Sclérose des vaisseaux cérébraux. Raisons, traitement, médicaments

La sclérose des vaisseaux cérébraux est un problème assez courant. Et bien que le plus souvent une maladie similaire soit diagnostiquée chez les patients âgés, les jeunes n'en sont pas non plus immunisés. C'est pourquoi aujourd'hui, beaucoup sont intéressés par des informations supplémentaires sur les causes, les symptômes et les conséquences d'une telle maladie..

Qu'est-ce qu'un processus sclérotique??

Le processus athérosclérotique est le principal responsable de l'insuffisance vasculaire chronique. Comment se développe cette pathologie? Aux stades initiaux, le dépôt de graisses et de cholestérol est observé sur les parois internes des artères. Premièrement, les navires essaient de s'adapter à de tels changements - leur expansion compensatoire se produit. Mais à l'avenir, des changements complexes sont observés au niveau cellulaire, à la suite desquels les parois des artères perdent simplement leur élasticité.

Par la suite, les dépôts de graisse et de cholestérol sont envahis par le tissu conjonctif - les plaques dites athérosclérotiques se forment sur les parois. La lumière du vaisseau se rétrécit progressivement, ce qui entraîne des troubles circulatoires. Le cerveau humain ne reçoit plus suffisamment de nutriments et d'oxygène, ce qui affecte naturellement l'état des tissus nerveux.

Dans les cas les plus sévères, les plaques obstruent complètement la lumière de l'artère, ce qui entraîne une nécrose progressive des tissus ou même des organes. De plus, des plaques peuvent parfois se détacher et pénétrer dans la circulation sanguine - cette condition est extrêmement dangereuse, car elle peut entraîner une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral et même la mort du patient..

La sclérose des vaisseaux cérébraux se rencontre le plus souvent chez les personnes de plus de cinquante ans. Selon les statistiques, les hommes souffrent d'une telle maladie presque sept fois plus souvent que les femmes. Néanmoins, l'athérosclérose affecte également les jeunes - parfois la maladie est également diagnostiquée chez les patients âgés de 20 à 30 ans..

Les principales raisons du développement

En fait, il existe de nombreuses raisons à l'apparition d'une telle maladie et, dans la plupart des cas, chez le patient, elles sont présentes dans le complexe. Les facteurs de risque sont les suivants:

  • vieillesse du patient;
  • la présence dans l'alimentation humaine d'une quantité excessive d'aliments saturés de cholestérol et de graisses animales;
  • prédisposition génétique à la maladie;
  • pathologie du système vasculaire;
  • hypertension chronique;
  • obésité (le surpoids est généralement associé à la malnutrition, à des troubles métaboliques, ainsi qu'à un stress supplémentaire sur le cœur et au développement ultérieur de l'hypertension);
  • les maladies du système endocrinien, en particulier le diabète sucré;
  • les troubles hormonaux, qui peuvent être causés à la fois par diverses maladies et par une consommation incontrôlée de médicaments hormonaux;
  • mode de vie hypodynamique (le manque d'activité physique entraîne une multitude de troubles divers);
  • mauvaises habitudes, notamment le tabagisme et l'alcoolisme chronique;
  • stress constant, surmenage mental et émotionnel, qui affectent le fond hormonal et le travail de tout l'organisme;

Comme vous pouvez le voir, les causes du développement de la maladie peuvent être très différentes. Presque personne n'est à l'abri du problème en question..

Sclérose cérébrovasculaire: symptômes du stade initial

Plus tôt le diagnostic est posé correctement au patient, plus le processus de traitement sera rapide et facile. Alors, à quoi ressemble la sclérose débutante des vaisseaux cérébraux? Les symptômes au stade initial ne sont pas spécifiques. En règle générale, les patients se plaignent de maux de tête récurrents et peuvent être pressants ou lancinants. La douleur augmente pendant le stress, l'effort mental ou physique.

Souvent, un mal de tête survient le soir, ce qui entraîne des problèmes de sommeil. Les symptômes peuvent également inclure des acouphènes, des étourdissements périodiques. En raison du manque de sommeil et d'un inconfort constant, des changements de comportement apparaissent - les gens deviennent irritables, coléreux, instables émotionnellement. Les symptômes de la maladie comprennent également des problèmes de concentration, une diminution de la mémoire et de mauvaises performances.

La deuxième étape de la maladie et ses symptômes

À ce stade, il y a déjà des changements notables. Par exemple, les personnes malades souffrent d'une baisse significative de l'intelligence. La mémoire s'aggrave également de la maladie - le patient peut facilement décrire les événements d'il y a une décennie, mais ne se souvient pas de ce qu'il a fait hier ou il y a quelques heures.

Il y a léthargie et léthargie. Un travail qui a toujours été effectué automatiquement cause maintenant des difficultés à la personne. Il y a souvent une perte totale de compétences professionnelles. Même la lecture devient une tâche écrasante, car le patient ne comprend tout simplement pas le sens des mots.

Signes du troisième stade de la maladie

À quoi ressemble la sclérose profonde? Les symptômes à ce stade ne peuvent tout simplement pas être négligés. La mémoire subit des changements importants - une personne oublie de plus en plus. Bien sûr, l'une des conséquences des troubles circulatoires est l'inaptitude professionnelle et même le handicap. Il y a un développement progressif de la démence. De plus, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques surviennent souvent à ce stade..

Les principales méthodes de diagnostic modernes

Bien sûr, la présence des symptômes ci-dessus devrait inciter le médecin à penser à la présence d'un processus sclérotique. Cependant, avant de commencer le traitement, le patient doit subir les études nécessaires. En plus des tests standard (tests sanguins, etc.), un examen échographique des vaisseaux du cou et du cerveau est effectué. Il s'agit d'une procédure simple et indolore qui permet d'évaluer l'état de l'appareil circulatoire de la tête..

Ensuite, la numérisation dite duplex est effectuée. La numérisation bidimensionnelle permet de voir clairement les vaisseaux et les tissus à l'extérieur du crâne. Le balayage transcrânien est conçu pour évaluer le fonctionnement du système circulatoire à l'intérieur du crâne.

L'angiographie des vaisseaux cérébraux peut fournir des informations précieuses - pendant la procédure, un agent de contraste est injecté dans les vaisseaux, après quoi plusieurs images radiologiques sont prises. De plus, l'angiographie par résonance magnétique peut être utilisée dans le processus de diagnostic..

En tout cas, toutes ces études permettent de déterminer le rétrécissement des vaisseaux cérébraux. De plus, les tests aident à évaluer l'état des tissus autour des vaisseaux, ainsi qu'à détecter un blocage ou une formation de volume à l'intérieur de l'artère..

Effets

En fait, la sclérose en progression constante des vaisseaux cérébraux est une maladie extrêmement dangereuse. Bien sûr, aux premiers stades, l'organisme essaie de s'adapter à l'insuffisance circulatoire causée par la formation de plaques athérosclérotiques. Mais si elles ne sont pas traitées, les conséquences ne prendront pas longtemps.

Le rétrécissement des vaisseaux cérébraux affecte considérablement la qualité de vie du patient. Le manque de nutriments et d'oxygène a un effet néfaste sur l'état du système nerveux central. Très souvent, les patients connaissent une diminution progressive de l'intelligence, parfois jusqu'à la démence. De plus, la maladie peut entraîner une invalidité. Et une autre complication courante est l'AVC ischémique, qui se termine souvent par la mort du patient..

Sclérose cérébrovasculaire: traitement conservateur

Lors des premières manifestations de la maladie, vous devriez consulter un médecin. Après le diagnostic et le diagnostic final, le spécialiste prescrira le traitement approprié. Le schéma est déterminé individuellement dans chaque cas individuel. Par conséquent, vous ne devez en aucun cas ignorer le problème ou vous soigner vous-même.

Alors, quel type de thérapie les vaisseaux rétrécis du cerveau affectés par la sclérose nécessitent-ils? Dans ce cas, le traitement doit être complet. Les médicaments prescrits pour une telle maladie sont nécessaires afin d'empêcher la formation de plaques de cholestérol et de normaliser le flux sanguin.

Tout d'abord, des médicaments sont prescrits pour améliorer la nutrition et l'apport sanguin au cerveau. En outre, la thérapie comprend l'utilisation d'anticoagulants qui fluidifient le sang (tels que Xarelto, Dolabene, Heparin, Venitan, etc.). Dans le traitement, des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins sont utilisés, car cela améliore également la circulation sanguine et empêche les changements organiques dans les tissus nerveux. Il est nécessaire de prendre des statines qui ralentissent la synthèse du cholestérol dans le foie (médicaments "Simvastatine", "Cimétidine", "Simgal", etc.).

Il convient de noter qu'un mode de vie sain est le meilleur médicament pour les vaisseaux cérébraux. Par conséquent, les patients sont nécessairement transférés vers le régime alimentaire approprié. L'activité physique est également extrêmement importante, par conséquent, les patients sont sélectionnés le complexe approprié d'exercices thérapeutiques. Bien sûr, certaines personnes peuvent pratiquer des sports actifs - cela a un effet positif sur la circulation sanguine. Les personnes âgées, en règle générale, sont souvent recommandées de marcher au grand air et de pratiquer une physiothérapie uniquement sous la supervision d'un entraîneur expérimenté..

Ainsi, le médicament le plus efficace pour les vaisseaux cérébraux est la prévention.

La chirurgie est-elle possible??

Loin d'être toujours le bon style de vie et les bons médicaments peuvent faire face à une maladie comme la sclérose vasculaire. En règle générale, un traitement chirurgical est prescrit en cas de menace réelle pour la vie du patient (par exemple, séparation de la plaque ou obstruction complète du vaisseau). L'intervention chirurgicale est réduite à l'exposition de l'artère affectée et à l'élimination précise des plaques de sa paroi.

Une bonne alimentation est la clé du rétablissement

Il convient de noter tout de suite que la sclérose des vaisseaux cérébraux est toujours d'une manière ou d'une autre liée à la nature de la nutrition. Dans le processus de traitement et de prévention de cette maladie, l'alimentation joue un rôle énorme..

En fait, le patient n'a pas à se limiter sévèrement. Il est seulement nécessaire de réduire la quantité de cholestérol animal dans les aliments. C'est à cette fin qu'il est conseillé aux patients d'abandonner les aliments gras et frits, certains types de viande, notamment l'agneau et le porc. Les produits laitiers avec un pourcentage élevé de matières grasses, de cornichons et d'épices sont également interdits..

Remplacez les aliments interdits par des aliments plus sains. Il est conseillé aux patients d'inclure autant que possible des légumes frais, des fruits et des herbes dans leur alimentation. Naturellement, vous ne devez pas abandonner complètement la viande, mais vous ne pouvez utiliser que des variétés de régime, y compris du poulet bouilli, du poisson, du lapin, etc. Les cultures de haricots et les noix sont considérées comme très utiles pour la prévention de l'athérosclérose..

Mesures clés de prévention des maladies

Bien sûr, la prévention de la sclérose cérébrale est extrêmement importante. Le respect de quelques règles simples aidera à éviter la survenue de la maladie ou son exacerbation répétée. Naturellement, il est conseillé aux gens de suivre le régime décrit ci-dessus. De plus, il est extrêmement important d'assurer l'équilibre de l'eau et vous devez boire de l'eau plate.

Il est très important de surveiller la pression artérielle. Le médecin traitant prescrira les médicaments appropriés, il est également recommandé d'abandonner le sel et de surveiller le poids corporel - l'obésité entraîne le développement d'une masse de complications, y compris le processus sclérotique.

Il est important de minimiser le stress, le stress nerveux et mental. N'oubliez pas les bienfaits d'un sommeil sain. Il est également important de marcher au grand air et de faire du sport autant que possible. Certains experts recommandent également que vous entraîniez constamment votre mémoire, par exemple, mémorisez la poésie, apprenez de nouvelles langues, etc. Des exercices simples et intéressants aideront à maintenir la clarté d'esprit dans la vieillesse. Et, bien sûr, n'oubliez pas les examens médicaux réguliers, car ce n'est que de cette manière que le médecin vérifiera si les vaisseaux du cerveau sont affectés. Le traitement de la maladie dans les premiers stades est beaucoup plus facile..

Sclérose cérébrale

Un trouble courant est la sclérose cérébrale, qui peut se manifester non seulement chez les personnes âgées, mais aussi chez les patients beaucoup plus jeunes. La pathologie est caractérisée par la destruction des parois vasculaires, qui deviennent moins élastiques, leur lumière se rétrécit et des plaques se forment. Pendant longtemps, la maladie cérébrovasculaire n'est accompagnée d'aucun symptôme pathologique, mais à mesure que la maladie progresse, le patient est perturbé par un mal de tête, des acouphènes et d'autres symptômes désagréables qui nécessitent une attention urgente des médecins.

Dans les cas avancés, les plaques sclérotiques dans les vaisseaux cérébraux peuvent provoquer une crise d'épilepsie, un accident vasculaire cérébral ischémique et d'autres complications qui menacent la vie du patient.

Quel est le problème?

La sclérose des vaisseaux cérébraux est un danger pour la santé et la vie humaines et peut survenir à tout âge. La maladie est associée à un dépôt anormal de cholestérol dans les parties internes des plexus vasculaires, ce qui entraîne une perturbation de la circulation sanguine et d'autres conséquences désagréables. La sclérose vasculaire cérébrale évolue dans les conditions suivantes:

  • un facteur génétique dans lequel le patient est sujet à des anomalies vasculaires;
  • processus métabolique incorrect des lipides;
  • équilibre perturbé des hormones dans le corps;
  • diabète sucré de tout type;
  • mode de vie insuffisamment actif, à la suite de quoi l'inactivité physique progresse;
  • stress fréquent et état émotionnel instable;
  • pression artérielle constamment élevée;
  • problèmes de surpoids;
  • tabagisme actif, consommation incontrôlée;
  • une alimentation perturbée et l'utilisation de malbouffe en grande quantité;
  • changements corporels liés à l'âge.
Retour à la table des matières

Étapes et symptômes

Les signes de la sclérose vasculaire cérébrale peuvent différer considérablement chez chaque patient, selon le degré du processus pathologique. Au début, les patients ne prêtent pas beaucoup d'attention aux signes pathologiques, à cause desquels le développement de l'encéphalopathie et d'autres complications qui affectent négativement l'espérance de vie d'une personne. Aux pores plus avancés, le tableau clinique se manifeste pleinement, tandis qu'il se caractérise par une manifestation aiguë. Le tableau montre les principales étapes caractéristiques de la sclérose de localisation similaire..

ÉtapeSymptômes caractéristiques
jeMaux de tête et vertiges
Problèmes de mémoire et attention réduite
Sommeil perturbé, dans lequel le patient est perturbé par l'insomnie, puis une somnolence sévère en milieu de journée
Dépression menaçant l'état apathique
Sautes d'humeur, larmoiement, irritabilité excessive
Bruit dans les oreilles
Perte de conscience
Hyper excitabilité du système nerveux central
IIÉtat passif et performances réduites
Difficultés dans l'exécution des tâches ménagères ordinaires
Problèmes de coordination
Violations de l'appareil vocal
Inhibition et manque d'attention
Perte de mémoire temporaire
IIIPerte totale de compétences professionnelles et incapacité de travail
Démence
Symptômes d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral

Ces dernières années, le pronostic de la sclérose est extrêmement décevant. Pendant cette période, le patient n'est pas en mesure de se souvenir des noms des proches, des événements récents.

Comment est le diagnostic?

En aucun cas, vous ne devez prendre de médicaments et effectuer des traitements avec des remèdes populaires à votre discrétion, sans déterminer la cause exacte, en raison de laquelle la sclérose vasculaire cérébrale progresse. À cette fin, vous devez contacter un neurologue. Le spécialiste prescrira les procédures de diagnostic suivantes:

  • neurosonographie réalisée par ultrasons;
  • balayage duplex bidimensionnel et transcrânien;
  • examen hagiographique;
  • IRM et TDM;
  • analyses sanguines générales et biochimiques;
  • analyse d'urine.
Retour à la table des matières

Traitement: méthodes de base

Préparations pharmaceutiques

Comment et avec quoi traiter la sclérose se développant dans les vaisseaux du cerveau, le médecin choisit personnellement pour chaque patient. De nombreuses pilules et autres médicaments ont des effets secondaires, de sorte que leur utilisation indépendante n'est strictement pas autorisée. Les médicaments les plus efficaces sont présentés dans le tableau:

Groupe de médicamentsTitre
Médicaments hypolipidémiquesAtorvastatine
"Rosuvastatine"
Lovastatine
Atorvastatine
Fluvastatine
Substances nootropesActovegin
"Glycine"
Piracetam
Médicaments vasoactifsCavinton
Cinnarizine
"Vinpocetine"
Médicaments antispasmodiquesNo-shpa
Baralgin
Spazmolgon
Médicaments pour arrêter l'inflammationDiclofénac
Ibuprofène
Nurofen
Nise
Acide gras"Lynetol"
Akonol
Acide thioctique
Retour à la table des matières

Procédures physiothérapeutiques

Le traitement complet de la sclérose des vaisseaux cérébraux comprend l'utilisation de la physiothérapie, qui est prescrite par un médecin. La thérapie à l'ozone et d'autres méthodes de thérapie similaires sont totalement incapables de faire face à la déviation, mais elles aident à atténuer les symptômes de la maladie et à activer les processus métaboliques dans les cellules de l'organe. A cet effet, les manipulations physiothérapeutiques suivantes sont prescrites au patient:

  • balnéothérapie;
  • massothérapie;
  • traitement par ondes magnétiques;
  • thérapie à l'ozone.
Retour à la table des matières

Les remèdes populaires aident-ils?

Dans le traitement de la sclérose des plexus vasculaires du cerveau, l'alimentation et d'autres méthodes thérapeutiques peuvent être complétées par des composants naturels. Un effet positif sur l'état du patient est l'ail et le miel jeunes, qui peuvent être consommés sous leur forme pure. D'autres remèdes populaires pour la sclérose cérébrale aident également à:

  • graines d'aneth;
  • racine de valériane;
  • baies d'aubépine;
  • feuilles de pissenlit;
  • pelure d'oignon;
  • rose musquée;
  • l'ortie dioica;
  • achillée;
  • écorce de sorbier.
Retour à la table des matières

Intervention chirurgicale

Avec la progression des complications de la sclérose des plexus vasculaires du cerveau, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Une thérapie radicale est nécessaire pour bloquer la plupart des artères. La chirurgie peut être effectuée de plusieurs façons:

  • endartériectomie avec excision des parois endommagées et élimination supplémentaire des caillots sanguins;
  • stenting, dans lequel un stent est ajouté à l'artère pour élargir la lumière.
Retour à la table des matières

Quelle est l'importance du régime?

Les patients atteints de sclérose doivent suivre un régime spécial. Il est recommandé de s'en tenir au tableau numéro 10 selon Pevzner. Assurez-vous d'abandonner les jaunes d'oeufs de poule, le caviar de poisson, les écrevisses, le foie, la langue de boeuf. Il convient d'ajouter les produits suivants à l'alimentation:

  • différents agrumes;
  • gelée d'avoine;
  • les noix, en particulier les amandes;
  • haricot.

Le thé vert, qui abaisse le cholestérol, a un effet positif sur l'état d'un patient atteint de sclérose cérébrale.

Prévision et prévention

Il vaut la peine de consulter un médecin à temps pour obtenir de l'aide pour la progression d'une pathologie dans le cerveau, car elle peut être compliquée par des troubles mentaux, un accident vasculaire cérébral ischémique et des crises d'épilepsie. La prévention de la sclérose vasculaire permet une alimentation équilibrée et l'élimination des mauvaises habitudes. Il est important de bouger davantage, de surveiller la pression artérielle, d'éviter le stress et de former votre mémoire.

Comment guérir et prévenir la sclérose cérébrale

La sclérose est une maladie dans laquelle les parois des vaisseaux sanguins s'effondrent et dégénèrent, perdant leur élasticité, et leur lumière devient étroite et recouvre des plaques fibreuses..

La sclérose fait partie des maladies systémiques, car elle affecte tous les vaisseaux du corps. Mais en fonction des vaisseaux subissant des changements pathologiques, plusieurs types de maladie sont distingués. Récemment, la sclérose cérébrale est devenue particulièrement répandue, ce qui est l'une des principales causes de handicap et d'augmentation de l'incidence et du taux de mortalité..

Les personnes les plus sensibles à la sclérose des vaisseaux cérébraux sont les personnes de plus de 50 ans. Mais parfois, les symptômes de la maladie peuvent être détectés à l'âge de 20-30 ans. Chez l'homme, la sclérose est diagnostiquée 5 à 7 fois plus souvent que chez la femme.

Causes de pathologie

La cause la plus fréquente du développement de la sclérose est le processus athérosclérotique, conduisant à la formation de plaques de cholestérol et de caillots sanguins, à un rétrécissement des artères et à une altération de la circulation.

Cette condition conduit au fait que les cellules du cerveau reçoivent une quantité insuffisante de nutriments et d'oxygène, ce qui perturbe leur fonctionnement et provoque la formation de cicatrices et de kystes. Dans certains cas, les plaques fibreuses obstruent complètement un vaisseau sanguin, privant les tissus alimentaires et provoquant leur nécrose ou provoquant un accident vasculaire cérébral.

La formation de plaques athérosclérotiques peut survenir à la suite de:

  • prédisposition héréditaire;
  • troubles du métabolisme lipidique;
  • perturbations hormonales;
  • mode de vie sédentaire;
  • stress émotionnel et physique;
  • hypertension artérielle;
  • le développement du diabète;
  • la présence d'obésité;
  • l'apparition de maladies endocriniennes;
  • stress fréquent;
  • malnutrition (apport excessif de graisses et de cholestérol);
  • fumeur;
  • l'abus d'alcool;
  • changements liés à l'âge.

Manifestations cliniques de la maladie

Aux stades initiaux, les symptômes de la sclérose sont peu visibles et souvent ne leur prêtent pas attention. Par conséquent, le traitement de la maladie commence souvent lorsque les changements pathologiques affectent de manière significative l'état du cerveau, ce qui affaiblit considérablement l'efficacité du traitement.

On distingue 3 stades de sclérose en fonction des symptômes.

La première étape s'accompagne de signes non spécifiques:

  • maux de tête récurrents;
  • étourdissements légers;
  • affaiblissement de l'attention et de la mémoire;
  • diminution des performances;
  • somnolence ou insomnie;
  • fatigue et léthargie rapides;
  • dépression et apathie;
  • de mauvaise humeur et de sensibilité;
  • irritabilité et irritabilité excessives;
  • un changement brusque de l'état émotionnel;
  • acouphènes (dans un ou deux);
  • "Vole" devant les yeux;
  • état d'évanouissement.

Les maux de tête sont aggravés dans des conditions stressantes, avec un stress mental et physique. Les symptômes de la sclérose peuvent se développer progressivement sur plusieurs années..

Au deuxième stade, la psyché humaine change et signe comme:

  • manque d'activité;
  • réduction de l'invalidité;
  • perte de compétences professionnelles;
  • difficultés à faire le travail habituel;
  • perte de coordination des mouvements;
  • troubles de l'articulation et de la parole;
  • diminution de la capacité intellectuelle;
  • diminution de la concentration et de l'attention;
  • incapacité à comprendre le sens de ce qui a été lu:
  • perte de mémoire à court terme: le patient oublie ce qui s'est passé hier, mais se souvient bien, y compris des détails, de ce qui s'est passé il y a de nombreuses années.

Le début de la troisième étape est mis en évidence par des symptômes caractéristiques:

  • affaiblissement significatif de la mémoire: une personne ne peut pas se souvenir des noms et anniversaires de ses proches, ainsi que d'autres dates et événements importants;
  • inadéquation professionnelle.

Souvent, la sclérose cérébrale entraîne une démence, des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux..

Comment diagnostiquer la sclérose

Si une personne présente des symptômes indiquant le développement possible de la sclérose, elle doit consulter un neurologue.

Le médecin examinera le patient et le dirigera vers:

  • neurosonographie - échographie des vaisseaux cérébraux;
  • balayage bidimensionnel et transcrânien duplex - examen échographique du flux sanguin à l'intérieur du crâne;
  • angiographie cérébrale - examen aux rayons X des vaisseaux sanguins à l'aide d'un produit de contraste;
  • angiographie par résonance magnétique - examen des vaisseaux sanguins à l'aide d'ondes électromagnétiques ou de champs magnétiques;
  • analyse sanguine générale et biochimique;
  • analyse générale de l'urine.

Thérapies

Pour que le traitement de la sclérose soit efficace, il doit résoudre 2 tâches principales:

  • prévention de la formation ultérieure de plaques athérosclérotiques;
  • formation de contournements pour la circulation sanguine.

Pour faire face aux tâches ci-dessus, tout d'abord, il est nécessaire de consacrer tous les efforts au traitement des maladies concomitantes (en particulier l'hypertension et le diabète sucré) et au régime alimentaire..

Une bonne nutrition pour la sclérose en plaques

Les personnes atteintes de sclérose en plaques ont besoin de:

  • refuser les viandes fumées, les viandes grasses, le foie, les reins, les œufs, le chocolat, l'oseille;
  • limiter la consommation de sel, de boulangerie et de pâtes;
  • augmenter la teneur en aliments végétaux, produits laitiers, céréales, poissons et fruits de mer.

Le thé vert, le jus de citron et de raisin, le persil, le chou, les concombres, les courgettes, les pois verts, les carottes, l'ail, les oignons, le sorbier, l'églantier, les pommes, les grenades, les noix, les graines germées, la farine d'avoine sont particulièrement utiles pour abaisser le cholestérol et nettoyer les vaisseaux sanguins du cerveau., algues, huiles végétales.

Un estomac vide est recommandé de boire un verre d'eau chaude ou de jus de pomme de terre crue.

Le repos et le sommeil sont d'une grande importance dans la lutte contre la sclérose, en évitant les troubles et le surmenage, ainsi que les thérapies alternatives.

Vous ne devez en aucun cas vous auto-médicamenter afin de ne pas aggraver la situation. Dans chaque cas, le médecin traitant sélectionne les médicaments individuellement, en tenant compte de l'âge du patient, du stade de la maladie, des symptômes, de la présence de maladies concomitantes.

Nous sommes traités avec des drogues

Le traitement médicamenteux de la sclérose comprend l'utilisation de:

  • anticoagulants - réduisent la viscosité du sang et empêchent la formation de caillots sanguins;
  • satin - réduire le taux de formation de cholestérol;
  • médicaments hypolipidémiants - normalisent le niveau de lipides dans le sang;
  • les vasodilatateurs qui améliorent la circulation sanguine et la nutrition des cellules cérébrales;
  • les médicaments qui abaissent la pression artérielle et la glycémie;
  • médicaments qui restaurent le foie;
  • médicaments nootropes - stimulent l'activité cérébrale, améliorent la mémoire, l'attention et la capacité d'apprentissage;
  • neuroprotecteurs - améliorent la survie des cellules nerveuses dans des conditions de privation d'oxygène;
  • médicaments immunostimulants;
  • complexes de vitamines et de minéraux.

Les bienfaits de la physiothérapie

Le complexe d'exercices de physiothérapie, qui doit être sélectionné individuellement pour chaque patient en fonction de ses capacités, et des procédures physiothérapeutiques: massage, balnéothérapie, magnétothérapie auront un effet efficace dans la lutte contre la sclérose en plaques.

Le traitement physiothérapeutique soulage la douleur, normalise la pression artérielle, améliore la circulation cérébrale, active le métabolisme, soulage l'insomnie et améliore l'humeur.

Quand une intervention chirurgicale est nécessaire?

Si le vaisseau du patient est bouché à plus de 70%, il est référé pour consultation à un chirurgien vasculaire. Le médecin examine l'état du patient et prend une décision sur la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Traitement chirurgical visant à éliminer les plaques fibreuses et les caillots sanguins.

Pendant l'opération, appliquez:

  • endartériectomie - la paroi de l'artère affectée est coupée et un thrombus est retiré;
  • stenting - un stent est ajouté au vaisseau, élargissant la lumière.

Aidez la médecine traditionnelle

Compléter efficacement le traitement thérapeutique traditionnel avec des remèdes populaires. Il contribuera à atténuer les symptômes de la maladie et à améliorer l'état général du patient..

Les formulations médicinales suivantes sont particulièrement populaires:

  • jus pressé des racines et des feuilles de pissenlit, et dilué avec du bouillon de riz (ils le boivent 15-20 minutes avant de manger 4 fois par jour, 50 millilitres);
  • le thym et la menthe sont mélangés en quantités égales, le mélange résultant (20 grammes) est brassé avec de l'eau bouillante (500 millilitres) et laissé à infuser pendant 40 minutes, pris 2-3 fois par semaine pour 60 millilitres;
  • râper l'oignon et en presser le jus (250 millilitres), mélanger à parts égales avec du miel, boire 20 millilitres trois fois par jour avant les repas;
  • le miel (1 litre) est mélangé avec du jus de citron extrait de deux citrons et de l'ail haché (une tête), le mélange médicinal (20 grammes) est dilué avec de l'eau froide (250 millilitres) et bu à jeun pendant deux mois;
  • l'écorce de sorbier (200 grammes) est bouillie avec de l'eau bouillante (500 millilitres) et maintenue à feu doux pendant deux heures, le bouillon est pris 60 millilitres avant les repas 3 fois par jour.

Mais vous ne pouvez commencer le traitement avec des remèdes populaires qu'après avoir consulté un médecin.

Par conséquent, seul un traitement complexe combinant activité physique, travail mental, alimentation, physiothérapie, prise de médicaments et décoctions médicinales contribuera au succès de la lutte contre une maladie insidieuse.

La prévention

Pour prévenir la sclérose cérébrale aidera:

  • régime équilibré;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • mode de vie actif;
  • maintenir une pression artérielle normale;
  • prévention des situations stressantes, du surmenage physique et mental;
  • sommeil de qualité et bon repos;
  • formation régulière à la mémoire (apprentissage des langues étrangères, mémorisation de la poésie).

Athérosclérose des vaisseaux cérébraux: causes, symptômes, traitement

En médecine, l'athérosclérose cérébrale est considérée comme l'une des maladies les plus dangereuses, qui chez la plupart des patients se termine par de graves troubles physiologiques et mentaux..

Athérosclérose du cerveau. Qu'Est-ce que c'est? Classification

L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux est une maladie spécifique dans laquelle les vaisseaux de la tête alimentant l'organe en oxygène et en nutriments sont rétrécis par le dépôt de cholestérol sur leur surface interne. La maladie est souvent appelée athérosclérose cérébrale, mais ce n'est pas entièrement vrai. Avec l'athérosclérose cérébrale, tous les vaisseaux sont affectés, y compris les capillaires, et avec les plaques de cholestérol cérébral ne se forment que dans les grandes artères principales et moyennes.

Avec l'athérosclérose du cerveau, une insuffisance aiguë ou chronique de la circulation cérébrale ou une ischémie des tissus organiques se développe. De plus, les changements pathologiques indiqués ont un développement lent avec manifestation (exacerbation) après 50 ans.

Les patients souffrant d'artériosclérose cérébrale depuis longtemps ne soupçonnent pas l'existence d'une pathologie.

La classification de la maladie distingue les groupes de maladies suivants, en fonction de l'emplacement et du nom des vaisseaux dans lesquels se produit le dépôt de cholestérol:

  • Avec l'athérosclérose des segments extracrâniens des artères principales de la tête, les artères carotides (communes, externes et internes), le tronc brachiocephalic, l'artère linguale et faciale, les artères maxillaires, occipitales et vertébrales sont affectées. De plus, les artères parotides temporales et postérieures superficielles sont affectées..
  • Dans l'athérosclérose des artères intracrâniennes du cerveau, les artères cérébrales antérieure droite et postérieure droite, l'artère cérébrale centrale gauche, les artères carotides interne basilaire et droite sont affectées.
  • Avec l'athérosclérose diffuse, les deux groupes d'artères sont affectés (à la fois extracrâniens et intracrâniens), ainsi que les petits vaisseaux du cerveau et les capillaires sont multiples endommagés..


Les deux groupes d'athérosclérose des artères cérébrales entraînent des violations importantes du débit des petits vaisseaux et des capillaires, ce qui affecte inévitablement le fonctionnement du système nerveux central.


Par le type de changements dans les gros vaisseaux en pathologie, deux formes de la maladie sont distinguées:

  1. Avec l'athérosclérose non sténotique des principales artères de la tête, les vaisseaux ne perdent pas leur flexibilité et le rétrécissement de leur lumière est obtenu grâce à une couche de cholestérol déposée sur les parois.
  2. Avec l'athérosclérose sténosée des principales artères de la tête, les parois vasculaires dans certaines zones deviennent moins élastiques en raison d'une augmentation du nombre de fibres du tissu conjonctif. Ils ne peuvent pas s'étirer (se détendre), car un rétrécissement prononcé (sténose) est constamment présent dans les foyers pathologiques.

Quant à la classification selon le type de cours, la maladie peut avoir les caractéristiques suivantes:

  • avec une évolution récurrente, la maladie progresse par vagues - les symptômes augmentent progressivement, mais entre les exacerbations, il y a de longues périodes de repos ou de rémission;
  • avec l'athérosclérose progressant lentement des vaisseaux de la tête, les symptômes sont constamment présents, mais leur intensité augmente lentement et les périodes de leur absence complète ne sont pas fixes;
  • en période aiguë, les symptômes surviennent soudainement et deviennent graves avec des dommages importants aux tissus de l'organe;
  • avec un développement malin, les patients ont un développement rapide d'AVC ischémique, puis de démence et de démence.

Si le diagnostic d'artériosclérose cérébrale n'est pas diagnostiqué et a commencé à temps, dans 90% et plus souvent, les patients développent des changements irréversibles dans le système nerveux central.

Les causes de la maladie

Les experts ont identifié de nombreuses causes d'artériosclérose cérébrale, qui dans la plupart des cas sont combinées les unes aux autres. Le phénomène principal et le plus courant qui conduit au dépôt de plaques de cholestérol dans les vaisseaux du cerveau est considéré comme l'âge. Après 50 ans, cette maladie à un degré ou à un autre survient dans 8 cas sur 10. Les raisons de cela ne sont pas entièrement élucidées, mais les scientifiques sont enclins à croire qu'un ralentissement naturel du métabolisme et des changements des niveaux hormonaux conduisent à l'incapacité du corps à éliminer les lipides nocifs du corps..

De plus, les éléments suivants peuvent affecter le risque d'athérosclérose à un jeune âge:

  • aliments déséquilibrés avec une prédominance d'aliments gras et frits riches en glucides et en graisses, épices épicées sur fond de manque de légumes et de fruits frais;
  • repas irréguliers, lorsque les périodes de faim aiguë alternent avec l'utilisation de quantités excessives de nourriture;
  • les maladies associées aux troubles métaboliques - diabète, obésité, hypo- et hyperthyroïdie et autres;
  • manque d'exercice ou manque d'activité physique et obésité survenus dans ce contexte;
  • mauvaises habitudes - le tabagisme et l'alcoolisme, qui provoquent un rétrécissement des vaisseaux sanguins, affectent le système circulatoire dans son ensemble.

Les médecins n'excluent pas l'influence d'un facteur génétique. Selon les statistiques, chez 9 personnes sur 10 souffrant d'athérosclérose cérébrale, des proches parents étaient également confrontés à des maladies causées par le dépôt de cholestérol dans le système circulatoire.

Étant donné que l'athérosclérose se déroule très souvent dans un contexte d'hypertension, les experts considèrent que cette maladie est provocatrice. Étant donné que le stress est la principale cause de l'hypertension artérielle, ils sont également considérés comme indirectement impliqués dans la survenue d'une pathologie. Sous l'influence de facteurs psycho-émotionnels, les vaisseaux sanguins peuvent changer leur tonus plusieurs fois au cours de la journée (se rétrécir et se détendre), ce qui entraîne la formation de microdommages sur leur surface interne. Sur de telles blessures, le cholestérol se dépose assez rapidement, formant des plaques.

Malgré l'élucidation des principales sources de la maladie, les médecins ne peuvent pas identifier la principale cause de l'athérosclérose cérébrale. Ils appellent cette maladie polyétiologique, c'est-à-dire se développant lorsqu'une combinaison de plusieurs.

Quel est le danger de l'artériosclérose cérébrale?

Malgré les efforts que font les médecins pour prévenir la maladie, l'athérosclérose reste l'une des maladies les plus courantes. Il se classe deuxième dans le classement des causes les plus dangereuses de troubles neurologiques et 45% des pathologies cardiovasculaires. Les principaux risques d'athérosclérose des principales artères du cerveau sont les suivants:

  • troubles neurologiques uniques - diminution de la vision, perte auditive, mémoire, incapacité à effectuer des opérations logiques, à anticiper les conséquences de leurs actions;
  • troubles vasomoteurs sous forme d'absence ou de diminution de la sensibilité des parties individuelles du corps et des membres, parésie et paralysie, diminution de la motilité;
  • troubles mentaux dans lesquels une personne perd sa propre identité, ne peut pas interagir avec le monde extérieur et constitue parfois une menace pour les autres en raison d'un comportement déviant.

Mais ce n'est pas le pire, car cette pathologie des vaisseaux cérébraux est dangereuse. Avec cette maladie, la probabilité de processus aigus et irréversibles est élevée. Selon les statistiques, avec l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux, une incapacité à des degrés divers est attribuée à 80% des patients qui demandent une aide médicale.

Si la maladie n'a pas été suivie par des spécialistes et que le patient n'a pas reçu de traitement complexe, le pronostic de la vie avec artériosclérose cérébrale est plus déplorable:

  • 75% des patients développent des troubles neurologiques persistants qui ne se prêtent pas au traitement;
  • 60% des patients aggravent l'activité mentale jusqu'à la démence;
  • chez 90% des patients, une exacerbation se produit, qui se termine par une ischémie de différentes parties du cerveau, dans laquelle des pathologies systémiques sont observées, nécessitant des soins médicaux constants pour le patient.

Il est à noter que même avec une thérapie opportune et adéquate, les conséquences négatives sont inévitables. La médecine moderne propose des schémas thérapeutiques qui aident à réduire leur gravité et à réduire la probabilité d'une issue fatale, cependant, pour se débarrasser complètement des symptômes n'est possible que si une maladie est détectée au stade initial.

Symptômes de pathologie


Des signes cliniques évidents dans l'artériosclérose cérébrale apparaissent longtemps après le début du dépôt de cholestérol. Les symptômes se manifestent après le rétrécissement du diamètre intérieur des artères principales et des capillaires plus petits du cerveau, de sorte que le volume entrant dans l'organe sanguin diminue de 15% ou plus..

Les symptômes cliniques de l'artériosclérose cérébrale varient en fonction du stade de développement de la maladie:

  1. Au stade initial chez les patients, les signes de pathologie n'apparaissent qu'avec une augmentation du stress physique et psycho-émotionnel et passent assez rapidement lors du passage au repos. Ils s'expriment dans l'asthénie, qui s'accompagne de faiblesse, de fatigue, de léthargie et d'une détérioration de la concentration et de l'attention. Dans des cas isolés, des troubles du sommeil se produisent sous forme d'insomnie ou de somnolence diurne. La plupart des patients se plaignent de maux de tête, d'acouphènes. La capacité de se souvenir de nouvelles informations est sensiblement réduite.
  2. Avec une progression supplémentaire, l'athérosclérose s'accompagne de troubles mentaux sous la forme d'une suspicion accrue, de sautes d'humeur, d'une tendance à la dépression et à l'anxiété. Les troubles de la mémoire deviennent plus prononcés: le patient oublie les événements de la journée, se confond dans les souvenirs. Les maux de tête et les acouphènes deviennent permanents. Avec l'athérosclérose progressive des principales artères cérébrales, on observe des troubles de la parole persistants (flou, changement de diction), des troubles vestibulaires sous forme de vertiges et d'instabilité de la marche. L'activité productive diminue rapidement en raison de troubles de la vision et de l'ouïe, de tremblements des membres et de la tête, d'une incapacité à penser clairement et logiquement.
  3. Le stade final de l'athérosclérose de la tête s'accompagne d'une démence ou d'une démence. L'intelligence s'affaiblit considérablement, le patient pense et se comporte comme un enfant ou acquiert une agressivité ou des larmes inhabituelles pour lui. La plupart des patients ont une perte de mémoire totale ou partielle, un détachement et un manque d'intérêt pour les objets et les événements qui l'entourent. Les patients perdent leur capacité à naviguer dans l'espace et le temps. Ces patients nécessitent une surveillance et des soins constants en raison du gaspillage complet des compétences d'autosoins..

Le dernier stade de la maladie est irréversible et n'a pas tendance à régresser (affaiblir et réduire) les symptômes. Par conséquent, il est important de détecter les changements athérosclérotiques dans les vaisseaux de la tête dans les premiers stades. C'est le seul moyen de conserver les compétences de base et la mémoire du patient.

Diagnostique

Les neurologues participent au diagnostic et au traitement de l'athérosclérose des gros et des petits vaisseaux cérébraux. C'est à eux que le patient est envoyé sur présentation de plaintes qui indiquent directement ou indirectement une pathologie. Pour commencer, le patient est exposé oralement pour recueillir une anamnèse et des plaintes, puis une série de tests sont effectués. En faveur de la maladie indiquer:

  • l'incapacité du patient à lever les yeux (nystagmus horizontal);
  • augmentation ou diminution atypique des réflexes, le plus souvent asymétrique;
  • incapacité à maintenir l'équilibre en position debout (jambes jointes) et avec les bras tendus vers l'avant;
  • faiblesse et tremblement des doigts sur les bras tendus vers l'avant;
  • incapacité à mettre un doigt sur le bout du nez les yeux fermés.

Ces signes de la maladie sont toujours considérés comme indirects, par conséquent, le patient est soumis à un examen complet avec la participation d'autres spécialistes. Ainsi, en cas de déficience visuelle, un ophtalmologiste devra être consulté, et en cas de déficience auditive, un oto-rhino-laryngologiste.

De plus, des études vasculaires instrumentales sont incluses dans le diagnostic complet de l'artériosclérose cérébrale:

  • angiographie des vaisseaux cérébraux;
  • radioencéphalogramme (REG);
  • dopplerographie échographique des vaisseaux cérébraux (USGD);
  • balayage de tête duplex;
  • IRM des vaisseaux cérébraux.


Si le patient a été admis avec des signes d'AVC ischémique, l'une des complications courantes de l'athérosclérose de la tête, la visualisation des tissus cérébraux par CT ou IRM sera nécessaire. L'état fonctionnel du cerveau est vérifié à l'aide d'un électroencéphalogramme (EEG).

Le diagnostic dynamique des vaisseaux principaux intracrâniens et des artères carotides joue un rôle important dans le diagnostic de l'athérosclérose cérébrale. Ils vous permettent de définir le degré de rétrécissement de la lumière de ces sections du système circulatoire.

Sur la base des données obtenues lors de l'examen, le médecin sélectionne le schéma thérapeutique et est déterminé avec la liste des médicaments nécessaires au patient.

Traitement des maladies

Le traitement de l'athérosclérose est toujours un ensemble de mesures visant à restaurer les processus métaboliques dans lesquels le cholestérol nocif ne sera pas absorbé et ne se déposera pas dans les vaisseaux. De plus, il est important de prêter attention à la restauration de la circulation sanguine et à la nutrition du tissu cérébral, à la prévention des attaques d'hypertension artérielle.

Traitement médical

Le traitement médicamenteux de l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux se voit attribuer un rôle de premier plan. Dans ce cas, plusieurs groupes de médicaments aux propriétés diverses sont utilisés:

  • Agents antiplaquettaires - médicaments qui rendent le sang moins visqueux, empêchent les caillots sanguins. Il s'agit notamment de Tiklid, Cardiomagnyl, Thrombo Ass et leurs analogues.
  • Les statitines sont des médicaments qui réduisent la taille des plaques de cholestérol dans les vaisseaux. Il s'agit notamment des médicaments "Zokor", "Atoris", "Atorvastatine". L'utilisation de statines pour l'athérosclérose des vaisseaux sanguins aide à réduire le risque de rétrécissement potentiellement mortel des principales artères du cerveau. Les médicaments réduisent leur taille ou arrêtent leur croissance.
  • Les fibrates sont des médicaments similaires à l'action des statines qui n'affectent pas la taille des dépôts de cholestérol et des plaques, mais réduisent la concentration de ce triglycéride dans le sang. Ainsi, les médicaments ralentissent la progression de la maladie.
  • Les séquestrants d'acide biliaire sont des médicaments spécifiques qui interfèrent avec l'absorption du cholestérol des aliments..
  • Préparations pour restaurer l'état fonctionnel des vaisseaux sanguins - «Vinpocetine», «Nifedipine», «Pentoxifylline».
  • Nootropiques et médicaments qui améliorent le neurométabolisme - "Piracetam", "Glycine", "Picamilon", des fonds avec de l'extrait de ginkgo biloba. Ces médicaments améliorent le fonctionnement du système nerveux central et réduisent les symptômes neurologiques de l'athérosclérose cérébrale..
  • Médicaments antihypertenseurs pour stabiliser la pression artérielle. Avec leur aide, il est possible d'éviter l'apparition de complications potentiellement mortelles (AVC).

Les complexes vitamino-minéraux aideront à améliorer l'état général du corps. Leur composition doit obligatoirement comprendre des vitamines des groupes B, A, C et de l'acide nicotinique.

Le choix de la façon de traiter l'athérosclérose du cerveau est une priorité du médecin, car de nombreux médicaments ont des contre-indications.

L'usage de médicaments sera exigé dans les cours de longue durée. La plupart d'entre eux sont pris à vie sans interruption, ajustant périodiquement la posologie.

Chirurgie

La chirurgie pour diverses formes d'athérosclérose des vaisseaux de la tête est une mesure extrême. Il est utilisé dans les situations suivantes:

  • avec occlusion des artères carotides (rétrécissement de la lumière) de 70% ou plus;
  • après un petit accident vasculaire cérébral avec blocage total des petites branches vasculaires du cerveau;
  • avec attaques ischémiques répétées de transistors.

Plusieurs types de procédures chirurgicales sont utilisées:

  1. Endartériectomie - élimination des plaques et des dépôts de cholestérol ainsi qu'une petite zone de la muqueuse du vaisseau de l'intérieur du tissu (intima).
  2. Chirurgie de pontage - création d'un nouveau vaisseau, contournant le site affecté par les dépôts de cholestérol.
  3. Stenting endoscopique - installation dans un vaisseau d'une structure en expansion, imprégné d'une composition qui dissout le cholestérol.

Après l'opération, le médicament prescrit par le médecin continue, car le risque de formation de plaque dans d'autres parties des vaisseaux n'est pas exclu.

Régime

Avant de traiter l'artériosclérose cérébrale avec des médicaments spéciaux, les patients doivent s'adapter aux changements de style de vie. Étant donné que la maladie évolue très souvent dans le contexte de la malnutrition ou du mode de vie, ils doivent suivre un régime strict:

  • réduire la quantité de viande consommée, en particulier rouge et riche en matières grasses;
  • réduire le nombre d'oeufs (jaunes) dans l'alimentation;
  • limiter votre consommation de graisses dures végétales (margarine);
  • limiter l'utilisation de muffins et de sucreries;
  • refuser la restauration rapide, les aliments en conserve et les saucisses;
  • renoncer à l'alcool.

Malgré des restrictions sévères, le régime alimentaire d'un patient atteint d'athérosclérose cérébrale est varié, car le menu doit toujours contenir des céréales (sarrasin, riz, millet, orge, lin, avoine et autres), des légumes frais, séchés et marinés, des fruits sous forme fraîche, séchée et séchée, filet de poulet ou de dinde, poisson de mer et de rivière.

Il est souhaitable de faire cuire les aliments en les faisant bouillir ou à la vapeur, en les ragoût et en les faisant cuire sur le gril ou dans le four. Il est conseillé de manger régulièrement, au moins 5 fois par jour.

Prévision et prévention

Les prévisions pour l'athérosclérose ne peuvent être sans ambiguïté et équivalentes pour tout le monde. L'évolution de la maladie peut être affectée par des facteurs tels que le respect des recommandations du médecin concernant la nutrition et le mode de vie, la régularité de la prise des médicaments, les caractéristiques génétiques du patient, son âge et la présence de maladies concomitantes.

Les pronostics les plus défavorables concernent les patients qui ne peuvent pas arrêter de fumer et autres mauvaises habitudes, ainsi que ceux qui bougent un peu, sont en surpoids, mal nourris ou régulièrement stressés (en colère, agacé, offensé ou inquiet pour leurs proches). Cette catégorie de patients dans 80% des cas est sujette à un handicap sévère avec perte de compétences d'autosoins et d'interaction avec le monde extérieur. De plus, ils risquent fort de mourir..


La prévention du développement et de la survenue de complications de l'artériosclérose cérébrale consiste à arrêter de fumer, à faire de l'activité physique modérée et à avoir une bonne nutrition. Il est également nécessaire d'exclure les réactions psycho-émotionnelles négatives. Parfois, cela nécessite un cours de sédatifs.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite