Hypotension artérielle - qu'est-ce que c'est? Symptômes et traitement

Qu'est-ce que l'hypotension artérielle? L'hypotension, traduite du grec, signifie littéralement une diminution du tonus, à la fois musculaire et dans les vaisseaux sanguins, ce qui conduit à une basse pression.

La description

Si nous parlons d'hypotension dans les muscles des vaisseaux sanguins, cette condition est généralement appelée hypotension artérielle. De plus, il y a une diminution régulière de la pression artérielle de 20% ou plus par rapport à la valeur normale de 110/70 mm Hg. st.

Les principaux signes d'hypotension: assombrissement des yeux, faiblesse générale du corps.

Le principal danger d'hypotension artérielle est la privation d'oxygène des tissus, des organes et du cerveau, car le sang circule très lentement, n'ayant pas le temps de fournir des nutriments en temps opportun.

L'hypotension est plus une maladie féminine. Il y a aussi des aspects positifs, les personnes souffrant de cette maladie vivent en moyenne 15 ans de plus qu'une personne ordinaire. La forme chronique ou congénitale ne permettant pas le développement de l'athérosclérose.

Voyons plus en détail ce que c'est: l'hypotension artérielle. Les symptômes et le traitement seront présentés ci-dessous..

  • Hypotension aiguë.
  • Hypotension artérielle (chronique).
  • Hypotension chronique primaire.
  • Hypotension chronique (secondaire).

L'hypotension aiguë est très dangereuse, car elle est associée à une forte baisse de pression et, par conséquent, elle diminue le flux d'oxygène vers le cerveau, ce qui peut provoquer un accident vasculaire cérébral. Une forte baisse de pression nécessite un traitement médical.

Causes d'hypotension artérielle aiguë: empoisonnement, grande perte de sang, infections, septicémie, déshydratation.

Hypotension artérielle chronique - qu'est-ce que c'est?

La forme chronique d'hypotension est appelée physiologique, car elle accompagne une personne tout au long de sa vie. Habituellement, il est rencontré parmi les résidents des hautes terres, des tropiques, des athlètes. Il s'agit d'une adaptation du corps à un certain style de vie. Dans de tels cas, l'hypotension artérielle n'est pas considérée comme une maladie..

Le principal danger réside chez les personnes âgées en hypotension, car le risque d'accident vasculaire cérébral ischémique augmente.

L'hypotension artérielle (CIM 10 I95) sous une forme chronique ne donne souvent pas de bons résultats chez les jeunes, car il est impossible de travailler de manière productive en raison d'une perte de force constante et, par conséquent, il est difficile de progresser dans la carrière.

L'hypotension essentielle (primaire) est attribuée à la maladie. Son origine n'est actuellement pas connue avec précision, mais la plupart des médecins sont enclins à croire que cette maladie se développe en raison d'un surmenage ou d'un stress prolongés..

L'hypotension secondaire est un effet secondaire d'autres maladies, notamment l'ostéochondrose de la colonne cervicale, l'arythmie, les troubles circulatoires, le diabète sucré, les maladies gastro-intestinales.

L'hypotension orthostatique est également identifiée dans les guides médicaux. Dans ce cas, l'hypotension est généralement temporaire et apparaît lorsque vous vous levez brusquement après s'être accroupi ou allongé sur le lit. Une telle hypotension artérielle chez les enfants plus souvent. Ce syndrome accompagne de nombreuses maladies neurologiques et somatiques. Lorsqu'une position horizontale est prise d'une verticale, le sang commence à s'accumuler dans les veines des membres et des organes qui sont situés dans la partie inférieure du corps, sous l'influence de la gravité. En conséquence, le volume de sang qui retourne au cœur devient plus petit, ce qui entraîne une baisse de la pression artérielle.

Raisons de l'hypotension

Les causes pathologiques d'une baisse persistante de la pression artérielle peuvent être divers facteurs, qui peuvent être très difficiles à établir. C'est ainsi que l'hypotension primaire se développe..

La présence de ce formulaire s'explique par:

  • prédisposition héréditaire;
  • caractéristiques constitutionnelles (asthénie);
  • évolution défavorable de la grossesse et de l'accouchement;
  • la puberté;
  • la nature du patient (hypocondrie, dépression, attitude négative à l'égard de la vie);
  • facteurs sociaux (stress, violation du régime quotidien, surmenage, diminution de l'activité physique).

Essayons de comprendre ce qui peut provoquer une hypotension artérielle chez l'adulte.

  1. Maladies du système circulatoire: arythmie cardiaque.
  2. Maladies gastro-intestinales: empoisonnement, ulcère d'estomac.
  3. Troubles du système immunitaire.
  4. Carence en vitamines, manque de vitamines C, E.
  5. Neurologie. Dépression, surmenage mental, fatigue chronique.
  6. Certaines autres maladies: lésions de la moelle épinière ou du cerveau, septicémie, réactions allergiques, hépatite, ostéochondrose de la région cervicale.
  7. Adaptation du corps aux nouvelles conditions climatiques: froid, humidité, hauts plateaux.
  8. Adaptation aux charges. Chez l'athlète, l'hypotension est une réponse protectrice à la surcharge afin de réduire le rythme cardiaque..
  9. Grossesse. Une diminution du tonus vasculaire au cours de cette période entraîne également une hypertension artérielle..
  10. Hérédité.

Les causes de l'hypotension artérielle sont importantes à déterminer en temps opportun..

Symptômes d'hypotension artérielle

Qu'est-ce que c'est et comment le déterminer?

Le principal symptôme est une pression artérielle inférieure à 90/60 mm Hg. st.

D'autres signes incluent:

  • fatigue, faiblesse;
  • somnolence, panne matinale;
  • peau pâle, cernes sous les yeux;
  • étourdissements fréquents;
  • évanouissement
  • maux de tête;
  • bourdonnements d'oreilles, bruits;
  • irritabilité due à l'incapacité de percevoir les informations entrantes;
  • chagrin
  • mauvaise tolérance à tout changement: chaleur, froid, humidité, effort physique accru;
  • distraction, incapacité à traiter une grande quantité d'informations;
  • cycle menstruel intempestif;
  • violation de la puissance;
  • refroidissement des membres (pieds, mains);
  • sueur froide sur les paumes et les pieds;
  • mal des transports;
  • nausées fréquentes, troubles du tractus gastro-intestinal;
  • bâillement dû au manque d'oxygène dans les organes et les tissus.

C'est ce qu'est l'hypotension artérielle. Les symptômes sont plutôt désagréables et peuvent se manifester de différentes manières..

Complications de l'hypotension

Avec toute forme d'hypotension, les femmes enceintes doivent accorder une attention particulière à leur état, car un manque d'oxygène dans le sang peut entraîner une mauvaise croissance fœtale ou une mauvaise formation des organes et des membres.

Rarement, avec une mauvaise ou une auto-médication de l'hypotension, cette maladie peut se transformer en hypertension (hypertension artérielle), et il sera extrêmement difficile de revenir à l'état initial..

Dans l'hypotension artérielle aiguë, le pouls d'une personne peut être affaibli, entraînant un évanouissement. Si vous savez qu'une personne souffre d'hypotension, qu'elle se sent malade et qu'elle n'a pas de pression, alors avant l'arrivée de l'ambulance, vous devez mettre le patient en position horizontale, ouvrir les fenêtres.

La complication la plus grave de l'hypotension est un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque entraînant la mort.

L'hypertension artérielle et l'hypotension peuvent se succéder.

Diagnostique

Il existe les méthodes suivantes pour diagnostiquer l'hypotension artérielle:

  • examen initial, entretien avec le patient, identification de la cause de la maladie;
  • définition, hypotension héréditaire ou acquise;
  • analyse quotidienne de la pression artérielle;
  • aiguillage du patient vers un ECG;
  • échocardiographie doppler.

Traitement

Le traitement de l'hypotension est un complexe complet, comprenant une correction du mode de vie avec une utilisation minimale de médicaments visant à maintenir le tonus vasculaire. Si néanmoins l'hypotension est la conséquence d'une maladie, alors ils essaient d'éliminer la cause, c'est-à-dire la maladie primaire.

Les changements de style de vie comprennent:

  • journée de travail régulière avec temps de repos stable;
  • sommeil réparateur;
  • nutrition adéquat;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes;
  • physiothérapie;
  • être à l'extérieur dans les parcs;
  • douche durcissante ou contrastée.

Étape 1: Travail / repos. Amener à un rythme clair le rapport du temps de travail au repos est la base du traitement de l'hypotension. Si le corps est soumis à un stress constant, le surmenage est une charge pour le cœur, les systèmes circulatoire et nerveux. Si vous ne restaurez pas la force pendant le sommeil ou le repos, l'épuisement du corps se produit lentement et, par conséquent, une diminution de la résistance à diverses maladies.

Étape 2: sommeil complet. Le problème avec les hypotoniques est qu'ils n'ont pas assez de 6 à 8 heures pour récupérer, pour eux la norme est de 10 à 11 heures, surtout en cas de contre-saison ou de basse pression atmosphérique. Après le réveil, vous ne devez pas sauter du lit, vous devez vous allonger pendant plusieurs minutes, vous étirer et vous asseoir pendant plusieurs minutes sur le bord du lit. Dans cet ordre, il n'y a pas de fortes baisses de pression, il est donc possible d'éviter les étourdissements, l'assombrissement des yeux.

Étape 3: Nutrition opportune. Il devrait être composé de 3 à 5 repas simples en portions minimales. Avant le coucher, manger n'est pas souhaitable. Il est nécessaire de manger des aliments riches en vitamine C, E et groupe B, en calcium, potassium, magnésium et phosphore. Il est même recommandé aux personnes souffrant d'hypotension artérielle de manger des aliments épicés, épicés et salés. Le sel, la levure, le café, le thé fort, l'églantier, le cornouiller, les agrumes sont particulièrement recommandés..

Cela est également vrai pour l'hypotension artérielle orthostatique..

Étape 4: abandonner les mauvaises habitudes. La dépendance à la nicotine et l'alcool aggravent encore la situation en affaiblissant les parois des vaisseaux sanguins.

Étape 5: exercices de physiothérapie avec des charges modérées. Il améliore le métabolisme du corps, ce qui contribue à l'élimination rapide de toutes les toxines. De plus, l'oxygène est fourni aux organes en grande quantité, le travail de l'ensemble du système cardiovasculaire s'améliore.

Exercices recommandés le matin, jogging, de préférence le soir, natation sans charges, marche, sport, vélo dans une zone boisée.

Étape 6 et 7: Les marches lentes et le durcissement du corps sont les meilleures mesures dans la lutte contre l'hypotension artérielle. Ils renforcent les parois des vaisseaux sanguins et protègent le corps contre les influences environnementales et diverses bactéries et virus.

Vous devez toujours pouvoir durcir correctement. Pour commencer - une douche de contraste, se terminant par de l'eau chaude. Ensuite, vous pouvez ajouter une aspiration matinale avec de l'eau glacée avec votre tête, cela comprend un bain et un sauna. La différence de température ne doit pas dépasser 20 degrés, sinon il peut y avoir des coups.

Traitement médical

Les médecins prescrivent avec hypotension artérielle (CIM 10 I95) "Cofetamine", "Citramon", si la diminution est accompagnée de maux de tête et d'acouphènes, "Saparal", "Ascaphen".

La dose optimale de caféine est de 0,2 g / jour. En cas de surdosage, le processus inverse peut se produire - mauvais sommeil, anxiété, palpitations cardiaques, mictions fréquentes.

Les médicaments nootropes sont utilisés en cas de troubles de la mémoire, de déclin mental. Ils réduisent le besoin d'oxygène et de cellules des tissus et restaurent également tous les processus vitaux pour le fonctionnement normal du cerveau et du corps dans son ensemble. Ces médicaments comprennent "Tanakan", "Caviton", "Niceroglyn", "Nootropil".

Avec un manque d'oxygène au cerveau, utilisez "Glycine", "Citrulline". En l'absence d'acides aminés et de protéines, le cérébrozil est prescrit.

Traitement de l'hypotension artérielle à domicile

  • Café au miel et au citron. Il faut dire tout de suite que ce n'est pas une boisson. Vous devrez prendre 50 grammes de café torréfié moulu, 500 grammes de miel, presser le jus d'un citron à la main. Mélangez bien tout. Mangez 1 cuillère à café 2 heures après un repas. Conserver le produit au réfrigérateur.
  • Citronnelle chinoise. Teinture, pour la préparation de laquelle vous aurez besoin d'un verre de fruits à la citronnelle. Il doit être écrasé et rempli de vodka dans un rapport de 1:10. Insister dans des récipients fermés dans un endroit sombre et frais pendant deux semaines. Il est pris 30 minutes avant les repas de 25 à 40 gouttes avec une cuillère à soupe d'eau froide.
  • Racine de gingembre. Il y a à la fois de la poudre de gingembre et des racines elles-mêmes en vente. Bien sûr, la poudre est beaucoup plus pratique, mais elle est préparée à l'aide de réactifs chimiques, il est donc préférable de frotter vous-même la racine de gingembre. Il faudra une cuillère à café pour 1 tasse de thé sucré fort. Il est pris 3 fois par jour pendant une semaine..
  • Racine dorée (Rhodiola rosea). Disponible en vente dans toutes les pharmacies. L'extrait est pris en 5 à 10 gouttes dissoutes dans de l'eau froide 15 minutes avant un repas. Cours 10-20 jours, selon l'état de santé.

C'est ça: l'hypotension artérielle. Les symptômes et le traitement sont souvent interconnectés..

Conclusion

La pathologie peut être congénitale ou acquise. Avec les congénitaux, vous devez surveiller constamment votre état, avoir les médicaments nécessaires avec vous, car avec l'hypotension, le cerveau, les organes et les tissus obtiennent moins d'oxygène, donc si vous ne supprimez pas les symptômes à temps, un accident vasculaire cérébral peut survenir. Avec l'hypotension acquise, il faut tout d'abord identifier les causes de cette maladie et les éliminer, éventuellement changer complètement votre mode de vie. L'hypotension peut également être un symptôme secondaire d'une maladie. Vous devriez consulter un médecin afin d'identifier les causes et de prescrire le traitement approprié, car l'automédication peut entraîner une hypertension artérielle, dont il sera alors impossible de se remettre. Nous avons examiné ce que c'est - l'hypotension artérielle.

Description, symptômes et méthodes de traitement de l'hypotension artérielle

Quel médecin contacter

En cas d'hypotension, le traitement n'est prescrit qu'après un examen complet. Tout d'abord, vous devez contacter un thérapeute ou un médecin de famille. Après un examen physique, le médecin pourra suggérer les causes de l'hypotension et, si nécessaire, orienter le patient vers d'autres spécialistes.

Avec l'hypotension, il est important de différencier le trouble de pression avec d'autres maladies. Le fait est que l'hypotension idiopathique est très rare, le plus souvent les médecins et les patients souffrent d'hypotension secondaire

Dans ce cas, il est important de subir un examen approfondi pour identifier les causes de la basse pression.

En plus du thérapeute, le patient doit consulter les spécialistes suivants:

  • neurologue;
  • cardiologue;
  • endocrinologue;
  • gastroentérologue.

Comment traiter l'hypotension - cela dépend des causes de son développement. En cas d'activité nerveuse altérée ou de dystonie végétovasculaire, un neurologue prescrit un traitement. Si une pression artérielle basse est associée à une ostéochondrose, un traitement est également sélectionné par ce spécialiste..

Avec une pression artérielle basse, le diabète doit être examiné par un endocrinologue. En cas d'hypofonction de la glande thyroïde, qui peut provoquer une baisse de la pression artérielle, un endocrinologue prescrira également un traitement.

Un cardiologue prescrira un traitement si la maladie est causée par un dysfonctionnement du myocarde. Une visite chez un gastro-entérologue est nécessaire pour exclure les ulcères gastriques et autres maladies gastro-intestinales, ce qui peut entraîner une diminution de la pression.

Examens nécessaires pour confirmer le diagnostic:

  • ECG;
  • Dopplerographie des vaisseaux de la tête et du cou;
  • test sanguin général et biochimique.

Une triple mesure de la pression artérielle est obligatoire. Habituellement, pour obtenir des données fiables, il est recommandé de prendre des mesures pendant la journée à intervalles réguliers.

Dans le cas où il n'a pas été possible d'identifier la cause pour laquelle le syndrome hypotenseur s'est développé et qu'une diminution régulière de la pression est hors de doute, une hypotension idiopathique est diagnostiquée (I95.0 selon la CIM-10).

Une pression artérielle basse est souvent un signe de problèmes thyroïdiens, alors assurez-vous de l'examiner.

Étiologie de l'hypotension chronique

Une pression artérielle basse est souvent le symptôme d'autres troubles du corps. Il peut signaler des maladies cardiaques et même un choc anaphylactique, qui apparaît immédiatement après une piqûre d'insecte. De plus, l'hypotension survient chez les personnes souffrant de maladies surrénales, de troubles du débit sanguin et de la fréquence cardiaque. Se produit également avec l'épilepsie, le diabète et l'anémie..

Un médecin qui examine un patient qui souffre d'hypotension doit d'abord déterminer si cette condition est unique ou si elle est chronique. Si le patient a, en règle générale, la bonne pression artérielle et que sa chute s'est produite soudainement, alors nous pouvons parler d'hypotension orthostatique (posturale). Si l'hypotension artérielle survient constamment chez un patient, elle est appelée chronique. L'hypotension posturale survient généralement chez les adolescents pendant la puberté et chez les personnes d'âge moyen..

L'hypotension artérielle due aux causes de survenue peut être divisée en les types suivants:

  1. Primaire Elle peut survenir spontanément sans aucune raison - l'hypotension artérielle dite idiopathique. Peut avoir un certain bagage génétique.
  2. Secondaire Elle survient à la suite d'autres maladies, par exemple le système cardiovasculaire, l'hypofonction du cortex surrénal (maladie d'Addison) ou de l'hypophyse antérieure, l'hypothyroïdie, la neuropathie pendant la maladie de Parkinson, l'infection, la perte de grandes quantités de sang ou la déshydratation. L'hypotension artérielle secondaire peut être causée par une surdose de médicaments antihypertenseurs, de lévodopa ou de médicaments utilisés pour traiter la maladie de Parkinson..
  3. Orthostatique. Cela peut être dû à l'effet secondaire de la prise de nombreux médicaments, en particulier ceux utilisés dans le traitement de l'hypertension..

L'hypotension peut être aiguë ou chronique.

Les causes d'un trouble chronique peuvent être les suivantes:

  • hypotension artérielle primaire (d'origine peu claire, avec bradycardie) - la forme la plus courante d'hypotension chronique, souvent caractérisée par une prédisposition génétique au développement;
  • des troubles hormonaux, tels que l'hypothyroïdie, l'aldostéronisme, la maladie d'Addison, l'hypophyse hypophyse;
  • diabète sucré (neuropathie diabétique);
  • les maladies métaboliques telles que l'hémochromatose, la glycogénose, l'amylose;
  • carence en vitamines (par exemple B1);
  • les maladies du système cardiovasculaire, telles que la valvule mitrale ou la sténose aortique, la maladie de Takayasu;
  • une maladie rénale, telle qu'une insuffisance rénale chronique;
  • empoisonnement chronique;
  • l'utilisation de certains médicaments (diurétiques, lévodopa);
  • Le syndrome de Guillain Barre;
  • La maladie de Parkinson;
  • l'abus d'alcool
  • lésion de la moelle épinière;
  • apport hydrique trop faible;
  • malnutrition;
  • infections chroniques;
  • purpura thrombocytopénique.

Hypotension orthostatique

Tout le monde a déjà ressenti un assombrissement dans les yeux, des étourdissements, en fait, un état de pré-évanouissement, en passant d'une position horizontale à une position verticale. À la base, il l'est. Cette condition se produit pour de nombreuses raisons. Chez les personnes en bonne santé, c'est une manifestation des réactions adaptatives du corps et dure rarement plus de quelques secondes..

En cas de forme pathologique, il existe de nombreuses raisons possibles à la diminution de la pression lors de la montée. L'une des plus courantes est l'accumulation excessive de sang dans les veines des membres inférieurs. Cette condition est également possible en raison de la lésion primaire du système nerveux autonome. De plus, avec l'utilisation inappropriée de médicaments antihypertenseurs, une complication telle qu'une forte baisse de la pression artérielle lors du passage en position verticale n'est pas exclue.

Dans la pathologie primaire du système autonome, un déséquilibre apparaît entre les parties sympathiques et parasympathiques. Normalement, lorsque la position horizontale passe à la verticale, le système nerveux sympathique est activé immédiatement ou avec un léger retard. Mais pour une raison ou une autre, cela peut ne pas arriver. En conséquence, les navires ne répondent pas correctement, maintenant leur état étendu.

NOS LECTEURS RECOMMANDENT!

Comment un berry de 95 ans d'un village éloigné m'a sauvé de l'hypertension: «Ayant à peine regardé moi, il a déterminé la racine du problème, et ce qui s'est passé ensuite a choqué même mon médecin, car après un mois j'ai oublié quelle pression était... "

Pour les patients souffrant d'hypotension orthostatique, les plaintes et symptômes suivants sont caractéristiques (exclusivement lors de la montée):

  1. Étourdissements et assombrissement des yeux.
  2. Bruit dans les oreilles.
  3. Le sentiment de "tomber", le sentiment de "flotter sous les pieds de la terre".

Dans les cas plus graves, une perte de conscience se produit, accompagnée d'une pâleur de la peau, de sueurs froides, d'un pouls très faible et d'une baisse significative de la pression artérielle. Cette condition est grave en termes de pronostic, nécessite des soins d'urgence et la sélection d'un traitement spécifique.

L'athérosclérose et ses manifestations

L'athérosclérose est une manifestation très courante des troubles métaboliques des lipides et d'autres substances. Compte tenu de la distribution répandue, certains scientifiques la considèrent même comme une manifestation normale des changements liés à l'âge dans le corps humain, car cette pathologie se manifeste lorsqu'une personne atteint l'âge de la préretraite.

Le processus athérosclérotique affecte tous les vaisseaux artériels du corps. Les artères du cerveau ne font pas exception. En raison du rétrécissement de ces vaisseaux, des neurones individuels ou des zones entières du cerveau sont progressivement détruits..

Souvent, le processus se déroule le plus intensément dans certaines sections du système végétatif. Il y a une dérégulation dans les centres vasomoteurs et autres, ce qui entraîne une baisse de la pression artérielle. Dans ce cas, la clinique d'hypotension orthostatique est le plus souvent observée. Mais il existe de nombreux symptômes, à première vue insignifiants, que même le patient lui-même ne remarque pas ou ne juge pas nécessaire d'informer le médecin. Les plus courants incluent la perte de mémoire pour les événements actuels tout en préservant les souvenirs d'enfance et de jeunesse, l'insomnie, une lourdeur constante dans la tête, la prévalence d'une humeur sombre.

L'une des manifestations de l'athérosclérose systémique est l'hypertension, c'est-à-dire une condition caractérisée par une augmentation de la pression artérielle. Mais il existe un phénomène particulier qui se manifeste par des épisodes de diminution de la pression chez les individus habitués à l'hypertension artérielle. Souvent, la pression artérielle chute en dessous de la normale.

Les patients ressentent tout ce qui est caractéristique et arrivent à la conclusion que l'hypertension est guérie. Vous ne pouvez donc plus prendre. Mais ce n'est pas le cas. Après un certain temps, la pression recommence à augmenter, et comme il n'y a pas eu de correction du traitement, l'évolution de la maladie sous-jacente devient beaucoup plus difficile.

Les causes de la maladie

Avec l'hypotension, les causes sont divisées en deux groupes - général et spécifique. Les causes courantes sont appelées troubles chroniques ou caractéristiques physiologiques qui provoquent une diminution de la pression. Ceux-ci inclus:

  • dystonie végétovasculaire;
  • stress constant;
  • carence en vitamines;
  • malnutrition;
  • prédisposition génétique.

Un rôle important dans le développement de l'hypotension ou de l'hypotension est joué par la santé du système nerveux. La dystonie végétative-vasculaire ou neurocirculatoire est une violation du système nerveux autonome. Cette maladie se caractérise par un ensemble de symptômes, dont une diminution de la pression artérielle. C'est le VSD qui provoque le plus souvent une hypertension secondaire.

La dystonie végétative-vasculaire est le «coupable» le plus courant de l'hypotension

Stress constant, travail dans une atmosphère tendue, manque chronique de sommeil - tout cela affecte négativement le travail du système nerveux autonome. Le résultat d'un manque systématique de sommeil peut être un affaiblissement du tonus vasculaire et une diminution de la pression artérielle.

Une carence en vitamines, une mauvaise nutrition et des régimes alimentaires rigoureux provoquent une baisse de la pression artérielle. Elle conduit également au développement de divers problèmes de santé, donc l'hypotension peut dans ce cas agir comme une maladie primaire et secondaire.

L'hypotension chronique ou physiologique est un trouble génétiquement déterminé qui n'est pas considéré comme une maladie à part entière. Si la pression des parents a toujours été significativement inférieure à la normale, il est juste de supposer que l'enfant peut également développer une hypotension physiologique. Il convient de noter que cette violation se caractérise généralement par une légère mais constante diminution de la pression.

De plus, avec l'hypotension, les causes peuvent résider dans des maladies chroniques et des affections aiguës qui provoquent une baisse de la pression artérielle. Parmi eux:

  • ulcère de l'estomac;
  • insuffisance cardiaque;
  • myocardite;
  • neuropathie diabétique;
  • hypothyroïdie;
  • maladies infectieuses graves;
  • ostéochondrose et autres maladies de la colonne vertébrale;
  • néoplasmes tumoraux;
  • prendre certains groupes de médicaments.

Avec un ulcère d'estomac, une gastrite, une cholécystite et d'autres pathologies gastro-intestinales, une diminution de la pression artérielle est toujours observée. Dans les maladies chroniques, la pression diminue en moyenne de 10 à 15 mm Hg.

Avec des troubles fonctionnels du système cardiovasculaire, par exemple des arythmies, une myocardite ou une insuffisance cardiaque sévère, une diminution du tonus vasculaire est observée. Cette condition est caractérisée par une violation du transport d'oxygène due à une diminution de la pression artérielle et peut être potentiellement mortelle pour le patient..

Avec les troubles neurologiques en présence de diabète sucré (neuropathie), la partie végétative du système nerveux et les troubles périphériques se détériorent. Dans ce contexte, une baisse régulière de la pression artérielle peut se développer..

Des signes d'hypotension sont toujours présents avec l'hypothyroïdie. Ce trouble se caractérise par une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes, qui régulent le tonus vasculaire..

En raison de l'insuffisance de la circulation cérébrale en cas d'ostéochondrose du rachis cervical, de lésions cranio-cérébrales et de maladies graves de la colonne vertébrale, la pression diminue et une hypotension se développe. Avec l'ostéochondrose cervicale, une hypotension orthostatique est souvent observée. Une personne, faisant des mouvements brusques, par exemple en sortant du lit, ressent les symptômes d'une forte diminution de la pression. Néanmoins, une telle violation est de courte durée - une fois de plus, asseyez-vous ou prenez une position horizontale, car les symptômes disparaissent rapidement.

L'hypotension secondaire est un symptôme caractéristique de divers néoplasmes tumoraux, à la fois bénins et malins..

Séparément, l'hypotension médicamenteuse est isolée. Les symptômes d'une baisse de pression dans ce cas apparaissent lors de la prise de certains médicaments. Les antidépresseurs, les sédatifs, certains relaxants musculaires, les antihypertenseurs peuvent provoquer une baisse de pression. L'hypertension est une pression constamment élevée, pour le traitement de laquelle des médicaments spéciaux sont utilisés, mais si les comprimés ne sont pas pris correctement, des symptômes hypotoniques peuvent apparaître.

Une pression artérielle basse peut être un effet secondaire de certains médicaments.

Formes du processus pathologique

Selon la classification généralement acceptée, l'hypotension artérielle est divisée en:

  • physiologique;
  • pathologique (primaire);
  • symptomatique (secondaire).

Le type de violation est déterminé par la cause de celle-ci..

Physiologique

Ce type d'hypotension a 3 options de développement:

  • hérédité;
  • l'hébergement dans les hautes terres, dans une zone climatique tropicale ou subtropicale;
  • sports intenses.

Les facteurs menant à l'hypotension physiologique peuvent également inclure le surmenage, la fatigue chronique, le manque constant de sommeil, l'épuisement mental et la grossesse. En règle générale, les crises sont facilement éliminées et se reproduisent rarement lors de la correction du mode de vie..

Primaire

Il s'agit d'une maladie indépendante dont les causes de développement ne peuvent pas toujours être retracées. Dans ce cas, nous parlons de la nature idiopathique du processus pathologique.

Définition de l'hypertension primaire

Dans ce cas également, nous pouvons parler d'hypertension neurocirculatoire, également appelée hypotension. Malgré une baisse persistante de la pression artérielle, ce processus est réversible et, avec le début opportun du traitement, il est éliminé avec succès..

Symptomatique

L'hypotension secondaire n'est pas considérée comme une pathologie distincte, mais comme l'un des symptômes qui l'accompagnent ou comme l'une des complications de la maladie sous-jacente qui survient dans le corps humain. Cette forme de la maladie est considérée comme la plus dangereuse et, en l'absence de traitement, se caractérise par des prévisions défavorables des médecins.

Les causes de l'hypotension secondaire résident souvent dans le développement de maladies endocrinologiques, cardiovasculaires, neurologiques, hématologiques. Dans certains cas, une forte intoxication du corps peut provoquer une baisse de la pression artérielle..

Méthodes de traitement

Un mode de vie sain et un repos régulier sont la base du traitement de l'hypotension. Vous pouvez traiter cette maladie de plusieurs manières: prise de médicaments, utilisation de remèdes populaires (herbes, décoctions, etc.), physiothérapie.

Médicament

L'hypotension est rarement traitée avec des médicaments. Cette méthode est utilisée lorsque l'hypotension affecte considérablement la qualité de vie. Pour le traitement de l'hypotension, des médicaments contenant de la caféine sont utilisés..

Ceux-ci inclus:

  • Citrapar (pendant 5-7 jours toutes les 4 heures par comprimé);
  • Citramon (pas plus de 3 comprimés sont autorisés à boire par jour);
  • Algon (pendant 5-7 jours toutes les 4 heures par comprimé);
  • Pentalgin-N (pendant 5 jours, pas plus de 4 comprimés par jour);
  • Perdolan (pendant 5 jours, pas plus de 3 comprimés par jour).

Pour le traitement, vous pouvez également utiliser des préparations à base de plantes qui ont un effet tonique: citronnelle, teinture de ginseng (échinacée, éleuthérocoque, etc.). Ces teintures sont prises 30 minutes avant un repas à une dose de 30 gouttes par verre d'eau.

Physiothérapie

La physiothérapie est un excellent moyen de traiter l'hypotension chez les adultes et les enfants. Des procédures correctement sélectionnées augmenteront la pression à des niveaux normaux, amélioreront l'état général.

Voici une liste des méthodes de physiothérapie les plus utilisées:

  1. Arrosage. Pendant un mois, de l'eau fraîche doit être aspergée tous les jours (environ 20 degrés), après quoi frotter vigoureusement la peau dans tout le corps.
  2. Douche circulaire. Cette procédure nécessite une installation spéciale, qui se compose de tubes pliés en cercle et étroitement interconnectés. Ils ont des ouvertures par lesquelles de l'eau chaude ou légèrement froide est fournie sous pression. Une telle douche est prise pendant 5 minutes tous les jours, le traitement est de 2 semaines..
  3. La cryothérapie. Le patient est plongé dans un baril spécial rempli de gaz très froid - de l'azote (sa température atteint -160 degrés). La durée de la procédure est de 4 à 5 minutes. La cryothérapie est effectuée tous les jours pendant deux semaines. Cette méthode améliore les performances, augmente la pression artérielle et stimule le système nerveux..
  4. Irradiation aux rayons ultraviolets (UV). L'ultraviolet active les processus photochimiques dans le corps humain, ce qui conduit à une amélioration du fonctionnement des systèmes nerveux et cardiovasculaire. Avec l'hypotension, tout le corps est irradié: d'abord devant, puis derrière. Chaque fois, la dose de rayonnement augmente. La durée de la procédure peut atteindre une demi-heure, le cours est de 20 jours.
  5. L'utilisation d'ondes décimétriques. Cette méthode utilise du courant électrique. Des plaques métalliques spéciales sont placées sur le dos et le bas du dos, à travers lesquelles le courant circule dans le corps et stimule la production d'hormones. Le cours complet se compose de 12 procédures, chacune d'une durée de 15 minutes.
  6. Électrophorèse Cela se fait de trois façons: avec de la caféine, de l'adrénaline ou de la mésatone (avec des maux de tête sévères et des évanouissements); avec de la lidocaïne, de la trimécaïne ou de la novocaïne (pour les douleurs cardiaques); avec du chlorure de calcium 5% (avec symptômes courants). Pendant l'électrophorèse, le patient ressent de légers picotements aux endroits où les électrodes sont appliquées. La procédure dure environ 12 minutes, le cours est de 15 jours (effectué quotidiennement).
  7. Balnéothérapie ou bains thérapeutiques. Des bains de térébenthine, de perles et de radon sont utilisés pour traiter l'hypotension. L'eau qu'ils contiennent est chaude (jusqu'à 36 degrés), la durée de la procédure est de 15 minutes. Le cours de traitement comprend un bain 15 fois.
  8. Avant de commencer la physiothérapie, assurez-vous de consulter votre médecin. De nombreuses procédures sont interdites aux personnes souffrant de maladies cardiaques (ischémie, arythmie). La physiothérapie est contre-indiquée dans les maladies infectieuses.

Traitement à domicile et phytothérapie

Le traitement à domicile comprend un régime amaigrissant, la marche en plein air, la natation, les activités de plein air. Avec l'hypotension, il est utile de boire du café et du thé forts, ainsi que de manger des aliments salés..

La phytothérapie, ou l'utilisation de frais à base de plantes, contribuera à augmenter la pression. En cas d'hypotension, vous devez boire des infusions à partir de combinaisons des plantes médicinales suivantes:

  • camomille, mélisse, absinthe, cynorrhodon, angélique, tatarnik;
  • absinthe, citronnelle, cynorrhodon, tartre, camomille, mélisse, angélique;
  • viorne, citronnelle, valériane, absinthe, immortelle, aralia.

Hypotension primaire et secondaire

La nécessité d'une classification de l'hypotension est due aux intérêts d'un examen diagnostique avec la sélection ultérieure d'un protocole de traitement efficace. Les conditions antihypertensives chez de nombreux patients sont la norme habituelle, qui est classée comme hypotension primaire. Mais assez souvent, cette condition est le principal indicateur du développement de diverses maladies aiguës et chroniques (hypotension secondaire).

Les processus aigus sont caractérisés par de brusques sauts à court terme dans la réduction de la pression artérielle, chroniques - en raison d'une pression artérielle basse sur une longue période.

Les conditions antihypertensives se manifestent sous trois formes principales:

  • physiologique;
  • pathologique;
  • symptomatique.

Chacune de ces formes se manifeste sous différentes formes..

Caractéristiques de l'hypotension physiologique

La manifestation de l'hypotension physiologique dans la plupart des cas est la norme, car elle n'entraîne pas de changements dans le bien-être. Il se manifeste sous différents types:

  1. À titre individuel, en raison d'une prédisposition héréditaire;
  2. Hypotension d'entraînement, observée chez les athlètes en raison de l'expansion des vaisseaux sanguins et de la baisse de la pression artérielle, provoquée par des charges élevées constantes sur le corps.
  3. Une option adaptative se développant suite à l'adaptation aux changements des conditions climatiques.

Les signes d'hypotension (abaissement de la pression artérielle) se manifestent par des étourdissements et des migraines périodiques. L'élimination des facteurs provocateurs (insomnie, influence du stress ou mauvaise alimentation) ramène rapidement la pression à la normale..

Forme pathologique (orthostatique, neurocirculaire)

La manifestation de cette forme de la maladie est associée à des pathologies qui contribuent à la violation des fonctions régulatrices de la pression artérielle. Dans sa composition, il se divise en deux types:

  1. Neurocirculaire (primaire ou essentiel), composé de deux formes - avec un tableau clinique réversible instable et une manifestation persistante d'une pression artérielle basse (hypertension). Plus fréquent chez les femmes.
  2. Hypotension orthostatique - pathologie du système nerveux de genèse inconnue.

La forme initiale (neurocirculaire) de la pathologie se manifeste par la léthargie et l'apathie. Le matin, la fatigue et la migraine se font sentir. Les patients ont noté des troubles de la mémoire, un manque d'air au repos et un essoufflement sévère pendant l'effort. Les éléments suivants sont notés:

  • processus œdémateux à la cheville;
  • douleur cardiaque et irritabilité;
  • troubles affectifs et insomnie;
  • troubles de la fonction menstruelle et de la puissance;
  • amertume dans la bouche et douleur épigastrique;
  • dysfonctionnement digestif.

Avec l'hypotension primaire, des bruits cardiaques affaiblis sont observés chez plus de la moitié des patients adolescents. Des réactions sensibles à la lumière et au bruit, des évanouissements (généralement dans les transports et une pièce étouffante) sont notés. Les symptômes s'aggravent au printemps et en été, après des infections.

Hypotension orthostatique - accompagnée de maladies symptomatiques et nerveuses, une forte diminution de la pression artérielle due à un changement de position du corps de l'horizontale à la verticale. Surtout, ce type de maladie est observé chez les jeunes asthéniques (plus souvent chez les hommes) - avec un physique à ossature mince.

Les manifestations cliniques sont légères et sévères..

Dans un parcours doux, après avoir changé la position en position horizontale, plusieurs secondes sont marquées:

  • vertige léger (vertiges);
  • signes d'hyperhidrose (transpiration);
  • faiblesse soudaine et obscurité dans les yeux;
  • signes de tunnite (acouphènes) et de troubles sonores;
  • syncope (évanouissement).

Une forme sévère se caractérise par des symptômes vifs et la syncope se manifeste par des épisodes prolongés accompagnés de convulsions. Des perturbations importantes de la circulation sanguine, accompagnées d'une syncope, peuvent provoquer la mort du patient. En reprenant conscience, les patients sont sujets à des migraines intenses, à la faiblesse et à la somnolence..

Quel est le danger d'hypotension

La préoccupation ne devrait pas être l'hypotension elle-même, mais les causes de la basse pression

Les véritables causes de cette maladie doivent être identifiées et une attention particulière doit être portée à elles pour prévenir le développement de maladies graves des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Hypotension artérielle et grossesse

Le danger est une pression artérielle basse pendant la grossesse. Si la future mère souffre d'hypotension, le fœtus souffre de la privation d'oxygène en raison d'un faible apport d'oxygène au placenta, ce qui peut entraîner des violations de son développement. Les femmes enceintes souffrant d'hypotension artérielle sont plus susceptibles de souffrir de toxicose et, dans les derniers stades, de gestose.

L'insidiosité de l'hypotension des femmes enceintes est qu'elles sont difficiles à remarquer. La léthargie et la fatigue, ainsi que d'autres symptômes concomitants d'hypotension, sont considérés comme une certaine déviation du cours normal de la grossesse, mais pas une hypotension. Dans de tels cas, les soins du médecin procédant à la grossesse sont très importants..

Manifestations cardiaques

Une pression artérielle basse et une fréquence cardiaque élevée peuvent entraîner de graves problèmes dans le système cardiovasculaire et d'éventuelles arythmies. Une fréquence cardiaque élevée signifie un travail intensif du cœur, qui pompe rapidement une grande quantité de sang, et les vaisseaux de faible tonus ne peuvent pas permettre une progression rapide du sang. Il y a un lourd fardeau sur le cœur.

Une fréquence cardiaque basse sous pression normale est souvent confondue avec une hypotension. Un pouls faible, combiné à une hypotension pathologique, est un symptôme d'autres maladies - beaucoup plus graves - par exemple, les maladies coronariennes.

Une attention particulière est requise pour une pression basse basse, qui est un signe de faible élasticité des vaisseaux sanguins et conduit à une stagnation du sang. Pour lutter contre cela, le cœur commence à travailler de manière plus intensive et, par conséquent, la pression supérieure - systolique - augmente. La différence entre les valeurs de pression supérieure et inférieure est appelée pression d'impulsion et ne doit pas dépasser 40 mmHg. Tout écart de cette différence entraîne des dommages au système cardiovasculaire..

Avantages d'une condition pathologique

L'hypotension artérielle est le plus souvent un état physiologique du corps et n'est pas dangereuse. Au contraire, il est plus facile de dire qu'une hypotension non dangereuse. Les patients hypotoniques n'ont pas peur de la maladie la plus insidieuse de notre temps, générant des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux, -. Avec l'hypotension, les vaisseaux sanguins restent propres plus longtemps et n'ont pas peur de l'athérosclérose. Selon les statistiques, les personnes souffrant d'hypotension chronique vivent beaucoup plus longtemps que les patients hypertendus..

Hypotension artérielle

Brève description de la maladie

L'hypotension artérielle est une condition prolongée dans laquelle la pression systolique (supérieure) chute en dessous de 100 mm Hg. colonne et diastolique (inférieure) - inférieure à 60 mm RT. pilier. D'autres chiffres se retrouvent également dans la littérature cardiologique, car il n'y a pas de point de vue unique sur la façon dont une personne diminue l'hypotension artérielle. Les médecins conviennent seulement qu'avec cette maladie, une pression artérielle plus basse est définie comme 60 mm. Hg. pilier et inférieur.

De nos jours, les experts distinguent deux formes de la maladie - primaire et secondaire. La forme essentielle (primaire) se manifeste soit comme une maladie chronique, soit comme une prédisposition héréditaire. Dans le cas de la forme secondaire, la pression artérielle d'une personne diminue sous l'influence des défauts et des pathologies du système cardiovasculaire. Il convient de noter que, contrairement à l'hypertension, l'hypotension artérielle ne provoque pas de complications et de conséquences graves, mais cela ne signifie pas qu'elle est inoffensive. Le danger de la maladie se manifeste par une baisse significative de la qualité de vie des personnes souffrant de fatigue accrue, de vertiges, de léthargie et de maux de tête. Si vous êtes diagnostiqué avec une hypotension artérielle, le traitement sera basé soit sur l'élimination des symptômes désagréables de la maladie, soit sur l'élimination de la maladie qui a entraîné une baisse de la pression artérielle. Les affections qui affectent la tension artérielle d'une personne comprennent: ulcère gastroduodénal, cirrhose, anémie, hépatite et hypertension.

Au début du XXe siècle, la plupart des personnes âgées souffraient d'hypotension artérielle, mais le développement du progrès technologique et la transition du travail physique à l'activité mentale ont conduit au fait que l'hypertension artérielle se retrouve de plus en plus chez les jeunes de 19 à 30 ans. En l'absence de traitement adéquat, l'hypotension artérielle entraîne une perte de tonus vasculaire et du muscle cardiaque. Le processus est long, mais en tout cas désagréable, donc, au premier soupçon d'hypotension, vous devriez consulter un cardiologue.

Hypotension artérielle - symptômes et présentation clinique

Le principal symptôme de la maladie est une diminution de la pression artérielle immédiatement après le passage du corps de l'horizontale à la verticale. Ce processus s'accompagne d'une détérioration de l'apport sanguin au cerveau et, en conséquence, d'étourdissements, d'acouphènes, d'obscurcissement des yeux. L'inconfort ne dure pas longtemps - pas plus de 2-3 minutes. Dans certains cas, une pression artérielle trop basse entraîne des évanouissements, des AVC ischémiques et des blessures (si le patient est tombé en raison d'une perte de conscience à court terme). Nous notons également que la pression d'une personne peut diminuer non seulement en raison d'un changement brusque de position corporelle, mais également en raison de maladies passées, de l'utilisation de médicaments puissants ou après une intervention chirurgicale.

C'est une autre affaire si le patient développe une hypotension artérielle chronique, dont les symptômes peuvent survenir n'importe où et n'importe quand. La forme chronique de la maladie se caractérise par les symptômes suivants:

  • la faiblesse;
  • fatigabilité rapide;
  • nervosité;
  • faible capacité de travail;
  • sensation de fatigue immédiatement après une nuit de repos;
  • mal de crâne;
  • inconfort dans le cœur;
  • tendance à s'évanouir;
  • mauvaise tolérance au congestion, au froid, à la chaleur ou à l'humidité.

Hypotension artérielle - traitement de la maladie

Quelle que soit la forme de la maladie, le traitement doit être complet. Il comprend la normalisation du mode de vie, un bon sommeil, l'alternance rationnelle du travail et du repos, le rejet des mauvaises habitudes et une bonne nutrition. De plus, le patient doit faire de l'exercice, marcher régulièrement au grand air et, si possible, prendre une douche tonique de contraste. Les exercices de physiothérapie sont également très importants, car les exercices ramènent la pression artérielle à la normale et vous permettent de vous débarrasser de ses fortes chutes. Des médicaments, des cholinolytiques, des antioxydants, des médicaments nootropes, des tranquillisants et des cérébroprotecteurs sont utilisés. Si possible, ils doivent être remplacés par des préparations toniques naturelles: ginseng, teintures d'aralia, citronnelle et eleutherococcus.

Avec l'hypotension artérielle secondaire, le traitement de la maladie sous-jacente est nécessaire, car l'élimination à court terme des symptômes n'est pas en mesure de soulager la personne de la principale cause d'inconfort.

Enfin, nous donnons une série de recommandations qui vous aideront avec l'hypotension artérielle:

  • minimiser la consommation d'alcool;
  • éviter une exposition prolongée à des températures élevées et basses sur la peau (elles provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins et une diminution de la pression artérielle);
  • arrêtez de prendre des médicaments qui peuvent réduire la pression d'une personne;
  • essayez de vous reposer au moins 8 heures par jour;
  • manger au moins 4 fois par jour, mais réduire la quantité de nourriture consommée à chaque repas;
  • s'il n'y a pas de contre-indications, augmenter la quantité de sel consommée;
  • pendant le sommeil, la tête doit être à environ 20-30 cm au-dessus du niveau des jambes;
  • en hiver, compenser le manque de vitamines et de minéraux à l'aide de complexes vitaminiques spéciaux;
  • si l'hypotension artérielle s'accompagne d'une labilité émotionnelle, d'une gêne cardiaque et d'une diminution des performances mentales - inscrivez-vous pour un massage thérapeutique de la zone du col cervical;
  • une consultation avec un psychologue est nécessaire et il est très conseillé de suivre des cours de formation psychologique et de décharge émotionnelle. Ils augmentent votre résistance à l'influence de facteurs environnementaux agressifs et contribuent à la formation d'une psyché stable..

Hypotension artérielle qu'est-ce que c'est

Parfois, une pression artérielle basse peut être la cause d'une mauvaise santé. Dans le même temps, des chiffres de pression similaires peuvent ne pas se rappeler d'eux-mêmes. L'hypotension artérielle - la norme ou la pathologie? Quelles en sont les causes? À ce sujet plus en détail.

De quoi traitons-nous

Dans la pratique médicale, le terme hypotension artérielle ou hypotension artérielle signifie une diminution des chiffres de la pression artérielle. La pression supérieure ou systolique avec hypotension artérielle varie légèrement chez les hommes et les femmes. Pour le premier, cet indicateur est de 100 mm Hg. et ci-dessous, pour la deuxième pression, les chiffres correspondent à 95 mm Hg. et plus bas. La pression inférieure ou diastolique dans ce cas ne dépasse pas 60 mm Hg.

Les personnes qui ne sont pas liées à la médecine ou qui ne connaissent pas la terminologie médicale peuvent ne pas comprendre ce qui est en jeu lorsque l'expression «hypotension artérielle» retentit. Dans leur compréhension, il s'agit pour eux d'une pression cardiaque basse. Peu importe qui appelle ce phénomène - hypotension artérielle ou hypotension artérielle, essayons tout de même d'en découvrir les causes et les symptômes.

Norme ou pathologie

Hypotension physiologique - est-ce dangereux?

Souvent, les patients demandent à un spécialiste si elle est mauvaise ou bonne en cas d'hypotension artérielle? Si le bien-être du patient ne souffre pas, il n'y a pas de plaintes concernant le niveau de capacité de travail - il ne devrait y avoir aucune raison d'excitation. Très probablement, le patient présente une hypotension artérielle physiologique. La classification des niveaux de pression artérielle met en évidence l'hypotension normale qui est en cours de discussion..

Une hypotension artérielle physiologique peut survenir chez les athlètes, les résidents des hautes terres, les femmes enceintes au premier et au deuxième trimestre de la grossesse, les personnes au physique asthénique. Une hypotension artérielle peut également survenir chez les personnes à la puberté. Dans ce cas, nous parlons d'hypotension physiologique ou de la norme. Dans tous les autres cas, il y a une hypotension artérielle, les raisons pour lesquelles nous discuterons ci-dessous.

Classification de l'hypotension

Causes de l'hypotension artérielle physiologique

Conformément à la classification existante de l'hypotension artérielle, les types suivants peuvent être distingués. Je voudrais tout d'abord attirer l'attention sur l'hypotension artérielle pathologique et physiologique. L'hypotension physiologique, en règle générale, ne présente aucun symptôme et est une variante de la norme. Dans de telles situations, il est légitime de parler d'hypotension normale..

Cette catégorie comprend les personnes de physique asthénique (mince), les athlètes, les personnes de la puberté, les femmes enceintes aux premier et deuxième trimestres et les résidents des hauts plateaux. Dans d'autres situations, une pression artérielle basse peut causer des désagréments au patient, affectant négativement sa qualité de vie et son niveau de capacité de travail. Ici, nous parlons d'hypotension pathologique.

On distingue également l'hypotension artérielle aiguë et chronique. L'hypotension aiguë est une complication de la maladie aiguë et se caractérise par une diminution rapide de la pression artérielle, s'étalant en heures et minutes. L'hypotension artérielle chronique peut être primaire et secondaire. L'hypotension primaire n'est pas un syndrome d'une maladie, mais est un phénomène indépendant. La forme secondaire explique l'hypotension artérielle comme l'un des nombreux syndromes de la maladie sous-jacente.

Raisons de l'hypotension

Cardiopsychonévrose. La première raison qui peut être mentionnée est NDC. L'hypotension artérielle est parfois appelée primaire dans ce cas, bien qu'au cours des dernières années, il ait été préférable de parler de dystonie neurocirculatoire avec hypotension artérielle. Chez les patients atteints de CDN, dans le tableau clinique, il n'y a pas seulement des signes d'hypotension, mais des symptômes de dysfonctionnement autonome.

Médicaments. Les médicaments psychotropes visant à lutter contre la dépression, l'anxiété et les troubles du sommeil peuvent entraîner une baisse de la pression artérielle. Un certain nombre de médicaments antiarythmiques visant à restaurer le rythme peuvent jouer un effet similaire. Ce groupe de médicaments peut également comprendre des antihypertenseurs, des diurétiques, des vasodilatateurs, des médicaments pour le traitement des maladies coronariennes (principalement sous forme de spray), une surdose de thyréostatiques.

Dommages à la paroi vasculaire dans le diabète

Dommages structurels au tissu nerveux. Il semblerait que ce qui pourrait être commun avec la polyneuropathie et l'hypotension? Le fait est que non seulement ce trouble, mais aussi d'autres conditions pathologiques de ce groupe peuvent être de nature systémique et se reflètent donc dans l'état fonctionnel du système nerveux autonome. Ce groupe de maladies comprend également la polyneuropathie diabétique, les maladies de la moelle épinière, la poliomyélite, la sériningomyélie, les lésions cérébrales, l'insuffisance organique autonome.

Maladies organiques des systèmes cardiovasculaire et autres. Une diminution du débit cardiaque, une expansion excessive des vaisseaux sanguins, une diminution du volume de sang circulant dans le corps peuvent provoquer une pression artérielle basse. Une insuffisance cardiaque chronique, un rétrécissement des ouvertures auriculo-ventriculaires, des troubles du rythme prolongés, une maladie rénale, une anémie, des varices peuvent entraîner une hypotension. La famine, la déshydratation, une diminution de la fonction thyroïdienne, une insuffisance surrénale, une insuffisance hypophysaire peuvent également entraîner une baisse de la pression artérielle..

Comment se manifeste l'hypotension artérielle

Hypotension artérielle orthostatique

La façon dont l'hypotension se manifestera dépend de la forme d'hypotension qui se produit. Dans ce cas, nous ne parlons pas d'hypotension physiologique, car il s'agit d'une variante de la norme. Par conséquent, une telle hypotension n'entraîne pas l'apparition de symptômes. En ce qui concerne l'hypotension artérielle pathologique, quelles que soient les causes de la diminution de la pression, il existe certaines caractéristiques communes.

Nous parlons d'hypotension orthostatique, qui se caractérise par une diminution de la pression artérielle de 20 mm Hg. dans l'indicateur supérieur et 10 mm dans l'indicateur inférieur. L'hypotension artérielle orthostatique se développe lors du passage de la position horizontale à la position verticale du corps. À de tels moments, les patients se plaignent de vertiges, d'une vision trouble, d'acouphènes.

Faiblesse et maux de tête

Dans certains cas, des évanouissements peuvent survenir. En plus de l'hypotension orthostatique indiquée, les patients se plaignent de faiblesse, de maux de tête, de fatigue et d'une tendance à l'évanouissement. Le matin venu, ils se sentent déjà fatigués et dépassés, et la capacité de travail revient au niveau souhaité loin d'être immédiate. Ces patients peuvent remarquer une mauvaise tolérance au froid, à la chaleur et aux pièces étouffantes.

Chaque maladie spécifique a son propre tableau clinique caractéristique. Parmi les symptômes de dysfonctionnement autonome, on observe souvent une gravité dans la région épigastrique, une sensation de nausée, des brûlures d'estomac, une diminution de l'appétit et une tendance à la constipation. Une pression artérielle basse accompagne un certain nombre de symptômes indiquant la présence d'une pathologie particulière chez le patient. Bien que dans certains cas, l'hypotension artérielle puisse être la seule manifestation de la maladie au début de son développement.

Pourquoi dangereusement basse pression

Si quelqu'un d'autre pense que la basse pression n'est pas dangereuse, alors une telle personne n'a pas tout à fait raison. Oui, il est possible dans certaines situations que le risque de complications cardiovasculaires ne soit pas aussi élevé qu'avec l'hypertension artérielle. Mais même une simple syncope est dangereuse car à de tels moments, le patient peut subir des blessures de gravité variable. Une pression artérielle basse est également dangereuse car il existe un risque d'accident vasculaire cérébral ischémique..

Les maladies énumérées ci-dessus, si elles ne sont pas traitées, peuvent très gravement affecter la santé du patient. Le danger existe toujours, mais le pourcentage de probabilité de complications dépend du patient. Dans la mesure où il traite de manière responsable sa santé et les recommandations de son médecin, il minimisera les conséquences pour lui-même. Tout d'abord, il est nécessaire de traiter non pas l'hypotension, mais la maladie sous-jacente, qui a entraîné une baisse de la pression artérielle.

S'il y a des erreurs dans le traitement avec des médicaments, les tactiques de traitement seront légèrement différentes. Dans tous les cas, l'automédication n'en vaut pas la peine, car elle peut être dangereuse pour la santé du patient. Le patient devra peut-être subir une série d'examens qui aideront à établir le bon diagnostic et à commencer en temps opportun le traitement nécessaire. Soyez attentif à votre santé et ne tombez pas malade!

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite