Maladies vasculaires du cerveau et leurs manifestations, méthodes thérapeutiques

AccueilMaladies du cerveauAutres Maladies vasculaires du cerveau et leurs manifestations, méthodes thérapeutiques

Les maladies vasculaires du cerveau imposent des restrictions à la vie d'une personne, la rendant plus vulnérable. Ces maladies interfèrent avec la vie normale, introduisant des restrictions sur la vie humaine..

Maladie cérébrovasculaire

Les maladies des vaisseaux cérébraux entraînent une perturbation de l'activité de tout l'organisme. Par conséquent, il est important d'effectuer un diagnostic et un traitement en temps opportun de ces maladies..

Les affections vasculaires les plus courantes du cerveau comprennent:

  1. Athérosclérose cérébrale. Il se développe avec un métabolisme lipidique insuffisant. Pour cette raison, la formation de plaques de cholestérol se produit, ce qui rétrécit considérablement la lumière des vaisseaux sanguins. Cela affecte non seulement une diminution de la perméabilité, mais conduit également à la fragilité, une diminution de l'élasticité des conduits.
  2. Anévrisme. Cette maladie se caractérise par une diminution du tonus musculaire des vaisseaux sanguins. Une caractéristique de cet écart est l'expansion de la lumière de 2 fois ou plus. L'amincissement et l'étirement deviennent la cause du développement, il s'agit donc plus souvent d'artères. Le renflement ou l'expansion est rempli de sang, créant une pression sur les tissus adjacents dans le cerveau, pour cette raison, des maux de tête se produisent. Le risque d'anévrisme est associé à une éventuelle rupture du vaisseau et une hémorragie dans l'espace sous-arachnoïdien. Ce trouble est caractéristique de l'hypertension..
  3. Dystonie vasculaire. La dystonie végétovasculaire est un trouble qui se caractérise par de nombreux symptômes, a des variétés, mais ils sont tous unis par la présence de problèmes de vaisseaux sanguins dans la tête. Il existe un type hypertonique, caractérisé par une pression artérielle élevée et un type hypotonique - avec une basse pression et un vasospasme, qui surviennent en raison d'un faible débit sanguin. Les sauts de pression artérielle sont associés à des perturbations du système nerveux autonome, qui contrôle le ton des parois sanguines. VVD peut provoquer une rupture vasculaire, ce qui est typique d'un AVC hémorragique ou conduire à un rétrécissement de la lumière du vaisseau (à une sténose), ce qui augmente le risque d'AVC ischémique.
  4. Thrombose vasculaire. Les caillots sanguins sont des caillots sanguins qui bloquent le passage des vaisseaux sanguins et conduisent à l'arrêt de la circulation sanguine normale, à la mort des cellules cérébrales privées d'oxygène, de sang.
  5. Ostéochondrose cervicale. La déformation vertébrale, caractéristique de l'ostéochondrose cervicale, peut provoquer un pincement ou une déformation des canaux sanguins. Cela conduit à une diminution du taux d'approvisionnement en sang du cerveau. Cette maladie dans les premiers stades entraîne une famine d'oxygène, des étourdissements.

Symptômes généraux

Selon la maladie spécifique, les symptômes varient. Mais il existe une liste de signes caractéristiques d'un dysfonctionnement du système circulatoire dans le cerveau:

  • mal de crâne;
  • vertiges;
  • la nausée;
  • hypertension artérielle;
  • troubles de la parole, de la mémoire, de l'attention et de la coordination;
  • assombrissement dans les yeux;
  • bruit dans les oreilles;
  • perte de conscience;
  • tremblement des muscles individuels;
  • photophobie;
  • peur des sons forts;
  • troubles du sommeil;
  • changements d'humeur, dépression.

Facteurs provoquant une maladie vasculaire

Les problèmes de vaisseaux sanguins, ainsi que les maladies concomitantes, sont affectés par:

  • déséquilibré, malnutrition. Les aliments riches en cholestérol provoquent l'apparition de dépôts graisseux sur les vaisseaux sanguins, ce qui conduit à un rétrécissement de la lumière.

Les personnes obèses et celles qui ont déjà des problèmes avec le système cardiovasculaire sont également à risque..

Diagnostique

Le diagnostic est une étape obligatoire avant de commencer le traitement. Les méthodes de diagnostic suivantes se sont imposées comme les plus efficaces et les plus précises:

  • dopplerographie échographique;
  • rhéoencéphalographie;
  • angiographie par résonance magnétique;
  • échoencéphalographie;
  • neurosonographie;
  • électroencéphalographie;
  • Tomodensitométrie;
  • tomographie par émission de positrons;
  • Imagerie par résonance magnétique.

Les options de diagnostic présentées sont utilisées dans des cas spécifiques. Pour poser un diagnostic, une, deux études suffisent. Les méthodes les plus modernes mais inaccessibles comprennent la dopplerographie ultrasonore (USDG). Cette option combine l'échographie et la dopplerographie. Avec elle, la vitesse du mouvement du sang dans le cerveau est établie, le rétrécissement, le blocage, les plaques athérosclérotiques sont diagnostiqués.

La rhéoencéphalographie (REG) est similaire à l'encéphalographie. Avec son aide, la circulation sanguine et le tonus vasculaire, leur remplissage en sang est évalué. L'angiographie par résonance magnétique (ARM) est très informative dans le diagnostic des plus petites parties du cerveau. Une indication est une suspicion de thrombose, un micro-coup, une violation des vaisseaux du cou avec la tête.

L'échoencéphalographie (EchoEg) est une méthode de diagnostic par ultrasons réalisée à l'aide d'un oscilloscope. Il affiche des informations sur la santé de toutes les zones du cerveau, son niveau d'activité, l'état des canaux sanguins.

La neurosonographie (NSG) est la méthode la plus sûre qui convient même aux enfants. Il peut déterminer la présence d'anévrismes, déterminer l'état des tissus cérébraux, les néoplasmes.

L'électroencéphalographie (EEG) enregistre les impulsions électriques du cerveau. A travers cela, une étude du système circulatoire. En outre, à l'aide de celui-ci, le cerveau est examiné pour les troubles du sommeil, les troubles mentaux suspectés..

Avec l'aide de la tomodensitométrie (CT) est une étude couche par couche. Par conséquent, l'efficacité de cette méthode est difficile à surestimer. Avec son aide, l'état de chaque partie du cerveau, y compris son apport sanguin, est déterminé. Cela se produit à l'aide de rayons X.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) n'est pas moins informative. Il vous permet également de prendre des images en couches, mais agit en même temps à l'aide d'ondes radio.

La tomographie par émission de positrons (TEP) est la méthode de diagnostic la plus avancée. Cette étude est menée avec des radiopharmaceutiques. Cela vous permet de créer une image en trois dimensions des processus dans le cerveau..

Méthodes de traitement

Le traitement d'une maladie du système vasculaire du cerveau est traité avec des médicaments. Avec les formes avancées, une intervention chirurgicale est prescrite. De plus, l'approche thérapeutique implique un régime amaigrissant..

Selon le diagnostic, les médicaments auront des différences. En ce qui concerne l'athérosclérose, des médicaments anti-hypertension sont prescrits, des fibrates qui abaissent le cholestérol, des anticoagulants - des agents antiplaquettaires, de l'acide nicotinique, des statines visant à détruire les plaques de cholestérol, ainsi que des complexes de vitamines.

Le traitement de l'anévrisme implique une intervention chirurgicale. Cela est nécessaire pour éliminer la probabilité de rupture du vaisseau affecté, ainsi que pour éviter la thrombose. Il est également possible d'utiliser des médicaments. Dans chaque cas, leur ensemble peut varier. La liste des possibles comprend la nimodipine, la fosfentoïne, le captropril, la prochlorpérazine, la morphine, mais son utilisation est assez rare, uniquement si des maux de tête très graves sont diagnostiqués..

La sténose est souvent enlevée chirurgicalement. S'il s'agit du stade initial, des vasodilatateurs, ainsi que des anticoagulants, peuvent être prescrits.

De plus, le traitement des maladies vasculaires du cerveau se fait à l'aide de médicaments nootropes qui éliminent le syndrome douloureux, améliorent la circulation sanguine et augmentent également le métabolisme des neurones (Encephabol avec Piracetam, Pantogam). Parmi les médicaments qui inhibent la coagulation sanguine, on compte les anticoagulants (énoxaparine sodique avec héparine). Les médicaments vasoactifs renforcent les parois vasculaires, rétablissent les processus métaboliques des cellules cérébrales (Vinpocétine avec Cinnarizine).

Le prochain groupe de médicaments sont les angioprotecteurs, qui visent à éliminer l'œdème, l'expansion des vaisseaux sanguins, en augmentant leur élasticité. (Etamsylate avec ascorutine).

Conséquences possibles

Les conséquences des maladies cérébrovasculaires se produisent en l'absence de traitement adéquat.

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être évitée, car tous les problèmes vasculaires cérébraux ne sont pas résolus par la chirurgie. Aux premiers stades de la maladie, les médicaments sont suffisants.

La complication la plus dangereuse dans le cas de maladies vasculaires du cerveau est la mort. Le plus souvent, elle survient en raison d'un accident vasculaire cérébral. C'est la conséquence d'une forme négligée de la maladie qui, en raison de la rupture ou du blocage du vaisseau, conduit à des changements irréversibles. Et si une personne ne reçoit pas de soins médicaux, la probabilité de décès augmente.

La prévention

Afin de ne pas faire face aux conséquences de la maladie, il est préférable de respecter les recommandations concernant la prévention des maux. Les conseils les plus efficaces incluent:

  • respect du sommeil et de l'éveil;
  • l'abandon du tabac et l'abus d'alcool;
  • une bonne nutrition équilibrée à l'exception du sel, des épices, gras et frits;
  • mener une vie active, faire du sport, avec des contre-indications, vous pouvez faire de la physiothérapie;
  • passer suffisamment de temps au grand air;
  • Ne déclenchez pas de maladies afin qu'elles ne se transforment pas en maladies chroniques;
  • éviter les situations stressantes.

Les maladies des vaisseaux cérébraux sont éliminées à l'aide d'un traitement médical et chirurgical. Les formes lancées de ces maladies affectent négativement tout le corps, conduisent au développement de nouvelles maladies, ce qui complique le processus thérapeutique. Par conséquent, ne retardez pas le traitement des maladies vasculaires du cerveau.

Maladies cérébrovasculaires et leur diagnostic

Le cerveau est le principal organe du système nerveux central qui contrôle l'activité de tout l'organisme. Chez les vertébrés, il est situé à l'intérieur du crâne et se compose d'un grand nombre de services, chacun étant responsable du travail d'une certaine partie du corps. La vitesse des fonctions attribuées au cerveau dépend dans une large mesure de la circulation sanguine. En cas de dommages aux vaisseaux sanguins responsables de la circulation sanguine, l'oxygène et les éléments nécessaires aux fonctions vitales du corps pénètrent plus lentement dans les zones désignées. Une personne commence à avoir de graves problèmes.

Circulation sanguine dans le cerveau - artères et vaisseaux sanguins

Le cerveau a une structure anatomique complexe. Le sang coule vers lui à travers quatre artères paires - la carotide vertébrale et interne. Deux artères vertébrales forment une basilaire. Dans la cavité crânienne, il se connecte à deux carotides. Il y a donc un cercle artériel du cerveau. À partir de ce cercle, les artères cérébrales antérieures, postérieures et moyennes s'étendent le long de la surface du cerveau et fournissent de l'oxygène à ses hémisphères. Les grandes artères sont composées de nombreuses petites artères, dont la fonction principale est de transporter le sang profondément dans les tissus.

Pour que les parties postérieures du cerveau ne souffrent pas non plus de manque de sang, un pool vertébrobasilaire est formé à partir des artères basilaire et vertébrale. Un pool carotidien similaire, composé d'artères carotides, alimente le sang vers les parties médiane et avant du cerveau. Cet entrelacement garantit que le cerveau reçoit la quantité de sang nécessaire, même lorsque l'une des artères est endommagée.

Environ un tiers de la quantité totale de plasma passe par le cerveau. Si les vaisseaux individuels se rétrécissent, les tissus commencent à éprouver des carences en nutriments. Au début, il est petit, mais augmente progressivement, les tissus s'atrophient et les vaisseaux deviennent plus minces et perdent leur capacité à résister aux chutes de pression. Dans les cas graves, les artères ou les cavités vasculaires traversent. L'apparition d'un saignement entraîne une altération de la fonction cérébrale, une paralysie et la mort.

Les artères et les vaisseaux minces sont extrêmement vulnérables et peuvent éclater même avec une légère chute de pression causée par une situation stressante..

Facteurs de risque

Les problèmes avec les vaisseaux de la tête et du cou ne se produisaient auparavant que dans la vieillesse, mais les experts modernes diagnostiquent leur présence chez des personnes qui ont à peine atteint 30 à 35 ans. Le groupe à risque comprend les personnes engagées dans un travail physique et mental fastidieux, qui subissent un surmenage psycho-émotionnel pendant plusieurs semaines, voire des années de suite. De plus, des enfants se retrouvent également parmi les patients. Le désir de vérifier l'état du système vasculaire devrait survenir chez les hommes de plus de 40 ans et chez les femmes de plus de 60 ans.

Le risque de développer des maladies associées à une insuffisance de réception du cerveau sanguin augmente dans:

  • les personnes qui abusent de l'alcool et du tabac;
  • obèse
  • prédisposé à la haute pression.

Les maladies du système vasculaire peuvent être transmises de génération en génération. Certains patients mènent une vie correcte, font du sport et se reposent en temps opportun, mais les mauvais gènes qui leur sont transmis par leurs ancêtres se manifestent de manière inattendue et nous obligent à accorder plus d'attention à la santé qu'à l'habitude.

Les facteurs qui affectent négativement le système vasculaire peuvent également inclure:

  1. L'environnement écologique dans lequel vit le patient. Dans les grandes villes, la concentration d'oxygène est insuffisante pour le fonctionnement normal du cerveau, ce qui affecte négativement l'état des vaisseaux sanguins.
  2. Stress. Peut-être que le principal problème de l'homme moderne est le stress. Avec l'âge, le nombre d'émotions et d'expériences négatives augmente, les problèmes cardiaques et sanguins commencent. Dans le même temps, les personnes qui ne retiennent jamais leurs émotions souffrent plus souvent de maladies vasculaires que celles qui prennent tout rationnellement, sans soucis inutiles.
  3. Insomnie. Le cerveau doit se reposer, sinon il n'est pas en mesure de remplir toutes les fonctions qui lui sont assignées et de répondre aux changements négatifs en cours.

En essayant de faire plus de travail que d'habitude, une personne peut ne pas être consciente que son cerveau fonctionne à la limite de ses capacités. Même un corps sain n'est pas capable de supporter un stress psychologique et physique prolongé sans interruption.

Symptômes courants

Le corps ne signale pas immédiatement une perturbation de la circulation sanguine dans le cerveau en raison de problèmes avec le système vasculaire. Si les vaisseaux du cerveau sont rétrécis, les premiers symptômes n'apparaissent qu'après une menace pour la santé et la vie du patient. Les signes courants de la présence de maladies du système vasculaire du cerveau comprennent:

  • vertiges;
  • maux de tête comme la migraine;
  • insomnie
  • déficience de mémoire;
  • la faiblesse;
  • perte de capacité à coordonner les mouvements;
  • engourdissement des bras et des jambes;
  • évanouissement;
  • acouphènes, aggravés par une baisse de la tête et un effort physique;
  • nausées, vomissements (observés avec des troubles circulatoires dans les zones du cerveau responsables du travail de l'estomac);
  • un changement brusque de caractère et de comportement (les patients sont excessivement sensibles et irritables en raison d'une production insuffisante de sérotonine).

L'intensité de la manifestation des symptômes décrits ci-dessus dépend du stade de la maladie et de l'état du corps avant l'apparition de la pathologie en question. Donc, si la maladie s'est développée dans le contexte d'une autre maladie non moins dangereuse et n'est pas traitée (la personne ne le sait tout simplement pas), alors il y a plus spécifique, mais ne permettant toujours pas d'établir un diagnostic précis..

Par exemple, la démarche change chez certains patients. Même les jeunes commencent à mélanger en marchant, à mâcher. Dans certains cas, il existe une fausse envie d'uriner. Au fil du temps, la condition s'aggrave, ce qui entraîne une altération du fonctionnement des organes pelviens, des problèmes de mémoire, d'élocution et de coordination (il est difficile pour une personne de maintenir l'équilibre, il marche en titubant). La contraction et le blocage des vaisseaux cérébraux, dont les symptômes ont été décrits ci-dessus, mettent la vie en danger, il convient de se rappeler.

Maladies courantes

La plupart des maladies vasculaires du cerveau sont associées à un blocage (rétrécissement des vaisseaux sanguins), à une détérioration de la structure et du ton de leurs parois. Tout changement dans ce domaine entraîne des troubles circulatoires et restreint la quantité de sang entrant dans le cerveau. Les écarts dans le système vasculaire peuvent être congénitaux. Ainsi, avec un anévrisme artériel (anomalie congénitale), même un petit saut de pression, dans le sens de l'augmentation, peut entraîner une rupture des parois. Dans le même temps, un tel écart peut survenir à tout moment, le plus souvent en raison d'une surcharge physique ou émotionnelle..

Athérosclérose

Une maladie dangereuse, mais facilement diagnostiquée des vaisseaux cérébraux, dont le résultat est une violation de la circulation sanguine. Il se développe chez les personnes présentant des niveaux excessifs de cholestérol autorisés dans le sang. En raison du cholestérol, des plaques athérosclérotiques se forment sur les parois des vaisseaux du cou et du cerveau. L'accumulation de telles plaques conduit à un rétrécissement important des vaisseaux sanguins, c'est pourquoi les patients se plaignent d'une mauvaise mémoire et de maux de tête sévères. Le principal danger des plaques est leur capacité à se séparer de la paroi des vaisseaux et, en se déplaçant avec le sang, à obstruer d'autres vaisseaux. La présence de plaques en décomposition dans le sang peut provoquer un caillot sanguin.

Hypertension

La maladie se développe dans un contexte d'hypertension artérielle. Les femmes et les hommes âgés et jeunes souffrent d'hypertension. En raison de la maladie, la position des capillaires et des artères change, ils deviennent sinueux. L'écart entre les parois diminue, elles deviennent elles-mêmes plus minces et un blocage complet des vaisseaux sanguins devient possible..

Ostéochondrose cervicale

Même une légère déformation de la colonne vertébrale qui survient avec l'ostéochondrose cervicale peut provoquer des troubles circulatoires. Des changements dans la vitesse et la quantité de sang entrant dans le cerveau et la colonne vertébrale, ainsi que des vaisseaux rétrécis dans le cou et le cerveau, entraînent des conséquences négatives.

Comme mentionné ci-dessus, pour la plupart des maladies du système vasculaire du cou et du cerveau, il n'y a pas de barrière d'âge. L'ostéochondrose cervicale et l'hypertension peuvent également se développer chez les très jeunes enfants. La cause de l'apparition de ces maladies chez les enfants est le surmenage ou le manque d'activité motrice. Si l'enfant ne mange pas bien et est souvent nerveux, il devra également faire face à l'avenir à des troubles circulatoires et à une vasoconstriction.

Étapes

Les vaisseaux du cerveau peuvent se rétrécir progressivement ou le phénomène sera soudain et aigu. Dans ce dernier cas, un infarctus cérébral et un accident vasculaire cérébral hémorragique sont possibles. Dans les cas graves, la mort survient. Si la maladie se présente sous une forme chronique, les premiers signes d'un rétrécissement des vaisseaux cérébraux n'apparaissent pas immédiatement. Au cours de l'étude des principaux problèmes qui se posent dans le travail du système vasculaire, trois stades (degrés) de lésions vasculaires et de troubles circulatoires ont été identifiés:

  1. Premier. Il n'y a aucun signe de la maladie ou ils sont insignifiants. Le patient se plaint parfois de fatigue, d'insomnie et d'irritation, mais le blâme sur le travail acharné et les troubles familiaux. Au premier stade de la formation de la maladie associée au rétrécissement des vaisseaux du cerveau et du cou, des maux de tête sont observés (dans l'après-midi), des étourdissements, une légère perte de capacité à se concentrer sur la tâche ou le problème.
  2. Le deuxième. Les vaisseaux rétrécis affectent négativement le fonctionnement des organes internes. Les systèmes urogénital et moteur sont perturbés. Le patient devient plus irrité, la bonne humeur devient rare, parfois son cœur lui fait mal. Les signes de la maladie se distinguent clairement, mais ont une nature à court terme, c'est pourquoi les patients les attribuent à des problèmes cardiaques et rénaux, prennent les médicaments appropriés et oublient la maladie. Le plus souvent, les patients qui demandent de l'aide médicale reçoivent des plaintes concernant l'apparition d'étoiles et de mouches dans les yeux, un engourdissement des muscles des jambes, des bras et du visage, des acouphènes, une faiblesse, des troubles de la parole et de la vision, des mictions fréquentes et des maux de tête persistants. La conscience est confuse, la peau du visage devient rouge et la mémoire se détériore. Les symptômes décrits ne durent pas plus de 24 heures, après quoi ils disparaissent.
  3. Le troisième. Les vaisseaux sont rétrécis à la limite. Le patient n'est pas en mesure de coordonner les mouvements de son propre corps, la miction et la défécation. En raison de la privation d'oxygène, une démence se développe, une stupeur et une perte complète de performance sont possibles. Les patients ont les mains, la tête et le menton tremblants, les yeux bougent quel que soit son désir, le visage prend une forme asymétrique.

La maladie peut être traitée à n'importe quel stade, elle n'est dangereuse que lorsqu'une personne est auto-médicamenteuse, prend des analgésiques, des sédatifs et d'autres médicaments qui éliminent les symptômes, mais ne combat pas la maladie elle-même.

Diagnostic et traitement

Diverses méthodes de recherche sont utilisées pour poser le bon diagnostic..

  1. Ultrason Si vous soupçonnez une maladie cérébrovasculaire, il est conseillé à une personne de subir un scanner duplex, une dopplerographie, une échocardiographie ou une dopplerographie transcrânienne.
  2. CT À l'aide d'une radiographie et d'un ordinateur, la nature de la lésion, l'emplacement de la concentration pathologique, la taille de la zone affectée et l'état du cerveau dans son ensemble.
  3. IRM À l'aide d'un tomographe, une image du cerveau est obtenue, le flux sanguin, les vaisseaux sanguins sont examinés, le site de la lésion, sa taille et le nombre de zones potentiellement dangereuses sont déterminés.
  4. Angiographie. L'étude est réalisée à l'aide de rayons X après l'introduction d'un agent de contraste spécial. La méthode vous permet d'obtenir des informations sur le degré et la séquence de remplissage des vaisseaux sanguins, des informations sur la présence de contournements pour la circulation sanguine en cas d'obstruction du vaisseau principal.
  5. Électroencéphalographie. La méthode vous permet d'obtenir des informations sur le cerveau, le système circulatoire et l'état des fibres nerveuses.
  6. Rhéoencéphalographie. Pour en savoir plus sur l'état du cerveau, une faible impulsion de courant haute fréquence le traverse. En utilisant cette méthode, le degré d'élasticité vasculaire est évalué, les tumeurs et les anévrismes sont diagnostiqués..
  7. Neuronographie Il est utilisé exclusivement pour l'examen des nourrissons qui ont encore une fontanelle. L'échographie et un capteur spécial sont utilisés. La méthode permet d'identifier les pathologies des tissus mous, l'absence ou la présence de dommages dans la zone de la substance molle, de détecter les processus tumoraux, les anévrismes, de répondre à la question du nombre de vaisseaux endommagés.

Le diagnostic est indolore et ne nécessite pratiquement aucune formation spéciale. Si vous soupçonnez un dysfonctionnement du système vasculaire dû au rétrécissement des vaisseaux sanguins ou à la formation de caillots sanguins, vous devez immédiatement contacter un spécialiste.

Premiers secours

Si les premiers signes de maladie vasculaire sont détectés, le patient doit nettoyer le sang des toxines et du cholestérol. Pour aider à la maison, utilisez des infusions et des décoctions médicinales. Certaines herbes médicinales contribuent à l'expansion des vaisseaux sanguins, renforcent les muscles des parois.

Avec un engourdissement des membres et une forte augmentation de la pression, le patient doit être allongé sur le lit et appeler une ambulance.

Traitement médical

Si un rétrécissement et un blocage des vaisseaux cérébraux sont diagnostiqués, le traitement est effectué en utilisant les médicaments suivants:

  • Lipophore, Atomax, Mekafora (dilate les vaisseaux sanguins, aide à établir la circulation sanguine);
  • Spazmalgon, Nootropil, Finoptin, Isoptin (améliorer la circulation sanguine dans le cerveau, saturer le sang en calcium);
  • Piracetam, Sermion, Acetylcholine (améliorer l'absorption de l'oxygène par les cellules);

Dans certains cas, des médicaments sont prescrits qui favorisent l'amincissement du sang et augmentent la perméabilité vasculaire. L'utilisation de ces médicaments est de nature individuelle. Si la maladie est au stade initial, des médicaments synthétiques peuvent ne pas être nécessaires, pour une guérison complète, il suffit de se détendre et de boire des tisanes. Les fonds mentionnés sont pris sur ordonnance, sont disponibles sous forme de comprimés et d'injections.

L'utilisation de remèdes populaires

Pour le traitement des maladies associées au rétrécissement des vaisseaux cérébraux, utilisez:

  1. Frais à base de plantes. La teinture d'agripaume, d'églantier, de valériane, d'anis et de millefeuille aidera à normaliser la circulation sanguine. Avec l'apparition des spasmes, diluez 1 cuillère à soupe. cuillère de collecte avec 2 verres d'eau, insister 2-3 minutes et boire. Après la disparition des symptômes désagréables, la perfusion continue d'être prise tout au long du lendemain.
  2. Bouillon d'ortie. L'ortie dilue le sang, le faisant voyager plus rapidement à travers les vaisseaux.
  3. Bouillon d'églantier. Les fleurs et les feuilles de rose musquée sont riches en vitamine C, qui a un effet positif sur les parois des vaisseaux sanguins et aide à les renforcer..
  4. Thé au thym et à l'ail. Les feuilles de thym et les gousses d'ail écrasées sont versées avec de l'eau chaude et prises tout au long de la journée (3-4 fois). La durée du traitement est de 2-3 mois.
  5. Décoction de petite pervenche. 1 cuillère à soupe. une cuillerée d'herbe est versée avec 3 tasses d'eau chaude et a insisté pendant 15-25 minutes dans un bain-marie. Prenez la perfusion après 45 minutes supplémentaires. La durée de l'admission dépend des symptômes inquiétants. Idéalement, vous devez boire au moins ½ tasse trois fois par jour.
  6. Thé de fleurs de viorne ou de thé Ivan. Un demi-verre de fleurs est versé avec 3 tasses d'eau bouillante, laisser infuser pendant 1 heure, prendre 0,5 tasses 4 fois par jour.
  7. Compresse froide à base de plantes. Pour une compresse 2 cuillères à soupe. des cuillères de millepertuis, de racine de pissenlit et de plantain sont versées 1 litre. eau chaude et refroidir au réfrigérateur. Un châle est trempé dans de l'eau glacée et appliqué sur la tête. La compresse est l'un des moyens les plus sûrs de lutter contre la migraine..
  8. Bain de pieds froid. Un bain peut être fait à partir de 1 litre d'eau dilué avec 0,5 tasse de vinaigre. L'eau doit être froide.

Si les spasmes vasculaires sont fréquents, une réserve solide de glace doit être conservée dans le congélateur. À la prochaine attaque, la glace doit être enveloppée dans un mince tissu de coton et appliquée à l'arrière de la tête. Pour améliorer les vaisseaux sanguins de la tête, vous pouvez prendre 1 cuillère à café d'huile d'argousier 3 fois par jour. Vous devez l'utiliser avant les repas, la durée du traitement est de 21 jours. Si nécessaire, le traitement est répété 1 mois après la fin du cours.

Intervention chirurgicale

La chirurgie est un dernier recours dans le traitement des maladies vasculaires. Une intervention chirurgicale est indiquée si le traitement thérapeutique était absent ou n'a pas apporté le résultat attendu. Les méthodes de chirurgie chirurgicale suivantes sont distinguées:

  • pontage carotidien (un fil spécial est installé entre la plaque et la paroi vasculaire);
  • endartériectomie carotidienne (la plaque perturbant la circulation sanguine est éliminée);
  • méthode angioplastique (un cathéter en expansion est inséré dans le vaisseau).

Les méthodes chirurgicales pour retirer les plaques sont très efficaces, mais il y a toujours un risque de complications associées à une réaction négative du corps à la procédure elle-même et à un corps étranger.

La prévention

Pour éviter les problèmes avec le système vasculaire, il faut:

  • marcher et courir plus (le jogging doit être fait quotidiennement si possible);
  • nager (la natation renforce tous les muscles);
  • faire du vélo;
  • pratiquer des sports actifs;
  • exclure l'alcool de la consommation (vodka, brandy dilate les vaisseaux sanguins, mais leur abus peut avoir des conséquences négatives);
  • arrêter de fumer;
  • bien manger (vous devez exclure les viandes fumées, les aliments en conserve, les aliments salés et épicés, les aliments gras de l'alimentation).

Afin de ne pas avoir de maux de tête chez une personne souffrant déjà de maladies vasculaires, vous ne devez pas boire de café ni de thé fort. Vous devrez également supprimer les bonbons du menu et les remplacer par des fruits et légumes. La nourriture doit être équilibrée. Les charges, y compris psychologiques, devraient être modérées. Après le travail, vous devriez passer 1 à 2 heures en vacances, passer ce temps à regarder votre série préférée ou simplement au lit.

Prévoir

En règle générale, les maladies vasculaires détectées en temps opportun doivent être guéries. Si la maladie n'a pas été correctement diagnostiquée et que le patient est resté sans traitement, le pronostic peut être décevant. Ainsi, de nombreuses maladies vasculaires entraînent le développement d'AVC hémorragiques et ischémiques, et les troubles circulatoires aigus transitoires provoquent des attaques ischémiques transistoriques (précurseurs d'un AVC ischémique). Dans la vieillesse, il y a une démence sénile, la mort due à la rupture d'un caillot sanguin formé est possible.

Chez les adolescents, une violation du système vasculaire peut être temporaire. En vieillissant, tous les changements négatifs disparaissent. Si une sténose, une hypertension ou une ostéochondrose est détectée pendant la petite enfance, un tel enfant a besoin d'un traitement sérieux. La violation du flux sanguin peut entraîner une atrophie du tissu cérébral et une violation de la fonction principale du cerveau. Laissés sans surveillance par le pédiatre et les parents, les enfants commencent à prendre beaucoup de retard dans le développement mental. Les maladies vasculaires sont également dangereuses pendant la grossesse.

Les problèmes vasculaires commencent chez de nombreuses personnes de plus de 40 ans, mais cela ne signifie pas que la maladie ne se manifeste pas à un âge plus jeune. Ses premiers signes peuvent être invisibles pour une personne ordinaire, il est donc nécessaire de consulter un médecin au moins 2 fois par an, de ne pas se soigner seul et d'utiliser uniquement des méthodes éprouvées de lutte contre la maladie. Dans ce cas, le pourcentage de durcissement est suffisamment important.

Maladies du cerveau humain - symptômes et signes, diagnostic, méthodes de traitement et prévention

Grâce au travail du cerveau, l'interaction de tous les organes et systèmes se fait en douceur et sans interruption. Cela est dû au fonctionnement des neurones qui, en raison de la communication synaptique, fournissent des impulsions nerveuses aux tissus. Les maladies du cerveau perturbent l'activité de tout l'organisme. Les pathologies de cet organe sont caractérisées par des anomalies dans lesquelles ses tissus sont affectés de l'intérieur ou de l'extérieur. En conséquence, le travail des neurones est perturbé, ce qui entraîne un changement dans la personnalité et le caractère d'une personne, et dans les cas graves, voire la mort.

Qu'est-ce qu'une maladie cérébrale?

Il s'agit d'un vaste groupe de maladies, principalement associées à des dommages au système nerveux central, bien que les processus oncologiques, les anomalies dans le développement du cerveau et ses traumatismes puissent également être attribués à cette catégorie de maladies. Les affections de cet organe sont également courantes chez les hommes et les femmes, les adultes et les enfants. Seules certaines maladies sont caractéristiques d'un certain âge. Certains d'entre eux sont diagnostiqués dans la période néonatale, par exemple, l'hydrocéphalie ou le retard de croissance intra-utérin. Les pathologies acquises sont plus souvent diagnostiquées dans la population adulte.

Liste des maladies

Le travail quotidien du cerveau est la coordination et le contrôle des mouvements, la génération de la parole, la concentration de l'attention, le stockage des faits, etc. Cet organe contrôle le travail de tout l'organisme, donc, avec ses maladies, une variété de symptômes apparaissent, bien que le principal soit le mal de tête. Selon la source de développement d'une maladie cérébrale, ils sont répartis dans les groupes suivants:

  • néoplasmes - méningiome, gliome;
  • infections - tuberculome, neurosyphilis, méningite;
  • blessures - blessures par balle, coups, ecchymoses;
  • pathologies vasculaires - accident vasculaire cérébral, dystonie végétovasculaire;
  • maladies immunitaires - sclérose en plaques;
  • infestations parasitaires - cysticercose;
  • pathologies héréditaires - Maladie de Recklinghausen.

De nombreuses maladies ne sont pas encore entièrement comprises, bien qu'elles puissent être détectées à un stade précoce grâce aux méthodes de diagnostic modernes. Parmi les maladies cérébrales les plus courantes, les suivantes se distinguent:

  • Encéphalopathie Elle est congénitale ou acquise. Dans ce dernier cas, un changement dystrophique dans le tissu cérébral est associé à des infections, des blessures, de l'alcoolisme et des maladies vasculaires..
  • La maladie d'Alzheimer. Causée par des dommages au cortex cérébral, ce qui conduit à des troubles neuropsychologiques et à une grave altération de l'intelligence..
  • Anévrisme de l'aorte et des vaisseaux cérébraux. Il se forme à la suite de leur expansion, grâce à quoi un sac rempli de sang est formé. Il peut se rompre et provoquer une hémorragie dans la cavité crânienne..
  • Accident vasculaire cérébral. Il s'agit d'une violation de la circulation cérébrale associée à une pression artérielle élevée, au colmatage des vaisseaux avec des plaques athérosclérotiques, une anémie aplasique ou d'autres maladies du sang.
  • La maladie de Parkinson. Il s'agit d'une lésion sélective des neurones cérébraux qui affecte les personnes âgées de 60 à 65 ans.
  • Dystonie végétovasculaire. Il est associé à une violation de l'apport sanguin au cerveau et au rétrécissement de la lumière des vaisseaux.
  • Démence Une autre maladie caractéristique des personnes âgées. Chez les jeunes, elle survient avec une lésion cérébrale traumatique (TBI) ou des accidents vasculaires cérébraux. La maladie est une diminution de l'activité mentale.
  • Tumeurs Il y a bénin et malin. La prolifération du tissu cérébral entraîne une augmentation de la pression intracrânienne.
  • Épilepsie. Chez la plupart des patients, il est congénital, mais peut se développer après un traumatisme crânien. La maladie se manifeste par une crise dans laquelle une personne tombe avec un grand cri. Le patient développe de la mousse par la bouche, une respiration rauque, des convulsions se développent.

Les causes

Un certain nombre de maladies cérébrales sont héréditaires et ne peuvent donc pas être traitées. Les anomalies génétiques sont transmises du père ou de la mère à un enfant de sexe masculin. Pour cette raison, si l'un des conjoints a une maladie cérébrale, il leur est conseillé de ne pas avoir d'enfants ou de ne donner naissance qu'à une fille. D'autres pathologies de cet organe peuvent se développer sous l'influence des facteurs de risque suivants:

  • les maladies infectieuses, telles que la rage ou le VIH;
  • pathologies spécifiques, telles que la syphilis, le SIDA;
  • vascularite;
  • blessures au cou ou à la tête;
  • hypertension
  • artériosclérose des artères;
  • actions des rayonnements radioactifs et électromagnétiques;
  • tabagisme, abus d'alcool;
  • malnutrition, malnutrition;
  • exposition aux produits chimiques;
  • l'usage de drogues.

Symptômes

Le tableau clinique est déterminé par le type et la localisation des lésions cérébrales. Les maux de tête sont un symptôme courant de dommages à cet organe. Il a une nature différente: aiguë ou douloureuse, serrant ou éclatant, continue ou temporaire. La suspicion de la présence d'une maladie cérébrale est possible selon les signes de la liste suivante:

  • crampes
  • évanouissement
  • changement d'odorat;
  • difficulté de concentration;
  • déficience auditive, vision;
  • gonflement;
  • problèmes de mémoire
  • sautes d'humeur;
  • faiblesse musculaire;
  • écarts de comportement;
  • tonus des muscles occipitaux;
  • perte d'appétit;
  • engourdissement des membres;
  • nausées matinales;
  • déséquilibre et coordination;
  • difficulté à se concentrer.

Encéphalopathie alcoolique

C'est l'une des variétés de psychoses alcooliques. La maladie se développe en raison de l'abus régulier d'alcool, ce qui entraîne la mort des neurones - cellules cérébrales. De nombreux symptômes différents sont caractéristiques de l'encéphalopathie alcoolique, mais les principaux sont les troubles mentaux, tels que:

  • problèmes de sommeil sous forme de cauchemars, somnolence pendant la journée, cauchemars;
  • perte de mémoire, troubles de l'intelligence;
  • irritabilité;
  • changement dans le contexte émotionnel sous forme de crises de rage;
  • hallucinations;
  • anxiété.

Dans le contexte de ces symptômes, une indigestion est observée, qui s'accompagne de nausées, de vomissements, de diarrhée et de malaises. Le patient a une aversion pour les aliments riches en protéines et en graisses et une diminution générale de l'appétit. Parmi les signes neurologiques et cardialgiques chez les patients atteints d'encéphalopathie alcoolique, les symptômes suivants sont observés:

  • crampes
  • tremblements sévères des membres;
  • paralysie de n'importe quelle partie du corps;
  • raideur des mouvements;
  • transpiration accrue;
  • frissons;
  • tachycardie.

La maladie d'Alzheimer

Cette pathologie est une forme de démence dans laquelle se développent des changements cardinaux dans le caractère d'une personne. La maladie est une maladie incurable neurodégénérative qui peut entraîner une dégradation complète de l'individu. Parmi tous les types de démence sénile, la maladie d'Alzheimer vient en premier. Cela se produit dans chaque personne à sa manière. La pathologie se développe progressivement, sur 10-13 ans, et non à un moment donné. Au stade initial, le patient peut ne pas soupçonner sa position.

La maladie d'Alzheimer peut être suspectée par un trouble de l'orientation spatiale, lorsqu'une personne âgée peut oublier son chemin familier vers le magasin ou même chez lui. Les caractéristiques communes incluent également:

  • distraction, oubli;
  • difficultés à comprendre les phrases prononcées par l'interlocuteur;
  • diminution de l'activité vitale;
  • excitation mentale;
  • perte d'intérêt pour les événements environnants;
  • irritabilité, agression non motivée, instabilité de l'humeur;

Les scientifiques s'interrogent toujours sur la cause de cette maladie. Les facteurs de risque comprennent l'âge de plus de 65 ans, le sexe féminin et la prédisposition génétique. Au dernier stade, la maladie provoque les symptômes suivants:

  • perte de compétences ménagères;
  • les mouvements sont difficiles, une personne peut même ne pas se lever et bouger;
  • amnésie - le patient ne reconnaît pas les membres de sa famille;
  • miction spontanée;
  • troubles de la parole qui deviennent incompréhensibles.

Accident vasculaire cérébral

Cette maladie est la conséquence d'une violation de l'apport sanguin au cerveau, qui endommage ses tissus. Aujourd'hui, l'AVC est courant à tous les âges, il peut donc survenir même chez les personnes de moins de 30 ans. Les facteurs de risque de développement de cette maladie sont l'athérosclérose vasculaire et l'hypertension. Selon la nature de l'évolution d'un AVC, il se produit:

  • Ischémique. Dans ce cas, une privation d'oxygène est observée, qui est formée de la suspension ou de l'arrêt complet du flux sanguin dans une partie distincte du cerveau. Un tel accident vasculaire cérébral survient plus souvent dans un rêve, accompagné d'un engourdissement du bras, de la joue, d'une altération de la parole, d'un bourdonnement accru dans les oreilles, d'une léthargie, de nausées.
  • Hémorragique. Il s'agit d'une hémorragie cérébrale due à la rupture d'un vaisseau sanguin sur fond de stress sévère ou de surmenage émotionnel. Un AVC hémorragique provoque une paralysie des membres d'un côté du corps, des troubles de l'élocution, une passivité à l'environnement, des évanouissements, des vomissements.

Dystonie végétative

En médecine, l'abréviation VVV signifie Dystonie végétovasculaire. Ce diagnostic reste controversé car il comprend un grand nombre de symptômes différents et n'a pas de raison particulière. Environ 80% de la population adulte et 25% des enfants souffrent de VSD. Chez les femmes, cela se produit plus souvent en raison d'une émotivité accrue. Les causes de la dystonie végétovasculaire sont les facteurs suivants:

  • tabagisme, alcool;
  • changement climatique;
  • hérédité;
  • blessures à la tête;
  • ostéochondrose cervicale;
  • troubles hormonaux;
  • malnutrition;
  • stress psycho-émotionnel.

Les symptômes de la dystonie végétovasculaire sont extrêmement divers. Des signes de la maladie apparaissent dans presque tous les systèmes corporels.

  • saute dans la tension artérielle;
  • sensibilité aux changements météorologiques;
  • maux de tête;
  • la nausée;
  • difficulté à s'adapter à l'activité physique;
  • manque d'oxygène, essayez d'inhaler plus d'air;
  • chagrin;
  • attaques de panique, phobies, dépression, suspicion;
  • arythmie;
  • sautes d'humeur;
  • vertiges;
  • insomnie, faiblesse, fatigue;
  • violation de la thermorégulation, transpiration excessive, bouffées de chaleur;
  • hypocondrie.

Démence

C'est le nom de la démence acquise, qui s'accompagne d'une diminution persistante de l'activité mentale avec la perte des connaissances et des compétences pratiques acquises précédemment. Cette pathologie cérébrale est caractéristique des personnes âgées. Outre la perte de compétences existantes, les patients éprouvent des difficultés à assimiler de nouvelles informations. La démence est associée à la maladie d'Alzheimer ou de Parkinson. À un stade précoce, la pathologie se manifeste par les symptômes suivants:

  • humeur diminuée;
  • agression;
  • l'apathie à tout.

À l'avenir, la maladie entraîne des troubles de l'élocution, des pertes de mémoire, des hallucinations. La personne à ce stade de la maladie est sûre que tout est en ordre avec elle, est constamment désireuse de partir quelque part, confond les côtés droit et gauche, ne peut pas nommer d'objets. Le patient peut arrêter de se laver et de prendre soin de lui. La démence sévère se manifeste comme suit:

  • il est difficile pour le patient de reconnaître des proches;
  • il y a une perte totale d'orientation dans le temps et l'espace;
  • une personne a besoin de soins constants, car elle ne peut pas se nourrir et effectuer des procédures d'hygiène simples.

Une tumeur au cerveau

Cette pathologie est la plus dangereuse des maladies cérébrales. À un stade précoce, les tumeurs sont difficiles à diagnostiquer. En général, ils représentent une prolifération pathologique de cellules mutées, provoquée par une augmentation de la pression intracrânienne. Les symptômes suivants sont des signes caractéristiques de la tumeur:

  • attaques matinales de maux de tête;
  • déviations psychiques;
  • convulsions convulsives;
  • vomissement
  • parésie d'un membre.

Si la tumeur est localisée dans la partie frontale de la tête, le patient présente une nervosité accrue et une agression déraisonnable. De plus, il a des difficultés d'activité mentale. Les tumeurs dans la région temporale s'accompagnent d'attaques de panique, de dépression, de troubles de la mémoire. Le patient a une démarche ivre, des problèmes de vision, des troubles de l'élocution.

Diagnostique

Les lésions cérébrales sont très dangereuses, elles nécessitent donc une assistance médicale qualifiée. Les médecins doivent être contactés immédiatement pour les symptômes suivants:

  • conscience confuse;
  • mal de tête aigu soudain;
  • blessures graves au crâne;
  • apparition inattendue d'un discours persistant, engourdissement des membres, léthargie;
  • incapacité à se concentrer;
  • trouble épileptique avec perte de conscience;
  • déficience visuelle soudaine.

Sur la base de ces symptômes, votre médecin peut suspecter un dysfonctionnement cérébral. Après avoir examiné le patient et recueilli une anamnèse, le spécialiste prescrira les procédures suivantes:

  1. Analyse sanguine générale. Détecte la vitesse de sédimentation des érythrocytes, la quantité d'hémoglobine, qui aide à confirmer la présence d'anomalies dans le corps.
  2. Imagerie par résonance magnétique et calculée. Ces procédures enregistrent même les moindres changements dans la zone d'étude: blessures, troubles structurels, tumeurs, anomalies du développement, hémorragies, anévrisme.
  3. Électroencéphalographie. Cette méthode de recherche permet d'obtenir des informations sur le travail du cerveau, l'état des fibres nerveuses et le système circulatoire..
  4. Radiographie du crâne.
  5. Angiographie. Cette procédure est invasive et douloureuse. Le contraste est injecté dans l'artère fémorale. Cela aide à étudier les vaisseaux du cerveau par le degré et la séquence de leur remplissage. L'angiographie vous permet de clarifier et de confirmer l'anévrisme ou la malformation.
  6. Ponction vertébrale. Il est indiqué pour les lésions infectieuses du système nerveux..
  7. Biopsie du tissu cérébral. La procédure est nécessaire en cas de suspicion de cancer. Aide à détecter les néoplasmes malins.

Traitement

Les maladies du cerveau sont particulièrement difficiles à traiter. Les médecins convoquent souvent une consultation pour décider d'un régime de traitement, et pour certaines procédures ou interventions chirurgicales, ils demandent même la permission au patient ou à ses proches. Si la maladie a une nature bactérienne, le traitement implique l'administration ou l'administration intraveineuse d'antibiotiques, de médicaments anti-inflammatoires, de vitamines. Le schéma thérapeutique dépend de la maladie. Les principales pathologies cérébrales ont les principes de traitement suivants:

  1. La maladie d'Alzheimer. Il s'agit d'une maladie incurable, par conséquent, le traitement contre elle ne fait qu'arrêter la mort des cellules cérébrales chez les personnes âgées. Pour cela, on prescrit au patient des médicaments spéciaux qui ralentissent le processus de mort des neurones.
  2. Accident vasculaire cérébral. Le traitement de cette maladie vise à restaurer la circulation sanguine et à enrichir le cerveau en oxygène. Pour ce faire, prescrire des médicaments qui normalisent le travail du système cardiovasculaire et stimulent le bon fonctionnement des centres cérébraux.
  3. Dystonie végétovasculaire. Un patient avec un tel diagnostic est montré un mode de vie sain, un régime alimentaire, une activité physique adéquate, des procédures physiothérapeutiques et de l'eau. Parmi les médicaments prescrits tranquillisants, remèdes à base de plantes, antidépresseurs.
  4. Une tumeur au cerveau. Surtout traité chirurgicalement. Si la chirurgie ne peut pas être effectuée, une chimiothérapie et une radiothérapie sont prescrites au patient. La méthode de traitement spécifique est déterminée par l'âge du patient, le type de tumeur et son emplacement. Certains patients doivent passer par les trois types de ces procédures.
  5. Épilepsie. Elle nécessite l'administration à vie d'antico-convulsivants, une alimentation et un régime de stress physique et mental réalisables.
  6. Leucémie aiguë Avec cette maladie, les médecins s'efforcent pour le patient d'obtenir une rémission. Pour cela, une greffe de moelle osseuse est réalisée. Dans la leucémie chronique, seule la thérapie médicamenteuse qui soutient le corps est efficace..

Vidéo

Trouvé une erreur dans le texte?
Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous le corrigerons!

Maladie cérébrovasculaire

L'hypercholestérolémie, l'hypertension artérielle, le stress nerveux et les blessures au crâne provoquent un accident vasculaire cérébral. Une personne se plaint d'acouphènes, de maux de tête, de troubles de la mémoire. Les maladies vasculaires du cerveau affectent les artères, les veines et peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral hémorragique et ischémique.

Les maladies cérébrovasculaires peuvent provoquer un stress sévère

La structure des vaisseaux du cerveau

Le cerveau humain est composé des hémisphères gauche et droit, dont l'apport sanguin s'effectue par les vaisseaux principaux: 1 artère principale et 2 artères carotides. La sortie de sang passe par les veines jugulaires appariées.

L'artère principale (basilaire) du cerveau est formée à la suite de la fusion de 2 artères vertébrales et alimente en sang le cervelet, la région oblongue et le cou. 2 artères arrières s'en éloignent. En se connectant avec les branches des artères carotides et entre elles, elles forment un cercle de Willis, fournissant du sang au tissu cérébral. Les artères vertébrales et vertébrales de la moelle oblongue forment un cercle de Zakharchenko.

Entre la dure-mère se trouvent les sinus du cerveau. Le sang de leurs veines externes et internes y pénètre et pénètre dans les vaisseaux jugulaires de la tête et du cou.

L'anatomie des parois artérielles est constituée de tissus musculaires et élastiques, qui forment 3 couches:

Une structure solide et élastique aide à résister à une pression artérielle régulière sur les murs. Pour assurer un courant uniforme, les artères ont tendance à se détendre et à se contracter..

Le matériau de construction des veines est le muscle et le tissu conjonctif. Les parois veineuses sont minces mais durables. Le flux sanguin dans les veines se produit avec des contractions des muscles, du pouls veineux et des valves.

Classification des maladies vasculaires du cerveau

Des exemples de maladies cérébrales causées par une mauvaise perméabilité et une faiblesse vasculaire peuvent être étudiés dans le tableau..

Troubles circulatoires aigus dans le cerveau.Code MBK 10Troubles circulatoires chroniques dans le cerveau.Code MBK 10
Attaque ischémique.P91.0Insuffisance cérébrovasculaire sans manifestations neurologiques.
Crise d'hypertension.I10-I15Échec avec manifestations neurologiques.
AVC ischémique: lacunaire, cardioembolique, hémodynamique, athérothrombotique.I63Encéphalopathie dyscirculatoire avec modifications des tissus cérébraux.G93.4
AVC hémorragique: extradural, sous-dural, parenchymateux, intraventriculaire, sous-arachnoïdien.I61La démence vasculaire.F01
Hématome sous-dural.S06.5

Causes des maladies cérébrovasculaires

Facteurs de risque de maladie vasculaire:

  • obésité;
  • taux de cholestérol élevé;
  • buvant de l'alcool;
  • fumeur;
  • manque d'activité physique;
  • apport excessif en sel.
  • alimentation déséquilibrée.

Le tabagisme entraîne des maladies vasculaires du cerveau

Causes du développement de maladies vasculaires du cerveau:

  1. L'athérosclérose apparaît en raison d'un taux de cholestérol élevé dans le sang. La substance forme des plaques déposées sur les parois et épaissit le sang, provoquant une mauvaise perméabilité des artères et des veines. Des caillots sanguins se forment à partir de caillots, dont la taille augmente progressivement..
  2. Si le tissu adipeux ou le thrombus se détache, il y a un blocage complet des vaisseaux sanguins, provoquant une condition dangereuse - embolie et thrombose. Le flux sanguin vers le cerveau cesse, une famine aiguë d'oxygène s'installe. Dans cette situation, les médecins diagnostiquent un infarctus cérébral.
  3. La violation de la structure de la paroi vasculaire - anévrisme - entraîne sa protrusion et sa déformation de l'artère. Au lieu du muscle et de la couche élastique, le tissu conjonctif se forme et la formation acquiert une forme sacculaire ou en forme de fuseau. Il existe de minuscules anévrismes d'un diamètre allant jusqu'à 3 mm et des anévrismes géants de plus de 25 mm. La rupture d'un anévrisme est l'une des causes de l'AVC hémorragique. De plus, l'hypertension, les tumeurs, les blessures au crâne provoquent une pathologie.
  4. La perturbation circulatoire est une condition préalable à la démence vasculaire. La maladie prive une personne de la capacité de penser clairement, provoque des troubles mentaux, altère la mémoire. Le développement du processus commence après un accident vasculaire cérébral, avec une inflammation des vaisseaux minces et la mort des globules blancs.
  5. Une crise hypertensive est diagnostiquée dans le contexte d'une pression excessivement élevée, d'une intoxication sévère, d'un stress prolongé, d'une vasoconstriction.

Une maladie organique du cerveau d'origine vasculaire est diagnostiquée chez l'adulte à la suite de blessures, d'hypoxie, d'intoxication, d'athérosclérose et d'hypertension. Chez les enfants, le processus peut être démarré dans l'utérus avec une infection du liquide amniotique, lors d'accouchements complexes, de traumatismes crâniens.

Courbure, obstruction des vaisseaux sanguins due à une lésion tissulaire causée par une tumeur. Le néoplasme comprime les parois des artères, des veines et perturbe la moelle épinière et le cerveau.

Les hématomes sous-duraux, une accumulation de sang dans les tissus cérébraux, se développent après des lésions cérébrales traumatiques associées à des ecchymoses cérébrales. À la suite du coup, de petites veines de l'espace sous-dural sont déchirées. Une hémorragie en forme de ruban se produit.

Les premiers signes et symptômes de la maladie

La symptomatologie de chaque maladie a ses propres caractéristiques, sur la base desquelles le médecin peut reconnaître la pathologie.

Les étourdissements et la douleur sont l'un des premiers signes de problèmes cérébraux.

Les caractéristiques courantes des troubles vasculaires sont:

  • étourdissements et douleurs survenant régulièrement;
  • engourdissement et picotements du bout des doigts sur les mains;
  • déficience visuelle;
  • nausées Vomissements;
  • bruit et bourdonnements dans les oreilles;
  • perte de conscience fréquente;
  • phlébeurysme;
  • matité de la mémoire;
  • crampes
  • confusion de conscience;
  • altération de la fonction vocale.

Quel médecin contacter?

Allez d'abord chez le thérapeute et parlez-nous en détail de votre état..

Après l'examen, le médecin prescrira des tests généraux et rédigera des instructions à d'autres spécialistes:

Si le processus pathologique s'accompagne de troubles de la mémoire, de perte d'intérêt pour la vie, d'instabilité émotionnelle, un spécialiste en psychiatrie est impliqué dans l'examen. Une étude fonctionnelle de l'appareil circulatoire est réalisée par un radiologue.

Les changements vasculaires s'accompagnent d'une perte d'intérêt pour la vie.

Des problèmes circulatoires peuvent survenir lors d'anomalies vasculaires.

Sur les photos présentées, des anomalies vasculaires de la tête sont clairement visibles, pour le traitement desquelles il faut se tourner vers la neurologie.

Diagnostique

Pour poser un diagnostic correct, le médecin a besoin des résultats d'un cardiogramme, d'analyses sanguines générales et biochimiques, d'analyses d'urine.

Passez également:

  • balayage duplex des vaisseaux du cou et de la tête, permettant d'évaluer l'état des artères, des veines et la vitesse du flux sanguin;
  • imagerie par résonance magnétique avec contraste, avec laquelle il est facile de voir l'anévrisme, l'hématome, la déformation et le rétrécissement du diamètre des parois;
  • tomodensitométrie utilisant un agent de contraste. L'image tridimensionnelle vous permet d'étudier les vaisseaux coronaires et de détecter les plus petites anomalies;
  • rhéoencéphalographie (REG). Pour la procédure, des impulsions électriques sont utilisées qui traversent le corps du patient. L'appareil capture les données et affiche sur le papier des informations sur la vitesse de circulation sanguine dans le cerveau;
  • Échoencéphaloscopie (ECG) du cerveau. L'échographie identifie les foyers d'hémorragie, diagnostique les traumatismes crâniens, montre la dynamique du flux sanguin.

Traitement des vaisseaux cérébraux

Les maladies chroniques et aiguës se développant dans les vaisseaux du cerveau nécessitent un traitement complexe.

Il comprend:

  • médicaments stabilisants;
  • régime;
  • mode de vie sain;

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale est indiquée..

Médicament

Le médecin sélectionne les injections et les comprimés pour traiter le patient individuellement, en fonction des résultats de l'examen.

Encephabol - un nootrope pour réduire la douleur

Les médicaments utilisés dans la pratique médicale figurent dans le tableau..

Groupe de médicamentsTitreActe
Médicaments nootropes.Piracetam, Encephabol, PantogamRéduit la douleur, augmente le métabolisme des neurones, améliore la circulation sanguine
Agents antiplaquettaires plaquettaires.Cardiomagnyl, Ticlopidine, Pentoxifylline.Rétablir le flux sanguin cérébral
Anticoagulants.Héparine, énoxaparine sodiqueInhiber la coagulation du sang et prévenir les caillots sanguins
Médicaments vasoactifs.Cinnarizine, Vinpocetine, SermionRenforce les parois des vaisseaux sanguins, nourrit les cellules nerveuses, restaure les processus métaboliques
Angioprotecteurs.Ascorutine, EtamsilatSoulage l'enflure, assure la vasodilatation, augmente leur élasticité
Comprimés antihypertenseursEnalapril, PentamineNormaliser le flux sanguin, abaisser la pression artérielle
Médicaments anti-démence.Rivastigmine, MemantineAméliorer le tableau clinique de la démence vasculaire
Médicaments bio-biologiques.Reomacrodex, albumine, plasmaRestaurer le volume sanguin, normaliser la circulation veineuse et artérielle.

Remèdes populaires

Au stade initial des troubles circulatoires, la pharmacothérapie peut être combinée avec des méthodes alternatives.

  1. Remplissez un pot de 500 ml de bourgeons d'épinette. Verser dans une casserole, verser 1,5 litre d'eau bouillante. Mettez le feu et laissez mijoter pendant une heure. Couvrir, insister 3 heures. Égoutter, ajouter 1 kg de sucre et 4 jus de citron au liquide chaud. Pour diluer le sang, buvez 1 cuillère à soupe. l sirop 1 fois par jour avant les repas.
  2. Mélangez le même rapport de miel naturel, de jus de citron et d'huile d'olive. Prenez 1 cuillère à café. du matin au repas.
  3. Mélanger 100 g de bourgeons de bouleau, camomille, immortelle et hypericum. 1 cuillère à soupe. l collection infuser dans 500 ml d'eau bouillante. Égoutter après 30 minutes. Buvez 250 ml chaque matin et soir, en ajoutant du miel et 1 goutte d'huile essentielle de laurier au goût. Durée du traitement 10 jours.
  4. Peler une grosse tête d'ail et hacher. Placer dans un bocal en verre et verser 200 ml d'huile d'olive. Insistez un jour dans l'obscurité. Buvez 1 c. 3 fois par jour une demi-heure avant les repas. Avant de prendre, mélanger une portion d'huile d'ail avec 1 c. jus de citron.
  5. Remplissez un pot de 500 ml avec la moitié des gousses de sophora. Versez la vodka, fermez le couvercle et cachez dans un placard pendant 3 semaines. Secouez régulièrement la composition. Passez à travers une couche de gaze. Prenez 1 cuillère à soupe. l avant le petit déjeuner pendant 3 mois.

Nutrition

Si l'obstruction vasculaire est mauvaise, respectez une alimentation saine..

Assurez-vous d'ajouter des fruits frais au régime.

Liste des produits autorisés:

  • boeuf, veau, lapin;
  • poisson de mer;
  • Fruits frais;
  • légumes: concombres, betteraves, chou;
  • sarrasin, millet, flocons d'avoine;
  • pain de blé entier;
  • chou marin;
  • fromage cottage, kéfir;
  • chicorée.

Exclure les bonbons du régime

Assurez-vous d'exclure la malbouffe de l'alimentation:

  • Fast food;
  • bonbons;
  • Mayonnaise;
  • saucisses;
  • aliments en conserve;
  • viande grasse.

Opération

Une intervention chirurgicale d'urgence est requise lorsqu'un anévrisme, un thrombus ou une plaque de cholestérol pénètre dans la circulation systémique.

La chirurgie du cerveau n'est effectuée que dans les cas extrêmes

Les chirurgiens vasculaires utilisent 2 méthodes:

  • intervention endovasculaire, qui est réalisée sans incisions. Le médecin perce la paroi du vaisseau et extrait un caillot avec des outils spéciaux. Le processus est contrôlé par imagerie par rayonnement;
  • opération microchirurgicale. La durée de la chirurgie ouverte est de 1 à 2 heures. La trépanation du crâne est faite au patient sous anesthésie;.

Conséquences et complications possibles

S'ils ne sont pas traités, les symptômes des troubles circulatoires augmentent et constituent une menace pour la vie du patient. Complications dangereuses de l'athérosclérose vasculaire, de l'hématome sous-dural, l'embolie est un accident vasculaire cérébral, qui entraîne une invalidité et peut entraîner la mort.

Les maladies vasculaires provoquent des problèmes de mémoire

La démence vasculaire provoque des problèmes de mémoire, altère les capacités intellectuelles d'une personne, conduit à des troubles mentaux et à la démence.

La prévention

Pour maintenir des vaisseaux cérébraux sains, suivez des règles simples:

  • contrôler le poids corporel;
  • manger rationnellement;
  • arrêter de fumer;
  • minimiser l'utilisation d'alcool et de sel;
  • Exercice
  • vérifier les indicateurs de pression;
  • subir régulièrement des examens préventifs à la clinique.

Entraînez votre cerveau: lisez des livres, faites le comptage oral, apprenez la poésie. Il est rarement possible de guérir complètement les maladies du système vasculaire du cerveau - portez une attention particulière à la prévention afin de prévenir les processus pathologiques. Un mode de vie inapproprié altère la perméabilité vasculaire.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite