compliquées par l'obésité et le tabagisme. Le premier accélère le développement de l'athérosclérose et de l'hypertension, et le second entraîne une sténose vasculaire constante et une complication de la maladie.

Stades de développement et symptômes associés

La maladie a deux formes - aiguë et chronique. Aiguë se caractérise par un rétrécissement rapide des vaisseaux sanguins avec fermeture partielle ou complète de la lumière. La maladie conduit au développement d'une ischémie cérébrale avec un AVC ischémique ultérieur..

Les symptômes d'une forme aiguë de rétrécissement sont:

  • Souvent un mal de tête.
  • Engourdissement dans les bras, les jambes.
  • Perte de conscience, étourdissements.
  • Déficience visuelle dans un œil.
  • Affaiblir une des mains.
  • Nausées ou vomissements.
  • Léthargie.
  • Modifications de la pression et de la fréquence cardiaque, augmentation ou diminution importante de la respiration.

La présence de ces signes indique un accident vasculaire cérébral, vous devez donc appeler immédiatement une ambulance. La possibilité et la vitesse de récupération dépendent complètement du temps écoulé depuis la cessation de l'apport d'oxygène aux cellules du cerveau.

La manifestation des symptômes augmente avec une diminution de la lumière des vaisseaux.

En médecine, il y a trois étapes de rétrécissement des vaisseaux cérébraux:

  • Le premier, quand ils ont rétréci de 15 à 20%.
  • Le second, quand ils ont rétréci de 50 à 70%.
  • Troisième quand ils ont rétréci de 70%.

Première étape

La phase initiale est caractérisée par des changements primaires. Dans la maladie athérosclérotique - la formation d'une tache avec une augmentation ultérieure de la plaque, dans le processus tumoral - une légère compression du vaisseau et ainsi de suite.

  • Migraine intermittente, maux de tête intermittents.
  • Fatigue pendant le travail mental.
  • Vertiges.
  • Somnolence.
  • Légère altération de la mémoire.
  • Troubles du sommeil - difficulté à s'endormir et à se réveiller.
  • Humeur dépressive, irritabilité.
  • Ondulation dans les tempes.

La manifestation des symptômes est souvent ignorée par le patient. À ce niveau, le processus est facilement arrêté en raison de la pharmacothérapie et de l'alimentation.

Deuxième étape

La deuxième étape de progression est caractérisée par un rétrécissement actif du vaisseau dû au développement d'une pathologie. Ils peuvent être - l'apparition d'une plaque athérosclérotique, une modification de la structure du vaisseau tout au long de sa durée, une hypertension.

Les symptômes suivants sont caractéristiques de cette étape:

  • Fatigue mentale sévère, fatigue.
  • Perte de mémoire récurrente, perte de compétences, fixation.
  • Maux de tête persistants.
  • Perte de conscience, évanouissement.
  • Déficience visuelle temporaire ou permanente.
  • Effondrements orthostatiques - étourdissements sévères lors d'un changement de position.
  • Troubles de la marche, léthargie.
  • Désintérêt pour quelque chose.
  • Miction soudaine, selles.
  • Crise d'épilepsie.
  • Somnolence sévère, difficulté à se réveiller.

Les symptômes augmentent avec la diminution de la clairance. Dans certains cas, il peut être absent avant la fermeture du vaisseau de plus de 50%, avec une manifestation aiguë. Cette option est plus facile à diagnostiquer - une personne se rend immédiatement dans un établissement médical.

Déjà à ce stade, il est possible de fermer complètement la lumière étroite du vaisseau avec une ischémie et un accident vasculaire cérébral ultérieurs.

Le blocage se produit généralement en raison de caillots sanguins, dans de rares cas, lorsque d'autres corps étrangers pénètrent dans la circulation sanguine.

Troisième étape

La dernière étape décompensée est caractérisée par le développement final de la pathologie avec un manque de réactions compensatoires du corps. La lumière du vaisseau n'est ouverte que de 10 à 30% et peut facilement être bloquée par un caillot de sang, ce qui augmente considérablement les risques d'accident vasculaire cérébral ischémique.

  • Confusion.
  • État fatigué.
  • Ataxie, hypokinésie.
  • Perte de performances, incapacité à se mettre en libre-service.
  • Mal de tête sévère constant. Dans ce cas, la tête peut faire mal sans une localisation claire.
  • Troubles d'autres systèmes organiques.

La progression de la pathologie à ce stade est plutôt rare, car les patients présentant un rétrécissement chronique des vaisseaux subissent un traitement chirurgical pour éliminer la cause, si possible.

Méthodes de diagnostic

Les méthodes de diagnostic dépendent de la cause présumée de la maladie. Toutes les méthodes de diagnostic modernes sont absolument sûres, elles conviennent donc même pour détecter les problèmes de vaisseaux sanguins même chez les nouveau-nés.

Pour déterminer le lieu et le degré de rétrécissement de l'utilisation:

  • Radiographie avec contraste, angiographie.
  • IRM du cerveau.
  • Échoencéphalographie, dopplerographie.

En utilisant une étude de contraste aux rayons X, il est possible de diagnostiquer l'état des vaisseaux, la présence de constrictions. Il est impossible de déterminer avec précision le volume de perméabilité avec cette méthode, mais cela vous permet d'établir un diagnostic primaire.

La procédure d'IRM est une étude plus coûteuse, mais vous permet de reconnaître l'image complète de ce qui se passe dans le cerveau. Avec son aide, il est possible de reconnaître la localisation exacte de la sténose cérébrale et le degré de rétrécissement. Malheureusement, la méthode ne montre pas la dynamique du flux sanguin et ne donne donc pas une image complète de la maladie.

La dopplerographie vous permet de voir la dynamique du flux sanguin et de déterminer plus précisément le pourcentage de rétrécissement de l'épaisseur restante de l'artère.

L'échoencéphalographie est une échographie du cerveau qui vise à déterminer la densité des structures et l'état de la circulation sanguine.

De plus, pour la détermination du diagnostic non spécifié, nommer:

Dans un test sanguin biochimique, le taux de cholestérol, responsable de la formation de plaques athérosclérotiques, est vérifié. La norme est individuelle, mais il est considéré comme dangereux de dépasser plus de 6,2 mmol / l pour les lipoprotéines générales et plus de 4,1 mmol / l pour les lipoprotéines de faible densité. De plus, la présence de protéines est déterminée dans le sang.

Surveillance Holter - une technique pour étudier la pression artérielle quotidienne. Un appareil spécial toutes les demi-heures ou toutes les heures mesure la pression, ce qui vous permet de voir la dynamique des changements dans l'état du système circulatoire. Avec l'hypertension, cela vous permet de déterminer le moment et les conditions de forts excès et de prescrire une correction spéciale.

Le liquide céphalorachidien est un «miroir» du cerveau. Ils la prennent au niveau du bas du dos, par ponction. Il détermine la présence d'hémoglobine, de bactéries. Avec le rétrécissement des vaisseaux, le liquide peut être épaissi et avoir un petit volume.

De plus, des études sur le cœur et les reins peuvent être prescrites pour exclure la pathologie de leur activité.

Comment la maladie est-elle traitée?

La méthode de traitement des maladies congénitales et acquises est la même. Vous devez d'abord découvrir la cause et le degré de rétrécissement des vaisseaux cérébraux.

En médecine, pharmacothérapie, méthodes chirurgicales et nomination d'un régime.

L'usage de drogues

Le traitement médicamenteux des pathologies de la paroi vasculaire a les objectifs suivants:

  • Vasodilatation et restauration.
  • Amélioration de la circulation cérébrale.
  • Caillots sanguins.
  • Lutter contre les effets de l'ischémie cérébrale.

La méthode de vasodilatation la plus inoffensive consiste à bloquer les canaux calciques, responsables de la contraction des cellules musculaires. De plus, avec l'hypertension, les bloqueurs peuvent se débarrasser de la tachycardie et abaisser la pression artérielle..

Le principal médicament prescrit est la nifédipine, à des doses de 10 à 40 mg (1 comprimé à 4) par jour en une seule dose. Le médicament nécessite une utilisation constante, sinon le patient est à risque de crise hypertensive.

En outre, d'autres groupes de médicaments sont également utilisés, dont les informations peuvent être consultées dans le tableau ci-dessous:

Groupe de médicamentsLes préparatifsAction et notes
Bloqueurs alphaButyroxan, Nicergoline, Prazosin, Miktosin, Terazozin et autres.Ils empêchent la vasoconstriction en bloquant les récepteurs d'adrénaline. Inefficace pour l'athérosclérose.
Antagonistes des récepteurs de l'angiotensineValsartan, candésartan, losartan, timasartan.Ils empêchent la vasoconstriction en bloquant les effets de l'angiotensine-ll. Peut entraîner une diminution du débit urinaire.
ProstaglandinesProstin, Misoprostol, Domenan, Montelukast.Développez les vaisseaux sanguins et arrêtez la réaction inflammatoire, particulièrement efficace pour la vascularite. Ils ont des effets secondaires et nécessitent une sélection rigoureuse..
AntioxydantsCavinton, Glycine, Telektol, Mexidol, Vinpocetine, VinpocetineAméliore le métabolisme et l'apport sanguin au cerveau, affecte positivement la microcirculation et les propriétés rhéologiques du sang.

Les nootropiques les plus souvent prescrits, qui contribuent à l'absorption de l'oxygène par les cellules du cerveau et améliorent les processus métaboliques. Il s'agit notamment de Pantogam, Tenoten, Amilonosar et autres. Les nootropiques n'ont presque pas d'effets secondaires, mais pour l'efficacité du traitement, ils doivent être prescrits individuellement et, en règle générale, en combinaison avec d'autres médicaments.

Pour la prévention de la thrombose, l'héparine est utilisée avec une solution saline sous forme de compte-gouttes et d'aspirine (acide acétylique) en comprimés.

À partir de moyens peu coûteux, une teinture de pivoine évitante, une goutte de valériane, est prescrite. Ils aident à soulager l'irritabilité et la tension nerveuse, aident à combattre le stress et la fatigue. Aide à s'endormir et améliore la qualité du sommeil.

Pour traiter la cholestérolémie et prévenir la croissance des plaques, des statines sont utilisées - Lipomir, Lipostat. Ils réduisent la quantité de cholestérol dans le corps et empêchent les plaques existantes d'augmenter. Les plaques elles-mêmes ne peuvent être retirées que chirurgicalement.

Parmi les vitamines, l'acide ascorbique, l'acide nicotinique, B6, B12 sont prescrits. Ils améliorent l'état de la coque intérieure du navire et préviennent ses dommages. Injection de vitamine dans le fessier maximus.

Les remèdes homéopathiques sont très populaires, principalement en raison de la publicité. En fait, ils n'ont rien à voir avec les drogues et ne peuvent pas être utilisés pour le traitement! La base de l'homéopathie est constituée de substances hautement diluées qui, dans la plupart des cas, ne sont même pas présentes dans le médicament. Le seul effet qu'ils peuvent porter est psychosomatique, qui dans les conditions de rétrécissement des vaisseaux sanguins n'aura pas l'effet approprié.

Intervention chirurgicale

Le développement de la chirurgie vasculaire facilite le traitement des vaisseaux rétrécis avec des méthodes douces.

Pour ce faire, effectuez les opérations suivantes:

  • Angioplastie par ballonnet.
  • Prothèses.
  • Endartériectomie.
  • Anastomose.

L'angioplastie par ballonnet est un ballonnet spécial dans la cavité du vaisseau. Il est pompé, écrasant une plaque ou une autre formation dans la cavité, dans certains cas la détruisant partiellement. L'opération est effectuée sans ouverture - le ballon peut être passé à travers n'importe quel navire de largeur suffisante. Certaines sondes vous permettent de prendre une photo de la paroi intérieure du vaisseau, si elle est exsangue.

Prothèses - remplacement d'une partie d'un vaisseau. Indication de maintien - un pourcentage élevé de chevauchement, à partir de 70%, avec l'incapacité de rétablir un passage normal. Prothèses avec greffes artificielles.

L'endartériectomie est une opération visant à retirer une plaque d'une cavité vasculaire. La méthode est souvent utilisée sur l'artère carotide ou vertébrale. Au-dessus et au-dessus du site, des ligatures sont appliquées et la cavité est ouverte, éliminant la plaque. La difficulté dans certains cas provoque la fermeture de la plaie - les vaisseaux sanguins, en particulier chez les personnes âgées, éclatent facilement.

L'anastomose implique la création d'une solution de contournement pour la circulation sanguine. Cette méthode ne convient pas à toutes les artères, car elle nécessite de l'espace pour ce même chemin et la possibilité d'anastomose. Souvent utilisé sur les grandes artères comme la carotide ou vertébrale.

Suivre un régime

La nutrition alimentaire pour le rétrécissement des vaisseaux cérébraux joue un rôle clé dans le traitement. Quelle que soit la raison, il est nécessaire de suivre un régime avec une quantité réduite de graisses animales et végétales, calcium, sodium. Les produits à base de viande doivent être remplacés par des légumineuses pendant le régime. Le régime doit contenir une grande quantité de fruits et légumes.

Les aliments frits, salés et à base de farine doivent être exclus des aliments. Et aussi une grande quantité d'eau sera nocive, car le liquide augmente le volume du sang total en circulation et augmente la pression. Évitez les aliments transformés, les abats et les confiseries avec vos aliments. L'utilisation de café provoque un rétrécissement des vaisseaux sanguins, vous devez donc également le refuser.

Liste des aliments qui abaissent le cholestérol dans le sang:

  • Agrumes: ces fruits contiennent des pectines qui dissolvent le cholestérol et l'empêchent de pénétrer dans le sang.
  • Flocons d'avoine: il contient du bêta-glucane, qui aide à éliminer la bile, qui comprend également le cholestérol.
  • Noix: pistaches, noix, noix de cajou et amandes contiennent du phytostérol, qui interfère avec l'absorption du cholestérol.
  • Ail: l'utilisation quotidienne d'ail cru et traité thermiquement vous permet de nettoyer les vaisseaux sanguins du cholestérol, ainsi que de normaliser la pression artérielle.
  • Épinards: ce légume contient une grande quantité de lutéine, ce qui empêche la fixation du cholestérol aux parois des vaisseaux sanguins.
  • Avocats: Une riche source de graisses monoinsaturées qui abaissent le niveau de mauvais cholestérol et augmentent le niveau de bon cholestérol dans le corps..

Remèdes populaires

Les remèdes populaires ne doivent être utilisés qu'en complément d'une thérapie conventionnelle et uniquement après consultation avec le médecin traitant.

Teinture à l'ail et au citron

Une bonne action pour nettoyer et renforcer les vaisseaux sanguins rétrécis a une teinture d'ail et de citron. Pour ce faire, broyez 4 citrons avec des écorces et 4 têtes d'ail, transférez-les dans un pot de deux litres et versez de l'eau froide et filtrée, réfrigérez pendant 10 jours pour insister.

Après, il est nécessaire de filtrer l'eau du repas et de prendre une cuillère à soupe deux fois par jour. Une grande quantité de vitamines dans l'ail et le citron aidera à renforcer la paroi des vaisseaux et l'effet irritant réduira la quantité de lipides absorbés. Cette méthode à domicile ne peut pas être utilisée pour la gastrite, l'ulcère gastrique et l'ulcère duodénal.

Baies d'aubépine et millepertuis

Les infusions de baies d'aubépine et de millepertuis nettoient également bien les vaisseaux. Quelques baies et une cuillère à café d'herbe doivent être versées avec de l'eau bouillante et insisté pendant 15-20 minutes. Prendre 2-3 fois par jour avant les repas, 100 ml. Il est préférable de ne pas utiliser la recette de l'insuffisance cardiaque chronique et des personnes ayant subi un infarctus du myocarde..

Valériane

La décoction de cette herbe a un effet vasodilatateur et relaxant. Pour faire une décoction, prenez 10 g d'herbe sèche hachée, versez-la dans un verre d'eau et laissez cuire à feu moyen pendant une demi-heure. Mettre le bouillon de valériane aux herbes dans un endroit frais pendant 2 heures, puis filtrer et conserver au réfrigérateur. Prendre 3-4 fois par jour avant les repas dans la gorge pendant 2 mois.

pommes de pin

La teinture de pommes de pin est efficace pour nettoyer et renforcer les vaisseaux sanguins, améliore la circulation cérébrale. Pour faire des teintures, les cônes doivent être ramassés au printemps, quand ils sont encore verts. Ils doivent être lavés, remplis d'alcool et laissés 2 semaines dans un endroit frais. Prenez 1 cuillère à café après le petit déjeuner. Cette teinture ne peut pas être prise pendant la grossesse, les maladies rénales et l'hépatite.

Mesures préventives

L'athérosclérose est la principale raison du rétrécissement.Par conséquent, la réduction de la quantité de graisse dans les aliments est utile à toute personne. Ainsi que le développement de l'athérosclérose provoquent un stress chronique, un manque de sommeil.

Selon certains nutritionnistes, prendre 5 œufs par jour pour le petit déjeuner sous quelque forme que ce soit est un moyen direct de développer l'athérosclérose en 5-7 ans. Manger de grandes quantités de viande, des aliments frits à l'huile et de grandes quantités de sel peut également entraîner une vasoconstriction..

Une autre mesure préventive consiste à arrêter de fumer et de boire de l'alcool. L'excès de poids est également un facteur de risque et la perte de poids réduira considérablement le développement possible d'une sténose vasculaire..

Il est très important de rester en forme. 2-3 classes par semaine, combinant puissance et charges cardio-vasculaires amélioreront la circulation sanguine dans les vaisseaux, aideront à perdre du poids et à éliminer le «mauvais» cholestérol de l'organisme. Vous n'avez pas besoin d'aller directement au gymnase. Vous pouvez effectuer des exercices simples à la maison.

Une bonne mesure préventive est une douche de contraste et un massage thérapeutique de la zone du col cervical. Le massage est efficace comme traitement dans les premiers stades de la maladie. Il est prescrit à la fois aux patients adultes et aux enfants (y compris les nourrissons).

Prévoir

Le pronostic dépend de la cause de la pathologie et du stade. Dans les premiers stades, quelle que soit la cause de la maladie, le rétrécissement des vaisseaux de la tête et du cou peut être guéri avec possibilité de compensation pendant de nombreuses années.

Les stades intermédiaires ont un pronostic plus défavorable, car il existe un risque d'accident vasculaire cérébral ischémique et hémorragique. Le rétrécissement hypertensif est traité plus facilement que l'athérosclérose. La localisation joue un rôle important - plus le navire est mince, moins la situation est favorable.

Le stade décompensé a le pire pronostic. Le maintien de la qualité de vie n'est possible qu'avec l'utilisation constante de médicaments. L'atrophie des tissus cérébraux entraîne une invalidité et la mort. Il existe toujours un risque de complications potentiellement mortelles.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite