Ce qui déclenche le syndrome asthéno-végétatif: symptômes et traitement

Le corps humain est compliqué dans le travail et lorsqu'un problème survient dans une fonction, vous devez rechercher un problème. Le syndrome asthénovégétatif est l'état du corps après des maladies prolongées, pendant la période de récupération initiale ou pendant la période de surmenage physique ou psychologique.

Pendant cette période, l'épuisement du corps est caractéristique, ce qui peut entraîner une longue rééducation. Cette condition entraîne des complications précises pour le système nerveux, lorsque les impulsions nerveuses entre le système nerveux central et la périphérie sont transmises de manière déformée, voire retournent.

L'asthénie peut affecter les enfants et les adultes. En effet, des infections et des complications graves peuvent survenir à tout âge. Dans le monde moderne, beaucoup ont un surmenage du corps, ce qui peut avoir un effet déprimant sur lui. Ce syndrome peut être le début de pathologies neuropsychiatriques graves..

Mode de vie, fatigue excessive et autres causes

Le syndrome se manifeste le plus souvent en raison du surmenage, du stress physique et mental, de la variabilité environnementale et des conditions d'une écologie polluée, d'une diminution de l'immunité.

Tous ces facteurs défavorables qui entourent une personne dépriment progressivement le corps, et le plus souvent un simple repos et un environnement favorable ne donnent pas un résultat complet, et les patients sont obligés de recourir à des méthodes médicales.

Ce qui déclenche l'apparition du syndrome asthénovégétatif:

  1. Les surcharges et le surmenage ne sont pas rares dans les conditions modernes de vie et de travail, et ce sont elles qui permettent de former un syndrome asthénique.
  2. Blessures, infections, surmenage mental, stress, dur labeur physique, environnement défavorable à la vie et au travail, manque de sommeil périodique et fréquent, changement du climat et des fuseaux horaires, changement brutal des horaires de travail sont quelques-unes des causes possibles qui affectent le corps.
  3. Le trouble a tendance à se développer dans le contexte de pathologies du corps, après une lésion cérébrale traumatique ou en raison d'une violation du fond hormonal.

À quoi ça ressemble de côté

Le syndrome asthénovégétatif présente des symptômes caractéristiques:

  • une dépression;
  • faible résistance aux contraintes (changement dans le sens d'une qualité inférieure);
  • troubles du sommeil, insomnie;
  • développement ou aggravation de troubles, maladies neuropsychiatriques;
  • surmenage;
  • faible activité mentale, due à l'inhibition des fonctions cérébrales;
  • faible activité physique (la complexité de la transmission des impulsions);
  • tachycardie;
  • maux de tête (migraine);
  • transpiration nerveuse ou frissons (une combinaison des deux symptômes est possible);
  • manque d'air, évanouissement.

L'état du syndrome asthénovégétatif se manifeste également par des violations du tractus gastro-intestinal, du système cardiovasculaire, du système respiratoire.

Les patients ressentent une gêne, une douleur dans le corps. Le syndrome se manifeste également par une sensibilité et une irritation élevées, la peau est sensible aux irritants..

Les organes sensoriels deviennent très sensibles. Cela est dû au fait que les dommages temporaires à certaines parties du système nerveux se caractérisent par une instabilité dans la transmission des impulsions et des réactions aux stimuli, ce qui conduit à une certaine stupeur dans les relations du monde environnant et du corps, une adaptation temporaire est nécessaire.

Comment se débarrasser d'un problème?

Le traitement d'un syndrome asthéno-végétatif commence par un diagnostic, pour lequel vous devriez consulter un médecin, un thérapeute ou un neurologue, pour les enfants, un pédiatre.

Le médecin aux premiers stades conseille une correction non médicamenteuse: routine quotidienne, alimentation, stress physique et mental modéré, ainsi que sommeil.

La nécessité d'exclure les produits irritants et irritants, par exemple contenant de la caféine, des aliments épicés et salés, de la restauration rapide, etc. Indications d'utilisation de thés apaisants, bains relaxants, cours de massage relaxant.

Avec la nature prolongée de la maladie, une thérapie symptomatique est prescrite: thérapie manuelle thérapeutique, bains minéraux, électrophorèse, halochamber, médicaments pour améliorer l'activité cérébrale, agents vasculaires.

Le syndrome asthénovégétatif dans les cas graves nécessite une intervention médicale. Avec le développement de conditions dépressives, des antidépresseurs et des sédatifs sont utilisés..

Pour la correction et le traitement de la maladie - antipsychotiques, nootropes, médicaments neurométaboliques, des stimulants neuroleptiques peuvent être utilisés. Afin de prévenir l'automédication grave, vous devriez consulter un médecin et un neurologue.

Comment ne pas tomber dans un tel état?

Il est nécessaire d'exclure toutes les causes possibles qui peuvent provoquer ce syndrome, et si cela ne peut pas être atteint, puis de minimiser leurs effets indésirables.

Réglez le mode de travail et de repos, régime, suivez un régime. Détendez-vous dans l'air ou la nature, engagez-vous dans un stress physique et mental modéré.

Utilisez des médicaments immunostimulants contre les maladies et buvez des vitamines pour prévenir la carence en vitamines. Détecter à temps les causes de l'état dépressif: surmenage, manque de sommeil, stress, et dès que possible changer le mode de vie, pour minimiser tous les facteurs défavorables.

Le corps humain a ses propres structures subtiles. Pas toujours la constitution du corps humain lui permet de travailler et de se fatiguer, récupérant à chaque fois sous l'influence de drogues.

Les comprimés et tous les stimulants chimiques artificiels possibles deviennent addictifs à leurs effets, ce qui peut aggraver non seulement cette condition, mais aussi augmenter le risque de syndrome asthénovégétatif.

Au moment d'utiliser des médicaments, vous devez faire attention aux conditions de prise des pilules, des médicaments.

Le syndrome asthénovégétatif a tendance à progressivement, avec du repos ou un changement de travail, changer les stades de sévère à faible, et vice versa.

Vous devriez commencer par exclure de l'alimentation des aliments de mauvaise qualité et nocifs qui produisent un effet négatif sur le corps, n'utilisez pas d'additifs biologiquement actifs, d'énergie et d'alcool.

Les mesures préventives avec une éventuelle tendance à l'asthénie devraient devenir un mode de vie.

Des séances d'entraînement et des exercices légers pour l'activité physique, l'utilisation de jeux de développement pour la mobilité de la pensée seront utiles.

Parfois, le problème est résolu rapidement, mais si vous n'excluez pas tous les facteurs négatifs, la maladie elle-même ne disparaîtra pas. Améliorer les conditions de vie, le confort psychologique, réduire l'anxiété et la prévention des maladies, ainsi qu'un mode de vie sain, tout cela minimise les risques.

Il est nécessaire de développer l'équilibre émotionnel, la relaxation psychologique, la relaxation physique, la formation et la thérapie possibles par la communication avec les animaux, les valeurs culturelles et la familiarisation avec la nature.

Le syndrome asthénovégétatif peut être à la fois une conséquence de maladies et le début de la manifestation de certains troubles. Cela devrait être pris en compte par les médecins et les patients..

Syndrome asthéno-végétatif

Un trouble du système autonome, dans lequel un dysfonctionnement des influx nerveux se produit, est observé chez les adultes et les enfants. Le syndrome asthéno-végétatif est une maladie assez courante. Il a différents degrés de gravité: de la faiblesse apparaissant périodiquement aux pathologies neurologiques graves. Comprendre la cause de la maladie, ses symptômes caractéristiques, facilite un traitement rapide, évitant de nombreux problèmes à l'avenir.

Les causes

Le système neuro-végétatif réalise des processus vitaux autonomes (sans la participation de la volonté et du contrôle de la personne elle-même):

  • circulation de l'air dans les poumons;
  • sécrétion de suc gastrique et de bile;
  • régulation du tonus dans les vaisseaux sanguins;
  • rythme cardiaque, etc..

Lorsque le fonctionnement de ces systèmes est perturbé, la connexion entre les organes ralentit ou a un caractère "fragmentaire", ce qui provoque le syndrome asthéno-végétatif. Autrement dit, il peut y avoir une douleur au cœur, une crise d'asthme ou d'autres «dysfonctionnements» du corps.

Les causes mêmes de la violation du système autonome s'expliquent par des neuropathologies (héréditaires, congénitales ou acquises) et une carence en éléments (potassium, magnésium, etc.) qui contribuent au fonctionnement normal du système nerveux.

Une maladie asthéno-végétative est souvent observée chez les adolescents. À un âge de transition, lorsqu'une puissante restructuration du système hormonal se produit, le corps est épuisé ou ne fait pas face aux pathologies qui avaient déjà commencé dans une période antérieure:

  • blessures des enfants, physiques et psychologiques, conditions morales particulièrement défavorables dans la famille ou en classe;
  • conséquences des maladies infectieuses (troubles des systèmes endocrinien et autres, immunité affaiblie et fonction hépatique ou rénale après une utilisation prolongée d'antibiotiques).

Les causes du syndrome peuvent être dans la malnutrition:

  • le corps est fourni avec une quantité insuffisante de vitamines et de minéraux nécessaires pour compenser le développement rapide des organes;
  • violation des processus métaboliques - les produits utiles ne sont tout simplement pas absorbés;
  • l'abus de boissons gazeuses qui «nettoient» les nutriments, ainsi que les aliments trop épicés (croustilles, craquelins) et la restauration rapide.

Les causes courantes du développement du syndrome asthéno-végétatif sont une violation du régime quotidien, une fatigue mentale et un manque d'exercice. L'enfant doit dormir beaucoup, marcher au grand air, ne pas s'asseoir à un bureau ou un ordinateur, faire du sport.

Symptômes

Le phénomène du syndrome asthénovégétatif se produit chez les enfants et les adultes. Les principaux symptômes sont les mêmes pour tout le monde:

  • un effort physique mineur s'accompagne de palpitations cardiaques;
  • dysfonctionnements du système digestif;
  • état chronique de faiblesse et de fatigue;
  • transpiration abondante;
  • maux de tête sourds;
  • assombrissement fréquent des yeux et évanouissement.

Les personnes atteintes du syndrome végétatif ont généralement des membres froids et, dans une pièce étouffante, elles peuvent s'évanouir.

Chez les adolescents, dans leur puberté, et sans cette maladie, leur caractère s'aggrave. Mais le syndrome asthéno-végétatif aggrave encore le tableau:

  • une irritation sans cause cède rapidement la place au rire;
  • pendant une crise de rage, l'enfant, clairement suffocant, halète pour l'air;
  • elle peut se fermer en elle-même pendant plusieurs jours, ressentant fortement une sorte d'émotions, alors qu'un adolescent ne peut pas tenir longtemps une position, il s'agite tout le temps, tient ses épaules ou sa bouche;
  • manque d'intérêt;
  • distraction et problèmes de mémoire.

Le syndrome asthéno-végétatif se caractérise par des symptômes chez l'enfant de nature physique:

  • l'enfant se plaint souvent de douleurs abdominales, de maux de tête ou de douleurs cardiaques;
  • ne peut pas dormir longtemps, parfois l'insomnie peut tourmenter pendant plusieurs jours d'affilée;
  • réponse physique lente.

Malheureusement, les symptômes du syndrome asthénovégétatif n'apparaissent pas immédiatement. Les maladies neurologiques ont une longue période d'incubation. Souvent, les enfants atteints de troubles autonomes déjà importants sont amenés chez le médecin. Par conséquent, vous devez surveiller la nutrition et la routine quotidienne de l'enfant, son stress physique et mental dès la naissance.

Traitement

En cas de suspicion de maladie asthéno-végétative, même lorsque des symptômes légers sont observés, les enfants sont d'abord présentés au pédiatre. Après un examen général, le médecin décidera de référer l'enfant à un psychiatre ou à un neurologue.

Le traitement des enfants atteints du syndrome asthénovégétatif est rarement effectué à l'aide de médicaments puissants ou d'antidépresseurs. En l'absence de pathologies neurologiques graves congénitales ou acquises, la thérapie non médicamenteuse aide généralement à:

  1. Un régime est prescrit. Le contrôle d'une bonne nutrition comprend l'élimination des boissons et des plats nocifs et la fourniture aux enfants d'aliments riches en potassium et en magnésium (fruits secs, sarrasin, millet, noix, haricots, cacao), ainsi qu'en vitamines B (poisson de mer, foie, œufs de poule, pain de grains entiers, lait aigre, chou). Les enfants ne devraient pas être autorisés à boire du thé noir fort, et en particulier du café. Si un enfant se réveille très mal le matin et a du mal à se concentrer sur ses études, il est permis de préparer de la racine de ginseng ou d'ajouter quelques gouttes d'Eleutherococcus au thé vert.
  2. L'utilisation d'herbes. Les médecins essaient de prescrire un traitement aux enfants atteints du syndrome asthéno-végétatif sans antidépresseurs. Il est parfois conseillé de prendre un cours de préparations à base de plantes nootropes (par exemple, la glycine). Mais dans la plupart des cas, la phytothérapie suffit. Avant de se coucher, la racine de valériane, l'agripaume ou la menthe sont brassées. La tisane est recommandée pour boire avec du miel. Après un tel remède à la maison, les enfants dorment profondément et profondément..
  3. Aromathérapie Le traitement avec cette méthode est idéal non seulement pour les patients adultes, mais aussi pour les enfants. Un peu d'huile essentielle à effet apaisant est ajoutée au bain chaud: rose, bergamote, jasmin, sauge, bois de santal.

Asthéno-végétatif, modéré, le syndrome peut être traité par une thérapie complexe traditionnelle, qui comprend:

  • massage;
  • électrophorèse;
  • prendre des médicaments contenant du potassium, du magnésium, des vitamines B;
  • physiothérapie;
  • prendre des médicaments visant une action symptomatique (pour améliorer l'activité du cerveau, des vaisseaux sanguins, de l'estomac).

Dans les cas plus graves, lorsque le syndrome asthéno-végétatif menace de graves conséquences, des médicaments sont prescrits.

Le choix des méthodes de traitement détermine le degré de la maladie, l'âge du patient. Approuvé seulement après un examen complet par un neurologue. Si vous ne permettez pas le syndrome à temps, en notant ses moindres symptômes chez les enfants, il y a toutes les chances de réduire le traitement à la normalisation du régime quotidien et à une alimentation équilibrée.

Asteno - syndrome végétatif qu'est-ce que c'est?

Le syndrome asthéno-végétatif - un trouble souvent observé chez les enfants et les adultes, s'accompagne d'un certain nombre de troubles autonomes. Le plus souvent, le syndrome asthéno-végétatif est causé par des affections assez légères, qui entraînent des défaillances dans la conduite des influx nerveux et, par conséquent, toutes sortes de troubles du corps.

Mais parfois, surtout avec un traitement intempestif, la pathologie entraîne des conséquences neurologiques assez graves. Comprendre les origines de ce trouble et les symptômes typiques aidera à éviter les complications ultérieures en temps opportun..

Les causes


Le système nerveux autonome de façon autonome, c'est-à-dire sans participation humaine, soutient de nombreux processus vitaux:

  • fourniture en temps opportun de l'air aux poumons;
  • favorise la sécrétion de la bile et du suc gastrique, facilitant la digestion;
  • affecte le tonus des vaisseaux sanguins;
  • prévient les arythmies en régulant la fréquence cardiaque.

Qu'est-ce que le syndrome asthéno-végétatif? Tout d'abord, il s'agit d'un degré modéré de violation du fonctionnement coordonné de ces systèmes. Le travail des organes ralentit ou des dysfonctionnements partiels se manifestent sous la forme de symptômes courants tels que douleurs cardiaques, arythmies, crises d'asthme, "manque d'air" et bien plus encore. Les violations sont basées sur différents types de neuropathologie..

Les neuropathologies sont à la fois héréditaires, de nature génétique et peuvent être acquises. Dans le premier cas, une cascade de réactions végétatives se produit souvent lors d'une exposition au stress ou dans des conditions anormalement intolérables (manque d'air dans les transports en commun). Le second peut être dû à une maladie.

D'une manière ou d'une autre, la neuropathologie s'accompagne très souvent d'une carence importante en oligo-éléments, si souvent la première chose que les médecins recommandent est de faire des tests de composition en oligo-éléments, et le nombre d'oligo-éléments dans les cheveux donne souvent un résultat plus précis par rapport au fonctionnement du système nerveux.

Bien sûr, il arrive que le médecin prescrive simplement des vitamines et laisse le patient gérer lui-même le problème. Mais parfois, un placebo fonctionne. N'oubliez pas que les principaux éléments dont la neuropathologie est soupçonnée sont le potassium, le magnésium, le calcium et, en partie, le zinc et le cuivre, qui ont également un effet bénéfique sur le système nerveux..

Le syndrome asthénovégétatif survient à tous les âges, mais surtout souvent chez les adolescents. La croissance active du corps et la puissante restructuration de l'ensemble du système hormonal se produisent parfois si rapidement que le corps n'a littéralement pas le temps de s'adapter à de nouvelles conditions.
Et si la neuropathologie s'est manifestée plus tôt, alors au cours de cette période, elle ne fait qu'empirer.

Tout d'abord, bien sûr, ce sont les conséquences de deux facteurs principaux - de nature psychogène et infectieuse, et par conséquent, tout ce qui peut y conduire:

  • intimidation à l'école, conditions défavorables dans la famille;
  • altération du fonctionnement du système endocrinien;
  • insuffisance organique après une utilisation prolongée de médicaments;
  • toutes sortes d'infections dans un contexte d'immunité des adolescents affaiblie.

Une alimentation équilibrée joue un rôle très important et peut à la fois aggraver et masquer le trouble actuel:

  • il est nécessaire de consommer le moins possible les aliments gras, en particulier la restauration rapide;
  • des troubles génétiques ou exogènes du traitement et de la digestibilité de certains produits peuvent survenir;
  • consommation fréquente de boissons gazeuses et de substances psychostimulantes (on sait que Pepsi contient de la caféine, a un effet puissant sur le fonctionnement du système autonome).

Eh bien, bien sûr, le syndrome asthéno-végétatif se manifeste par des symptômes primaires tels qu'une violation du mode "veille-sommeil", une fatigue accrue. L'hypodynamie peut accélérer l'apparition de ces symptômes désagréables, donc une activité physique régulière, calculée individuellement - la meilleure garantie de protection contre les neuropathologies.

Symptômes

Malgré le fait que le syndrome asthéno-végétatif soit fréquent à tous les âges, les principaux symptômes sont les mêmes pour tous:

  • le moindre effort physique provoque un fort rythme cardiaque;
  • problèmes d'estomac et de système digestif;
  • un état de fatigue constante qui ne disparaît pas même après le repos;
  • transpiration sévère, principalement des mains;
  • migraine;
  • évanouissement.

Ces personnes, en règle générale, ont des membres froids et une sensibilité météorologique accrue. La faiblesse du système autonome chez les adolescents pendant la puberté peut conduire à la dépression, contribue au développement de la labilité émotionnelle pathologique:

  • essoufflement accompagnant une irritation sévère;
  • l'isolement, et en même temps, l'adolescent, pour ainsi dire, "ne trouve pas sa place";
  • manque d'intérêt;
  • distraction;
  • troubles de la concentration.

Les vraies plaintes physiques et somatiques sont courantes:

  • douleur abdominale, migraine, «cœur douloureux»;
  • insomnie
  • réaction lente.

Le syndrome asthénovégétatif n'apparaît pas toujours immédiatement. Mais parfois, il est déjà trop tard et les enfants sont amenés chez des médecins gravement handicapés dans de nombreux systèmes et souffrant de dépression secondaire. Nutrition, routine quotidienne, charge - cela doit être surveillé et ne pas surcharger l'enfant au-delà de toute mesure, mais aussi ne pas le laisser suivre complètement le flux.

Traitement

Au premier soupçon, il est nécessaire de consulter un thérapeute, après quoi le médecin émet un avis et, si nécessaire, oriente le patient vers des spécialistes des profils appropriés. S'il n'y a pas de violations graves, un traitement non médicamenteux est souvent prescrit:

  • régime soigneusement sélectionné (café minimum);
  • phytothérapie (ginseng, eleutherococcus, etc.);
  • aromathérapie (a un bon effet calmant);
  • Thérapie par l'exercice;
  • complexes de vitamines;
  • massage.

Parfois, il est extrêmement important de pouvoir reconnaître un état mental à temps. Dans l'arsenal des psychiatres modernes, il existe de nombreuses substances qui normalisent l'humeur, la concentration et la vitalité. Divers antidépresseurs sont utilisés, ainsi que des médicaments pour le traitement du TDAH (stratter), les troubles métaboliques, le cas échéant, sont corrigés en cours de route..

Avec la détection en temps opportun du syndrome asthénovégétatif a un bon pronostic, en particulier pour les jeunes. Mais même un trouble modéré avec la collaboration interdisciplinaire des médecins montre les résultats d'une guérison complète.

Soyez prudent, car les maux de votre enfant, comme le vôtre, sont une clé importante pour comprendre la qualité de fonctionnement de systèmes corporels complexes.

Syndrome asthénovégétatif chez les enfants après des maladies infectieuses

On distingue généralement quatre périodes dans le développement d'une maladie infectieuse: latente (incubation), prodromique, hauteur de la maladie et évolution. La période de latence se poursuit depuis le moment de l'exposition au facteur étiologique jusqu'au premier cli

On distingue généralement quatre périodes dans le développement d'une maladie infectieuse: latente (incubation), prodromique, hauteur de la maladie et évolution. La période de latence se poursuit depuis le moment de l'exposition au facteur étiologique jusqu'à l'apparition des premiers signes cliniques de la maladie. Pendant cette période, les défenses de l'organisme sont mobilisées, afin de compenser les éventuelles violations, de détruire les agents pathogènes et de les éliminer du corps. La période prodromique est l'intervalle de temps entre les premiers symptômes de la maladie et sa manifestation complète. La période de manifestations exprimées de la maladie est caractérisée par le développement complet du tableau clinique. Avec diverses maladies infectieuses, le système nerveux de l'enfant peut souffrir, ce qui se manifeste cliniquement par le syndrome de neurotoxicose. La neurotoxicose est une réponse non spécifique du corps de l'enfant aux effets de la flore virale, bactérienne ou viro-bactérienne, caractérisée par une lésion primaire du système nerveux central (SNC) et autonome. Avec l'épuisement des capacités fonctionnelles des organes et des systèmes à la suite d'une maladie, en particulier du système nerveux lors de sa surcharge, ainsi qu'en raison d'une auto-toxicité ou d'une toxicose exogène, la survenue d'un syndrome asthénique est associée. Il s'agit de la manifestation clinique la plus courante de la période de convalescence. Une fatigue prolongée, qui n'est pas compensée par une récupération complète, provoque un syndrome de surcharge, suivi d'un état d'épuisement. La sensation de fatigue ressentie subjectivement est principalement le signal d’une surcharge des systèmes de régulation centraux, d’un état insatisfaisant des ressources énergétiques du corps et d’une auto-toxicité par les produits métaboliques. La fatigue à long terme, conduisant à l'épuisement, est essentiellement le résultat d'un effet stressant sur le corps, provoquant une violation des fonctions des systèmes de régulation - autonomes, endocriniens et immunitaires. Si les facteurs de stress agissent pendant une longue période, une réaction de l'organisme peut se développer dans laquelle des changements fonctionnels sous forme de dysfonctionnement autonome sont possibles [1, 6]. Le syndrome de dysfonctionnement autonome (SVD) comprend la manifestation de toutes les formes de régulation autonome altérée. Parallèlement aux manifestations somatiques: étourdissements, maux de tête, palpitations, essoufflement, soif, boulimie, vomissements après avoir mangé, intolérance à certains types d'aliments, état subfébrile d'origine inconnue, éruptions cutanées, etc., des troubles émotionnels de gravité variable sont révélés chez les patients atteints de SVD sous forme d'anxiété, des troubles du sommeil, des pleurs sans cause, ainsi que des troubles du comportement, en particulier l'impulsivité, une augmentation de l'activité motrice et de l'irritabilité, un déficit de l'attention, qui est cliniquement défini comme un syndrome asthénovégétatif ou psychovégétatif [Wayne A. M., 1981].

L'intérêt et la complexité du problème du syndrome asthénovégétatif réside dans le fait qu'il est complexe: médical, psychologique et pédagogique. Cependant, tous les experts conviennent qu'une telle condition existe, elle doit être diagnostiquée et corrigée correctement..

Objectifs de recherche

Cette étude est consacrée à l'étude de la dynamique de l'état du système nerveux autonome des enfants atteints du syndrome asthénovégétatif après maladies infectieuses, ainsi qu'à l'évaluation de l'efficacité du médicament Tenoten chez les enfants atteints de cette pathologie.

Le tenoten pour enfants contient des doses ultra faibles d'anticorps dirigés contre la protéine spécifique du cerveau S-100, créée à l'aide d'une technologie spéciale spécialement pour les enfants, a une humeur et un comportement calmants et normalisants, ainsi qu'un effet végétatif stabilisant prononcé [3, 5].

Critères d'inclusion des patients dans l'étude:

Critères d'exclusion des patients de l'étude:

Matériel d'étude

50 enfants âgés de 3 à 8 ans (4,54 ± 0,18 ans) ont été observés à l'établissement municipal de soins de santé «5 hôpital des maladies infectieuses pour enfants de la ville de Saratov», dont 52% étaient des garçons, 48% des filles qui avaient des maladies respiratoires virales et autres maladies aériennes. infections goutte à goutte, survenant principalement avec le syndrome de neurotoxicose, ainsi que des enfants souvent malades, qui sont sous observation à la clinique.

Pour l'échantillonnage aléatoire, les enfants ont été divisés en deux groupes. Dans le groupe principal (30 personnes), pendant la période de convalescence, parallèlement à une thérapie vitaminique symptomatique, les enfants Tenoten ont reçu 1 comprimé 3 fois par jour pendant 4 semaines en association avec une thérapie standard. Le groupe témoin (20 personnes) comprenait des enfants qui ont reçu une thérapie vitaminique standard et une thérapie symptomatique, à l'exception des médicaments à activité végétotrope.

Il n'y avait pas de différences significatives dans les indicateurs de sexe et d'âge entre le groupe principal et le groupe témoin d'enfants.

Selon le spectre des maladies passées, leur gravité, la nature des complications, les groupes d'enfants distingués ne différaient pas non plus de manière significative. Le spectre des maladies comprenait des infections virales et virales et bactériennes des voies respiratoires (formes de grippe étiologiquement confirmées et autres infections virales respiratoires, formes sévères de bronchite et pneumonie, etc.), otite moyenne aiguë, formes sévères et compliquées de mononucléose infectieuse, formes viscérales de la varicelle, neurotoxicose et éruptions vésiculaires sur les organes internes. Les données sur les maladies sont présentées dans le tableau..

L'examen diagnostique comprenait une évaluation clinique des manifestations de la dysfonction autonome, une étude psychologique, un examen neurologique, une électrocardiographie (ECG).

L'état du système nerveux autonome a été déterminé par le tonus autonome initial, la réactivité autonome et l'activité autonome. Le tonus autonome initial, qui caractérise la direction du fonctionnement du système nerveux autonome au repos, a été évalué en analysant les plaintes subjectives et les paramètres objectifs. La sévérité des manifestations psychopathologiques a été évaluée: fatigue, anxiété, instabilité émotionnelle, etc. (questionnaire modifié par A.M. Vein). Le ton végétatif intersystémique a été déterminé par l'indice de Kerdo et le ton végétatif intersystémique par le coefficient Hildebrant. Pour évaluer le soutien végétatif de l'activité, qui reflète principalement l'état du système de régulation autonome, un test clinostatique (CPC) a été réalisé. L'état fonctionnel du système cardiovasculaire a également été considéré sur la base de l'électrocardiographie.

Le niveau d'attention a été évalué à l'aide de l'échelle SNAP-IV, tableaux de Schulte, selon les résultats de la méthode Pieron-Ruserapo modifiée. La détection des troubles de la mémoire à court terme et à long terme, reflétant indirectement la gravité de l'asthénie, a été réalisée en utilisant la technique en 10 mots et le pictogramme..

Pour déterminer l'état de la sphère émotionnelle des sujets (anxiété, dépression), les tests achromatiques et colorimétriques de Lusher ont été utilisés.

Après le traitement, tous les enfants ont subi un deuxième examen complet pour évaluer l'efficacité du traitement. De plus, les parents d'enfants ont été invités à évaluer les résultats du traitement à l'aide d'une échelle analogique-visuelle en dix points, où 0 est une note très mauvaise, 10 est une très bonne note..

Résultats de recherche

Avant l'étude, chez tous les enfants examinés (sans différences significatives dans les deux groupes), les troubles psychopathologiques modérément exprimés ont été déterminés à l'aide du questionnaire de A.M.Vein, sous forme d'instabilité du fond émotionnel (84%), d'anxiété accrue (34%), de fatigue (38% ), distractivité (86%), troubles du sommeil (74%), perte de mémoire, ainsi que diverses manifestations somatiques sous forme de maux de tête périodiques (52%), étourdissements (24%), dépendance météorologique (12%), diminution de l'appétit (64% ), troubles dyspeptiques sous forme de nausées, vomissements, ballonnements (44%).

L'indice Kerdo a permis de déterminer la présence de dystonie intrasystémique chez les enfants après des maladies infectieuses sévères; il était en moyenne de 32,89 ± 0,99 dans les deux groupes étudiés, ce qui indiquait la prévalence d'effets sympathiques sur le corps au repos.

Le ton végétatif intersystémique, estimé à l'aide du coefficient de Hildebrant (les valeurs moyennes étaient de 3,98 ± 0,03), avait principalement un caractère éjtonique.

Le CPC, qui détermine la régulation autonome de la régulation autonome, ainsi que la variante sympathicotonique normale du CPC, qui reflète la stabilité de l'hémodynamique en orthostase (14% des cas), ont également révélé des options pathologiques. La variante hypersympathicotonique du CPC, qui se caractérise par une forte augmentation de la pression artérielle systolique (SBP) et de la pression artérielle diastolique (DBP) et de la fréquence cardiaque (HR) et en raison de l'inclusion excessive du système sympatho-surrénalien, a été trouvée dans un nombre prédominant de cas - chez 58% des enfants. Une variante asympathicotonique du CPC, en raison d'une connexion insuffisante de la partie sympathique du système nerveux autonome, dans laquelle la SBP et la DBP ne changent pas ou ne chutent pas, la fréquence cardiaque reste normale ou augmente compensatoire, a été trouvée chez 28% des enfants atteints de SVD. La variante asthénosympathique du CPC avec une baisse de la SBP et du DBP et une forte augmentation de la fréquence cardiaque dans les premières minutes d'orthostase, suivie d'une réaction hypersympathicotonique a été détectée dans 2% des cas.

L'état fonctionnel du système cardiovasculaire a également été pris en compte sur la base des données ECG. Selon les données de l'ECG, une tachycardie sinusale a été détectée chez les enfants dans 70% des cas, apparemment à la suite d'influences extracardiques (augmentation de l'innervation sympathique du cœur ou affaiblissement du vagin sur fond d'excitation psycho-émotionnelle) en l'absence d'une pathologie organique du cœur, la soi-disant "tachycardie nerveuse".

Les principales manifestations psychopathologiques de la SVD étaient l'inattention, l'hyperactivité, l'impulsivité. Ils ont été évalués à l'aide de l'échelle du questionnaire SNAP-IV (Swanson J., 1992). Le taux d'inattention dans les deux groupes sur cette échelle ne différait pas significativement et était en moyenne de 53,33% (normal (Swanson J., 1992) - 0,40-1,82), l'indice d'hyperactivité moyen - 1,96 ± 0,32 ( norme (Swanson J., 1992) - 0,27-1,59) et l'impulsivité 2,13 ± 0,37 (norme (Swanson J., 1992) - 0,26-1,52) (p

E.V. Mikhailova, docteur en sciences médicales, professeur
T. Ilyicheva
Hôpital clinique infectieux régional pour enfants de Saratov,
Université médicale d'État de Saratov, Saratov

Les principaux symptômes et méthodes de traitement du syndrome asthéno-végétatif

Le système nerveux autonome remplit la fonction d'harmoniser et de normaliser les processus vitaux: respiration, digestion, excrétion, circulation sanguine, mouvement et reproduction. Les structures cellulaires sont également responsables du métabolisme et de la croissance du corps. Syndrome asthéno-végétatif - un complexe de symptômes qui surviennent lors de dysfonctionnements du système nerveux autonome.

Raisons du développement du syndrome asthéno-végétatif

Le système nerveux humain est divisé en central et périphérique. Ce dernier, à son tour, se différencie en somatique, qui est sous contrôle conscient, et végétatif - hors de contrôle de la volonté, des sentiments et de la conscience.

Les structures végétatives, autonomes ou ganglionnaires (ces synonymes sont équivalents) régulent l'activité des vaisseaux sanguins et lymphatiques, le travail des organes, les glandes de sécrétion externe et interne. Ils sont responsables de la constance de l'environnement interne du corps (homéostasie), ainsi que de la réponse aux effets stressants.

L'activité de l'ANS est réalisée par des systèmes sympathiques et parasympathiques à action opposée. Le premier apporte une réponse aux situations stressantes: exacerbe le travail des sens, augmente la pression artérielle et le rythme cardiaque, affecte les processus de respiration. Le second est responsable de la relaxation: dilate les vaisseaux sanguins, réduit le rythme cardiaque, rétrécit la pupille.

Si des dysfonctionnements se produisent dans le travail des structures autonomes, des dysfonctionnements peuvent se produire dans divers systèmes d'organes.

Chez les enfants

Le syndrome asthénovégétatif chez les enfants est un phénomène courant. Plus souvent, cette condition se produit chez les étudiants vivant dans les grandes villes.

Les principaux facteurs du développement du complexe de symptômes dans l'enfance:

  1. Augmentation du stress mental: une situation où les parents donnent à l'enfant des activités de développement dépassant la norme d'âge, poursuivant un «développement plus précoce».
  2. Stress psycho-émotionnel. Pression des parents, des pairs, des enseignants.
  3. Surcharge physique. Ce facteur provoque le développement du syndrome asthéno-végétatif chez les enfants pratiquant des sports professionnels..
  4. Traumatisme crânien et vertébral.
  5. Déséquilibre alimentaire.
  6. Immaturité du système nerveux de l'enfant.
  7. Maladies infectieuses et virales fréquentes sur fond de faible immunité.

À l'adolescence, le syndrome peut se développer dans le contexte de changements hormonaux, lorsque les mécanismes de régulation endocrinienne et nerveuse subissent des changements.

Chez l'adulte

Dans des conditions de mauvaise écologie, de stress, de nutrition déséquilibrée, il existe de nombreuses conditions préalables à la survenue d'une pathologie chez l'adulte. Les facteurs les plus importants pour le développement du syndrome:

  1. Maladies du système nerveux (congénitales et acquises).
  2. Manque d'aliments contenant des vitamines et des minéraux responsables du système nerveux (vitamines du groupe B, magnésium, potassium et autres) dans l'alimentation.
  3. Situations stressantes fréquentes.
  4. Syndrome de fatigue chronique.
  5. Les conséquences des maladies infectieuses et virales graves.
  6. Augmentation systématique du stress mental ou physique.
  7. Changement climatique multiple et changement de fuseau horaire cardinal.

Des écarts dans le fonctionnement du système nerveux peuvent également être causés par une violation des processus métaboliques dans le corps.

Signes caractéristiques

Les symptômes du syndrome asthéno-végétatif chez les enfants et les adultes sont similaires, les principaux sont:

  • Céphalée - Elle est causée par un vasospasme.
  • Faiblesse et fatigue.
  • Troubles du système digestif. Avec des changements dans le fonctionnement du système sympathique, une diminution de la production de suc gastrique et du jus du pancréas peut être observée, la motilité intestinale et les contractions de l'estomac ralentissent.
  • Transpiration accrue - causée par un changement dans les glandes sudoripares..
  • Pics de tension artérielle en cas de rétrécissement ou de vasodilatation.
  • Évanouissement - dû à des spasmes vasculaires.
  • Essoufflement - en raison des caractéristiques de la régulation nerveuse du processus respiratoire.
  • Les troubles du sommeil (insomnie), la dépression, les états dépressifs sont causés par la faiblesse du système nerveux autonome.

Le syndrome asthénovégétatif entraîne des troubles plus graves. Si la maladie n'est pas diagnostiquée et traitée, il existe un risque de complications. Parmi eux, la dysarthrie (troubles de la parole), l'œdème de Quincke cérébral (perturbation tonique des vaisseaux cérébraux) et d'autres pathologies du système nerveux central et de divers organes.

Diagnostique

Étant donné que les manifestations du syndrome affectent divers systèmes d'organes, le diagnostic différentiel est une étape importante pour éliminer la probabilité de maladies indépendantes.

  1. Prise d'histoire. Permet d'identifier les principales conditions préalables au développement du syndrome.
  2. Examen physique. Lorsqu'elle est réalisée, une transpiration excessive, en particulier des paumes, est enregistrée, un rythme cardiaque augmenté ou ralenti, un changement de la fréquence respiratoire est enregistré.
  3. Si vous soupçonnez le développement de pathologies indépendantes, des examens instrumentaux appropriés sont effectués: échographie, IRM, TDM. Du sang, de l'urine et des matières fécales peuvent être prescrits. Les résultats de ces études permettent d'exclure d'autres diagnostics.

Un neurologue devrait examiner le patient. En présence de troubles mentaux, vous pourriez avoir besoin de l'aide d'un psychologue, psychiatre.

Méthodes de traitement

Le traitement du syndrome asthénovégétatif doit être systémique. Si la maladie a été diagnostiquée à temps, elle répond bien au traitement..

Le traitement de la pathologie est pathogénétique et symptomatique, mis en œuvre par le biais de la pharmacothérapie, des procédures physiothérapeutiques, de la correction du mode de vie et de l'utilisation de la médecine traditionnelle. Un rôle important est joué par l'établissement du sommeil et de l'éveil, l'adaptation alimentaire.

Le massage, la balnéothérapie, l'électrosommeil soulagent efficacement les manifestations végétatives du syndrome et améliorent l'état psycho-émotionnel du patient.

Les préparatifs

Le traitement conservateur implique l'utilisation de médicaments dans les groupes suivants:

  • Complexes renforçateurs généraux de vitamines et de minéraux (Berokka Ca + Mg).
  • Sédatifs et tranquillisants (Persen, Novopassit, Adaptol, Azafen, Amitriptyline).
  • Préparations pour la normalisation du système cardiovasculaire (Adelfan, Anaprilin, Andipal).
  • Médicaments pour le traitement des troubles digestifs.

La thérapie symptomatique implique l'utilisation d'agents agissant sur une manifestation spécifique du syndrome.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle associée à des médicaments et à la physiothérapie donne de bons résultats dans le traitement du syndrome.

Comme sédatif, des décoctions d'herbes de mélisse et de menthe sont utilisées. Pour normaliser l'activité du tube digestif, des stigmates de camomille, de calamus et de maïs sont utilisés. Dans le traitement des manifestations vasculaires, l'ail, l'oignon, le tussilage, la racine de pissenlit montrent une efficacité.

Recommandations de prévention

Étant donné que le développement de la maladie est largement dû aux caractéristiques du mode de vie d'une personne, les mesures préventives comprennent:

  • Respect du régime de la journée avec une durée suffisante de sommeil nocturne.
  • Régime équilibré.
  • Prévention de la surcharge physique et mentale, régime de repos bien organisé.
  • Traitement en temps opportun des maladies infectieuses et virales.
  • Renforcement de l'immunité.

Le syndrome asthénovégétatif est une maladie qui peut être bien traitée en cas de diagnostic précoce. La correction du mode de vie, l'utilisation de la médecine traditionnelle et traditionnelle assurent le rétablissement du patient et son retour à une vie pleine.

Syndrome asténo-névrotique

Le dicton "toutes les maladies sont des nerfs" n'est pas si loin de la vérité. Dans les conditions modernes, une surabondance d'informations, une augmentation du stress psychologique et mental, des conditions environnementales défavorables de la maladie, transmises par le corps, ne sont pas toujours causées par des virus, des bactéries ou des pathologies des organes internes; le plus souvent, c'est le stress qui cause la maladie de toute une génération.

L'une des manifestations auxquelles nous prêtons si rarement attention, mais dont nos proches souffrent si souvent, est le syndrome asthéno-névrotique. Il s'agit de l'un des types de névrose les plus courants, en d'autres termes, la perturbation du système nerveux humain, qui affecte non seulement la psyché, mais aussi le travail de nombreux organes vitaux.

Qu'est-ce que le SNA, à quel point est-il dangereux, comment reconnaître la présence du syndrome et, surtout, comment procéder au traitement, nous considérerons dans l'ordre dans l'article suivant.

Diagnostique

Malgré le fait que nous observons des problèmes avec des conditions de type névrose beaucoup plus souvent qu'il n'y paraît, dans la plupart des cas, les patients et leurs proches ferment simplement les yeux sur ce qui se passe, sans reconnaître les signaux dangereux. La raison en est que le syndrome asthéno-végétatif (appelé ainsi en raison de son lien étroit avec les troubles du système nerveux autonome) dans les stades initiaux est similaire à la fatigue ordinaire, aux sautes d'humeur ou à la perte de force après un effort physique. Cependant, il peut avoir des manifestations assez étendues - des épidémies d'agression non motivée aux problèmes cardiaques, respiratoires, d'appétit et de sommeil..

Afin de poser un diagnostic, il sera nécessaire par la méthode d'exclusion d'éliminer toutes les autres causes possibles de telles conditions. Les perturbations du système nerveux autonome du corps peuvent être causées par divers facteurs et se manifester par différentes combinaisons de symptômes désagréables. Pour certains, l'état général de «mauvaise santé» et la baisse de la capacité de travail deviennent la principale difficulté, pour d'autres, les problèmes sociaux, la perte de maîtrise de soi et l'instabilité mentale..

ANS et VVD

Divers troubles autonomes ne sont pas réduits à une seule maladie cliniquement reconnue et sont plus souvent appelés par un autre mot - VVD (dystonie végétative-vasculaire). Cela signifie que le système nerveux autonome humain, qui est responsable du fonctionnement de tous les systèmes d'organes que nous ne pouvons pas contrôler consciemment (battements cardiaques, contracter les parois de l'estomac, etc.), remplit incorrectement ses fonctions et donne aux organes de «mauvais ordres».

Le syndrome asthéno-névrotique ou psycho-végétatif indique également d'une certaine manière une "erreur" similaire - le corps ne répond pas aux stimuli environnants comme il devrait l'être dans son état sain. Cela est plus susceptible d'être lié au domaine de la santé mentale d'une personne, mais peut également affecter des problèmes classiques pour la dystonie physiologiquement manifestée, tels que:

  • insomnie, crises de panique nocturnes;
  • douleur sternale;
  • troubles cardiologiques;
  • étouffement, essoufflement;
  • migraines, vertiges, désorientation dans l'espace;
  • manque d'appétit, perturbation des intestins, etc..

Les symptômes classiques du SNA, appelés signes du "syndrome de fatigue chronique", peuvent être attribués aux trois stades de développement de la maladie..

Symptômes

En règle générale, les patients ne commencent à consulter un médecin qu'après avoir atteint le deuxième stade, lorsque le syndrome dystonique commence à provoquer des inconvénients physiques qui ne peuvent être surmontés seuls..

Première étape

Il se caractérise par une excitabilité nerveuse accrue d'une personne, alternant avec une dépense rapide d'énergie et une sensation de vide. L'irritabilité, l'intolérance aux autres, une réaction aggravée à l'éclairage, aux bruits et aux odeurs, une agression non motivée ou des pannes à court terme sont tous des signes que le stress et la tension maintiennent la psyché dans un état surexcité, l'empêchant de se détendre.

La tension ne permet pas de dormir suffisamment la nuit, le repos n'apporte pas de soulagement, le patient voit des rêves troublants et se réveille avec une tête lourde, la capacité de travail et la concentration sont réduites.

Deuxième étape

Cela signifie que le syndrome de la dystonie autonome est entré dans une phase plus active. La fatigue augmente avec le temps, le patient se sent dépassé et léthargique, le système nerveux est toujours dans un état d'excitabilité accrue, mais après cela, il perd rapidement ses ressources. Peut-être l'apparition de crises de panique et d'essoufflement, une personne est tourmentée par des maux de tête et des coups de bélier, elle n'est plus en mesure de supporter la charge de travail habituelle, et les contacts sociaux conduisent à des conflits et à un sentiment d'épuisement complet.

Troisième étape

À ce stade, la fatigue chronique atteint le point où l'apathie et la dépression dépassent la réponse aux stimuli et la personne n'est plus en mesure de s'aider elle-même. Dans cette condition, le patient cherche à éviter autant que possible toutes les sorties de la société, n'est pas capable d'une interaction adéquate, se referme sur lui-même et se concentre sur la détérioration du bien-être physique, n'essayant pas de prendre des mesures d'amélioration. Les cauchemars, l'insomnie, les peurs et les pensées dépressives se superposent aux problèmes cardiaques, vaisseaux sanguins, respiration, digestion, troubles hormonaux.

En atteignant le troisième stade, les patients ne sont plus enclins à demander de l'aide - les personnes proches préoccupées par leur état le font pour eux.

Syndromes névrotiques et névrotiques

Un syndrome neurovégétatif non traité peut entraîner une détérioration de l'état mental général, le développement de déviations cliniques jusqu'à la schizophrénie. Il existe un large éventail de variations et de formes que les syndromes névrotiques peuvent prendre..

  • syndrome d'œdème de Quincke (maux de tête, modifications du tonus vasculaire);
  • syndrome d'insuffisance autonome périphérique (troubles du fonctionnement des organes, glandes endocrines, etc.);
  • syndrome d'hyperventilation (essoufflement, respiration et palpitations rapides, sensation d'étouffement).

Tous ces états sont en quelque sorte liés les uns aux autres..

Syndrome de dystonie végétative - qu'est-ce que c'est?

Une diminution de la capacité de travail et une fatigue constante ne peuvent être que l'une des preuves de changements pathologiques dans le corps humain. Si des stress prolongés, des maladies passées ou d'autres causes ont conduit à des perturbations du fonctionnement des organes internes, le repos de la «fatigue chronique» ne pourra pas rectifier la situation..

Si, lors de l'étude du stade actuel de la maladie, le thérapeute diagnostique un syndrome de dysfonctionnement autonome, l'aide d'autres spécialistes peut être requise pour un traitement ultérieur et une image complète. Psychologue, neurologue, endocrinologue, cardiologue - tous ces médecins devront passer par là pour s'assurer que le syndrome IRR ne constitue pas une menace sérieuse.

En effet, une perturbation du système cardiovasculaire, par exemple, peut provoquer une maladie chronique grave et, par conséquent, la mort. La dystonie elle-même n'est pas mortelle, mais ses conséquences peuvent être très déplorables si les mesures ne sont pas prises à temps..

Les causes

Le développement du syndrome asthéno-névrotique est directement lié à la vie psychologique intérieure d'une personne. Tout ce qui exerce une pression sur le système nerveux central - stress, stress mental, pression émotionnelle de la famille ou des proches - affecte indirectement le système nerveux autonome. Le syndrome neurovégétatif se développe lorsque la tension dans les muscles (y compris les muscles lisses des organes internes) ne correspond pas à la réalité, dépense plus de ressources que prévu et provoque des changements notables dans le corps.

Une cause courante du syndrome dystonique est en effet dans les stress de la vie et du travail. Cependant, d'autres facteurs peuvent provoquer un problème similaire, tels que:

  • troubles pathologiques des organes internes;
  • prédisposition génétique;
  • intoxications (y compris celles causées par l'alcool, la caféine, la nicotine, les stupéfiants);
  • blessures à la tête;
  • maladies infectieuses sévèrement transférées;
  • malnutrition, mauvaises conditions environnementales;
  • manque d'oxygène, hypoxie cérébrale (à partir de la période périnatale de la vie).

Tout ce qui affecte le développement du syndrome asthéno-névrotique, un catalyseur psychologique est toujours ajouté aux causes physiques. C'est pourquoi le psychologue et le thérapeute doivent conjuguer leurs efforts pour établir un programme complet de traitement et de soins pour le patient.

Traitement

Le cours du traitement visera principalement à éliminer la cause, cependant, si des pathologies avancées des organes internes sont impliquées dans le processus, elles devront faire face à leurs conséquences. Maladies chroniques des reins, du cœur et des vaisseaux sanguins, problèmes de circulation sanguine et de digestion, de respiration et de vie sexuelle dans certains cas, lorsque le syndrome asthéno-névrotique chez l'adulte va de pair avec de mauvaises habitudes et l'abus d'un mode de vie malsain..

Selon la situation, le patient est prescrit:

  • consultation avec un psychothérapeute;
  • un traitement médicamenteux;
  • physiothérapie;
  • traitement de Spa.

Si le syndrome de dystonie végétative résulte d'un mode de vie inapproprié, un régime spécialement sélectionné est prescrit qui corrige les caractéristiques de la nutrition et le corps reçoit les éléments nécessaires pour stabiliser son travail.

Thérapie

La volonté de travailler pour améliorer sa propre condition et la conscience de la présence d'une situation stressante en tant que telle est très importante pour le point de départ de la réadaptation d'un individu. En termes simples, une personne ne peut pas être guérie tant qu'elle n'a pas reconnu la présence de la maladie. Le syndrome psychovégétatif causé par la suppression du stress nécessite une analyse minutieuse de la situation.

La thérapie visera à résoudre le problème et à sortir systématiquement de cette situation. Dans de nombreux cas, c'est la recherche de panique pour une solution au problème «insoluble» qui mène à la névrose et à l'asthénie. Par un travail prudent sur les erreurs, la pensée positive et le retour à un mode de vie sain, le syndrome asthéno-végétatif peut être surmonté.

Thérapie médicamenteuse

Lorsque la simple thérapie psychologique ne suffit pas, un médecin peut prescrire une cure de médicaments pharmacologiques supplémentaires. Ceux-ci inclus:

  • sédatifs;
  • antipsychotiques;
  • antidépresseurs;
  • hypnotique.

Tous ces fonds visent à réduire l'excitabilité du système nerveux, la relaxation complète du corps, incapable de se débarrasser du stress même pendant le repos physique, pour corriger les troubles du sommeil. Le patient se débarrasse des pensées et des peurs obsessionnelles, commence enfin à dormir suffisamment, est capable d'analyser calmement la situation et de revoir les tâches.

Mais il convient de rappeler que le syndrome de la dystonie végétative-vasculaire est associé non seulement au fonctionnement du système nerveux, mais également aux organes vitaux, donc l'utilisation de médicaments doit être très prudente. En aucun cas, vous ne devez vous auto-médicamenter et acheter des médicaments sans la recommandation de votre médecin!

Phytothérapie

Souvent, lorsque le VVD est associé au syndrome asthéno-névrotique, le traitement des enfants et des adultes se concentre sur les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Le côté cardiologique est le plus inquiétant, car une douleur thoracique aiguë et une incapacité à respirer provoquent une peur de la menace d'une crise cardiaque, et la vasoconstriction et l'apport insuffisant d'oxygène au cerveau entraînent une faiblesse, des acouphènes et des évanouissements.

Pour atténuer l'état de crise, égaliser le rythme cardiaque, dilater ou rétrécir les vaisseaux, utiliser des teintures à base de plantes et des remèdes à base de plantes, connus pour leurs particularités d'influence sur les systèmes cardiovasculaire et nerveux du corps.

Les tisanes et les frais peuvent vous sauver des attaques hypertensives et calmer le fond émotionnel, ils sont plus sûrs qu'un cours d'antidépresseurs et ne provoquent pas de risque de dépendance. Cependant, leur utilisation doit également être coordonnée avec les médecins - ne pas se soigner soi-même lorsqu'il existe un risque de chevauchement des symptômes d'autres problèmes. Par exemple, si le VVD accompagne des mictions fréquentes, des vomissements ou de la constipation, certaines herbes diurétiques ou provoquant des réactions allergiques individuelles peuvent fournir une «faveur baissière» dans le traitement de l'état général.

La prévention

Un environnement psychologique sain, le respect de la routine quotidienne, une alimentation équilibrée et l'abandon de mauvaises habitudes sont des vérités évidentes, mais ils sont le principal moyen de prévention dont le syndrome dystonique a peur.

La santé mentale dépend également de la présence de différents types de stress - l'exercice physique n'est pas moins important que le travail mental et devrait le compenser. Pour les médecins et les patients confrontés à la névrose, la physiothérapie, le maintien à l'air frais et l'équilibre de la charge sont des vérités irremplaçables.

Prenez soin de votre santé, à la fois physique et psychologique, et les causes du syndrome asthéno-névrotique ne vous dérangeront plus.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite