Hypertension

L'hypertension artérielle est une maladie dans laquelle la pression artérielle augmente et reste à ce niveau pendant une longue période.

La pression normale est de 130/85 mm. Hg À partir d'une valeur de pression de 140/90 mm. Hg, on peut déjà parler d'hypertension artérielle. La valeur de pression est reflétée en 2 nombres. Un nombre avec une grande valeur indique la pression dite systolique ("supérieure"), fixée pendant la période de contraction des muscles cardiaques.

Une valeur de pression inférieure est la pression diastolique («inférieure»), qui est déterminée pendant la période de relaxation du cœur. Une caractéristique importante du fonctionnement des vaisseaux sanguins est la valeur "moyenne" de la pression artérielle.

Ce que c'est?

L'hypertension est une maladie dont le principal signe est une hypertension artérielle persistante, à partir de 140/90 mm Hg et plus, la soi-disant hypertension.

L'hypertension est l'une des maladies les plus courantes. Il se développe généralement après 40 ans. Souvent, cependant, l'apparition de la maladie est observée à un jeune âge, à partir de 20-25 ans. L'hypertension est plus susceptible de survenir chez les femmes, et plusieurs années avant l'arrêt des menstruations. Mais chez les hommes, la maladie a une évolution plus sévère; en particulier, ils sont plus sujets à l'athérosclérose des vaisseaux coronaires du cœur - angine de poitrine et infarctus du myocarde.

Avec un stress physique et mental important, la pression artérielle peut augmenter pendant une assez courte période (minutes) chez des personnes en parfaite santé. Une augmentation plus ou moins prolongée de la pression artérielle se produit également avec un certain nombre de maladies, avec des processus inflammatoires des reins (néphrite), avec des maladies des glandes endocrines (glandes surrénales, annexes du cerveau, bouche de la maladie de base, etc.). Mais dans ces cas, ce n'est qu'un des nombreux symptômes et est une conséquence des changements anatomiques dans les organes correspondants..
En revanche, dans l'hypertension, l'hypertension artérielle n'est pas une conséquence des changements anatomiques dans aucun organe, mais est la principale manifestation principale du processus de la maladie.

La maladie hypertonique est basée sur une tension accrue (tonus accru) des parois de toutes les petites artères (artérioles) du corps. Une tonicité accrue des parois des artérioles entraîne leur rétrécissement et, par conséquent, une diminution de leur clairance, ce qui rend difficile le déplacement du sang d'une section du système vasculaire (artère) à une autre (veines). Dans ce cas, la pression artérielle sur les parois des artères augmente et, ainsi, l'hypertension se produit.

Pathogénèse

L'augmentation de la pression artérielle (TA) est due à une violation des facteurs qui régulent l'activité du système cardiovasculaire. Le principal facteur est la prédisposition héréditaire. Selon le concept de Yu. V. Postnov, il s'agit de violations généralisées de la fonction de transport et de la structure de la membrane cytoplasmique des cellules. Dans ces conditions, la préservation de la fonction spécifique des cellules est assurée par le mécanisme d'adaptation cellulaire associé à la régulation du métabolisme calcique, avec une modification des relations hormonales-cellulaires, avec une augmentation de l'activité des systèmes neurohumoraux (hypothalamo-hypophyso-surrénalienne, rénine-angiotensine-aldostérone, insulaire).

La surcharge en cellules calciques augmente le potentiel contractile du muscle lisse vasculaire et active les facteurs de croissance cellulaire (proto-oncogènes). L'hypertrophie et l'hyperplasie des muscles lisses des vaisseaux sanguins et du cœur qui se produisent entraînent la reconstruction du cœur (hypertrophie) et des vaisseaux sanguins (contractilité accrue, épaississement de la paroi et rétrécissement de la lumière), qui, étant adaptatifs, soutiennent simultanément l'hypertension. Une augmentation de la pression artérielle entraîne une augmentation de la pression systolique ventriculaire gauche, une augmentation de la tension (et de l'hypertrophie) du ventricule, une augmentation du degré de dommages myocardiques par oxydation par les radicaux libres.

Les troubles hémodynamiques sont réalisés par la pathologie des facteurs neurohumoraux dans le système d'action à court terme (adaptatif) et dans le système d'action à long terme (intégral). Les premiers sont une distorsion des relations barorécepteurs dans la chaîne: grandes artères, centres du cerveau, nerfs sympathiques, vaisseaux résistifs, vaisseaux capacitifs, cœur, ainsi que l'activation du circuit endocrinien rénal, y compris le mécanisme rénine angiotensine et les vaisseaux résistifs. Les violations du système de régulation intégrale sont représentées par une sécrétion excessive d'aldostérone, de rétention de sodium et d'eau, ainsi que par une déplétion des mécanismes dépressifs des reins (prostaglandine E2, kallikréine, bradykinine), des vaisseaux sanguins (prostacycline, kallikréinkinine et systèmes vasculaires dopaminergiques, facteur de relaxation endothélial (oxyde nitrique et cœur) facteur natriurétique auriculaire).

La résistance à l'insuline tissulaire associée à une réabsorption accrue de sodium, une activité du système nerveux sympathique, l'expression de proto-oncogènes et un affaiblissement des stimuli vasodilatateurs, ainsi qu'une augmentation de la densité des récepteurs du lit vasculaire et du myocarde et leur sensibilité aux effets adrénergiques sous l'influence d'une sécrétion excessive et d'une sécrétion coronaire sont reconnues comme des facteurs pathogénétiques importants de l'hypertension. Un rôle important appartient aux violations du rythme biologique des systèmes neuroendocriniens et des hormones qui assurent la régulation des rythmes du système cardiovasculaire. L'importance pathogénétique de la réduction de la production d'hormones sexuelles et de leur effet protecteur sur le lit vasculaire, l'effet sur l'hémodynamique des systèmes neurohumoraux locaux (rénaux, cérébraux, cardiaques, vasculaires), la reconstruction vasculaire et l'utilisation d'hormones vasoactives sont discutés..

La reconstruction du cœur et des vaisseaux sanguins, de longues périodes d'hypertension entraînent une altération de la fonction myocardique diastolique et systolique, ainsi qu'une hémodynamique cérébrale, coronaire et périphérique avec formation de complications typiques de l'hypertension artérielle (accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, insuffisance cardiaque et rénale).

Classification

Pendant toute la durée de l'étude de la maladie, les scientifiques ont développé plus d'une classification de l'hypertension - selon l'apparence du patient, l'étiologie, le niveau d'augmentation de la pression, la nature de l'évolution, etc. Certains ont longtemps été hors de propos, tandis que d'autres, au contraire, sont de plus en plus utilisés..

Degrés d'hypertension (en termes de pression):

  • optimal - indicateurs 120/80;
  • normal - supérieur de 120 à 129, inférieur - de 80 à 84;
  • augmentation de la normale - indicateurs supérieurs - de 130 à 139, inférieurs - de 85 à 89;
  • hypertension du 1er degré - diabète de 140 à 159, DD - de 90 à 99;
  • hypertension du 2e degré - indicateurs de l'augmentation de la pression systolique à 160–179 et diastolique à 100–109;
  • hypertension du 3ème degré - la pression systolique dépasse 140 et la pression diastolique dépasse 110.

Stades de l'hypertension selon l'OMS:

  • Hypertension de stade 1 - la pression augmente, mais aucun changement dans les organes internes n'est observé. Il est également appelé transitoire. La pression se stabilise après une courte période de repos;
  • Stage 2 ou stable. À ce stade de l'hypertension, la pression augmente constamment. Les principaux organes de la cible sont affectés. Lors de l'examen, on peut noter, des dommages au cœur, aux vaisseaux du fond d'œil, aux reins;
  • Stade 3 ou sclérotique. Cette étape de l'hypertension se caractérise non seulement par une augmentation critique du diabète et de la DD, mais également par des changements sclérotiques prononcés dans les vaisseaux sanguins des reins, du cœur, du cerveau et du fond d'œil. Des complications dangereuses se développent - accident vasculaire cérébral, maladie coronarienne, angiorétinopathie, crise cardiaque, etc..

Formes de la maladie (en fonction des vaisseaux dont les organes sont affectés):

  • forme rénale;
  • forme de coeur;
  • forme cérébrale;
  • mixte.
  • bénigne et à écoulement lent. Dans ce cas, les symptômes de la progression de la pathologie peuvent apparaître progressivement sur 20 ans. Il y a des phases d'exacerbation et de rémission. Le risque de complications est minime (avec un traitement rapide);
  • malin. La pression monte fortement. Cette forme d'hypertension ne se prête pratiquement pas au traitement. En règle générale, diverses maladies rénales accompagnent la pathologie..

Il convient de noter que souvent avec une hypertension de 2 degrés et 3, le patient développe des crises hypertensives. Il s'agit d'une condition extrêmement dangereuse non seulement pour la santé humaine, mais aussi pour sa vie. Les cliniciens distinguent ces types de crises:

  • neurovégétatif. Le patient est hyperactif et très agité. Les symptômes de l'hypertension se manifestent: hyperhidrose, tremblements des membres supérieurs, tachycardie et miction excessive;
  • hydropique. Dans ce cas, le patient est somnolent et ses réactions sont inhibées. Une faiblesse musculaire, un gonflement du visage et des mains, une diminution du débit urinaire, une augmentation persistante de la pression artérielle sont notés;
  • convulsif. Cette option est la plus dangereuse, car il existe un risque élevé de développer des complications dangereuses. Il convient de noter qu'il se trouve le moins souvent. Il se caractérise par de tels symptômes: convulsions et troubles de la conscience. Complications - hémorragies cérébrales.

Les premiers signes d'hypertension

L'évolution latente de l'hypertension ou le stade initial de la maladie peuvent être suspectés si périodiquement notés:

  • maux de tête;
  • sentiment d'anxiété non motivé;
  • hyperhidrose (augmentation de la transpiration);
  • fraîcheur;
  • hyperémie (rougeur) de la peau de la région faciale;
  • petites taches devant les yeux;
  • déficience de mémoire;
  • faible capacité de travail;
  • irritabilité sans cause;
  • gonflement des paupières et du visage le matin;
  • palpitations cardiaques au repos;
  • engourdissement des doigts.

Les symptômes énumérés peuvent survenir régulièrement ou sont notés assez rarement. Nous ne pouvons pas les ignorer, car la maladie est très insidieuse. Ces manifestations cliniques nécessitent un changement urgent de style de vie, car une correction opportune non effectuée entraîne une progression assez rapide de la maladie. À mesure que la pathologie se développe, la liste des symptômes persistants de l'hypertension s'allonge. Mauvaise coordination des mouvements, baisse de l'acuité visuelle.

Hypertension 1 degré

Il s'agit du degré le plus facile de la maladie, dans lequel l'indicateur de pression supérieure peut varier de 140 à 159 mm RT. Art., Et le fond est 90-99 mm RT. Art. Au premier stade de la maladie, le risque de complications est assez faible (faible risque).

Les attaques de pression accrue disparaissent, généralement sans conséquences, sans provoquer de symptômes supplémentaires. Une augmentation de la pression peut survenir en quelques jours ou être observée sur plusieurs semaines. Dans ce cas, les périodes d'exacerbations alternent généralement avec la disparition complète des symptômes cliniques de la maladie - dans les périodes calmes, le patient se sent bien.

Important! Le premier degré d'hypertension est le plus souvent asymptomatique.

Les troubles suivants peuvent survenir:

  • Maux de tête qui augmentent avec l'effort;
  • Douleur douloureuse dans la région de la poitrine (dans la région du cœur);
  • Étourdissements sévères (jusqu'à évanouissement);
  • L'apparition de "points noirs" devant les yeux;
  • Palpitations cardiaques;
  • Acouphène.

Tous ces symptômes se manifestent extrêmement rarement par une hypertension du 1er degré. Lors de l'examen d'un patient, aucune lésion des organes cibles n'est observée: la fonction rénale n'est pas altérée, le débit cardiaque n'est pas réduit, l'hypertrophie ventriculaire est absente.

Les crises hypertensives sont absentes - dans de rares cas, elles peuvent se manifester chez les femmes pendant la ménopause et chez les patientes dépendantes des conditions météorologiques.

On pense que l'hypertension de grade 1 ne provoque pas de complications. Mais le risque d'effets indésirables existe toujours:

  • Des surpressions constantes entraînent un apport sanguin insuffisant aux tissus - une nécrose qui, au fil du temps, peut provoquer un AVC.
  • En raison de troubles circulatoires, le métabolisme est altéré, ce qui peut provoquer des conditions pathologiques (par exemple, la sclérose rénale).
  • En raison du rétrécissement constant des vaisseaux sanguins, le cœur commence à s'exercer, ce qui entraîne une hypertrophie du muscle cardiaque.

Les complications de l'hypertension de grade 1 peuvent être évitées sans l'utilisation de médicaments, simplement en passant à un mode de vie sain, en éliminant la cause profonde de la maladie.

Hypertension 2 degrés

Les indicateurs de pression avec 2 degrés d'hypertension augmentent à 160-179 mm RT. Art. (systolique) et jusqu'à 100-109 mm Hg (diastolique). Au repos, la pression pendant l'hypertension ne revient pas à la normale, le patient peut ressentir des pics de pression, quelles que soient les conditions externes.

L'hypertension du 2e degré se manifeste de manière similaire à l'hypertension du 1er degré, mais le tableau clinique peut être complété par les symptômes suivants:

  • Nausées et vertiges;
  • Engourdissement des doigts;
  • Transpiration
  • Fatigue chronique;
  • Gonflement du visage;
  • La survenue de pathologies du fond d'œil, vision trouble;
  • Sensation d'une pulsation dans la tête;
  • Crises hypertensives fréquentes (des coups de bélier peuvent survenir jusqu'à 59 unités).

La léthargie, la faiblesse, l'enflure et la fatigue surviennent du fait que les reins sont impliqués dans le processus pathologique. Une crise d'hypertension peut s'accompagner d'essoufflement, de larmoiements, de vomissements, de selles bouleversées et de miction.

Les signes de lésions des organes cibles se manifestent plus souvent, le risque de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral et d'autres complications de l'hypertension (athérosclérose, angine de poitrine, thrombose cérébrale, encéphalopathie, etc.) augmente. Le risque de complications est classé comme moyen et élevé (risque 2 et risque 3) - cela signifie qu'elles peuvent survenir dans les 10 ans dans 20 à 30% de tous les cas de la maladie.

Le médecin, à l'examen, révèle chez le patient une hypertrophie du ventricule gauche du cœur, un taux élevé de protéines dans l'urine, un rétrécissement des artères de la rétine, une augmentation de la créatine dans le sang.

Les symptômes de l'hypertension au deuxième stade sont plus difficiles à souffrir pour les patients - une personne subit presque constamment une augmentation de la pression artérielle. À ce stade, la maladie recule à contrecœur, même avec un traitement adéquat, et revient souvent avec une vigueur renouvelée..

Hypertension 3 degrés

La forme la plus sévère du cours et des symptômes est l'hypertension du 3ème degré, caractérisée par une augmentation constante et significative de la pression - à partir de 180 mm Hg. Art. et plus (systole), à ​​partir de 110 mm. Hg. Pilier et plus (diastole). Les processus pathologiques sont observés dans tous les organes internes et sont irréversibles.

Le tableau clinique avec 3 degrés d'hypertension est aggravé par les symptômes suivants:

  • Changement de démarche;
  • Déficience visuelle persistante;
  • Hémoptysie;
  • Arythmie persistante;
  • Coordination altérée du mouvement;
  • Attaque hypertensive d'une durée considérable avec troubles de la vue et de la parole, douleurs aiguës au cœur, opacification de la conscience;
  • Capacité limitée de se déplacer de façon autonome et de se passer d'aide.

La maladie couvre tous les organes internes - il y a des perturbations dans la circulation coronaire, cérébrale et rénale, le risque d'accidents vasculaires cérébraux, de crises cardiaques, le développement de l'insuffisance cardiaque et rénale est augmenté.

Lors d'un examen à l'hôpital, il y a des lésions importantes de tous les systèmes, une détérioration de la conduction du muscle cardiaque, un rétrécissement des artères de la rétine, une compression des veines oculaires.

Plus la maladie est lancée, plus ses conséquences sont dures et pires. Les complications de l'hypertension de grade 3 sont souvent fatales.

Certains experts distinguent l'hypertension de 4 degrés - une condition dans laquelle une issue fatale est inévitable. Ici, le traitement vise principalement à soulager l'état du patient, mais il est impossible de guérir une telle hypertension.

Crise hypertensive - qu'est-ce que c'est?

Une augmentation soudaine et significative de la pression artérielle, accompagnée d'une forte détérioration de la circulation coronaire, cérébrale et rénale, est appelée crise hypertensive. Il est dangereux car il augmente considérablement le risque de développer des complications cardiovasculaires graves, telles que l'infarctus du myocarde, l'accident vasculaire cérébral, l'hémorragie sous-arachnoïdienne, l'œdème pulmonaire, la stratification de la paroi aortique, l'insuffisance rénale aiguë.

Une crise hypertensive survient, le plus souvent, après l'arrêt du traitement sans le consentement du médecin traitant, en raison de l'influence de facteurs météorologiques, d'un stress psycho-émotionnel défavorable, d'un apport excessif systématique en sel, d'un traitement inadéquat, d'un excès d'alcool. Elle se caractérise par l'agitation du patient, l'anxiété, la peur, la tachycardie, une sensation de manque d'air. Le patient a des sueurs froides, des tremblements des mains, des rougeurs au visage, parfois importantes, de la "chair de poule", une sensation de tremblement interne, un engourdissement des lèvres et de la langue, des troubles de l'élocution, une faiblesse des membres.

La violation de l'apport sanguin au cerveau se manifeste principalement par des étourdissements, des nausées ou même des vomissements uniques. Il y a souvent des signes d'insuffisance cardiaque: suffocation, essoufflement, angor instable, exprimé en douleurs thoraciques ou autres complications vasculaires. Des crises hypertensives peuvent se développer à n'importe quel stade de la maladie de l'hypertension artérielle. Si des crises réapparaissent, cela peut indiquer un traitement incorrect..

Les crises hypertensives peuvent être de 3 types:

  1. Crise neurovégétative, caractérisée par une augmentation de la pression, principalement systolique. Le patient est excité, a l'air effrayé, inquiet. Peut-être une légère augmentation de la température corporelle, une tachycardie est observée..
  2. Une crise hypertensive œdémateuse survient, le plus souvent chez les femmes, généralement après avoir mangé des aliments salés ou bu beaucoup de liquides. La pression systolique et diastolique augmente. Les patients sont somnolents, légèrement inhibés, un gonflement du visage et des mains est visuellement perceptible.
  3. La crise d'hypertension convulsive est l'une des plus graves, survient généralement avec une hypertension maligne. Des lésions cérébrales graves se produisent, une encéphalopathie, à laquelle se joint un œdème cérébral, éventuellement une hémorragie cérébrale.

En règle générale, une crise hypertensive est causée par des violations de l'intensité et du rythme de l'apport sanguin au cerveau et à ses membranes. Par conséquent, avec une crise hypertensive, la pression n'augmente pas beaucoup.

Pour éviter les crises hypertensives, il faut se rappeler que le traitement de l'hypertension artérielle nécessite une thérapie de soutien constante et l'arrêt des médicaments sans l'autorisation d'un médecin est inacceptable et dangereux.

Complications

Une forte pression sur les parois des vaisseaux sanguins entraîne des dommages, ainsi que d'autres organes et systèmes. Plus la tension artérielle est élevée, plus elle n'est pas contrôlée longtemps, plus elle cause de dommages.

Une hypertension artérielle non contrôlée peut entraîner les complications suivantes:

  • épaississement des artères dans le cerveau, entraînant une crise cardiaque ou une hémorragie cérébrale potentielles;
  • anévrisme - ballonnement anormal des parois des artères;
  • insuffisance cardiaque - un cœur hypertrophié ou affaibli qui ne peut pas pomper le sang dans la quantité requise;
  • des vaisseaux affaiblis dans les reins entraînent une insuffisance rénale;
  • vaisseaux épaissis, rétrécis ou endommagés dans les yeux (rétinopathie hypertensive - conduit à une perte de vision);
  • trouble métabolique de tout l'organisme.

Comment traiter l'hypertension de degrés 1, 2 et 3

L'objectif du traitement de l'hypertension est de réduire le risque de lésions des organes cibles (cœur, cerveau, reins), car ces organes souffrent d'hypertension artérielle en premier lieu, même si subjectivement il n'y a pas de sensations désagréables.

Chez les personnes jeunes et d'âge moyen, ainsi que chez les patients atteints de diabète sucré, il est nécessaire de maintenir la pression à un niveau allant jusqu'à 130/80 mm Hg. Chez les personnes âgées, le niveau de pression cible peut atteindre 140/90 mm Hg.

Les principes généraux du traitement de l'hypertension artérielle sont les suivants:

Avec un degré modéré de la maladie, des méthodes non pharmacologiques sont utilisées:

  • restriction de l'apport en sel à 5 ​​g / jour (plus d'informations sur une bonne nutrition à haute pression peuvent être trouvées dans notre article séparé),
  • normalisation du poids en excès,
  • activité physique modérée 3 à 5 fois par semaine (marche, course, natation, exercices physiques),
  • arrêter de fumer,
  • l'utilisation de sédatifs à base de plantes avec une excitabilité émotionnelle accrue (par exemple, un bouillon de valériane).

En l'absence de l'effet des méthodes ci-dessus, passez à la prise de médicaments.

Il convient de noter qu'à l'heure actuelle, dans les pharmacies, une large gamme de médicaments différents pour le traitement de l'hypertension artérielle, à la fois nouvelle et connue depuis de nombreuses années, est présentée. Sous différents noms commerciaux, des médicaments contenant la même substance active peuvent être produits. Il est assez difficile pour un non-spécialiste de les comprendre, mais, malgré l'abondance de médicaments, leurs principaux groupes peuvent être distingués, selon le mécanisme d'action:

Les diurétiques sont les médicaments de choix pour le traitement de l'hypertension, en particulier chez les personnes âgées. Les plus courants sont les thiazides (indapamide 1,5 ou 2,5 mg par jour, hypothiazide de 12,5 à 100 mg par jour en une seule prise le matin)

Les inhibiteurs de l'ECA sont utilisés depuis de nombreuses années, sont bien étudiés et efficaces. Ce sont des médicaments populaires comme

  • enalapril (noms commerciaux Enap, Renipril, Renitek),
  • fosinopril (Fosinap, Fosicard),
  • périndopril (Prestarium, Perineva), etc..

Les sartans (ou bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II) ont un mécanisme d'action similaire aux inhibiteurs de l'ECA:

  • losartan (Lazap, Lorista),
  • valsartan (pays de galles),
  • irbésartan (aprovel),
  • Éprosartan (Teveten).

Le nouveau médicament de ce groupe, l'azilsartan, est vendu sous le nom commercial Edarbi, est utilisé dans la pratique clinique en Russie depuis 2011, est très efficace et bien toléré..

Bêtabloquants. Des médicaments hautement sélectifs avec des effets secondaires minimes sont actuellement utilisés:

  • bisoprolol (Concor, Niperten),
  • métoprolol (Egilok, Betalok),
  • nébivolol (Nebilet, considéré comme le plus sélectif des bêta-bloquants modernes), etc..

Les antagonistes du calcium selon le mécanisme d'action sont divisés en 2 groupes principaux, ce qui est d'une grande importance pratique:

  • dihydropyridine (amlodipine, félodipine, nifédipine, nitrendipine, etc.)
  • non-dihydropyridine (vérapamil, diltiazem).

Autres médicaments pour le traitement de l'hypertension artérielle:

  • moxonidine (nom commercial Physiotens, Tenzotran).
  • les agents antiplaquettaires (par exemple Cardiomagnyl) sont utilisés en l'absence de contre-indications,
  • statines en présence d'athérosclérose - également en l'absence de contre-indications.

Avec un effet insuffisant, l'ajout d'un deuxième ou d'un troisième médicament peut être nécessaire. Combinaisons rationnelles:

  • diurétique + bêta-bloquant
  • diurétique + IAP (ou Sartan)
  • diurétique + antagoniste calcique
  • Antagoniste calcique dihydropyridine + bêtabloquant
  • Antagoniste du calcium + IAP (ou Sartan)

Combinaisons non valides:

  • antagoniste calcique non dihydropyridine + bêta-bloquant (éventuellement le développement d'un bloc cardiaque jusqu'à la mort)
  • Inhibiteur de l'ECA + Sartan

Actuellement, un grand nombre de soi-disant combinaisons fixes (2 ou 3 ingrédients actifs dans un comprimé, se combinant bien les uns avec les autres). L'utilisation de médicaments combinés augmente l'adhésion au traitement et facilite le contrôle de la pression artérielle. Il s'agit notamment des éléments suivants:

  • Lorista N, Lozap plus (lazartan + hydrochlorothiazide)
  • Valz N (valsartan + hydrochlorothiazide)
  • Prestans, Dalneva (perindopril + amlodipine à diverses doses)
  • Exforge (valsartan + amlodipine) et Co-exforge (valsartan + amlodipine + hydrochlorothiazide), etc..

Pour le traitement et l'examen de l'hypertension, vous devez consulter un médecin. Seul un spécialiste après un examen complet et une analyse des résultats des examens sera en mesure de diagnostiquer correctement et de prescrire un traitement compétent.

Médicaments utilisés pour les crises hypertensives

Avec l'hypertension instable, des pointes de pression brusques se produisent périodiquement, appelées crises hypertensives.

Une personne peut ne pas être dans un état de crise hypertensive pendant très longtemps, mais sa situation se détériore considérablement en raison de manifestations de la maladie telles que:

  • Céphalées, le plus souvent sévères et aiguës;
  • La pression artérielle passe à 150 à 95 mm Hg. st.;
  • L'orientation dans l'espace est perdue, accompagnée de nausées et de déficiences visuelles jusqu'à sa perte temporaire;
  • Sensation pathologique de peur;
  • Une forte rougeur du visage pendant toute la durée de la crise.

Toute crise hypertensive nécessite un traitement médical. L'intervention thérapeutique en cas de crise implique la combinaison de plusieurs produits pharmaceutiques et une assistance immédiate à la victime.

Les médicaments antihypertenseurs ne peuvent être pris que pour le soulagement progressif des crises hypertensives, sans aucune complication..

Voici quelques médicaments qui peuvent aider à stopper une crise hypertensive:

  • Nifédipine - le comprimé est absorbé sous la langue, l'effet est observé pendant environ 5 heures;
  • Bêtabloquants - des médicaments tels que l'aténolol et l'esmolol sont pris si nécessaire dans la régulation artificielle du système nerveux sympathique (lorsqu'une crise hypertensive se produit dans un contexte de faible fréquence cardiaque);
  • Captopril - pris de 10 à 50 mg par voie orale, l'effet du médicament dure environ 5 heures;
  • Diurétiques - le furosémide dans le traitement des crises hypertensives doit être administré par voie intraveineuse, à une dose de 1 mg / kg de poids corporel. Le médicament a une efficacité différente en fonction de la réaction individuelle du corps, de sorte que le médecin peut augmenter la dose à 12 mg / kg de poids;
  • Vasodilatateurs - par exemple, le nitroprussiate de sodium est capable de bloquer l'oxyde nitrique dans la paroi vasculaire, en raison de laquelle il y a une relaxation des artères.

Traitement de l'hypertension sans médicaments

Donc, si le stade initial de l'hypertension artérielle est détecté, comment traiter le patient sans recourir à des médicaments? Étant donné que les mauvaises habitudes contribuent au développement de la maladie, tout d'abord, avec un diagnostic d'hypertension, les méthodes de traitement seront les suivantes:

  1. Si vous avez un excès de poids, vous devez prendre des mesures pour le réduire, éventuellement avec l'aide d'une diététiste. Des études ont montré que les personnes en surpoids souffrant d'hypertension dans 60% des cas après une perte de poids ne ressentent pas le besoin de prendre des médicaments;
  2. Contrôle des médicaments: compléments alimentaires, agents hormonaux, y compris les contraceptifs oraux. L'hypertension artérielle lors de la prise de médicaments contraceptifs n'est pas rare.Par conséquent, au début du cours et tout au long du cours, les experts conseillent de surveiller régulièrement les indicateurs de pression et, s'ils augmentent, de choisir d'autres méthodes de protection;
  3. En l'absence de contre-indications, il est nécessaire d'enrichir le régime alimentaire quotidien avec des aliments contenant des fibres, ainsi que de la vitamine C. Les scientifiques ont prouvé qu'un manque de vitamine C est l'un des facteurs prédisposant à l'hypertension artérielle;
  4. L'exclusion des aliments et des boissons qui provoquent une agitation nerveuse et une pression artérielle élevée (les boissons contenant de la caféine augmentent la pression de 5 points ou plus après avoir pris une tasse de café moyenne, sans parler des boissons toniques, des médicaments, etc.);
  5. Réduire la quantité de sel dans les aliments, à la fois ajoutés en cours de cuisson et déjà présents dans les plats cuisinés, les conserves, les pâtisseries et les produits manufacturés. Le niveau de sodium doit être soigneusement surveillé;
  6. Arrêter de fumer, à la fois actif et actif;
  7. Un mode de vie actif, une augmentation de l'activité physique pendant la journée: marcher au lieu de voyager en transport, marcher en se reposant au lieu de regarder la télévision, faire de l'exercice le matin, la piscine aide non seulement à garder le corps tonique, mais aussi à renforcer les parois des vaisseaux sanguins;
  8. Retirer les aliments riches en graisses et en cholestérol de l'alimentation;
  9. Ajouter des aliments riches en magnésium: selon des études, 85% des personnes souffrant d'hypertension sont déficientes en magnésium, et le magnésium est corrélé à l'absorption du calcium, qui affecte directement la pression artérielle. Ces produits comprennent le chou, les pommes de terre au four, les fruits de mer, les produits laitiers (fromage cottage, lait), la viande, le poisson, la volaille, les œufs, les graines, les noix, les fruits secs, le chocolat noir, etc. Si nécessaire, le médecin peut prescrire la prise de préparations de magnésium par voie orale ou sous forme d'injections;
  10. Refuser les boissons contenant de l'alcool, y compris la bière;
  11. La durée du sommeil avec symptômes d'hypertension doit être d'au moins 7 à 8 heures par jour. Il est conseillé de se lever et de se coucher quotidiennement en même temps, il est recommandé de changer la nature du travail: limiter les déplacements professionnels fréquents et les quarts de nuit;
  12. Le stress est l'un des principaux facteurs qui provoquent une augmentation de la pression artérielle, il est donc recommandé aux patients souffrant d'hypertension de maîtriser les méthodes de relaxation psychologique: la méditation, l'auto-hypnose et l'auto-entraînement. Il est important d'apprendre à voir les aspects positifs des choses et à travailler sur votre caractère, à réagir moins irritablement aux stimuli, réduisant ainsi la probabilité d'une augmentation de la pression artérielle en réponse à des situations de conflit ou à des nouvelles désagréables..

En fait, comme pour toute autre maladie, l'objectif principal est de normaliser le mode de vie. Dans le cas de symptômes d'hypertension artérielle, cela est particulièrement important, quel que soit l'âge de la personne.

Les maladies cardiovasculaires, une diminution du tonus des parois des artères sont observées aujourd'hui chez les 30 ans, et l'augmentation du diagnostic d'hypertension artérielle commence par une barrière d'âge de 40 ans. Par conséquent, aussi banal que cela puisse paraître, un mode de vie sain devrait commencer dans l'enfance. En ouvrant de saines habitudes alimentaires à un jeune âge, en inculquant un repos actif au lieu de s'asseoir devant l'ordinateur, en propageant leur comportement pour éviter l'abus d'alcool et de nicotine, les parents se rendent, ainsi qu'à leurs enfants, un excellent service pour prévenir les maladies futures, y compris l'hypertension.

En plus d'un mode de vie sain, les experts ont également des conseils inhabituels pour ceux qui reçoivent un diagnostic d'hypertension. Que traiter? Non seulement avec des médicaments, des changements de régime et l'abandon de mauvaises habitudes, mais aussi de manière étonnante comme:

  • Obtenez un animal. Premièrement, il ajoute une telle activité physique nécessaire, surtout si l'animal est un chiot curieux, et deuxièmement, selon les études, les chats et les chiens en contact direct aident à se calmer, à soulager le stress, à réduire la tension artérielle.
  • Rire plus. Le rire améliore non seulement l'humeur, regarder la comédie, lire des blagues, accompagné de rire, aide à saturer le corps en énergie, contribue à un léger massage par vibration des organes internes, améliore la circulation sanguine, détend les tissus musculaires.

Remèdes populaires

Avant d'utiliser des remèdes populaires pour l'hypertension, assurez-vous de consulter votre médecin. Parce que il peut y avoir des contre-indications.

  1. Le cassis et les fraises en combinaison avec du miel et des betteraves peuvent être pris dans une cuillère à soupe 4 fois par jour;
  2. Une cuillère à café de feuilles d'airelle est diluée avec 2 verres d'eau et bouillie pendant 15 minutes. La solution doit être bue pendant la journée;
  3. Les personnes souffrant d'hypertension doivent hacher la tête d'ail, mélanger avec deux verres de canneberges fraîches et un verre de miel. Il est préférable d'utiliser un mélangeur ou un hachoir à viande pour obtenir une masse homogène. L'outil doit être pris dans 3 grandes cuillères par jour immédiatement après le petit déjeuner.
  4. Broyer trois citrons avec la peau et un quart de tasse de cerneaux de noisette dans un mélangeur. Ajouter un demi-verre de miel au mélange. Prenez un cours mensuel de 2 cuillères à soupe par jour.
  5. Au lieu du thé, lorsqu'il existe un traitement de l'hypertension sans médicaments, il est recommandé aux patients hypertendus d'utiliser des décoctions de cynorrhodon, d'aubépine.
  6. Prenez une cuillerée de miel de canneberges, une demi-cuillère à soupe de cynorrhodons frais et hachés, et mélangez avec une cuillère à soupe de citron râpé. À ce mélange, ajoutez un verre de miel. Pour utiliser cette composition, vous avez besoin d'une cuillère à soupe chaque matin et soir.

L'hypertension artérielle est une maladie qui peut être corrigée et traitée avec un traitement rapide et le respect des prescriptions du médecin. Cependant, au cours du traitement, des médicaments ou d'une alternative, il faut se rappeler que l'hypertension dicte un mode de vie, et vous ne pouvez pas arrêter le cours vous-même, même si vous vous sentez mieux et que les symptômes ont disparu. De plus, vous ne pouvez pas revenir à de mauvaises habitudes.

Hypertension artérielle

Aujourd'hui, l'hypertension est l'une des maladies les plus courantes - presque toutes les premières souffrent après 40 à 50 ans, cela s'applique aussi bien aux hommes qu'aux femmes.

De plus, cette maladie elle-même est dangereuse pour la santé (maux de tête constants, vertiges, nausées, faiblesse et autres symptômes) et les complications qu'elle peut provoquer (accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, stratification de l'anévrisme sacculaire). Et si dans le premier cas toutes ces manifestations ne seront rien d'autre qu'un trouble de l'état général, alors dans le second, il y a une forte probabilité de décès en l'absence de soins médicaux en temps opportun.

Selon l'intensité des manifestations, il est habituel de classer l'hypertension artérielle en degrés et stades - cette approche est d'une grande importance clinique, car elle détermine les tactiques de prise en charge des patients.

Le concept de l'hypertension artérielle

L'hypertension artérielle (le nom abrégé de cette pathologie - AH) est une augmentation systématique de la pression artérielle aux nombres 140/90 et plus. Comme déjà indiqué ci-dessus, cette maladie est un danger pour la vie humaine en premier lieu avec diverses complications. Leur cause pathogénique peut être à la fois une augmentation de la pression artérielle et des dommages aux artères de divers calibres transportant le sang en direction du cœur vers tous les organes et tissus périphériques du corps humain..

Dans ce cas, la pression idéale (moyenne) chez une personne en bonne santé est considérée comme étant de 120/80 mm Hg. Dans certains cas, la norme est une pression artérielle légèrement inférieure - 100/70 - 100/60 mm Hg. ou augmenté - mais pas plus de 139/100 - 110 mm Hg.

Les indicateurs de la pression artérielle supérieure et inférieure correspondent à: réduction du myocarde du cœur - pression systolique, relâchement des parois - pression diastolique (indicateur inférieur). La cause prédominante de l'hypertension est un rétrécissement de la lumière des petits vaisseaux (ils sont également appelés lit microcirculatoire hématogène), entraînant une obstruction de la circulation sanguine. Le mécanisme physiopathologique de ce phénomène peut être facilement expliqué comme suit: parce que la pression artérielle sur les parois des vaisseaux sanguins augmente plusieurs fois, il y a une augmentation de la pression artérielle, qui, à son tour, se produit parce que le cœur a besoin de plus d'efforts pour pousser le sang dans la circulation sanguine.

Classification

Il est habituel de distinguer plusieurs options de classification, mais les principales sont la classification par origine et par nombre de tension artérielle. Compte tenu de la séparation de cette pathologie par origine, il est nécessaire de distinguer l'hypertension primaire (idiopathique), également appelée hypertension, et la forme secondaire (dite symptomatique). Si la première variante de la nosologie se produit sans raison apparente, la seconde est en soi un symptôme d'autres maladies et représente environ 10% du nombre total d'hypertension. Dans la grande majorité des cas, il y a une augmentation de la pression artérielle en présence de troubles rénaux, cardiaques, endocriniens, neurologiques, ainsi qu'à la suite de l'utilisation systématique de certains médicaments (dans ce cas, il est habituel de parler des causes iatrogènes de la maladie).

Veuillez noter qu'il existe un concept de risque d'hypertension - dans ce cas, ce n'est pas tant la gravité du tableau clinique à l'heure actuelle, mais le risque de certaines complications à l'avenir.

Degrés de maladie

Les médecins praticiens utilisent le plus souvent la classification établie par l'OMS et la Société internationale d'hypertension (en abrégé SAG) en 1999. Selon l'OMS, le GB est classé en fonction du degré d'augmentation de la pression artérielle et des dommages aux organes cibles:

  • Le premier - de 140-159 SBP et de 90-99 DBP.
  • Le second - de 160 à 179 SBP et de 100-109 DBP.
  • Le troisième - de 180 et plus SBP et de 110 et plus DBP.

En ce qui concerne le stade, la classification est basée uniquement sur les caractéristiques des dommages aux organes cibles. Si au premier stade, ils ne sont pas du tout observés, au deuxième stade, il y a des troubles organiques et fonctionnels des organes cibles (hypertrophie ventriculaire gauche, angiopathie, rétinopathie), et au troisième stade, il est nécessaire de vérifier le fait de catastrophes cardiovasculaires terminées (ONMK, infarctus du myocarde, dissection sacculaire anévrismes, etc.).

Il arrive également que la même personne souffre d'hypertension artérielle du premier ou du deuxième degré - cela est dû à des sauts de pression artérielle, et est un phénomène complètement explicable, bien qu'il soit extrêmement indésirable, car ces sauts affectent encore plus la santé que des crises hypertensives simples et une pression artérielle stable.

Le stade GB ne peut que progresser, ce qui est associé à des dommages aux organes cibles.

Selon le stade et le degré de l'hypertension artérielle, la quantité et la posologie des médicaments qui seront prescrits au patient sont déterminées (en se référant au nombre de représentants de différents groupes pharmacologiques).

Premier degré

D'une autre manière, l'hypertension artérielle du 1er degré est appelée une forme bénigne de cette nosologie. L'indicateur GARDEN varie de 140 à 159, et l'indicateur inférieur est de 90 à 99 mm Hg. Dans le même temps, toute perturbation du travail du cœur apparaît spasmodiquement, cependant, toutes les crises manifestées, dans la plupart des cas, passent sans conséquences. Les temps d'exacerbation alternent avec la rémission clinique de la maladie - dans ce cas, les chiffres de pression du patient sont normaux.

Les symptômes typiques sont:

  1. Maux de tête douloureux, progressant pendant le stress physique et psycho-émotionnel.
  2. Vertiges, jusqu'à évanouissement.
  3. Douleurs douloureuses ou piquantes dans la poitrine à gauche, irradiant vers l'omoplate et le bras.
  4. Tachycardie.
  5. Insomnie.
  6. Bruit dans les oreilles.
  7. Émergence de points noirs devant les yeux.

Second degré

Il s'agit d'une hypertension légère. À ce stade, des périodes d'augmentation de la pression artérielle sont observées sur une plus longue période de temps, et sans prendre de médicaments antihypertenseurs, elle ne revient presque jamais à la normale.

Concernant les manifestations, les symptômes suivants seront caractéristiques:

  1. Fatigue persistante, sévère et chronique.
  2. Sensation de pulsation prononcée dans la tête.
  3. Insuffisance cardiovasculaire.
  4. Rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins.
  5. Hyperémie artérielle de la peau du visage et du cou.

En plus de tout cela, une attaque hypertensive développée peut être accompagnée de troubles dyspeptiques, d'essoufflement inspiratoire ou expiratoire et de larmoiement. Il y a des situations où ce genre de condition dure plusieurs heures. En l'absence de soins d'urgence opportuns et corrects, il existe une forte probabilité de complications graves d'une crise hypertensive, telles que l'infarctus du myocarde et l'œdème pulmonaire ou cérébral.

Chez les patients hypertendus ophtalmoscopiques, une artère rétinienne pathologiquement altérée est déterminée. Cela indique que dans les plus brefs délais, il sera possible d'attendre des problèmes de vision.

Troisième degré

Les symptômes les plus caractéristiques et cliniquement significatifs de l'hypertension de grade 3 comprennent:

  • Arythmie (jusqu'à la fibrillation auriculaire).
  • Marche altérée et coordination motrice.
  • Détérioration significative de l'acuité visuelle avant la perte de zones de la lésion.
  • Parésie et paralysie en cas d'accident vasculaire cérébral.
  • Crises hypertensives prolongées avec discours, conscience et cardialgie sévères.

Souvent causées par l'hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires se caractérisent non seulement par des dommages organiques aux structures tissulaires, mais aussi par le développement de véritables catastrophes cardiovasculaires, qui conduisent très souvent à une invalidité, et à tel point qu'une personne devient incapable de se soigner..

Étapes

Les cardiologues distinguent trois stades de l'hypertension, qui, comme mentionné ci-dessus, caractérisent la gravité des dommages aux organes. Voici donc cette classification:

  • Je mets en scène. L'augmentation de la pression artérielle est insignifiante et incohérente, le fonctionnement du système cardiovasculaire n'est pas altéré. A ce stade, les plaintes des patients sont généralement absentes.
  • Stade II. SBP et DBP sont élevés de façon stable, et sans prendre de composés médicamenteux antihypertenseurs ne tombe pas. Il y a hypertrophie du ventricule gauche. Dans certaines situations, il y a un rétrécissement local ou généralisé des vaisseaux de la rétine.
  • Stade III. Il existe de nombreux signes de dommages à la structure histologique des organes, à savoir: HF, AMI ou d'autres formes de maladie coronarienne, insuffisance rénale chronique, mais le plus défavorable en termes de pronostic est l'AVC.

Première étape

Chez la grande majorité des patients au stade 1 GB (selon la CIM 10, cette maladie est appelée I 25.1), les symptômes cliniquement significatifs sont généralement absents. Parfois, il y a des plaintes de maux de tête récurrents, de troubles du sommeil, de cardialgie à court terme.

À ce stade, il est temps de commencer à traiter le GB sans utiliser de drogues de synthèse, uniquement à l'aide de remèdes à base de plantes, de la médecine traditionnelle et de la transition vers un mode de vie sain. Dans les pays développés, un plus grand nombre de personnes de plus de 50 ans appartiennent à ce groupe particulier pour l'hypertension, mais ce qui est le plus intéressant - grâce à la correction optimale de l'état et du niveau de la pression artérielle, il est possible de maintenir des valeurs stables de cet indicateur.

Deuxième étape

L'état pathologique est considéré comme une maladie de gravité modérée et se manifeste dans un contexte d'athérosclérose coronarienne avec des crises cardiologiques sévères. La pathologie est considérée comme un terrain propice au développement de crises hypertensives compliquées et non compliquées. En fonction de l'endroit exact où la lésion se produit, il est habituel de distinguer les types de crise suivants:

  1. Œdémateux, dans lequel les paupières gonflent et une somnolence accrue est observée;
  2. Neuro-végétatif, accompagné de nombreux troubles autonomes;
  3. Convulsif, dans lequel se produit un tremblement musculaire.

Si un effort physique modéré est approprié chez les patients souffrant d'hypertension de stade 1, alors dans ce cas, la restriction maximale aux sports est recommandée. Une maladie en l'absence d'une thérapie adéquate est souvent compliquée par un gonflement des tissus mous, un IAM, un accident vasculaire cérébral et en l'absence d'hospitalisation en temps opportun chez un patient souffrant d'une crise hypertensive compliquée, peut être fatal.

La maladie est particulièrement dangereuse en présence de tout facteur de risque - augmentation du poids corporel (obésité alimentaire), tabagisme, abus d'alcool, effort physique important.

Troisième étape

Cette étape de l'hypertension correspond à une augmentation significative et régulière de la pression artérielle: SBP - jusqu'à 180 mm. Hg. Art. et plus, DBP - jusqu'à 110 mm. Hg. Art. et plus haut. À 3 stades de l'hypertension, tous les patients ont une lésion des organes et des systèmes internes. Des troubles circulatoires fréquents du cerveau (conséquence - accident vasculaire cérébral), coronaires (conséquence - AMI) et rénaux, avec une forte probabilité de développer une défaillance d'organes multiples, sont observés.

Après avoir subi un IAM ou un accident vasculaire cérébral, ainsi qu'avec une progression de l'insuffisance cardiaque, la pression artérielle peut diminuer, en particulier, la TAS. C'est ce qu'on appelle l'hypertension artérielle "sans tête". Chez les personnes souffrant d'hypertension de stade 3, il y a des épisodes fréquents d'angine de poitrine, divers types de troubles du rythme cardiaque (principalement supraventriculaire), des maux de tête sévères, des étourdissements sévères, des troubles du sommeil, des troubles de la mémoire et de la vision. Lors d'un examen instrumental et de laboratoire dans un hôpital de cardiologie, il est possible de détecter la confirmation de lésions importantes des organes internes. La conduction des impulsions nerveuses vers le myocarde s'aggrave, ce qui affecte gravement la contractilité du muscle cardiaque. De plus, les résultats d'une ophtalmoscopie indiquent un rétrécissement significatif des artères de la rétine, des modifications du disque optique et une constriction des veines optiques..

Lors de la mise en œuvre de certains régimes thérapeutiques (qui incluent les nitrates), il existe un syndrome de «vol qualifié», dans lequel il y a une violation de l'approvisionnement en sang myocardique en raison de l'affaiblissement de l'OPSS (en d'autres termes, l'effet inverse est souhaité).

Risques principaux

Le risque de manifestation d'une crise hypertensive ou la progression de la nosologie elle-même est formé d'un certain nombre de facteurs, dont les principaux sont les suivants:

  1. Histoire héréditaire.
  2. Âge. Le groupe à risque est composé d'hommes de plus de 55 ans et de femmes de plus de 65 ans. Grossesse - un danger particulier est le développement de groupes du crime organisé - gestose.
  3. Stress.
  4. Acceptation des contraceptifs oraux et de certains compléments alimentaires.
  5. L'apport systématique de nicotine et d'alcool, ainsi que d'autres substances toxiques.
  6. Obstruction athérosclérotique des vaisseaux sanguins par des plaques. Le taux de cholestérol sanguin total ne doit pas dépasser 6,5 mmol / l.
  7. Diverses pathologies somatiques de nature endocrine et neurologique.

Un tableau de risque spécial a été compilé, analysant lequel, vous pouvez déterminer dans quelle mesure un patient particulier est exposé à des facteurs déclenchants, et dans quelle mesure ils peuvent le menacer en termes de développement d'une crise hypertensive.

Diagnostique

À tout stade de l'hypertension, à tout degré, la mise en œuvre de l'algorithme de diagnostic est effectuée en mesurant le niveau de pression artérielle, après quoi le médecin procède à un examen physique du patient, puis prend l'électrocardiogramme. Dans ce cas, si tous les indicateurs correspondent à la norme, à ce stade, le travail se termine. Pour éviter la progression de la gravité de la maladie, il suffit de 1 à 2 fois par an pour se présenter à un rendez-vous avec votre médecin.

Si le traitement du patient a été engagé dans la phase active de la maladie, ou s'il y a un fardeau, certaines violations sont déjà détectées lors de l'examen initial. Pour obtenir une image plus fiable, un examen plus approfondi est nécessaire, qui comprendra:

  • Tests cliniques généraux (OAC, OAM).
  • Analyses biochimiques sanguines et urinaires (le complexe rénal-hépatique est déterminé sans faute.
  • Échographie du cœur et des reins, échocardiographie.
  • Dopplerographie des vaisseaux sanguins.

Traitement de l'hypertension

Un traitement complet de la maladie est effectué:

  • Correction du mode de vie, élimination des facteurs décrits dans le tableau des risques.
  • Le traitement médicamenteux utilise des médicaments antihypertenseurs de première et de deuxième intention. De plus, l'objectif des médicaments assis est montré - l'effet sédatif est également d'une grande importance pour la normalisation des chiffres de la pression artérielle.
  • Thérapie alternative - traitement avec des préparations à base de plantes, divers exercices de respiration, techniques, etc..

Veuillez noter que seul le médecin traitant est requis pour gérer un patient souffrant d'hypertension. Au minimum, il devrait lui prescrire une thérapie appropriée, et alors seuls des examens périodiques suffiront.

Le patient doit certainement contrôler non seulement le niveau de pression artérielle, mais aussi la viabilité du fonctionnement des voies biliaires, du pancréas et des reins, car des dysfonctionnements dans le fonctionnement des organes et des systèmes internes se produisent en raison d'un dysfonctionnement du système d'approvisionnement en sang..

La prévention

Optimisation du régime de la journée (sommeil et veille). Afin de normaliser le travail du système cardiovasculaire, il est nécessaire de ne pas provoquer la synthèse et la libération d'hormones contrainsulaires, à savoir l'adrénaline et la norépinéphrine. Pour cela, la durée du sommeil doit être d'au moins 7 à 8 heures par jour.

  1. Une bonne alimentation et une bonne alimentation. L'exclusion des aliments gras et frits, la consommation fractionnée d'aliments en petites portions, ne pas manger 4 heures avant le coucher, etc..
  2. Mode de vie mobile. Il est nécessaire de dépenser le maximum de calories reçues, afin qu'elles ne soient pas stockées dans les graisses.
  3. Éviter le stress. Le stress psychologique contribue à l'activation du système sympathoadrénal.
  4. Rejet des mauvaises habitudes. Le tabagisme entraîne une destruction vasculaire, qui affecte négativement le travail du système cardiovasculaire, l'alcool provoque l'apparition de plaques athérosclérotiques.

La seule raison pour laquelle la tension artérielle d'un enfant peut augmenter est due à l'augmentation de la pression dans la boîte intracrânienne (en d'autres termes, la pression intracrânienne). À son tour, cela se produit s'il y a une hyperproduction de liquide céphalorachidien chez un enfant, ou une autre option - le fait de la violation de son écoulement pour une raison ou une autre est vérifié..

La seule façon d'identifier ce problème à un stade précoce est de contacter un neurologue en temps opportun, qui détectera une tension excessive des fontanelles chez l'enfant. Soit dit en passant, la surproduction de liquide céphalo-rachidien est une maladie qui peut soulager une personne du service militaire..

Prévisions et complications

Pour la grande majorité des maladies cardiovasculaires, dont la mort résulte de la manifestation de plus de la moitié de la mortalité totale de la population, l'hypertension est le principal facteur de risque. Bien qu'en général, le pronostic dépend essentiellement du degré d'adéquation du traitement recommandé et de la conformité du patient aux prescriptions du médecin. En outre, il est nécessaire de prêter attention à la correction du mode de vie - l'élimination des facteurs de risque n'est pas moins importante dans la lutte contre l'hypertension que le traitement médicamenteux.

Si une personne ignore les recommandations du médecin traitant, il faudra faire face à des problèmes tels que l'hypertrophie myocardique (principalement du ventricule gauche), les plaintes cérébrales, les manifestations de crises hypertensives et d'autres problèmes de nature cardiologique, notamment l'AMI et l'AVC.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite