Traitement approprié du kyste arachnoïdien du cerveau

Une formation bénigne qui prend la forme d'une bulle est un kyste arachnoïdien du cerveau. Il est rempli de liquide céphalo-rachidien et est situé entre les membranes du cerveau. Il faut comprendre que l'arachnoïde est l'un des deux types de kystes, en plus de cela, intracérébral est également diagnostiqué (sous-arachnoïdien, nom alternatif - cérébral). Malgré tout le danger apparent de manifestation, un kyste peut être complètement sûr pour une personne, sans affecter sa vie.

Il peut être détecté dans le cerveau en utilisant l'IRM. Il est diagnostiqué dans 60% des cas chez l'homme..

Les causes

Parmi les facteurs qui provoquent le développement d'arachnoïdes et d'autres kystes, les plus communs doivent être considérés:

  • développement fœtal dans l'utérus qui se produit avec des anomalies - c'est le soi-disant kyste intra-utérin;
  • blessures et lésions tissulaires - kyste acquis;
  • déstabilisation de la circulation sanguine dans le cerveau avec formation ultérieure de zones d'ischémie et de nécrose;
  • crises hémorragiques;
  • manifestations de nature inflammatoire;
  • changements dans le cerveau qui prennent un caractère dégénératif et forcé;
  • processus infectieux - sclérose en plaques, neuroinfection et autres. Par exemple, l'arachnoïdite déclenche le développement d'un kyste arachnoïdien.

Symptômes

Comme indiqué précédemment, avec un petit kyste, la maladie sera caractérisée par un cours sans aucune manifestation. Si la région creuse du cerveau atteint une grande taille - 2-3 cm, alors un certain tableau clinique commence à apparaître. Elle est déterminée par la localisation, le degré de pression sur le tissu, la déstabilisation de l'écoulement du liquide cérébral.

À mesure que l'éducation augmente, ses manifestations deviennent plus douloureuses et conduisent progressivement à la dégradation et même à la mort. Les principaux symptômes de l'arachnoïde et d'autres kystes comprennent:

  • douleur dans la tête;
  • étourdissements permanents;
  • pulsation dans la zone de la tête;
  • sensation de plénitude et de compression dans le crâne;
  • violation de l'hébergement;
  • problèmes d'audition, formation de bruit et de sons étrangers dans les oreilles;
  • déstabilisation de la fonction visuelle, qui se manifeste par une vision double et des images floues;
  • hallucinations (lorsque le kyste a atteint une grande taille);
  • violation du degré de sensibilité de la peau;
  • la formation de paralysie, parésie des extrémités (typique plus probable pour le type arachnoïde);
  • crises d'épilepsie;
  • tremblement de tout ou partie des membres;
  • les cas de perte de conscience, qui surviennent plus souvent à mesure que la formation dans le cerveau se développe;
  • altération de la fonction du sommeil;
  • nausée et vomissements.

Diagnostique

Compte tenu du danger de développer un kyste, il est recommandé de consulter un spécialiste dès les premiers symptômes. Une attention particulière doit être accordée aux diagnostics, qui aideront non seulement à déterminer la taille de la formation, mais aussi ses autres caractéristiques. Les principales méthodes d'identification de l'arachnoïde et d'autres types de kystes cérébraux sont l'IRM et la TDM. Ils aident à établir le lieu et la forme de l'éducation. De plus, les études présentées permettent de déterminer: est-ce une tumeur ou juste un kyste.

Lors de l'utilisation de l'échographie Doppler des vaisseaux sanguins - échographie Doppler - l'état de l'approvisionnement en sang tissulaire est évalué, il est possible d'identifier les zones ischémiques. Ceci est très important car c'est à leur place que les kystes se forment dans le cerveau. Parmi les techniques de nature supplémentaire, ECG et Echo-KG sont utilisés. Ils vous permettent d'identifier les symptômes d'une fonction musculaire cardiaque insuffisante, d'une déstabilisation du rythme.

Une surveillance constante de la pression artérielle permet de déterminer le groupe à risque de formation d'AVC. En raison des processus présentés, des kystes post-AVC peuvent se former. Une autre méthode supplémentaire pour détecter la formation d'arachnoïdes dans le cerveau devrait être considérée comme un test sanguin. Il permet également de déterminer les facteurs qui ont influencé la formation d'un kyste.

Traitement

Avec l'évolution de la maladie sans aucun symptôme, ainsi que lorsqu'il n'y a aucun signe d'hypertrophie des kystes, aucun traitement n'est nécessaire.

Dans ce cas, une visite régulière chez un neurologue (tous les trois mois) et un traitement de la maladie avec des médicaments sont indiqués. Dans cette thérapie, c'est la maladie qui conduit à la formation de kystes dans le cerveau. Nous pouvons parler de l'utilisation d'agents antibactériens ou de valeurs antivirales. Il peut également s'agir d'immunomodulateurs et de médicaments qui dissolvent les adhérences et rétablissent l'algorithme d'approvisionnement en sang avec formation d'arachnoïdes.

S'il y a des signes indiquant une augmentation de la taille du kyste et avec des symptômes évidents, il y a un besoin de méthodes chirurgicales d'exposition. Ils peuvent être divisés en trois catégories:

  • opérations de nature radicale, par exemple, trépanation du crâne avec élimination supplémentaire non seulement du kyste lui-même, mais également de ses parois. De telles interventions se caractérisent par une efficacité significative, mais également par un degré élevé de traumatisme crânien;
  • dérivation de la zone kystique à l'aide d'un tube de drainage. Une fois le contenu évacué, les parois de la formation s'affaissent. Le plus souvent utilisé pour le kyste arachnoïdien. L'inconvénient de la technique doit être considéré comme une forte probabilité d'infection;
  • méthodes de type endoscopique, lorsque, en raison de crevaisons, elles éliminent tout ce qui se trouve dans la formation. Cette méthode est la moins traumatisante. Cependant, il ne peut pas être utilisé avec toutes les variétés de kystes.

Kyste sous-arachnoïdien et prévention des maladies

Parlant plus en détail du kyste intracérébral du cerveau, il convient de noter que contrairement au kyste arachnoïde, il s'agit d'une accumulation de liquide dans la zone de la partie morte du cerveau. Pour cette raison, le liquide aide à remplacer le volume perdu de la substance. La cause du décès doit être déterminée afin d'éviter une destruction ultérieure du cerveau..

Changer la taille de l'arachnoïde, ainsi que des kystes cérébraux ne devrait pas être perçu comme une maladie oncologique, comme beaucoup le perçoivent. L'avantage relatif de cette éducation réside dans sa bonne qualité et 100% de curabilité. Cependant, personne n'a annulé les mesures préventives pour maintenir la santé du cerveau.

Ils devraient consister à surveiller non seulement la pression artérielle, mais aussi l'activité cérébrale. Il est également important de maintenir un cœur et un système circulatoire en bonne santé en général. Il est recommandé de mener une vie saine en observant une activité physique modérée. La régularité des visites chez des spécialistes - neurologue, cardiologue et autres - devrait augmenter avec l'âge. Ainsi, jusqu'à 35 ans sans les symptômes alarmants associés au cerveau, une option optimale serait un examen une fois par an. Après 40 ans, il vaut mieux le faire une fois tous les six mois..

Ce n'est que de cette manière que les conséquences graves peuvent être évitées, ce qui peut entraîner une augmentation de la formation du cerveau. Il ne faut pas oublier que le risque de kystes arachnoïdiens et cérébraux est plus élevé chez les hommes.

Kyste arachnoïdien du cerveau

Dans la plupart des cas, le kyste arachnoïdien ne se manifeste pas. Il est petit et, en règle générale, ne grandit pas et n'empêche pas une personne de mener une vie normale. Dans de rares cas, un néoplasme se fait sentir lorsqu'il provoque l'apparition de symptômes désagréables et dangereux pour une personne.

Qu'est-ce qui cause un kyste dans la tête

Une formation sphérique bénigne - un kyste dans le cerveau - à l'intérieur est remplie de liquide céphalorachidien. La gravité des symptômes dépend de la taille du néoplasme, mais elle se trouve lors d'un examen médical accidentel ou lors du diagnostic de toute autre maladie. Le kyste arachnoïdien du cerveau est asymptomatique dans la plupart des cas. Des symptômes neurologiques vifs ne sont présents que chez 20% des patients. Facteurs affectant l'apparence et la croissance d'un kyste:

  1. toute lésion cérébrale;
  2. croissance dans la formation kystique de la pression du fluide;
  3. processus inflammatoire dans le cerveau (infection, virus).

Types de kyste arachnoïdien

De grands spécialistes dans le domaine de la médecine identifient aujourd'hui deux types de néoplasmes qui diffèrent par la cause de leur apparition. Le premier est le primaire, qui développe le bébé dans l'utérus. Le secondaire se manifeste dans le processus des pathologies ci-dessus. En outre, un kyste peut être simple, formé de liquide céphalorachidien et complexe, contenant une variété de types de tissus. À l'emplacement du néoplasme dans le cerveau est divisé en:

  • lobe temporal gauche ou droit;
  • la partie pariétale ou frontale de la tête;
  • cervelet;
  • canal rachidien;
  • fosse crânienne postérieure;
  • colonne vertébrale (périneurale);
  • lombaire.

Il peut se former en raison de processus inflammatoires qui se sont développés pendant la période prénatale. La cause de l'apparition d'un néoplasme est parfois une blessure à la naissance, une maladie de la méningite chez un nouveau-né. De nombreuses violations du développement fœtal dues au tabagisme, à la prise de médicaments, à la consommation d'alcool par une femme enceinte sont fréquentes. Si le kyste primaire progresse rapidement, alors avec des symptômes sévères, il peut être retiré à tout âge de l'enfant.

Ce type de kyste arachnoïdien du cerveau se développe après des maladies, des blessures et des interventions chirurgicales. L'événement peut provoquer un coup sévère à la tête, une commotion cérébrale après un accident, une hémorragie sous-arachnoïdienne ou des dommages mécaniques. Lorsqu'un kyste secondaire commence à se former en raison d'une pathologie, ses parois sont constituées de tissu cicatriciel. Si le kyste du cerveau adulte s'est développé pour une autre raison, ses parois contiennent du tissu arachnoïde.

Quel est le danger du kyste arachnoïdien rétrocérébelleux

Ce type de néoplasme est situé entre la coquille molle et dure du cerveau. Un facteur de risque est qu'un kyste arachnoïdien rétrocérébelleux peut par la suite contribuer à la mort cellulaire, et cette condition conduit à l'apparition d'une tumeur maligne. Chez les enfants, le néoplasme entraîne un retard de développement ou un syndrome d'hypermobilité. Chez l'adulte, un kyste en croissance augmente la pression sur la matière grise et le tissu cérébral.

Les principaux signes et symptômes de l'éducation

Les signes d'un kyste se manifestent par sa croissance. Les maux de tête commencent, les acouphènes perturbent la sensibilité de la peau. Si le kyste arachnoïdien du cerveau n'est pas traité, une paralysie des extrémités peut se produire, des crises d'épilepsie peuvent apparaître, la surdité peut augmenter et la vision sera perdue. La symptomatologie de la maladie est caractéristique d'une zone spécifique de la lésion..

Chez l'adulte

Les petites bulles contenant du liquide dans les tissus du cerveau ne constituent pas une menace pour une personne, et il vit facilement avec elle toute sa vie. Les grandes formations de type progressif présentent des signes évidents de pathologie. Il:

  • perte d'orientation;
  • migraine régulière;
  • perte de sommeil
  • violation du tonus musculaire;
  • boiterie;
  • nausées Vomissements;
  • contraction des membres (involontaire);
  • vertiges.

Chez les enfants

Lorsqu'un kyste se forme chez le nouveau-né à la suite d'une inflammation, d'une lésion ou d'une autre pathologie du cerveau, il s'agit d'une formation de ramolation qui apparaît n'importe où. Si le bébé a des parasites, par exemple, le ténia, un kyste parasite peut se développer. Les néoplasmes du cerveau sont la conséquence d'une violation de la circulation du liquide interstitiel. Les symptômes dépendent de l'emplacement et du type de kyste, mais il n'y a pas de liste universelle d'entre eux. Les conditions suivantes peuvent indiquer une pathologie cérébrale chez un enfant:

  • fontanelle pulsante;
  • léthargie des membres;
  • regard désorienté;
  • éructations après l'alimentation.

Méthodes de diagnostic

La méthode diagnostique optimale de la pathologie est l'IRM du cerveau. S'il y a un kyste dans la description finale des résultats de la tomographie, il sera indiqué: "changements arachnoïdiens du caractère du liquide céphalo-rachidien." L'emplacement de la formation révèle l'utilisation d'agents de contraste. La principale propriété du néoplasme, contrairement à la tumeur, est la capacité à accumuler du contraste. Si nécessaire, des tests de laboratoire, des études sont effectués:

  • sang pour le cholestérol;
  • pour détecter les infections;
  • dopplerographie des vaisseaux sanguins;
  • mesure de la pression artérielle (révèle ses sauts).

Méthodes de traitement

Les méthodes de traitement de la maladie dépendront des résultats du diagnostic. Si le kyste arachnoïdien du cerveau est petit, il ne présente aucun danger pour la santé. Le patient sera suivi par un médecin et examiné périodiquement. Pendant cette période, il est important d'éliminer la cause de la pathologie et de minimiser l'influence des facteurs négatifs. Si le néoplasme se développe rapidement, une thérapie médicamenteuse ou une chirurgie sera utilisée..

Thérapie médicamenteuse

Les kystes de taille moyenne peuvent être éliminés avec des médicaments. Le cours de traitement est prescrit individuellement et est effectué sous la supervision d'un médecin jusqu'à ce que l'état du patient s'améliore. Noms des médicaments qui peuvent arrêter la croissance d'un néoplasme:

  1. adhérences absorbables: Longidaz, Caripatine;
  2. activation des processus métaboliques dans les tissus: Actovegin, Gliatilin;
  3. immunomodulateurs: Viferon, Timogen;
  4. Antiviral: pyrogène, amixine.

Remèdes et herbes populaires

Avec un kyste asymptomatique du cerveau, il est possible de maintenir le corps avec des recettes alternatives:

  1. Teinture d'herbe de pruche. Élimine les maux de tête. La durée du traitement est de 79 jours. Si nécessaire, le cours peut être répété. Vous pouvez préparer la teinture comme suit: 100 g de graines ou de tiges hachées sont versées avec de l'huile d'olive (0,5 l). Pendant trois semaines, la solution doit être laissée dans un endroit sombre. Après que l'huile soit passée plusieurs fois dans une étamine. La teinture est prise par le nez 3 fois / jour, 2 gouttes.
  2. Infusion à partir de la racine de la dioscorée du Caucase. Affecte favorablement le cerveau: nettoie et dilate les vaisseaux sanguins. Le cours d'administration est de 2-3 mois. La racine (200 g) est broyée, le pot est rempli, 700 ml de vodka sont versés. Dans un endroit frais, la composition est infusée pendant 5 jours. Après la fusion de la perfusion et 700 autres ml de vodka sont versés. Après 5 jours, les deux formulations sont mélangées, filtrées et consommées dans 2 c. trois fois / jour avant les repas.
  3. Élixir à base de levure. Aide à réduire l'inflammation, à normaliser la pression intracrânienne. La durée du traitement est de trois semaines. La levure (1 cuillère à soupe) est mélangée avec de l'herbe d'élécampane séchée (40 g) et trois litres d'eau bouillie. Insistez 2 jours, puis prenez 4 fois / jour pour un demi verre.

Intervention chirurgicale

Si le kyste cérébral augmente en taille, une opération pour l'enlever sera prescrite. La médecine moderne implique plusieurs types d'intervention chirurgicale:

  • méthode endoscopique - la moins traumatisante lorsque le contenu est retiré par des piqûres;
  • La chirurgie de pontage est réalisée en introduisant un tube de drainage dans la cavité kystique (risque élevé d'infection);
  • la fenestration est réalisée par excision de la formation à l'aide d'un laser;
  • ponction, qui consiste à retirer la capsule avec un instrument ultra-mince (une forte probabilité de complication neurologique);
  • la craniotomie est l'opération la plus radicale et la plus efficace, associée à une augmentation du traumatisme.

Prévisions et implications

Avec la détection rapide des kystes cérébraux, le pronostic est favorable. Les principaux risques associés à la formation d'arachnoïdes sont la compression des centres cérébraux, après quoi les perturbations du corps fonctionnent. Après l'ablation du kyste, des troubles de la parole, de l'audition ou de la vision sont parfois observés. Si un diagnostic prématuré est possible, rupture du kyste, hydrocéphalie, décès.

La prévention

Changer la taille d'un kyste arachnoïdien n'a pas besoin d'être perçu comme une maladie oncologique, mais des mesures préventives doivent être prises pour maintenir la santé du cerveau. Ceux-ci comprennent: le respect de l'activité physique, une bonne nutrition, le rejet des mauvaises habitudes. Après 40 ans, il est conseillé aux personnes après six mois de consulter un cardiologue et un neurologue pour un examen.

Les conséquences des kystes arachnoïdiens du cerveau

Le kyste arachnoïdien du cerveau est une formation de cavité cérébrospinale, dont la capsule est constituée de cellules de la membrane arachnoïdienne ou du tissu conjonctif. Le kyste du liquide céphalo-rachidien arachnoïdien est localisé entre la membrane arachnoïdienne et la surface externe du cerveau. La dynamique du néoplasme est principalement latente, cependant, avec une augmentation de la teneur en liquide céphalorachidien dans le kyste, le tableau clinique se caractérise par des symptômes de déficit focal et un syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne.

Le processus volumétrique se trouve dans diverses parties du cerveau. Les endroits les plus courants sont la fosse crânienne postérieure, la zone du sillon sylvien et au-dessus de l'hypophyse. Plus de 4% de la population mondiale est porteuse de kystes. Les femmes tombent malades 4 fois moins souvent que les hommes.

Général

Un kyste arachnoïde chez le fœtus est souvent associé à d'autres pathologies. Ce sont principalement le syndrome de Marfan et la dysgénésie ou agénésie du corps calleux.

La structure du kyste arachnoïdien du cerveau chez l'adulte et l'enfant est:

Une simple formation à l'intérieur est bordée de cellules des méninges arachnoïdiennes. Un tel processus volumétrique est sujet à la production de liquide céphalorachidien. Une maladie complexe se compose d'une variété de tissus, le plus souvent les cellules cérébrales gliales entrent dans la structure. Cette classification n'est pas appliquée en neurologie pratique. Cependant, les données sur la structure histologique sont prises en compte lors du diagnostic selon la classification internationale des maladies.

Selon la dynamique du développement, il y a:

Les symptômes d'un kyste arachnoïdien augmentent rapidement avec la première option. La dynamique négative s'explique par une augmentation du diamètre du néoplasme, grâce à quoi la formation comprime les tissus voisins et détermine le tableau clinique des troubles neurologiques. Les kystes congelés ont une tendance positive: ils n'augmentent pas en taille et fuient secrètement. Cette classification est utilisée en neurologie pratique: le choix du traitement dépend du type de dynamique.

L'espérance de vie dépend de la dynamique. Ainsi, avec un kyste congelé, une personne peut vivre toute sa vie et mourir d'une mort naturelle, car l'éducation n'a pas atteint des tailles critiques. En raison d'un manque de tableau clinique, ces personnes ne savent généralement pas qu'elles ont un processus volumétrique dans leur tête.

Les kystes progressifs réduisent la qualité de vie d'une personne. Un kyste est dangereux avec des complications, par exemple une hydrocéphalie occlusale aiguë, en raison de laquelle les sections de la tige du cerveau sont déplacées et une personne décède d'une violation des fonctions vitales de la moelle oblongue (respiration et travail du système cardiovasculaire).

La conscription dans l'armée dépend de la gravité du tableau clinique. Ainsi, un jeune homme est complètement exempté de service dans le cas où dans le tableau clinique il y a un syndrome hypertensif et des troubles neurologiques sévères. Un retard de 6 mois ou d'un an est accordé à un jeune homme si dans son tableau clinique des troubles neurologiques modérés sont détectés et qu'il n'y a pas de syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne.

Les causes

Par origine, le néoplasme est de deux types:

  1. Kyste arachnoïdien congénital. Le deuxième nom est un vrai kyste. La forme congénitale est le résultat d'anomalies du développement du système nerveux central du fœtus lors de la maturation prénatale. Ces défauts se développent en raison d'infections intra-utérines (herpès, toxoplasmose, rubéole), d'une intoxication maternelle (alcool, drogues), des radiations.
  2. Kyste acquis. Elle se développe en raison de l'exposition à des causes intravitales: lésions cérébrales traumatiques, neuroinfection, hémorragie cérébrale et hématomes, opérations cérébrales antérieures.

Image clinique

Pour tout kyste cérébral, un syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne est caractéristique. Ses signes:

  • éclatement de maux de tête, vertiges;
  • l'envie de vomir;
  • bruit d'oreille, diminution de la précision de la vision;
  • une sensation d'ondulation dans les tempes;
  • marche inexacte;
  • somnolence;
  • labilité émotionnelle, larmoiement, humeur courte, troubles du sommeil.

Lorsque la maladie progresse et augmente de diamètre, les symptômes sont plus prononcés. Ainsi, le mal de tête devient chronique, augmente avec un changement de position de la tête. L'audition diminue, une diplopie se produit (double vision dans les yeux), des éclairs apparaissent devant les yeux avec un changement brusque de position corporelle, s'assombrissent dans les yeux.

Des symptômes neurologiques déficitaires se développent. La parole est bouleversée: les patients parlent mal, les mots et les sons sont inarticulés, il est difficile pour les personnes présentes de comprendre leur conversation. La sphère de coordination est bouleversée, la démarche est perturbée. La force musculaire est affaiblie, souvent sous forme d'hémiparésie (une diminution de la force musculaire squelettique sur le bras et la jambe d'un côté du corps). Perte possible de la sphère sensible par hématotype. La conscience est souvent bouleversée: des syncopes sont observées (perte de conscience à court terme). Le tableau clinique est également complété par des convulsions convulsives et des troubles mentaux, tels que des hallucinations visuelles ou auditives élémentaires..

Si le kyste est congénital, l'enfant se développe plus lentement. Il présente des signes de retard de développement psychomoteur. Plus tard, il commence à s'asseoir, fait plus tard les premiers pas et prononce les premières lettres. La réussite scolaire est en baisse par rapport à la moyenne des autres enfants.

Les symptômes dépendent également de la localisation du processus volumétrique:

  1. Kyste arachnoïdien du lobe temporal gauche. Accompagné de troubles de l'audition et de la parole. Souvent, les patients ne comprennent pas la langue parlée, cependant, il est toujours possible de former leurs propres phrases.
  2. Kyste arachnoïdien Situé dans la fosse crânienne postérieure, le kyste peut comprimer et endommager le cervelet. Le kyste arachnoïdien cérébelleux entraînera une altération de la coordination et de la marche.
  3. Les signes d'un kyste de liquide céphalo-rachidien arachnoïdien de la fissure latérale gauche du cerveau sont généralement rares. Une manifestation typique est un syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne. Cependant, un kyste arachnoïdien de l'espace cérébral latéral à gauche peut se manifester par des convulsions ou une déglutition altérée..
  4. Le kyste arachnoïdien de la grande citerne cérébrale se manifeste par un syndrome hypertenseur typique.

Diagnostique

Deux méthodes de neuroimagerie ont la plus grande valeur diagnostique:

  • Scanner. Sur les images CT, les kystes ont des contours clairs. La tumeur elle-même déplace les structures voisines.
  • Imagerie par résonance magnétique. Un kyste IRM a des paramètres similaires. La tomographie magnétique aide au diagnostic différentiel des kystes, par exemple, à l'aide de l'IRM, le kyste arachnoïde de l'épiderme peut être distingué. En utilisant la cisternographie par résonance magnétique, il est possible d'identifier les parois adjacentes des tissus adjacents au kyste.

Les nouveau-nés sont utilisés pour les méthodes de dépistage, en particulier la neurosonographie et la tomodensitométrie en spirale. En cas de doute, l'imagerie par résonance magnétique en angiographie avec contraste est prescrite.

Dans le diagnostic, des méthodes de routine sont également prescrites: un test sanguin général, un test sanguin biochimique, une analyse du liquide céphalorachidien. Un examen par un neurologue, psychologue et psychiatre est montré. Ces spécialistes évaluent l'état mental et neurologique: intégrité de la conscience, sensibilité, sphère motrice, présence de convulsions, hallucinations ou troubles émotionnels.

Traitement

Si l'éducation a une taille normale - le traitement n'est pas appliqué. Le traitement médicamenteux dépend du tableau clinique. Le plus souvent, le syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne prédomine et il existe des signes d'hydrocéphalie. Dans ce cas, le patient reçoit des médicaments diurétiques. Ils réduisent le niveau de liquide dans le corps, éliminant ainsi les symptômes de l'hydropisie.

La principale façon d'éliminer la cause des symptômes est la chirurgie. Dans quels cas la chirurgie est indiquée:

  1. syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne et de l'hydrocéphalie qui en résulte;
  2. augmentation des symptômes neurologiques déficitaires;
  3. kystes qui affectent ou déplacent les structures cérébrales adjacentes;
  4. perturbation de la dynamique du liquide céphalo-rachidien.

Dans quels cas l'opération ne peut pas être effectuée:

  • conditions décompensées sévères, accompagnées d'une violation des fonctions vitales (respiration et palpitations);
  • méningite ou encéphalite aiguë.

Le déroulement de l'opération est surveillé par des diagnostics échographiques peropératoires et une neuronavigation.

  1. Endoscopie Pendant l'opération, les parois du kyste sont disséquées et des messages sont créés avec le système ventriculaire, en particulier avec les citernes du cerveau.
  2. Méthode microchirurgicale. Tout d'abord, la dure-mère est disséquée, puis les parois du néoplasme sont disséquées. Une partie du matériel retiré est envoyée pour des recherches en laboratoire.
  3. Méthode de shunt liquide. Le but de l'opération est de drainer le fluide du kyste dans la cavité communicante la plus proche..

Complications postopératoires possibles:

  • liquide céphalorachidien (un écoulement possible de liquide céphalorachidien d'une plaie);
  • nécrose de la plaie chirurgicale;
  • coutures.

Après la chirurgie, un adulte ou un enfant doit être examiné par un neurologue, un ophtalmologiste, un neuropsychologue, un pédiatre et un neurophysiologiste. L'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie doivent être effectuées chaque année..

Le traitement avec des remèdes populaires n'est pas recommandé. Pas une seule prescription de médecine traditionnelle n'a de base factuelle. En faisant un traitement à domicile, le patient perd de l'argent et du temps.

La maladie est-elle dangereuse? Les complications et la gravité du tableau clinique dépendent du type: formation congelée ou progressive. La première option n'est pas dangereuse. Un processus volumétrique progressif peut être fatal..

Kyste arachnoïdien

Un kyste du cerveau est une formation pathologique creuse remplie d'un liquide de composition similaire au liquide céphalorachidien, qui a une localisation différente dans le cerveau. Il existe deux principaux types de kystes cérébraux: les kystes arachnoïdiens et rétrocérébelleux.

Kyste arachnoïdien du cerveau - une masse creuse bénigne remplie de liquide qui se forme à la surface du cerveau dans la région de ses membranes arachnoïdiennes (arachnoïdiennes).

Les méninges arachnoïdiennes sont l'une des trois méninges situées entre la membrane dure superficielle du cerveau et le pia mater profond..

Les parois du kyste arachnoïdien sont formées soit par des cellules de la membrane arachnoïdienne du cerveau (kyste primaire), soit par du collagène cicatriciel (kyste secondaire). Le kyste arachnoïdien peut être de deux types:

  • Le kyste arachnoïdien primaire ou congénital est la conséquence d'anomalies du développement des méninges du cerveau chez le fœtus résultant d'une exposition à des facteurs physiques et chimiques (médicaments, radiations, agents toxiques);
  • Un kyste arachnoïde secondaire ou acquis est le résultat de diverses maladies (méningite, corps calleux), ou d'une complication après une blessure, une intervention chirurgicale (ecchymoses, commotions cérébrales, lésions mécaniques des enveloppes externes du cerveau).

Dans la plupart des cas, le développement d'un kyste arachnoïdien est asymptomatique. Des symptômes neurologiques prononcés ne sont présents que dans 20% des cas.

Parmi les facteurs affectant l'apparence et la croissance d'un kyste arachnoïdien, il y a:

  • Inflammation des méninges (virus, infection, arachnoïdite);
  • Augmentation de la pression du fluide à l'intérieur de la masse kystique;
  • Commotion cérébrale ou toute autre lésion cérébrale chez un patient atteint d'un kyste arachnoïdien formé.

Symptômes d'un kyste arachnoïdien rétrocérébelleux

Dans la plupart des cas, les kystes cérébraux (arachnoïdes, kystes rétrocérébelleux) sont asymptomatiques. Ces néoplasmes sont détectés lors du prochain examen du patient ou lors du diagnostic de maladies neurologiques de symptômes similaires. Les symptômes d'un kyste arachnoïdien ne sont pas spécifiques. La gravité des symptômes d'un kyste arachnoïdien rétrocérébelleux dépend de l'emplacement et de la taille de la formation. La plupart des patients présentent des symptômes cérébraux associés à la compression de certaines zones du cerveau. Les symptômes focaux dus à la formation d'un hygroma, la rupture d'un kyste arachnoïdien sont extrêmement rares.

Les principaux symptômes d'un kyste arachnoïdien rétrocérébelleux:

  • Étourdissements non causés par d'autres facteurs (surmenage, anémie, médication, grossesse chez la femme);
  • Nausées, vomissements, non causés par d'autres facteurs (prise de médicaments, empoisonnement, autres maladies);
  • Hallucinations, troubles mentaux;
  • Crampes
  • Perte de conscience;
  • Sensations d'engourdissement dans les membres, hémiparésie;
  • Maux de tête, altération de la coordination;
  • Sensation de pulsation, de plénitude dans la tête;
  • Déficience auditive, visuelle;
  • Reconnaissance claire des acouphènes tout en maintenant l'audition;
  • Sensation de lourdeur dans la tête;
  • Augmentation de la douleur lors des mouvements de la tête.

Il convient de noter qu'avec le type secondaire de kyste arachnoïdien, le tableau clinique peut être complété par des symptômes de la maladie ou du traumatisme sous-jacent, qui est la cause profonde de la formation de la cavité kystique.

Diagnostic du kyste du liquide céphalo-rachidien arachnoïdien

Diverses méthodes sont utilisées pour diagnostiquer un kyste du liquide céphalorachidien arachnoïdien (un kyste rempli de liquide céphalorachidien). Les principaux sont l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie pour détecter la formation kystique, déterminer sa localisation, sa taille. L'administration intraveineuse de contraste permet de différencier un kyste du liquide céphalo-rachidien arachnoïdien d'une tumeur (la tumeur accumule du contraste, pas le kyste).

Il convient de rappeler qu'un kyste arachnoïde est plus souvent le résultat d'une autre maladie neurologique ou d'un dysfonctionnement de tout système organique. Pour identifier les causes profondes d'un kyste arachnoïdien, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  • Des tests sanguins pour détecter les virus, les infections, les maladies auto-immunes;
  • Tests de coagulation sanguine et taux de cholestérol;
  • L'étude Doppler vous permet de détecter une perméabilité vasculaire altérée, entraînant un manque d'approvisionnement en sang cérébral;
  • Surveillance de la pression artérielle, fixant les fluctuations de pression par jour;
  • Études cardiaques.

L'identification précise des causes du développement du kyste arachnoïdien vous permet de choisir le traitement optimal pour la formation de kystes et de minimiser le risque de rechute.

Traitement du kyste arachnoïdien

Selon la dynamique du développement des kystes arachnoïdiens, on distingue les formations kystiques gelées et les kystes progressifs. En règle générale, les formations gelées ne causent pas de douleur au patient, ne présentent pas de risque pour une activité cérébrale normale. Dans ce cas, le traitement d'un kyste arachnoïdien n'est pas nécessaire. Avec les formes congelées de kystes, le diagnostic et le traitement visent à identifier les causes profondes de la formation de kystes, ainsi qu'à éliminer et à prévenir les facteurs contribuant à la formation de nouveaux kystes.

Avec le type progressif de formations kystiques, le traitement d'un kyste arachnoïdien implique un ensemble de mesures visant à identifier et à éliminer les causes de l'apparition du kyste, ainsi que l'élimination directe du kyste lui-même.

Les médicaments pour les kystes arachnoïdes visent à éliminer les processus inflammatoires, à normaliser l'apport sanguin cérébral et à réparer les cellules cérébrales endommagées.

Avec l'inefficacité ou la faible efficacité des méthodes conservatrices de traitement d'un kyste arachnoïdien, des méthodes radicalaires sont utilisées. Les indications d'une intervention chirurgicale sont:

  • Risque de rupture d'un kyste arachnoïdien;
  • Troubles de l'état mental du patient avec une augmentation des crises et des crises d'épilepsie;
  • Augmentation de la pression intracrânienne;
  • Renforcement des symptômes focaux.

Les principales méthodes de traitement chirurgical d'un kyste arachnoïdien sont:

  • Drainage - élimination du liquide de la cavité par aspiration à l'aiguille;
  • Shunt - créant un drainage pour l'écoulement du fluide;
  • Fenestration - Excision de kyste.

Kyste arachnoïdien: conséquences, pronostics, complications

Avec le diagnostic et le traitement rapides des kystes arachnoïdiens, les pronostics sont très favorables. Les principaux risques associés au développement d'un kyste arachnoïdien sont une augmentation de l'effet compressif du corps kystique sur les centres cérébraux, à la suite de laquelle les fonctions du corps sont altérées, ainsi que la rupture du kyste. Après l'ablation du kyste arachnoïdien, les conséquences peuvent être des troubles de l'audition et de la vision, de la fonction vocale. Avec un diagnostic intempestif d'un kyste arachnoïdien, les conséquences peuvent être extrêmement dangereuses (hydrocéphalie, hernie cérébrale, décès).

Vidéo de YouTube sur le sujet de l'article:

Les informations sont compilées et fournies à titre informatif uniquement. Consultez votre médecin dès les premiers signes de maladie. L'automédication est dangereuse pour la santé.!

Kyste arachnoïdien du cerveau

Le kyste arachnoïdien du cerveau est une formation remplie de liquide céphalo-rachidien, située entre le double de la membrane arachnoïdienne. Peut être de nature congénitale et secondaire. Elle se déroule souvent de manière latente, sans manifestations cliniques. Avec une augmentation de volume, le kyste fait ses débuts avec des symptômes d'hypertension intracrânienne, de paroxysmes convulsifs et de déficit neurologique focal. Diagnostiqué principalement par IRM du cerveau. Avec une augmentation des symptômes cliniques, un traitement chirurgical est nécessaire - drainage du kyste, sa fenestration, excision ou shunt.

ICD-10

informations générales

Le kyste arachnoïde du cerveau est une accumulation limitée de liquide céphalorachidien (LCR) dans l'épaisseur des membranes recouvrant le cerveau. Le kyste tire son nom de la localisation de la membrane cérébrale arachnoïdienne. Au site de formation des kystes, la membrane arachnoïdienne est épaissie et présente un double, c'est-à-dire qu'elle est divisée en deux feuilles entre lesquelles le liquide céphalo-rachidien s'accumule. En règle générale, les kystes ont un petit volume, mais lorsqu'une grande quantité de liquide céphalorachidien s'y accumule, ils ont un effet de compression sur le cortex cérébral sous-jacent. Cela conduit à la manifestation de manifestations cliniques de formation volumétrique intracrânienne (intracrânienne).

Le kyste arachnoïdien du cerveau peut avoir un emplacement différent. Le plus souvent, ces kystes sont situés dans la zone de l'angle du cervelet, du sillon sylvien et au-dessus de la selle turque (suprasellaire). Selon les rapports, environ 4% de la population ont des kystes arachnoïdiens, mais tous ne donnent aucune manifestation clinique. Plus sujettes aux kystes mâles.

Classification des kystes arachnoïdiens

La classification étiologique prend en compte l'origine des kystes cérébraux arachnoïdiens. Par leur origine, ils peuvent être primaires, ou congénitaux, et secondaires, ou acquis. Les kystes primaires sont des anomalies dans le développement du cerveau; les kystes secondaires se produisent à la suite de blessures traumatiques, de processus inflammatoires ou de saignements survenant dans les membranes cérébrales.

Les kystes arachnoïdiens simples et complexes se distinguent morphologiquement. Dans le premier cas, la cavité kystique a été expulsée par les cellules de la membrane arachnoïdienne, qui ont la capacité de produire du liquide céphalorachidien. Dans le second cas, d'autres tissus, par exemple des éléments gliaux, entrent dans la structure du kyste. La classification morphologique des kystes arachnoïdiens n'est pas pertinente en neurologie pratique, tandis que la classification étiologique est nécessairement prise en compte lors du diagnostic détaillé.

Cliniquement, les kystes arachnoïdiens sont divisés en progressifs et congelés. Les kystes progressifs se caractérisent par une augmentation des symptômes neurologiques, due à une augmentation du volume du kyste. Les kystes congelés n'augmentent pas en taille et ont généralement une évolution latente. La détermination du type de kyste arachnoïdien conformément à cette classification est d'une importance capitale pour la sélection de tactiques de traitement adéquates.

Causes du kyste arachnoïdien

Les kystes arachnoïdiens congénitaux sont formés en raison d'anomalies dans le processus de développement intra-utérin du cerveau. Les facteurs qui déterminent leur formation comprennent divers effets nocifs sur le fœtus qui surviennent pendant la grossesse. Il peut s'agir d'infections intra-utérines (toxoplasmose, rubéole, herpès, cytomégalie, etc.), d'intoxications (risques professionnels, alcoolisme, tabagisme, toxicomanie, prise de médicaments à effet tératogène), de radiations, de surchauffe (une femme enceinte visite un sauna ou un bain, insolation excessive, l'habitude de prendre des bains chauds). Des kystes localisés dans la membrane arachnoïdienne sont souvent observés chez les patients atteints du syndrome de Marfan et d'hypogenèse du corps calleux.

Les kystes arachnoïdiens acquis surviennent après des lésions cérébrales traumatiques (commotion cérébrale, contusion cérébrale) et peuvent également être le résultat d'opérations cérébrales. La formation d'un kyste secondaire est possible après une méningite, une arachnoïdite ou une méningo-encéphalite. La formation d'un kyste arachnoïdien peut survenir après la résolution d'une hémorragie sous-arachnoïdienne ou d'un hématome sous-dural. Les facteurs qui peuvent provoquer la formation d'un kyste arachnoïdien peuvent également entraîner une augmentation progressive du volume d'une petite formation kystique subclinique qui existait auparavant dans la membrane arachnoïdienne en raison de la surproduction et de l'accumulation de liquide céphalo-rachidien..

Symptômes du kyste arachnoïdien

Dans la plupart des cas, le kyste arachnoïdien du cerveau a un petit volume et ne se manifeste pas cliniquement. Un kyste congénital peut être une découverte accidentelle lors de la neurosonographie à travers une fontanelle ou une IRM du cerveau en raison d'une autre pathologie intracrânienne. Ses débuts cliniques sont possibles avec une lésion cérébrale infectieuse, vasculaire ou traumatique..

Avec une augmentation de la quantité de liquide céphalorachidien à l'intérieur du kyste et, par conséquent, de la taille du kyste lui-même, des symptômes d'augmentation de la pression intracrânienne et de manifestations neurologiques focales apparaissent, dont la nature dépend de la localisation du kyste. Le patient est perturbé par des maux de tête (céphalées), des étourdissements périodiques, des acouphènes, une sensation de "tête lourde", parfois une sensation de "pulsation" dans la tête, une instabilité de la marche.

Avec une augmentation du volume du kyste, ce symptôme est aggravé. La céphalée devient constante et intense, accompagnée de nausées, de pression sur les globes oculaires et de vomissements. Développement possible de perte auditive (perte auditive), diminution de l'acuité visuelle, double vision ou apparition de "taches" dans les champs de vision, engourdissement de certains membres, ataxie vestibulaire, dysarthrie. Une hémiparésie peut être notée - une diminution de la force musculaire dans le bras et la jambe d'une moitié du corps. Il y a des épisodes fréquents de survenue d'attaques convulsives et de conditions syncopales (évanouissement). Dans certains cas, un syndrome hallucinatoire est observé. Les enfants ont un retard mental.

L'aggravation des symptômes neurologiques indique une nouvelle augmentation de la taille du kyste arachnoïdien et une compression progressive du cerveau. Une augmentation significative du volume du kyste est dangereuse en raison de la possibilité de sa rupture, ce qui entraîne la mort du patient. L'existence prolongée d'une compression cérébrale conduit à des processus dégénératifs irréversibles dans les tissus cérébraux avec formation d'une déficience neurologique persistante.

Diagnostic du kyste arachnoïdien

La clinique du kyste arachnoïdien ne présente pas de manifestations spécifiques et correspond au tableau clinique commun à la plupart des formations volumétriques du cerveau. Ces derniers comprennent des hématomes intracérébraux et membraneux, des tumeurs cérébrales primaires et métastatiques, un abcès cérébral, un kyste intracérébral. Un examen par un neurologue et un examen neurologique initial (électroencéphalographie, rhéoencéphalographie et écho-encéphalographie) permettent d'établir la présence de formation intracrânienne avec hypertension intracrânienne et l'activité convulsive existante du cerveau. Pour clarifier la nature de la formation volumétrique et sa localisation, il est nécessaire de réaliser une IRM, une TDM du cerveau ou une TDM.

La méthode de diagnostic optimale pour reconnaître les kystes arachnoïdiens est une IRM du cerveau avec contraste. L'utilisation d'agents de contraste permet de différencier un kyste d'une tumeur cérébrale. Le principal critère pour un kyste arachnoïdien qui le distingue d'une tumeur est le manque de capacité à accumuler le contraste. À l'aide de l'IRM, le diagnostic différentiel est réalisé avec un hématome sous-dural, une hémorragie sous-arachnoïdienne, un hygroma sous-dural, un abcès, un accident vasculaire cérébral, une encéphalite et d'autres maladies cérébrales.

Traitement du kyste arachnoïdien

Les kystes arachnoïdiens congelés à évolution subclinique n'ont pas besoin de traitement. Il est recommandé aux patients d'observer un neurologue et une IRM annuelle pour un contrôle dynamique de la taille des kystes. Les kystes arachnoïdiens progressifs, les kystes accompagnés d'épilepsie et / ou une augmentation significative de la pression intracrânienne, non arrêtés par des méthodes thérapeutiques conservatrices, font l'objet d'un traitement chirurgical. Un neurochirurgien est consulté pour déterminer la faisabilité du traitement chirurgical d'un kyste arachnoïdien et pour choisir la méthode optimale pour sa mise en œuvre..

En présence d'hémorragie au niveau du kyste arachnoïdien et de sa rupture, une excision complète du kyste est montrée. Cependant, cette méthode de traitement est très traumatisante et nécessite une longue période de récupération. Par conséquent, en l'absence de complications, la préférence est donnée à une intervention endoscopique avec le soi-disant. fenestration du kyste. L'opération est réalisée à travers le trou de fraisage et consiste à aspirer le contenu du kyste avec la création ultérieure de trous reliant la cavité kystique au ventricule cérébral et / ou à l'espace sous-arachnoïdien. Dans certains cas, une opération de dérivation est utilisée - une dérivation cystopéritonéale, à la suite de laquelle le liquide céphalorachidien de la cavité kystique s'écoule dans la cavité abdominale, où il est absorbé. L'inconvénient de telles opérations est la probabilité de perméabilité shunt.

Prévoir

Le kyste arachnoïdien du cerveau peut avoir une évolution très différente. Dans de nombreux cas, il est asymptomatique tout au long de la vie du patient. Le danger est les kystes arachnoïdiens progressifs. Avec un diagnostic retardé, ils peuvent provoquer un déficit neurologique invalidant et même la mort. La conduite opportune du traitement chirurgical des kystes, en règle générale, conduit à la récupération. La rechute du kyste peut être une complication..

La prévention

La prévention des kystes arachnoïdiens congénitaux, ainsi que la prévention d'autres malformations intra-utérines, comprend la gestion correcte de la grossesse et le respect du régime de protection spécial de la femme enceinte qui exclut les effets nocifs sur le fœtus. La prévention des kystes arachnoïdiens acquis est le traitement correct et opportun des blessures, des maladies cérébrales inflammatoires et vasculaires.

"NEIRODOC.RU"

"NEIRODOC.RU est une information médicale qui est la plus accessible pour l'assimilation sans éducation spéciale et créée sur la base de l'expérience d'un médecin."

Kyste arachnoïdien du cerveau

Si vous cherchez des informations sur le sujet "kyste dans le cerveau" ou la réponse à la question "kyste dans le cerveau, qu'est-ce que c'est?", Alors cet article est pour vous. Un kyste dans le cerveau, ou plutôt un kyste du liquide céphalo-rachidien arachnoïde, est une formation congénitale qui se produit pendant le développement à la suite de la division de la membrane arachnoïdienne (arachnoïde) du cerveau. Le kyste est rempli de liquide céphalo-rachidien - un liquide physiologique qui lave le cerveau et la moelle épinière. Les vrais kystes arachnoïdiens congénitaux doivent être distingués des kystes qui apparaissent après des dommages à la matière cérébrale dus à une lésion cérébrale traumatique, un accident vasculaire cérébral, une infection ou une chirurgie.

Kyste arachnoïde ICD10 code G93.0 (kyste cérébral), Q04.6 (kystes cérébraux congénitaux).

Classification du kyste du liquide céphalo-rachidien arachnoïdien.

  1. Kyste arachnoïdien de la fissure sylvienne à 49% (fissure formée par les lobes frontal et temporal du cerveau), parfois appelé kyste arachnoïde du lobe temporal.
  2. Kyste arachnoïdien de l'angle cérébelleux 11%.
  3. Kyste arachnoïde de la transition craniovertebral 10% (transition entre le crâne et la colonne vertébrale).
  4. Ver cérébelleux kyste arachnoïdien (rétrocérébelleux) 9%.
  5. Kyste arachnoïdien, sellaire et parasellaire 9%.
  6. Kyste arachnoïde de la fissure interhémisphérique 5%.
  7. Kyste arachnoïde surface convexitale des hémisphères cérébraux 4%.
  8. Kyste arachnoïde de la région de la pente 3%.

Certains kystes arachnoïdiens rétrocérébelleux peuvent simuler une anomalie de Dandy-Walker, mais il n'y a pas d'agénésie (le terme signifie absence complète) du ver cérébelleux et le kyste ne s'écoule pas dans le quatrième ventricule du cerveau.

Classification des kystes arachnoïdiens de la fissure sylvienne.

1er type: un petit kyste arachnoïdien dans la région polaire du lobe temporal, ne provoque pas d'effet de masse, se draine dans l'espace sous-arachnoïdien.

2e type: comprend les sections proximale et médiane de la fissure sylvienne, a une forme presque rectangulaire, se draine partiellement dans l'espace sous-arachnoïdien.

3e type: comprend toute la fissure sylvienne, avec un tel kyste, une saillie osseuse est possible (saillie externe de l'échelle osseuse temporale), un drainage minimal dans l'espace sous-arachnoïdien, le traitement chirurgical ne conduit souvent pas à un redressement du cerveau (la transition vers le 2e type est possible).

Certains types de kystes arachnoïdiens congénitaux.

Dans cet article, des kystes congénitaux comme un kyste d'un septum transparent, un kyste de Verge et un kyste de voile intermédiaire doivent également être distingués séparément. Il ne sert à rien de dédier un article séparé pour chacun des kystes, car vous n’écrirez pas grand-chose à leur sujet.

Cliquez sur l'image pour agrandir le scanner du cerveau dans le plan axial. La flèche rouge indique un kyste d'un septum transparent. Par Hellerhoff [CC BY-SA 3.0], de Wikimedia Commons, cliquez sur l'image pour agrandir l'IRM du cerveau dans le plan coronaire. La flèche rouge indique un kyste d'un septum transparent. Publié par Hellerhoff [CC BY-SA 3.0 ou GFDL], de Wikimedia Commons

Un kyste d'un septum transparent ou une cavité d'un septum transparent est un espace en forme de fente entre les feuilles d'un septum transparent rempli de liquide. C'est un stade de développement normal et ne dure pas longtemps après la naissance, donc presque tous les bébés prématurés en souffrent. On le trouve chez environ 10% des adultes et il s'agit d'une anomalie congénitale asymptomatique du développement qui ne nécessite pas de traitement. Parfois, il peut communiquer avec la cavité du troisième ventricule, il est donc parfois appelé «cinquième ventricule du cerveau». Le septum transparent fait référence aux structures médianes du cerveau et est situé entre les cornes antérieures des ventricules latéraux.

Le kyste de Verge ou la cavité de Verge est situé immédiatement derrière la cavité du septum transparent et communique souvent avec elle. Très rare.

Un kyste ou une cavité de la voile intermédiaire est formé entre les thalamus au-dessus du troisième ventricule à la suite de la séparation des jambes de la voûte, en d'autres termes, il est situé dans les structures centrales du cerveau au-dessus du troisième ventricule. Elle est présente chez 60% des enfants de moins de 1 an et chez 30% entre 1 et 10 ans. En règle générale, il ne modifie pas l'état clinique, cependant, un gros kyste peut entraîner une hydrocéphalie obstructive. Dans la plupart des cas, ne nécessite pas de traitement.

Signes cliniques d'un kyste arachnoïdien.

Les manifestations cliniques des kystes arachnoïdiens se produisent généralement dans la petite enfance. Chez l'adulte, les symptômes sont beaucoup moins fréquents. Ils dépendent de l'emplacement du kyste arachnoïdien. Souvent, les kystes sont asymptomatiques, sont une découverte accidentelle lors de l'examen et ne nécessitent pas de traitement.

Manifestations cliniques typiques d'un kyste arachnoïdien:

  1. Symptômes cérébraux dus à une augmentation de la pression intracrânienne: maux de tête, nausées, vomissements, somnolence.
  2. Saisies.
  3. Protrusion des os du crâne (rarement, personnellement, je ne l'ai pas encore rencontré).
  4. Symptômes focaux: monoparésie (faiblesse dans le bras ou la jambe), hémiparésie (faiblesse dans le bras et la jambe d'un côté), altération de la sensibilité par mono et hémitype, troubles de la parole sous forme sensorielle (manque de compréhension de la langue parlée), moteur (incapacité à parler) ou mixte (sensori-motrice) aphasie, perte de champs visuels, parésie des nerfs crâniens.
  5. Détérioration soudaine, qui peut s'accompagner d'une dépression de la conscience jusqu'au coma:
  • En raison d'une hémorragie dans le kyste;
  • Dans le cadre de la rupture du kyste.

Diagnostic du kyste arachnoïdien.

Habituellement, les techniques de neuroimagerie sont suffisantes pour diagnostiquer un kyste arachnoïdien. Ce sont la tomodensitométrie (TDM) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM).

Des méthodes de diagnostic supplémentaires sont des études de contraste du liquide céphalo-rachidien, telles que la cisternographie et la ventriculographie. Ils sont nécessaires occasionnellement, par exemple, lors de l'examen des kystes suprasellaires médians et avec des dommages à la fosse crânienne postérieure à des fins de diagnostic différentiel avec une anomalie de Dandy-Walker.

Examen ophtalmologique par un ophtalmologiste pour le syndrome d'hypertension (hypertension intracrânienne).

Électroencéphalographie (EEG) en cas de crise d'épilepsie pour établir si elle est réellement causée par un kyste.

Traitement du kyste arachnoïdien.

Comme je l'ai dit ci-dessus, la plupart des kystes de liqueur arachnoïde congénitale sont asymptomatiques et ne nécessitent aucun traitement. Parfois, un neurochirurgien peut recommander une surveillance dynamique de la taille du kyste, pour cela, il sera nécessaire d'effectuer périodiquement une imagerie par résonance magnétique ou calculée.

Dans de rares cas, lorsque le kyste arachnoïdien est accompagné des symptômes ci-dessus et a un effet de masse, recourir à un traitement chirurgical.

Dans certains cas, avec une forte détérioration due à la rupture du kyste arachnoïdien ou à une hémorragie, ils ont recours d'urgence à un traitement chirurgical.

Il n'y a pas de norme de taille pour un kyste arachnoïdien. Les indications de la chirurgie sont déterminées en tenant compte de l'emplacement et des symptômes du kyste arachnoïdien, et pas seulement de sa taille. Cela ne peut être déterminé que par un neurochirurgien lors d'un examen interne.

Indications absolues pour la chirurgie:

  1. syndrome d'hypertension intracrânienne dû à un kyste arachnoïdien ou à une hydrocéphalie concomitante;
  2. l'apparition et l'augmentation du déficit neurologique.

Indications relatives à la chirurgie:

  1. gros "kystes arachnoïdiens asymptomatiques" provoquant une déformation des lobes cérébraux voisins;
  2. augmentation progressive de la taille des kystes;
  3. déformation induite par les kystes du liquide céphalorachidien, entraînant une altération de la circulation du liquide céphalorachidien.

Contre-indications pour la chirurgie:

  1. état décompensé des fonctions vitales (hémodynamique instable, respiration), coma terminal (coma III);
  2. la présence d'un processus inflammatoire actif.

Il existe trois options possibles pour le traitement chirurgical des kystes arachnoïdiens. Votre neurochirurgien traitant sélectionne les tactiques en fonction de la taille du kyste, de son emplacement et de vos souhaits. Tous les kystes arachnoïdiens ne conviennent pas aux trois méthodes..

Évacuation d'un kyste arachnoïdien à travers un trou de fraisage dans le crâne à l'aide d'une station de navigation. L'avantage est la simplicité et la rapidité d'exécution avec un traumatisme minimal pour le patient. Mais il y a un inconvénient - un taux élevé de rechute de kystes.

Une opération ouverte, c'est-à-dire une craniotomie (coupe d'un lambeau osseux sur le crâne, qui se met en place à la fin de l'opération) avec excision des parois du kyste et sa fenestration (drainage) dans les citernes basales (liquide céphalorachidien à la base du crâne). Cette méthode offre l'avantage de la possibilité d'un examen direct de la cavité kystique, évite un shunt permanent et est plus efficace pour le traitement des kystes arachnoïdiens constitués de plusieurs cavités.

Chirurgie de pontage avec l'installation d'un shunt de la cavité kystique dans la cavité abdominale ou la veine cave supérieure près de l'oreillette droite à travers la veine faciale commune ou la veine jugulaire interne. De nombreux neurochirurgiens étrangers et nationaux considèrent le shunt d'un kyste du liquide céphalo-rachidien arachnoïdien comme le meilleur traitement, mais pas dans tous les cas, il convient. L'avantage est une faible mortalité et une faible récidive des kystes. L'inconvénient est que le patient devient dépendant d'un shunt placé à vie. En cas de blocage du shunt devra le changer.

Complications de l'opération.

Complications postopératoires précoces - liquide céphalo-rachidien, nécrose marginale du lambeau cutané avec divergence de la plaie chirurgicale, méningite et autres complications infectieuses, hémorragie dans la cavité kystique.

Résultats du traitement du kyste arachnoïdien.

Même après une opération réussie, une partie du kyste peut rester, le cerveau peut ne pas se redresser complètement et le déplacement des structures moyennes du cerveau peut persister. Il est également possible le développement de l'hydrocéphalie. Quant aux symptômes neurologiques focaux sous forme de parésie et d'autres choses, plus ils existent, moins les chances de guérison.

  1. Neurochirurgie / Mark S. Greenberg; trans. de l'anglais - M.: MEDpress-inform, 2010.-- 1008 p.: Limon.
  2. Neurochirurgie pratique: un guide pour les médecins / Ed. B.V. Gaidar. - SPb.: Hippocrate, 2002.-- 648 s..
  3. Neurochirurgie / Ed. IL. Arbre. - T. 1. - M., 2012.-- 592 p. (Manuel pour les médecins). - T. 2. - 2013. - 864 s.
  4. Ivakina N.I., Rostotskaya V.I., Ozerova V.I. et al. Classification des kystes arachnoïdiens intracrâniens chez les enfants // Problèmes réels de la médecine militaire. Alma-Ata, 1994. Partie 1.
  5. Mukhametzhanov X., Ivakina N.I.Cystes arachnoïdiens intracrâniens congénitaux chez les enfants. Almaty: Gylym, 1995.
  6. K.A. Samocherny, V.A. Khachatryan, A.V. Kim, I.V. Ivanov Caractéristiques des tactiques chirurgicales pour les kystes arachnoïdiens de grandes tailles. \ Revue scientifique et pratique "Chirurgie créative et oncologie" © Académie des sciences de la République du Bélarus © Groupe de médias "Santé" Oufa, 2009
  7. Huang Q, Wang D, Guo Y, Zhou X, Wang X, Li X. Le diagnostic et le traitement neuroendoscopique des kystes arachnoïdiens intracrâniens non communicants. Surg Neurol 2007

Les documents sur le site sont destinés à vous familiariser avec les caractéristiques de la maladie et ne remplacent pas une consultation en face à face avec un médecin. Il peut y avoir des contre-indications à l'utilisation de médicaments ou de manipulations médicales. Ne vous auto-médicamentez pas! Si quelque chose ne va pas avec votre santé, consultez un médecin.

Si vous avez des questions ou des commentaires sur l'article, laissez des commentaires ci-dessous sur la page ou participez au forum. Je répondrai à toutes vos questions.

Abonnez-vous aux actualités du blog et partagez des articles avec des amis à l'aide des boutons sociaux.

Lors de l'utilisation des matériaux du site, la référence active est obligatoire.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite