Anévrisme de l'aorte cardiaque

Certaines maladies du cœur et des vaisseaux sanguins qui y sont attachés affectent non seulement l'état de la santé humaine, mais menacent également sa vie. Des signes d'expansion anévrismale de la plus grande artère située près du cœur se développent avec un tableau clinique flou. Par conséquent, il est important de savoir comment l'anévrisme aortique se manifeste, ce qu'il est et pourquoi une condition mortelle se forme, quelles méthodes sont utilisées pour le traiter..

Anévrisme aortique: quelles sont ces pathologies

L'aorte cardiaque, en tant que principal vaisseau sanguin, fournit l'approvisionnement en sang à tous les organes et tissus. La détection d'une section élargie de la paroi aortique, accompagnée d'une faiblesse et d'une diminution du tonus des structures tissulaires, indique la formation d'un anévrisme. À la suite de changements dévastateurs pour certaines raisons, le diamètre du tronc aortique fait plus que doubler, provoquant l'apparition de maladies systémiques et vasculaires.

Anévrisme de l'aorte cardiaque

Le tableau clinique de la pathologie du cœur se développe localisé lorsque, dans un point faible de la paroi du vaisseau cardiaque principal, une extension se produit sous une forte pression du flux sanguin. La section élastique du mur est étirée, suivie d'une saillie, qui peut avoir différentes tailles. La menace d'un état pathologique est associée à une forte probabilité de rupture de l'anévrisme, qui s'accompagne de saignements internes massifs, provoquant la mort instantanée du patient.

L'apparition d'un sac anévrismal peut se produire sur n'importe quel segment de l'aorte, mais le plus souvent la localisation de la saillie est diagnostiquée sur le segment de l'abdomen (75%), ainsi que du thoracique (25%). La forme de la membrane étirée du vaisseau cardiaque dépend de la structure de la paroi aortique:

    la couche intérieure, qui est une barrière dynamique effilée ou en expansion, est une seule couche de cellules épithéliales, caractérisée par une épaisseur et une densité minimales,

La structure de la paroi vasculaire

  • la membrane centrale du vaisseau est particulièrement durable et élastique, composée de cellules musculaires lisses, ce qui permet à la paroi de résister à une pression artérielle élevée,
  • la couche externe, constituée d'élastine et de fibres de collagène, a une structure lâche, c'est en elle que le processus de séparation se produit avec la formation d'un anévrisme.
  • Important: Le danger mortel d'un problème d'artère cardiaque diagnostiqué est la menace minuscule de sa rupture, les conséquences du processus instantané sont incompatibles avec la vie. Une maladie qui se développe de manière asymptomatique dans 15% des cas peut être une maladie congénitale ou acquise..

    Termes de classification de la pathologie cardiaque

    L'état de l'anévrisme, lorsque le diamètre de l'aorte est doublé, affecte principalement les personnes âgées, qui présentent des traces de dépôts athérosclérotiques et des signes d'hypertension. La forme de l'apparition d'un anévrisme de l'aorte cardiaque peut le plus souvent ressembler à:

    • un défaut fusiforme de l'aorte de nature diffuse, situé sur tout le diamètre, une saillie de grande taille provoque des symptômes de compression,
    • étirement asymétrique en forme de sac, accompagné de la formation d'un récipient rempli de sang, dans ce mode de réalisation, le déchirement du sac est le plus probable.

    Compte tenu des manifestations du processus de relaxation de la paroi du canal cardiaque principal, l'anévrisme peut se développer asymptomatiquement ou s'accompagner de douleurs. Selon le type de structure, la saillie anévrismale est classée comme:

    • faux - une capsule remplie de sang formée à l'intérieur de la paroi du vaisseau cardiaque, qui gonfle de l'intérieur, gonfle d'un côté, ce qui ne réduit pas le danger pour la vie du patient,
    • vrai - la saillie associée à un amincissement de la structure des trois couches de la paroi vasculaire, gonfle dans des directions différentes, a un meilleur pronostic en raison de la moindre probabilité de déchirure.

    Le type fonctionnel d'anévrisme s'accompagne d'une protrusion minimale de la paroi aortique du cœur, sans provoquer de destruction complète de la membrane artérielle. Le type d'anévrisme stratifié appartient au type de maladie cardiaque le plus dangereux en raison de la localisation du défaut dans la couche interne de l'aorte. La progression de la séparation avec une augmentation du volume de la cavité se termine rapidement par une rupture de la membrane vasculaire.

    En se concentrant sur la taille, le sac anévrismal peut être petit (jusqu'à 5 cm), moyen (jusqu'à 7 cm) et également grand (plus de 7 cm). L'anévrisme du cœur est classé comme gigantesque en cas de diamètre du vaisseau multiplié par 10.

    Division de la pathologie en types

    En fonction de la position de la formation sur l'artère cardiaque principale, déterminer le type d'anévrisme, qui aide le médecin à poser le bon diagnostic, en prescrivant un traitement adéquat.

    Segment aortiqueLocalisation et formation d'anévrisme
    Parcelle ascendanteLe début du département dans le ventricule gauche du cœur s'est poursuivi le long du tronc brachiocephalic jusqu'à l'arc aortique. L'apparition d'un sac bombé à la surface de l'artère peut être attendue dans n'importe quelle partie de la paroi de l'artère cardiaque dans ce segment.
    Arc aortiqueLe tracé de la courbure de l'artère de droite à gauche avec la rotation du lit vasculaire vers la cavité abdominale. La formation d'une expansion diffuse dans la structure de la membrane aortique se produit dans les grandes branches de ce segment.
    Département avalLe segment le plus long est situé entre les 4 vertèbres thoraciques et 4 lombaires, où l'aorte est divisée en deux branches. La projection de l'anévrisme de ce département se situe au niveau du sternum.
    Zone abdominaleLa formation d'un anévrisme surrénal se produit entre le diaphragme et la bouche des artères rénales. Un endroit probable pour le gonflement du type sous-rénal sera la zone entre les bouches des artères rénales et iliaques.

    Ce qui déclenche l'apparition d'un anévrisme

    Les signes du développement d'une condition pathologique dans la paroi de l'aorte du cœur se forment sur un fond de changements dystrophiques non spécifiques dans l'épaisseur de la coquille du vaisseau principal. Cela conduit à un amincissement progressif de la paroi artérielle, contribue à une modification du tissu fibreux, qui est un processus irréversible. Parmi les principales causes conduisant à la formation d'un anévrisme aortique, on peut également inclure les conditions de caractère congénital et acquis.

    Athérosclérose

    Les traces de lésions athérosclérotiques sont parmi les causes les plus courantes de la progression des maladies vasculaires, parmi lesquelles les manifestations d'anévrisme. Au cours de la maladie, le cours des processus métaboliques est perturbé, accompagné d'une augmentation du cholestérol, ce qui entraîne la formation de plaques sur les parois des artères. Les petits vaisseaux souffrent d'un flux sanguin obstrué en raison du rétrécissement de la lumière du lit vasculaire. L'aorte est l'un des plus gros vaisseaux, et le flux sanguin en raison des plaques n'est pas perturbé, mais la choroïde en dessous est détruite. L'action du processus dégénératif conduit à une perte d'élasticité et une augmentation de la pression sanguine conduit à l'apparition de signes d'anévrisme.

    Infection à la syphilis

    Le problème des maladies vénériennes dans le passé était tout à fait pertinent, une manifestation caractéristique du stade avancé de la syphilis est la propagation du pathogène ainsi que le flux sanguin vers tous les organes. La localisation du spirochète pâle devient la paroi de l'aorte, que le pathogène détruit au fil du temps. Le résultat est un affaiblissement de la membrane de l'artère cardiaque, accompagné de la formation d'un anévrisme.

    Veuillez noter: Dans la pratique médicale moderne, ce type de maladie aortique cardiaque est rare. La raison en est qu'une maladie sexuellement transmissible est facile à diagnostiquer et que les méthodes pour son traitement réussi sont bien établies..

    Risqué de blessure

    Le fait de lésion accidentelle de la membrane aortique du cœur peut être associé à des procédures diagnostiques ou des mesures thérapeutiques (coronarographie, angioplastie), à ​​la mise en place de prothèses de la valve aortique. Après une lésion accidentelle du vaisseau cardiaque, quelques jours / semaines plus tard, un anévrisme aortique du cœur se forme et ses symptômes peuvent ne pas continuer à déranger le patient souffrant d'une lésion vasculaire..

    L'effet des anomalies congénitales

    Les syndromes génétiquement transmis, hérités, inhibent le développement du tissu conjonctif, détruisant sa structure. Parmi les malformations congénitales, les situations suivantes sont les plus courantes:

    1. Le développement d'une maladie génétique appelée syndrome de Marfan entraîne la destruction des tissus osseux et du système cardiovasculaire. En plus d'une poitrine déformée avec une longueur de membre non naturelle, la maladie se manifeste par la formation d'un anévrisme dans l'aorte ascendante, la menace de déchirure, l'insuffisance du système valvulaire avec un pronostic d'issue fatale.
    2. Les maladies génétiques comprennent le type vasculaire du syndrome d'Ehlers-Danlos, qui s'accompagne d'une altération de la synthèse du collagène à base de protéines. Cette version du syndrome s'accompagne d'ecchymoses, d'une grande mobilité des articulations, d'une pâleur de la peau amincie. En raison de la fragilité de la choroïde, un anévrisme apparaît, menaçant de rupture.

    Une anomalie congénitale se forme au cours du développement fœtal. La cause d'une anomalie congénitale peut être non seulement un facteur héréditaire, mais aussi une maladie maternelle pendant la grossesse. Le bébé devra subir une intervention chirurgicale d'urgence sur le cœur, et son pronostic pour le nouveau-né peut être décevant. Si un enfant survit avec un défaut aortique congénital dans le segment thoracique ou abdominal, le risque de rupture est considérablement réduit si les prescriptions médicales sont suivies avec un traitement préventif.

    Influence des processus inflammatoires

    Dans la pratique médicale, l'inflammation dans une couche séparée ou dans toute l'épaisseur de la paroi aortique est communément appelée aortite. Un abcès qui coule fortement entraîne l'apparition d'un étirement irréversible de la paroi, qui se transforme en cavité anévrismale pour les raisons suivantes:

      une progression spécifique de l'aortite est associée à la tuberculose, la syphilis, la polyarthrite rhumatoïde,

  • maladies infectieuses, fongiques, les allergies contribuent au développement d'une aortite non spécifique.
  • Les facteurs qui déclenchent les symptômes des anévrismes aortiques comprennent le tabagisme, qui conduit à des processus dégénératifs affectant la membrane aortique en raison du développement de l'athérosclérose. L'état anévrismal de la paroi de l'artère cardiaque menace les personnes en surpoids, les adeptes de la malnutrition due à un excès de cholestérol, les patients âgés souffrant de pathologies cardiaques.

    Important: L'âge après 50-60 ans, lorsque le métabolisme est altéré et que la structure du tissu conjonctif souffre de processus dégénératifs avec une forte tendance à l'hypertension, est considéré comme un facteur de risque particulier. Chez les jeunes patients, l'apparition d'anévrisme est due à la présence de syphilis ou de troubles congénitaux.

    Image clinique

    En apparence, la zone de destruction de la paroi aortique peut être non seulement sacculaire ou diffuse. Le foyer situé au niveau du cœur peut avoir une forme plate ou en forme de champignon, différer par sa structure exfoliante. Le développement de tout type de pathologie cardiaque passe par des étapes présentant un certain degré de danger de rupture de la membrane aortique.

    ÉtapeCaractéristiques du tableau clinique
    Forme aiguëUne condition douloureuse se forme dans le contexte d'une inflammation myocardique, d'une crise cardiaque. La rupture aortique est précédée de 1-2 jours, qui vont à la formation du défaut, un traitement chirurgical est nécessaire pour sauver le patient.
    Cours subaiguLe début du processus de stratification de la lumière du vaisseau est associé au site de cicatrices postopératoires ou à une maladie cardiaque. La destruction progresse dans les 60 à 90 jours, ne s'accompagne pas de symptômes particulièrement douloureux et d'une rupture aortique..
    Processus chroniqueLa chronisation de la maladie se produit progressivement, ne s'accompagne pas d'une forte détérioration, de fortes impulsions de douleur. Le diagnostic est très susceptible de confondre la saillie anévrismale avec l'une des maladies du myocarde, qui présente des symptômes similaires.

    Quels sont les symptômes d'un anévrisme?

    Le principal danger de la pathologie cardiaque dans le cours asymptomatique d'un processus destructeur à long terme. L'apparition des premiers signaux indique la progression de la stratification de la paroi vasculaire, conduisant à une compression (compression) des organes voisins. En général, les symptômes de l'anévrisme se développent dans trois directions:

    Test: Que savez-vous du sang humain?

    • les signes d'une altération de la circulation sanguine dans le système des branches aortiques entraînent une perturbation des organes près de la saillie,
    • un signal de compression indique une grande taille de l'anévrisme, il déforme les structures anatomiques adjacentes,
    • l'apparition de douleur accompagne souvent la séparation de la paroi, mais la douleur est possible dans le cas du type habituel de saillie.

    Les symptômes de la formation d'un sac anévrismal sont caractérisés par des manifestations spécifiques dans différents types de cardiopathie aortique. Par conséquent, il vaut la peine de vous familiariser avec les symptômes de l'anévrisme en fonction de sa localisation dans différents segments de l'aorte.

    Anévrisme de l'aorte ascendante du cœur

    La pathologie fait référence à des affections rares localisées à la sortie de l'oreillette gauche. Avec la menace de thrombose et le développement d'une crise cardiaque, un syndrome de douleur ischémique se forme, qui est associé à un manque d'oxygène suffisant dans le muscle cardiaque. Le cœur se contracte avec difficulté, il a besoin d'un plus grand volume d'oxygène, ce qui perturbe la valve, manifestant une augmentation du rythme cardiaque.

    Problèmes aortiques dans le sternum

    Le type d'anévrisme thoracique signale des symptômes importants lorsqu'une formation bombée à la surface d'un vaisseau artériel atteint une grande taille. Un sac situé à côté du cœur devient une cause de dysfonctionnement d'un organe vital, signalant des symptômes caractéristiques:

    • les impulsions douloureuses du matin (aortalgie), situées derrière le sternum, sont une réaction aux dommages aux processus nerveux dans l'épaisseur de la paroi vasculaire,
    • le syndrome de la toux, se développant en raison de la compression de la trachée ou des structures bronchiques, entraîne une détérioration de l'activité cardiaque,
    • une sensation de lourdeur dans la poitrine est le résultat de la compression des tissus entourant l'aorte, provoquant une sensation de présence d'un corps étranger derrière le sternum,
    • le développement d'un essoufflement devient une réaction à un fonctionnement anormal du muscle cardiaque, ce qui entraîne l'apparition d'une toux courte ou d'une douleur, un changement de pression,
    • les signes d'étourdissements et une série de signaux neurologiques sont le résultat d'une détérioration de l'apport sanguin au cerveau, de fluctuations de pression (faible / élevée),
    • en accélérant le rythme cardiaque, un organe vital répond aux difficultés de libération du sang, manifestant des symptômes de tachycardie, augmentation du rythme cardiaque.

    Le véritable signe d'un anévrisme de l'aorte cardiaque situé dans le segment thoracique peut être appelé les symptômes évidents de compression, affectant les structures suivantes du corps du patient:

    • la compression de la trachée et des bronches se manifeste par une respiration bruyante, une toux en essayant de respirer profondément,
    • une pression sur l'œsophage signale une difficulté à avaler, une douleur épigastrique sévère après avoir mangé,
    • l'implication dans le processus du nerf récurrent entraîne le développement de l'enrouement, de la voix rauque,
    • la compression de deux artères (brachiocephalic et subclavian) mène aux troubles visuels-auditifs.

    Important: Une caractéristique distinctive de l'anévrisme est une triade de symptômes - une taille différente des pupilles avec des yeux profonds et une fissure palpébrale rétrécie. Des signes de pression d'une très grande saillie sur l'aorte peuvent être observés sur le visage du patient, qui devient enflé avec une teinte bleuâtre avec des veines du cou gonflées.

    Protrusion dans la zone de l'arc aortique

    Un type fréquent de pathologie cardiaque signale une détérioration de la circulation sanguine dans les vaisseaux perçant la tête et les mains. Avec une variété de symptômes, la véritable cause du problème (anévrisme) ne peut être trouvée que sur la radiographie.

    Segment descendant aortique

    La localisation de la capsule anévrismale dans la zone de ce segment est le problème le plus fréquent (chez près de 70% des patients), se manifestant par des dysfonctionnements du cœur, de la fonction pulmonaire. Un certain nombre de symptômes spécifiques (lourdeur derrière le sternum, problème de respiration profonde, risque élevé de pneumonie dû à une toux prolongée due à la compression d'une zone pulmonaire séparée) augmentent le risque d'infection.

    Atteinte de l'aorte abdominale

    Un sac pariétal situé sur la paroi de l'aorte abdominale est diagnostiqué plus souvent que les signes d'un anévrisme thoracique. Les symptômes de ce type de maladie sont associés à des changements dans la paroi du vaisseau aortique en raison de la grande protrusion de la membrane, qui provoque des troubles gastro-intestinaux, une mauvaise circulation sanguine dans les extrémités inférieures et des symptômes de compression nerveuse dans la zone inférieure du dos. La version abdominale de l'anévrisme peut se développer sans signes significatifs, et les patients attribuent l'apparition de légers éclats de douleur aux conséquences de la malnutrition.

    Quel est le danger de la pathologie aortique?

    Le principal danger de la capsule sur l'aorte cardiaque est le risque de rupture. Les patients décèdent avant le diagnostic et le traitement de l'anévrisme de l'aorte cardiaque est commencé. La raison en est un saignement intestinal abondant, qui est signalé par la clinique de "l'abdomen aigu", accompagné d'une perte de conscience.

    De plus, l'anévrisme cardiaque se développe avec de graves complications de divers organes et systèmes du corps humain, se manifestant:

    • la privation d'oxygène des organes internes en raison d'une altération du flux sanguin,
    • probabilité accrue de thrombose,
    • le développement de la calcification et de la dystrophie des parois vasculaires,
    • l'apparition de maladies concomitantes des organes dans la zone où l'anévrisme comprime l'aorte,
    • la formation de bradycardie en pathologie aortique sévère,
    • l'apparition d'une ischémie des jambes avec dégénérescence des ulcères trophiques en nécrose des tissus mous.

    Remarque: le diagnostic d'anévrismes pendant la grossesse est considéré comme un symptôme menaçant non seulement pour la mère, mais aussi pour le bébé en développement. Le fœtus est nourri par le sang du corps de la mère, et la circulation sanguine de la mère perturbée par une maladie cardiaque le prive d'une grande partie des substances utiles.

    Comment l'anévrisme est détecté

    La condition pathologique est difficile à diagnostiquer, car elle se développe principalement sans signaux de symptomatologie vive. Par conséquent, les patients souffrant d'athérosclérose, d'hypertension doivent subir régulièrement des examens de routine, en particulier chez les personnes âgées.

    Le médecin commence le diagnostic d'un défaut vasculaire en interrogeant le patient sur les plaintes et les symptômes, la présence de maladies héréditaires. Le spécialiste procède ensuite à un examen physique avec une évaluation du type de corps et de la couleur de la peau, l'identification des défauts externes et des problèmes respiratoires. De plus, en tapant et en écoutant manuellement avec un stéthophonendoscope, l'emplacement de l'anévrisme et ses dimensions approximatives sont approximativement déterminés.

    La prochaine étape des mesures diagnostiques sera la nomination d'un examen instrumental pour clarifier le diagnostic préliminaire.

    Nom de la méthode de rechercheCe que montre la procédure de diagnostic
    RoentgenogramLa radiographie vous permet de fixer sur l'image les limites des organes situés derrière le sternum et le péritoine. La méthode visualise les bords de la cavité anévrismale, le degré de courbure de l'arc aortique, le diamètre du segment ascendant, les signes de calcification.
    ÉchographieGrâce à une échographie à effet Doppler, il est possible de reconnaître une saillie remplie d'un liquide, pour mesurer la vitesse du flux sanguin. Il s'agit de la procédure de diagnostic la plus courante avec un coût relativement faible et des résultats immédiats sans douleur..
    CT ou IRMDes méthodes plus coûteuses de tomodensitométrie et d'imagerie par résonance magnétique seront une source de données précises sur la taille de la cavité, la qualité du flux sanguin vasculaire, l'œdème et l'hémorragie associés à une déchirure aortique du cœur.
    ECGAvec un test cardiaque peu coûteux, le médecin peut évaluer rapidement l'activité électrique du cœur. La méthode de diagnostic indolore révélera des violations des vaisseaux coronaires, les conséquences des complications de l'anévrisme.

    En plus de l'examen instrumental, le patient doit donner du sang pour détecter les causes possibles de la formation de capsules sur l'artère cardiaque principale. La méthode d'aortographie est considérée comme une méthode diagnostique reconnue pour déterminer la taille et le diamètre d'une formation vasculaire, déterminer le degré de stratification tissulaire et le risque de rupture. Il s'agit d'un type d'étude aux rayons X utilisant un produit de contraste pour une meilleure vue de l'arbre artériel.

    Comment traiter l'anévrisme de l'aorte cardiaque

    La principale méthode de traitement d'un défaut vasculaire est reconnue comme une technique chirurgicale. Si le diamètre de la saillie sur la paroi artérielle ne dépasse pas 4 cm et que les maladies cardiaques sont asymptomatiques, la pharmacothérapie est autorisée sous la surveillance constante d'un spécialiste (radiographie).

    Traitement médical

    Au cours d'une thérapie conservatrice, des médicaments sont prescrits qui augmentent l'élasticité des parois des vaisseaux:

    • anticoagulants qui empêchent la coagulation du sang,
    • médicaments antihypertenseurs,
    • médicaments pour abaisser le cholestérol sanguin,
    • médicaments pour prévenir le développement de la thrombose.

    Si la taille de l'anévrisme aortique du cœur est supérieure à 4 cm et que la saillie augmente rapidement, le patient se voit prescrire une opération pour retirer d'urgence un segment étendu de l'artère. Pendant l'opération, des prothèses du vaisseau sont réalisées sur le site de retrait de la partie affectée.

    Techniques chirurgicales

    La chirurgie pour retirer un segment saillant de l'artère cardiaque, qui est sujette à une croissance et une stratification rapides, est effectuée en utilisant l'une des trois méthodes.

      Lors d'une manipulation ouverte avec l'ouverture de la poitrine (thoracotomie) ou une incision dans la cavité abdominale (laparotomie), la partie endommagée de l'aorte est excisée avec la prothèse synthétique placée au site de résection.

  • Au cours d'une intervention endovasculaire (intravasculaire), la lumière dans la zone affectée de l'aorte est renforcée par une endoprothèse ou l'introduction d'un stent. Le sac anévrismal reste en place, mais la menace d'une nouvelle croissance disparaît.
  • La conduite d'une opération hybride est l'une des méthodes modernes de chirurgie, qui est pertinente si plusieurs canaux vasculaires sont affectés par le processus destructeur. L'essence de la technique peu traumatisante dans la conduite simultanée de deux manipulations est le stenting de la cavité d'une artère avec shuntage parallèle de l'autre vaisseau.
  • Important: Après tout type de chirurgie cardiaque, vous devrez surveiller les résultats de l'opération avec des contrôles annuels ultérieurs. Dans la période postopératoire, il est nécessaire de respecter un mode de vie sain, de suivre un régime spécial et la prescription d'un médecin pour prendre des médicaments.

    Espérance de vie

    Pour comprendre combien ils vivent avec un défaut aortique, un certain nombre de facteurs doivent être pris en compte, ils sont évalués par le médecin lors de la prescription du traitement nécessaire:

    • forme de saillie - les cavités exfoliantes sont considérées comme les plus dangereuses, contrairement à la forme de fuseau,
    • la cause du défaut - les lésions athérosclérotiques sont caractérisées par une croissance lente,
    • taille de la cavité aortique - grande (plus de 6 cm) sujette à la déchirure dans 50% des cas, petite - dans 20%,
    • emplacement - les murs dont les branches de l'arbre artériel sont affectées par le processus destructeur,
    • stade de la maladie - pour les protubérances fraîches, le pronostic est bien pire que pour les formes subaiguës.

    Un point important est le facteur âge. Les patients de plus de 40 ans sont accablés par un certain nombre de maladies concomitantes qui augmentent la gamme de contre-indications pour le traitement chirurgical, ce qui entraîne une aggravation du pronostic. Malgré la forte probabilité d'un résultat défavorable, la détection précoce d'un anévrisme et une chirurgie en temps opportun peuvent être considérées comme une chance importante de prolonger la vie.

    A titre préventif, un suivi régulier par un cardiologue avec passage d'études instrumentales est recommandé. Pour éviter la rupture de la cavité aortique, il est important de surveiller le poids et la pression artérielle, de suivre un régime sans cholestérol. Le mode de vie ne doit pas être sédentaire, mais une activité physique intense doit être exclue pour protéger le cœur.

    Anévrisme aortique

    Anévrisme aortique - l'expansion d'une zone limitée de la paroi aortique, ressemblant à une forme de fuseau ou à une formation en forme de sac, ou une augmentation diffuse de sa lumière de plus de 2 fois par rapport à une zone inchangée (ou un diamètre aortique normal pour un sexe et un âge donnés).

    L'aorte est le principal vaisseau artériel non apparié du corps; le sang enrichi en oxygène et en nutriments dans le ventricule gauche du cœur est transporté à travers l'aorte vers tous les organes et tissus. L'aorte a une structure complexe: lorsqu'elle s'éloigne du centre vers la périphérie, ses branches se divisent (bifurquent) en deux artères plus petites.

    En raison de la proximité du cœur, une pression artérielle élevée (BP) de 130 à 140 mm Hg est normale dans la lumière de ce vaisseau. Art. au moment de la contraction du cœur (systole) à 80-90 mm RT. Art. pendant la relaxation (diastole). Maintenir l'intégrité de l'aorte dans des conditions d'une telle charge élevée permet la structure spéciale de ses murs, composée de 3 couches principales:

    • doublure endothéliale interne;
    • la couche massive moyenne constituée de cellules musculaires lisses;
    • squelette de collagène externe.

    Sous l'influence de facteurs pathologiques, la paroi aortique subit des changements structurels, après quoi elle commence à s'étirer sous l'influence du flux sanguin. À mesure que l'anévrisme se développe, la structure normale de la paroi aortique est perdue et se transforme en un sac de tissu conjonctif, parfois rempli de masses thrombotiques.

    La principale complication des anévrismes de toute localisation est leur stratification avec rupture ultérieure possible (mortalité - 90%).

    Selon les rapports, la maladie se développe chez 1,4 à 8,2% des patients âgés de 50 à 79 ans (les hommes tombent plus souvent malades), ce qui correspond à 3 cas pour 100 000 femmes et 117 cas pour 100 000 hommes. En Fédération de Russie, au cours des 30 dernières années, l'incidence de l'anévrisme aortique a presque été multipliée par 9..

    Causes et facteurs de risque

    Les principales causes d'anévrisme sont les maladies et les affections qui contribuent à une diminution de la force et de l'élasticité de la paroi vasculaire:

    • athérosclérose de la paroi aortique (selon diverses sources, de 70 à 90%);
    • inflammation de l'aorte (aortite) de syphilitique, cellule géante, nature mycotique;
    • blessure traumatique;
    • les maladies systémiques congénitales du tissu conjonctif (par exemple, le syndrome de Marfan ou Ehlers-Danlos);
    • maladies auto-immunes (aortoartérite non spécifique);
    • causes iatrogènes dues à des manipulations médicales (opérations de reconstruction de l'aorte et de ses branches, cathétérisme cardiaque, aortographie).

    Facteurs de risque pour le développement de l'athérosclérose et la formation d'anévrisme:

    • sexe masculin (la fréquence d'apparition des anévrismes chez les hommes est 2 à 14 fois plus élevée que chez les femmes);
    • tabagisme (avec un diagnostic de dépistage de 455 personnes âgées de 50 à 89 ans au Département de chirurgie vasculaire de l'Institut clinique régional de recherche de Moscou, il a été constaté que 100% des patients atteints d'anévrisme de l'aorte abdominale avaient des antécédents de tabagisme de plus de 25 ans, et à la suite de l'étude Whitehall, il a été prouvé que les complications mortelles des anévrismes chez les fumeurs se produisent 4 fois plus souvent que chez les non-fumeurs);
    • âge de plus de 55 ans;
    • antécédents familiaux accablés;
    • hypertension artérielle prolongée (pression artérielle supérieure à 140/90 mm RT. Art.);
    • inactivité physique;
    • en surpoids;
    • cholestérol sanguin élevé.

    Formes de la maladie

    Selon la pathomorphologie, les anévrismes se distinguent:

    À l'heure actuelle, les complications de l'anévrisme occupent la 10e place parmi les principales causes de décès en Europe occidentale et en Amérique du Nord..

    Selon la localisation du processus pathologique, on distingue:

    • anévrismes de l'aorte thoracique (sinus, partie ascendante, arcade, partie descendante, combinés);
    • anévrismes abdominaux (surrénales, subrénales sans lésions de la bifurcation aortique, subrénales avec lésions de la bifurcation aortique, total);
    • anévrismes abdominaux.

    Selon le facteur étiologique, les anévrismes sont répartis comme suit:

    • acquis (non inflammatoire, inflammatoire);
    • congénital.

    Ils parlent également de l'anévrisme de stratification, qui est formé en raison de la rupture de la membrane interne avec sa stratification ultérieure et de la formation d'un deuxième faux canal pour la circulation sanguine. Selon l'emplacement et l'étendue de la stratification, 3 types de pathologie sont distingués:

    1. La stratification commence dans la partie ascendante de l'aorte, se déplace le long d'un arc (50%).
    2. La stratification ne se produit que dans l'aorte ascendante (35%).
    3. La stratification commence dans la partie descendante de l'aorte, descend (plus souvent) ou monte (moins) dans un arc (15%).

    Selon la durée du processus, un anévrisme exfoliant peut être:

    • aiguë (1 à 2 jours après le début d'un défaut endothélial);
    • subaiguë (2 à 4 semaines);
    • chronique (4-8 semaines ou plus, jusqu'à plusieurs années).

    Symptômes

    Le tableau clinique de l'anévrisme est formé par des symptômes provoqués par la compression des organes voisins, il dépend donc de la localisation de la formation pathologique.

    Signes d'anévrisme de l'arc, sections ascendantes et descendantes de l'aorte:

    • douleur persistante derrière le sternum avec irradiation dans le dos;
    • essoufflement avec difficulté à respirer, respiration sifflante bruyante;
    • bradycardie (avec compression du nerf vague);
    • difficulté à avaler;
    • possible hémorragie pulmonaire récurrente non intensive;
    • affaiblissement ou arrêt complet du pouls (avec compression de l'artère sous-clavière);
    • enrouement de la voix (avec compression du nerf récurrent);
    • un symptôme positif d'Oliver - Cardarelli;
    • rétrécissement de la fissure palpébrale (avec compression des ganglions cervicaux sympathiques);
    • douleurs d'estomac, parfois accompagnées d'éructations, de brûlures d'estomac, de vomissements.

    Symptômes d'anévrisme de l'aorte abdominale:

    • douleur intense persistante dans les régions lombaires et épigastriques;
    • rétention urinaire aiguë;
    • augmentation symptomatique de la pression artérielle;
    • troubles digestifs (nausées, vomissements, perte de poids);
    • possible altération des mouvements des membres inférieurs;
    • formation dense pulsante au niveau du nombril ou légèrement plus bas et à gauche.

    Selon des études, 100% des patients atteints d'anévrisme de l'aorte abdominale avaient des antécédents de tabagisme de plus de 25 ans.

    Un anévrisme exfoliant se manifeste par les symptômes soudains suivants:

    • douleurs aiguës insupportables derrière le sternum, dans le dos ou dans la région épigastrique, qui ne peuvent pas être arrêtées en prenant des analgésiques (la douleur peut s'atténuer et s'intensifier, ce qui indique la progression de la stratification, peut être ondulatoire, migrant progressivement le long du dos, le long de la colonne vertébrale);
    • rythme cardiaque augmenté;
    • faiblesse générale.

    L'anévrisme peut être asymptomatique et diagnostiqué uniquement au stade de la stratification ou de la rupture.

    Diagnostique

    Les principales méthodes de diagnostic de l'anévrisme aortique sont des méthodes qui confirment visuellement sa présence:

    • examen échographique des organes de la cavité thoracique (abdominale);
    • tomodensitométrie multispirale;
    • Imagerie par résonance magnétique;
    • Examen aux rayons X;
    • angiographie (aortographie).

    Dans la plupart des cas, l'anévrisme aortique est une conséquence de l'athérosclérose de la paroi aortique..

    Traitement

    Dans le cas d'un petit anévrisme, une surveillance dynamique avec surveillance de la progression de la maladie est recommandée au moins 1 fois en 6 mois. En l'absence de changements négatifs, la pharmacothérapie est prescrite pour réduire la pression artérielle et arrêter l'augmentation de l'athérosclérose.

    Si l'anévrisme est grand (diamètre supérieur à 4 cm) ou s'il y a une tendance à augmenter les symptômes de la maladie, le traitement principal de l'une de ses localisations est la chirurgie. Dans ce cas, la zone affectée du vaisseau est remplacée par une prothèse synthétique. L'opération se déroule de trois manières:

    • méthode endovasculaire (intravasculaire) utilisant une prothèse intravasculaire (greffe de stent);
    • prothèses ouvertes;
    • intervention hybride.

    Le choix de l'accès chirurgical est fait par le médecin traitant en fonction de la gravité de la maladie, de la présence de complications, de la pathologie concomitante et des caractéristiques individuelles du patient.

    Les opérations sur l'aorte ascendante et l'arc aortique, en règle générale, sont effectuées dans des conditions de pontage cardiopulmonaire et d'hypothermie contrôlée.

    Après la chirurgie, une rééducation est nécessaire (de 1 semaine à 1-1,5 mois).

    Complications et conséquences possibles

    Complications possibles d'un anévrisme aortique non traité:

    • la formation d'un défaut aortique;
    • insuffisance cardiaque aiguë (chronique);
    • thrombose du sac anévrismal avec entrée ultérieure de masses thrombotiques dans la circulation systémique et thrombose aiguë de divers organes.

    La principale complication des anévrismes de toute localisation est leur stratification avec rupture ultérieure possible (mortalité - 90%). Lorsque l'anévrisme se rompt, des saignements massifs se produisent dans le système respiratoire (bronches, trachée), la cavité pleurale, le sac cardiaque, l'œsophage, les gros vaisseaux sanguins situés dans la cavité thoracique, entraînant une perte de sang aiguë, un choc.

    Vous pouvez suspecter une rupture d'anévrisme avec les symptômes suivants:

    • douleur «poignard» soudaine dans l'abdomen, la poitrine ou l'espace interscapulaire;
    • pâleur de la peau;
    • bouche sèche, soif;
    • sueur froide et collante;
    • vertiges;
    • une chute rapide de la pression artérielle, jusqu'à une absence complète dans les artères périphériques;
    • tachycardie;
    • dyspnée.

    La rupture d'un anévrisme dans la cavité abdominale s'accompagne dans la plupart des cas d'une mort instantanée du patient. Avec une autre localisation de la rupture due à une thrombose du défaut dans la paroi aortique, une période de stabilisation se produit souvent. Sa durée varie de plusieurs heures à plusieurs semaines, mais se termine inévitablement par une rupture répétée de l'anévrisme et la mort.

    L'intervention chirurgicale pour rupture d'anévrisme a un taux de mortalité postopératoire élevé (50–70%), qui est dû à la complexité technique de l'opération et à l'état grave des patients.

    Prévoir

    Selon les statistiques sommaires d'un certain nombre d'auteurs, jusqu'à 40% des patients décèdent des suites de complications dans les 3 ans suivant le diagnostic, plus de 50% en 5 ans. À l'heure actuelle, les complications de l'anévrisme occupent la 10e place parmi les principales causes de décès en Europe occidentale et en Amérique du Nord..

    Néanmoins, le pronostic est favorable sous réserve d'une surveillance dynamique constante et d'un traitement chirurgical opportun, si nécessaire.

    En Fédération de Russie, au cours des 30 dernières années, l'incidence de l'anévrisme aortique a presque été multipliée par 9..

    Selon les statistiques:

    • le taux de survie pendant les opérations prévues est de 95 à 100%;
    • survie pendant la chirurgie d'urgence pour rupture d'un anévrisme - 30-50%;
    • Survie à 5 ans chez les patients opérés - 80%;
    • Survie à 5 ans chez les patients non opérés - 5-10%.

    La prévention

    Mesures préventives pour prévenir l'apparition d'anévrisme aortique:

    • contrôle du cholestérol sanguin;
    • contrôle de la pression artérielle, ainsi que l'administration systématique (éventuellement à vie) de médicaments antihypertenseurs;
    • arrêter de fumer;
    • perte de poids;
    • activité physique adéquate.

    Vidéo de YouTube sur le sujet de l'article:

    Formation: supérieur, 2004 (GOU VPO «Kursk State Medical University»), spécialité «Médecine générale», qualification «Doctor». 2008-2012 - Doctorante, Département de Pharmacologie Clinique, SBEI HPE "KSMU", candidate aux sciences médicales (2013, spécialité "Pharmacologie, Pharmacologie Clinique"). 2014-2015 - recyclage professionnel, spécialité "Management in Education", FSBEI HPE "KSU".

    Les informations sont compilées et fournies à titre informatif uniquement. Consultez votre médecin dès les premiers signes de maladie. L'automédication est dangereuse pour la santé.!

    Il existe des syndromes médicaux très intéressants, tels que l'ingestion obsessionnelle d'objets. 2500 objets étrangers ont été trouvés dans l'estomac d'un patient souffrant de cette manie.

    Chez 5% des patients, l'antidépresseur clomipramine provoque un orgasme..

    La carie est la maladie infectieuse la plus courante dans le monde avec laquelle même la grippe ne peut rivaliser..

    Même si le cœur d’une personne ne bat pas, elle peut quand même vivre longtemps, comme nous l’a montré le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté pendant 4 heures après que le pêcheur s'est perdu et s'est endormi dans la neige.

    Dans un effort pour sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Ainsi, par exemple, un certain Charles Jensen dans la période de 1954 à 1994. survécu à plus de 900 opérations d'élimination de néoplasmes.

    Au cours de la vie, la personne moyenne produit pas moins de deux grandes mares de salive.

    Le travail qu'une personne n'aime pas est beaucoup plus nocif pour sa psyché qu'un manque de travail en général.

    La plupart des femmes ont plus de plaisir à contempler leur beau corps dans le miroir qu'à faire l'amour. Alors les femmes aspirent à l'harmonie.

    Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle le chirurgien peut refuser d'effectuer l'opération sur le patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne devrait renoncer à ses mauvaises habitudes, et alors, peut-être, elle n'aura pas besoin d'une intervention chirurgicale.

    Si vous ne souriez que deux fois par jour, vous pouvez abaisser la tension artérielle et réduire le risque de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

    Le médicament bien connu "Viagra" a été initialement développé pour le traitement de l'hypertension artérielle.

    Nos reins peuvent nettoyer trois litres de sang en une minute.

    Le sang humain "coule" à travers les vaisseaux sous une pression énorme et, si son intégrité est violée, peut tirer jusqu'à 10 mètres.

    Le poids du cerveau humain représente environ 2% du poids corporel total, mais il consomme environ 20% de l'oxygène entrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement sensible aux dommages causés par un manque d'oxygène..

    Autrefois, le bâillement enrichissait le corps en oxygène. Cependant, cette opinion a été réfutée. Les scientifiques ont prouvé qu'en bâillant, une personne refroidit le cerveau et améliore ses performances.

    Dans tout le pays, des mesures ont été prises pour réduire les contacts avec les gens afin de ralentir la propagation du COVID-19. Cette «distance sociale» comprend.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite