Artère sur le cou

Artères de la circulation pulmonaire

Aorte (aorte) - la plus grande artère. Il quitte le ventricule gauche du cœur et est divisé en 3 parties: 1. L'aorte ascendante 2. L'arc aortique 3. L'aorte descendante.

Aorte ascendante - commence par l'extension - bulbe aortique, laisse le ventricule gauche du cœur au niveau III de l'espace intercostal à gauche, derrière le sternum, l'idée est vers le haut et au niveau II du cartilage costal passe dans l'arc aortique. La longueur de l'aorte ascendante est d'environ 6 cm. Dans la zone du bulbe aortique, il y a une valve aortique, composée de trois valves lunaires.

Les artères coronaires droite et gauche, qui fournissent le sang au cœur, s'étendent de l'aorte ascendante.

Arc aortique - part du cartilage costal II, tourne à gauche et revient au corps de la vertèbre thoracique IV, où il passe dans la partie descendante de l'aorte. Dans cet endroit, il y a un léger rétrécissement - isthme de l'aorte. Les gros vaisseaux partent de l'arc aortique - c'est le tronc brachiocephalic, les artères carotides communes gauche et sous-clavière gauche - ils fournissent du sang au cou, à la tête, au haut du corps et aux membres supérieurs.

La partie descendante de l'aorte - la partie la plus longue de l'aorte, à partir du niveau IV de la vertèbre thoracique et allant jusqu'à la lombaire IV, où elle est divisée en artères iliaques droite et gauche - cet endroit est appelé bifurcation aortique. Continue dans le bassin sous la forme d'un petit tronc - l'artère sacrée médiane.

L'aorte descendante au diaphragme est appelée aorte thoracique, au dessous de aorte abdominale.

Le grand cercle de circulation sanguine commence ventricule gauche, d'où vient l'aorte et se termine par oreillette droite.

Canon à tête d'épaule (truncus brachiocephalicus) au niveau de l'articulation sternoclaviculaire droite est divisée en 2 branches - les artères carotides communes droite et sous-clavière droite.

Artères carotides communes droite et gauche situé sur le cou derrière les muscles sternocléidomastoïdien et scapulaire-hyoïde à côté de la veine jugulaire interne, du nerf vague, de l'œsophage, de la trachée, du larynx et du pharynx.

Artère carotide commune droite - Il s'agit d'une branche du tronc brachiocephalic, et la gauche s'écarte de l'arc aortique.

Artère carotide commune gauche généralement 20–25 mm plus long que la droite, tout en haut devant les processus transverses des vertèbres cervicales et ne donne pas de branches.

Seulement au niveau du cartilage thyroïdien du larynx, chaque artère carotide commune est divisée en externe et interne.

Sinus endormi Est une petite expansion au début de l'artère carotide externe.

Artère carotide externe au niveau du col de la mâchoire inférieure est divisé en superficiel lobe temporal et maxillaire.

Les branches de l'artère carotide externe sont divisées en 3 groupes: avant, arrière et médial.

Le premier groupe de succursales comprend:

1. Artère thyroïdienne supérieure - donne du sang au larynx, à la glande thyroïde et aux muscles du cou.

2. Artère linguale - apport sanguin à la langue, muscles du fond de la cavité buccale, glande salivaire sublinguale, amygdales, membrane muqueuse de la cavité buccale et gencives.

3. Artère faciale - apport sanguin au pharynx, amygdales, palais mou, glande sous-maxillaire, muscles de la cavité buccale, muscles faciaux.

Groupe arrière de branches:

1. Artère occipitale - fournit du sang aux muscles et à la peau du cou, de l'oreillette, de la dure-mère.

2. L'artère auriculaire postérieure - fournit du sang à la peau du processus mastoïde, de l'oreillette, de l'occiput, de la membrane muqueuse des cellules du processus mastoïde et de l'oreille moyenne.

Le groupe médian de branches:

1. L'artère pharyngée ascendante - elle part du début de l'artère carotide externe et donne des branches au pharynx, aux muscles profonds du cou, aux amygdales, à la trompe d'Eustache, au palais mou, à l'oreille moyenne et à la coquille dure du cerveau.

Les branches terminales de l'artère carotide externe:

1. Artère temporale superficielle - dans la région temporale est divisée en: 1) frontale 2) pariétale 3) oreille 4) artère faciale transversale 5) artère temporale moyenne.

2. Artère maxillaire - passe dans les fosses infra-temporales et ptérygo-palatines, le long de la façon dont elle se divise en: 1) méningée moyenne 2) alvéolaire inférieure 3) infraorbitale 4) palatine descendante 5) artère palatine-cale.

Il alimente en sang les zones profondes du visage et de la tête, la cavité de l'oreille moyenne, la muqueuse de la bouche, la cavité nasale, la mastication et les muscles faciaux.

Artère carotide interne - n'a pas de branches sur le cou et à travers le canal carotidien de l'os temporal pénètre dans la cavité crânienne, où il se ramifie en: 1. Ophtalmique 2. Cérébrale antérieure et moyenne 3. Connexion postérieure 4. Artère villeuse antérieure.

Artère oculaire - alimente le globe oculaire en sang, son appareil auxiliaire, la cavité nasale, la peau du front.

Artères cérébrales antérieures et moyennes - apport sanguin aux hémisphères cérébraux.

Artère conjonctive postérieure - s'écoule dans l'artère cérébrale postérieure (branche de l'artère basilaire) à partir du système artériel vertébral.

Artère villeuse antérieure - participe à la formation des plexus vasculaires, donne des branches à la matière grise et blanche du cerveau.

Les artères cérébrales antérieures droite et gauche sont reliées entre elles par l'artère de connexion antérieure.

Sur la base du cerveau, les artères carotides internes droite et gauche, se connectant avec les artères cérébrales postérieures, forment les artères de connexion postérieures anneau artériel fermé - Cercle Wellisian.

Artère sous-clavière - part du tronc brachiocephalic à droite et à gauche - de l'arc aortique, monte jusqu'au cou, où il se trouve dans la rainure de la 1ère côte, en passant dans l'espace interstitiel avec les troncs du plexus brachial. Passe dans la fosse axillaire, la gléa donne le début de l'artère axillaire.

Branches de l'artère sous-clavière:

1. Artère vertébrale - passe vers le haut dans les ouvertures des processus transverses des vertèbres cervicales et à travers la grande ouverture occipitale pénètre dans la cavité crânienne, où elle fusionne avec la même artère de l'autre côté dans une impaire artère principale, allongé à la base du cerveau.

Les branches terminales de l'artère principale sont artères cérébrales postérieures, nourrir les lobes occipitaux et temporaux des hémisphères cérébraux et participer à la formation du cercle artériel. Le long de l'artère vertébrale, des branches s'étendent de celle-ci à la colonne vertébrale, à la moelle oblongue et au cervelet, de l'artère principale au cervelet, au tronc cérébral et à l'oreille interne..

2. Le fût thyroïdien est un tronc court ramifié immédiatement en 4 branches. Nourrit la glande thyroïde et les muscles du larynx, du cou et des épaules.

3. Tronc costal-cervical - nourrit les muscles du cou et des deux espaces intercostaux supérieurs.

4. Artère transversale du cou - nourrit les muscles du cou et des omoplates.

5. Artère thoracique interne - descend le long de la surface intérieure de la paroi thoracique antérieure, alimentant les muscles, la glande mammaire, le thymus, le péricarde et le diaphragme, sa branche finale atteint le niveau du nombril dans la paroi abdominale antérieure.

Branches de l'aorte

Aorte ascendante - Aorta ascendens

1. Artère coronaire droite - a.coronaria dextra

2. Artère coronaire gauche - a.coronaria sinistra

II Arc aortique - Arcus aortae

1. Tronc d'épaule - truncus brachiocephalicus

2. Artère carotide commune gauche - a.carotis communis sinistra

3. Artère sous-clavière gauche - a.subclavia sinistra

III aorte descendante - aorte descendante

Aorte thoracique - Aorta thoracica

1. Branches bronchiques - rami bronchiales

2. Branches œsophagiennes - rami oesophage

3. Branches médiastinales - rami mediastinales

4. branches péricardiques - rami pericardiacae

Atlas d'anatomie humaine
Artères du cou et de la tête. Artère carotide externe

Artères du cou et de la tête. Artère carotide externe

Artère carotide externe, a. carotis externa, en remontant, va légèrement en avant et en dedans de l'artère carotide interne, puis vers l'extérieur.

Premièrement, l'artère carotide externe est superficielle, étant couverte par le muscle sous-cutané du cou et la plaque superficielle du fascia cervical. Puis, en remontant, il passe derrière l'abdomen postérieur du muscle biceps et du muscle stylohyoïdien. Un peu plus haut, il est situé derrière la branche de la mâchoire inférieure, où il pénètre dans l'épaisseur de la glande parotide et se divise en artère maxillaire au niveau du col du processus condylien de la mâchoire inférieure, a. maxillaire et artère temporale superficielle, a. temporalis superficialis, qui forment un groupe de branches terminales de l'artère carotide externe.

L'artère carotide externe donne un certain nombre de branches, qui sont divisées en quatre groupes: les branches antérieure, postérieure, médiale et le groupe de branches terminales.

Groupe de branches avant. 1. L'artère thyroïdienne supérieure, a. thyroïde supérieure, s'écarte de l'artère carotide externe immédiatement au lieu de décharge de cette dernière de l'artère carotide commune au niveau des grosses cornes de l'os hyoïde. Il est dirigé légèrement vers le haut, puis il se courbe en arc médial et suit le bord supérieur du lobe correspondant de la glande thyroïde, envoyant la branche glandulaire antérieure à son parenchyme, r. glandularis antérieur, branche glandulaire postérieure, r. glandularis postérieur, et la branche glandulaire latérale, r. glandularis lateralis. Dans l'épaisseur de la glande, les branches de l'artère thyroïdienne supérieure s'anastomosent avec les branches de l'artère thyroïdienne inférieure, a. thyroïde inférieure (du tronc thyroïdien, truncus thyrocervicalis, s'étendant de l'artère sous-clavière, a.subclavia).

Au cours de l'artère thyroïdienne supérieure dégage un certain nombre de branches:

a) branche sublinguale, r. infrahyoideus, fournit l'os hyoïde et les muscles qui y sont attachés; anastomoses avec la même branche du côté opposé;

b) branche sternocléidomastoïdienne, r. sternocleidomastoideus, instable, apport sanguin au muscle du même nom, s'approchant du côté de la surface interne, dans son tiers supérieur;

c) artère laryngée supérieure, a. laryngée supérieure, va vers le côté médial, passe sur le bord supérieur du cartilage thyroïdien, sous le muscle hyoïde thyroïdien et, perforant la membrane hyoïde thyroïdienne, alimente en sang les muscles, la muqueuse du larynx et partiellement l'os hyoïde et l'épiglotte:

d) branche cricothyroïdienne, r. cricothyroideus, apport sanguin au muscle du même nom et forme une anastomose arquée avec une artère du côté opposé.

2. Artère linguale, a. lingualis, plus épais que la thyroïde supérieure et commence légèrement plus haut que lui, à partir de la paroi avant de l'artère carotide externe. Dans de rares cas, il quitte le tronc commun avec l'artère faciale et s'appelle le tronc papillofacial, truncus linguofacialis. L'artère linguale suit un peu vers le haut, passe sur les grandes cornes de l'os hyoïde, se dirigeant vers l'avant et l'intérieur. Au cours de son parcours, il est d'abord recouvert par l'abdomen postérieur du muscle biceps, le muscle stylohyoïdien, puis passe sous le muscle hyoïde-lingual (entre les derniers et moyens constricteurs du pharynx de l'intérieur), s'approche de la surface inférieure de la langue, pénétrant l'épaisseur de ses muscles.

Au cours de son évolution, l'artère linguale dégage un certain nombre de branches:

a) branche suprahyoïdienne, r. suprahyoideus, passe le long du bord supérieur de l'os hyoïde, arche anastomose avec la même branche du côté opposé: fournit l'os hyoïde et les tissus mous adjacents;

b) les branches dorsales de la langue, rr. dorsales linguae, de faible épaisseur, s'écartent de l'artère linguale sous le muscle hyoïde-lingual, se dirigeant fortement vers le haut, arrivant à l'arrière du dos de la langue, fournissant sa membrane muqueuse et l'amygdale. Leurs branches terminales passent à l'épiglotte et à l'anastomose avec les mêmes artères du côté opposé;

c) l'artère hyoïde, a. sublingualis, s'écarte de l'artère linguale avant d'entrer dans l'épaisseur de la langue, va en avant, passant au-dessus du muscle hyoïde maxillaire vers l'extérieur du canal mandibulaire; en outre, il s'approche de la glande hyoïde, lui fournissant des muscles et des muscles adjacents; se termine dans la membrane muqueuse du fond de la cavité buccale et dans la gencive. Plusieurs branches, perforant le muscle mâchoire-hyoïde, anastomose avec l'artère sous-mentale, a. submentalis (branche de l'artère faciale, a. facialis);

d) artère profonde de la langue, a. profunda linguae, - la branche la plus puissante de l'artère linguale, qui est sa continuation. Vers le haut, il pénètre dans l'épaisseur de la langue entre le muscle menton-lingual et le muscle longitudinal inférieur de la langue; puis, suivant sinueuse en avant, atteint son sommet.

Au cours de son parcours, l'artère dégage de nombreuses branches qui nourrissent leurs propres muscles et la muqueuse de la langue. Les branches terminales de cette artère s'approchent du frein de la langue.

3. L'artère faciale, a. facialis, provient de la surface avant de l'artère carotide externe, légèrement plus élevée que l'artère linguale, va de l'avant et vers le haut et s'étend vers l'intérieur depuis l'abdomen postérieur du réseau biliaire et le muscle stylohyoïdien dans le triangle submandibulaire. Ici, il est soit adjacent à la glande sous-maxillaire, soit perforant son épaisseur, puis sort à l'extérieur, enveloppant le bord inférieur du corps de la mâchoire inférieure devant l'attache du muscle à mâcher; se penchant vers le haut sur la surface latérale du visage, s'approche de la région de l'angle médial de l'œil entre les muscles faciaux superficiels et profonds.

Au cours de son évolution, l'artère faciale dégage plusieurs branches:

a) artère palatine ascendante, a. palatina ascendens, s'écarte de la section initiale de l'artère faciale et, en remontant la paroi latérale du pharynx, passe entre les muscles styloïdes et stylo pharyngés, les alimentant en sang. Les branches terminales de cette branche artérielle dans la zone de l'ouverture pharyngée du tube auditif, dans les amygdales et partiellement dans la membrane muqueuse du pharynx, où elles s'anastomosent avec l'artère pharyngée ascendante, a. pharyngea ascendens;

b) branche amygdale, r. tonsillaris, remonte la surface latérale du pharynx, perce le constricteur supérieur du pharynx et se termine par de nombreuses branches dans l'épaisseur de l'amygdale palatine. Donne un certain nombre de branches à la paroi du pharynx et à la racine de la langue;

c) branches à la glande sous-maxillaire - branches glandulaires, rr. glandulares, représentées par plusieurs branches s'étendant du tronc principal de l'artère faciale à l'endroit où elle est adjacente à la glande sous-maxillaire;

d) l'artère sous-mentale, a. submentalis, est une branche assez puissante. Vers l'avant, il passe entre l'abdomen antérieur du muscle biceps et le muscle mâchoire-hyoïde et les alimente en sang. Anastomosant avec l'artère hyoïde, l'artère sous-mentale du menton passe à travers la grue inférieure de la mâchoire inférieure et, suivant la surface avant du visage, fournit du sang à la peau et aux muscles du menton et de la lèvre inférieure;

e) artères labiales inférieures et supérieures, aa. labiales inférieures et supérieures, commencent de différentes manières: la première est légèrement inférieure à l'angle de la bouche, et la seconde est à l'angle, suivie dans l'épaisseur des muscles circulaires de la bouche près du bord des lèvres. Les artères fournissent du sang à la peau, aux muscles et à la muqueuse des lèvres, s'anastomosant avec des vaisseaux du même nom de l'autre côté. L'artère labiale supérieure dégage une fine branche de la cloison nasale, r. septi nasi, le sang alimentant la peau du septum nasal dans les narines;

e) branche latérale du nez, r. lateralis nasi, une petite artère, va à l'aile du nez et alimente la peau de cette zone;

g) artère angulaire, a. angularis, est la branche terminale de l'artère faciale. Il remonte la surface latérale du nez, donnant de petites brindilles à l'aile et à l'arrière du nez. Vient ensuite le coin de l'œil, où il s'anastomose également avec l'artère dorsale du nez. dorsalis nasi (branche de l'artère ophtalmique, a. ophthlmica).

Groupe arrière de branches. 1. Branche sternum-claviculaire-mastoïde, r. sternocleidomastoideus, s'écarte souvent de l'artère occipitale ou de l'artère carotide externe au début de l'artère faciale ou légèrement plus haut et pénètre dans l'épaisseur du muscle sternocleidomastoid à la frontière de son tiers moyen et supérieur.

2. Artère occipitale, a. occipitalis, va et vient. Initialement, il est recouvert de l'abdomen postérieur du muscle biceps et traverse la paroi externe de l'artère carotide interne. Ensuite, sous l'abdomen postérieur du muscle biceps, il dévie vers l'arrière et pénètre dans le sillon de l'artère occipitale de l'apophyse mastoïde. Ici, l'artère occipitale entre les muscles profonds de la nuque remonte et va plus médialement que le point d'attache du muscle sternocléidomastoïdien. De plus, perforant la fixation du muscle trapèze à la ligne de crête supérieure, il laisse sous le casque du tendon, où il dégage les branches d'extrémité.

Les branches suivantes s'écartent de l'artère occipitale:

a) branches sternocléidomastoïdiennes, rr. sternocleidomastoidei, dans une quantité de 3 à 4 apport sanguin au muscle du même nom, ainsi qu'aux muscles voisins du cou; partent parfois sous la forme d'un tronc commun en tant que branche descendante, r. descendants;

b) la branche mastoïde, r. mastoideus, - une tige mince pénétrant à travers l'ouverture mastoïde jusqu'à la dure-mère;

c) la branche d'oreille, r. auricularis, va de l'avant vers le haut, fournissant la surface postérieure de l'oreillette;

d) branches occipitales, rr. occipitales, sont des branches terminales. Situés entre le muscle crânien et la peau, ils s'anastomosent entre eux et avec les mêmes branches de l'autre côté, ainsi qu'avec les branches de l'artère de l'oreille postérieure. auricularis postérieure et artère temporale superficielle, a. temporalis superficialis;

e) branche méningée, r. meningeus, - une tige mince, pénètre par l'ouverture pariétale jusqu'à la dure-mère du cerveau.

3. L'artère auriculaire postérieure, a. auricularis posterior, - un petit vaisseau provenant de l'artère carotide externe, au-dessus de l'artère occipitale, mais s'étendant parfois à partir d'elle avec un tronc commun.

L'artère auriculaire postérieure est dirigée vers le haut, légèrement vers l'arrière et vers l'intérieur et est initialement recouverte de la glande parotide. Puis, remontant le long du processus styloïde, il se dirige vers le processus mastoïde, se situant entre lui et l'oreillette. Ici, l'artère est divisée en branches terminales antérieure et postérieure.

Un certain nombre de branches s'écartent de l'artère de l'oreille postérieure:

a) artère styloïde, a. stylomastoidea, mince, passe par le trou du même nom dans le canal facial. Avant d'entrer dans le canal, une petite artère s'en écarte - l'artère tympanique postérieure, a. tympanica postérieur, pénétrant dans le tympan à travers une fissure pierreuse-tympanique. Dans le canal du nerf facial, il dégage de petites branches mastoïdes, rr. mastoidei, aux cellules du processus mastoïde et à la branche de l'étrier, r. stapedialis, au muscle étrier;

b) la branche d'oreille, r. auricularis, passe le long de la surface arrière de l'oreillette et la perce, donnant des branches à la surface avant;

c) branche occipitale, r. occipitalis, est envoyé le long de la base du processus mastoïde vers l'arrière et vers le haut, anastomosant avec des branches terminales également. occipitalis.

Le groupe médial de branches. Artère pharyngée ascendante, a. pharyngea ascendens, part de la paroi interne de l'artère carotide externe. Il monte, va entre les artères carotides internes et externes, s'approche de la paroi latérale du pharynx.

Donne les branches suivantes:

a) branches pharyngées, rr. les pharyngeales, deux à trois, sont envoyés le long de la paroi arrière du pharynx et alimentent sa partie postérieure en amygdale palatine à la base du crâne, ainsi qu'une partie du palais mou et partiellement le tube auditif;

b) artère méningée postérieure, a. méningée postérieure, suit également l'artère carotide interne. carotis interna, ou à travers l'ouverture jugulaire; passe ensuite dans la cavité crânienne et se ramifie dans la coquille dure du cerveau;

c) artère tympanique inférieure, a. tympanica inférieur, - une tige mince qui pénètre dans la cavité tympanique à travers le tubule tympanique et alimente sa membrane muqueuse en sang.

Le groupe de branches terminales. I. Artère maxillaire, a. maxillaire, s'écarte de l'artère carotide externe à angle droit au niveau du col de la mâchoire inférieure. La section initiale de l'artère est recouverte de la glande parotide. Ensuite, l'artère s'enroule horizontalement en avant entre la branche de la mâchoire inférieure et le ligament sphénoïde-mandibulaire.

Ensuite, l'artère passe entre le muscle ptérygoïdien latéral et le muscle temporal et atteint la fosse ptérygo-palatine, où elle est divisée en branches terminales.

Les branches s'étendant de l'artère maxillaire, respectivement, la topographie de ses sections individuelles est conditionnellement divisée en trois groupes.

Le premier groupe comprend des branches s'étendant du tronc principal a. maxillaire près du col de la mâchoire inférieure, est une branche de la partie mandibulaire de l'artère maxillaire.

Le deuxième groupe se compose de succursales à partir de ce département a. maxillaire, qui se situe entre le ptérygoïdien latéral et les muscles temporaux, est la branche du ptérygoïde de l'artère maxillaire.

Le troisième groupe comprend les branches s'étendant de cette section a. maxillaris, qui est situé dans la fosse ptérygo-palatine, est une branche de la partie ptérygo-palatine de l'artère maxillaire.

Branches de la partie mandibulaire. 1. Artère de l'oreille profonde, a. auricularis profunda, - une petite branche s'étendant de la section initiale du tronc principal. Il est dirigé vers le haut et alimente la capsule articulaire de l'articulation temporo-mandibulaire, la paroi inférieure du canal auditif externe et le tympan.

2. L'artère tympanique antérieure, a. tympanica antérieur, souvent une branche de l'artère de l'oreille profonde. Pénètre à travers une fissure pierreuse-tympanique dans la cavité tympanique, alimentant sa muqueuse en sang.

3. Artère alvéolaire inférieure, a. alveolaris inférieur, un vaisseau assez grand, descend, entrant par l'ouverture de la mâchoire inférieure dans le canal de la mâchoire inférieure, où il passe avec la veine et le nerf du même nom. Dans le canal de l'artère, les branches suivantes partent:

a) branches dentaires, rr. dentales se transformant en périoste plus mince;

b) branches paradentales, rr. peridentales adaptées aux dents, parodontales, alvéoles dentaires, gencives, substance spongieuse de la mâchoire inférieure;

c) branche mâchoire-hyoïde, r. mylohyoideus, s'écarte de l'artère alvéolaire inférieure avant d'entrer dans le canal de la mâchoire inférieure, pénètre dans la rainure maxillaire-hyoïde et alimente le muscle maxillaire-hyoïde et l'abdomen antérieur du muscle péritonéal;

d) branche de menton, r. mentalis est une continuation de l'artère alvéolaire inférieure. Il sort par le trou du menton sur le visage, se décomposant en une série de branches, alimente le menton et la lèvre inférieure en sang et anastomose avec les branches a. labialis inférieur et a. submentalis.

Branches du ptérygoïde. 1. Artère méningée moyenne, a. meningea media, est la plus grande branche s'étendant de l'artère maxillaire. Il monte, passe par l'ouverture épineuse dans la cavité crânienne, où il est divisé en branches frontales et pariétales, rr. frontalis et parietalis. Ces derniers longent la surface externe de la dure-mère dans les sillons artériels des os du crâne, leur fournissant du sang, ainsi que les sections temporale, frontale et pariétale de la membrane.

Au cours de l'artère méningée moyenne, les branches suivantes s'en éloignent:

a) artère tympanique supérieure, a. tympanica supérieur, - un vaisseau mince; entré par une crevasse d'un canal d'un petit nerf pierreux dans une cavité tympanique, il alimente sa muqueuse;

b) une branche rocheuse, r. petrosus, prend naissance au-dessus du foramen épineux, suit latéralement et postérieurement, pénètre dans la fente du canal d'un gros nerf pierreux. Ici, les anastomoses avec la branche de l'artère de l'oreille postérieure - l'artère styloïde également. stylomastoidea;

c) branche orbitale, r. orbitalis, mince, est dirigée vers l'avant et, accompagnant le nerf optique, pénètre dans l'orbite;

d) branche anastomotique (avec artère lacrymale), r. anastomoticus (cum a. lacrimali), pénètre à travers la fissure orbitaire supérieure dans l'orbite et s'anastomose avec l'artère lacrymale, a. lacrimalis, - une branche de l'artère ophtalmique;

e) artère ptérygo-méningée, a. pterygomeningea, quitte même en dehors de la cavité crânienne, fournit du sang aux muscles ptérygoïdes, au tube auditif et aux muscles du ciel. Entré par le trou ovale dans la cavité crânienne, il alimente le nœud trijumeau. Peut s'écarter directement d'un. maxillaire, si celui-ci ne se trouve pas sur le côté, mais sur la surface médiale du muscle ptérygoïdien latéral.

2. Artères temporales profondes, aa. temporales profundae, également représentées par l'artère temporale profonde antérieure. temporalis profunda antérieur et postérieur artère temporale profonde, a. temporalis profunda postérieur. Ils partent du tronc principal de l'artère maxillaire, se dirigent vers la fosse temporale, située entre le crâne et le muscle temporal, et alimentent les parties profondes et inférieures de ce muscle.

3. Artère à mâcher, a. masseterica, provient parfois de l'artère temporale profonde postérieure et, en passant par l'encoche de la mâchoire inférieure sur la surface externe de la mâchoire inférieure, s'approche du muscle à mâcher du côté de sa surface interne, lui fournissant du sang.

4. L'artère alvéolaire supérieure postérieure, a. alveolaris supérieur postérieur, commence près du tubercule de la mâchoire supérieure avec une ou deux ou trois branches. Vers le bas, il pénètre par les trous alvéolaires dans les canalicules du même nom de la mâchoire supérieure, où il dégage les branches des dents, rr. dentales passant dans les branches périnéales, rr. peridentales atteignant les racines des grosses molaires de la mâchoire supérieure et des gencives.

5. Artère buccale, a. buccalis, un petit vaisseau, avance et descend, traverse le muscle buccal, l'approvisionne, la muqueuse de la bouche, les gencives des dents supérieures et un certain nombre de muscles faciaux voisins. Anastomoses avec l'artère faciale.

6. Branches ptérygoïdes, rr. pterygoidei, seulement 2 à 3, sont envoyés aux muscles ptérygoïdes latéraux et médiaux.

Branches de la partie ptérygo-palatine. 1. L'artère sous-orbitaire, a. infraorbitalis, passe à travers la fissure orbitaire inférieure dans l'orbite et va dans la rainure infraorbital, puis passe à travers le canal du même nom et à travers le foramen infraorbital s'étend à la surface du visage, donnant des branches d'extrémité aux tissus de la région infraorbital du visage.

Sur son chemin, l'artère infraorbitale envoie les artères alvéolaires supérieures antérieures, aa. alveolares superiores anteriores, qui traversent les canaux de la paroi externe du sinus maxillaire et, se connectant aux branches de l'artère alvéolaire supérieure postérieure, donnent les branches dentaires, rr. dentales et périoste, rr. peridentales, alimentant directement les dents de la mâchoire supérieure, les gencives et la muqueuse du sinus maxillaire.

2. L'artère palatine descendante, a. palatina descendens, dans sa section initiale trahit l'artère du canal ptérygoïde, a. canalis pterygoidei (peut partir d'elle-même, donnant la branche pharyngée, r. pharyngeus), descend, pénètre dans le grand canal palatin et est divisé en petites et grandes artères palatines, aa. palatinae minores et major, et une branche pharyngée variable, r. pharyngeus. De petites artères palatines traversent la petite ouverture palatine et fournissent du sang aux tissus du palais mou et des amygdales palatines. La grande artère palatine quitte le canal par une grande ouverture palatine, entre dans la rainure palatine du palais dur; le sang alimentant sa muqueuse, ses glandes et ses gencives; se dirigeant vers l'avant, il passe vers le haut à travers le canal incisif et les anastomoses avec la branche septale postérieure, r. septalis postérieur. Certaines branches s'anastomosent avec l'artère palatine ascendante, a. palatina ascendens, - une branche de l'artère faciale, a. facialis.

3. Artère cale-palatine, a. sphénopalatine, - vaisseau terminal de l'artère maxillaire. Il passe par l'ouverture cunéiforme palatine dans la cavité nasale et est divisé ici en plusieurs branches:

a) artères nasales postérieures latérales, aa. nasales posteriores laterales, - branches assez grosses, sabotant le sang de la membrane muqueuse des coquilles moyenne et inférieure, la paroi latérale de la cavité nasale et se terminant dans la membrane muqueuse des sinus frontal et maxillaire;

b) branches septales postérieures, rr. septales postérieures, divisées en deux branches (supérieure et inférieure), fournissent du sang à la muqueuse du septum nasal. Ces artères, se déplaçant vers l'avant, anastomosent avec les branches de l'artère ophtalmique (de la carotide interne), et dans le canal incisal avec la grosse artère palatine et l'artère de la lèvre supérieure.

II. Artère temporale superficielle, a. temporalis superficialis, est la deuxième branche terminale de l'artère carotide externe, qui est sa continuation. Il prend sa source dans le cou de la mâchoire inférieure.

Il monte, traverse l'épaisseur de la glande parotide entre le conduit auditif externe et la tête de la mâchoire inférieure, puis, allongé superficiellement sous la peau, suit au-dessus de la racine de l'arcade zygomatique, où il se fait sentir. Un peu plus haute que l'arc zygomatique, l'artère est divisée en ses branches terminales: la branche frontale, r. frontalis et la branche pariétale, r. parietalis.

Dans son cours, l'artère dégage un certain nombre de branches.

1. Branches de la glande parotide, rr. parotidei, seulement 2 à 3, alimentent la glande parotide.

2. L'artère transversale du visage, a. transversa facialis, situé d'abord dans l'épaisseur de la glande parotide, l'approvisionnant en sang, puis passe horizontalement le long de la surface du muscle à mâcher entre le bord inférieur de l'arcade zygomatique et le canal parotide, donnant des branches aux muscles faciaux et anastomosant avec les branches de l'artère faciale.

3. Les branches de l'oreille avant, rr. auriculares anteriores, seulement 2-3, vont à la surface avant de l'oreillette, fournissant sa peau, son cartilage et ses muscles.

4. Artère temporale moyenne, a. temporalis media, en remontant, perce le fascia temporal sur l'arc zygomatique (depuis la surface profonde) et, pénétrant dans l'épaisseur du muscle temporal, le fournit.

5. L'artère orbitale zygomatique, a. zygomaticoorbitalis, va au-dessus de l'arc zygomatique vers l'avant et vers le haut, atteignant le muscle circulaire de l'œil. Apport sanguin à un certain nombre de muscles faciaux et anastomoses avec a. transversa facialis, r. frontalis et a. lacrimalis de a. ophtalmique.

6. Branche frontale, r. frontalis, l'une des branches terminales de l'artère temporale superficielle, va de l'avant vers le haut et alimente l'abdomen frontal du muscle occipital-frontal, le muscle circulaire de l'œil, le casque tendineux et la peau du front.

7. La branche pariétale, r. parietalis, - la deuxième branche terminale de l'artère temporale superficielle, un peu plus grande que la branche frontale. Il monte et revient, le sang alimentant la peau de la région temporale; anastomoses avec la même branche du côté opposé.

Artère carotide - anatomie, fonction et pathologie

L'artère carotide est l'un des rares grands vaisseaux visibles à la surface du corps. Ce tube de sang apparié est situé des deux côtés du cou et est responsable de l'apport de sang artériel à la tête et au cerveau. L'artère carotide droite chez l'homme est de quelques centimètres plus courte que la gauche, et c'est la seule différence entre les deux troncs vasculaires. Sinon, ils ont la même structure. L'artère alimentant l'organe vital, ses pathologies sont considérées comme extrêmement dangereuses pour la santé et nécessitent un traitement urgent. Heureusement, la médecine moderne a plusieurs méthodes efficaces pour éliminer les maladies des artères carotides et de leurs affluents.

La structure et la fonction


L'artère carotide appartient à la catégorie des vaisseaux de type élastique, qui sont capables de s'étirer et de se contracter assez fortement en fonction de la pression artérielle dans le système cardiovasculaire. Cette caractéristique lui est inhérente en raison de la structure à trois couches des parois des vaisseaux, dans la couche intermédiaire et externe dont les fibres élastiques et de collagène prédominent..

Contrairement à d'autres gros vaisseaux, celui-ci est situé près de la surface du corps, et une fine couche de tissu sous-cutané vous permet de sentir librement le pouls sur l'artère carotide.

La largeur de l'artère carotide le long du bord intérieur est d'environ 5,5 cm à la base et d'environ 0,5 cm au-dessus des bifurcations - bifurcation du vaisseau en deux branches identiques:

  • tronc carotide externe, responsable de l'apport sanguin aux tissus mous et aux membranes du crâne;
  • tronc interne responsable de l'apport de sang artériel au cerveau et aux organes de vision.

Le site de la bifurcation du vaisseau a une forme légèrement élargie et l'anatomie de la coque interne de ce site diffère de l'endothélium habituel en présence de récepteurs spécifiques. Ils répondent à la composition du sang, au niveau d'oxygène qu'il contient et à d'autres facteurs. Les experts disent que l'introduction de cellules sensibles aide à réguler le flux sanguin vers le système nerveux central, même avec un changement total du fonctionnement de la circulation sanguine.

On considère que les principales fonctions du système artériel du cou sont le transport du sang oxygéné vers les tissus et les organes situés à l'intérieur et le crâne et à l'extérieur de celui-ci. Ainsi, l'artère carotide externe, comme son nom l'indique, alimente les structures situées à l'extérieur et à l'intérieur - la structure du cerveau et partiellement la partie externe du crâne. Entre les deux groupes de vaisseaux, il existe de nombreuses anastomoses - isthmes et conduits, vous permettant de redistribuer les volumes de sang entrant dans le tronc commun si nécessaire.

Caractéristiques de l'artère carotide commune

L'artère carotide commune est appelée les vaisseaux appariés qui sortent de la cavité thoracique près des articulations claviculaires-costales. Les deux branches sont dirigées verticalement le long de l'œsophage et de la trachée des deux côtés. Ici, à la palpation, la pulsation des vaisseaux est ressentie même avec un rythme cardiaque très faible.

À la partie apicale du cartilage thyroïdien, le tronc commun n'a pas de grosses branches et ressemble à un tronc lisse. Tous les affluents ont la forme d'un mince réseau vasculaire, formant une circulation collatérale des nerfs et des vaisseaux du cou.

La particularité du vaisseau est la présence d'un sinus carotidien et d'un glomus à la base de la bifurcation. Ces formations ressemblent à une extension sous forme de bulbes allongés, mais en fait c'est un système complexe pour l'analyse des propriétés rhéologiques, physiques et autres du sang. Il est nécessaire de contrôler le flux de fluide vers le cœur dans certains volumes, avec la vitesse nécessaire, etc..

Artère carotide externe

La NSA (raccourcie de l'artère carotide externe) commence par la bifurcation du vaisseau commun et passe sous une fine couche de muscle dans le haut du cou en direction de l'articulation de la mâchoire. Au fur et à mesure que vous vous éloignez de la bifurcation, la NSA forme quatre branches vasculaires, chacune fournissant certaines structures:

  1. La branche avant - transporte le sang vers le haut du cou, les muscles de la langue et les tissus mous de la mâchoire inférieure.
  2. La branche arrière - est responsable de l'apport sanguin aux tissus mous de l'articulation sternum-sous-clavière, de la peau et des muscles à l'arrière de la tête, de l'oreillette.
  3. Branche médiale - fournit du sang au pharynx et aux muscles pharyngés.
  4. Branches d'extrémité - responsables de l'apport sanguin au temple, à la mâchoire supérieure et aux joues.

L'anatomie de toutes les branches de l'artère carotide externe répète pratiquement le vaisseau «mère», mais se caractérise par une tortuosité modérée, un grand nombre de branches et la présence d'un réseau capillaire développé.

Artère carotide interne

Schématiquement, l'artère carotide interne n'est presque pas différente du tronc externe, mais la majeure partie est située non pas sur la partie externe du crâne, mais à l'intérieur. Le segment cervical de l'ICA nourrit les nerfs situés à côté (glossopharynx et pharyngien, larynx supérieur et vagus).

Contrairement au vaisseau externe, celui interne n'a pas de grosses branches de l'artère carotide sur le cou. Ils n'apparaissent qu'après le passage du tube dans le canal carotidien (un trou dans l'os sur la tempe).

Pathologie

Malgré l'absence d'innervation des murs, il y a des cas fréquents en médecine où les patients se plaignent que leur artère carotide fait mal ou dérange d'une autre manière. Ce phénomène est dû au fait que tout au long des troncs principaux et supplémentaires du vaisseau sont en contact avec les fibres nerveuses. En plus de la douleur, le principal signe de dysfonctionnement du vaisseau est une perte de force, une somnolence et un retard mental, une stupeur ou une perte de conscience périodique.

Même un ralentissement à court terme du flux sanguin à travers le vaisseau conduit à une condition similaire à la léthargie. Cela explique pourquoi l'artère carotide est appelée ainsi et non autrement..

Les processus pathologiques systémiques et locaux peuvent affecter le fonctionnement des artères carotides. Les maladies les plus courantes de cette partie du système circulatoire sont:

  • l'athérosclérose est un processus qui s'accompagne d'un rétrécissement de la lumière interne de l'artère en raison de dépôts massifs de lipides (cholestérol);
  • thrombose - une condition accompagnée d'un blocage de la lumière du vaisseau par un caillot de sang, se produit souvent dans le contexte de l'athérosclérose ou de maladies systémiques des veines;
  • anévrisme - une saillie sur la paroi d'une artère causée par son étirement excessif dû à l'hypertension;
  • L'artérite est un processus inflammatoire résultant d'un traumatisme des tissus mous du cou, de la thrombose, de l'athérosclérose, de la chirurgie des deux dernières maladies, des processus auto-immunes, etc..

Les maladies congénitales ou d'origine génétique des artères carotides comprennent les anévrismes, la sténose vasculaire et les tumeurs. Ils sont trouvés dans les premiers mois après la naissance ou à un âge plus avancé sur la base des plaintes d'un patient en pleine croissance.

Les médecins appellent la seule anomalie de l'artère carotide visible à l'œil nu par un anévrisme congénital. Elle apparaît lors des pleurs sous la forme d'un gonflement du cou d'un côté. Au toucher, un tel néoplasme est doux et élastique, avec une pulsation clairement ressentie.

Presque toutes les pathologies de l'artère carotide affectent l'état du système nerveux central et s'accompagnent des mêmes symptômes:

  • opacification périodique ou perte de conscience;
  • maux de tête chroniques;
  • détérioration progressive de la vision, de l'ouïe, de la mémoire;
  • fatigue accrue et performances réduites.

En effet, avec tout type de lésion, il y a une détérioration de l'apport sanguin aux tissus cérébraux.

La symptomatologie intensive, qui augmente de jour en jour et est de nature aggravée, se produit avec le développement malin de la maladie. Dans ce cas, la pathologie est détectée avec une exacerbation manifeste - primaire. Dans 20% des cas, elle se termine par un coma profond du patient, et dans 3% des décès. Heureusement, les méthodes de diagnostic modernes - IRM, TDM, artériographie et échographie - vous permettent de détecter rapidement les processus dangereux. Pour les éliminer, des chirurgies invasives et non invasives ont été développées pour rétablir le flux sanguin.

Artères de la tête et du cou: noms, fonctions et maladies

Les documents sont publiés à titre de référence et ne sont pas une prescription de traitement! Nous vous recommandons de contacter votre hématologue dans votre établissement.!

Co-auteurs: Markovets Natalya Viktorovna, hématologue

Les artères de la tête, du cou et du visage comprennent de grandes branches. Ils partent des surfaces convexes des artères qui composent l'arc aortique: le sans nom (tronc brachiocephalic), et à gauche - de la carotide commune et sous-clavière.

Contenu:

Artères de la tête et du cou - gros vaisseaux s'étendant de l'arc aortique et transportant le sang vers les organes du cou, de la tête et du visage.

Anatomie artérielle

Au niveau du cartilage de la côte II à droite, le tronc brachiocephalic part de l'aorte après la trachée et vers la veine brachiocephalic à droite. Il se déplace vers la droite et vers le haut et est divisé au niveau de l'articulation sterno-claviculaire à droite en 2 artères: la carotide commune droite et la sous-clavière.

Branches de l'arc aortique: 1 - arc aortique; 2 - tronc brachiocephalic; 3 - artère carotide commune gauche; 4 - l'artère sous-clavière gauche.

L'artère cervicale droite est 20–25 mm plus courte que l'artère carotide commune gauche. L'artère commune est déployée derrière les muscles: le sternocléidomastoïde, sublingual-scapulaire et les muscles qui recouvrent le fascia moyen du cou. Il se déplace verticalement jusqu'aux processus transverses des vertèbres du cou, sans se diviser en branches. Au sommet du cartilage thyroïdien, les deux artères carotides (droite et gauche) sont divisées en interne et externe avec presque le même diamètre.

La grande artère sous-clavière se compose de la droite, qui part du tronc brachiocephalic, et de la gauche, au départ de l'arc aortique. La longueur de l'artère sous-clavière gauche est 2-2,5 cm plus longue que la droite.

Important. L'artère sous la clavicule est responsable de l'apport sanguin au cerveau depuis l'arrière de la tête, le cervelet, le cerveau arrière dans la partie cervicale, les muscles et les organes du cou (partiellement), la ceinture scapulaire et le membre supérieur.

Artères du cou, de la tête et du visage

Artères du cou, de la tête et du visage

La photo 2 montre la luxation des artères de la tête et du cou:

  1. Temporelle superficielle et ses branches.
  2. Profond temporel.
  3. Maxillaire.
  4. Oreille arrière.
  5. Occipital.
  6. Orbital.
  7. Méningée moyenne.
  8. Alvéolaire inférieur.
  9. Somnolent à l'extérieur.
  10. Soin du visage.
  11. Lingual.
  12. Carotide intérieure.
  13. Thyroïde supérieure.
  14. Total somnolent.

L'obstruction des veines des jambes est l'une des maladies dangereuses associées au système des vaisseaux sanguins. Il y a plusieurs raisons à cela. Le traitement doit être effectué sous la direction d'un médecin.Par conséquent, au premier signe, vous devez demander de l'aide.

Artères cérébrales

Emplacement du cerveau artériel

  1. Artère avant du cerveau.
  2. Artère moyenne du cerveau.
  3. Intérieur endormi.
  4. Artère conjonctive postérieure.
  5. Cerveau postérieur.
  6. Supérieur cérébelleux.
  7. Principale.
  8. Antérieur cérébelleux inférieur.
  9. Vertébral.
  10. Cervelet postérieur inférieur.

Fonction artérielle

Les artères de la tête, du cou et du visage transportent le sang, les nutriments: oligo-éléments, vitamines et oxygène vers les zones contrôlées. Examinons plus en détail.

Artère carotide commune

L'artère appariée s'est étendue dans le muscle sternocléidomastoïdien, le hyoïde scapulaire, la trachée, l'œsophage, le pharynx et le larynx. Les extrémités de l'artère sont situées dans le triangle carotidien, à côté du cartilage thyroïdien du larynx, où les branches sont divisées en externe et interne - les dernières artères carotides.

Artère carotide externe

Il s'étendait le long du triangle endormi et submandibulaire, la fosse mandibulaire (à l'intérieur de la glande parotide). Il se compose de branches de branches antérieures, postérieures, médiales et terminales. Se termine par deux branches terminales près du col de la mâchoire inférieure.

Groupe de branche avant

  1. L'artère supérieure antérieure thyroïdienne est divisée en une branche sublinguale et une supérieure laryngée. Responsable de l'approvisionnement en sang du muscle hyoïde et de la glande thyroïde. Anastomose (jonction ou anastomose des vaisseaux) avec l'artère inférieure thyroïdienne.
  2. L'artère linguale est constituée de branches:
  • sublinguale, fournissant du sang à l'os sous la langue, les muscles sublinguaux;
  • sublinguale, fournissant du sang à la glande sous la langue, la membrane muqueuse du bas de la bouche, les gencives, les muscles, le muscle maxillaire sous la langue;
  • branches dorsales et artères profondes de la langue alimentant la langue.

Anastomose artérielle du menton.

  1. L'artère faciale est divisée en:
  • palatine ascendante - fournit le pharynx et l'amygdale palatine;
  • branches d'amygdale - le sang coule vers l'amygdale du palais et la racine de la langue;
  • menton - approvisionne en sang: le fond de la cavité buccale, les biceps et les muscles du maxillo-hyoïde, la glande sous la langue;
  • labial supérieur - lèvre supérieure;
  • labiale inférieure - lèvre inférieure;
  • angulaire (branche terminale) - le nez externe et l'angle médial de l'œil.

L'anastomose se produit entre: palatine ascendante et palatine descendante, artères pharyngées ascendantes; sous-mentale et sublinguale; artère nasale angulaire et dorsale (de l'ophtalmologie).

Groupe de branches arrière

  1. L'artère occipitale alimente les muscles sternocléidomastoïdiens et cervicaux du dos, de la nuque, y compris la peau sous les cheveux et l'oreillette.
  2. L'artère auriculaire donne une branche - l'artère tympanique postérieure et alimente la peau et les muscles occipitaux, l'oreillette, le processus mastoïde avec ses cellules, la cavité tympanique. Se connecte (anastomose) avec l'artère occipitale et temporale superficielle.

Nous avons déjà écrit sur les artères des membres inférieurs et recommandé de mettre en signet cet article..

Groupe de branches médiales

L'artère pharyngée ascendante à deux branches - les artères méningée postérieure et tympanique inférieure - alimente le pharynx, le palais mou, le tube auditif, la coque dure du cerveau de la tête, la cavité tympanique.

Groupe de succursales de terminaux

  1. L'artère superficielle temporale est divisée en branches sur l'arc zygomatique:
  • la glande parotide;
  • pariétal;
  • frontal;
  • facial transversal: commence dans la glande parotide et passe sous le canal auditif externe et au-dessus du canal de la glande près de l'oreille vers la zone faciale latérale;
  • zygomaticoorbital: commence au-dessus du canal auditif externe, se déplace à côté de l'arc zygomatique entre les plaques du fascia du temple jusqu'au coin externe des yeux. Fournit du sang à la peau et aux couches sous-cutanées dans la zone de l'os de la pommette et de l'orbite.
  • temporal moyen.

L'artère temporale superficielle se connecte aux artères: occipitale et suprabloc, supraorbital, facial, infraorbital, frontal, lacrymal et profond temporal.

  1. L'artère maxillaire se compose de parties: mandibulaire, ptérygoïde, ptérygo-palatin et se termine par la fosse ptérygo-palatine.

La partie mandibulaire est constituée de branches:

  • artère de l'oreille profonde;
  • tambour avant;
  • alvéolaire inférieur avec ramifications: maxillo-hyoïde et dentaire. Le dentaire transporte le sang vers les incisives, leurs alvéoles, leurs gencives, leur maxillo-hyoïde - jusqu'à la région du menton et de la lèvre inférieure;
  • moyenne méningée avec des branches: frontale, pariétale, caillouteuse (au nœud trijumeau), anastomatique avec l'artère lacrymale (alimenter l'orbite en sang), artère tympanique supérieure (transporte le sang vers la cavité tympanique).

Il existe des connexions avec les artères: labiale inférieure, menton, lacrymal, oreille postérieure.

La partie ptérygoïde est constituée de branches:

  • profond temporal - nourrit le muscle temporal;
  • mastication - nourrit le muscle de mastication et l'articulation temporo-mandibulaire;
  • postérieure alvéolaire supérieure - nourrit les racines des molaires et du tubercule de la mâchoire supérieure;
  • buccal - apport sanguin au muscle de la joue et à ses tissus mous;
  • ptérygoïde - nourrit les muscles ptérygoïdes.

Il existe des anastomoses avec artère temporale superficielle et faciale.

La partie ptérygo-palatine est constituée de branches:

  • infraorbital avec des branches du deuxième ordre: alvéolaire antérieur supérieur (nourrir les racines prémolaires, les canines et les incisives, les alvéoles et les gencives), orbital (nourrir les muscles de la pomme oculaire) Il existe des anastomoses avec artères: visage, joues et yeux;
  • palatin descendant, nourrissant la muqueuse du palais et des gencives. Il a des connexions avec la branche ascendante palatine;
  • sphénoïde-palatine, transportant le sang pour la paroi latérale du nez, le sinus maxillaire et le septum nasal. Se connecte aux artères: pharyngée ascendante et palatine descendante;
  • ptérygoïde, apport sanguin au pharynx dans le nez, tube auditif, membrane muqueuse de la cavité tympanique.

Artère carotide interne

Continue l'artère carotide commune près du bord supérieur du cartilage thyroïdien sans aller au-delà du triangle endormi. Il se termine près de l'os sphénoïde au niveau de la petite aile et est divisé en branches cérébrales.

Il se compose de parties: cervicale, pierreuse, caverneuse, cérébrale. Les branches s'étendent des artères:

  • ophtalmique avec des groupes de ses propres branches: le globe oculaire (rétine centrale et artères ciliaires antérieures et postérieures), l'appareil oculaire auxiliaire (artères des paupières et des branches lacrymales, musculaires);
  • labyrinthe ethmoïde et cavité nasale: artères ethmoïdales antérieure et postérieure, faciale: nez frontal, dorsal (relié au coin);
  • supraorbital (nourrit la région frontale de sang, y compris la peau, se connecte à l'artère superficielle du temple);
  • cérébrale antérieure, fournissant la surface médiale dans l'hémisphère du cerveau;
  • cérébral moyen, fournissant à l'hémisphère du cerveau de la tête sa face latérale supérieure.

L'artère cérébrale postérieure de la branche de l'artère basilaire présente une anastomose avec un conjonctif postérieur.

Artère sous-clavière

Branches de l'artère sous-clavière

L'artère brachiocephalic continue sous la clavicule à droite, provient de l'arc aortique de l'artère sous la clavicule à gauche. Se connecte à l'artère axillaire près du bord extérieur de la 1ère côte. Composé de départements:

  • le premier est situé entre la zone initiale et le bord intérieur du muscle scalène antérieur;
  • le second - traverse l'espace interstitiel;
  • le troisième - est situé entre la sortie de l'espace interstitiel et le bord extérieur de la 10e côte.

Premier département

Les artères qui alimentent le cerveau, la tête, le visage et le cou de la première division de l'artère sous-clavière comprennent:

  • artère vertébrale avec ses parties: prévertébrale, transversale, atlante, intracrânienne (avec artères: colonne vertébrale postérieure et antérieure, cervelet postérieur inférieur), alimentant en sang la moelle épinière et le cervelet;
  • artère basilaire, apport sanguin au pont, au cerveau moyen et au cervelet. Après avoir divisé les artères cérébrales postérieures droite et gauche, les lobes cérébraux temporaux et occipitaux se nourrissent;
  • tronc thyroïdien avec des branches: thyroïde inférieure (transporte le sang pour le pharynx, la thyroïde et le larynx). La thyroïde supérieure est reliée à l'artère inférieure;
  • suprascapular, fournissant le sang aux muscles: supraspinatus et infraspinatus, forme le cercle artériel de l'omoplate;
  • artère cervicale ascendante, transportant le sang profondément dans les muscles du cou et du cou, soulevant l'omoplate, le scalenum et le cerveau du dos.

Deuxième division

Il se compose d'un tronc côtelé-cervical avec des branches: une artère cervicale profonde alimentant l'extenseur du tronc dans la région cervicale et passant près des processus transverses des vertèbres du cou, ainsi que l'artère intercostale la plus élevée, transportant le sang vers les deux premiers espaces intercostaux.

Troisième département

Se compose d'une artère cervicale transversale. Transporte le sang vers les muscles: échelle, trapèze et rhomboïde.

Les maladies du système cardiovasculaire occupent une position de leader dans la liste des causes de décès. La pathologie des artères coronaires due à des lésions athérosclérotiques est un fléau de notre temps. De nombreuses méthodes ont été développées pour lutter contre la sténose vasculaire, mais une n'est pas prise en compte - il s'agit uniquement d'un traitement pathogénique. Personne ne connaît la cause de l'athérosclérose.

Apport sanguin aux tissus du visage

La fonction d'approvisionnement en sang des tissus mous du visage est assurée par des branches d'artères:

  • ophtalmique (frontale, paupière, dorsale, nez et artères sous-orbitales);
  • carotide externe (lingual, facial, submental, sublingual);
  • temporal temporal (transversal facial, joue-oeil);
  • maxillaire (infraorbitaire et menton).

L'orbite est alimentée en sang par les artères: l'ophtalmique (branche de l'artère carotide interne) et la méningée moyenne (branche de l'artère de la mâchoire supérieure) à travers l'artère lacrymale de la branche anastomatique.

Approvisionnement en sang du globe oculaire

La cavité buccale est alimentée par la branche linguale, qui appartient à l'artère externe carotide. La branche hyoïde fait référence à l'artère linguale appartenant à la carotide externe. Les joues et les lèvres sont alimentées en sang par l'artère faciale. Le fond de la cavité buccale et la zone sous le menton se nourrissent de l'artère sous-mentale du menton (à partir de la branche faciale). Le fond de la cavité buccale est alimenté par la branche mâchoire-hyoïde (de l'artère de l'alvéole inférieure). La muqueuse des gencives est alimentée par l'artère alvéolaire avec des branches dentaires. Les joues sont alimentées en sang par la bouche, comme une branche de l'artère de la mâchoire supérieure.

Le sang coule vers les gencives maxillaires des artères alvéolaires supérieures antérieures. Vers le ciel, les amygdales et les gencives, le sang provient de l'artère palatine descendante - la branche de la mâchoire supérieure. L'apport sanguin à la langue est effectué par les artères: linguale (branche de la carotide externe) et faciale (branche amygdale).

Les glandes salivaires sont alimentées en artères:

  • glande sous la langue - sublinguale et sous-mentale;
  • glande parotide - branches de la face temporale superficielle transversale;
  • glande sous la mâchoire inférieure - l'artère faciale.

La cavité nasale est alimentée par des artères: ethmoïde antérieure, ethmoïde postérieure (branches de l'artère ophtalmique), nasale latérale postérieure (branches de l'artère sphénoïde palatine), artère postérieure de la cloison nasale (branches de l'artère sphénoïde palatine).

Les dents maxillaires se nourrissent du sang des artères: l'alvéolaire supérieure postérieure et antérieure. Les dents mandibulaires sont alimentées en sang de l'artère alvéolaire inférieure.

Maladie artérielle

Parmi les maladies des artères de la tête, du cou, du visage, elles considèrent dangereuses:

  1. Anévrisme des vaisseaux cérébraux: cérébral, intracrânien.

Ils se caractérisent par une saillie des parois des artères et l'absence d'une structure à trois couches. Avec une rupture d'anévrisme cérébral, une hémorragie sous-arachnoïdienne est possible avec la pénétration de sang dans l'espace sous-arachnoïdien du cerveau.

L'anévrisme est artérioveineux et artériel et se produit souvent au point de branchement des artères. Dans la forme, cela se produit: anévrisme sacculaire (par exemple, l'artère de connexion antérieure, la fourche de l'artère cérébrale moyenne), la fusée interne et fusiforme.

Le rétrécissement des artères cervicales et du cerveau ou de l'athérosclérose s'accompagne de crises fréquentes de maux de tête insupportables, ce qui diminue la mémoire. Les vaisseaux se rétrécissent lorsque des plaques de cholestérol se déposent et s'accumulent sur les parois, ce qui réduit la clairance. Le débit sanguin diminue, donc les vaisseaux passent moins de sang, et avec lui la nourriture et l'oxygène.

L'accumulation de plaques dans un vaisseau

Important. Les plaques athérosclérotiques se forment dans les fissures des parois des artères dans leurs conditions pathologiques. Ils perdent leur élasticité avec une augmentation du cholestérol sanguin, ce qui conduit à des fissures.

Les plaquettes attirent les plaquettes qui favorisent la coagulation et les caillots sanguins. Avec une vasoconstriction aiguë, un accident vasculaire cérébral peut survenir, une altération de la parole et une diminution de la vision. Peut-être une condition de pré-infarctus, un infarctus cérébral ou une hémorragie si la circulation sanguine est gravement altérée.

L'hypoplasie (souvent congénitale) de l'artère vertébrale perturbe l'hémodynamique (circulation sanguine), en particulier dans les régions postérieures du cerveau. Cela entraîne des dysfonctionnements du cœur et du système circulatoire, des organes internes et de l'appareil vestibulaire. Pour diagnostiquer et tester une artère, pour étudier son état fonctionnel, pour détourner le flux sanguin, une angiographie est effectuée - un examen aux rayons X de contraste. En même temps, ils apprennent combien de temps a duré le processus pathologique..

Avec l'affaiblissement du flux sanguin dans les deux artères vertébrales droite ou gauche, la circulation du système nerveux central s'aggrave. Ces artères fournissent 30 à 32% du sang au cerveau. Avec l'ostéochondrose, le flux sanguin diminue et le syndrome sympathique cervical postérieur se produit, qui est similaire aux symptômes de la migraine. Pour le diagnostic, la dopplerographie échographique, la radiographie du cou, l'IRM.

Si le syndrome de l'artère cervicale est confirmé, le traitement vise à éliminer les étourdissements, l'assombrissement des yeux, les maux de tête, les troubles auditifs et visuels et l'hypertension artérielle..

Important. La vitesse de l'artère cérébrale moyenne est mesurée pour comparer la vitesse du flux sanguin fœtal si les femmes enceintes sont immunisées contre le Rh, donnent naissance à des enfants avec du sang Rh (-) et Rh (+), le fœtus ou le nouveau-né a un degré différent de maladie hémolytique.

À l'aide des ultrasons et du flux sanguin Doppler dans l'artère cérébrale moyenne du fœtus, il est facile de diagnostiquer la gravité de la GBP pendant le conflit Rh, les maladies fœtales affectant l'hémodynamique, y compris le syndrome anémique, pour étudier la circulation sanguine fœtale en dynamique sans utiliser de technologies invasives.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite