Syndrome asthéno-névrotique chez les enfants: concept, symptômes, mesures diagnostiques et thérapeutiques

Le syndrome asthéno-névrotique chez les enfants est une pathologie courante du système nerveux qui survient à la suite d'un surmenage et de graves bouleversements émotionnels. Avec la neurasthénie, les enfants ont l'air en bonne santé mais fatigués.

Les symptômes du syndrome asthéno-névrotique chez les enfants sont similaires aux manifestations cliniques de la dépression, de la dystonie végétovasculaire, de la fatigue chronique.

Les personnes éloignées de la médecine ne savent pas ce qu'est le syndrome asthéno-névrotique chez l'enfant et comment traiter cette maladie. Il est souvent difficile pour les parents de soupçonner un enfant atteint d'un trouble du système nerveux, car ils expliquent les sautes d'humeur, la fatigue, les larmes aux caractéristiques du caractère du bébé. En conséquence, au lieu d'aider un enfant souffrant d'un trouble névrotique, les parents le réprimandent et le punissent, exacerbant la situation.

Présentation de la pathologie

La neurasthénie chez les enfants est un complexe de symptômes qui résulte de l'épuisement du système nerveux. Les symptômes de la neurasthénie chez l'enfant diffèrent des signes de neurasthénie chez l'adulte.

Les médecins appellent cette maladie le syndrome de fatigue irritable. L'asthénonévrose survient non seulement chez les enfants, mais aussi chez les adolescents. Ce trouble est l'une des causes courantes d'une diminution des performances scolaires de l'enfant, de conflits dans les relations avec les pairs et les adultes..

L'asthénonévrose peut être une conséquence de la pathologie intra-utérine du développement du système nerveux, d'un traumatisme à la naissance ou d'une infection subie par le bébé au début de la période postnatale. Dans ce cas, les symptômes de la maladie apparaissent en 2-3 ans. La maladie peut également se développer à l'âge scolaire en raison d'un stress excessif sur le système nerveux..

Les symptômes et les signes de neurasthénie chez les enfants devraient être une raison pour consulter un médecin. Sans traitement en temps opportun, ils entraîneront des changements irréversibles dans la psyché de l'enfant.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la maladie sont associés à une altération du fonctionnement du système nerveux. Les psychologues cliniciens et les psychiatres classent les signes de la maladie en 2 groupes:

  1. Symptômes causés par des troubles du système nerveux autonome. Les symptômes de ce groupe comprennent toutes les manifestations physiologiques de la neurasthénie: transpiration accrue, dépendance physiologique aux bonbons, énurésie, déviation de la fréquence cardiaque par rapport aux indicateurs moyens de la norme d'âge, baisse de la pression artérielle, diminution de l'immunité au rhume.
  2. Symptômes dus à une altération de la fonction cérébrale. Ce groupe de symptômes comprend les manifestations comportementales de la neurasthénie: changements d'humeur sans cause, réactions inadéquates aux paroles et aux actions des autres, mauvais contrôle des manifestations émotionnelles, troubles du sommeil, prévalence d'une humeur diminuée, dépression, diminution de la mémoire et de la concentration volontaires, désinhibition motrice, apparition de diverses phobies.

Symptômes chez les enfants de 2 à 6 ans

Le syndrome asthéno-névrotique chez les enfants d'âge préscolaire se manifeste sous la forme de:

  • timidité, phobies, sensibilité excessive;
  • logonévrose sous forme de prononciation rapide et de prononciation floue
  • larmoiement, sautes d'humeur;
  • irritabilité et humeur;
  • agression non motivée envers ses pairs, auto-agression;
  • abus de jouets;
  • tendance à déchirer, casser, gâcher des choses, des livres;
  • agitation et agitation, désinhibition motrice, mouvements obsessionnels;
  • humeur dépressive;
  • syndrome convulsif et tics nerveux;
  • sommeil agité;
  • perte d'intérêt pour vos jeux préférés, léthargie;
  • manifestations psychosomatiques (douleur dans le cou et les bras, constipation).

Symptômes chez les écoliers

Les symptômes du syndrome asthéno-névrotique chez les écoliers sont:

  • irritabilité et irritabilité nerveuse;
  • vulnérabilité, ressentiment;
  • isolement;
  • fatigue, diminution des performances;
  • augmentation de l'anxiété situationnelle et personnelle et de l'anxiété sans cause;
  • sautes d'humeur;
  • attaques de panique et phobies;
  • diminution de la concentration de l'attention volontaire;
  • forte baisse des performances;
  • mal de crâne;
  • troubles du sommeil;
  • trouble de l'appétit;
  • éclairs émotionnels lumineux sous forme de cris, de chute au sol, de crises de colère.

Stades du syndrome asthéno-névrotique

Les étapes suivantes se distinguent dans le développement d'un trouble névrotique:

  1. Neurasthénie hypertensive. À ce stade, le patient présente une excitabilité et une irritabilité accrues, une sensibilité émotionnelle, une efficacité réduite dans l'exécution du travail mental ou physique, de la distraction, des maux de tête et des problèmes de sommeil.
  2. Faiblesse irritante. La maladie passe à la deuxième étape si le patient a ignoré les premiers signes de la maladie et n'a pas consulté un médecin. Cette étape est caractérisée par le fait qu'une personne ne peut plus cacher son irritabilité, son système nerveux s'épuise rapidement. Le patient ne peut pas se concentrer sur les tâches de production ou d'entraînement auxquelles il est confronté en raison d'un mal de tête constant, d'une faiblesse corporelle. L'homme se sent brisé le matin.
  3. Neurasthénie hyposthénique. Si au deuxième stade, il n'y a pas eu d'appel au médecin, la maladie se développe au stade 3. Le patient développe une fatigue chronique, une humeur morne, une apathie, une somnolence. Des troubles psychosomatiques apparaissent: démangeaisons cutanées, perte de cheveux, ongles cassants, douleur dans la colonne vertébrale et les articulations, diminution de l'acuité auditive et visuelle, exacerbation de maladies chroniques.

Variétés du syndrome

Les spécialistes ont conclu que le syndrome asthéno-névrotique chez les enfants est une maladie qui peut être détectée sous des formes telles que:

  • Asthénonévrose cérébrale - une pathologie congénitale causée par des lésions cérébrales organiques.
  • L'asthénie résiduelle est un type de névrose congénitale qui survient à la suite d'une pathologie du système nerveux ou à la suite d'une blessure à la naissance à la tête. Les manifestations de cette variété de la maladie sont les larmes, l'énurésie, les troubles de la motricité fine et grande.
  • L'asthénie somatogène est un type de maladie psychosomatique. En règle générale, ce type de névrose se forme chez les enfants ayant des antécédents de troubles du fonctionnement du système digestif sous forme de gastrite, ulcère gastro-duodénal.
  • Asthénie dysontogénétique, dont les principaux signes sont la fatigue chronique, une faible capacité de travail et une faible concentration de l'attention sur une tâche intellectuelle.
  • La neurasthénie psychosociale est une névrose qui survient à la suite d'une situation défavorable dans la famille. À l'adolescence, cette forme d'asthénie peut se développer à la suite du rejet d'un enfant par une société de pairs. Ce type de maladie se manifeste par l'insomnie et des maux de tête fréquents..
  • L'asthénie hyperdynamique est une forme de trouble névrotique chez les enfants d'âge préscolaire. Il se manifeste sous forme de désinhibition motrice, d'agitation, d'agitation de l'enfant.
  • L'asthénie hypodynamique est un type de névrose dans laquelle les processus d'inhibition du système nerveux prévalent sur les processus d'excitation. L'enfant est passif, inactif, immergé dans son propre monde intérieur, évite la communication avec ses pairs et les jeux de plein air. La principale cause de ce type de maladie est un poids insuffisant ou en surpoids, un faible tonus musculaire, une tendance au rhume.

Causes d'une panne

L'asthénie peut survenir pour les raisons suivantes:

  • prédisposition génétique aux troubles du système nerveux;
  • type de tempérament mélancolique ou colérique chez un enfant;
  • doute de soi, faible estime de soi;
  • asphyxie pendant l'accouchement ou privation d'oxygène du fœtus pendant le développement fœtal;
  • bouleversement émotionnel grave de la mère pendant la grossesse;
  • toxicose prononcée pendant la gestation;
  • exposition au fœtus de substances toxiques du fait que la mère consomme des médicaments, de l'alcool ou fume pendant la grossesse;
  • Conflit rhésus chez la mère et l'enfant;
  • violation des processus métaboliques dans le cortex cérébral en raison de pathologies neurales et de maladies des méninges;
  • Paralysie cérébrale;
  • blessures à la colonne vertébrale;
  • immunité affaiblie de l'enfant;
  • traumatisme craniocérébral ou maladies infectieuses durant la petite enfance;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • méningite, arachnoïdite et encéphalite;
  • oncologie cérébrale;
  • anomalies dans le travail des reins et du foie;
  • carence dans le corps des vitamines B;
  • déséquilibre hormonal, pathologie du système endocrinien;
  • dysfonction thyroïdienne;
  • Diabète;
  • stress prolongé ou choc émotionnel sévère;
  • atmosphère psychologique défavorable dans la famille, conflits dans les relations avec les proches;
  • rigueur excessive des parents, utilisation de méthodes d'éducation cruelles à l'égard de l'enfant;
  • faible statut socio-psychologique de l'enfant dans l'équipe de pairs;
  • les difficultés de socialisation et d'adaptation de l'enfant à une nouvelle équipe et à un nouveau lieu de résidence;
  • surmenage physique causé par la violation du régime de travail et de repos;
  • nombre excessif de cours dispensés aux enfants dans le domaine de l'enseignement complémentaire;
  • le jeu des adolescents;
  • visionnement incontrôlé par les enfants de programmes télévisés et de films ayant un impact négatif sur la psyché;
  • usage adolescent de substances psychotropes, d'alcool, de drogues.

Diagnostique

Le diagnostic de l'asthénonévrose est effectué à l'aide de méthodes telles que:

  1. Interviewer un patient, prendre une anamnèse. Identification des facteurs qui ont provoqué la maladie. Comparaison des données d'un psychiatre, neurologue et thérapeute.
  2. Diagnostic de l’état des organes internes du patient par EEG, ECG, informatique, radiographie et échographie. Évaluation de la réponse du patient à une lumière vive, à divers sons. Évaluation de la sécurité de l'activité réflexe. Corrélation de l'état actuel de développement de la psyché du patient avec des indicateurs moyens de la norme d'âge.
  3. Diagnostic de laboratoire. Un test sanguin général et une étude biochimique d'un échantillon de sang permettent d'exclure le patient de diverses maladies infectieuses, immunologiques, hématologiques.
  4. Diagnostic psychologique. Évaluation du niveau d'attention volontaire, de mémoire, identification des caractéristiques de la pensée logique. En règle générale, chez les patients souffrant d'asthénonévrose, après 10-15 minutes d'examen, des signes de fatigue apparaissent.

Traitement du syndrome asthéno-névrotique

Efficace dans le traitement de la neurasthénie est une approche intégrée. Le patient est prescrit un cours de thérapie médicamenteuse, de classes psychocorrectionnelles et psychothérapeutiques..

Les tranquillisants, les nootropiques, les sédatifs, les normalisateurs de la circulation sanguine, les acides aminés, les antidépresseurs sont prescrits comme principaux médicaments pour le traitement de la neurasthénie. Dans les cas graves, le patient est hospitalisé..

UHF, balnéothérapie, massage réparateur, luminothérapie ont un effet positif sur le système nerveux.

A partir de 4 ans, une psychothérapie est prescrite aux enfants pour traiter différentes formes d'asthénie. Pendant les cours, le psychothérapeute apprend à l'enfant à comprendre et à contrôler ses émotions, à exprimer ses expériences émotionnelles d'une manière socialement acceptable. Parallèlement, une correction psychologique est effectuée, visant à corriger les traits de caractère négatifs, à surmonter les peurs, à normaliser l'état psycho-émotionnel. Les techniques art-thérapeutiques aident l'enfant à se connaître et à s'accepter, à trouver des ressources personnelles. Tout cela facilite le processus de socialisation chez un enfant..

Les conditions d'une reprise rapide sont:

  • respect par l'enfant de la routine quotidienne
  • sports systématiques, la mise en œuvre d'un complexe d'exercices du matin;
  • douche de contraste, bains de menthe et lavande;
  • nutrition rationnelle et utilisation de complexes vitaminiques et minéraux recommandés par un médecin;
  • promenades quotidiennes d'une à deux heures;
  • création d'une atmosphère psychologique favorable dans la famille, attitude attentive et respectueuse de l'enfant de la part des parents.

En plus de travailler avec un enfant, la consultation d'un psychologue est nécessaire pour les parents d'un névrosé. Dans le processus de conseil psychologique, le spécialiste enseigne aux parents une interaction familiale constructive, forme un stock de stratégies d'adaptation efficaces avec les parents et enseigne des techniques de communication sans conflit.

Complications de la maladie

Les complications courantes du trouble asthéno-névrotique sont:

  • troubles hormonaux qui augmentent le risque de pathologie du tube digestif, accélérant ou ralentissant le rythme de la puberté;
  • manque de capacité de reproduction à l'âge adulte;
  • difficultés de socialisation;
  • dépression, pensées suicidaires;

Si vous commencez le traitement du trouble névrotique au stade initial, les conséquences négatives et les complications peuvent être évitées.

Mes recommandations

Les enfants confrontés à des troubles névrotiques ont besoin de cours avec un psychologue. La durée du cours est de 3 à 6 mois. Cela est nécessaire pour la formation d'une estime de soi adéquate chez les enfants, pour prévenir la rechute de la maladie.

Les enfants asthmatiques doivent apprendre les règles de l'interaction interpersonnelle et du travail de groupe. Par conséquent, au cours de la réadaptation psychologique, des cours individuels et des formations de groupe sont organisés.

Les cours d'art-thérapie aident les enfants à trouver des passe-temps. Trouver la possibilité de réalisation de soi, les enfants trouvent quelque chose à leur goût - la créativité fonctionne de façon curative sur eux.

Il est possible de renforcer les relations familiales et de normaliser le climat psychologique de la maison grâce aux loisirs communs des enfants et des parents, en visitant le théâtre et le cinéma. Cependant, en organisant un loisir significatif, il faut se rappeler qu'un excès d'impressions vives est également une charge sur le système nerveux, ce qui peut être écrasant pour un organisme épuisé..

Conclusion

Ainsi, la neurasthénie n'est pas toujours due à des causes physiologiques et à des pathologies en développement. Près de la moitié des cas de maladie sont dus à des causes sociales et à des erreurs d'éducation.

Pour que le traitement du syndrome asthéno-névrotique soit efficace, il est nécessaire d'éliminer la cause qui l'a provoqué. Dans le même temps, il est important que les parents comprennent que le traitement de la neurologie est un long processus. Seul respect de toutes les recommandations cliniques, le passage de cours complets de psychothérapie et de psychocorrection garantissent la récupération complète de l'enfant. Le strict respect des instructions du médecin aidera à prévenir les complications et les conséquences négatives d'un trouble névrotique..

Syndrome asthéno-autonome chez les enfants de quoi s'agit-il

Les principaux symptômes et méthodes de traitement du syndrome asthéno-végétatif

Le système nerveux autonome remplit la fonction d'harmoniser et de normaliser les processus vitaux: respiration, digestion, excrétion, circulation sanguine, mouvement et reproduction. Les structures cellulaires sont également responsables du métabolisme et de la croissance du corps. Syndrome asthéno-végétatif - un complexe de symptômes qui surviennent lors de dysfonctionnements du système nerveux autonome.

Raisons du développement du syndrome asthéno-végétatif

Le système nerveux humain est divisé en central et périphérique. Ce dernier, à son tour, se différencie en somatique, qui est sous contrôle conscient, et végétatif - hors de contrôle de la volonté, des sentiments et de la conscience.

Les structures végétatives, autonomes ou ganglionnaires (ces synonymes sont équivalents) régulent l'activité des vaisseaux sanguins et lymphatiques, le travail des organes, les glandes de sécrétion externe et interne. Ils sont responsables de la constance de l'environnement interne du corps (homéostasie), ainsi que de la réponse aux effets stressants.

L'activité de l'ANS est réalisée par des systèmes sympathiques et parasympathiques à action opposée. Le premier apporte une réponse aux situations stressantes: exacerbe le travail des sens, augmente la pression artérielle et le rythme cardiaque, affecte les processus de respiration. Le second est responsable de la relaxation: dilate les vaisseaux sanguins, réduit le rythme cardiaque, rétrécit la pupille.

Si des dysfonctionnements se produisent dans le travail des structures autonomes, des dysfonctionnements peuvent se produire dans divers systèmes d'organes.

Chez les enfants

Le syndrome asthénovégétatif chez les enfants est un phénomène courant. Plus souvent, cette condition se produit chez les étudiants vivant dans les grandes villes.

Les principaux facteurs du développement du complexe de symptômes dans l'enfance:

  1. Augmentation du stress mental: une situation où les parents donnent à l'enfant des activités de développement dépassant la norme d'âge, poursuivant un «développement plus précoce».
  2. Stress psycho-émotionnel. Pression des parents, des pairs, des enseignants.
  3. Surcharge physique. Ce facteur provoque le développement du syndrome asthéno-végétatif chez les enfants pratiquant des sports professionnels..
  4. Traumatisme crânien et vertébral.
  5. Déséquilibre alimentaire.
  6. Immaturité du système nerveux de l'enfant.
  7. Maladies infectieuses et virales fréquentes sur fond de faible immunité.

À l'adolescence, le syndrome peut se développer dans le contexte de changements hormonaux, lorsque les mécanismes de régulation endocrinienne et nerveuse subissent des changements.

Chez l'adulte

Dans des conditions de mauvaise écologie, de stress, de nutrition déséquilibrée, il existe de nombreuses conditions préalables à la survenue d'une pathologie chez l'adulte. Les facteurs les plus importants pour le développement du syndrome:

  1. Maladies du système nerveux (congénitales et acquises).
  2. Manque d'aliments contenant des vitamines et des minéraux responsables du système nerveux (vitamines du groupe B, magnésium, potassium et autres) dans l'alimentation.
  3. Situations stressantes fréquentes.
  4. Syndrome de fatigue chronique.
  5. Les conséquences des maladies infectieuses et virales graves.
  6. Augmentation systématique du stress mental ou physique.
  7. Changement climatique multiple et changement de fuseau horaire cardinal.

Des écarts dans le fonctionnement du système nerveux peuvent également être causés par une violation des processus métaboliques dans le corps.

Signes caractéristiques

Les symptômes du syndrome asthéno-végétatif chez les enfants et les adultes sont similaires, les principaux sont:

  • Céphalée - Elle est causée par un vasospasme.
  • Faiblesse et fatigue.
  • Troubles du système digestif. Avec des changements dans le fonctionnement du système sympathique, une diminution de la production de suc gastrique et du jus du pancréas peut être observée, la motilité intestinale et les contractions de l'estomac ralentissent.
  • Transpiration accrue - causée par un changement dans les glandes sudoripares..
  • Pics de tension artérielle en cas de rétrécissement ou de vasodilatation.
  • Évanouissement - dû à des spasmes vasculaires.
  • Essoufflement - en raison des caractéristiques de la régulation nerveuse du processus respiratoire.
  • Les troubles du sommeil (insomnie), la dépression, les états dépressifs sont causés par la faiblesse du système nerveux autonome.

Le syndrome asthénovégétatif entraîne des troubles plus graves. Si la maladie n'est pas diagnostiquée et traitée, il existe un risque de complications. Parmi eux, la dysarthrie (troubles de la parole), l'œdème de Quincke cérébral (perturbation tonique des vaisseaux cérébraux) et d'autres pathologies du système nerveux central et de divers organes.

Diagnostique

Étant donné que les manifestations du syndrome affectent divers systèmes d'organes, le diagnostic différentiel est une étape importante pour éliminer la probabilité de maladies indépendantes.

  1. Prise d'histoire. Permet d'identifier les principales conditions préalables au développement du syndrome.
  2. Examen physique. Lorsqu'elle est réalisée, une transpiration excessive, en particulier des paumes, est enregistrée, un rythme cardiaque augmenté ou ralenti, un changement de la fréquence respiratoire est enregistré.
  3. Si vous soupçonnez le développement de pathologies indépendantes, des examens instrumentaux appropriés sont effectués: échographie, IRM, TDM. Du sang, de l'urine et des matières fécales peuvent être prescrits. Les résultats de ces études permettent d'exclure d'autres diagnostics.

Un neurologue devrait examiner le patient. En présence de troubles mentaux, vous pourriez avoir besoin de l'aide d'un psychologue, psychiatre.

Méthodes de traitement

Le traitement du syndrome asthénovégétatif doit être systémique. Si la maladie a été diagnostiquée à temps, elle répond bien au traitement..

Le traitement de la pathologie est pathogénétique et symptomatique, mis en œuvre par le biais de la pharmacothérapie, des procédures physiothérapeutiques, de la correction du mode de vie et de l'utilisation de la médecine traditionnelle. Un rôle important est joué par l'établissement du sommeil et de l'éveil, l'adaptation alimentaire.

Le massage, la balnéothérapie, l'électrosommeil soulagent efficacement les manifestations végétatives du syndrome et améliorent l'état psycho-émotionnel du patient.

Les préparatifs

Le traitement conservateur implique l'utilisation de médicaments dans les groupes suivants:

  • Complexes renforçateurs généraux de vitamines et de minéraux (Berokka Ca + Mg).
  • Sédatifs et tranquillisants (Persen, Novopassit, Adaptol, Azafen, Amitriptyline).
  • Préparations pour la normalisation du système cardiovasculaire (Adelfan, Anaprilin, Andipal).
  • Médicaments pour le traitement des troubles digestifs.

La thérapie symptomatique implique l'utilisation d'agents agissant sur une manifestation spécifique du syndrome.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle associée à des médicaments et à la physiothérapie donne de bons résultats dans le traitement du syndrome.

Comme sédatif, des décoctions d'herbes de mélisse et de menthe sont utilisées. Pour normaliser l'activité du tube digestif, des stigmates de camomille, de calamus et de maïs sont utilisés. Dans le traitement des manifestations vasculaires, l'ail, l'oignon, le tussilage, la racine de pissenlit montrent une efficacité.

Recommandations de prévention

Étant donné que le développement de la maladie est largement dû aux caractéristiques du mode de vie d'une personne, les mesures préventives comprennent:

  • Respect du régime de la journée avec une durée suffisante de sommeil nocturne.
  • Régime équilibré.
  • Prévention de la surcharge physique et mentale, régime de repos bien organisé.
  • Traitement en temps opportun des maladies infectieuses et virales.
  • Renforcement de l'immunité.

Le syndrome asthénovégétatif est une maladie qui peut être bien traitée en cas de diagnostic précoce. La correction du mode de vie, l'utilisation de la médecine traditionnelle et traditionnelle assurent le rétablissement du patient et son retour à une vie pleine.

Syndrome asthéno-végétatif

  • Une dépression
  • Enceinte
  • Migraine
  • Concentration altérée
  • Perturbation du tractus gastro-intestinal
  • Trouble du sommeil
  • Déficience sensorielle
  • Évanouissement
  • Fièvre
  • Fatigue
  • Perte de conscience
  • Irritabilité
  • Distraction
  • Troubles de la mémoire à court terme
  • Cardiopalmus

Le syndrome asthéno-végétatif est un trouble fonctionnel du système nerveux autonome qui régule l'activité normale de tous les organes internes et systèmes du corps. La maladie est basée sur une violation du passage des impulsions des terminaisons nerveuses aux cellules tissulaires, ou des troubles sont observés entre les neurones du système nerveux central et les systèmes périphériques avec la participation obligatoire du tronc végétatif.

Les violations dans la transmission du signal peuvent être retardées ou prématurées, en fait le signal est interrompu, puis revient. Selon le degré de développement des processus pathologiques, une manifestation de déviations dans les organes ou les tissus sera observée. La maladie est diagnostiquée après consultation d'un thérapeute, neurologue, psychiatre. Le pronostic dans le traitement de ce type de maladie est positif. Le syndrome asthénovégétatif survient chez les enfants et les adultes.

Étiologie

Le syndrome asthénovégétatif peut se former sous l'influence de maladies infectieuses prolongées, dues à une mauvaise nutrition, lorsque le corps ne reçoit pas les vitamines et minéraux nécessaires, à la suite d'une privation d'oxygène du cerveau, si vous ne ventilez pas la pièce et ne marchez pas à l'air frais. Le stress et un microclimat difficile dans la famille affectent également l'alcoolisme ou la toxicomanie des parents..

Une telle maladie se retrouve dans toutes les catégories d'âge, quel que soit le sexe, mais plus souvent chez les femmes, en raison de la psyché instable.

Souvent, ils fixent l'apparition des premiers symptômes du syndrome asthéno-végétatif chez les enfants d'âge scolaire moyen et primaire. À cet âge, les signes de pathologie disparaissent rapidement si vous changez la situation, mais avec une exposition prolongée à des facteurs externes ou à des infections, la maladie peut évoluer vers une évolution chronique avec progression.

On distingue les causes d'occurrence ABC suivantes:

  • surcharge scolaire lorsque l'enfant est beaucoup occupé sans repos;
  • maladies infectieuses prolongées;
  • lésions cérébrales;
  • stress constant;
  • surcharge physique;
  • insomnie;
  • perturbation endocrinienne.

Séparément, il est nécessaire de mettre en évidence une maladie chronique - la sphénoïdite, qui conduit à ce type de troubles autonomes. Cela est dû au fait que le sinus sphénoïde, dans lequel le pus s'accumule (avec cette maladie), borde étroitement les structures du système nerveux central. Lorsqu'une grande quantité d'infection s'accumule dans les sinus, la membrane muqueuse est détruite et les toxines pénètrent dans le tissu nerveux de la base du cerveau, provoquant toutes sortes de processus neurologiques:

  • trouble du sommeil;
  • diminution de l'appétit;
  • la mémoire s'aggrave;
  • étourdissements fréquents;
  • faiblesse générale;
  • irritabilité.

Tous les processus pathologiques qui peuvent affecter le cerveau et le système nerveux central sont dangereux et nécessitent un traitement immédiat..

Symptomatologie

Des études ont montré qu'un nombre assez important de processus pathologiques graves commencent avec le syndrome asthéno-végétatif.

Pour ce type de pathologie, une manifestation progressive de la clinique est caractéristique.

  • l'attention est réduite;
  • la mémoire à court terme s'aggrave;
  • la fatigue augmente;
  • le sommeil s'aggrave;
  • palpitations avec une charge minimale;
  • violations dans le tube digestif;
  • des migraines sont présentes;
  • perte de conscience fréquente;
  • la maladie sous-jacente apparaît (en l'absence de traitement).

Des évanouissements ou des migraines peuvent souvent survenir. Les adolescents peuvent développer une dépression, une distraction, un isolement, une altération de l'attention.

Avec la sphénoïdite, une augmentation de la température, une détérioration de la sensibilité tactile, une irritabilité sont observées. Au premier signe d'anomalies neurologiques, vous devriez consulter un spécialiste. Vous ne pouvez pas éliminer les symptômes vous-même.

Diagnostique

Le syndrome asthéno-végétatif est observé isolément ou en combinaison avec des troubles mentaux ou physiologiques plus profonds.

Le patient consulte un thérapeute, neurologue, psychiatre, après quoi un diagnostic préliminaire est établi, et il est envoyé pour des études supplémentaires:

  • test sanguin;
  • une radiographie des sinus est effectuée;
  • échographie des vaisseaux, la tête est prescrite.

Lorsque le diagnostic est confirmé, un traitement approprié est prescrit, cependant, chez l'adulte et l'enfant, il diffère.

Traitement

Avec les troubles neurologiques chez un enfant, les médicaments puissants sont très rarement prescrits, et en l'absence de pathologies congénitales, un traitement non médicamenteux est prescrit.

Un régime spécial avec le bon régime est prescrit, des fruits et légumes, des aliments riches en potassium sont introduits. De plus, des préparations à base de plantes peuvent être prescrites pour minimiser les dommages possibles au corps..

Des massages, des bains relaxants, des décoctions à base de plantes sont pratiqués, une gymnastique légère est prescrite. Médicaments prescrits pour améliorer la circulation sanguine, les complexes vitaminiques.

Si des complications, des processus inflammatoires sont observés, un traitement antimicrobien est prescrit. Si la condition est grave et que le patient a plus de 15 ans, on peut lui prescrire des antipsychotiques, des antidépresseurs, des analgésiques.

Complications possibles

Si les problèmes neurologiques ne sont pas détectés à temps, le processus pathologique s'aggravera, ce qui peut entraîner les complications suivantes:

  • maladies neurologiques;
  • sphénoïdite;
  • troubles neuropsychiatriques.

Pour prévenir de telles complications graves, il est nécessaire de commencer le traitement en temps opportun et de suivre les recommandations du médecin.

La prévention

En tant que mesure préventive, vous devez mener une vie saine, bien manger et bien manger, éviter le stress, éviter les fortes surcharges physiques et mentales, et souvent marcher au grand air.

Syndrome asthéno-végétatif

Un trouble du système autonome, dans lequel un dysfonctionnement des influx nerveux se produit, est observé chez les adultes et les enfants. Le syndrome asthéno-végétatif est une maladie assez courante. Il a différents degrés de gravité: de la faiblesse apparaissant périodiquement aux pathologies neurologiques graves. Comprendre la cause de la maladie, ses symptômes caractéristiques, facilite un traitement rapide, évitant de nombreux problèmes à l'avenir.

Les causes

Le système neuro-végétatif réalise des processus vitaux autonomes (sans la participation de la volonté et du contrôle de la personne elle-même):

  • circulation de l'air dans les poumons;
  • sécrétion de suc gastrique et de bile;
  • régulation du tonus dans les vaisseaux sanguins;
  • rythme cardiaque, etc..

Lorsque le fonctionnement de ces systèmes est perturbé, la connexion entre les organes ralentit ou a un caractère "fragmentaire", ce qui provoque le syndrome asthéno-végétatif. Autrement dit, il peut y avoir une douleur au cœur, une crise d'asthme ou d'autres «dysfonctionnements» du corps.

Les causes mêmes de la violation du système autonome s'expliquent par des neuropathologies (héréditaires, congénitales ou acquises) et une carence en éléments (potassium, magnésium, etc.) qui contribuent au fonctionnement normal du système nerveux.

Une maladie asthéno-végétative est souvent observée chez les adolescents. À un âge de transition, lorsqu'une puissante restructuration du système hormonal se produit, le corps est épuisé ou ne fait pas face aux pathologies qui avaient déjà commencé dans une période antérieure:

  • blessures des enfants, physiques et psychologiques, conditions morales particulièrement défavorables dans la famille ou en classe;
  • conséquences des maladies infectieuses (troubles des systèmes endocrinien et autres, immunité affaiblie et fonction hépatique ou rénale après une utilisation prolongée d'antibiotiques).

Les causes du syndrome peuvent être dans la malnutrition:

  • le corps est fourni avec une quantité insuffisante de vitamines et de minéraux nécessaires pour compenser le développement rapide des organes;
  • violation des processus métaboliques - les produits utiles ne sont tout simplement pas absorbés;
  • l'abus de boissons gazeuses qui «nettoient» les nutriments, ainsi que les aliments trop épicés (croustilles, craquelins) et la restauration rapide.

Les causes courantes du développement du syndrome asthéno-végétatif sont une violation du régime quotidien, une fatigue mentale et un manque d'exercice. L'enfant doit dormir beaucoup, marcher au grand air, ne pas s'asseoir à un bureau ou un ordinateur, faire du sport.

Symptômes

Le phénomène du syndrome asthénovégétatif se produit chez les enfants et les adultes. Les principaux symptômes sont les mêmes pour tout le monde:

  • un effort physique mineur s'accompagne de palpitations cardiaques;
  • dysfonctionnements du système digestif;
  • état chronique de faiblesse et de fatigue;
  • transpiration abondante;
  • maux de tête sourds;
  • assombrissement fréquent des yeux et évanouissement.

Les personnes atteintes du syndrome végétatif ont généralement des membres froids et, dans une pièce étouffante, elles peuvent s'évanouir.

Chez les adolescents, dans leur puberté, et sans cette maladie, leur caractère s'aggrave. Mais le syndrome asthéno-végétatif aggrave encore le tableau:

  • une irritation sans cause cède rapidement la place au rire;
  • pendant une crise de rage, l'enfant, clairement suffocant, halète pour l'air;
  • elle peut se fermer en elle-même pendant plusieurs jours, ressentant fortement une sorte d'émotions, alors qu'un adolescent ne peut pas tenir longtemps une position, il s'agite tout le temps, tient ses épaules ou sa bouche;
  • manque d'intérêt;
  • distraction et problèmes de mémoire.

Le syndrome asthéno-végétatif se caractérise par des symptômes chez l'enfant de nature physique:

  • l'enfant se plaint souvent de douleurs abdominales, de maux de tête ou de douleurs cardiaques;
  • ne peut pas dormir longtemps, parfois l'insomnie peut tourmenter pendant plusieurs jours d'affilée;
  • réponse physique lente.

Malheureusement, les symptômes du syndrome asthénovégétatif n'apparaissent pas immédiatement. Les maladies neurologiques ont une longue période d'incubation. Souvent, les enfants atteints de troubles autonomes déjà importants sont amenés chez le médecin. Par conséquent, vous devez surveiller la nutrition et la routine quotidienne de l'enfant, son stress physique et mental dès la naissance.

Traitement

En cas de suspicion de maladie asthéno-végétative, même lorsque des symptômes légers sont observés, les enfants sont d'abord présentés au pédiatre. Après un examen général, le médecin décidera de référer l'enfant à un psychiatre ou à un neurologue.

Le traitement des enfants atteints du syndrome asthénovégétatif est rarement effectué à l'aide de médicaments puissants ou d'antidépresseurs. En l'absence de pathologies neurologiques graves congénitales ou acquises, la thérapie non médicamenteuse aide généralement à:

  1. Un régime est prescrit. Le contrôle d'une bonne nutrition comprend l'élimination des boissons et des plats nocifs et la fourniture aux enfants d'aliments riches en potassium et en magnésium (fruits secs, sarrasin, millet, noix, haricots, cacao), ainsi qu'en vitamines B (poisson de mer, foie, œufs de poule, pain de grains entiers, lait aigre, chou). Les enfants ne devraient pas être autorisés à boire du thé noir fort, et en particulier du café. Si un enfant se réveille très mal le matin et a du mal à se concentrer sur ses études, il est permis de préparer de la racine de ginseng ou d'ajouter quelques gouttes d'Eleutherococcus au thé vert.
  2. L'utilisation d'herbes. Les médecins essaient de prescrire un traitement aux enfants atteints du syndrome asthéno-végétatif sans antidépresseurs. Il est parfois conseillé de prendre un cours de préparations à base de plantes nootropes (par exemple, la glycine). Mais dans la plupart des cas, la phytothérapie suffit. Avant de se coucher, la racine de valériane, l'agripaume ou la menthe sont brassées. La tisane est recommandée pour boire avec du miel. Après un tel remède à la maison, les enfants dorment profondément et profondément..
  3. Aromathérapie Le traitement avec cette méthode est idéal non seulement pour les patients adultes, mais aussi pour les enfants. Un peu d'huile essentielle à effet apaisant est ajoutée au bain chaud: rose, bergamote, jasmin, sauge, bois de santal.

Asthéno-végétatif, modéré, le syndrome peut être traité par une thérapie complexe traditionnelle, qui comprend:

  • massage;
  • électrophorèse;
  • prendre des médicaments contenant du potassium, du magnésium, des vitamines B;
  • physiothérapie;
  • prendre des médicaments visant une action symptomatique (pour améliorer l'activité du cerveau, des vaisseaux sanguins, de l'estomac).

Dans les cas plus graves, lorsque le syndrome asthéno-végétatif menace de graves conséquences, des médicaments sont prescrits.

Le choix des méthodes de traitement détermine le degré de la maladie, l'âge du patient. Approuvé seulement après un examen complet par un neurologue. Si vous ne permettez pas le syndrome à temps, en notant ses moindres symptômes chez les enfants, il y a toutes les chances de réduire le traitement à la normalisation du régime quotidien et à une alimentation équilibrée.

Syndrome asthénovégétatif chez les enfants après des maladies infectieuses

On distingue généralement quatre périodes dans le développement d'une maladie infectieuse: latente (incubation), prodromique, hauteur de la maladie et évolution. La période de latence se poursuit depuis le moment de l'exposition au facteur étiologique jusqu'au premier cli

On distingue généralement quatre périodes dans le développement d'une maladie infectieuse: latente (incubation), prodromique, hauteur de la maladie et évolution. La période de latence se poursuit depuis le moment de l'exposition au facteur étiologique jusqu'à l'apparition des premiers signes cliniques de la maladie. Pendant cette période, les défenses de l'organisme sont mobilisées, afin de compenser les éventuelles violations, de détruire les agents pathogènes et de les éliminer du corps. La période prodromique est l'intervalle de temps entre les premiers symptômes de la maladie et sa manifestation complète. La période de manifestations exprimées de la maladie est caractérisée par le développement complet du tableau clinique. Avec diverses maladies infectieuses, le système nerveux de l'enfant peut souffrir, ce qui se manifeste cliniquement par le syndrome de neurotoxicose. La neurotoxicose est une réponse non spécifique du corps de l'enfant aux effets de la flore virale, bactérienne ou viro-bactérienne, caractérisée par une lésion primaire du système nerveux central (SNC) et autonome. Avec l'épuisement des capacités fonctionnelles des organes et des systèmes à la suite d'une maladie, en particulier du système nerveux lors de sa surcharge, ainsi qu'en raison d'une auto-toxicité ou d'une toxicose exogène, la survenue d'un syndrome asthénique est associée. Il s'agit de la manifestation clinique la plus courante de la période de convalescence. Une fatigue prolongée, qui n'est pas compensée par une récupération complète, provoque un syndrome de surcharge, suivi d'un état d'épuisement. La sensation de fatigue ressentie subjectivement est principalement le signal d’une surcharge des systèmes de régulation centraux, d’un état insatisfaisant des ressources énergétiques du corps et d’une auto-toxicité par les produits métaboliques. La fatigue à long terme, conduisant à l'épuisement, est essentiellement le résultat d'un effet stressant sur le corps, provoquant une violation des fonctions des systèmes de régulation - autonomes, endocriniens et immunitaires. Si les facteurs de stress agissent pendant une longue période, une réaction de l'organisme peut se développer dans laquelle des changements fonctionnels sous forme de dysfonctionnement autonome sont possibles [1, 6]. Le syndrome de dysfonctionnement autonome (SVD) comprend la manifestation de toutes les formes de régulation autonome altérée. Parallèlement aux manifestations somatiques: étourdissements, maux de tête, palpitations, essoufflement, soif, boulimie, vomissements après avoir mangé, intolérance à certains types d'aliments, état subfébrile d'origine inconnue, éruptions cutanées, etc., des troubles émotionnels de gravité variable sont révélés chez les patients atteints de SVD sous forme d'anxiété, des troubles du sommeil, des pleurs sans cause, ainsi que des troubles du comportement, en particulier l'impulsivité, une augmentation de l'activité motrice et de l'irritabilité, un déficit de l'attention, qui est cliniquement défini comme un syndrome asthénovégétatif ou psychovégétatif [Wayne A. M., 1981].

L'intérêt et la complexité du problème du syndrome asthénovégétatif réside dans le fait qu'il est complexe: médical, psychologique et pédagogique. Cependant, tous les experts conviennent qu'une telle condition existe, elle doit être diagnostiquée et corrigée correctement..

Objectifs de recherche

Cette étude est consacrée à l'étude de la dynamique de l'état du système nerveux autonome des enfants atteints du syndrome asthénovégétatif après maladies infectieuses, ainsi qu'à l'évaluation de l'efficacité du médicament Tenoten chez les enfants atteints de cette pathologie.

Le tenoten pour enfants contient des doses ultra faibles d'anticorps dirigés contre la protéine spécifique du cerveau S-100, créée à l'aide d'une technologie spéciale spécialement pour les enfants, a une humeur et un comportement calmants et normalisants, ainsi qu'un effet végétatif stabilisant prononcé [3, 5].

Critères d'inclusion des patients dans l'étude:

Critères d'exclusion des patients de l'étude:

Matériel d'étude

50 enfants âgés de 3 à 8 ans (4,54 ± 0,18 ans) ont été observés à l'établissement municipal de soins de santé «5 hôpital des maladies infectieuses pour enfants de la ville de Saratov», dont 52% étaient des garçons, 48% des filles qui avaient des maladies respiratoires virales et autres maladies aériennes. infections goutte à goutte, survenant principalement avec le syndrome de neurotoxicose, ainsi que des enfants souvent malades, qui sont sous observation à la clinique.

Pour l'échantillonnage aléatoire, les enfants ont été divisés en deux groupes. Dans le groupe principal (30 personnes), pendant la période de convalescence, parallèlement à une thérapie vitaminique symptomatique, les enfants Tenoten ont reçu 1 comprimé 3 fois par jour pendant 4 semaines en association avec une thérapie standard. Le groupe témoin (20 personnes) comprenait des enfants qui ont reçu une thérapie vitaminique standard et une thérapie symptomatique, à l'exception des médicaments à activité végétotrope.

Il n'y avait pas de différences significatives dans les indicateurs de sexe et d'âge entre le groupe principal et le groupe témoin d'enfants.

Selon le spectre des maladies passées, leur gravité, la nature des complications, les groupes d'enfants distingués ne différaient pas non plus de manière significative. Le spectre des maladies comprenait des infections virales et virales et bactériennes des voies respiratoires (formes de grippe étiologiquement confirmées et autres infections virales respiratoires, formes sévères de bronchite et pneumonie, etc.), otite moyenne aiguë, formes sévères et compliquées de mononucléose infectieuse, formes viscérales de la varicelle, neurotoxicose et éruptions vésiculaires sur les organes internes. Les données sur les maladies sont présentées dans le tableau..

L'examen diagnostique comprenait une évaluation clinique des manifestations de la dysfonction autonome, une étude psychologique, un examen neurologique, une électrocardiographie (ECG).

L'état du système nerveux autonome a été déterminé par le tonus autonome initial, la réactivité autonome et l'activité autonome. Le tonus autonome initial, qui caractérise la direction du fonctionnement du système nerveux autonome au repos, a été évalué en analysant les plaintes subjectives et les paramètres objectifs. La sévérité des manifestations psychopathologiques a été évaluée: fatigue, anxiété, instabilité émotionnelle, etc. (questionnaire modifié par A.M. Vein). Le ton végétatif intersystémique a été déterminé par l'indice de Kerdo et le ton végétatif intersystémique par le coefficient Hildebrant. Pour évaluer le soutien végétatif de l'activité, qui reflète principalement l'état du système de régulation autonome, un test clinostatique (CPC) a été réalisé. L'état fonctionnel du système cardiovasculaire a également été considéré sur la base de l'électrocardiographie.

Le niveau d'attention a été évalué à l'aide de l'échelle SNAP-IV, tableaux de Schulte, selon les résultats de la méthode Pieron-Ruserapo modifiée. La détection des troubles de la mémoire à court terme et à long terme, reflétant indirectement la gravité de l'asthénie, a été réalisée en utilisant la technique en 10 mots et le pictogramme..

Pour déterminer l'état de la sphère émotionnelle des sujets (anxiété, dépression), les tests achromatiques et colorimétriques de Lusher ont été utilisés.

Après le traitement, tous les enfants ont subi un deuxième examen complet pour évaluer l'efficacité du traitement. De plus, les parents d'enfants ont été invités à évaluer les résultats du traitement à l'aide d'une échelle analogique-visuelle en dix points, où 0 est une note très mauvaise, 10 est une très bonne note..

Résultats de recherche

Avant l'étude, chez tous les enfants examinés (sans différences significatives dans les deux groupes), les troubles psychopathologiques modérément exprimés ont été déterminés à l'aide du questionnaire de A.M.Vein, sous forme d'instabilité du fond émotionnel (84%), d'anxiété accrue (34%), de fatigue (38% ), distractivité (86%), troubles du sommeil (74%), perte de mémoire, ainsi que diverses manifestations somatiques sous forme de maux de tête périodiques (52%), étourdissements (24%), dépendance météorologique (12%), diminution de l'appétit (64% ), troubles dyspeptiques sous forme de nausées, vomissements, ballonnements (44%).

L'indice Kerdo a permis de déterminer la présence de dystonie intrasystémique chez les enfants après des maladies infectieuses sévères; il était en moyenne de 32,89 ± 0,99 dans les deux groupes étudiés, ce qui indiquait la prévalence d'effets sympathiques sur le corps au repos.

Le ton végétatif intersystémique, estimé à l'aide du coefficient de Hildebrant (les valeurs moyennes étaient de 3,98 ± 0,03), avait principalement un caractère éjtonique.

Le CPC, qui détermine la régulation autonome de la régulation autonome, ainsi que la variante sympathicotonique normale du CPC, qui reflète la stabilité de l'hémodynamique en orthostase (14% des cas), ont également révélé des options pathologiques. La variante hypersympathicotonique du CPC, qui se caractérise par une forte augmentation de la pression artérielle systolique (SBP) et de la pression artérielle diastolique (DBP) et de la fréquence cardiaque (HR) et en raison de l'inclusion excessive du système sympatho-surrénalien, a été trouvée dans un nombre prédominant de cas - chez 58% des enfants. Une variante asympathicotonique du CPC, en raison d'une connexion insuffisante de la partie sympathique du système nerveux autonome, dans laquelle la SBP et la DBP ne changent pas ou ne chutent pas, la fréquence cardiaque reste normale ou augmente compensatoire, a été trouvée chez 28% des enfants atteints de SVD. La variante asthénosympathique du CPC avec une baisse de la SBP et du DBP et une forte augmentation de la fréquence cardiaque dans les premières minutes d'orthostase, suivie d'une réaction hypersympathicotonique a été détectée dans 2% des cas.

L'état fonctionnel du système cardiovasculaire a également été pris en compte sur la base des données ECG. Selon les données de l'ECG, une tachycardie sinusale a été détectée chez les enfants dans 70% des cas, apparemment à la suite d'influences extracardiques (augmentation de l'innervation sympathique du cœur ou affaiblissement du vagin sur fond d'excitation psycho-émotionnelle) en l'absence d'une pathologie organique du cœur, la soi-disant "tachycardie nerveuse".

Les principales manifestations psychopathologiques de la SVD étaient l'inattention, l'hyperactivité, l'impulsivité. Ils ont été évalués à l'aide de l'échelle du questionnaire SNAP-IV (Swanson J., 1992). Le taux d'inattention dans les deux groupes sur cette échelle ne différait pas significativement et était en moyenne de 53,33% (normal (Swanson J., 1992) - 0,40-1,82), l'indice d'hyperactivité moyen - 1,96 ± 0,32 ( norme (Swanson J., 1992) - 0,27-1,59) et l'impulsivité 2,13 ± 0,37 (norme (Swanson J., 1992) - 0,26-1,52) (p

E.V. Mikhailova, docteur en sciences médicales, professeur
T. Ilyicheva
Hôpital clinique infectieux régional pour enfants de Saratov,
Université médicale d'État de Saratov, Saratov

Asteno - syndrome végétatif qu'est-ce que c'est?

Le syndrome asthéno-végétatif - un trouble souvent observé chez les enfants et les adultes, s'accompagne d'un certain nombre de troubles autonomes. Le plus souvent, le syndrome asthéno-végétatif est causé par des affections assez légères, qui entraînent des défaillances dans la conduite des influx nerveux et, par conséquent, toutes sortes de troubles du corps.

Mais parfois, surtout avec un traitement intempestif, la pathologie entraîne des conséquences neurologiques assez graves. Comprendre les origines de ce trouble et les symptômes typiques aidera à éviter les complications ultérieures en temps opportun..

Les causes

Le système nerveux autonome de façon autonome, c'est-à-dire sans participation humaine, soutient de nombreux processus vitaux:

  • fourniture en temps opportun de l'air aux poumons;
  • favorise la sécrétion de la bile et du suc gastrique, facilitant la digestion;
  • affecte le tonus des vaisseaux sanguins;
  • prévient les arythmies en régulant la fréquence cardiaque.

Qu'est-ce que le syndrome asthéno-végétatif? Tout d'abord, il s'agit d'un degré modéré de violation du fonctionnement coordonné de ces systèmes. Le travail des organes ralentit ou des dysfonctionnements partiels se manifestent sous la forme de symptômes courants tels que douleurs cardiaques, arythmies, crises d'asthme, "manque d'air" et bien plus encore. Les violations sont basées sur différents types de neuropathologie..

Les neuropathologies sont à la fois héréditaires, de nature génétique et peuvent être acquises. Dans le premier cas, une cascade de réactions végétatives se produit souvent lors d'une exposition au stress ou dans des conditions anormalement intolérables (manque d'air dans les transports en commun). Le second peut être dû à une maladie.

D'une manière ou d'une autre, la neuropathologie s'accompagne très souvent d'une carence importante en oligo-éléments, si souvent la première chose que les médecins recommandent est de faire des tests de composition en oligo-éléments, et le nombre d'oligo-éléments dans les cheveux donne souvent un résultat plus précis par rapport au fonctionnement du système nerveux.

Bien sûr, il arrive que le médecin prescrive simplement des vitamines et laisse le patient gérer lui-même le problème. Mais parfois, un placebo fonctionne. N'oubliez pas que les principaux éléments dont la neuropathologie est soupçonnée sont le potassium, le magnésium, le calcium et, en partie, le zinc et le cuivre, qui ont également un effet bénéfique sur le système nerveux..

Le syndrome asthénovégétatif survient à tous les âges, mais surtout souvent chez les adolescents. La croissance active du corps et la puissante restructuration de l'ensemble du système hormonal se produisent parfois si rapidement que le corps n'a littéralement pas le temps de s'adapter à de nouvelles conditions.
Et si la neuropathologie s'est manifestée plus tôt, alors au cours de cette période, elle ne fait qu'empirer.

Tout d'abord, bien sûr, ce sont les conséquences de deux facteurs principaux - de nature psychogène et infectieuse, et par conséquent, tout ce qui peut y conduire:

  • intimidation à l'école, conditions défavorables dans la famille;
  • altération du fonctionnement du système endocrinien;
  • insuffisance organique après une utilisation prolongée de médicaments;
  • toutes sortes d'infections dans un contexte d'immunité des adolescents affaiblie.

Une alimentation équilibrée joue un rôle très important et peut à la fois aggraver et masquer le trouble actuel:

  • il est nécessaire de consommer le moins possible les aliments gras, en particulier la restauration rapide;
  • des troubles génétiques ou exogènes du traitement et de la digestibilité de certains produits peuvent survenir;
  • consommation fréquente de boissons gazeuses et de substances psychostimulantes (on sait que Pepsi contient de la caféine, a un effet puissant sur le fonctionnement du système autonome).

Eh bien, bien sûr, le syndrome asthéno-végétatif se manifeste par des symptômes primaires tels qu'une violation du mode "veille-sommeil", une fatigue accrue. L'hypodynamie peut accélérer l'apparition de ces symptômes désagréables, donc une activité physique régulière, calculée individuellement - la meilleure garantie de protection contre les neuropathologies.

Symptômes

Malgré le fait que le syndrome asthéno-végétatif soit fréquent à tous les âges, les principaux symptômes sont les mêmes pour tous:

  • le moindre effort physique provoque un fort rythme cardiaque;
  • problèmes d'estomac et de système digestif;
  • un état de fatigue constante qui ne disparaît pas même après le repos;
  • transpiration sévère, principalement des mains;
  • migraine;
  • évanouissement.

Ces personnes, en règle générale, ont des membres froids et une sensibilité météorologique accrue. La faiblesse du système autonome chez les adolescents pendant la puberté peut conduire à la dépression, contribue au développement de la labilité émotionnelle pathologique:

  • essoufflement accompagnant une irritation sévère;
  • l'isolement, et en même temps, l'adolescent, pour ainsi dire, "ne trouve pas sa place";
  • manque d'intérêt;
  • distraction;
  • troubles de la concentration.

Les vraies plaintes physiques et somatiques sont courantes:

  • douleur abdominale, migraine, «cœur douloureux»;
  • insomnie
  • réaction lente.

Le syndrome asthénovégétatif n'apparaît pas toujours immédiatement. Mais parfois, il est déjà trop tard et les enfants sont amenés chez des médecins gravement handicapés dans de nombreux systèmes et souffrant de dépression secondaire. Nutrition, routine quotidienne, charge - cela doit être surveillé et ne pas surcharger l'enfant au-delà de toute mesure, mais aussi ne pas le laisser suivre complètement le flux.

Traitement

Au premier soupçon, il est nécessaire de consulter un thérapeute, après quoi le médecin émet un avis et, si nécessaire, oriente le patient vers des spécialistes des profils appropriés. S'il n'y a pas de violations graves, un traitement non médicamenteux est souvent prescrit:

  • régime soigneusement sélectionné (café minimum);
  • phytothérapie (ginseng, eleutherococcus, etc.);
  • aromathérapie (a un bon effet calmant);
  • Thérapie par l'exercice;
  • complexes de vitamines;
  • massage.

Parfois, il est extrêmement important de pouvoir reconnaître un état mental à temps. Dans l'arsenal des psychiatres modernes, il existe de nombreuses substances qui normalisent l'humeur, la concentration et la vitalité. Divers antidépresseurs sont utilisés, ainsi que des médicaments pour le traitement du TDAH (stratter), les troubles métaboliques, le cas échéant, sont corrigés en cours de route..

Avec la détection en temps opportun du syndrome asthénovégétatif a un bon pronostic, en particulier pour les jeunes. Mais même un trouble modéré avec la collaboration interdisciplinaire des médecins montre les résultats d'une guérison complète.

Soyez prudent, car les maux de votre enfant, comme le vôtre, sont une clé importante pour comprendre la qualité de fonctionnement de systèmes corporels complexes.

Les principaux symptômes et méthodes de traitement du syndrome asthéno-végétatif

La survenue d'un syndrome asthéno-végétatif est associée à un trouble du système nerveux autonome. Une telle condition se développe dans les situations où le système nerveux autonome n'est pas en mesure de répondre adéquatement à la situation nouvellement développée à l'intérieur et à l'extérieur du corps. La transmission normale des influx nerveux entre les systèmes nerveux central et autonome est perturbée, un spectre de symptômes caractéristiques se développe. Ce syndrome est plus fréquent chez les personnes qui ont eu une maladie ou après un stress prolongé..

Selon la classification moderne, le concept de syndrome asthéno-végétatif n'existe pas. Il s'agit d'une ancienne terminologie qui comprend une gamme de symptômes caractérisés par une fatigue intense due à l'épuisement du système nerveux. Partout dans le monde, le syndrome asthéno-végétatif est appelé neurasthénie. Mais ce terme a pris racine dans la médecine domestique et signifie avec lui un certain nombre de symptômes non spécifiques qui ne peuvent pas être expliqués par la présence d'une pathologie spécifique.

Il existe un grand nombre de raisons qui peuvent provoquer le développement d'un complexe de symptômes asthéno-végétatifs, parmi eux il y a:

  • Manque chronique de sommeil.
  • Fort surmenage, mental et physique.
  • Présence de mauvaises habitudes, consommation d'alcool à long terme et tabagisme.
  • Des situations stressantes.
  • Manque de repos et de sommeil.
  • Maladies chroniques et aiguës des organes internes.
  • Empoisonnement par divers moyens.
  • Traumatisme psychologique.
  • Malnutrition.
  • Mode de vie inactif.

Le premier et principal symptôme de cette pathologie est une faiblesse sévère qui survient après un léger effort mental ou physique. Cela peut se manifester non seulement sous la forme d'un épuisement physique, mais aussi émotionnel. Il est difficile pour les patients de se concentrer, de s'engager dans une activité mentale, ils deviennent inattentifs, distraits, irritables. Les patients ne sont pas en mesure d'effectuer un travail pendant une longue période, après une courte période de temps, une fatigue intense se développe. Il leur est particulièrement difficile de s'impliquer dans la mise en œuvre de nouvelles tâches; le travail de routine n'apporte pas une telle fatigue que le processus d'apprentissage de nouvelles activités.

Les principaux symptômes du syndrome asthéno-végétatif:

  • les maux de tête compressifs sévères décrivent cette douleur comme ayant un «casque» sur la tête;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • le développement de phénomènes dyspeptiques tels que nausées, brûlures d'estomac, lourdeur dans l'abdomen et troubles des selles;
  • troubles de la miction;
  • chez les hommes et les femmes, il y a souvent une diminution du désir sexuel, jusqu'à complète indifférence au sexe;
  • troubles respiratoires sous forme d'essoufflement, d'apnée du sommeil, et avec une fatigue sévère ou un stress psycho-émotionnel, une augmentation significative des mouvements respiratoires;
  • étourdissements, en particulier avec excitation ou effort physique important;
  • de la part du système cardiovasculaire, le développement de troubles du rythme cardiaque, la survenue de différents types de douleur dans la zone cardiaque et une augmentation ou une diminution de la pression artérielle sont possibles;
  • perturbations de sommeil;
  • transpiration excessive;
  • refroidissement des membres, même pendant la saison chaude.

Si la cause du syndrome n'est pas éliminée à temps, cela peut entraîner des troubles dépressifs ou le développement d'une névrose, qui nécessitera un traitement avec des médicaments psychotropes qui ont une toxicité élevée et affectent le système nerveux central.

Ce syndrome se développe non seulement avec le surmenage et le stress. Il s'agit d'une "cloche", indiquant clairement que le corps souffre de troubles graves. La plupart des maladies des organes internes s'accompagnent d'un syndrome asthéno-végétatif, et parfois c'est le seul signe du processus pathologique dans le corps. Cela est particulièrement vrai pour les maladies du sang et les néoplasmes oncologiques, car ils n'ont pas de manifestations cliniques spécifiques. C'est pour cette raison que ces maladies sont diagnostiquées aux stades avancés.

La survenue d'un syndrome asthéno-végétatif chez les enfants reste une occurrence assez courante. Cela est dû au fait que les enfants n'ont pas encore un système nerveux suffisamment stable et une réponse immunitaire immature. Ils sont plus sensibles au stress, ainsi qu'aux maladies infectieuses et non transmissibles. Le programme scolaire renforcé, la disponibilité de classes supplémentaires et de sections sportives à l'école conduisent au fait que les enfants ne peuvent pas faire face au stress psycho-émotionnel et physique et qu'ils développent des symptômes du syndrome asthénique. Cela se manifeste par le fait que l'enfant devient léthargique, sombre, se plaint de maux de tête, de cauchemars. Dans les cours, il est inattentif, la détérioration des performances commence et les enseignants se plaignent de mauvais comportements. Ensuite, les enfants peuvent commencer à sauter l'école et les sections, ne pas faire leurs devoirs, ou une grosse charge entraînera le développement d'une maladie du système nerveux.

Chez les adolescents, le développement de ce syndrome est associé à des caractéristiques liées à l'âge sous la forme de changements hormonaux ou à une forte pression de l'environnement social et, par conséquent, à un stress constant. Dans cette catégorie d'âge, la pathologie est courante, et cela est largement dû aux raisons ci-dessus. Les adolescents deviennent irritables, il leur est difficile de se réveiller le matin et de passer toute la journée en classe. Ils auront les mêmes plaintes que les adultes.

Chez les très jeunes enfants et les nouveau-nés, en lien avec l'immaturité du système nerveux central, en plus des manifestations asthéniques, l'apparition de troubles mentaux sous la forme de: hyper excitabilité, insomnie, larmoiement et autres violations du comportement de l'enfant est également possible. Pour les parents, tout écart notable par rapport au comportement normal est un indicateur qui indique une pathologie possible et la nécessité d'une consultation chez le pédiatre.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite