Qu'est-ce qu'un bloc cardiaque sur l'ECG, leurs causes et symptômes

Une capacité unique du cœur est sa capacité à fournir du sang à chaque cellule du corps. Cela n'est possible qu'avec une fréquence cardiaque de 50 à 90 battements par minute. Dans ce cas, le rythme des contractions doit être régulier.

Sinon, une privation d'oxygène peut survenir, qui peut se développer avec le blocage. Le bloc cardiaque ECG est très bien visible.

La particularité de cette condition

Le bloc cardiaque est une combinaison de maladies qui se caractérisent par une lente conduction d'un signal dans le cœur. La principale raison de cette condition est le développement de pathologies congénitales ou le remplacement du tissu musculaire du cœur par un cicatriciel.

Si vous n'effectuez pas de traitement intensif du blocage, cela peut entraîner le développement d'une bradycardie ou d'une privation d'oxygène des cellules cérébrales.

Aux premiers stades de la maladie, l'organisme relie ses réserves internes et combat le blocus. Dans ce cas, le patient ne ressent aucun symptôme..

Signes de la maladie

Aux derniers stades de la maladie, le patient manifeste les symptômes suivants:

  • vertiges;
  • état d'évanouissement;
  • cyanose du visage, qui survient après une rougeur sévère;
  • pouls faible;
  • respiration rare et profonde;
  • crampes des membres inférieurs ou des muscles du dos;
  • écoulement involontaire d'urine et d'excréments;
  • expansion des pupilles.

L'évolution de la maladie se déroule en trois phases:

  1. Facile. Les symptômes sont faibles. Le patient ne ressent que des maux de tête ou des étourdissements..
  2. Moyen. L'évanouissement s'ajoute également aux premiers signes de blocus..
  3. Lourd. Tous les symptômes ci-dessus sont très prononcés. L'attaque peut durer de 10 à 15 minutes.

Selon les statistiques, environ 26 à 65% des patients présentent de telles attaques. Leur fréquence est purement individuelle pour chaque patient.

Types de blocus

Lors du classement des blocages, ils sont guidés par sa localisation:

  1. Sinoauriculaire. Ce type de maladie est causée par une contraction cardiaque altérée. La différence entre les contractions rythmiques est presque doublée. La fréquence des violations chez chaque patient est individuelle. Le médecin peut déterminer le développement de ce type de blocage en écoutant le patient: lorsque vous retenez votre souffle ou que vous faites de l'exercice, la fréquence cardiaque ralentit considérablement. Sur l'électrocardiogramme, la pause est doublée.
  2. Un procès Les signes de ce type de blocus sont visibles uniquement sur l'ECG. Dans ce cas, l'onde P sera beaucoup plus large que la norme et sa hauteur atteindra 0,11 seconde. De plus, la dent a une forme déformée. Quant à l'intervalle PQ, il est significativement allongé. Ce type de blocage est caractéristique lors du développement d'une sténose mitrale ou d'une hypertrophie du ventricule droit.
  3. Auriculo-ventriculaire. La violation de la contraction du cœur dans ce cas est causée par un changement dans la conduction d'une impulsion nerveuse entre les oreillettes et les ventricules cardiaques. Avec ce type de maladie, les crises peuvent avoir une durée et une fréquence différentes. À son tour, le bloc auriculo-ventriculaire est divisé en ces sous-espèces:
  4. incomplète - la plupart des impulsions nerveuses passent néanmoins des oreillettes aux ventricules, bien qu'avec un retard;
  5. complet - les signaux ne passent pas aux ventricules, ce qui est causé par une violation du rythme cardiaque.

Afin d'établir le type de blocus, il est nécessaire de subir un examen complet, qui comprend nécessairement un électrocardiogramme.

Les causes

Il existe de nombreuses raisons pour le développement d'un bloc cardiaque. Parmi les plus importants, on peut distinguer:

  • myocardite - inflammation du myocarde du cœur, qui est la conséquence d'une maladie virale ou d'une violation du système immunitaire du patient;
  • cardiomyopathie - un groupe de maladies provoquées par un changement dans la structure des oreillettes ou des ventricules. Souvent, la cardiomyopathie est également due à une cardiopathie ischémique;
  • cardiosclérose - est une conséquence du remplacement du tissu musculaire par des cicatrices;
  • forme aiguë d'infarctus du myocarde - chez environ 20% des patients, une crise cardiaque est à l'origine du développement d'un blocage;
  • malformation acquise ou congénitale;
  • hypertension artérielle.

Une détermination précise de la cause du développement du blocus aidera à prescrire le traitement le plus efficace et à maintenir la fréquence cardiaque du patient.

Diagnostique

Un spécialiste peut établir le degré initial de développement de la maladie lors de l'écoute du patient. Pour détecter des types de maladie plus avancés et complexes, un ECG est nécessaire.

Sur le cardiogramme, une violation de la hauteur, de l'épaisseur et de la durée de l'onde P. sera clairement visible. De plus, les signes ECG de blocage indiquent une augmentation presque double de l'intervalle PQ.

Dans certains cas, lors d'un examen ECG, un spécialiste ne peut pas établir un diagnostic précis. Pour cela, la méthode de surveillance quotidienne de l'électrocardiogramme ou du retrait de l'ECG avec une activité physique accrue est utilisée. Dans ce cas, vous pouvez observer plus en détail l'évolution de la fréquence et de la durée de la contraction cardiaque au cours de la journée ou avec une augmentation de la charge.

La radiographie du cœur est également d'une importance non négligeable. Grâce à cette méthode, les spécialistes sont en mesure de déterminer aussi précisément que possible la cause qui a provoqué le blocage du cœur.

Traitement

Les spécialistes commencent le traitement du blocus en éliminant la maladie sous-jacente qui l'a provoqué. Au stade initial, aucun traitement intensif n'est appliqué.

Si les causes fonctionnelles du blocus sont trouvées, qui sont caractéristiques principalement des athlètes ou des personnes engagées dans un travail physique intense, les spécialistes effectuent une cure de médicaments qui améliorent le métabolisme dans le myocarde. Ces médicaments comprennent la riboxine, le mexidol, l'actovegin ou l'ubiquinone..

Avec le développement d'un blocage complet, la préférence est donnée à des médicaments tels que l'isoprénaline ou l'orciprénaline. Après la fin du traitement, un deuxième examen du patient est effectué. Si la dynamique positive n'est pas atteinte, une décision est prise sur l'implantation d'un stimulateur cardiaque.

Afin d'éliminer ou d'atténuer l'état du patient pendant les crises, vous pouvez donner à une personne quelques comprimés d'Izadrin sous la langue. Avec une manifestation plus complexe des symptômes lors d'une attaque, vous pouvez entrer de l'atropine ou de l'adrénaline.

En cas d'arrêt cardiaque soudain, il est nécessaire que le patient subisse un massage cardiaque artificiel et une respiration artificielle. Après cela, appelez immédiatement un spécialiste.

Les personnes diagnostiquées avec un bloc cardiaque devraient définitivement changer leur mode de vie. Le régime devrait comprendre moins de graisses animales et plus de glucides, de protéines et de graisses végétales.

Les deuxième et troisième étapes du développement de la maladie nécessitent de minimiser l'activité physique.

Il faut marcher davantage au grand air à pied, pour ne pas être nerveux. Une condition préalable est également un arrêt complet du tabagisme et de la consommation d'alcool..

Il ne faut pas oublier que le contact en temps opportun avec des spécialistes et le respect de leurs recommandations aideront à éviter le développement de stades complexes de bloc cardiaque. être en bonne santé!

Images ECG pour les perturbations de conduction

Les images sont agrandies avec le bouton gauche de la souris ou appuyez sur l'écran du téléphone

Bloc sino-auriculaire

À strictement parler, il est impossible de prouver avec précision le fait d'un blocage sino-auriculaire (manque d'impulsion du nœud sinusal aux oreillettes) en raison de l'absence d'événements ECG. Un signe indirect est une augmentation de RR deux fois plus précise que la précédente et l'absence d'une onde P lors d'une pause. Le blocage sino-auriculaire diffère de l'enregistrement Holter de l'arythmie sinusale prononcée dans le rythme (après le blocus, la RR devient la même et, avec l'arythmie sinusale, diminue progressivement.

↓ Vraisemblablement un épisode de blocage sino-auriculaire (regardez les nombres de fréquence cardiaque en haut de l'image).

↓ Un autre épisode présumé de blocage sino-auriculaire (regardez les nombres de durée RR dans la partie supérieure), après quoi un blocage auriculo-ventriculaire de degré 1 s'est produit (allongement de l'intervalle PR).

Bloc auriculo-ventriculaire

Les signes de bloc auriculo-ventriculaire de 1 degré sont l'allongement de l'intervalle PQ de plus de 180 ms (pour les patients adultes). Bloc auriculo-ventriculaire 2 degrés - c'est la perte d'une partie des complexes ventriculaires. Si la perte est précédée d'un allongement progressif de l'intervalle PQ, cela s'appelle le périodique Samoilov-Wenckebach. Le degré suivant de perturbation de la conduction AV est le bloc AV de degré 3 (dissociation AV), dans lequel les oreillettes se contractent à un rythme et les ventricules à un autre.

↓ Bloc auriculo-ventriculaire 1 degré. Les ondes auriculaires P commencent immédiatement après les ondes T, la durée de l'intervalle PQ est impressionnante.

↓ Un épisode de blocage AV du 2e degré sans le périodique Samoilov-Wenckebach (intervalles PQ identiques avant le QRS). Onde P "solitaire" sans complexe QRS ultérieur. Glissement de la contraction du nœud AV après le blocus (il n'y a pas d'onde auriculaire P devant lui). Et pourtant - le syndrome de repolarisation précoce.

↓ Un épisode de blocage AV du 2e degré avec le périodique Samoilov - Wenckebach - un allongement progressif de l'intervalle PQ avant la chute du QRS et un retour à un PQ normal après la chute.

↓ Image du blocage AV de degré 3 (dissociation AV): les ondes P auriculaires voyagent à la même fréquence et les complexes ventriculaires du nœud AV sont complètement différents. Faites attention au troisième complexe QRS. L'onde auriculaire P se situe entre le complexe et l'onde T. L'intervalle PQ maximal dans cet enregistrement est de 1,15 s..

Blocus des jambes et des branches du faisceau de Ses

Le premier signe de blocage complet de la jambe est l'expansion du complexe QRS pendant plus de 120 ms en présence d'une onde auriculaire normale P. Le degré de blocage est déterminé par le degré d'expansion (avec plein - plus large) et le degré de déformation du complexe QRS. La localisation du blocus est déterminée par les dérivations thoraciques.

Au tout début de l'entraînement, afin de vous rappeler laquelle des jambes du faisceau de His est bloquée, utilisez un schéma d'analyse simple de la première sonde thoracique - V1. Imaginez que vous enregistrez à l'envers, c'est-à-dire de la vague T au complexe QRS.

Si en même temps vous tournez à gauche, la jambe gauche est bloquée, et si à droite - la droite.

Un signe simple et évident de blocage de la jambe droite est "les oreilles de lièvre" (R1-R2) en V1-V3, avec un blocage de la gauche, des "oreilles" moins prononcées sont probables en V5-V6.

Avec un blocage complet de la jambe droite en V1-V2, la deuxième dent R2 du complexe QRS divisé est généralement plus élevée que la première, et si elle est incomplète, la deuxième dent est inférieure à la première et la largeur QRS est de 120 ms ou moins.

↓ Le début de l'épisode de blocus complet de la jambe gauche du faisceau de His - BLNPG (sur le côté gauche sont des complexes normaux, sur la droite sont "blocus", et le blocus de la jambe s'est produit sans aucun facteur provoquant évident.

↓ Le même patient, l'arrêt du blocage complet de la jambe gauche du faisceau de His (BLNPG) après extrasystole ventriculaire.

↓ Et vous pouvez voir ici l'arrêt spontané de l'épisode de blocage complet du bloc de branche gauche (BLNPG). Et dans les complexes «normaux», l'onde U dans V5 est visible sur le côté droit de l'image.

↓ Blocage complet du bloc de branche droit (BPNH) chez un patient âgé d'environ 90 ans en association avec une fibrillation auriculaire et un T négatif hormonal dans toutes les dérivations. Le T négatif dans toutes les dérivations thoraciques chez les patients plus jeunes doit être très prudent, cependant, chez les patients âgés, ce schéma ECG est une caractéristique de la ménopause et peut persister pendant des années.

↓ Blocus incomplet du bloc de branche droit (BPNPG) - une "oreille fendue" en bas à droite, un petit complexe QRS dans les dérivations thoraciques droites (V5-V6).

↓ Blocus de la jambe droite du faisceau de His (BPNPG) lors de l'insertion extrasystoles supraventriculaire (respectivement aberrante).

↓ Une image intéressante - dans le contexte du blocage constant du bloc de branche gauche (BLNPG), une extrasystole supraventriculaire aberrante apparaît avec la morphologie du blocage de la jambe droite (BPNPG).

Un signe d'un blocus à deux faisceaux (la jambe droite du faisceau His plus la branche antéropostérieure de la jambe gauche) sera une combinaison d'une forte déviation de l'axe vers la gauche (le complexe QRS en AVF est vers le bas) et des «oreilles de lapin» en V1-V3 sur un ECG.

Syndromes de surexcitation ventriculaire (WPW, CLC):

↓ Le phénomène WPW dans la description classique est une combinaison d'un intervalle PQ réduit, d'une onde delta devant le complexe QRS, qui le dilate, et du blocage du bloc de branche droit (maintenant le blocage n'est pas considéré comme une composante obligatoire de l'image WPW).

↓ Le syndrome WPW est récupéré du phénomène par la présence d'attaques de tachycardie. Voici le début de l'épisode de la tachycardie orthodromique (avec des complexes étroits, c'est-à-dire avec la direction normale de la conduction ventriculaire) avec une fréquence cardiaque d'environ 220 battements / min.

↓ Fin d'un épisode de tachycardie orthodromique dans le syndrome WPW.

Le phénomène ECG CLC est caractérisé par un raccourcissement significatif de l'intervalle PQ (moins de 120 ms) sans expansion et déformation du complexe QRS.

↓ Phénomène CLC - la fin de l'onde auriculaire P fusionne presque avec le début du complexe QRS, alors qu'il n'y a pas de déformation du complexe QRS sous la forme d'une onde delta et que son expansion est absente.

LEÇON 4 (Blocus)

Contenu de la section

Recherche de conductivité ou de blocage.

Comme vous le savez, une impulsion se propageant à travers le myocarde, du nœud sino-auriculaire (SA) aux fibres de Purkinje (branches terminales du système de conduction situé dans les ventricules) traverse un certain nombre de structures. La vitesse de chacune de ces structures est clairement régulée. Si, sur certains segments, la vitesse de l'impulsion ralentit ou s'arrête complètement, cela s'appelle un blocus. Les blocages sont indiqués en fonction de la zone où l'impulsion est «bloquée»: par exemple: bloc AV, blocage du bloc de branche.

La conductivité dans différentes parties du cœur est déterminée par la longueur des intervalles ou la largeur des dents.

Plus loin, nous discuterons de toutes sortes de blocages, et maintenant il est important d'apprendre à mesurer correctement ces intervalles eux-mêmes, regardons le schéma. En général, tout est clair et il ne semble pas y avoir de questions, mais ce n'est qu'avant de commencer à mesurer tout cela vous-même.

Les plus attentifs ont peut-être attiré l'attention sur le fait que la ligne ECG elle-même a parfois une certaine épaisseur (appelons-la une "courbe en gras") et dans ce cas, l'isoligne peut être dessinée à la fois le long de ses parties supérieure et inférieure, ce qui peut fausser quelque peu les résultats des mesures. La question se pose également de savoir où placer des marqueurs pour la mesure, à l'intérieur ou à l'extérieur, alors souvenez-vous des règles de base:

Si la courbe ECG est suffisamment «grasse», le contour est toujours tracé le long de sa limite supérieure.

Les mesures sont effectuées aux points d'intersection de l'isoligne et de la ligne de l'ECG lui-même, dans le cas d'une "courbe en gras" à ses points externes.

Ne confondez pas le concept de segment et d'intervalle: un segment est la distance entre la fin d'une dent et le début de la suivante, et l'intervalle est mesuré du début d'une dent au début de la suivante.

Lors de la mesure de l'intervalle PQ (conductivité AV), il est important de se rappeler que l'onde Q peut ne pas être présente dans un certain nombre de sondes, auquel cas l'intervalle PR doit être mesuré. Mais ce n'est qu'en l'absence de Q!

Et donc, nous nous rapprochons de la théorie de la pratique!

Des marqueurs nécessaires à la mesure de la conductivité ont déjà été installés sur cette section de l'ECG..

1-2 - durée (largeur) de l'onde P - conduction intra-auriculaire (a rarement une signification clinique).

2-3 - segment PQ (R) - retard dans le nœud AV. (a rarement une signification clinique).

1-3 - intervalle PQ (R) - Vitesse de conduction AV (A une signification clinique importante, il est toujours nécessaire de déterminer).

3-4 - Largeur QRS - conduction intraventriculaire (A une signification clinique importante, il est toujours nécessaire de déterminer)

Ces mesures doivent être effectuées à chaque fois lors du décodage de l'ECG, si la durée des intervalles et des dents est normale, la grande majorité des blocages peut être immédiatement exclue. Nous discuterons des nuances plus tard lorsque nous analyserons les blocus séparément.

Maintenant que les marqueurs sont aux bons endroits, il ne reste plus qu'à calculer les intervalles en secondes (s) ou millisecondes (ms) par le nombre de petites cellules:

À condition que la vitesse de la bande soit de 50 mm / s, les données seront les suivantes.

(1-2) Durée P = 5 cellules. ceux. 5 * 0,02 s = 0,1 s. (100 ms)

(1-3) conductivité AB P-Q (R) = 7 cellules. ceux. 7 * 0,02 s - 0,14 s. (140 ms)

(3-4) Conduction intraventriculaire (QRS) = 4 cellules. soit 4 * 0,02 = 0,08 s. (80 ms)

Comme vous l'avez deviné, une petite cellule correspond à 0,02 s., Avec une vitesse de bande de 50 mm par seconde

Déduit mathématiquement: en une seconde, la bande avance de 50 mm, à partir de là, vous pouvez calculer le temps nécessaire pour avancer de 1 mm - 1/50 = 0,02. À une vitesse de bande de 25 mm / s, 1 boîte correspond à 0,04 s. N'oubliez pas ces deux chiffres..

Il convient également de rappeler deux règles de base:

• Durée du QRS = 0,06 - 0,1 s.

Essayons maintenant de mesurer les principaux intervalles PQ et QRS (nous reporterons le reste pour l'instant) en utilisant des exemples.

Il faut dire qu'avec une option ECG papier, la mesure des intervalles est beaucoup plus simple en utilisant une règle cardiologique ou conventionnelle. Ici, vous devez inventer et le faire à l'œil nu.

Exemple d'ECG

Dans la vie, les ECG sont significativement différents de ces images idéales de livres, j'ai donc spécifiquement choisi un ECG où l'isoline a une légère dérive, mais en général, cet ECG est de qualité plus que acceptable.

Essayons de choisir le fil le plus approprié pour la mesure, où toutes les dents sont mieux visibles.

Il est plus pratique d'utiliser des dérivations II ou aVF sur cet enregistrement, bien que d'autres conviennent parfaitement. Mesurez les intervalles PQ et la largeur QRS, puis testez-vous, la réponse sera plus faible.

Veuillez noter qu'il n'est pas toujours possible de déterminer les intervalles avec précision, une erreur est tolérée, mais en général, vos données ne doivent pas être trop différentes des miennes:

PQ = 0,17-0,18c.

QRS = 0,09-0,1c

Nous ne perdrons pas de temps à apprendre à utiliser la règle, il y aura toujours la possibilité de pratiquer.

Nous commençons maintenant une analyse plus détaillée des blocages..

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur "Ctrl + Entrée"

Comment déterminer visuellement le blocage des jambes gauche et droite du faisceau de His sur une bande ECG

Le blocage des composants inclus dans la structure du faisceau de His appartient à la classe des arythmies intraventriculaires.

Cela signifie une violation du passage normal d'une impulsion électrique à travers les fibres responsables des contractions ventriculaires, et peut être complète ou incomplète (affectant des branches individuelles dans l'épaisseur du muscle cardiaque).

Ce type de perturbation du rythme cardiaque peut être permanent ou intermittent..

Que regarder un cardiogramme

Une description complète de cette pathologie peut être présentée sur un électrocardiogramme (ECG). Sur la bande ECG obtenue, les résultats sont enregistrés sur plusieurs graphiques correspondant à trois dérivations standard des membres (I, II, III), trois dérivations renforcées des membres (aVL, aVR, aVF) et six dérivations thoraciques (de V1 à V6).

Performance normale

Un électrocardiogramme, indiquant l'absence de changements pathologiques dans le travail du cœur, comprend nécessairement la présence d'ondes P, de T, de complexes QRS ventriculaires et de tous les intervalles et segments sous la forme d'un passage en douceur les uns dans les autres et formé par une ligne indissoluble de déviations de la ligne isoélectrique.

De plus, les éléments énumérés doivent répondre à certains paramètres que le médecin calcule indépendamment en secondes et millimètres avec une règle spéciale, et évalue également visuellement. Les paramètres d'un ECG normal comprennent:

  1. Le rythme correct (dans l'une des dérivations, tout intervalle RR est égal ou ne diffère pas de plus de 10% de la moyenne arithmétique de tous les intervalles RR voisins).
  2. La fréquence cardiaque est de l'ordre de 60 à 90 battements par minute.
  3. Le nœud sino-auriculaire agit comme le principal moteur du rythme cardiaque (dans les dérivations II et III, il y a des ondes P positives au-dessus de l'isoline situées devant tous les complexes QRS).
  4. Il n'y a pas de ralentissement ou d'accélération de la conductivité des fibres musculaires (largeur d'onde P inférieure à 0,10 seconde, intervalle PQ - de 0,120 à 0,20 seconde, complexe QRS - de 0,080 à 0,120 seconde).
  5. L'axe électrique du cœur varie de +30 à +60 degrés.
  6. Paramètres normaux de l'onde auriculaire P (durée jusqu'à 0,10 seconde; hauteur jusqu'à 2,5 mm; nécessairement positif en dérivation I, II, aVF, V2-V6; toujours négatif - sous l'isoligne - en dérivation aVR; en forme de dôme, sans dentelure et deux clous de girofle).
  7. Paramètres normaux du complexe QRS (durée totale 0,080-0,120 secondes; durée de l'onde Q inférieure ou égale à 0,030 seconde, et l'amplitude est un quart de la hauteur de l'onde R).
  8. Paramètres de segment RS-T normaux (le segment doit être situé sur une isoline neutre, sans denture).
  9. Paramètres d'ondes T normaux (doivent toujours être positifs en dérivation I, II, aVF, V2-V6, non dentelés, sans bifurcation; toujours négatifs en dérivation aVR).
  10. L'intervalle QT est sur l'isoline, direct.

Pathologie du côté droit

Cette variante de la défaite de conduire une impulsion le long du faisceau His est beaucoup plus courante. Les signes d'un ECG caractérisant un blocage complet du bloc de branche droit comprennent:

  • Augmentation de la durée du complexe QRS de plus de 0,120 seconde.
  • Présence d'une onde S continue déformée dans les dérivations V4-V6.
  • La présence de QRS triphasé (similaire à la lettre "M") dans les dérivations V1-V3.

En parlant des signes de blocage incomplet du bloc de branche droit, il convient de noter l'absence d'un complexe QRS pathologiquement long sur l'ECG (sa longueur est soit normale soit dans la plage normale supérieure dans la plage de 0,090 à 0,110 seconde), mais il existe un état triphasé lors de la visualisation de la forme des complexes ventriculaires.

Quel devrait être le régime après une crise cardiaque et en général avec une maladie cardiaque? Une description des règles de construction d'un régime peut être trouvée dans notre article..

Infarctus du myocarde transmural: qu'est-ce que c'est, en quoi est-il différent des autres formes de la maladie et est-il facile à traiter? Découvrez ici.

Quelles devraient être les interventions infirmières pour l'infarctus du myocarde? Que doivent faire les infirmières et que n'ont-elles pas le droit de faire? Tout est décrit dans cet article..

Côté gauche

La jambe gauche dans sa structure a des branches antérieures et postérieures, se nourrissant de sang provenant de divers vaisseaux artériels. En règle générale, le passage altéré du pouls dans cette section ne s'accompagne pas d'une forte expansion des complexes QRS, comme dans le cas d'une lésion de la jambe droite, mais il donne une image vivante de la déviation de l'axe cardiaque électrique dans le plan frontal.

Les signes visuels d'un blocage complet (affectant les deux branches) de la jambe gauche sur l'ECG comprennent:

  • Il peut y avoir une extension du complexe ventriculaire sur 0,120 seconde.
  • Présence d'ondes S continues et profondes dans les dérivations V4-V6.
  • La présence d'ondes R prolongées et déformées dans le plomb I, aVL et V5-V6.
  • Absence de Q sur les graphiques I, V5-V6.

Le blocus de la branche antérieure de la jambe gauche de His est le suivant:

  • Une déviation prononcée de l'axe du cœur vers le côté gauche (de -30 à -90 degrés).
  • Durée normale du complexe ventriculaire.
  • Petites ondes R combinées à des ondes S profondes en II, III et aVF.
  • Petites ondes Q dans I et aVL.

Le blocus de la branche postérieure de la jambe gauche de His est:

  • Une déviation prononcée de l'axe du cœur vers le côté droit (de +120 à +180 degrés).
  • Durée normale du complexe ventriculaire.
  • Petites ondes Q combinées à des ondes R de haute amplitude en II, III et aVF.
  • Petites ondes R dans I et aVL.

Pour plus d'informations sur la détermination du blocage des jambes droite ou gauche du bundle His sur les résultats ECG, voir la vidéo:

Établir le diagnostic

En cardiologie moderne, le blocage des jambes de His n'est pas une unité nosologique indépendante, mais caractérise le symptôme électrocardiographique de la maladie fait dans la CIM (Classification Internationale des Maladies).

Si les signes ci-dessus sont trouvés sur l'ECG qui conviennent pour décrire le blocage des jambes, le médecin doit identifier la cause profonde de cette perturbation du rythme et poser un diagnostic conformément aux recommandations de l'État, et considère que le blocus lui-même est une manifestation de la maladie.

Dans quelle mesure l'infarctus aigu du myocarde de la paroi postérieure du ventricule gauche est-il dangereux et comment peut-il être détecté en temps opportun? En savoir plus dès maintenant.!

Savez-vous si l'invalidité provoque un infarctus du myocarde? Est-il possible de retourner au travail et quand exactement? Nous dirons!

Vous pouvez découvrir à quoi ressemble une crise cardiaque sur un ECG dans notre prochaine publication.

Recherches supplémentaires

Comme on le sait, non seulement la méthode ECG, malgré de nombreux avantages, aide à identifier et à clarifier le diagnostic d'un patient cardiologique. Le médecin peut inclure les types d'études suivants dans le plan d'examen du patient:

  • Installation d'un holter pour la surveillance quotidienne du rythme cardiaque pour détecter la fréquence des arythmies, leur gravité.
  • L'échocardiographie (échocardiographie), qui est une technique pour détecter les changements organiques dans les tissus du cœur, la taille de ses cavités, la fonction de la contractilité, la force de l'éjection du sang.
  • CPECG (électrocardiographie transœsophagienne) en cas d'échec de l'examen ECG habituel.
  • MSCT - méthode de tomodensitométrie multispirale.
  • IRM cardiaque.

Traitement

La thérapie de ce type de perturbation du rythme cardiaque commence par un changement dans le mode de vie du patient. Vous devez vous exposer à des effets moins stressants, pratiquer une activité physique limitée, vous détendre davantage au grand air, renoncer à toutes les intoxications habituelles, adhérer aux principes d'une bonne nutrition.

Le traitement médicamenteux du blocage du faisceau du faisceau de His dépend complètement de la maladie cardiaque organique, qui était la raison du développement d'une perturbation du rythme. Les médicaments suivants peuvent être utilisés:

  1. Médicaments antihypertenseurs à des fins de thérapie systématique et de contrôle de l'hypertension artérielle (inhibiteurs de l'ECA - lisinopril, ramipril, énalapril; bloqueurs cardiosélectifs des récepteurs adrénergiques - bisoprolol, aténolol, propranolol; antagonistes des récepteurs de l'angiotensinogène - valsartan, calcium loso-lantarte, anolagonan, ansagon.
  2. Agents antiplaquettaires pour prévenir le développement de caillots sanguins (Plavix, clopidex, plug-in, thrombo ACC).
  3. Thérapie anti-angineuse visant les cardiopathies ischémiques (nitroglycérine, monocinque, isoket).
  4. Statines (simvastatine, atorvastatine, rosuvastatine) avec effet hypolipidémique et athérosclérotique anti-plaque.
  5. Diurétiques (Lasix, plongeur).

Pour les maladies pulmonaires qui ont causé le «cœur pulmonaire» et le blocage des jambes, nous pouvons utiliser atrovent, berodual, beclacone, spiriva, berotek, foradil.

En plus du traitement médicamenteux, l'installation chirurgicale d'un stimulateur cardiaque est également utilisée, mais elle est réalisée en l'absence d'effet positif des préparations pharmacologiques.

Le blocage des jambes du faisceau de His, étant un signe ECG grave de pathologie cardiaque, nécessite une observation attentive du patient par le médecin traitant et une attitude non moins attentive de la part du patient.

Les troubles du rythme cardiaque sont souvent la cause du décès, ce qui justifie précisément la nécessité de consulter immédiatement un médecin si une sensation d'interruption du rythme cardiaque ou un cœur qui coule est détectée.

Blocus ECG

Degré de blocage CA I: impossible à distinguer sur un ECG de surface.

Degré CA bloc II:
• Type I: raccourcissement progressif de l'intervalle PR conduisant au prolapsus de l'onde P et du complexe QRS
• Type II: prolapsus répété des ondes P et des complexes QRS

Blocage CA du degré III: perte séquentielle de plusieurs ondes P et complexes QRS à la fois

Le blocage sino-auriculaire est un trouble du rythme cardiaque relativement rare. Il se caractérise par une violation de la conduite entre le nœud sinusal et l'oreillette. Comme dans le cas du blocage AV, on distingue 3 types de blocage CA.

I. Blocus CA I degré

Le temps d'excitation du nœud sinusal aux oreillettes est allongé. Cependant, cette extension sur l'ECG de surface n'est pas visible, et le blocage lui-même n'a aucune signification clinique.

II. Diplôme CA block II

Blocage CA du II degré, type I (périodique CA de Wenckebach). Il est rarement observé. De même, le bloc AV de degré II (périodique Wenckebach), à mesure que le temps de conduction sino-auriculaire augmente progressivement, le complexe cardiaque (onde P et complexe QRS) précipite. La pause qui se produit est plus courte que le double intervalle PP.

CA bloc II degré, type II. Apparaissant parfois un prolapsus de la conduction sino-auriculaire. Sur l'ECG, cela se manifeste par la perte de l'onde P et du complexe QRS correspondant.

Le blocage sino-auriculaire de degré II (type II) est parfois associé à d'autres troubles du rythme, notamment à l'arythmie sinusale, ce qui complique l'interprétation de l'ECG. Avec une réduction significative des contractions ventriculaires, il est nécessaire de discuter de l'implantation d'un stimulateur cardiaque.

CA bloc II degré, type II.
Les 2 premiers complexes correspondent au rythme sinusal, puis il y a une perte soudaine de l'ensemble du complexe auriculo-ventriculaire, après quoi le cœur se contracte à nouveau dans le rythme sinusal.
Après le 5e complexe cardiaque, un prolapsus de l'ensemble du complexe auriculo-ventriculaire est à nouveau noté. Vitesse de bande 25 mm / s.

III. Blocage CA du degré III (blocage CA complet)

Le blocage sino-auriculaire du degré III est également appelé blocage complet de l'AC. Lors de l'analyse de l'ECG, il y a un prolapsus de l'onde P et du complexe QRS pendant un certain temps; pendant cette période, la circulation s'arrête. L'apparition intermittente de pauses après la perte du complexe sinusal, c'est-à-dire asystole ventriculaire courte. Cela est dû aux plaintes des patients souffrant de vertiges. Dans ces cas, l'implantation d'un stimulateur cardiaque est également indiquée..

Il est souvent impossible de distinguer l'arrêt du nœud sinusal d'un blocage CA complet.

Les causes du blocage de l'AC sont souvent les maladies coronariennes, les malformations cardiaques, la myocardite et le syndrome de faiblesse du nœud sinusal (dysfonctionnement du nœud sinusal, se manifestant par une bradycardie sinusale prononcée et un bloc CA)..

Bloc CA complet (arrêt du nœud sinusal).
Un patient de 71 ans avec des plaintes de convulsions convulsives associées à une épilepsie diagnostiquée il y a 2 ans.
Pendant l'enregistrement ECG, une crise convulsive s'est produite, la pause asystolique était de 7,5 s. Blocus SA complet.
Le taux de contraction ventriculaire est de 37 à 39 par minute.
En raison de la faible fréquence des contractions ventriculaires, un rythme de glissement de la partie supérieure de la connexion AV (voir abduction des extrémités) et partiellement de la partie médiane de la connexion AV (non illustré) apparaît.
Blocage complet de PNPG. Dans ce cas, nous pouvons supposer un blocage CA complet avec un rythme glissant.

Comment déterminer avec précision le blocage du bloc de branche gauche sur un ECG

Le blocage de la jambe gauche du faisceau de His devrait le plus souvent être considéré comme un signe de maladie cardiaque acquise et non congénitale. Selon les statistiques, le plus souvent, cette condition est observée chez les hommes. Pour son diagnostic, l'ECG est largement utilisé. Cette méthode de recherche vous permet d'enregistrer graphiquement les violations existantes dans le travail du cœur..

Pourquoi le blocus de la jambe gauche apparaît

Les principales raisons pour lesquelles un blocage de la jambe gauche est détecté sur un cardiogramme de deux jambes en faisceau sont les suivantes:

  • hypertension artérielle, surtout pendant longtemps. Elle est due à une augmentation croissante de l'épaisseur de la paroi du ventricule gauche du cœur. Dans ce cas, une conduction impulsionnelle altérée est associée à une masse myocardique insuffisamment augmentée. Par conséquent, l'impulsion se déplace plus rapidement le long du ventricule droit inchangé. Il s'avère qu'un tel blocus de la jambe gauche est relatif;
  • spasme coronaire et athérosclérose coronaire, entraînant une perturbation de la nutrition du cœur et une altération de l'apport d'oxygène à ses cellules. C'est l'essence de la maladie coronarienne en cardiologie, qui se manifeste par l'angine de poitrine ou l'infarctus du myocarde;
  • la myocardite est une lésion inflammatoire du cœur due à diverses raisons. Dans ce cas, des deux jambes avec le même degré de probabilité, n'importe qui peut souffrir;
  • lésions rhumatismales de la valve aortique - rétrécissement ou insuffisance. Dans les deux cas, une hypertrophie myocardique se développe, entraînant un blocage relatif;
  • cardiomyopathie (sa forme hypertrophique).

En plus de ces raisons, l'hyperkaliémie peut prédisposer au blocage de l'une des jambes. Un autre facteur prédisposant comprend l'intoxication cardiaque aux glycosides. Si le patient prend ces médicaments régulièrement, il doit systématiquement effectuer un ECG. Le médecin vous aidera à déterminer le moment optimal où cela doit être fait..

Types de blocus

Le blocus de la jambe gauche du paquet de His, selon le degré de blocage, est complet et incomplet. Dans le premier cas, des deux pattes des faisceaux His, seule la droite fonctionne, dans le second, elle est aussi partiellement gauche. Sur cette base, la durée du complexe ventriculaire sera plus longue avec un blocage complet. Il s'agit d'un signe différentiel important qui est clairement visible sur l'ECG..

La division de la jambe gauche du faisceau de His en deux branches détermine la variété des options électrocardiographiques pour ce blocus. Il existe des critères diagnostiques pour le blocage de la branche antérieure et de la branche postérieure, respectivement.

Il peut également exister différentes variantes de troubles combinés. Par conséquent, il existe des options à deux faisceaux et à trois faisceaux. Avec deux faisceaux, la branche droite et l'une des branches du faisceau gauche de His sont affectées. Avec un ventricule à trois faisceaux et un oreillette, chacun se contracte à son rythme (les jambes droite et gauche sont affectées). Ceci est le bloc auriculo-ventriculaire.

Caractéristiques de la propagation d'une onde d'excitation pendant le blocus

Le blocage de la jambe gauche du faisceau de His modifie le chemin de propagation de l'impulsion le long du myocarde. Cela se reflète dans le cardiogramme.

Au tout début, l'impulsion se propage le long du septum du cœur situé entre les ventricules. Puis il se dirige vers le mur de droite, la gauche à ce moment n'est pas encore réduite, puisque la jambe correspondante du paquet de His est bloquée. En conséquence, l'onde d'excitation du ventricule gauche du cœur n'atteint qu'après un certain temps, lorsque l'impulsion atteint les fibres de Purkinje (connexions de connexion supplémentaires). La vague les parcourt de droite à gauche.

Signes cliniques

Les symptômes de blocage des jambes du faisceau (quel que soit celui qui est affecté) n'ont pas de manifestations spécifiques. Dans la plupart des cas, ils sont déterminés par les maladies qui ont formé la base de ce syndrome ECG. Par conséquent, le patient peut présenter les manifestations suivantes:

  • hypertension artérielle;
  • vertiges;
  • évanouissement et perte de conscience;
  • faiblesse grave;
  • un net ralentissement de l'activité cardiaque (moins de 59 battements / min) et autres.

Si des symptômes cliniques apparaissent pouvant indiquer une pathologie cardiaque, un ECG est indiqué. Avec son aide, vous pouvez évaluer la nature du rythme cardiaque et, si nécessaire, attribuer d'autres tests de diagnostic (voir ci-dessous).

Diagnostic ECG

Le blocage complet de la jambe gauche du faisceau de His est détecté à l'aide d'un ECG selon les signes suivants:

  • l'expansion du complexe ventriculaire, composé des dents Q, R et S, à mesure que la durée de la contraction du ventricule gauche du cœur augmente;
  • division de l'onde R, qui est causée par une contraction multivariée des ventricules droit et gauche du cœur;
  • la dent devient négative, reflétant le moment de relaxation des ventricules.

Tous les signes ECG énumérés ci-dessus sont les plus prononcés sur les dérivations thoraciques gauches. À son tour, dans le thorax droit et dans le standard, aucun changement pathologique ne peut pas toujours être détecté..

En cas de blocages incomplets, l'expansion du complexe ventriculaire est rarement détectée. Un signe important est la déviation de l'axe cardiaque électrique. Si nous parlons de violations dans la branche avant, alors l'axe dévie vers la gauche, et si les violations dans la branche arrière, alors vers la droite. La dent de contraction ventriculaire initiale (onde Q) peut être absente, par conséquent, le complexe ventriculaire se compose uniquement de R et S dans les dérivations thoraciques.

Recherches supplémentaires

Un ECG révèle le fait du blocus d'une des jambes du paquet de His. Cependant, cette étude ne peut rien dire sur les raisons qui ont conduit à cette condition. Par conséquent, pour les établir, d'autres méthodes de diagnostic sont également nécessaires..

Le plus souvent, les patients se voient prescrire une scintigraphie. Il vous permet d'identifier les spasmes coronaires organiques et fonctionnels..

Grâce à cette étude, le médecin a la possibilité de déterminer à temps les indications d'un traitement chirurgical dont le but est de rétablir un apport sanguin adéquat à la "pompe humaine". Il s'agit d'une véritable réserve pour réduire le risque de décès par infarctus du myocarde.

Compte tenu du fait que l'hyperkaliémie prédispose également au blocage de l'une des jambes, il est recommandé de prendre un ionogramme une fois tous les 3-6 mois avec des écarts dans l'ECG. Si le niveau de potassium tend vers la limite supérieure de la norme ou la dépasse, la nomination de médicaments à effet antagoniste est nécessaire. Cette forme de blocage des jambes du faisceau de His est le reflet de perturbations électrolytiques.

Pratiquement tous les patients qui reçoivent un diagnostic d'électrocardiogramme présentant des troubles de la conductivité de l'impulsion électrique le long de la jambe gauche du faisceau de His sont montrés pour effectuer un examen échographique du cœur par dopplerométrie. Cette étude mesure le débit cardiaque. Une diminution importante de celui-ci est un facteur défavorable pour les prévisions.

Qu'est-ce que le bloc cardiaque: types et degrés, causes et symptômes, méthodes de traitement et prévisions de vie

Le verrouillage cardiaque B est une violation de la conductivité d'une impulsion électrique du nœud sinusal le long des jambes du His jusqu'aux tissus cardiaques.

La violation de la conduction cardiaque est une variante cliniquement dangereuse des écarts dans le fonctionnement de l'organe musculaire. Selon le site de développement du processus pathologique, certains symptômes apparaissent.

Habituellement, le tableau clinique est rare jusqu'à un certain point, à mesure que les troubles anatomiques augmentent, un changement dans le complexe de symptômes se produit, sa complication.

Indépendamment des signes objectifs, le degré de menace est toujours aggravé, car le blocus augmente progressivement. Le signal empire, la contractilité myocardique chute de façon catastrophique.

Un arrêt naturel du développement du processus est l'arrêt cardiaque, à des stades précoces des déviations organiques sont possibles, difficiles à corriger.

La situation est compliquée par des problèmes de diagnostic. Ainsi, dans les premiers stades, il est possible de détecter des écarts dans la conduction des nœuds du cœur et des faisceaux de His en utilisant des techniques invasives, y compris l'option d'électrocardiographie, d'EFI et autres.

Les perspectives de guérison complète dépendent du moment de l'initiation du traitement, du degré de troubles organiques et de la localisation du site.

Mécanisme de développement

Pour comprendre ce qui constitue un blocus, vous devez vous tourner vers des informations anatomiques.

Le cœur est un organe autonome. Ses cellules, les cardiomyocytes, sont capables de contraction et d'excitation spontanées..

L'apparition d'une impulsion électrique se produit dans une structure spéciale - le nœud sinusal. Il est responsable de la génération du signal.

Plus loin le long des fibres nerveuses, également appelées faisceaux His, l'impulsion électrique se déplace plus loin, provoquant l'excitation de toutes les autres fibres musculaires. Il s'agit d'un processus cyclique qui se poursuit continuellement avec de petites interruptions..

En termes simples, le bloc cardiaque est une violation du mouvement d'un signal électrique du nœud sinusal vers les structures cardiaques. D'où le changement de l'intensité de la contraction, peut-être son absence totale. C'est déjà une complication fatale..

À mesure que la maladie progresse, des troubles organiques se produisent, notamment la prolifération du cœur en tant que mécanisme compensatoire. La cardiodystrophie est également possible. Récupération sous la supervision d'un cardiologue.

Types de blocus

Le classement s'effectue selon plusieurs critères.

Basés sur la localisation du processus pathologique, ils appellent:

  • Variété proximale (dans le nœud auriculo-ventriculaire).
  • Type distal. Sous la structure anatomique spécifiée.

Selon les symptômes:

  • Muet.
  • Avec un tableau clinique prononcé.

Par la nature du cours:

  • Tranchant.
  • Paroxystique ou paroxystique.
  • Chronique.

L'une des classifications clés est basée sur des critères tels que l'emplacement exact du processus..

Blocus AB. Le nœud auriculo-ventriculaire est exposé. Description complète dans cet article..

Violation de la conduction du tronc. Dans la partie initiale de la structure.

Enfin, il est possible d'impliquer des jambes ou des faisceaux individuels dans le processus. En savoir plus sur le blocus de la jambe droite ici, gauche - ici.

Plus les écarts sont localisés, plus le cours est mauvais et, par conséquent, les prévisions.

Degrés de blocus

Il y a 4 étapes principales du processus pathologique. Dans certaines classifications, ils parlent de 3 degrés, le second est divisé en plus de détails en Mobts 1 et Mobts 2.

  • 1 degré. C'est l'étape initiale et facile. Elle se caractérise par des écarts minimes dans le travail des structures cardiaques. Le volume de libération sanguine n'est pas perturbé, la contractilité est en ordre. À l'électrocardiographie, des changements minimes sont détectés, il arrive qu'ils n'existent pas du tout. Il n'y a pas encore de symptômes, une guérison est probable. Il est important de suivre un traitement en temps opportun sous la supervision d'un spécialiste. L'observation dynamique est montrée, si nécessaire, l'hospitalisation dans un hôpital spécialisé.
  • 2 degrés. Défini par un tableau clinique modéré. La conductivité est perturbée, ce qui donne des écarts typiques de l'électrocardiographie. Les symptômes ne se produisent pas toujours, ce qui complique également le diagnostic rapide. Une guérison complète est encore possible, mais il existe déjà un risque d'anomalie persistante de la part des structures cardiaques.
  • 3 degrés. Exprimé. Les symptômes sont clairement visibles même pour le patient lui-même, la période de récupération est longue et un succès complet ne peut être attendu. De multiples anomalies cardiaques, des complications fatales sont probables, même avec un traitement rapide. La thérapie est mixte.
  • 4 degrés. Terminal. Il ressemble à un tiers, mais la violation de la conductivité est encore plus prononcée. D'où le plus grand risque d'arrêter le travail de l'organe musculaire et de mourir. C'est presque inévitable.

Selon la localisation du processus, les mêmes phases de blocage cardiaque se déroulent différemment.

Avec l'implication des ventricules, en particulier de la gauche, dès les premiers jours, les manifestations seront menaçantes. Comme extrasystole, tachycardie paroxystique, fibrillation. Ces patients doivent être pris en charge dans un hôpital, sous la supervision complète de médecins..

En fonction de la localisation, il existe d'autres méthodes de subdivision:

  • Bloc auriculaire Il procède relativement défavorablement, restauration conservatrice. Traitement sous la supervision d'un cardiologue, si nécessaire, des spécialistes tiers sont impliqués. En règle générale, le processus affecte plusieurs fibres de His à la fois, d'où la forte probabilité de conséquences.
  • Un procès Fuite plus facile.

Enfin, la division est possible en fonction du nombre de succursales impliquées. Sur la base de ce critère, ils appellent:

  • Blocage unique incomplet (1 groupe est impliqué).
  • Double incomplet (2 faisceaux bloqués).
  • Blocus complet (trois faisceaux). Variété la plus dangereuse.

Les causes

Les facteurs de développement ont toujours une origine pathologique. Pas besoin de chercher des moments naturels.

Blocus aigu

  • Malformations congénitales et acquises du cœur et des vaisseaux sanguins. Manifesté dans l'enfance ou l'adolescence, à mesure qu'ils vieillissent. Surtout à la puberté. Habituellement, ce sont des conditions mortelles, dont beaucoup n'apparaissent pas du tout jusqu'au moment où il se fait tard. Variété classique - insuffisance aortique.

La sténose valvulaire mitrale et ses syndromes associés sont légèrement moins fréquents. Diagnostic sous la supervision d'un cardiologue, ainsi que de médecins de spécialités connexes. Prévoir les conséquences à l'avance, calculer les risques est extrêmement difficile. Une observation dynamique 1 à 2 fois par an est montrée..

  • La défaite du nœud auriculo-ventriculaire de toute origine. Cela fait généralement référence à des blessures à la poitrine. Moins souvent sur les opérations ou les procédures de diagnostic sur le cœur. Des facteurs iatrogènes (médicaux) témoignent en faveur de la faible qualification du personnel, c'est un phénomène relativement courant. Par conséquent, le choix de la clinique et du médecin doit faire l'objet d'une attention et d'une responsabilité. En règle générale, un blocus AB commence. Il coule relativement bénin, suffisamment de temps pour le traitement et le diagnostic. Dans la phase aiguë, l'hospitalisation dans un hôpital de cardiologie est nécessaire.
  • Les processus de destruction des fibres du faisceau de His. Un événement clinique rare. Il n'est pratiquement pas sujet à récupération, il nécessite une surveillance constante et un traitement d'entretien. Soins chirurgicaux possibles.
  • Cardiopathie Violation de l'activité fonctionnelle normale des structures musculaires. Il se développe comme une pathologie secondaire, c'est-à-dire qu'il n'est pas pris de nulle part, il est causé par d'autres processus. Elle se caractérise par une dystrophie myocardique complète ou partielle, l'incapacité de réduire et de pomper davantage le sang. D'où un dysfonctionnement hémodynamique, une ischémie, une hypoxie des tissus et des systèmes, une défaillance de plusieurs organes et une issue fatale possible.
Attention:

Le blocage du ventricule gauche du cœur est l'option clinique la plus probable pour la cardiopathie et la plus dangereuse. Mouvement sanguin perturbé dans un grand cercle.

  • Crise cardiaque Affaiblissement aigu du trophisme (nutrition) du muscle cardiaque. Elle se produit dans le contexte de l'insuffisance coronaire, lorsque les artères ne sont pas en mesure de nourrir correctement leurs propres structures. D'où la mort des cardiomyocytes, l'invalidité. Personne ne réussit à éviter un tel scénario. La question est la gravité des conséquences..
  • Cardiosclérose Va de pair avec le phénomène précédent. Il consiste à remplacer les tissus fonctionnels par des cicatrices, conjonctives. Plus la zone est sujette à transformation, plus la perturbation de l'organe est importante.
  • Vomissement Dans une telle situation, un changement d'activité normale est le résultat d'un réflexe. Chez les patients atteints de maladie coronarienne, une insuffisance, un arrêt cardiaque et la mort sont possibles. Mais c'est rare..
  • Utilisation incontrôlée ou inappropriée de glycosides, de médicaments psychotropes, de puissants analgésiques narcotiques et de certains autres.

Transitoire

  • Myocardite. Ou une inflammation du muscle cardiaque. Il a un processus infectieux, moins souvent auto-immun. Peut-être une destruction totale des oreillettes, puis des prothèses seront nécessaires.
  • Crise cardiaque.
  • Accident vasculaire cérébral.

De permanent

  • Violation de la production d'hormones thyroïdiennes. La soi-disant hypothyroïdie. Le traitement est effectué par des méthodes de substitution. Sous la supervision d'une équipe de spécialistes. À la suite d'une carence en T3, T4 et TSH, il y a violation de la stimulation hormonale des structures cardiaques. Blocus - l'une des options cliniques.
  • Diabète. Déviation généralisée du fonctionnement de tout l'organisme. À la suite d'une baisse de la production d'insuline ou de la sensibilité des tissus à celle-ci. Une guérison complète est impossible. Thérapie de soutien et symptomatique.
  • Apnée. La nuit arrête de respirer. Avec une évolution prolongée du syndrome, un bloc cardiaque stable se produit. Les méthodes de traitement sont complexes, l'élimination des troubles d'échange de gaz est nécessaire.
  • Crise cardiaque avec cardiosclérose.

Image clinique

Les manifestations sont déterminées par la localisation du processus et le degré de blocus.

Les symptômes exemplaires sont les suivants:

  • Douleurs à la poitrine. Indépendamment de l'activité physique. À la suite de changements dans la circulation sanguine dans les structures cardiaques.
  • Violation du rythme normal par le type d'accélération, de décélération. D'autres options sont possibles. Se sent comme une secousse, un coup sec ou un battement.
  • Somnolence, faiblesse, incapacité à travailler normalement pendant la journée.
  • Irritabilité, troubles mentaux.
  • Dyspnée. D'abord dans le contexte de l'activité physique, puis au repos.
  • Céphalée ou maux de tête.
  • vertige.
  • Trouble d'orientation spatiale.
  • Dysfonctionnement visuel. Des cercles, des taches, des mouches, des lignes, des photopsies apparaissent dans le champ de vision.
  • Instabilité de la pression artérielle. Sauts brusques.

Les deux premières étapes du processus pathologique se déroulent sans tableau clinique prononcé. Diagnostic - Découverte fortuite sur l'ECG.

Les symptômes n'apparaissent qu'au stade 3-4. Plus l'intensité est élevée, plus le blocus est faible..

Il existe des variantes physiologiques du phénomène inhérent aux travailleurs manuels ou aux athlètes. Cela représente environ 5% de la masse totale des cas.

Il n'y a alors plus de clinique, bien que des signes objectifs soient présents. Les situations doivent être évaluées séparément dans chaque cas..

Diagnostique

La prise en charge des personnes suspectées de problèmes cardiaques est la tâche d'un cardiologue. Afin d'identifier l'origine du processus, des médecins tiers, spécialistes des troubles hormonaux ou des pathologies du système nerveux peuvent être impliqués.

  • Interrogatoire oral du patient, prise d'histoire. Objectiver les symptômes d'une part, d'autre part, déterminer l'origine alléguée du processus.
  • Mesure de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque.
  • Suivi quotidien. Avec un tensiomètre automatique.
  • Électrocardiographie Avec l'introduction d'une sonde spéciale et une estimation de la conductivité des faisceaux de His. Le blocage cardiaque sur l'ECG est difficile à détecter, des signes spécifiques ne suffisent pas. Besoin d'une vérification par d'autres moyens.
  • ECHO-KG. Imagerie échographique.
  • EFI. Technique de profil.

Dans le cadre d'un diagnostic étendu, des analyses sanguines (générales, pour les hormones, la biochimie), la TDM ou l'IRM, la coronographie sont présentées. Tout est décidé à la discrétion des médecins spécialistes.

Signes sur un ECG

Non spécifique. Parmi les manifestations courantes:

  • Élargissement du complexe QRS.
  • Apparition précoce des ondes P.
  • Rythme cardiaque augmenté.

Il y a d'autres points, car il existe de nombreux types et degrés de blocus. Tous sont évalués dans le système..

Méthodes de traitement

La thérapie est effectuée de manière globale. La base est l'exposition aux médicaments. Méthodes de réparation chirurgicale moins courantes.

  • Antihypertenseur contre une pression instable.
  • Antiarythmique. Avec des violations du cœur.
  • Stimulants à base d'adrénaline et d'atropine pour la dépression cardiaque.

Il n'y a pas beaucoup d'options. Les glycosides sont strictement contre-indiqués.

Les crises aiguës sont arrêtées par des méthodes électrophysiologiques.

Les stades cliniques lancés ne sont éliminés que chirurgicalement. Un stimulateur cardiaque permanent est implanté. Mesure extrême.

L'utilisation de recettes folkloriques est inefficace. C'est une perte de temps et d'efforts précieux..

Des changements de style de vie précoces peuvent aider.

  • Refus de dépendances (tabagisme, consommation d'alcool).
  • Normalisation de l'activité physique. Dans le contexte du blocus, il ne devrait pas y avoir de charges excessives. Ceci est dangereux et peut entraîner une insuffisance cardiaque. Assez de marche.
  • Dormez 8 heures par nuit ou un peu plus.
  • Le sel ne dépasse pas 7 grammes par jour. Exception complète non autorisée.
  • Évitement du stress.
  • L'utilisation de complexes vitaminiques et minéraux.
  • Vitaminisation de l'alimentation. Plus de fruits, légumes, protéines, en évitant les graisses, les fritures, les collations et les fast-foods.

Dans les premiers stades, l'observation dynamique est indiquée, au fur et à mesure que le processus progresse, un traitement est prescrit. Le bloc cardiaque 1 degré est le meilleur moment pour commencer la récupération. Régression éventuellement spontanée du phénomène.

Estimations prédictives

Dépend de l'étape et de la vitesse de progression. Dans les premiers stades, également dans le cas de la variété physiologique, le résultat est favorable. La guérison complète se produit dans 98% des situations. Parfois, la récupération n'est pas du tout nécessaire, tout s'arrête par lui-même.

D'autres options sont plus compliquées. Sans traitement, à partir de la deuxième étape, la probabilité d'une issue fatale s'approche de 15 à 20% au cours des prochaines années..

De plus, le pourcentage augmente de 5 à 15 à chaque phase. Dans le contexte de la thérapie, les résultats sont meilleurs.

Les prévisions pour la préservation de la capacité de travail sont variables, au 1er stade elles sont bonnes, puis défavorables.

Complications possibles

  • Insuffisance cardiaque. Le résultat le plus probable. Soudain, sans raison apparente, la réanimation est peu probable.
  • Crise cardiaque Nécrose des cardiomyocytes suivie d'un remplacement tissulaire par cicatriciel.
  • Choc cardiogénique. Une forte baisse de la pression artérielle et de la pression artérielle. La mortalité est maximale et s'approche de 90 à 100%. Avec beaucoup de chance, la survie est possible, mais pas pour longtemps. À long terme, une rechute se produit pendant 2-3 ans.
  • Conditions d'évanouissement. Ils surgissent spontanément, au moment le plus incertain. Blessures possibles. Porter un danger mortel en traversant une route, en conduisant un véhicule.
  • La démence vasculaire. Elle est similaire à la maladie d'Alzheimer, bien qu'elle ait un meilleur pronostic. Elle est déterminée immédiatement, des diagnostics sont nécessaires..
  • Accident vasculaire cérébral. Perturbation trophique aiguë des structures cérébrales. Elle se termine par un déficit neurologique de gravité variable. Sans conséquences, cette condition est rare..

Le résultat de tels phénomènes est le plus souvent un - la mort du patient.

finalement

Le bloc cardiaque est un ralentissement ou une interruption de la conductivité d'une impulsion électrique du nœud sinusal aux tissus cardiaques.

Le résultat est d'abord une violation de la contractilité de l'organe, puis des défauts anatomiques, des déformations comme la myopathie, une défaillance de plusieurs organes.

Traitement sous la supervision de spécialistes spécialisés dans la première période. L'initiation du traitement en temps opportun améliore considérablement le pronostic.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite