Signes et traitement de l'athérosclérose cérébrale des vaisseaux cérébraux

L'athérosclérose est une lésion courante des vaisseaux qui alimentent le cerveau, la pathologie se manifeste par des symptômes caractéristiques et nécessite généralement un traitement urgent. L'athérosclérose cérébrale est un rétrécissement persistant de la lumière des vaisseaux sanguins dans la tête associé à la formation de plaques sur la paroi constituées de fractions lipidiques et de composés calciques. Les conséquences des modifications sclérotiques des éléments de l'appareil circulatoire provoquent la mort de plus de 50% des personnes âgées de 30 à 60 ans.

Caractéristique de pathologie

L'athérosclérose cérébrale est une maladie qui affecte les vaisseaux qui traversent la tête, en corrélation avec une altération de la fonction cérébrale. L'athérosclérose des vaisseaux sanguins alimentant le cerveau en sang a des conséquences dangereuses - une violation aiguë du flux sanguin cérébral, qui est associée à une condition qui menace la santé et la vie, comme un accident vasculaire cérébral. L'athérosclérose est caractérisée par une évolution chronique - des plaques se forment sur les parois des vaisseaux de la tête, se calcifient progressivement et augmentent de taille, rétrécissant la lumière.

L'athérosclérose du cerveau est une combinaison variable de changements pathologiques qui se produisent dans l'intima (couche interne sous la membrane musculaire) des artères. En cours de progression des changements athérosclérotiques sur la paroi des vaisseaux sanguins alimentant le cerveau, les fractions lipidiques et fibreuses, les glucides, les composants sanguins, les composés calciques s'accumulent.

En conséquence, la paroi artérielle perd son élasticité, devient fragile, sujette à la rupture et aux dommages mécaniques. Les plaques athérosclérotiques dont la taille augmente simultanément bloquent la lumière dans les vaisseaux qui alimentent le cerveau, empêchant la circulation sanguine. Dans le contexte d'une détérioration de l'approvisionnement en sang, la structure de la substance cérébrale va progressivement changer, ce qui entraîne des dysfonctionnements de tout le corps.

Formes et stades de la maladie

La classification de la maladie, en tenant compte de la localisation de la lésion (sténose - rétrécissement ou occlusion persistante - blocage), implique l'allocation des artères principales qui sont le plus souvent soumises à des processus destructeurs - le tronc brachiocephalic (gros vaisseaux du cou), carotidien, postérieur, moyen et antérieur cérébral, vertébral et petits éléments du système circulatoire. Selon la nature du cours, les stades de la maladie sont distingués:

  1. Période asymptomatique. Aucun signe de pathologie.
  2. Période latente (cliniquement cachée). Des changements pathologiques de la paroi vasculaire sont détectés lors d'une étude instrumentale, des violations de la structure morphologique et des fonctions hémodynamiques des artères sont détectées. Les résultats des tests de laboratoire montrent une élévation du cholestérol sérique et des signes de métabolisme lipidique.
  3. La période des manifestations non spécifiques. Des troubles de nature ischémique sont observés. À ce stade, le diagnostic est établi sur la base des résultats de diagnostics instrumentaux (neuroimagerie) ou en tenant compte de la présence de signes persistants de perturbation du métabolisme lipidique. Dans ce cas, les pathologies présentant des symptômes similaires (angioneurose, hypertension) sont exclues. Au cours de la recherche instrumentale, des zones d'infarctus cérébral et de sclérose focale survenant au stade de modifications fibrotiques (remplacement du tissu conjonctif normal) sont souvent détectées.
  4. Sclérose cérébrale avec symptômes spécifiques sévères. L'occlusion (obstruction de la perméabilité) des artères de type chronique avec des modifications fibrotiques caractéristiques de la paroi vasculaire et des troubles ischémiques répétés est détectée. Les violations de l'étiologie ischémique sont exacerbées après l'exercice. Les symptômes se développent en tenant compte de la zone des vaisseaux affectés.

Il y a 3 étapes du cours. Au stade I, les symptômes sont mal exprimés, apparaissent irrégulièrement. Les troubles vasomoteurs sont périodiques, accompagnés d'un dysfonctionnement cérébral à court terme. Au stade II, les troubles fonctionnels sont complétés par une modification de la structure morphologique du tissu de la paroi vasculaire, ce qui conduit à une manifestation persistante de la maladie.

Au stade III du cours, des crises ischémiques régulières se produisent, ce qui provoque une crise cardiaque et une nécrose de certaines parties du tissu cérébral. Des symptômes sévères sont observés en permanence. Un dysfonctionnement du cerveau, corrélé à une détérioration de l'apport sanguin au cerveau, conduit souvent à un handicap, une mauvaise adaptation et un handicap d'une personne malade.

Les types de sclérose qui affectent le système de circulation sanguine cérébrale sont divisés en fonction du stade d'athérogenèse. Au stade initial, des cellules mousseuses et des bandes grasses se forment sur la paroi artérielle. Ensuite, un noyau lipidique se forme, qui est progressivement recouvert d'une couche fibreuse. Au dernier stade de l'athérogenèse, une hémorragie se produit dans la région de la plaque. La déstabilisation de la plaque provoque une occlusion complète (obstruction) de la lumière vasculaire.

Les causes

Le développement de la maladie est associé à l'athérogenèse - un processus continu de dommages à la paroi vasculaire, caractérisé par une exacerbation périodique. Les principales causes de l'athérosclérose: une violation du métabolisme lipidique, le remplacement du tissu conjonctif normal de l'endothélium des vaisseaux, ce qui entraîne une perte d'élasticité de la paroi vasculaire et une détérioration de l'apport sanguin au cerveau. Facteurs provoquant:

  • Mode de vie malsain (faible activité physique, alimentation à haute teneur en graisses animales et bonbons raffinés, exposition au stress).
  • Mauvaises habitudes (consommation excessive d'alcool, tabagisme).
  • Embonpoint (obésité).
  • Histoire de l'hypertension.

La cause du développement de la maladie est un syndrome métabolique, qui se manifeste par une violation du métabolisme des glucides, une dyslipidémie et le développement d'une hyperinsulinémie (augmentation des taux d'insuline). Facteurs de risque: âge du patient de plus de 50 ans, sexe masculin, prédisposition héréditaire (dyslipidémie héréditaire).

Symptomatologie

La sclérose (remplacement de l'endothélium vasculaire intimal par du tissu conjonctif) des vaisseaux situés dans le cerveau est corrélée à une altération du métabolisme des graisses et à la formation de plaques athérosclérotiques, qui s'accompagne de symptômes caractéristiques et suggère la nécessité d'un traitement. Aux premiers stades de développement, les signes de la maladie sont faiblement exprimés.

Une altération du flux sanguin cérébral se manifeste par une détérioration de la mémoire, des oublis, une perte de capacité à se concentrer et à réfléchir rapidement. La progression de l'athérosclérose des vaisseaux sanguins situés dans le cerveau entraîne une détérioration persistante du flux sanguin cérébral, qui s'accompagne de signes:

  1. Douleur à la tête.
  2. Bruit, acouphènes.
  3. Étourdissements, étourdissements à court terme.
  4. Dysfonctionnement visuel.
  5. Trouble de la parole.
  6. Labilité émotionnelle (sautes d'humeur fréquentes).

Les AIT (type transitoire d'attaque ischémique) surviennent périodiquement chez les patients, qui sont un signal d'alarme indiquant un risque élevé d'AVC, il est donc important de subir un examen diagnostique à temps et de commencer le traitement..

Avec l'AIT, des symptômes focaux et cérébraux sont observés, indiquant des dommages aux zones du cerveau, ce qui reflète les effets de l'athérosclérose vasculaire cérébrale. La sclérose vasculaire chronique s'accompagne de certains signes, selon le stade du cours:

  • Stade I. Douleur, sensation de lourdeur, compression dans la tête, asthénie (faiblesse générale et fatigue, épuisement nerveux et physique), troubles du sommeil, troubles de la mémoire, incapacité à se concentrer.
  • Étape II. Les symptômes apparus au stade I sont exacerbés. Dans le même temps, des symptômes neurologiques apparaissent: activation des réponses réflexes de l'automatisme oral (mouvements de succion, étirement des lèvres avec un tube en réponse à une irritation des zones faciales), signes de lésions des nerfs crâniens (facial, sublingual), qui se traduisent par une salivation accrue, une faiblesse ou une parésie des muscles du visage et de la langue, altérée sensibilité (picotements, "chair de poule"), violation de la prononciation. Chez les patients, des troubles oculomoteurs, une altération de la coordination motrice, des signes d'une lésion pyramidale (paralysie, parésie spastique, hémiplégie - perte de capacité à effectuer des mouvements arbitraires dans une moitié du corps) sont détectés.
  • Étape III. Renforcement de la dysfonction cognitive, des troubles posturaux (la capacité de maintenir l'équilibre, de sentir et de bouger le corps dans l'espace), le développement de pseudobulbaires (dysarthrie - troubles de la parole, dysphagie - altération de la fonction de déglutition, dysphonie - affaiblissement de la force et changement du timbre de la voix) et amiostatiques (réduction du volume et ralentissement de l'arbitraire) mouvements) syndromes. Les patients sont souvent diagnostiqués avec des conditions paroxystiques - ils perdent conscience, tombent en raison d'une perte d'équilibre.

Histoire - AIT, perturbations aiguës aiguës à court terme du flux sanguin cérébral. Des pathologies concomitantes sont souvent détectées chez les patients - ischémie de genèse vasculaire dans les membres inférieurs, lésions cardiaques ischémiques, infarctus du myocarde, troubles métaboliques, y compris le diabète.

L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux chez les personnes âgées s'accompagne souvent de symptômes tels que troubles mentaux, troubles intellectuels et mentaux et démence sévère, qui sont pris en compte lors de la prescription du traitement..

Méthodes de diagnostic

L'examen comprend un examen visuel, la détermination de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et des mouvements respiratoires. Le diagnostic de l'athérosclérose des vaisseaux sanguins dans le cerveau est effectué par des méthodes:

  1. Test sanguin (général, biochimique). L'analyse biochimique montre le niveau de glucose, de cholestérol, de lipoprotéines de haute et basse densité, de triglycérides.
  2. Analyse des niveaux d'homocystéine (un marqueur biochimique précoce de l'athérosclérose). Une augmentation des niveaux d'homocystéine est corrélée à une augmentation du risque de développer des lésions athérosclérotiques de la paroi vasculaire chez l'homme de 60%, chez la femme - de 80%.
  3. Calcul de l'indice d'athérogénicité (rapport des fractions lipidiques athérogènes et antiathérogéniques).
  4. Tests coagulologiques (étude du système hémostatique). Afficher le niveau de fibrinogène, les caractéristiques de coagulation sanguine.

Pour diagnostiquer l'athérosclérose qui affecte les vaisseaux cérébraux, une IRM ou une tomodensitométrie du cerveau est effectuée, des études instrumentales telles que l'angiographie, l'échocardiographie, l'échographie des artères extracrâniennes (extracrâniennes) et la CDK (cartographie duplex - une méthode pour visualiser le flux sanguin) sont effectuées..

Un examen complet de l'athérosclérose est effectué pour déterminer la nature des lésions vasculaires, l'étendue des dommages, la prévalence du processus pathologique, des caractéristiques telles que le temps de prothrombine (un indicateur du taux de coagulation sanguine) et le facteur des anticorps dirigés contre les phospholipides (immunodosage enzymatique).

Lors de l'examen, des signes de pathologie sont révélés: dyslipidémie (augmentation de la concentration en lipides), hypercoagulation (augmentation de la coagulation sanguine, prédisposition aux caillots sanguins), hyperglycémie (augmentation du taux de glucose), augmentation de l'indice athérogène.

Méthodes de traitement

Comment traiter l'athérosclérose qui affecte les vaisseaux situés dans le cerveau, le médecin vous le dira après un examen diagnostique. Le programme de traitement est développé individuellement pour chaque patient. L'objectif du traitement de l'athérosclérose cérébrale est de restaurer la perméabilité des vaisseaux qui alimentent le cerveau et d'éliminer les symptômes neurologiques. Les principales directions de la thérapie:

  • Correction de la dyslipidémie, de l'hyperglycémie, de l'hypercoagulation.
  • Élimination des facteurs athérogènes (choix d'un régime, abandon des mauvaises habitudes).
  • Restauration chirurgicale d'éléments du système circulatoire.

Afin de guérir l'athérosclérose des vaisseaux se trouvant dans le cerveau, des préparations pharmaceutiques sont prescrites et des méthodes non pharmacologiques sont utilisées, telles que des exercices physiques dosés (gymnastique médicale, sports - marche, natation), un régime spécial (tableau n ° 10, régime méditerranéen), l'arrêt du tabac.

Thérapie médicamenteuse

L'athérosclérose des vaisseaux sanguins situés dans le cerveau est traitée à l'aide de produits pharmaceutiques de différents groupes, ce qui a un impact sur divers processus physiologiques. Les principaux groupes de médicaments:

  1. Statines (Lovastatine, Simvastatine). Normalisez la concentration de cholestérol. Les patients présentant des pathologies concomitantes du système cardiovasculaire, des accidents vasculaires cérébraux et d'autres formes d'accident vasculaire cérébral aigu dans l'anamnèse sont traités avec des statines jusqu'à ce que le cholestérol soit inférieur à 4 mmol / l.
  2. Agents antiplaquettaires (acide acétylsalicylique, s'il n'y a pas de contre-indications, comme alternative - clopidogrel). Prévenir les caillots sanguins.
  3. Fibrates (Gemfibrozil, Guarem). Correcteurs de niveau de cholestérol. Adsorbent le cholestérol et empêchent l'absorption intestinale.
  4. Acides gras polyinsaturés et monoinsaturés (acide thioctique, Omacor). Stimule le métabolisme énergétique des lipides athérogènes, accélère leur excrétion.

Le traitement médicamenteux des plaques de cholestérol formées dans les vaisseaux qui alimentent le cerveau implique l'utilisation de séquestrants d'acide biliaire (Colestyramine, Colestipol), qui améliorent l'activité hypolipidémiante des statines et des fibrates. En même temps, ils prennent des médicaments qui éliminent les symptômes neurologiques (troubles moteurs, parésie).

Selon le témoignage, le médecin peut prescrire des préparations d'acide nicotinique, qui réduisent l'incidence de l'infarctus du myocarde de 27% et réduisent le risque de décès chez les patients atteints d'athérosclérose. Les préparations d'un groupe supplémentaire sont des entérosorbants qui se lient au cholestérol libre, réduisant sa concentration.

Intervention chirurgicale

S'il n'est pas possible de guérir l'athérosclérose des vaisseaux qui alimentent le cerveau, des méthodes conservatrices, vous pouvez recourir à la chirurgie. L'opération est indiquée lorsque les résultats de l'examen révèlent un risque élevé de développer un accident vasculaire cérébral ou un trouble du flux sanguin cérébral qui se produit sous une forme chronique, affecte négativement la santé physique (symptômes neurologiques) et mentale (troubles intellectuels et mnémoniques) du patient.

La sténose des principaux vaisseaux (carotides, vertébraux) qui fournissent le sang au cerveau, révélée lors des diagnostics instrumentaux, implique un traitement chirurgical - retrait des plaques, installation de stents qui élargissent la lumière vasculaire. L'endartériectomie carotidienne est réalisée pour restaurer la perméabilité de l'artère carotide interne..

Pendant l'opération, une incision de la paroi artérielle est réalisée. À travers la lumière formée, la plaque athérosclérotique et les dépôts thrombotiques sont progressivement exfoliés (type d'endartériectomie d'inversion) ou raclés avec une omoplate (type d'endartériectomie classique).

Angioplastie carotidienne - une opération pour installer un cathéter à ballonnet ou un stent (endoprothèse cylindrique) dans la cavité de l'artère affectée. Des dispositifs médicaux sont installés sur le site de rétrécissement de la lumière de l'artère, ce qui conduit à une expansion persistante du canal et à la reprise d'un flux sanguin normal.

Recettes de médecine traditionnelle

La médecine traditionnelle, comme les décoctions, les teintures préparées à base de plantes médicinales, aidera à lutter contre l'athérosclérose des vaisseaux sanguins du cerveau. Pour lutter contre la maladie, il est d'usage d'utiliser des plantes - les fruits d'aubépine et de cynorrhodon, les feuilles de noyer et de pissenlit, les racines d'élecampane, la sève de bouleau, l'herbe à thé de saule, le millepertuis, l'agripaume.

Pour nettoyer les éléments du système circulatoire à la maison, des produits traditionnellement utilisés à base d'ail, de citron, de miel, de propolis et d'autres produits apicoles. Il est impossible de se débarrasser des plaques à l'aide de remèdes populaires, il est donc inopportun de considérer les méthodes folkloriques comme le seul domaine thérapeutique. Le nettoyage vasculaire avec des remèdes populaires doit être effectué en parallèle avec l'administration de préparations pharmaceutiques prescrites par le médecin.

Nourriture diététique

Avec l'athérosclérose des artères cérébrales cérébrales, la nutrition alimentaire est indiquée. Le régime alimentaire comprend des aliments riches en fibres végétales, des oligo-éléments, dont le magnésium, le potassium et le calcium, des vitamines (légumes et fruits), des acides gras polyinsaturés (poisson de mer, fruits de mer), des glucides à faible indice glycémique. La quantité de sel utilisée ne dépasse pas 6 g / jour. Limitez la consommation de graisses animales. Apport calorique quotidien - pas plus de 2500 kcal.

Prévision et prévention

Combien de personnes vivent avec des plaques sclérotiques découvertes dans les vaisseaux alimentant le cerveau, le médecin traitant le dira. Le pronostic de l'athérosclérose diagnostiquée qui affecte les vaisseaux cérébraux est fait individuellement en tenant compte de l'âge, de la santé générale du patient, de la quantité de dommages ischémiques à la substance cérébrale, de la localisation du foyer pathologique et des fonctions cérébrales altérées. La prévention de l'athérosclérose des vaisseaux situés dans le cerveau comprend les éléments suivants:

  • Arrêt du tabac, abus d'alcool, consommation de drogues.
  • Mode de vie actif et actif.
  • Respect de l'alimentation et de l'alimentation.
  • Surveillance régulière de la pression artérielle, du cholestérol et du glucose dans le sérum sanguin.

Pour prévenir le développement de troubles, les médecins recommandent de mener une vie saine. L'athérosclérose cérébrale, qui n'est pas compliquée par des maladies cardiaques et d'autres pathologies somatiques, peut survenir longtemps sans conséquences graves, comme un accident vasculaire cérébral ou la mort, si le patient se conforme aux instructions du médecin et vient pour un examen après une certaine période de temps..

L'artériosclérose cérébrale est une maladie évolutive qui provoque une violation du flux sanguin cérébral, ce qui entraîne de graves conséquences, notamment le développement d'un accident vasculaire cérébral et d'un dysfonctionnement cérébral. Un diagnostic et un traitement rapides aideront à éviter les complications..

Athérosclérose des vaisseaux cérébraux: causes et symptômes

L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux est appelée une maladie accompagnée de la formation de plaques athérosclérotiques sur les parois des vaisseaux sanguins. Les plaques provoquent une détérioration de la nutrition cellulaire, entraînent une privation d'oxygène et une altération de la circulation sanguine dans les tissus cérébraux. Cette pathologie peut altérer considérablement la qualité de vie du patient, provoquer d'autres maladies graves (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, etc.) et entraîner une invalidité complète..

La principale insidiosité de cette maladie réside dans le fait qu'au début de la maladie, le patient peut ne ressentir aucun symptôme alarmant. Même avec un rétrécissement de 50% de la lumière vasculaire, il peut ne ressentir que de légers étourdissements et acouphènes. Ces symptômes, dans la plupart des cas, sont attribués à la fatigue, et la personne ne va pas chez le médecin. Modifications vasculaires athérosclérotiques en l'absence de progression du traitement, et la lumière de l'artère peut se boucher complètement, entraînant des accidents vasculaires cérébraux soudains.

Stades de l'artériosclérose cérébrale

  • Stade I (taches graisseuses) - à ce stade de la maladie, les graisses se déposent sur la paroi interne des vaisseaux (intima);
  • Stade II (liposclérose) - le tissu conjonctif se développe sur les taches graisseuses et une plaque athérosclérotique se forme, sa surface peut se fissurer et croître avec la fibrine et les caillots sanguins au fil du temps, avec la séparation des particules de cette formation, le blocage des petits vaisseaux cérébraux se produit;
  • Stade III (athérocalcinose) - la plaque athérosclérotique est recouverte de sels de calcium, se condense et augmente régulièrement de taille.

Les causes

Des changements athérosclérotiques dans les vaisseaux cérébraux peuvent être détectés même chez les jeunes, mais plus souvent de tels changements pathologiques sont observés chez les personnes âgées de 45 à 50 ans. Selon les statistiques, cette maladie survient chez les hommes 5 à 7 fois plus souvent que chez les femmes.

La formation de plaques athérosclérotiques peut contribuer à divers facteurs et causes:

  • des niveaux élevés de «mauvais» cholestérol;
  • mode de vie sédentaire;
  • fumeur;
  • maladie hypertonique;
  • obésité;
  • Diabète;
  • mauvaise nutrition;
  • stress fréquents;
  • prédisposition héréditaire;
  • maladies concomitantes, etc..

Symptômes

La gravité des signes et symptômes de l'artériosclérose cérébrale peut être différente et est déterminée par le degré d'ischémie provoqué par lui et le manque de nutriments dans le tissu cérébral. Les premiers signes de cette maladie sont:

  • maux de tête d'intensité variable;
  • Vertiges
  • bruit dans les oreilles;
  • perturbations de sommeil;
  • somnolence;
  • anxiété excessive, suspicion, irritabilité;
  • fatigue;
  • déficience de mémoire;
  • amincissement prolongé dû à des défaillances;
  • troubles de la coordination et mouvements lents;
  • discours flou;
  • difficulté à avaler de la nourriture.

Au stade des manifestations initiales des changements athérosclérotiques, ces signes ne sont testés que périodiquement. Ils sont plus souvent observés l'après-midi ou après un effort mental ou physique important (après le repos, l'état du patient s'améliore considérablement).

Au stade de la progression, les patients éprouvent les premières perturbations dans la coordination des mouvements (léger tremblement des mains, démarche instable, étouffement de la nourriture), la parole est perturbée et des états dépressifs sont observés. Le patient surestime souvent ses forces et ses capacités, en cas d'échecs, il est très inquiet et enclin à blâmer les autres ou des circonstances imprévues pour eux.

En l'absence de traitement adéquat, le stade de la décompensation commence et le patient développe de graves troubles de la mémoire (une personne commence à oublier des dates importantes de sa vie, des actions et des événements d'hier), sa capacité de travail et ses capacités mentales diminuent considérablement. Ces patients ont besoin d'une aide et d'une surveillance constantes, car à ce stade de la maladie, il est possible de développer une crise cardiaque, une paralysie, un accident vasculaire cérébral et une démence (démence)..

Cette étape critique peut être aggravée par des attaques ischémiques transitoires. Cette condition ressemble aux symptômes d'un accident vasculaire cérébral, mais elle disparaît au cours de la journée. Selon l'emplacement du vaisseau affecté, le patient peut ressentir:

  • engourdissement de la langue;
  • problèmes de prononciation de divers mots;
  • engourdissement des membres ou du visage;
  • étourdissements sévères et maux de tête intenses;
  • faiblesse générale;
  • hypersensibilité aux sons forts ou à la lumière vive;
  • déficience visuelle;
  • une forte augmentation de la pression artérielle;
  • perte de conscience (dans certains cas).

Avec l'arrêt complet du flux sanguin vers la zone du cerveau qui se développe dans le contexte de l'oblitération du vaisseau cérébral, le patient développe un AVC ischémique (c'est-à-dire une nécrose des cellules cérébrales). Selon l'emplacement du vaisseau obstrué, le patient peut ressentir divers symptômes:

  • faiblesse et vertiges sévères;
  • une diminution ou un manque total de sensibilité dans les zones refaites du corps;
  • perte de coordination des mouvements;
  • troubles de la parole;
  • perte de conscience.

Dans certains cas, la privation d'oxygène du tissu cérébral causée par l'ischémie provoque une hémorragie dans le tissu cérébral et le développement d'un accident vasculaire cérébral hémorragique.

Lors de l'identification des symptômes décrits ci-dessus, le patient doit demander l'avis d'un neurologue et subir un examen complet pour déterminer la quantité de traitement nécessaire. Pour diagnostiquer cette pathologie, le patient se verra assigner une série de tests de laboratoire, une échographie des vaisseaux du cerveau et du cou, ou une angiographie des vaisseaux en utilisant le contraste.

Le traitement de l'artériosclérose cérébrale peut être effectué par des méthodes conservatrices ou chirurgicales. Le traitement de cette maladie doit être commencé le plus tôt possible: cela vous aidera à prévenir le risque de complications graves et d'invalidité..

Une courte vidéo sur le thème «Comment se forme une plaque athérosclérotique»

Channel One, programme «Vivre en bonne santé» avec Elena Malysheva sur «L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux: des produits pour abaisser le cholestérol»

Traitement de l'artériosclérose cérébrale - médicaments

L'athérosclérose des artères cérébrales est une maladie vasculaire chronique qui survient à la suite d'une altération du métabolisme des graisses et des protéines. La maladie s'accompagne du dépôt de cholestérol dans la lumière des artères. Le cholestérol est déposé sur la paroi vasculaire sous forme de plaques athérosclérotiques qui bloquent la lumière de l'artère et inhibent la circulation sanguine.

En raison du dépôt de cholestérol, la structure organique du vaisseau est perturbée. Dans le domaine des plaques athérosclérotiques, le tissu conjonctif se développe, des sels de calcium s'y déposent et le vaisseau est calcifié et sclérotique. Par la suite, l'élasticité de l'artère est violée. Il se rétrécit, il entraîne une obstruction et le vaisseau se bouche.

Une diminution de la clairance des artères cérébrales due à l'athérosclérose entraîne une ischémie cérébrale locale, puis généralisée. Les neurones manquent d'oxygène et de nutriments, c'est pourquoi ils souffrent. En raison de l'oxygène prolongé et de la famine alimentaire, le fonctionnement des cellules nerveuses est perturbé. Des troubles neurologiques et mentaux se développent. L'athérosclérose peut conduire, par exemple, à une démence vasculaire - diminution de l'intelligence et de la mémoire.

Les causes

Il existe de nombreuses théories pour le développement de l'athérosclérose. Chacun d'eux peut agir comme une cause indépendante, ou en combinaison avec d'autres théories du développement de la maladie.

  1. Infiltration de lipoprotéines. La théorie suggère que le cholestérol s'accumule sur la paroi interne du vaisseau en tant que maladie primaire, non causée par des maladies graves.
  2. Violation de la fonction de la couche interne de la paroi artérielle. L'athérosclérose se développe en raison d'une violation de la structure et de la fonction du vaisseau.
  3. Auto-immune. Le système immunitaire est perturbé. Le système protecteur du corps perçoit ses propres protéines de vaisseaux comme des agents ennemis qui doivent être détruits. L'immunité dirige les macrophages et les leucocytes vers la zone des artères du cerveau, à cause de laquelle l'inflammation et l'accumulation de plaques de cholestérol s'y développent.
  4. Viral La paroi vasculaire est endommagée par une attaque virale, comme le virus de l'herpès ou le cytomégalovirus.
  5. Peroxyde. La théorie est basée sur l'hypothèse que le système antioxydant est perturbé dans le corps, ce qui empêche l'oxydation des cellules endothéliales, c'est pourquoi il est endommagé.
  6. Génétique. Athérosclérose due à une prédisposition génétique ou à un défaut congénital dans la paroi vasculaire.
  7. Hormonal La théorie suggère que l'athérosclérose, une violation du métabolisme du cholestérol et une stratification des plaques athéromateuses se produisent en raison d'un dysfonctionnement du sexe et des hormones hypophysaires, ce qui augmente la synthèse des précurseurs du cholestérol.

L'athérosclérose cérébrale des vaisseaux de la tête se développe en raison d'une combinaison de facteurs qui affectent indirectement et indirectement le métabolisme des protéines et des lipides:

  • fumeur;
  • mode de vie sédentaire;
  • manger des fast-foods, des bonbons, l'inclusion de boissons gazeuses sucrées dans l'alimentation;
  • augmentation de la pression artérielle, hypertension;
  • l'embonpoint et le diabète;
  • facteurs héréditaires;
  • diminution de la fonction thyroïdienne.

Le facteur le plus dangereux et confirmé dans le développement de l'athérosclérose est le tabagisme. Ainsi, l'Association européenne pour la prévention des maladies cardiovasculaires présente les chiffres suivants:

Hommes fumeurs de 40 ans avec une pression artérielle systolique de 120 mm Hg (SBP) ont un risque d'athérosclérose de 1%, avec une SBP de 180 mm Hg. - 4%. Plus l'âge et la TAS sont élevés, plus la probabilité de développer une athérosclérose est grande. Donc, avec un JARDIN de 180 mm Hg chez les hommes de 60 ans, la probabilité d'athérosclérose cérébrale est de 33%, chez les fumeurs d'hommes de 65 ans avec un JARDIN de 180 mm Hg. le risque d'athérosclérose est déjà de 47%.

Comparé aux non-fumeurs, chaque indicateur à chaque étape est 2,5 fois plus faible. Par exemple, chez les non-fumeurs, des hommes âgés de 65 ans avec un JARDIN de 180 mm Hg. la probabilité de développer une athérosclérose est de 22%.

Plaques athérosclérotiques dans les vaisseaux du cerveau lorsqu'une maladie formée se développe au cours de 4 étapes de changements pathomorphologiques dans les vaisseaux sanguins et les plaques:

  1. Stade dolipide. La perméabilité de la membrane des vaisseaux cérébraux est perturbée. Les premiers signes apparaissent dans la lumière de l'artère - taches lipidiques. Ils ne se développent pas dans la lumière et n'interfèrent pas avec le flux sanguin, mais ils créent une plate-forme pour une accumulation supplémentaire de lipoprotéines de basse et très basse densité à cet endroit.
  2. La deuxième étape est la lipoïdose. Les graisses s'accumulent sur les taches lipidiques, qui forment des bandes lipidiques qui dépassent légèrement dans la lumière.
  3. Liposclérose Les bandes lipidiques sont sclérosées: la graisse sur les vaisseaux est recouverte de tissu conjonctif. Dans la lumière de l'artère, une plaque persistante se forme progressivement, inhibant partiellement le flux sanguin cérébral..
  4. L'athérose Un ulcère hémorragique se forme dans la cavité et à la surface de la plaque. Des caillots sanguins sont envoyés dans la zone des saignements intravasculaires pour arrêter le sang. Ils précipitent la plaque athérosclérotique et peuvent complètement arrêter le flux sanguin dans l'artère.
  5. Athérocalcinose. Dans la plaque athéromateuse, recouverte de tissu conjonctif, des sels de calcium se déposent. La plaque devient comme une pierre. À ce stade, le vaisseau est grossièrement déformé et devient cassant. À ce stade, le risque de développer un accident vasculaire cérébral, un infarctus du myocarde, un anévrisme aortique, une hémorragie intracérébrale augmente.

Selon le degré de chevauchement de la lumière, deux types sont divisés:

  • Athérosclérose sténosante. La plupart de la lumière de l'artère se chevauche.
  • Athérosclérose non sténosée. Le navire est bloqué à moins de 50%.

Symptômes

L'athérosclérose cérébrale se manifeste par des troubles mentaux et neurologiques.

Les troubles mentaux sont répartis selon le type d'épuisement du système nerveux. On distingue deux types:

  1. Type d'épuisement hypersthénique. Un examen psychodiagnostique révèle l'alternance au début du rythme rapide de réussite des tests, pourquoi réduire la vitesse des tâches. Le résultat des tests psychodiagnostiques se manifeste par un type cassé ou en zigzag: la vitesse d'exécution augmente ou diminue. Ce type d'épuisement se manifeste au stade initial de la maladie d'athérosclérose..
  2. Type hyposthénique. Il se caractérise par une fatigue rapide lors de l'exécution de techniques psychodiagnostiques. À la fin des tests, les patients sont complètement épuisés. Ce type est caractéristique de l'athérosclérose à un stade avancé et reflète le développement continu des plaques athérosomateuses..

Aux stades ultérieurs, une diminution du volume de la mémoire à court terme puis à long terme est également notée. Il est difficile pour les patients de se souvenir et de reproduire des informations. La mémoire sémantique est partiellement sauvegardée. L'activité cognitive s'aggrave, la qualité de la généralisation et de l'analyse des informations diminue. Avec la progression de l'athérosclérose, l'inertie des processus mentaux est notée - ils ralentissent tous, le changement d'attention est perturbé, la concentration diminue et la distractibilité augmente.

L'athérosclérose prolongée provoque des troubles circulatoires transitoires et aigus.

Le transitoire est une attaque ischémique transitoire. Le tableau clinique:

  • Vertiges.
  • Troubles autonomes: transpiration, troubles des selles, essoufflement, palpitations, tremblements des membres.
  • Hallucinations visuelles élémentaires ou simples (photopsies).
  • Désorientation spatiale, manque de mémoire lors d'une attaque ischémique transitoire.

Si l'athérosclérose s'est développée dans la région des artères carotides, l'attaque ischémique transitoire a la caractéristique suivante:

  1. Diminution de la force musculaire d'un côté du corps ou dans le muscle squelettique d'un seul membre.
  2. Diminution de la sensibilité d'un côté du corps ou d'un membre.
  3. Trouble de la parole.
  4. Trouble d'orientation spatiale.

L'échec circulatoire aigu dans l'athérosclérose se manifeste par un accident vasculaire cérébral ischémique, dont le tableau clinique se compose de symptômes cérébraux et de symptômes neurologiques déficients focaux.

Symptômes cérébraux d'un AVC ischémique:

  • Maux de tête aigus, vertiges.
  • Nausée et vomissements.
  • Atteinte de la tige: somnolence, stupeur, souvent coma.
  • Douleur aux yeux.
  • Bouffées de chaleur, hyperhidrose, membres tremblants.

Les symptômes neurologiques déficients focaux dépendent de l'endroit dans lequel la circulation sanguine s'est arrêtée. Par conséquent, le tableau clinique est déterminé par la zone du cortex cérébral, où l'état d'ischémie.

Diagnostique

Le diagnostic de l'athérosclérose cérébrale repose sur les informations suivantes:

  1. Consultation d'un neurologue, psychiatre, psychologue médical. Ces spécialistes évaluent la sphère mentale du patient: conscience, réflexes, activité cognitive, mémoire, perception, sensibilité, attention et autres processus mentaux..
  2. Chimie sanguine. L'analyse révèle une disproportion des lipides sanguins, une augmentation du cholestérol.
  3. Imagerie par résonance magnétique en mode angiographie. La technique permet d'identifier les plaques athérosclérotiques dans les vaisseaux du cerveau.

Traitement

L'athérosclérose est traitée de manière globale, avec l'utilisation de médicaments, de produits non médicamenteux et, si nécessaire, d'un traitement chirurgical..

La composante fondamentale du traitement non médicamenteux est la correction du mode de vie. Qu'est-ce qui devrait être fait:

  • arrêter complètement de fumer;
  • réduire la consommation d'alcool;
  • inclure l'activité physique dans le programme quotidien;
  • réduire le poids corporel;
  • inclure dans le mode de vie un régime thérapeutique anti-athérosclérotique, qui consiste à enrichir le régime alimentaire en acides gras polyinsaturés, que l'on trouve dans les huiles de lin et d'olive.

Médicament

Quel médecin traite l'athérosclérose: le patient est suivi par plusieurs médecins. Le médecin traitant est un thérapeute ou un neurologue. Le patient est également suivi par un psychiatre et un psychologue médical. De temps en temps, ils examinent la psyché du patient pour la dynamique de la maladie.

Le traitement médicamenteux de l'athérosclérose implique l'élimination des maladies concomitantes et la correction du métabolisme lipidique. Tout d'abord, la pression artérielle diminue à des indicateurs satisfaisants (inférieurs à 140/90 mm Hg), le diabète sucré est compensé et les signes de syndrome métabolique sont éliminés.

Les principaux médicaments contre l'artériosclérose cérébrale sont les médicaments hypolipidémiants. Leur tâche est de réduire les taux plasmatiques de lipoprotéines de basse et très basse densité.

Ces comprimés pour l'athérosclérose sont divisés en 4 groupes, chacun ayant sa propre fonction:

  1. Médicaments qui bloquent l'absorption du cholestérol.
  2. Médicaments qui diminuent la production de lipides dans le foie et abaissent leur taux sanguin.
  3. Des moyens qui accélèrent le métabolisme et contribuent à la dégradation des lipides.
  4. Médicaments complémentaires.

Le premier groupe comprend: la cholestyramine, le guarem, le bêta-sitostérol. Ces agents fixent les composés du cholestérol à leur surface et les transportent dans le tube digestif, les empêchant de se diviser et d'être absorbés par le système circulatoire.

Le deuxième groupe: Lovastatin, Atorvastatin, Fenifibrat. Sinon, elles sont appelées «statines». Les ingrédients actifs des médicaments inhibent la CoA réductase, une enzyme qui transforme le composé des précurseurs du cholestérol en cholestérol lui-même. Ces fonds ne sont pas recommandés pour les personnes qui ont subi une chirurgie cardiaque. Est-il possible de combiner avec de l'alcool, de la boisson pour les femmes enceintes et les enfants - la consommation de drogues du deuxième groupe est interdite pour ces personnes.

Le troisième groupe est Omacor, acide thioctique, Linetel. Comment éliminer les plaques athérosclérotiques à l'aide de médicaments du troisième groupe: en raison de leur structure (acides gras insaturés), elles contribuent à la dégradation des graisses.

Le quatrième groupe est celui des moyens à effet local: ils abaissent le cholestérol dans la paroi vasculaire. Représentants: Piricarbat, Vazoprostat, vitamines A et E.

Un groupe d'outils est en cours de test. Ainsi, la cyclodextrine dissout les cristaux de cholestérol. On ne sait pas encore si l'athérosclérose est traitée avec ce médicament chez l'homme, car les tests n'ont été effectués que sur des souris..

Le traitement prometteur de l'artériosclérose cérébrale est un médicament dont le nom commercial est AEM-28. Dans les tests, il montre une grande capacité à abaisser le cholestérol plasmatique et les triglycérides..

Le traitement de l'artériosclérose cérébrale chez les personnes âgées est similaire à celui des patients matures.

Régime

La base du régime alimentaire pour l'athérosclérose est le régime médical n ° 5 selon Pevzner. Ainsi, le niveau de lipoprotéines de basse et très basse densité dépend directement de la méthode de nutrition, par conséquent, le régime alimentaire de l'athérosclérose a les principes suivants:

  1. Repas fractionnés et fréquents (4 à 6 fois par jour). Fréquentes, mais de petites portions sont mieux absorbées par le corps, la charge sur le pancréas et la vésicule biliaire est réduite, empêchant ainsi les maladies du système digestif.
  2. Les aliments doivent contenir des protéines, des graisses et des glucides en fonction de la charge du corps et en fonction du type d'activité. Il est recommandé d'augmenter la quantité de protéines: 150-200 g de viande maigre, 150 g de fromage cottage et 150 g de poisson.
    Vous devez réduire votre consommation de glucides simples. Les graisses animales devraient être réduites au profit des graisses végétales.
  3. Le sel, les aliments épicés et frits sont limités. La dose quotidienne maximale de sel est de 5 g (la personne moyenne mange 10 à 15 g de sel par jour). Pain en conserve et brun limité.
  4. Des fruits et légumes sont ajoutés à l'alimentation..

Produits recommandés pour l'athérosclérose:

  • brioches, bonbons;
  • mayonnaise grasse;
  • viandes fumées, saucisses;
  • viande grasse, viande rouge
  • déchets;
  • bouillie de semoule et de riz;
  • boissons gazeuses sucrées;
  • café, chocolat, cacao.

Vitamines pour l'artériosclérose cérébrale:

  1. Dans le régime alimentaire d'un patient atteint d'athérosclérose, les vitamines du groupe B et l'acide folique sont préférés. Les premiers affectent le fonctionnement du système nerveux central et l'acide folique est un antioxydant et réduit la probabilité de développer une athérosclérose.
  2. Vitamine C. Selon le Dr Linus Pauling, la vitamine C empêche la formation de plaques athérosclérotiques sur les vaisseaux sanguins..
  3. Vitamine E (tocophérol). La recherche du Harvard Medical Center affirme que la vitamine E réduit le risque de maladie cardiovasculaire.

Une bonne nutrition pour l'athérosclérose selon Organov et ses co-auteurs:

  • Recommandations en matières grasses: l'apport quotidien en matières grasses est réduit de 33%. Limité au tournesol, au maïs et à l'huile végétale. La dose maximale de margarine de table est de 2 cuillères à soupe. l Exclus du régime: graisses animales (porc, boeuf, beurre).
  • Poisson. Les crevettes et les crabes sont limités, le caviar est exclu.
  • Viande. Recommandé: poulet et dinde faibles en gras, mais pas plus de 150 g par jour. Le boeuf et l'agneau sont limités. Exclut le cœur, le cerveau, la langue et les reins.
  • Les œufs. Le blanc d'oeuf pur est recommandé. Limité à: jaune d'oeuf. Le nombre maximum d'oeufs entiers par semaine est de 2.
  • Produits laitiers. Recommandé: deux fois par jour, un verre de lait faible en gras, un verre de fromage cottage faible en gras et du fromage cottage faible en gras. Limité à: fromage gras et lait entier. Exclut: crème, crème sure, lait gras, crème glacée et fromage à la crème.
  • Légumes et fruits. Recommandé: 500 g par jour de fruits et légumes frais ou surgelés, pois et légumineuses. Limité: pommes de terre frites à l'huile végétale (maximum une fois tous les 7 jours). Exclut: racines.
  • Les cultures de céréales. Recommandé: pain de seigle au son, flocons d'avoine sur l'eau, bouillie de sarrasin. Limité à: pâtes, pain blanc. Exclut: cuisson.
  • Bonbons et boissons. Recommandé: thé non sucré et faible. Eau minérale. Limité à: alcool et sucre. Exclut: bonbons, soda sucré, confiture.

Il existe deux types de régimes pour les maladies vasculaires:

  1. Régime du premier type. Il vise à la prévention de la maladie. Le premier type de régime est basé sur la restriction des jaunes d'oeufs, de la viande grasse, de la graisse, des reins et du foie, de la margarine et du poisson gras.
  2. Régime du deuxième type. Il s'agit d'une nutrition pour l'athérosclérose, déjà considérée comme une maladie établie. C'est un régime plus difficile. La base du deuxième type de régime est la restriction maximale des aliments gras en faveur des protéines.

Un menu approximatif pour l'athérosclérose pendant une semaine:

  • Petit déjeuner: une cuillerée de miel, un verre de lait faible en gras et de la bouillie de sarrasin.
  • Deuxième petit-déjeuner: 1-2 fruits et légumes, thé non sucré ou café faible.
  • Déjeuner: purée de pommes de terre, salade de légumes, veau vapeur.
  • Dîner: flocons d'avoine sur l'eau, un verre de lait écrémé.
  • Avant d'aller au lit: un verre de kéfir faible en gras.
  1. Premier petit déjeuner: bouillie de semoule sur l'eau, 1-2 fruits, thé vert.
  2. Deuxième petit déjeuner: 1-2 légumes, un verre de lait.
  3. Déjeuner: soupe de légumes, pain sec ou pain de seigle avec son.
  4. Snack: 1-2 fruits, thé vert.
  5. Dîner: poisson faible en gras, un morceau de fromage faible en gras, une décoction de baies.

Ces produits peuvent être alternés et combinés selon les préférences individuelles. Il est recommandé de choisir n'importe quel produit de l'alimentation selon Organov et ses co-auteurs et de préparer leurs plats préférés.

Populaire

Avec l'aide de remèdes populaires, il est impossible de guérir l'athérosclérose cérébrale, mais avec leur aide, il est possible de réduire partiellement les effets nocifs des aliments et des facteurs externes. Traitement de l'artériosclérose cérébrale à domicile:

  • Thé à base de bardane, cynorrhodon, menthe, mélisse ou cendre de montagne. Chacune de ces plantes est remplie d'oligo-éléments et de vitamines. Buvez ce thé 1 à 2 fois par jour.
  • Une décoction de cynorrhodon, de menthe et de feuilles de fraise. Broyer la partie sèche des plantes et collecter une cuillère à soupe de chaque composant. Versez-le avec six verres d'eau bouillante et laissez infuser le liquide pendant plusieurs heures. Pendant trois mois, buvez 100 ml tous les jours une heure avant un repas.
  • Teinture d'aubépine. Prenez une cuillère à soupe de fruits de la plante et versez-y 2-3 tasses d'eau bouillante. Buvez une cuillère à soupe chaque matin et au coucher..

La prévention

La prévention de l'athérosclérose est un ensemble de mesures visant à stabiliser le métabolisme lipidique et protéique de l'organisme. Au cœur de la prévention se trouve la correction du mode de vie et une bonne nutrition. Ainsi, pour réduire la probabilité de développer des plaques athérosclérotiques, il suffit de se débarrasser du tabagisme, de limiter la consommation d'alcool, de faire du sport (jogging, cardio training) et d'inclure autant de fruits et légumes que possible dans l'alimentation.

Préparations pour la prévention de l'artériosclérose cérébrale:

  1. Mevacor. Abaisse le cholestérol, les lipoprotéines de basse et très basse densité dans le plasma sanguin, augmente les lipoprotéines de haute densité.
  2. Médicaments à base d'acide nicotinique. Nicolaire ou niacine. Ils agissent selon le principe des statines..

Prévoir

Après quelle heure est la mort: l'espérance de vie dépend de l'efficacité du traitement médicamenteux et de la correction du mode de vie.

Quel est le danger de l'athérosclérose: la maladie entraîne une démence vasculaire, une diminution de l'adaptation sociale de la personne, un AVC ischémique, une hémorragie intracérébrale, une diminution de l'intelligence, une perte de mémoire.

Symptômes de l'artériosclérose cérébrale, traitement et conséquences possibles

Les troubles trophiques aigus et chroniques des tissus nerveux et des structures cérébrales sont le plus souvent causés par des changements organiques dans les artères.

Il est également juste de dire que dans la plupart des cas, ces écarts par rapport à la norme sont secondaires en eux-mêmes, se développent en raison d'autres maladies. Et il y en a beaucoup.

L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux est une pathologie chronique dans laquelle les artères se rétrécissent en raison d'une violation de la régulation biochimique de leur tonus ou sont obstruées par des structures lipidiques - plaques de cholestérol.

Le résultat est toujours le même - un faible débit sanguin cérébral, une violation de l'activité nerveuse plus élevée et un accident vasculaire cérébral probable.

Et puis la mort n'est pas loin, et les prévisions d'athérosclérose non traitée sont toujours tristes, la pathologie ne fait que progresser, il ne faut pas attendre une retraite spontanée.

Les symptômes de la maladie ne sont pas spécifiques. Cela signifie que le patient ne pourra pas reconnaître le problème par lui-même. Cependant, la violation de la santé incite toujours à consulter un médecin. L'identification des causes est la tâche du neurologue.

La thérapie est principalement conservatrice. Dans les cas extrêmes, en plus des médicaments, des opérations mini-invasives et pratiquement non traumatiques sont effectuées..

Le mécanisme de développement et les causes

La formation de l'athérosclérose est basée sur un groupe de facteurs fondamentaux. Ils peuvent se réunir ensemble ou séparément. Spécifique au cas.

Au total, il y a deux points clés:

  • Violation du métabolisme des graisses dans le corps. Les lipides n'entrent normalement pas trop activement dans la circulation sanguine. Un clivage et un dépôt adéquats sont assurés par des réactions complexes qui sont perturbées chez de nombreuses personnes.

Pour cette raison, des quantités excessives de cholestérol et d'autres composés circulent. Ils s'installent sur les parois des artères, s'accumulent. Une plaque complète se forme, qui bloque la lumière normale du vaisseau et interfère avec la circulation sanguine.

Le résultat est l'incapacité de fournir pleinement au cerveau des nutriments et de l'oxygène.

Les changements pathologiques sont souvent causés par un facteur héréditaire. Parce que le trouble est transmis des générations précédentes à la suivante.

L'athérosclérose se développera ou non - une question de comportement et de style de vie du patient le plus potentiel.

  • Le deuxième mécanisme significatif est une violation de la régulation nerveuse du tonus vasculaire ou des réactions biochimiques qui assurent l'état normal des artères.

Un excès de cortisol, d'angiotensine-2, de préhormone-rénine et d'autres composés est produit.

En règle générale, les personnes qui abusent d'alcool et de fumée pendant une longue période sont plus susceptibles de telles violations. De plus, ceux qui n'ont pas peur de boire du café fort.

Les raisons ne sont pas toujours expliquées par le comportement et le mode de vie..

Des pathologies qui conduisent à une athérosclérose du cerveau de ce type sont possibles. Par exemple, hypertension artérielle, diabète sucré, problèmes thyroïdiens.

Ces deux mécanismes principaux se rencontrent ensemble et séparément. Les deux facteurs du complexe augmentent considérablement l'agressivité de la maladie. Les risques d'accident vasculaire cérébral et de décès augmentent considérablement.

De plus, quel que soit le facteur principal, le processus se déroule toujours de manière identique. Le rétrécissement de la lumière de l'artère conduit à l'incapacité de fournir une nutrition normale et une respiration cellulaire des structures cérébrales.

Le cerveau passe d'abord en mode «économie», la clinique primaire commence. Et puis des changements irréversibles se forment, le corps n'est plus en mesure de compenser la violation.

Il y a un accident vasculaire cérébral. Et derrière, il y a une invalidité grave ou la mort de complications incompatibles avec la vie. Les symptômes d'un état pré-AVC sont décrits en détail dans cet article..

La seule façon d'empêcher un résultat aussi déplorable est de consulter un médecin en temps opportun, de subir un examen, puis un traitement.

Symptômes

La clinique dépend du stade spécifique du processus pathologique. Plus elle est négligée et longue, plus elle coule agressivement, plus les problèmes dans le domaine neurologique sont forts.

Les manifestations sont représentées par un déficit neurologique de la part du cerveau. Lequel - dépend de l'emplacement du site de la plus grande ischémie.

Le complexe symptomatique est également provoqué par la forme de la maladie. Dans la plupart des cas, dès le premier moment, la maladie existe sous une forme chronique et en développement constant.

Parce qu'il n'y a pas de changements critiques au début, ce qui place faussement le patient dans une humeur calme. Dans ce cas, la clinique comprend des manifestations cérébrales et focales.

Ce qui est inclus dans la liste des signes négatifs:

  • Mal de crâne. De gravité variable. Dans les premiers stades, la puissance de l'inconfort est minime. Éclats occasionnels, compression, pulsations dans les tempes, pariétales, zones frontales.

Moins fréquemment à l'arrière de la tête, ce qui peut également indiquer des problèmes avec les artères vertébrales..

Comme la progression de l'athérosclérose, le syndrome douloureux s'intensifie et hante constamment la personne, interfère avec une vie normale.

De plus, il est mal éliminé par les analgésiques et les antispasmodiques. L'effet n'est pas complet ou pas du tout. Gêne accrue - un signe pronostique alarmant.

  • Le vertige ou le vertige est un symptôme caractéristique de l'artériosclérose cérébrale. Accompagnez le patient avec des épisodes. Les périodes individuelles durent jusqu'à 30-90 minutes et un peu plus.

L'intensité varie également considérablement. D'une légère sensation de «mal des transports» à la rotation du monde dans un kaléidoscope sans fin avec l'incapacité de naviguer dans l'espace.

Ensuite, le patient prend une position forcée et attend un soulagement. Le symptôme n'est pas éliminé avec des médicaments, en particulier sur la base des composants végétaux. C'est souvent ce qui motive le patient à se rendre à l'hôpital..

  • Nausées Vomissements. Se développe relativement rarement. S'ils le sont, alors à court terme. Pour quelques minutes.
  • Faiblesse, somnolence, graisse corporelle, faiblesse. Tous ces éléments font partie d'un seul - le syndrome asthénique. Les sensations négatives ne passent pas après le repos et le sommeil, ce qui indique l'origine organique de la violation.

La raison en est une nutrition cérébrale insuffisante. Le tissu nerveux est très sensible aux changements des niveaux d'oxygène et des composés bénéfiques..

Par conséquent, afin de sauver les structures cérébrales de la destruction, le corps est contraint d'affaiblir l'intensité de l'activité cérébrale. Et puis ça empire.

  • Évanouissement. Un signe alarmant d'athérosclérose cérébrale. Il indique la transition du processus pathologique en une phase conditionnellement irréversible.

La progression de la maladie entraîne l'impossibilité du fonctionnement normal du système nerveux. Les conditions syncopales se développent à différentes fréquences. La profondeur des violations est également différente..

Les symptômes focaux de l'athérosclérose du cerveau sont représentés par des déviations locales de l'activité mnésique, cognitive, des capacités motrices et motrices et des organes sensoriels.

Si nous parlons de points spécifiques:

  • Démarche tremblante. L'incapacité de se déplacer en ligne droite et de coordonner sa propre activité. Ceci est le résultat d'un dysfonctionnement du lobe frontal et / ou du système extrapyramidal représenté par le cervelet.

Cela crée un grand danger. Avec la progression, cela conduit à l'incapacité totale de se déplacer arbitrairement. Puisqu'une personne est langoureusement orientée dans l'espace et ne la ressent pas.

  • Faiblesse musculaire. Cela ressemble à de la graisse corporelle. La façon la plus simple de détecter un symptôme est de ne pas pouvoir voyager sans fatigue sur des distances qui n'étaient pas difficiles auparavant. Elle peut être le résultat d'une lésion du lobe frontal et temporal, ou un symptôme d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise ischémique transitoire..
  • Un bourdonnement dans les oreilles. Sonnerie. Images hallucinatoires verbales (voix), akoasma (bruit qui n'existe objectivement pas), perte totale de la capacité de percevoir les stimuli sonores. Ce sont toutes des manifestations de dommages aux lobes temporaux. Les symptômes augmentent progressivement, pas à un instant. Ce qui distingue exactement le processus pathologique du plan chronique d'un accident vasculaire cérébral.
  • Problèmes de vue. Variété. D'une baisse de gravité à l'incapacité de percevoir adéquatement la forme, la taille et l'éloignement des objets (métamorphopsies). Également appelée perte complète de la capacité de voir, daltonisme, perte de certaines zones (scotomes), hallucinations visuelles simples sous forme de points ou d'étincelles clignotants, formes géométriques (photopsies).
  • Problèmes d'odeur. Relativement rare.
  • La chute de la fonction intellectuelle. Les options dans ce cas sont également nombreuses. Incapacité à lire, écrire ou percevoir des informations sur un support matériel, démence sur fond de qualité insuffisante du trophisme tissulaire, inhibition.
  • Aphasie. Perte de la capacité de parler normalement. Il est trouvé comme un symptôme de la cérébrosclérose chronique relativement rarement, mais il est également possible. Elle s'accompagne d'une distorsion du système lexical, de l'impossibilité de distinguer des sons similaires, d'autres signes, selon la forme de violation.
  • Problèmes comportementaux. Les réactions émotionnelles inappropriées sont extrêmement rares. Mais une irritabilité, une agressivité, des conflits et des larmes accrus accompagnent les patients atteints d'athérosclérose cérébrale.

Il y a également une tendance à la dépression et aux crises prolongées de mauvaise humeur (dysthymie). Il est impossible de corriger une telle violation avec des antidépresseurs ou d'autres médicaments lorsque la cause du phénomène n'est pas éliminée..

Quant au diagnostic spécifique. Si un accident vasculaire cérébral ne s'est pas produit, le processus se déroule de façon chronique, ils parlent d'encéphalopathie discirculatoire.

La deuxième option possible est une violation aiguë de la circulation cérébrale. Formellement, ce n'est pas de l'athérosclérose, mais une conséquence de son évolution. Par conséquent, il est nécessaire de considérer les troubles du système.

Le problème de l'attaque ischémique transitoire et de l'AVC est présenté. La différence est fondamentale: si le premier s'accompagne de symptômes critiques, mais qu'il n'y a pas de destruction du tissu nerveux, le second est la mort des structures cérébrales et la préservation de l'image sur une base continue.

La clinique est approximativement identique à celle d'un trouble chronique, mais beaucoup plus forte. Les signes cérébraux des lésions vasculaires athérosclérotiques sont les mêmes.

Quant aux focales, elles ne diffèrent pas par essence, mais sont beaucoup plus profondes. Donc, s'il s'agit de troubles du comportement, une personne peut rapidement régresser et se dégrader, il en va de même pour la composante mentale.

Les problèmes d'audition se terminent souvent par une surdité, une faiblesse musculaire avec paralysie ou parésie..

Un AVC est presque toujours une maladie des extrêmes. Les apparences s'intensifient à la limite et transforment une personne autrefois en bonne santé en une personne profondément handicapée.

Pour la plupart, en fonction de l'étendue de la lésion, de la localisation de la destruction des tissus, de l'état du patient et de la qualité de la rééducation, les fonctions nerveuses peuvent être restaurées.

Mais c'est pratiquement une roulette. Trop de facteurs échappent au contrôle du médecin et du patient. Mieux vaut commencer le traitement plus tôt pour éviter un AVC..

Diagnostique

L'examen des patients est la tâche d'un neurologue. La liste des activités est standard.

  • Enquête orale. Il est nécessaire d'identifier des plaintes spécifiques. Faites une liste complète des symptômes. En outre, en s'appuyant sur les informations, émettez l'hypothèse concernant l'origine du problème.
  • Prise d'histoire. Du mode de vie aux antécédents familiaux de maladies. Sans cela, il ne sera pas possible de déterminer les racines probables de la violation.
  • Un test sanguin biochimique avec une image élargie des composés gras. Y compris le cholestérol. Utilisé pour diagnostiquer une forme d'athérosclérose..
  • Dopplerographie des vaisseaux cérébraux, balayage duplex. Il est utilisé dans le cadre de l'évaluation de la vitesse et de la qualité du flux sanguin dans les structures cérébrales.
  • Électroencéphalographie. Utilisé pour détecter l'activité cérébrale. Pas toujours informatif. Parce qu'aux stades initiaux du processus pathologique, les vagues sont presque inchangées.
  • IRM du cerveau. Il est utilisé dans les cas controversés en cas de doute sur le diagnostic. Donne une image qualitative détaillée de l'état du tissu nerveux.
  • La tomodensitométrie est utilisée un peu moins souvent, car avec son aide, il est presque impossible de visualiser les tissus mous.
  • Angiographie. À sa base se trouve une radiographie de contraste. Il montre la structure interne des artères, visualise les zones de rétrécissement, la plaque, le degré d'occlusion (chevauchement) du vaisseau. Il est utilisé dans la plupart des cas, y compris avant un éventuel traitement chirurgical..

L'athérosclérose du cerveau est diagnostiquée relativement simplement, car le processus est en surface et donne presque immédiatement des signes objectifs du trouble.

Mais pas toujours comme ça, une évolution asymptomatique prolongée est possible, il existe des formes de la maladie difficiles à visualiser. Heureusement, ils ne représentent que 2 à 5% de la masse totale.

Thérapies

Le traitement de l'athérosclérose cérébrale implique l'utilisation de médicaments, une modification de la nature du régime alimentaire et, si nécessaire, une intervention chirurgicale est effectuée.

Quels médicaments sont utilisés activement:

  • Cérébrovasculaire. Accepté pour rétablir le flux sanguin cérébral. Piracetam, Actovegin.
  • Protecteurs. Protégez le tissu nerveux de la destruction. Fezam, Cinnarizine.
  • Nootropiques. Accélérez les processus métaboliques dans les structures cérébrales. Glycine, Phenibut et similaires.
  • Statines Stabiliser le métabolisme des graisses, abaisser le cholestérol. Atoris, atorvastatine et autres.
  • Agents antiplaquettaires. Ils diluent le sang, lui redonnent ses propriétés, facilitent son transport dans les artères. Il s'agit du clopidogrel, de la lospirine et d'autres médicaments à la discrétion du spécialiste traitant.
  • Les acides gras omega-3. Attribuer comme remèdes naturels pour éliminer l'athérosclérose.

Des antihypertenseurs sont prescrits au besoin. Ils peuvent réduire le niveau de pression artérielle, si un tel effet est requis (pertinent pour les patients âgés).

Il est possible de prescrire de la vitamine E, bien qu'elle soit plus probablement utilisée comme substance auxiliaire, dans le cadre d'une prévention complexe après le traitement principal.

La correction du régime alimentaire n'est pas très difficile. Il est recommandé de limiter la consommation d'un certain nombre de produits: aliments frits, viandes fumées, saucisses, plats cuisinés, conserves, excès de graisses animales en général, glucides rapides (produits de confiserie de qualité douteuse et en grande quantité).

Il vaut également la peine de limiter la consommation de sel à 4 à 7 grammes par jour. Sinon, il n'y a pas de tabous difficiles. Il suffit d'adhérer aux règles du bon sens.

Les remèdes populaires, en particulier pour le traitement de l'athérosclérose, ne sont pas utilisés, car l'effet a tendance à zéro, mais le risque de réaction allergique est grand.

La chirurgie est nécessaire dans les cas extrêmes. Cela implique l'élimination des plaques dans les vaisseaux du cerveau avec un accès minimalement invasif ou l'introduction d'un dispositif métallique spécial, un stent, dans l'artère rétrécie. Il empêche la re-sténose..

Prévoir

Dépend de nombreux facteurs: de l'âge et du sexe à l'agressivité du processus pathologique.

Dans la plupart des cas, sans traitement spécial, la clinique atteint la sévérité en 2 à 4 ans, plus ou moins.

La probabilité d'un accident vasculaire cérébral augmente à mesure que la maladie progresse. Le risque est d'environ 60% chez les personnes de tout âge après le développement d'un complexe symptomatique complet. L'attente est extrêmement dangereuse, vous devez consulter un médecin.

Le traitement de l'artériosclérose cérébrale est efficace dans 80% des cas, mais plus la condition est négligée, plus il est difficile d'y faire face et d'obtenir un résultat qualitatif stable.

Conséquences possibles

L'essentiel est un accident vasculaire cérébral et une invalidité grave, le patient est susceptible de mourir. Si la maladie est lente, il est difficile d'appeler la chance.

L'encéphalopathie discirculatoire se développe et les phénomènes de démence vasculaire (démence) et de disparition progressive des fonctions d'activité nerveuse supérieure.

finalement

L'athérosclérose des artères et des veines du cerveau est le résultat du rétrécissement ou du blocage d'un, et il arrive que plusieurs vaisseaux. Nécessite un traitement obligatoire et dès que possible. Pour éviter les effets irréversibles et la mort.

Seul un spécialiste peut choisir un traitement compétent. Il s'agit généralement d'un neurologue, dans les situations difficiles, l'aide d'un chirurgien vasculaire.

Sans intervention médicale, les chances de guérison sont nulles.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite