Symptômes d'anévrisme cérébral. Traitement, causes, opérations, conséquences

L'anévrisme des vaisseaux cérébraux est une paroi source bombée de l'une des artères du cerveau, remplie de sang. Ceux qui l'ont ont une «bombe à retardement» à l'intérieur du crâne. La paroi de l'artère à l'endroit où cette saillie a été formée n'a pas de couche musculaire et de membrane, ce qui conduit à l'absence d'élasticité et de force du vaisseau à cet endroit.

La maladie est particulièrement dangereuse du fait que la paroi artérielle amincie peut se rompre à tout instant, entraînant une hémorragie cérébrale. L'anévrisme peut également comprimer les tissus cérébraux et les nerfs voisins..

Quelles sont les causes de son apparition?

À la suite de nombreuses études, plusieurs facteurs ont été identifiés qui augmentent le risque d'anévrismes dans une large mesure..

  • Facteur héréditaire - avec une carence en collagène de type III, un amincissement de la couche musculaire des artères se produit. Particulièrement souvent, des anévrismes se forment dans ce cas dans la zone de bifurcation (bifurcation) des artères et dans des endroits où l'artère est très alambiquée. Cela s'accompagne d'autres pathologies, par exemple, la coarctation aortique, l'hypoplasie de l'artère rénale
  • Antécédents de lésions artérielles
  • Hyalinose de la paroi vasculaire
  • Fumeur
  • L'usage de drogues
  • Hypertension artérielle
  • Embolie artérielle - transfert avec un flux sanguin de petits «morceaux» de tumeurs malignes ou d'un conglomérat de micro-organismes fongiques ou bactériens
  • L'effet du rayonnement radioactif de toute durée
  • Artériosclérose cérébrale
  • L'anévrisme des vaisseaux cérébraux est une maladie des adultes de 30 à 60 ans
  • Les femmes sont plus sujettes à l'anévrisme que les hommes
  • Risque élevé de son développement avec héréditaire
  • Aux États-Unis, par exemple, il se rompt chaque année chez 27 000 patients.

Classification des anévrismes

Chirurgie endovasculaire de l'anévrisme cérébral

  • Anévrisme sacculaire - a une forme arrondie, se connecte au tronc de l'artère par le cou. Elle survient le plus souvent chez l'adulte.
  • Anévrisme latéral - ressemble à une formation plate semblable à une tumeur sur le vaisseau.
  • Anévrisme en forme de fuseau - apparaît avec l'expansion de la paroi du vaisseau dans une certaine zone.
  • Anévrisme mineur - diamètre inférieur à 11 mm.
  • Anévrisme moyen - diamètre de 11 mm à 25 mm.
  • Anévrisme géant - plus de 25 mm de diamètre.

Symptômes d'anévrisme

Souvent, bien que l'anévrisme soit petit, il peut ne se manifester d'aucune façon et le patient peut même ne pas en être conscient. C'est l'insidiosité de la maladie - les patients ne sont pas conscients de leur diagnostic, une personne ne dérange rien et peut-être avec cela, elle peut vivre toute sa vie. Les manifestations cliniques se produisent lorsque l'anévrisme atteint une grande taille ou se rompt..

Avec un gros anévrisme, les tissus cérébraux et les troncs nerveux peuvent être comprimés, ce qui entraîne un certain nombre de symptômes possibles de l'anévrisme cérébral:

  • Douleur dans les globes oculaires
  • Déficience visuelle
  • Perte de champ de vision
  • Engourdissement sur le visage
  • Perte d'audition
  • Dilatation d'un des élèves (mydriase)
  • Paralysie des muscles du visage d'un côté

En cas de rupture d'anévrisme et d'hémorragie intracrânienne, les symptômes suivants seront:

  • Un mal de tête insupportable
  • Nausées Vomissements
  • Perte de conscience possible
  • Sensibilité à la lumière, au bruit
  • Dans les cas graves - coma
  • Paralysie des muscles des membres
  • Fonction de parole altérée
  • Trouble de déglutition
  • Perte de coordination
  • Violation des selles et de la miction
  • Changements mentaux - anxiété, agitation, anxiété
  • Crampes

Les conséquences de l'anévrisme cérébral - le risque de rupture

Dans la plupart des cas, l'anévrisme ne se fait pas sentir longtemps. Pendant de nombreuses années, une personne peut vivre avec cette «bombe» dans sa tête et ne l'apprendre qu'en cas de rupture de l'anévrisme cérébral (le risque de rupture est d'environ 1% par an). La mortalité dans ce cas n'est pas inférieure à 50%, l'incapacité - 25%, et seulement un quart de tous ceux qui ont souffert d'une hémorragie cérébrale due à une rupture d'anévrisme restent des personnes valides. Les conséquences de la maladie:

L'hémorragie peut être dans la coquille du cerveau ou dans les ventricules du cerveau. Dans tous les cas, un œdème cérébral se produit, la pression intracrânienne augmente. Un colmatage du liquide céphalo-rachidien peut survenir avec le déplacement ultérieur des structures cérébrales. Le sang commence à se décomposer avec le temps, les produits de sa décomposition provoquent une réaction inflammatoire dans les tissus cérébraux, ce qui entraîne une nécrose de ces zones. Cela signifie que les fonctions dont ces parties du cerveau étaient responsables seront perdues..

Avec une hémorragie sous-arachnoïdienne, une complication telle qu'un angiospasme cérébral peut survenir. Autrement dit, les vaisseaux périphériques du cerveau sont fortement réduits, à la suite de quoi le flux sanguin en eux ralentit ou devient impossible, ce qui conduit à une ischémie des tissus cérébraux.

Méthodes de diagnostic

Rarement, un anévrisme peut être détecté dans une étude aléatoire avant sa rupture. Mais généralement, des méthodes de diagnostic sont appliquées après sa rupture.

  • L'angiographie est une méthode aux rayons X utilisant des agents de contraste. Un médicament est injecté par voie intraveineuse, ce qui vous permettra de voir tous les vaisseaux du cerveau sur les photos, les lieux de leur rétrécissement, la tortuosité, de déterminer où se situe l'anévrisme.
  • La tomodensitométrie (TDM) est une méthode de recherche non invasive qui vous permet de déterminer dans quelle partie de l'hémorragie cérébrale s'est produite, le volume de tissu endommagé.
  • L'angiographie CT est une combinaison des deux méthodes précédentes. Tomodensitométrie avec administration préalable de produit de contraste.
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) - vous permet de visualiser plus précisément les vaisseaux sanguins. L'IRM peut déterminer avec précision l'emplacement et la taille de l'anévrisme.
  • Étude du liquide céphalorachidien - sous anesthésie locale, une ponction vertébrale et un prélèvement de liquide céphalorachidien sont effectués. Avec une hémorragie avec une percée dans les ventricules ou une hémorragie sous-arachnoïdienne dans le liquide céphalorachidien sera le sang.

En l'absence de symptômes d'anévrisme, un diagnostic fréquent n'est pas justifié, uniquement dans le cas de 2 parents proches ou plus atteints de cette maladie, un dépistage régulier est recommandé, ainsi qu'un diagnostic régulier est montré aux patients qui ont déjà eu une rupture d'anévrisme, car le risque de développer un nouvel anévrisme est de 1 à 2% par an.

Traitements des anévrismes

Dans le cas d'un anévrisme non explosé, le traitement peut ne pas être nécessaire immédiatement. Le plus souvent, seule la surveillance de l'état et un examen régulier du patient sont nécessaires. Pour décider du traitement des anévrismes cérébraux, les risques d'intervention chirurgicale et les risques de rupture sont comparés. Cela tient compte de la taille et du type d'anévrisme, de l'âge du patient, de son emplacement, de son état de santé et de son hérédité.

Même le spécialiste le plus expérimenté dans le diagnostic de l'anévrisme seul ne sera pas en mesure de prédire s'il se cassera ou non. Les conséquences de sa rupture sont très graves, presque fatales, mais la décision de procéder à une intervention chirurgicale doit être abordée de manière très individuelle, car le traitement chirurgical de l'anévrisme (chirurgie) présente également un risque considérable pour le patient. Sur la base de nombreuses études, les scientifiques concluent que lorsque la taille de l'anévrisme est inférieure à 10 mm, la probabilité de sa rupture n'est pas grande et, dans ce cas, l'opération comporte un risque plus élevé. Selon diverses estimations de spécialistes, la survenue de complications après la chirurgie est de 4 à 15% et le décès de 0 à 7%..

Avec l'anévrisme des vaisseaux cérébraux, les opérations peuvent être de deux types:

1. Anévrisme de clipping avec craniotomie. Une opération neurochirurgicale complexe, son but est d'éteindre l'anévrisme de la circulation sanguine générale. Dans ce cas, le flux sanguin dans le vaisseau sur lequel il se trouve n'est pas perturbé. Dans ce cas, le crâne est ouvert dans la projection souhaitée, il y a un vaisseau avec un anévrisme. Un clip est superposé à son cou. Un microscope spécial et une technique microchirurgicale sont utilisés..

2. Chirurgie endovasculaire. Dans ce cas, l'accès se fait par l'artère fémorale. Un cathéter est inséré dedans, à la fin de celui-ci il y a un ballon ou une spirale, qui est effectuée dans le vaisseau avec un anévrisme sous contrôle CT. À ce stade, un ballon ou une spirale est installé, ce qui vous permet d'éteindre le vaisseau endommagé de la circulation sanguine. Cela n'entraîne aucune conséquence pour l'apport sanguin au cerveau, car chaque partie du cerveau est alimentée par plusieurs sources. Ce type de chirurgie est considéré comme préféré, car il est moins traumatisant..

Réhabilitation

Après le traitement de l'anévrisme, les patients ont besoin d'un traitement réparateur. Ceux qui ont souffert d'une hémorragie ont besoin d'un traitement de récupération plus approfondi, long et intensif des conséquences. Il comprend des exercices de physiothérapie, des massages, de la physiothérapie, de la gymnastique vocale, de la stimulation électrique et d'autres méthodes..

Anévrisme après la chirurgie

La conduite d'une intervention chirurgicale précoce pour désactiver un anévrisme cérébral rompu de la circulation sanguine, en particulier chez les patients dans un état compensé, peut améliorer le résultat de l'hémorragie sous-arachnoïdienne. La vieillesse n'est pas une contre-indication à un anévrisme de clipping précoce.

Par exemple, E. Moriyama et al. amélioration observée des résultats après une intervention chirurgicale précoce (au cours des 3 premiers jours après une hémorragie sous-arachnoïdienne) chez les patients âgés présentant une gravité de l'état I-III selon l'échelle N-N.

Les patients avec un niveau de conscience déprimé, plus de 50 ans, présentant des signes angiographiques de vasospasme, ont eu des opérations retardées. Les résultats les plus encourageants ont été obtenus chez des patients opérés 7 jours après une hémorragie sous-arachnoïdienne..

Dans une étude de J. D. Laidlaw et al. Les tactiques de prise en charge suivantes pour les patients âgés atteints d'hémorragie sous-arachnoïdienne ont été développées: au cours des 3 premiers jours, les patients présentant une sévérité de degré I-II sont préparés pour la chirurgie et opérés sur l'échelle N-N. Pour les patients plus sévères, des tactiques d'attente sont prises jusqu'à ce que la condition se stabilise..

L'exception concerne les patients présentant une sévérité de l'état III-V sur l'échelle H-N, délivrés dans les premières heures après une hémorragie sous-arachnoïdienne, qui sont opérés à l'admission. Avec une évaluation de 3 mois des résultats chez les patients opérés dans un état compensé, 53% ont eu un bon résultat, 19% ont eu un décès.

Chez les patients dans un état sous et décompensé, un résultat insatisfaisant a été noté dans 65% des cas, mortalité - 50%. Malgré une chirurgie ultra-précoce (à moins de 12 heures d'une hémorragie sous-arachnoïdienne), une rupture répétée s'est produite chez 9% des patients âgés. Selon les auteurs, la chirurgie précoce et ultra-précoce des anévrismes cérébraux rompus est aujourd'hui une priorité dans le traitement de l'hémorragie sous-arachnoïdienne chez les patients âgés.
Après un examen plus approfondi et avant de planifier une intervention chirurgicale, il est nécessaire d'évaluer le risque d'effets indésirables de l'intervention chirurgicale.

Le principal facteur pronostique du traitement chirurgical était la gravité de l'état des patients en période préopératoire. La gravité de l'état des patients était due à la présence d'un déficit neurologique, la gravité de la pathologie concomitante, la forme anatomique de l'hémorragie, dépendaient de la survenue de ruptures répétées et du développement de l'angiospasme et de l'ischémie cérébrale.

Patients avec une sévérité d'état IV-V Art. sur l'échelle NN, ils avaient un taux de mortalité élevé et, par conséquent, un pronostic défavorable pour le traitement chirurgical. Les patients dont la gravité a été évaluée à III c. sur l'échelle NN, avait une prévision douteuse. Le développement de la maladie en eux était souvent compliqué par une ischémie cérébrale dans le contexte d'un angiospasme ou d'une décompensation de la pathologie somatique, ce qui aggravait le cours de la période postopératoire et augmentait la mortalité. Un pronostic favorable pour le traitement chirurgical a été observé chez les patients âgés de l'art I-II. selon NN, la mortalité après traitement chirurgical chez ces patients était minime.

Un facteur de pronostic significatif et distinctif chez les patients âgés était la présence de maladies somatiques concomitantes et de leur combinaison. Une mortalité élevée (24,5%) et un pronostic défavorable pour le traitement chirurgical ont été notés chez les patients atteints de plusieurs maladies somatiques (GB, IHD, maladies pulmonaires chroniques non spécifiques).

Les premiers stades (jours 1-14) de l'intervention chirurgicale, le gonflement du cerveau pendant la phase principale, la rupture peropératoire de l'anévrisme et l'utilisation de la coupure temporaire ont été associés chez les patients âgés avec de mauvais résultats du traitement chirurgical et ont également aggravé le pronostic du traitement chirurgical de cette catégorie de patients.

La vie après un anévrisme cérébral

L'anévrisme des vaisseaux cérébraux est une maladie très grave et dangereuse, qui peut être traitée principalement à l'aide d'une intervention chirurgicale. Par conséquent, la récupération et la rééducation après la chirurgie est un processus assez compliqué. Qu'est-ce que c'est, la vie après un anévrisme des vaisseaux cérébraux?

La récupération et les conditions de rééducation après l'opération pour retirer (bloquer) l'anévrisme du vaisseau cérébral dépendent dans une plus large mesure du stade de développement de la maladie et du succès de l'opération. Parfois, au cours d'une intervention chirurgicale, des complications supplémentaires entraînent une deuxième opération. Une telle situation peut se produire si une rupture ou des dommages aux vaisseaux sanguins se sont produits pendant l'opération. Les conséquences fréquentes sont la survenue de nouveaux anévrismes ou d'une ischémie cérébrale partielle. Il arrive que lors de la rééducation et de la récupération de certains patients, il soit nécessaire de les réentraîner à écrire, parler, effectuer des gestes simples d'auto-soins.
Ainsi, la rééducation et la récupération peuvent durer de 3 semaines à plusieurs années.
Si l'opération s'est déroulée sans complications, la période de rééducation peut se terminer dans un mois.

Pathologie de l'anévrisme aortique: la chirurgie comme chance de salut

Sans traitement chirurgical, un anévrisme aortique représente une menace pour la vie du patient, car avec une augmentation de la pression artérielle, un effort physique intense et des blessures, il se rompt avec des saignements internes massifs et la mort. L'opération peut être réalisée en accès libre ou par la méthode endovasculaire. La période de récupération est longue, un régime d'épargne et un contrôle de la pression artérielle sont recommandés, un examen médical du cardiologue.

Indications pour l'opération

Avec une évolution asymptomatique de la maladie, un traitement conservateur est recommandé sous la surveillance constante d'un médecin. Les indications de la chirurgie sont:

  • la taille de l'anévrisme de l'aorte thoracique est supérieure à 6 cm, et l'ascendant et l'abdomen - plus de 5 cm;
  • le taux de croissance pendant 6 mois dépasse 6 mm;
  • en forme de sac;
  • douleur intense et signes de compression des organes adjacents;
  • la stratification et la déchirure nécessitent une intervention chirurgicale urgente.

Dans toutes ces conditions, un traitement chirurgical prématuré peut être fatal pour le patient..

Et voici plus sur la coarctation de l'aorte.

Pseudo-anévrismes d'endoprothèse

Le pseudo-anévrisme aortique est une condition extrêmement mortelle, de sorte que l'opération de stenting est effectuée selon les indications d'urgence et uniquement de manière ouverte. La mise en place d'une armature métallique (stent) peut être l'une des étapes de la prothèse (remplacement d'une zone endommagée par une prothèse synthétique) ou un traitement indépendant.

Prothèses aortiques

L'opération des prothèses aortiques consiste à remplacer la zone affectée par une prothèse en matière synthétique. Appliquer 2 types d'intervention chirurgicale - ouverte avec dissection du sternum, connectée à une machine cœur-poumon et endovasculaire.

Cette dernière implique la mise en place d'une prothèse à travers un cathéter. Elle est réalisée dans l'artère fémorale et sous le contrôle de la radiographie est placée dans le segment souhaité. Après la fixation, la prothèse est renforcée au-dessous et au-dessus du site de l'anévrisme.

Le caractère invasif de l'opération intravasculaire est beaucoup plus faible et pour la récupération, au lieu de 0,5 à 1 mois, 2 à 3 jours sont nécessaires. Bien que ce type de traitement soit nouveau, il est utilisé dans une mesure limitée et ses avantages et inconvénients sont à l'étude..

Types d'opérations de résection d'anévrisme et de prothèses aortiques

Avec les lésions de l'arc et de l'aorte abdominale, une résection (excision) du sac anévrismal et des prothèses sont utilisées. Les caractéristiques du traitement du département ascendant sont la possibilité de remplacer simultanément la valve aortique.

Département Ascendant

Pour se débarrasser de l'anévrisme de l'aorte ascendante, plusieurs types d'opérations peuvent être utilisées:

  • remplacement de la partie affectée de la paroi aortique;
  • installation simultanée d'une valve artificielle;
  • reconstruction radiculaire (jonction avec le cœur), mais la valve reste intacte;
  • implantation (implantation) d'un stent.

En présence d'un anévrisme, l'arc aortique est remplacé par une prothèse de la manière suivante:

  • prothèses complètes - connexion bout à bout;
  • partiel (sur un petit segment);
  • reconstruction (remplacement) de tout l'arc;
  • prothèses combinées - l'arc et la partie ascendante.

Anévrismes abdominaux

En présence d'un anévrisme de l'artère abdominale, l'opération passe par une dissection de la paroi abdominale antérieure. Les membranes aortiques coupent, éliminent les caillots sanguins, les dépôts de cholestérol. Puis la prothèse est cousue, sa fixation est vérifiée.

Quelles sont les interventions chirurgicales

L'intervention chirurgicale peut être réalisée en deux options - avec un accès ouvert à la poitrine ou à la cavité abdominale, ainsi qu'avec un cathétérisme endovasculaire avec l'installation d'un stent. Bien que la deuxième méthode réduise la durée de la période de rééducation, elle n'est pas indiquée pour tous les patients..

Avec anévrisme de l'aorte ascendante

Une pénétration dans la poitrine par l'incision du sternum est effectuée. L'aorte est isolée de la circulation sanguine. Après clipsage de l'anévrisme sacculaire, le trou est suturé ou un lambeau synthétique est appliqué. S'il y a une formation en forme de fuseau, le patient est connecté à un pontage cardiopulmonaire (AIC). La partie changée du vaisseau est enlevée et le défaut est bloqué par la greffe..

Avec anévrisme de l'arc aortique

Initialement, à travers 6 canules, un cerveau et une moelle épinière, un cœur et des organes abdominaux sont connectés à l'oxygénateur du système de pontage cardiopulmonaire. L'aorte est isolée avec des pinces, l'anévrisme est excisé, une greffe est placée à sa place.

Retrait de l'anévrisme thoracique

Le plus souvent à cet endroit sont des anévrismes en forme de fuseau. Une caractéristique de l'opération est que le sang pénètre dans la moitié supérieure du corps par le cœur et dans la moitié inférieure par l'AIK à l'aide du shunt créé. Des pinces transversales sont appliquées à l'aorte et une partie du vaisseau avec un anévrisme est retirée, puis la prothèse est ourlée aux parties restantes.

Traitement chirurgical d'un anévrisme stratifié

Pour clarifier l'emplacement et la propagation des lésions vasculaires avant la chirurgie, une aortographie est requise. Si la stratification se produit dans les parties ascendantes et initiales de l'arc aortique, l'anévrisme est retiré selon la méthode habituelle, avec une insuffisance valvulaire aortique, artificielle.

Lorsque l'anévrisme est localisé, l'aorte est disséquée au diaphragme, les deux parois sont d'abord cousues ensemble, formant un seul tube. Ensuite, ils relient les pièces coupées ensemble à l'aide d'une greffe.

Avec anévrisme de l'aorte abdominale

La localisation la plus dangereuse, car les artères rénales, hépatiques et vertébrales, ainsi que les vaisseaux qui alimentent l'estomac et les intestins, partent de l'aorte. Après un accès à travers la poitrine et la cavité abdominale, en appliquant des pinces, une incision longitudinale est pratiquée sur l'aorte. Une circulation sanguine de contournement se forme à tour de rôle pour tous les gros vaisseaux. L'anévrisme est excisé et une prothèse protectrice est placée sur l'aorte.

Chirurgie endovasculaire

Les inconvénients de la chirurgie ouverte sont une forte invasion, une compression aortique prolongée qui viole la nutrition des organes, le risque de complications postopératoires.

Par conséquent, s'il y a des indications, une installation endovasculaire d'un anévrisme de greffe de stent est recommandée.

À travers lui, le sang coule le long du vaisseau et la cavité de l'anévrisme est isolée. Au fil du temps, un caillot de sang s'y forme, qui est remplacé par du tissu conjonctif.

L'opération est réalisée à travers l'artère fémorale. Un tube avec un stent plié est inséré dedans, sous le contrôle d'une radiographie, il est conduit au site de l'anévrisme, puis le greffon de stent est ouvert. Le système conducteur est retiré. Les avantages de cette méthode:

  • le temps passé à l'hôpital est réduit à 2 à 3 jours;
  • toute la période de rééducation dure environ 14 jours, ce qui est plusieurs fois moins que lors d'une chirurgie normale;
  • aucune grande incision et perte de sang;
  • les patients âgés atteints de maladies graves peuvent être opérés.

Les techniques endovasculaires d'anévrisme ne sont pas sans inconvénients, car la cavité peut ne pas se chevaucher complètement, ce qui peut nécessiter une réintervention.

Pour le traitement chirurgical des anévrismes aortiques, voir cette vidéo:

Rééducation après chirurgie

Si une méthode ouverte a été choisie pour la chirurgie, le patient est à l'hôpital pendant au moins 14 jours, après quoi, dans l'état normal de la prothèse aortique, les sutures sont retirées et renvoyées à la maison. La chirurgie endovasculaire nécessite 2 à 3 jours de surveillance dans une unité de chirurgie vasculaire.

Pendant le séjour à l'hôpital, les complications suivantes peuvent survenir:

  • saignement de sutures sur l'aorte;
  • obstruction thromboembolique des vaisseaux sanguins;
  • œdème pulmonaire;
  • inflammation des plaies;
  • insuffisance rénale.

Par conséquent, avant que le patient puisse être libéré, il subit une radiographie et un examen de laboratoire.

Avec toute intervention chirurgicale (dentisterie, gynécologie, urologie, ORL), une antibiothérapie est réalisée, des anticoagulants préviennent la thrombose et un groupe de médicaments antihypertenseurs vous permet d'ajuster l'hémodynamique.

Conséquences et prévisions

Sans traitement en temps opportun, l'anévrisme entraîne la mort du patient à cause de saignements internes. Bien que la chirurgie traditionnelle reste assez traumatisante, elle offre un espoir de guérison. Si une rupture d'anévrisme se produit, les chances de vivre sans traitement disparaissent, même après la chirurgie, le taux de mortalité est d'environ 90%.

Rupture de l'aorte abdominale avec anévrisme

Après les opérations planifiées, plus de la moitié des patients vivent depuis plus de cinq ans. Des conséquences à long terme peuvent survenir dans de telles conditions:

  • thrombose vasculaire;
  • fistule dans l'intestin lorsque l'anévrisme de l'artère abdominale est retiré;
  • suppuration de la prothèse;
  • dysfonction sexuelle.

La vie après la chirurgie

L'anévrisme fait référence à une pathologie vasculaire sévère et son traitement chirurgical ne supprime pas la cause de l'apparition. Par conséquent, pour prévenir de telles violations après la chirurgie, il est nécessaire:

  • renoncer complètement au tabagisme et à l'alcool;
  • le premier mois pour observer un régime doux et ne pas permettre un fort stress émotionnel ou physique;
  • Ne soulevez pas des poids supérieurs à 5 kg;
  • le poids ne doit pas être supérieur à la norme d'âge, compte tenu de la taille;
  • tous les jours au moins 2 fois pour mesurer la pression artérielle et la maintenir à un niveau de 130/85 mm RT. st.;
  • après 4 à 6 mois, vous devez commencer à vous entraîner: marcher, nager, puis courir facilement;
  • pour la sélection correcte de la charge, un test sur un ergomètre de vélo est recommandé.

Règles nutritionnelles

La tâche de la nutrition médicale après la chirurgie est de normaliser les intestins et de créer des conditions optimales pour la restauration de la circulation sanguine dans la cavité abdominale.

Par conséquent, utilisez les règles suivantes pour créer un régime:

  • Inclusion quotidienne dans le menu de produits aux propriétés laxatives: pruneaux, abricots secs, boissons au lait aigre, son (un mois après l'opération), jus de carottes ou de citrouilles, flocons d'avoine, huile végétale.
  • Exclusion de composants nutritionnels qui provoquent une formation accrue de gaz et irritent les intestins: chou, légumineuses, pain blanc, raisins, boissons gazeuses.
  • La viande et le poisson doivent être non gras, faites-les cuire sous forme bouillie ou cuite.
  • Le sel ne dépasse pas 3 à 5 g par jour (à ajouter uniquement aux plats cuisinés), l'eau peut être bue jusqu'à 1 litre.
  • Il n'est pas recommandé de boire du café, du cacao et du thé fort..
  • Aliments épicés et frits interdits, abats, bacon, graisses animales.

Nutrition fractionnée - en petites portions 5 à 6 fois par jour. Pour les maux d'estomac, la nourriture doit être bien digérée et essuyée..

La chirurgie de l'anévrisme aortique est le seul moyen de le traiter, sa mise en œuvre rapide donne une chance de guérison. Le volume et la méthode d'intervention chirurgicale sont déterminés par l'emplacement et la taille de l'anévrisme. La période postopératoire dépend de l'état du patient et de la présence de maladies concomitantes.

Questions des patients

Que signifie le remplacement cardiaque aortique??

C'est le nom de l'opération qui a lieu au site de sortie de l'aorte par le ventricule gauche. Il prévoit le remplacement de la partie affectée par la prothèse avec des volets de valve intacts ou l'installation simultanée d'une nouvelle valve aortique.

Y a-t-il un anévrisme aortique après une chirurgie cardiaque?

Lors du remplacement de la valve aortique en raison de son défaut, des dommages traumatiques à la paroi aortique sont possibles. En raison de l'hypertension artérielle, un anévrisme peut se former dans cette zone. Pour le traitement, une deuxième intervention est réalisée avec des prothèses aortiques.

Quelles sont les complications possibles après une chirurgie de retrait d'un anévrisme de l'aorte abdominale??

Les complications courantes incluent: saignement, infection d'une plaie postopératoire. Il y a une détérioration au cours de l'angine de poitrine, de l'insuffisance cardiaque. Dans la période postopératoire, une pneumonie, une diminution de l'activité motrice intestinale (parésie), une altération de la circulation sanguine du cerveau et une altération de la fonction rénale sont possibles. Toutes ces conséquences sont beaucoup plus susceptibles de se produire si l'opération est effectuée pour des raisons de santé, sans préparation préalable..

Combien de temps dure une opération de retrait d'anévrisme??

La durée moyenne de retrait de l'anévrisme avec des prothèses est de 3 à 5 heures.

Combien coûte l'opération d'élimination d'un anévrisme?

Le coût des opérations sur l'aorte pour l'anévrisme peut être de l'ordre de 33 000 à 220 000 roubles, 12 à 80 000 hryvnia. Le prix dépend du volume du vaisseau remplacé, de son emplacement, du type de prothèse, de la nécessité d'une correction simultanée de la valve.

Quelle anesthésie est nécessaire pour la chirurgie aortique?

Toutes les interventions chirurgicales sur l'aorte sont sous anesthésie générale. Appliquer la méthode d'inhalation, la colonne vertébrale, l'anesthésie intraveineuse, une version combinée.

Quelle est la durée de l'opération des prothèses endovasculaires?

Avec une installation intravasculaire de la prothèse, l'opération dure de 2 à 4 heures.

Et voici plus sur la chirurgie de pontage cardiaque.

La rééducation est longue, le patient est au dispensaire depuis au moins un an. Pendant cette période, vous devez surveiller la tension artérielle quotidiennement et respecter les recommandations du médecin concernant la nutrition, l'activité physique et la prise de médicaments..

Après 65 ans, l'athérosclérose non sténotique de l'aorte abdominale et des veines iliaques survient chez 1 personne sur 20. Quel traitement est acceptable dans ce cas?

Si un anévrisme aortique est détecté, la vie du patient est en danger. Il est important de connaître les causes et les symptômes de sa manifestation afin de commencer le traitement dès que possible. Il s'agit principalement d'une opération. Une rupture abdominale, thoracique et aortique ascendante peut être diagnostiquée..

Si un anévrisme du cœur est détecté, l'opération peut être la seule chance de salut, seulement avec elle le pronostic s'améliore. Vivre sans chirurgie est généralement possible, mais seulement si l'anévrisme, par exemple, le ventricule gauche est très petit.

La résection de l'anévrisme est réalisée pour les pathologies vasculaires qui menacent la vie. La résection aortique abdominale avec des prothèses évite les saignements excessifs et la mort des patients.

Une complication grave est l'anévrisme du cœur après une crise cardiaque. Le pronostic est significativement amélioré après la chirurgie. Parfois, le traitement est effectué médicalement. Combien vivent avec un anévrisme post-infarctus?

Les vaisseaux sont reconstruits après rupture, traumatisme, lors de la formation de caillots sanguins, etc. Les opérations sur les vaisseaux sont assez compliquées et dangereuses, elles nécessitent un chirurgien hautement qualifié.

Il existe un anévrisme de l'artère fémorale en raison de nombreux facteurs. Les symptômes peuvent passer inaperçus, il y a un faux anévrisme. En cas de rupture, une hospitalisation et une intervention chirurgicale urgentes sont nécessaires..

Si un anévrisme cardiaque s'est formé, les symptômes peuvent être similaires à une insuffisance cardiaque normale. Causes - crise cardiaque, épuisement des parois, modifications des vaisseaux sanguins. Une conséquence dangereuse est une pause. Plus le diagnostic est posé tôt, plus les chances sont grandes.

Une saillie ou un anévrisme carotidien peut être une affection congénitale. Il peut également être gauche et droit, interne et externe, sacculaire ou fusiforme. Les symptômes se manifestent non seulement sous la forme d'une bosse, mais également d'une violation du bien-être. Le traitement est uniquement chirurgical.

Récupération après un anévrisme du cerveau

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès parmi la population de la plupart des pays européens. Le plus souvent, les médecins sont confrontés à une hypertension artérielle, qui est une cause fréquente d'accidents vasculaires, tels qu'un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Mais parfois une augmentation de la pression entraîne une rupture de l'anévrisme du vaisseau, s'il existe dans le cerveau. La rééducation après un anévrisme du cerveau (plus précisément sa rupture) consiste à restaurer la fonction du cortex et de la substance blanche affectés par l'hypoxie.

Le concept d'anévrisme cérébral

L'anévrisme est un changement dans la structure de la paroi vasculaire, à la suite de quoi une cavité est formée à l'intérieur de la membrane de l'artère. Il se produit dans le contexte d'un défaut congénital de la paroi vasculaire, des infections endothéliales, de l'hypertension artérielle, du processus athérosclérotique. La cause exacte de l'état pathologique est inconnue..

Il existe plusieurs variétés d'anévrisme. Parmi eux:

  • sacculaire (au point de ramification de la branche artériole du vaisseau principal, un renflement rempli de sang se produit);
  • exfoliant (pour des raisons inconnues, il y a un changement dans l'intégrité de la paroi vasculaire, entraînant la formation d'un espace entre l'endothélium et la couche musculaire, où le sang coule).

Au sens physique, un anévrisme est une augmentation pathologique du diamètre du vaisseau, ce qui entraîne sa rupture et une nouvelle hémorragie

Récupération après une intervention chirurgicale pour un anévrisme du cerveau

La seule option pour sauver la vie d'un patient atteint d'anévrisme cérébral est de procéder à une intervention chirurgicale immédiate. Telle est la coupure du navire affecté avec une agrafe métallique qui élimine les dommages..

La rééducation après chirurgie d'un anévrisme cérébral nécessite une période assez longue. Aux premiers stades, elle implique la prévention des complications thrombotiques et la lutte contre l'hypertension, ainsi que le soulagement des conséquences d'une hémorragie.

Un régime postopératoire précoce consiste à trouver le patient dans l'unité de soins intensifs et à administrer des antibiotiques pour prévenir les infections.

L'AVC hémorragique, qui accompagne souvent l'anévrisme, nécessite un traitement selon toutes les règles des protocoles modernes, et la complication la plus grave de la rupture de l'anévrisme avec le développement d'une hémorragie sous-arachnoïdienne est le vasospasme des vaisseaux cérébraux, ce qui conduit à la formation de foyers secondaires d'ischémie sans traitement.

Passant au service du régime général, le patient a besoin d'un soutien médicamenteux stable sous forme de médicaments hypocholestérolémiants, d'une thérapie antihypertensive puissante avec des médicaments bloquants centraux.

La récupération est sensiblement accélérée avec l'inclusion de médicaments qui améliorent le métabolisme cellulaire et leur efficacité énergétique.

Moments clés de la rééducation après un anévrisme cérébral

Un patient ne peut sortir de l'hôpital que s'il existe une croyance en la stabilité du flux sanguin dans le segment affecté du vaisseau. Il est également nécessaire d'atteindre les nombres cibles de tension artérielle et des résultats satisfaisants de l'angiographie des vaisseaux cérébraux. L'absence de changements focaux sur le tomogramme confirme le début de la restauration de la zone endommagée du parenchyme cérébral.

La poursuite de la rééducation du patient à domicile implique la prise des médicaments prescrits et l'observation d'un programme d'entraînement individuel pour la restauration des fonctions contrôlées par le foyer cérébral affecté. Si cela fait partie du cortex moteur ou sensoriel, le patient a droit à la gymnastique médicale, aux procédures de massage, aux exercices sur simulateurs.

Si les fonctions du système limbique, du centre de la parole, des organes sensoriels et autres sont impliquées dans le processus, le patient a besoin de cours avec des thérapeutes spécialisés en réadaptation, un orthophoniste ainsi que des techniques d'entraînement verbal.

En outre, le patient qui a souffert d'un anévrisme se voit montrer une hospitalisation annuelle planifiée dans un hôpital avec un profil thérapeutique, une visite à un sanatorium qui a un profil tel que la rééducation après l'ablation de l'anévrisme.

Tous les trois mois, un patient similaire, selon le protocole, doit être examiné par un neurologue qui doit effectuer des tests de dépistage de base (coagulogramme, surveillance quotidienne de la pression artérielle, test sanguin général).

Quels médicaments un patient doit-il prendre après un anévrisme cérébral

Le plan de prise des médicaments chez les patients dépend de nombreux facteurs: la présence de maladies concomitantes, les indicateurs de laboratoire et instrumentaux. Essayons de proposer un schéma thérapeutique pour un représentant type de ce groupe de patients.

Principalement, le patient doit prendre des statines (médicaments anti-cholestérol). Il est également obligatoire de prescrire une association antihypertensive rationnelle, en utilisant de préférence un diurétique.

L'un des principaux médicaments sera un bêta-bloquant, dont la sélectivité doit être choisie en fonction de la situation. Le but de ce rendez-vous est de réduire la fréquence cardiaque et de réduire l'onde de pouls.

Vous pouvez utiliser un soutien métabolique sous forme de meldonium, d'arginine. L'ascite de choline est bien établie comme médicament pour restaurer la microcirculation du parenchyme cérébral.

Les éléments importants de la thérapie sont désagrégés (clopidogrel) et veinotoniques (detralex), en raison desquels la rééducation après anévrisme cérébral sera privée de risques élevés de complications endothéliales.

La nature de la nutrition des patients subissant un anévrisme

Les patients doivent éviter les aliments gras, l'alcool, les substances qui peuvent augmenter considérablement la pression artérielle. Il convient de prêter attention à l'utilisation de graisses insaturées, qui affectent positivement le métabolisme des cellules. Il est nécessaire d'augmenter la consommation d'antioxydants sous forme de fruits, légumes, jus.

Il existe des preuves des propriétés bénéfiques des fruits secs et des noix en raison du grand nombre d'oligo-éléments qui affectent le fonctionnement du cœur..

Ce que doivent éviter ces patients

Vous ne devez en aucun cas violer le régime établi de mobilité et d'activité physique. Cela peut entraîner une forte augmentation du débit cardiaque et une rupture du clip (rechute d'hémorragie).

N'arrêtez pas arbitrairement de prendre les médicaments prescrits, car cela menace de compliquer la période postopératoire. Le manque chronique de sommeil, la fatigue et le stress nerveux sont contre-indiqués, ce qui affecte négativement l'état du cœur.

Vous ne pouvez pas manquer les visites prévues chez le médecin, refuser les mesures de diagnostic nécessaires même après une opération réussie.

Les conséquences de la chirurgie pour l'anévrisme cérébral

En règle générale, une intervention chirurgicale réussie pour un anévrisme conduit à sauver la vie du patient. Bien sûr, tout dépend de facteurs connexes, tels que la rapidité des soins, la taille de l'anévrisme, la force de la paroi vasculaire, etc. Même dans le cas d'une opération réussie, il échoue souvent à restaurer pleinement la fonction de la partie du cerveau affectée par une hémorragie ou une compression pour le patient.

Dans tous les cas, puisque l'anévrisme est, tout d'abord, la déformation physique du vaisseau, entraînant une modification du travail de la zone voisine du parenchyme, il est important pour un patient avec un diagnostic morphologiquement confirmé d'effectuer l'opération en temps opportun.

Mesures préventives chez les patients présentant un risque d'anévrisme

La principale mesure préventive chez les patients à risque d'anévrisme est un examen qualitatif. Le groupe à risque est composé d'individus atteints d'hérédité accablante, d'hypertension artérielle résistante. Une attention particulière doit être accordée aux personnes ayant des antécédents d'accident vasculaire cérébral aigu. Il est également nécessaire de surveiller les principaux indicateurs de coagulation chez les personnes atteintes de vascularite et de périartérite.

Pronostic attendu de l'anévrisme cérébral

Avec un accès rapide aux soins médicaux et des actions coordonnées et réussies des médecins, on peut compter sur un bon résultat. Bien sûr, une condition préalable est le clippage du vaisseau selon des techniques modernes, un support médicamenteux postopératoire de haute qualité. Le type, la taille et la localisation de l'anévrisme jouent également un rôle. En présence d'une grande lésion dans un champ inaccessible, le pronostic s'aggrave de manière significative.

Il convient de prêter attention à l'amélioration du pronostic des patients sans souffrir de maladies concomitantes telles que le diabète sucré ou l'insuffisance cardiaque chronique..

Conséquences après la chirurgie d'un anévrisme cérébral: vidéo

Diplômé de l'Université médicale d'État de Saint-Pétersbourg du nom de l'académicien I.P. Pavlov. Je travaille comme thérapeute depuis plus de 15 ans. Ma devise au travail et dans la vie est: "Ne dis jamais jamais."

Chirurgie pour retirer l'anévrisme cérébral: indications, conduite, pronostic, rééducation

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès parmi la population de la plupart des pays européens. Le plus souvent, les médecins sont confrontés à une hypertension artérielle, qui est une cause fréquente d'accidents vasculaires, tels qu'un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Mais parfois une augmentation de la pression entraîne une rupture de l'anévrisme du vaisseau, s'il existe dans le cerveau. La rééducation après un anévrisme du cerveau (plus précisément sa rupture) consiste à restaurer la fonction du cortex et de la substance blanche affectés par l'hypoxie.

Quand une intervention chirurgicale est nécessaire pour un anévrisme cérébrovasculaire?

anévrisme cérébral

Une approche rigoureuse de la validité de la chirurgie pour anévrisme non explosé est nécessaire en relation avec les complications possibles pendant l'opération. Les indications chirurgicales sont des anévrismes de plus de 7 mm. Les indications chirurgicales se précisent avec une augmentation de l'anévrisme lors de l'observation et avec une prédisposition familiale à l'hémorragie (cas d'hémorragie d'un anévrisme chez des proches).

Traitement

Le seul moyen efficace est le traitement chirurgical. Tous les patients atteints d'anévrisme devraient y être soumis, indépendamment de leur taille, de leur structure, des caractéristiques structurelles de la paroi, de la prescription de l'anévrisme. Le choix du traitement chirurgical dépend de la localisation de la pathologie, de la présence ou de l'absence de rupture d'anévrisme, du temps écoulé depuis la rupture, de l'état général du patient, de la présence de complications et de l'équipement nécessaire, et de la qualification du chirurgien. Avec plusieurs anévrismes, il est conseillé de les éliminer le même jour..

Les patients présentant un anévrisme non explosé ne sont pas soumis à un retrait d'urgence. L'opération est réalisée comme prévu (le temps est déterminé à l'avance, le patient est préparé), car le risque de rupture spontanée de l'anévrisme ne dépasse pas 2 à 5% par an. Les patients présentant une rupture de l'anévrisme ont besoin d'un traitement chirurgical précoce pour arrêter le flux sanguin vers le défaut. Cela est dû au développement rapide des complications, une probabilité de 20-25% de développer une rupture répétée dans les 14 prochains jours. Chaque rupture répétée se déroule de plus en plus difficile.

Dates de l'opération

Dans les 3 jours suivants et dans les 2 semaines suivant le moment de l'hémorragie, une intervention chirurgicale est indiquée pour tous les patients sans pathologie vasculaire compliquée. L'opération ne peut être effectuée que pour compenser l'état du patient, chez les personnes présentant un risque élevé de saignements répétés, avec un spasme sévère des artères du cerveau. Le choix de l'opération dépend de la gravité de la carence en oxygène du cerveau. Dans le cas d'un état satisfaisant du patient, la chirurgie peut être effectuée immédiatement après le diagnostic. Avec une compensation incomplète, l'observation du patient est montrée avec une décision ultérieure sur l'opération - avec amélioration, vous pouvez opérer. Dans un état décompensé, l'opération est retardée jusqu'à ce que la condition s'améliore..

Avec un risque élevé d'issue fatale, tous les patients présentant une compression (compression) aiguë du cerveau due à la présence d'un hématome, une violation prononcée de l'écoulement du liquide cérébral des ventricules du cerveau, un déplacement du tronc cérébral, avec de vastes zones de flux sanguin altéré vers le tissu cérébral sont soumis à une intervention chirurgicale. Pour ces patients, l'intervention chirurgicale est vitale - le stade des soins de réanimation. Chez ces patients, la probabilité de décès sans chirurgie est de 90 à 95%.

Après 2 semaines à partir du moment de la rupture de l'anévrisme (période retardée), les patients présentant une évolution compliquée de la maladie due à un spasme des artères cérébrales qui sont dans un état grave et les patients qui ont eu une hémorragie et qui sont dans un état stable sont soumis à une intervention chirurgicale. Également au cours de cette période, l'ablation chirurgicale des anévrismes situés dans des endroits difficiles d'accès peut être effectuée. Dans la période différée, les opérations avec le moins de traumatismes sont préférées, car le risque de décès a déjà été minimisé..

Le résultat du traitement dépend de la rapidité et de la maîtrise totale de l'arrêt du flux sanguin vers l'anévrisme. Pour le traitement, ils ont recours à 1 des 2 options d'intervention chirurgicale: chirurgie microchirurgicale ouverte ou intervention endovasculaire (vasculaire). Dans de rares cas, dans les cas graves, les patients ont recours à un traitement combiné. Il consiste à effectuer une embolisation endovasculaire (obstruction) de la lumière de l'artère, assurant la circulation sanguine vers l'anévrisme. Une fois l'état du patient amélioré, une opération ouverte est effectuée..

Types d'opérations

Une opération microchirurgicale ouverte est réalisée sous anesthésie générale à l'aide d'un microscope spécial et d'une technique microchirurgicale. L'efficacité de l'arrêt de l'approvisionnement en sang de l'anévrisme avec une chirurgie ouverte est de 95 à 98%. L'essence de l'opération:

  • Craniotomie - ouverture du crâne;
  • Dissection de la dure-mère;
  • Dissection de la membrane arachnoïdienne et allocation de gros vaisseaux sanguins de la base du cerveau et de l'anévrisme;
  • Arrêt du flux sanguin vers l'anévrisme par écrêtage;

  • Réparation de défauts tissulaires.
  • S'il n'est pas possible de réaliser une intervention ouverte, avec localisation de l'anévrisme dans un endroit inaccessible, chez les patients âgés, l'anévrisme peut être traité par voie endovasculaire. Après la chirurgie, il est possible d'éliminer le défaut de la circulation sanguine dans 86 à 88% des cas. L'essence de l'intervention est d'introduire dans la cavité de l'anévrisme un ballon cathéter détachable spécial ou des spirales microscopiques électriquement détachables en platine. Le ballon conduit à un arrêt mécanique de la circulation sanguine, et la spirale à la formation de caillots sanguins qui entravent la circulation du sang dans sa cavité.

    Période postopératoire

    Une fois l'opération terminée, quel que soit l'état du patient, il est transféré en neuro-réanimation, où il est sous contrôle constant. Le patient reçoit une prophylaxie des complications. Si, dans les 24 heures suivant l'opération, l'état du patient reste satisfaisant ou modéré, il est transféré au service de neurochirurgie. Lorsque la condition s'aggrave, une tomodensitométrie d'urgence (CT) du cerveau est effectuée. Après avoir reçu les résultats de l'examen, la question des tactiques de traitement ultérieures est résolue..

    Effets

    Le retrait rapide de l'anévrisme avant sa rupture, le respect de toutes les règles de fonctionnement permettent de minimiser la probabilité d'effets indésirables et de complications.

    La mortalité postopératoire moyenne ne dépasse pas 13%.

    Conséquences possibles après la chirurgie:

    • Thrombose accrue;
    • Le développement d'un œdème cérébral;
    • Infection infection;
    • Accident vasculaire cérébral;
    • Épilepsie;
    • Syndrome convulsif;
    • Troubles de la parole;
    • Problèmes de vue;
    • Déficience de mémoire;
    • Déséquilibre et coordination des mouvements;
    • Déclin mental.

    Préparation à la chirurgie

    Si le patient a des indications pour l'ablation chirurgicale d'un anévrisme non explosé, il est hospitalisé comme prévu dans la clinique, qui doit répondre aux exigences suivantes:

    1. Avoir un service de neurochirurgie, ainsi que des spécialistes ayant une expérience dans la conduite d'interventions microchirurgicales ouvertes sur les vaisseaux du cerveau et ayant une expérience dans la réalisation d'interventions pour l'arrêt endovasculaire des anévrismes;
    2. Avoir un service de radiographie, avec la possibilité de réaliser une angiographie en spirale par ordinateur, une angiographie par résonance magnétique, une angiographie par soustraction numérique;
    3. La salle d'opération doit être équipée d'un équipement spécial pour la microchirurgie des anévrismes cérébraux;
    4. Avoir une unité de neuroresuscitation.

    La préparation à la chirurgie est un élément important d'un traitement réussi.

    Mener des études cliniques générales (sang, urine, tests sanguins biochimiques, coagulation, tests sanguins pour les infections (VIH. RW, hépatite virale), radiographie pulmonaire, ECG), conseils d'un spécialiste (neurologue, thérapeute et autres spécialistes si indiqué).

    Toutes ces études peuvent être effectuées en clinique pendant l'hospitalisation, mais il est possible de passer par ces études en ambulatoire, avant l'hospitalisation..

    Pour sélectionner la méthode d'intervention chirurgicale, des études sont menées pour évaluer la nature et la structure de l'anévrisme, ainsi que l'état du tissu cérébral.

    • Angiographie par résonance magnétique (temps de vol). Cette technique vous permet d'obtenir une image claire de l'anévrisme avec une taille d'anévrisme de 3 mm ou plus.
    • Tomodensitométrie en mode angiographique. Grâce à cet examen, il est possible de détecter la présence de calcifications dans la paroi et les caillots sanguins à l'intérieur de l'anévrisme. Cependant, cette technique est inférieure à l'angiographie par résonance magnétique dans la précision de réflexion de la structure de l'anévrisme avec une taille inférieure à 5 mm.
    • Angiographie par soustraction numérique. A ce jour, cette étude reste le "gold standard" dans la reconnaissance des anévrismes de taille inférieure à 3 mm et des vaisseaux de petit diamètre. L'étude est réalisée uniquement dans un hôpital, en raison de la possibilité de complications lors de sa mise en œuvre.

    L'angiographie par résonance magnétique et la tomodensitométrie en mode angiographique peuvent être effectuées avant l'hospitalisation en clinique, à condition que pas plus de 6 mois ne se soient écoulés entre le moment de l'étude et l'hospitalisation, il n'y a eu aucun changement dans l'état du patient depuis le moment de l'étude et les études ont été menées sous réserve de toutes les exigences techniques nécessaires.

    Avant l'opération, les chiffres de la pression artérielle sont ajustés à des chiffres stables et normaux, le taux de sucre dans le sang est ajusté pour le diabète sucré, avec exacerbation des maladies chroniques - ils demandent une compensation.

    Après que tous les examens nécessaires ont été effectués et qu'il a été établi qu'il n'y a aucune contre-indication à l'opération, le patient est placé à la clinique. Un chirurgien l'examine, explique le plan d'opérations et les complications possibles, et un anesthésiste s'entretient avec le patient. Le patient remplit un questionnaire et donne son consentement à l'opération.

    La veille de l'opération à partir de six heures du soir, il est interdit de manger et de boire de l'eau, si l'opération est prévue après 12 heures, vous pouvez autoriser un dîner léger. Le respect de cette condition est très important pour assurer une anesthésie générale sûre..

    Avant l'opération, vous devez prendre une douche et vous laver les cheveux. La propreté est la prévention des complications infectieuses.

    Toutes les questions incompréhensibles doivent être clarifiées par le médecin ou le personnel infirmier, ce qui contribuera dans une certaine mesure à éliminer l'excitation préopératoire associée à l'intervention..

    Symptômes

    Le tableau clinique dépend fortement de la taille, de la structure et de la localisation du défaut. Les symptômes ne se manifestent qu'en présence d'un gros anévrisme ou lorsqu'il est placé dans des zones physiologiquement importantes. Par conséquent, la pathologie est souvent trouvée lors d'un examen aléatoire ou à un stade grave. Les symptômes les plus courants sont:

    • Douleur dans les yeux et / ou près d'eux;
    • Engourdissement, faiblesse musculaire ou paralysie faciale;
    • Pupilles dilatées, diminution de la vision;
    • Intolérance à la lumière vive (photophobie);
    • Nausée sans cause;
    • Vomissements sans cause, après quoi il n'y a pas de soulagement;
    • Étourdissements fréquents ou persistants;
    • Déficience auditive;
    • Maux de tête fréquents et sévères, difficiles à répondre au traitement standard;
    • Troubles de la parole;
    • Vision double;
    • Diminution des performances, l'apparition d'une fatigue sans cause;
    • Violations des mouvements (d'abord de haute précision, puis simples) et de la démarche;
    • Les troubles du sommeil.

    Comment l'ablation chirurgicale de l'anévrisme cérébral est-elle effectuée??

    Pour l'ablation chirurgicale de l'anévrisme est utilisé comme des interventions ouvertes sur le cerveau: anévrisme de coupure; durcissement des parois de l'anévrisme en enveloppant l'anévrisme avec une gaze chirurgicale; arrêter le flux sanguin dans l'artère en appliquant des clips sur l'artère avant l'anévrisme ou avant et après l'anévrisme (piégeage), ainsi que des techniques endovasculaires.

    Les interventions chirurgicales directes pour l'anévrisme cérébral sont des manipulations de haute technologie et nécessitent que le chirurgien ait l'expérience et la maîtrise de l'équipement microchirurgical.

    La complexité de l'opération est la nécessité d'allouer un vaisseau et un anévrisme de manière à empêcher la rupture de l'anévrisme et les dommages au tissu cérébral.

    De telles opérations sont réalisées principalement pour les jeunes, en tenant compte de la possibilité de correction d'anévrisme en libre accès..

    L'opération est réalisée sous anesthésie générale et dure plusieurs heures..

    Pendant l'intervention, un contrôle constant des fonctions de base du corps est effectué:

    1. Les principaux paramètres du corps et du cerveau sont contrôlés;
    2. La pression artérielle est corrigée, le tissu cérébral est protégé contre l'ischémie, etc..

    Schématiquement, le cours d'une opération ouverte sur un anévrisme du cerveau peut être représenté comme suit:

    • La trépanation du crâne est effectuée;
    • Ensuite, un trou est creusé dans le crâne avec du cranitooma, la partie séparée de l'os se lève et est retirée (une fois l'opération terminée, cette partie de l'os revient à sa place);
    • La dure-mère est ouverte et le chirurgien accède au cerveau;
    • On distingue une artère pathologique (porteuse) et un anévrisme lui-même;
    • Un clip est placé sur le cou de l'anévrisme à sa base - un microdispositif auto-serrant avec des branches, les branches pressent le cou de l'anévrisme et éteignent l'anévrisme de la circulation sanguine;
    • Pendant l'opération, la radicalisation consistant à couper l'anévrisme de la circulation sanguine par ponction de l'anévrisme est nécessairement contrôlée, l'anévrisme est examiné à l'aide d'une dopplerographie par ultrasons de contact, l'anévrisme peut être examiné au microscope ou à l'endoscope, ainsi que l'angiographie par fluorescence peropératoire;
    • L'opération est terminée sur l'anévrisme du cerveau en suturant la dure-mère, la partie coupée du crâne revient à sa place et est fixée avec des plaques et des vis en titane.

    L'efficacité d'écrêtage de l'anévrisme atteint 98%.

    Causes et symptômes du processus pathologique

    Une partie inélastique du vaisseau (anévrisme) du cerveau peut être déchirée par l'exposition à certains facteurs sur le corps humain:

    • la présence dans la vie quotidienne du patient de stress constants qui conduisent au développement d'une forte surexcitation psycho-émotionnelle;
    • performance des charges physiques intenses quotidiennes;
    • la présence d'une pression artérielle élevée, qui ne diminue pas pendant longtemps;
    • le tabagisme et la consommation excessive de diverses boissons alcoolisées;
    • le développement dans le corps du patient de toute maladie infectieuse, dont le cours s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle.

    Symptômes de pathologie

    Avant de se briser, l'anévrisme cérébral peut provoquer l'apparition de certains symptômes non spécifiques, dont l'apparition s'explique par la présence de microdommages aux vaisseaux sanguins et au sang pénétrant dans les tissus de l'organe interne. Les symptômes qui incluent une rupture d'anévrisme antérieure comprennent:

    • l'apparition d'un mal de tête sévère;
    • sensation de sang se précipitant sur le visage ou la tête;
    • violation de la fonction visuelle, qui s'exprime sous la forme d'une diplopie (vision double); violation de la perception normale des couleurs, c'est-à-dire que le patient voit le monde extérieur en rouge;
    • troubles de l'appareil vocal;
    • l'apparition d'acouphènes de nature croissante;
    • douleur au visage, en particulier aux orbites;
    • étourdissements paroxystiques;
    • crampes aux membres supérieurs ou inférieurs.

    La rupture vasculaire elle-même a principalement une évolution aiguë et sa symptomatologie dépend directement de l'emplacement de l'anévrisme, de la fréquence de l'hémorragie et de son volume.

    Une rupture de l'anévrisme cérébral peut s'accompagner de l'apparition de tels signes:

    1. Maux de tête sévères de nature coupante qui apparaissent soudainement. Dans ce cas, le syndrome douloureux lui-même peut ressembler à un coup à la tête. Ce type de maux de tête peut être accompagné d'une altération de la conscience humaine et même d'un coma.
    2. L'apparition de la tachypnée est un rythme respiratoire rapide. Ce phénomène peut atteindre plus de 20 respirations par minute.
    3. La tachycardie est un rythme cardiaque rapide qui peut atteindre plus de 100 battements cardiaques par minute. Au fil du temps, avec la poursuite de la progression du processus pathologique, une bradycardie se forme sur le fond de la tachycardie - un ralentissement important de la fréquence cardiaque, qui peut atteindre moins de 50 battements par minute.
    4. Dans 20% de tous les cas de rupture de l'anévrisme, une personne développe des crises généralisées, c'est-à-dire des contractions musculaires volontaires, qui sont observées dans tout le corps du patient.

    Les dommages au vaisseau inélastique du cerveau sont un processus pathologique omniprésent et l'une des conditions les plus graves. Le taux de mortalité pendant le développement d'une telle maladie reste assez élevé, même si une personne malade a été hospitalisée en temps opportun et a reçu des soins médicaux appropriés.

    Comment l'intervention endovasculaire est-elle réalisée en cas d'anévrisme cérébrovasculaire?

    L'opération est réalisée sous anesthésie générale, car un contrôle total de la pression artérielle et de la position du patient sur la table d'opération est nécessaire..

    Toutes les manipulations sur les vaisseaux sont effectuées sous contrôle radiographique dans la radiographie. L'intervention est réalisée principalement par une ponction dans la zone du pli fémoral, d'où un cathéter passe à travers l'artère fémorale vers l'anévrisme, l'anévrisme est complètement rempli de microcoils de platine et déconnecté de la circulation sanguine.

    Actuellement, pour la correction endovasculaire des anévrismes à col large, des méthodes de protection du col de l'anévrisme sont utilisées pour prévenir la perte de microcoils dans le vaisseau porteur:

      traitement endovasculaire de l'anévrisme

    Protection temporaire du col de l'anévrisme avec un ballon (méthode d'assistance au ballon), lorsqu'un cathéter avec un ballon est inséré dans la zone du vaisseau de support, qui est gonflé et des microspirales sont ensuite insérées dans l'anévrisme, après quoi le ballon est retiré;

  • Protection permanente du col de l'anévrisme avec un stent, qui est inséré dans le vaisseau et reste constamment dans le vaisseau. Le stent a des cellules à travers lesquelles des microcoils sont insérés dans la cavité de l'anévrisme et l'anévrisme est déconnecté de la circulation sanguine;
  • L'introduction d'un flux dans le vaisseau est un stent redirectionnel, qui a une densité élevée et dirige le sang à travers le vaisseau de telle sorte que le sang n'entre pas dans l'anévrisme et que l'anévrisme soit thrombosé, c'est-à-dire que la possibilité de sa rupture est exclue. Une thrombose complète de l'anévrisme survient dans les 4 à 6 mois suivant l'intervention.
  • Après avoir installé des stents de toute nature pendant trois mois, il est nécessaire de prendre des médicaments pour prévenir la thrombose du stent, qui doit être prise en compte lors du choix de cette technique d'intervention.

    Indications de retrait

    L'intervention chirurgicale après détermination de l'anévrisme est prescrite non pas à chaque patient, mais strictement selon les indications suivantes:

    • anévrisme majeur - plus de 4-5 cm;
    • taux de croissance - plus de 0,5 mm par an;
    • l'anévrisme étend la paroi du vaisseau;
    • au centre de la lésion se trouve un caillot de sang;
    • rupture de la zone touchée et saignement interne - dans ce cas, une opération urgente est nécessaire;
    • la présence d'un risque accru de complications - rupture de la paroi vasculaire, thromboembolie;
    • douleur sévère.

    À condition que l'anévrisme se développe lentement et soit généralement stable, tandis que le patient ne se plaint pas des symptômes, il lui est prescrit un traitement d'entretien. Il est recommandé de surveiller régulièrement la tension artérielle et de prendre les médicaments appropriés. De plus, il faut abandonner les mauvaises habitudes, bien manger et mener une vie active.

    Pour une surveillance régulière de la pression artérielle, vous devez pouvoir la mesurer correctement et toujours avoir un tonomètre à portée de main. Nous vous indiquerons comment choisir le bon appareil fiable sur notre site Web. Lisez sur les variétés au doigt et au poignet.

    Récupération postopératoire

    Après l'opération, le patient est placé dans une salle postopératoire pour observation par le personnel médical, où il commence à respirer par lui-même, après quoi il est transféré à l'unité de soins intensifs. Le temps passé dans l'unité de soins intensifs dépend de la complexité et des caractéristiques de la chirurgie et de l'anesthésie et est de 24 à 48 heures.

    Ensuite, au service neurologique, le patient continue d'être suivi et traité pendant une à deux semaines, selon le type d'intervention directe ou endovasculaire. Certains patients auront besoin d'une rééducation.

    La durée de la période d'observation postopératoire après les interventions endovasculaires est beaucoup plus courte qu'après les opérations directes et est de 5-6 jours en l'absence de complications.

    Description des méthodes d'élimination de l'anévrisme

    Coupure

    Étant donné que l'intervention est réalisée sous anesthésie générale, le patient doit être examiné afin d'exclure la réaction à l'anesthésie. Une demi-journée avant l'intervention, le patient doit arrêter de prendre de la nourriture et de l'eau..

    Le clipping vasculaire peut prendre de 3 à 5 heures, il est réalisé selon la technologie suivante:

    • connecter des appareils qui surveilleront le bien-être du patient pendant l'intervention;
    • installation d'un cathéter pour le détournement d'urine;
    • insertion d'un cathéter anesthésique;
    • préparation de la zone où l'opération sera effectuée - épilation, désinfection, accès au vaisseau affecté;
    • trouver un anévrisme;
    • détachement du site des tissus sains;
    • installation de clips;
    • restauration des os et de la peau;
    • retrait de tous les cathéters utilisés.

    Stenting

    Stenting - l'introduction de prothèses de cadre qui remplacent la zone endommagée du vaisseau. La préparation du patient est la suivante:

    • tests de réaction aux médicaments;
    • arrêt de la nourriture et de l'eau 8 heures avant la chirurgie.

    Un cathéter est inséré à travers l'artère axillaire ou fémorale. Le tube est avancé vers un vaisseau endommagé sous le contrôle d'une technique de visualisation. Ensuite, un stent et des microcoils spéciaux sont installés, ce qui empêchera la pénétration du sang dans la zone affectée à partir du lit vasculaire. Le cathéter est retiré, le flux sanguin s'arrête, un pansement est appliqué. Le stenting prend 1 à 2 heures en moyenne.

    Embolisation endovasculaire

    L'embolisation d'un anévrisme peut être réalisée de 30 minutes à plusieurs heures, selon la complexité de la procédure.

    Préparation pour la chirurgie de retrait de l'anévrisme endovasculaire:

    • examen du patient et sa référence en laboratoire et recherche de matériel;
    • Tests d'allergie pour les médicaments, évaluation de la tolérance à l'anesthésie;
    • abstinence de nourriture et d'eau 8 heures avant la chirurgie.

    Après l'anesthésie, une incision est pratiquée dans la région inguinale, un cathéter est inséré dans le vaisseau sanguin fémoral, qui est amené au site correspondant. Un agent de contraste est introduit à travers le cathéter, ce qui vous permet de visualiser l'ensemble du processus sur l'écran. Le médicament est délivré par un cathéter à la zone affectée, le vaisseau sanguin est obstrué. Ainsi, il y a un blocage du sang du lit vasculaire.

    Les conséquences de la chirurgie

    Il peut y avoir des complications associées à une réaction indésirable à l'anesthésie, des dommages à la paroi vasculaire pendant la chirurgie. Les conséquences de l'intervention comprennent des caillots sanguins, un œdème cérébral, une infection, un accident vasculaire cérébral, des crampes, des difficultés d'élocution, une vision altérée, une mémoire, un équilibre, une coordination des mouvements, etc..

    Cependant, l'ablation de l'anévrisme avant la rupture, à condition que l'intervention soit effectuée dans une clinique spécialisée ayant une vaste expérience dans la correction chirurgicale des anévrismes vasculaires, minimise la possibilité de complications graves et est incomparable avec les conséquences graves de la rupture de l'anévrisme de l'artère cérébrale. De plus, certaines complications sont éliminées lors de l'intervention chirurgicale ou immédiatement dans la période postopératoire. Dans certains cas, une longue période de réadaptation utilisant des techniques physiothérapeutiques, travaillant avec un orthophoniste ayant des difficultés d'élocution, l'aide d'un psychologue, d'un spécialiste des exercices de physiothérapie, d'un massothérapeute, etc., sera nécessaire..

    Complications d'une rupture d'anévrisme

    Rupture d'anévrisme
    Les conséquences des dommages causés à un vaisseau sanguin inélastique dans le cerveau humain peuvent être très diverses et graves. L'une de ces complications est l'angiospasme cérébral, dont le développement peut provoquer une rupture répétée de l'anévrisme, une ischémie cérébrale (altération du fonctionnement de l'organe interne résultant de la privation d'oxygène). D'autres conséquences de la rupture de l'anévrisme peuvent s'exprimer dans les signes suivants:

    1. Sensations douloureuses dans diverses parties du corps, y compris des maux de tête. Après une hémorragie cérébrale, le patient développe des douleurs paroxystiques de différentes durées et intensités. Dans ce cas, le syndrome de la douleur n'est pratiquement pas arrêté en prenant des analgésiques.
    2. Déficience cognitive. Ces violations se manifestent sous la forme d'un trouble de la clarté de la pensée, d'une perte de mémoire et de la capacité de percevoir normalement telle ou telle information venant de l'extérieur..
    3. Détérioration psychologique du patient. Le développement de troubles psychologiques se caractérise par la survenue d'un état dépressif, une irritabilité sévère, une sensation constante d'anxiété et d'insomnie.
    4. Déficience visuelle, qui survient dans la plupart des cas dans un contexte de lésions de l'artère carotide et se caractérise par une perte d'acuité visuelle et une double vision.
    5. Miction difficile et selles.
    6. Avaler perturbé ou difficile. Une telle complication peut entraîner la pénétration de morceaux de nourriture non pas dans la cavité de l'œsophage, mais dans les bronches et la trachée. En conséquence, des troubles du système digestif et une déshydratation du corps humain sont possibles.
    7. Les problèmes avec l'appareil vocal s'expriment sous la forme de difficultés à reproduire la parole du patient et sa compréhension. Des complications de ce type se produisent chez l'homme si une rupture d'anévrisme se produit dans l'hémisphère gauche du cerveau..
    8. Problèmes avec l'appareil moteur, qui se caractérisent par une faiblesse et une mauvaise coordination du patient. Dans certains cas, la formation d'une hémiplégie est possible - un processus pathologique, au cours du développement duquel il n'y a violation de la coordination que du côté droit ou gauche du corps.

    La vie après la chirurgie

    La récupération complète après une chirurgie ouverte prend jusqu'à deux mois, après une chirurgie endovasculaire, les patients retrouvent leur pleine vie en moins de temps. La durée de la récupération dépend de l'état de santé du patient avant la chirurgie, des complications postopératoires.


    Anévrisme avant et après chirurgie endovasculaire

    Après une craniotomie, une douleur dans la plaie est ressentie pendant plusieurs jours, car la plaie guérit, des démangeaisons sont ressenties, un gonflement dans cette zone et un engourdissement pendant plusieurs mois sont possibles.

    Pendant environ deux semaines, des maux de tête peuvent être observés, de la fatigue et un sentiment d'anxiété s'inquiètent jusqu'à huit semaines après une opération ouverte. Par conséquent, la sieste de l'après-midi est recommandée..

    Le patient doit être sous la surveillance d'un neurologue, prendre les médicaments nécessaires, les analgésiques. Au cours de l'année, il faut éviter les sports de contact, soulever plus de 2 - 2,5 kg, séance prolongée.

    Si le travail n'est pas associé à des charges de travail, après environ 6 semaines, vous pouvez discuter avec votre médecin de la possibilité de commencer à travailler..

    Malgré le fait que l'utilisation de l'angiographie par résonance magnétique et de l'angiographie par tomodensitométrie est limitée par la présence de possibles distorsions de l'image des clips métalliques, des stents et des spirales, ces méthodes restent assez efficaces pour la surveillance postopératoire.

    Un réexamen après une intervention ouverte est recommandé pour une période de 6 à 12 mois après l'intervention.

    Après une chirurgie endovasculaire, une angiographie de contrôle par soustraction numérique est recommandée pendant une période de 6 à 12 mois après l'intervention.

    Patients prédisposés à la formation d'anévrismes, quel que soit le type d'intervention chirurgicale, une fois la période d'observation terminée, il est recommandé d'effectuer une angiographie par résonance magnétique, une tomodensitométrie en mode angiographique une fois tous les 5 ans pour exclure la formation de nouveaux anévrismes..

    Les évaluations des patients après correction chirurgicale d'un anévrisme cérébrovasculaire sont positives. Parmi les effets indésirables qui persistent dans la période différée après la chirurgie, beaucoup notent une détérioration du bien-être avec des conditions météorologiques changeantes.

    Il existe de nombreux examens positifs du traitement à l'Institut NN Burdenko, où plus de 400 corrections chirurgicales d'anévrismes non explosés ont été effectuées au cours des dix dernières années, avec des résultats positifs des opérations.

    L'opération de retrait de l'anévrisme non explosé des vaisseaux cérébraux est réalisée gratuitement selon le quota d'opérations de haute technologie. Pour cela, il est nécessaire de soumettre les documents médicaux pertinents à la clinique sélectionnée, et s'il y a des quotas, un «protocole de décision de quota» sera émis, le patient sera inscrit dans le plan d'opérations et attendra son tour.

    Si le patient se rend à la clinique par lui-même, sans documents directionnels, l'opération est effectuée sur une base payante.

    Dans le cas d'un traitement rémunéré, le coût de l'opération est très individuel et dépend des matériaux utilisés pendant l'opération, des qualifications du médecin, du temps passé à l'hôpital, etc. En moyenne, le coût d'une opération dans les cliniques de Moscou pour couper les anévrismes est d'environ 80 000 roubles, pour l'arrêt endovasculaire anévrismes - environ 75 000 roubles.

    Compte tenu de la mortalité élevée due à une hémorragie lors de la rupture de l'anévrisme, une chirurgie prophylactique pour couper l'anévrisme de la circulation sanguine est recommandée si indiquée.

    Réadaptation et récupération

    Les mesures de rééducation après l'ablation de l'anévrisme dépendent du type d'intervention réalisée, de la localisation de la pathologie, ainsi que de la présence ou de l'absence de complications.

    Recommandations générales après la chirurgie:

    • le lendemain de l'intervention, le patient doit être sous la surveillance d'un médecin;
    • obtenir des médicaments nootropes, des diurétiques et d'autres médicaments de soutien;
    • activité physique;
    • massage;
    • l'utilisation de techniques physiothérapeutiques;
    • au cours de l'année, il est interdit de pratiquer des sports de contact et de lever plus de 3 kg;
    • avec une intervention endoscopique, le patient peut reprendre sa vie habituelle 4-5 jours après la chirurgie.

    Important! Il est préférable de suivre une rééducation dans des centres spécialisés, où il y a tout l'équipement nécessaire et des spécialistes qualifiés.

    Diagnostic de l'anévrisme du cerveau

    Il est possible de détecter une lacune dans la formation et les conséquences pour le tissu cérébral en utilisant l'IRM, la TDM, l'angiographie. L'examen révèle la localisation du processus pathologique, donne des informations sur la présence de caillots sanguins, d'autres anévrismes et leurs dimensions, la vitesse du flux sanguin dans les vaisseaux, la force de compression du tissu cérébral.

    L'angiographie aidera à identifier l'emplacement de l'anévrisme

    Compression des tissus intracrâniens

    Les manifestations de la maladie dépendent largement de la taille du renflement et de son emplacement. Les gros anévrismes compressent le tissu cérébral, ce qui entraîne une défaillance circulatoire. Le patient peut éprouver des spasmes des vaisseaux, conduisant à des maux de tête réguliers jusqu'à une migraine.

    Certains commencent à remarquer des signes de dysfonctionnement des membres supérieurs, de paralysie partielle, de diminution de la sensibilité faciale, de perte auditive, de troubles visuels. Tous ces symptômes sont dus à la compression des troncs nerveux..

    Si l'anévrisme existe depuis longtemps, des signes d'atrophie nerveuse peuvent se développer. Les crises d'épilepsie sont également fréquentes, en particulier dans l'enfance. Avec les anévrismes artérioveineux congénitaux chez les enfants, le développement d'une hydropisie cérébrale, d'une insuffisance cardiaque, de graves dommages aux gros vaisseaux est noté.

    Types d'anévrismes

    Selon les signes externes et la structure du développement, on distingue 3 types d'anévrismes intracrâniens:

    Décrivez-nous votre problème, partagez votre expérience de vie dans le traitement de la maladie ou demandez conseil! Parlez de vous ici même sur le site. Votre problème ne restera pas sans attention et votre expérience aidera quelqu'un! Ecrire >>

    1. Sacculaire - un sac rond avec du sang à l'intérieur attaché à la paroi du vaisseau avec une base ou une jambe. En apparence, ce type d'anévrisme ressemble à une baie suspendue à une branche, il est donc appelé «baie».
    2. Latéral - a l'apparence d'une tumeur, située directement sur la paroi du vaisseau;
    3. Fusiforme - situé sur le site de la vasodilatation pathologique de l'intérieur.

    À l'emplacement de l'anévrisme se trouvent:

    1. Artériel - survient aux endroits de ramification des vaisseaux artériels en raison de leur expansion pathologique.
    2. Artérioveineux - affectent les parois des vaisseaux veineux.

    Par la nature de l'origine de l'anévrisme du cerveau est divisé en:

    1. Exfoliation - les anévrismes sont situés directement dans la paroi du vaisseau en raison de sa délamination et de la fuite de sang à travers les fissures.
    2. Vrai - survient à l'intérieur du vaisseau en raison de la saillie de la paroi.
    3. Faux - formé à l'extérieur du vaisseau sous la forme d'un néoplasme creux, tandis que le sang y pénètre par des microfissures ou des ouvertures dans la paroi.

    Les anévrismes cérébraux sont classés selon d'autres signes. Ainsi, par le nombre d'anévrismes sont multiples ou uniques, par la nature de l'apparence - congénitale ou acquise, en taille - petite, moyenne et grande. Si un anévrisme est survenu dans un contexte d'infection purulente, il est alors appelé mycotique.

    Petite digression dans l'anatomie

    Les vaisseaux sanguins sont la ligne de transport du sang, transportant dans tout le corps les substances et l'oxygène nécessaires à la vie. En substance, ils représentent un tube assez robuste composé de trois couches:

    1. La couche intérieure est lisse et mince. C'est l'épithélium qui protège la paroi vasculaire de l'action des composants sanguins.
    2. La deuxième couche est le tissu musculaire pénétré par les fibres de collagène. C'est la couche la plus épaisse, elle apporte élasticité et résistance..
    3. La tâche de la couche externe est la protection et la fixation fiable des vaisseaux sanguins. Il a une surface lâche et se compose de tissu conjonctif.

    Tous les vaisseaux sont divisés en trois groupes - artères, veines et capillaires. Deux groupes sont affectés par les dangers de développer un anévrisme - les artères et les veines. La pathologie est exprimée comme suit - une saillie se forme sur la paroi vasculaire. L'anévrisme veineux est très rare et généralement congénital.

    Types d'anévrisme

    La médecine distingue plusieurs types d'anévrismes. L'un d'eux se forme sur le site de destruction des tissus internes du vaisseau, lorsque, à la suite d'une injection constante de sang, une bulle ou un sac se forme, dont la cavité est en communication avec le vaisseau. Il est appelé sacculaire. Cela ne se produit que sur les artères, le plus souvent sur l'aorte.

    Un autre type d'anévrisme est formé du fait qu'une paroi vasculaire pathologiquement altérée sous une pression artérielle constante commence à s'étirer. Un tel anévrisme est appelé diffus. En apparence, il ressemble à un fuseau, c'est pourquoi il a été appelé en forme de fuseau. De même, un anévrisme cylindrique se produit. L'anévrisme du cœur est l'amincissement et la saillie de sa paroi.

    La forme en forme de sac la plus courante. Et c'est elle qui est caractéristique des vaisseaux du cerveau. La localisation habituelle se situe sur les artères à la base du crâne. Selon la gravité et le danger, tous les anévrismes sont divisés en trois groupes:

    • la formation d'un diamètre de 11 mm est considérée comme un petit changement;
    • pathologie de gravité modérée - de 11 mm à 2,5 cm;
    • les plus grandes sont des saillies de plus de 2,5 cm.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite