L'anémie chez les enfants

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour le choix des sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

L'anémie chez les enfants est une affection pathologique caractérisée par une diminution de l'hémoglobine dans le sang.

Les causes les plus courantes d'anémie chez les enfants sont les carences en nutriments dans le corps et la carence en fer. Les niveaux normaux d'hémoglobine dans le sang d'un enfant de moins de six ans sont de 125 à 135 grammes par litre, la dernière limite acceptable est de 110 g / l.

Un risque accru d'incidence d'anémie existe principalement chez les enfants nés de grossesses prématurées ou multiples, ainsi que souffrant de toute maladie concomitante de l'intestin. Le taux d'incidence le plus élevé est observé chez les enfants de moins de trois ans, ce qui est associé à une maturité insuffisante des organes du système hématopoïétique et à leur sensibilité accrue aux influences environnementales négatives. L'anémie ferriprive est plus courante à un âge précoce..

Selon l'Organisation mondiale de la santé, cette forme d'anémie survient chez environ 20 à 25% de tous les nouveau-nés. Parmi les enfants de moins de quatre ans, quarante-trois pour cent en ont, et de cinq à douze ans, trente-sept pour cent l'ont. De plus, les experts estiment que l'anémie ferriprive latente est beaucoup plus fréquente et ne s'accompagne pas de manifestations cliniques. Afin de prévenir l'anémie, il est recommandé de manger pleinement et équilibré, le plus souvent d'être en plein air, de bouger activement, de recevoir la quantité nécessaire de vitamines et minéraux.

Code ICD-10

Les causes de l'anémie chez les enfants

  • Manque de substances dans l'organisme responsables de la production d'hémoglobine.
  • Divers processus pathologiques associés à des troubles du tractus intestinal, en particulier à la malabsorption des nutriments nécessaires à la production d'hémoglobine.
  • Écarts dans le fonctionnement du système hématopoïétique dans la moelle osseuse.
  • Immaturité anatomique et physiologique du système hématopoïétique.
  • L'impact négatif de l'écologie défavorable.
  • La présence de vers.
  • Augmentation du taux d'incidence.
  • Régime et régime perturbés et déséquilibrés.
  • Manque d'oligo-éléments dans le corps, notamment le fer, le cuivre, le manganèse, le cobalt, le nickel, ainsi que les vitamines B et C, l'acide folique.
  • Si le bébé est né beaucoup plus tôt que prévu (en cas de grossesse prématurée).

Les symptômes de l'anémie chez les enfants

Les symptômes de l'anémie chez les enfants sont classés en fonction du type et de la gravité de la maladie. Un certain nombre de symptômes sont communs à tous les types d'anémie. En même temps, ses espèces individuelles peuvent provoquer divers symptômes concomitants. Différencier les signes et diagnostiquer la maladie ne peut être confié qu'à un spécialiste qualifié. Les symptômes les plus courants de l'anémie chez les enfants sont les suivants:

  • Pâleur de la peau.
  • Tachycardie.
  • Dyspnée.
  • Acouphènes, vertiges, maux de tête.
  • Fatigabilité rapide.
  • Etat général de faiblesse, léthargie.
  • Petit appétit.
  • Troubles du goût (par exemple, un enfant peut manger de la craie).
  • Fragilité des cheveux et des ongles.
  • Faiblesse musculaire.
  • Détérioration de l'apparence de la peau (par exemple, une surface rugueuse de la peau).
  • Teint de peau jaune.
  • Compactage et hypertrophie du foie et de la rate.
  • Maladies infectieuses fréquentes.
  • Saignement de nez.

Anémie par carence chez les enfants

L'anémie par carence chez les enfants est le résultat d'un manque de substances dans le corps qui contribuent à la formation d'hémoglobine. Ils sont plus fréquents chez les enfants de moins d'un an. L'une des anémies par carence les plus courantes est l'anémie nutritionnelle. En règle générale, elle résulte d'une malnutrition associée à une consommation insuffisante de substances nécessaires à la pleine croissance et au développement de l'enfant, par exemple, avec un manque de protéines ou de fer. L'anémie par carence peut survenir dans les maladies associées à la malabsorption de substances dans les intestins, leur immunité affaiblie (taux d'incidence accru) et la prématurité du bébé pendant la grossesse peuvent également contribuer à leur développement..

Anémie ferriprive chez les enfants

L'anémie ferriprive chez les enfants est divisée sous les formes suivantes:

Asthénovégétatif

Cette forme d'anémie survient à la suite d'un dysfonctionnement du cerveau, se manifeste sous la forme d'un développement insuffisant des fonctions psychomotrices. Un enfant souffrant d'une forme anhénovégétative d'anémie est généralement irritable, il a dispersé l'attention, la mémoire, l'incontinence nocturne, les douleurs musculaires, l'hypotension.

Épithélium

Les symptômes de la maladie comprennent la dystrophie et l'atrophie des muqueuses, de la peau, ainsi que des ongles et des cheveux. L'enfant, en règle générale, a un faible appétit, des brûlures d'estomac, des éructations, des nausées, des flatulences, des troubles du processus de déglutition se produisent, l'absorption dans l'intestin est perturbée, avec un très faible taux d'hémoglobine, une peau pâle et une conjonctive peuvent être notées.

Immunodéficience

Avec cette maladie, des infections virales respiratoires aiguës fréquentes, ainsi que des pathologies intestinales de nature infectieuse, se produisent. Dans la plupart des cas, chez les enfants atteints de cette maladie, la teneur en fer dans le plasma sanguin est réduite, les fonctions protectrices du corps sont affaiblies.

Cardiovasculaire

Cette forme se produit avec une anémie ferriprive sévère. L'enfant se fatigue rapidement, sa tension artérielle est réduite, ses palpitations cardiaques sont observées, un murmure systolique est entendu, des étourdissements peuvent survenir.

Hépatolienal

La forme d'anémie la plus rare, généralement associée au rachitisme et à une grave carence en fer.

Anémie B12 chez les enfants

L'anémie B12 chez les enfants se caractérise par la formation de cellules anormalement grandes dans la moelle osseuse, la destruction des globules rouges à l'intérieur de la moelle osseuse et le faible nombre de plaquettes, ce qui entraîne une augmentation des saignements et des difficultés à arrêter les saignements. De plus, avec une anémie déficiente en B12, une forte diminution des taux sanguins de neutrophiles peut se produire, ce qui est extrêmement mortel. En cas de carence aiguë en vitamine B12, des troubles surviennent dans la muqueuse gastro-intestinale et des troubles nerveux. La carence en vitamine B12 se produit souvent avec une production de glycoprotéines altérée, qui est responsable de son absorption normale..

La maladie peut être ressentie après une entérite ou une hépatite, qui est associée à une absorption réduite de la vitamine B12 dans l'intestin grêle ou à son élimination complète du foie. Les manifestations cliniques de l'anémie B12 violent les fonctions du système hématopoïétique, ainsi que celles du système nerveux et digestif. Pendant l'effort physique, une tachycardie se produit, l'enfant se fatigue rapidement, devient léthargique. À partir du tube digestif, on note une inhibition de la sécrétion gastrique et l'absence d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique. Une sensation de brûlure peut être ressentie sur la langue, la peau acquiert une couleur jaunâtre, la rate (parfois le foie) est légèrement hypertrophiée et le taux de bilirubine augmente dans le sang. Pour le traitement, l'introduction de cyancobalamine une fois par jour pendant un mois et demi est prescrite. Après le début de l'amélioration, le médicament est administré une fois tous les sept jours pendant deux à trois mois, puis deux fois par mois pendant six mois. Après stabilisation de l'état à des fins prophylactiques, la vitamine B12 est prescrite pour une administration une ou deux fois par an (cinq à six injections).

Anémie hypochromique chez les enfants

L'anémie hypochromique chez les enfants se produit en raison d'un niveau réduit d'hémoglobine dans les globules rouges. Le diagnostic de la maladie est effectué sur la base d'un test sanguin général avec détermination du nombre de globules rouges et du taux d'hémoglobine, ainsi que de la valeur des caractéristiques de couleur. En cas d'anémie hypochromique, un faible taux d'hémoglobine dans tous les cas est associé à une diminution des indices de couleur. La taille et l'apparence des globules rouges affectent également le diagnostic. Avec l'anémie hypochromique, les globules rouges ont une forme arrondie, des bords sombres et une tache lumineuse au milieu. L'anémie hypochromique est divisée en carence en fer, saturée en fer, redistribution en fer et anémie de type mixte. La symptomatologie de la maladie dépend de sa forme et peut inclure des signes tels qu'un état général de faiblesse, des étourdissements, un ralentissement des fonctions mentales et physiques, une tachycardie, une pâleur de la peau, etc. En tant que traitement d'appoint en médecine populaire, le remède suivant est utilisé: un verre de jus de grenade fraîchement pressé est mélangé avec du jus de citron, de pomme et de carotte (dans des proportions de cent millilitres), ajoutez cinquante à soixante-dix grammes de miel d'abeille naturel, mélangez soigneusement et prenez deux cuillères à soupe trois fois par jour sous forme de chaleur. Le mélange fini doit être conservé au réfrigérateur, avant de le prendre, assurez-vous qu'il n'y a pas de réactions allergiques et consultez un médecin.

Anémie aplasique chez les enfants

L'anémie aplasique chez les enfants est un type d'anémie hypoplasique et en est la forme la plus courante. Lorsque la moelle osseuse est endommagée, les fonctions du système hématopoïétique sont perturbées, le niveau de leucocytes, de plaquettes et de globules rouges diminue. L'étiologie de la maladie est généralement associée à des facteurs infectieux ou toxiques affectant la moelle osseuse. L'anémie aplasique se développe souvent spontanément et est aiguë. La peau devient pâle, du sang est libéré du nez, des ecchymoses se forment au toucher sous la peau et une réaction de température peut se produire. Avec ces symptômes, une attention médicale immédiate est nécessaire, car cette maladie se caractérise par une progression assez rapide. Dans la plupart des cas, le traitement nécessite une chimiothérapie et une transfusion d'une suspension de globules rouges issus du sang total en prélevant du plasma afin de normaliser le fonctionnement de la moelle osseuse. En l'absence d'effet positif, une greffe de moelle osseuse peut être nécessaire..

Anémie hémolytique chez les enfants

L'anémie hémolytique chez l'enfant se caractérise par une destruction excessive des globules rouges et peut être héréditaire ou acquise. Avec l'anémie héréditaire, une destruction accrue des globules rouges se produit avec la libération d'hémoglobine. Les globules rouges défectueux peuvent rester viables pendant huit à dix jours et sont détruits principalement dans la rate. Les premiers signes de la maladie peuvent survenir immédiatement après la naissance ou être détectés à tout autre âge. Avec l'anémie hémolytique, la peau devient jaune, pâlit, il y a un retard dans le développement physique et, dans certains cas, mental. La rate et le foie peuvent être agrandis et compactés. Les crises qui surviennent avec cette maladie peuvent durer de sept à quatorze jours et s'accompagner d'une réaction de température, de maux de tête, d'une forte panne, d'une faiblesse musculaire, d'une diminution de l'activité motrice, etc. Une intervention chirurgicale pour retirer la rate peut être effectuée pour soulager ou soulager les symptômes de la maladie..

Anémie chez les enfants de moins d'un an

L'anémie chez les enfants de moins d'un an est divisée en anémie des nouveau-nés, anémie des bébés prématurés, anémie nutritionnelle résultant de la malnutrition, anémie post-infectieuse et anémie sévère de type Yaksh-Gayem.

L'anémie alimentaire survient avant l'âge de six mois et résulte d'un manque de fer, de sel, de vitamines et de protéines. Dans la plupart des cas, elle survient en l'absence d'allaitement. Le développement de l'anémie se manifeste sous la forme d'une détérioration de l'appétit, d'un blanchiment de la peau et d'une faiblesse musculaire. Les matières fécales sont sèches ou argileuses, le foie peut être légèrement hypertrophié. L'enfant est léthargique, rapidement fatigué, une jaunisse peut survenir. Avec une forme sévère de la maladie, les conditions mentales et physiques sont perturbées, la peau devient excessivement pâle, une augmentation des ganglions lymphatiques, du foie, une augmentation de la température corporelle, un bruit est entendu dans le cœur, un essoufflement apparaît. Le niveau d'hémoglobine diminue fortement, tandis que les indicateurs du niveau de globules rouges peuvent rester normaux. En cas de carence en fer, il doit être inclus dans l'alimentation. Le traitement de la maladie vise à corriger la nutrition et à éliminer les causes qui la provoquent.

Anémie chez les prématurés

L'anémie chez les nourrissons prématurés survient dans environ vingt pour cent des cas, tandis qu'elle est beaucoup plus courante chez les nourrissons. La gravité de l'anémie est directement liée à l'âge gestationnel de l'enfant, qui correspond à l'âge gestationnel - plus il est petit, plus la maladie progresse. Dans les premiers mois après la naissance, les bébés prématurés pesant moins d'un kilogramme et demi et l'âge gestationnel inférieur à trente semaines dans environ quatre-vingt-dix pour cent des cas nécessitent une transfusion d'une suspension de globules rouges. L'anémie chez les nourrissons prématurés se caractérise par une diminution progressive de l'hémoglobine (quatre-vingt-dix-soixante-dix g / l ou moins), une diminution du niveau de réticulocytes (précédée de globules rouges en cours d'hématopoïèse) et une inhibition des fonctions hématopoïétiques de la moelle osseuse. Distinguer entre l'anémie précoce et tardive chez les prématurés. Le premier, en règle générale, se développe dans la quatrième à la dixième semaine après la naissance. Le niveau de réticulocytes dans ce cas est inférieur à un pour cent, le niveau d'hémoglobine maximum est de soixante-dix-quatre-vingts g / l, la valeur de l'hématocrite est réduite à vingt-trente pour cent. Les symptômes de l'anémie chez les bébés prématurés coïncident avec les symptômes de l'anémie générale et peuvent se manifester par un blanchiment de la peau, des palpitations cardiaques, etc.Dans le développement de l'anémie des bébés prématurés, un manque d'acide folique, de vitamine B6, des oligo-éléments tels que le zinc, le cuivre, le sélénium, le molybdène est également important. ainsi que les effets négatifs des agents infectieux. L'anémie tardive chez les nourrissons prématurés apparaît à l'âge de trois à quatre mois. Les principaux symptômes de cette maladie sont la perte d'appétit, le blanchiment et la sécheresse de la peau, les surfaces muqueuses, une augmentation de la taille du foie et de la rate, il y a une carence en fer aiguë.

Quels soucis?

Degrés d'anémie chez les enfants

Les degrés d'anémie chez les enfants sont divisés en légers, modérés et graves. Avec un léger degré, l'enfant devient inactif, léthargique, son appétit diminue, sa peau pâlit, le niveau d'hémoglobine et de globules rouges diminue légèrement. Avec une anémie modérée, l'activité diminue considérablement, l'enfant mange mal, la peau devient sèche et pâle, le rythme cardiaque s'accélère, le foie et la rate sont compactés et élargis, les cheveux deviennent plus fins et cassants et cassants, un murmure systolique se fait entendre, le niveau d'hémoglobine et de globules rouges diminue. Avec une forme grave de la maladie, un retard de développement physique, une faiblesse musculaire, une minceur douloureuse, des problèmes de selles, une sécheresse excessive et un aspect pâle de la peau, une fragilité des ongles et des cheveux, un gonflement du visage et des jambes, des perturbations dans le fonctionnement du système cardiovasculaire se produisent, une diminution de la saturation des globules rouges est notée hémoglobine avec des indices de couleur inférieurs à 0,8.

Anémie légère chez les enfants

Une légère anémie chez les enfants peut ne pas présenter de symptômes cliniques prononcés, tandis qu'une carence en fer existante provoque un développement et une complication de la maladie. Dans de tels cas, empêcher la progression de la maladie permet un diagnostic rapide. Cependant, il convient de noter que dans certains cas, les symptômes cliniques d'une anémie légère peuvent être encore plus prononcés que dans les cas graves. Pour poser un diagnostic, il est nécessaire de prendre en compte des facteurs tels que le niveau et le volume moyen des globules rouges, les caractéristiques de couleur, la teneur et la concentration d'hémoglobine dans les globules rouges, la présence de fer dans le sérum sanguin, etc.Il existe une méthode simple pour déterminer la carence en fer à la maison. Si, après avoir mangé des betteraves, l'urine acquiert une teinte rose, il est fort probable qu'une carence en fer dans le corps se produise. Dans ce cas, vous devriez consulter un médecin.

Anémie de grade 1 chez les enfants

L'anémie de grade 1 chez les enfants se caractérise par une diminution du taux d'hémoglobine à cent à quatre-vingt grammes par litre de sang. À ce stade de la maladie, des signes externes d'anémie peuvent être absents ou une pâleur de la peau et des lèvres peut être observée. Pour corriger l'état après les études, le médecin traitant prescrit une nutrition thérapeutique et des préparations à base de fer.

Anémie de grade 2 chez les enfants

L'anémie de grade 2 chez les enfants se manifeste par une baisse de l'hémoglobine inférieure à 80 grammes par litre. Avec ce degré de la maladie, l'enfant peut être en retard dans son développement mental et physique, le tube digestif et le système cardiovasculaire présentent également des dysfonctionnements, un essoufflement apparaît, des palpitations cardiaques augmentent, des étourdissements peuvent survenir, l'enfant est souvent malade, se sent léthargique et faible. Dans de tels cas, un traitement hospitalier sous la surveillance stricte d'un médecin est recommandé..

Classification de l'anémie chez les enfants

La classification étiopathogénétique de l'anémie chez les enfants comprend les types suivants:

I. Anémie à étiologie endogène:

  • Constitutionnel bénin.
  • Anémie hémolytique congénitale du nouveau-né.
  • Hémolytique familiale congénitale.
    • Type Minkowski - Shoffar.
    • Maladie de Cooley.
    • drépanocyte.
    • cellule ovale, macrocytaire.
  • Anémie des bébés prématurés.
  • Malin.
  • Anémie aplasique d'Ehrlich.
  • Chloroses.

II. Anémie à étiologie exogène:

  • Posthémorragique.
  • Alimentaire.
  • Infectieux et post-infectieux.
  • Toxique.
    • intoxication parasitaire.
    • chronique et aiguë.
    • tumeurs malignes.
    • liés au non-respect des normes d'hygiène.

Quels tests sont nécessaires?

Qui contacter?

Comment traiter l'anémie chez les enfants?

Pour déterminer correctement comment traiter l'anémie chez les enfants, vous devez connaître exactement les causes et les mécanismes de son développement. En cas de manque de fer, par exemple, il est nécessaire de prendre des préparations de fer en combinaison avec une alimentation complète et équilibrée. Il est recommandé de prendre ces médicaments entre les repas ou une heure avant les repas, de boire le médicament avec des jus de fruits naturels, c'est mieux avec les agrumes s'il n'y a pas de réaction allergique. Après normalisation de la quantité d'hémoglobine, le traitement doit être poursuivi après un cycle complet. Un traitement complet comprend une nutrition complète et appropriée, des produits contenant du fer (boeuf, foie de morue, lait, sarrasin, œufs, viande de poulet et de lapin, semoule, rognons de boeuf, noix, etc.). La phytothérapie est prescrite pour les troubles du système digestif et la malabsorption des nutriments. Pour normaliser la microflore intestinale et soulager les processus inflammatoires, les décoctions de menthe poivrée et de camomille, ainsi que les décoctions de cynorrhodons, de sauge, d'écorce de chêne et de millepertuis sont indiquées pour utilisation. Le traitement complexe comprend également des préparations contenant des vitamines et des minéraux. Avec un manque de fer, l'hémoféron médicamenteux est utilisé. Hemoferon est pris par voie orale une demi-heure avant un repas. Le calcul de la posologie est basé sur le poids corporel: trois à six milligrammes de fer hémique par kilogramme de poids corporel. La posologie approximative pour les enfants de moins de trois mois est de 2,5 ml, de quatre à neuf mois - 5 ml, de dix mois à un an - 7,5 ml, d'un an à trois ans - environ 10 ml, de quatre à six ans - 12,5 ml, de sept à dix ans - 15 ml.

Traitement de l'anémie ferriprive chez les enfants

Le traitement de l'anémie ferriprive vise principalement à éliminer la cause de la maladie et à reconstituer les réserves de fer dans le corps à l'aide de médicaments contenant du fer. Les grands principes du traitement des carences en fer chez l'enfant sont les suivants:

  • Réduire la carence en fer avec des médicaments et une alimentation saine.
  • Poursuite du traitement après normalisation du taux d'hémoglobine.
  • Effectuer une transfusion sanguine d'urgence uniquement en cas de danger de mort.

Les médicaments utilisés en ferrothérapie sont divisés en ioniques (composés de fer sel et polysaccharide) et non ioniques (qui font partie du complexe hydroxyde-polymaltose du fer 3-valent). La dose quotidienne quotidienne d'un médicament contenant du fer est calculée en tenant compte des caractéristiques d'âge de l'enfant. La dose quotidienne recommandée de préparations de sel contenant du fer dans le traitement de la carence en fer chez les enfants de moins de trois ans est de 3 mg / kg de poids corporel; pour les enfants à partir de trois ans - 45-60 mg de fer élémentaire par jour; pour les adolescents - jusqu'à 120 mg / jour. Lors de l'utilisation de préparations de complexe hydroxyde de fer 3-valent-polymaltose, la posologie quotidienne pour les jeunes enfants est de 3 à 5 mg / kg de poids corporel. L'effet positif lors de la prise de préparations à base de fer se manifeste progressivement. Après normalisation du taux d'hémoglobine, une amélioration de l'état des muscles est constatée, deux semaines après le début du traitement, une augmentation du taux de réticulocytes est constatée. La disparition des symptômes cliniques de l'anémie est observée, en règle générale, un à trois mois après le début du traitement, et une reconstitution complète de la carence en fer est observée trois à six mois après le début du traitement. La dose quotidienne d'un médicament contenant du fer après une augmentation du taux d'hémoglobine est la moitié de la dose thérapeutique. Avec un traitement incomplet, la probabilité d'une rechute de la maladie est élevée. Pour l'administration intramusculaire de fer, le médicament ferrum lek est utilisé. La dose quotidienne maximale pour les injections intramusculaires pour les enfants pesant jusqu'à cinq kilogrammes est de 0,5 ml, avec un poids de cinq à dix kilogrammes - 1 ml. La durée approximative du traitement pour une anémie légère est de deux mois, pour une gravité modérée - deux mois et demi, pour une anémie sévère - trois mois.

Nutrition pour l'anémie chez les enfants

Une nutrition correcte et appropriée pour l'anémie chez les enfants est très importante. Dans les premiers mois après la naissance, le bébé devrait recevoir la quantité de fer nécessaire avec le lait maternel. Avec l'introduction supplémentaire d'aliments complémentaires (environ à l'âge de six à sept mois), le lait maternel améliore l'absorption du fer des autres produits. Les enfants de faible poids, souvent nés malades beaucoup plus tôt que prévu, ont particulièrement besoin de contrôler leur apport en fer. À partir de huit mois, l'alimentation de l'enfant doit comprendre de la viande, qui est une source complète de bouillie de fer, de sarrasin et d'orge. Dès l'âge d'un an, en plus de la viande, le poisson doit être présent dans l'alimentation. L'utilisation combinée de produits à base de viande et de poisson en combinaison avec des légumes et des fruits améliore l'absorption du fer. L'apport en vitamine C améliore également l'absorption du fer.La nutrition pour l'anémie chez les enfants peut inclure des plats et des aliments du tableau de régime n ° 11. Le régime n ° 11 comprend des aliments riches en calories, la quantité requise de protéines, de graisses et de glucides, de vitamines et de minéraux. Le régime recommandé est de cinq fois par jour. Le tableau de régime n ° 11, recommandé pour les enfants souffrant d'anémie, comprend les plats et produits suivants: pain, produits à base de farine, soupes, viande, poisson, foie, fromage cottage, fromage, beurre, œufs, sarrasin, flocons d'avoine, pâtes, pois ou haricots en purée, baies, légumes, fruits, miel d'abeille naturel, bouillon d'églantier.

Prévention de l'anémie chez les enfants

La prévention de l'anémie chez les enfants est réalisée à l'aide de tests sanguins de laboratoire afin d'identifier et de prévenir en temps opportun le développement de formes légères d'anémie. Le pédiatre de district, sur la base d'un examen général et de données de laboratoire, prescrit les mesures préventives nécessaires. Le groupe à risque comprend les enfants ayant une prédisposition héréditaire à cette maladie si la mère pendant la grossesse avait une carence en fer dans le corps, une toxicose tardive, un gonflement ou d'autres facteurs qui inhibent le processus d'hématopoïèse chez le fœtus. Les enfants à poids insuffisant à la naissance sont également à risque; les enfants qui sont nourris artificiellement et qui ne reçoivent pas suffisamment de nutriments; les bébés nés pendant une grossesse prématurée. Pour les bébés nés pendant une grossesse prématurée, des suppléments de fer sont prescrits à des fins préventives à partir du troisième mois après la naissance et jusqu'à deux ans. La prévention de l'anémie chez l'enfant consiste également en une alimentation complète et équilibrée contenant la quantité nécessaire de protéines, vitamines et minéraux. L'enfant doit manger de la viande, du foie, des œufs, du poisson, des fromages, du fromage cottage, des légumes et des fruits, des jus naturels. Pour le renforcement général du corps, il est nécessaire de mener une vie saine, de marcher au grand air, de faire de l'exercice et d'être tempéré.

Anémie. Types d'anémie: carence en fer, hémolytique, carence en B12, aplasique. Causes, diagnostic, degré d'anémie.

Anémie ou une quantité réduite d'hémoglobine dans le sang, et familièrement - «anémie». Presque chaque personne au moins une fois est tombée sur une telle formulation, en particulier les femmes. Que signifie ce terme effrayant? Pourquoi cet état du corps apparaît-il? Pourquoi l'anémie est-elle dangereuse? Comment le reconnaître à temps aux étapes initiales?

L'anémie est une condition pathologique du corps, dans laquelle il y a une diminution du nombre d'hémoglobine et de globules rouges sous les limites inférieures de la norme. De plus, une diminution de l'hémoglobine est un signe obligatoire d'anémie, contrairement à une diminution du nombre de globules rouges. Autrement dit, il y a toujours une diminution de la concentration d'hémoglobine avec anémie, et il peut ne pas y avoir de diminution du nombre de globules rouges. Cependant, dans certains cas, avec l'anémie, des formes pathologiques de globules rouges sont détectées (pas dans deux cas - concaves).

L'anémie n'est pas une maladie indépendante, mais une conséquence de la pathologie principale, par conséquent, l'identification d'un niveau réduit de globules rouges et d'hémoglobine nécessite un diagnostic approfondi pour identifier la cause!

Qu'est-ce que la pseudoanémie et l'anémie latente?

L'anémie doit être distinguée avec les conditions corporelles suivantes:

Hydrémie - éclaircissement du sang.
Cette condition est possible lorsque le liquide tissulaire pénètre dans la circulation sanguine avec la convergence d'un œdème, une forte consommation d'alcool. L'hydrémie est une pseudoanémie.

La coagulation du sang
Un épaississement du sang peut survenir en raison de la perte de la partie liquide du sang, qui se produit avec une déshydratation sévère. La déshydratation est observée à la suite de vomissements sévères, de diarrhée et de transpiration abondante. Cependant, dans ce cas, en raison de l'épaississement du sang, la quantité d'hémoglobine et d'érythrocytes peut se situer dans la plage normale. Dans de telles situations, ils parlent d'anémie latente..

Signes spécifiques et non spécifiques d'anémie - ce qui s'applique à eux?
Tout d'abord, réfléchissez à la façon dont l'anémie se manifeste. Il existe des manifestations non spécifiques et spécifiques. Les manifestations non spécifiques sont appelées ainsi parce que ces signes sont communs à tous les types d'anémie. Les manifestations spécifiques sont strictement individuelles et caractéristiques uniquement pour chaque type spécifique d'anémie. Maintenant, nous ne considérerons que les manifestations non spécifiques, et nous en indiquerons des spécifiques lors de l'examen des types d'anémie..

Symptômes et signes d'anémie

Ainsi, les signes non spécifiques d'anémie incluent les symptômes suivants:

  • pâleur de la peau et des muqueuses
  • la faiblesse
  • vertiges
  • bruit dans les oreilles
  • maux de tête
  • fatigabilité rapide
  • somnolence
  • dyspnée
  • anorexie (perte pathologique d'appétit ou aversion pour la nourriture)
  • trouble du sommeil
  • irrégularités menstruelles jusqu'à l'arrêt complet des menstruations (aménorrhée)
  • impuissance
  • tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque)
  • souffle cardiaque (augmentation de l'impulsion cardiaque, souffle systolique au sommet du cœur)
  • insuffisance cardiaque
  • avec une diminution de la quantité d'hémoglobine inférieure à 50 g / l, une acidose (acidification du sang) est possible
  • hémoglobine inférieure aux niveaux normaux
  • réduction des érythrocytes inférieure à la normale
  • changement de couleur
  • modification du contenu des leucocytes et des plaquettes
Types d'anémie - posthémorragique, hémolytique, déficiente et hypoplasique

L'anémie peut être causée par des raisons complètement différentes, il est donc habituel de diviser toutes les anémies selon divers critères, y compris les raisons qui les provoquent. Selon les raisons (pathogenèse), trois types d'anémie sont distingués: posthémorragique, hémolytique et associé à une altération de la formation sanguine (déficiente et hypoplasique). Qu'est-ce que ça veut dire? Nous analyserons plus en détail.

L'anémie posthémorragique est associée à une perte de sang aiguë ou chronique (saignement, blessure).

Hémolytique - se développe en relation avec une destruction accrue des globules rouges.

L'anémie par carence est causée par un manque de vitamines, de fer ou d'autres oligo-éléments nécessaires à la formation de sang.

L'anémie hypoplasique est le type d'anémie le plus grave et est associée à une hématopoïèse altérée dans la moelle osseuse..

Degrés d'anémie

En plus de cette classification de l'anémie en fonction de la pathogenèse, plusieurs autres sont également utilisées, appelées classifications de travail de l'anémie, car ce sont elles qui sont utilisées par les cliniciens. Considérez ce groupe de classifications de travail:
  1. Par gravité. Il existe trois degrés de gravité de l'anémie - légère, modérée et sévère, selon la teneur en hémoglobine et en globules rouges:
GravitéHémoglobine, g / lGlobules rouges, T / L
Facile> 100 g / l> 3 T / L
Moyenne100 à 66 g / l3 - 2 T / L
Lourd1,05) et hypochromique (CPU 8,0 microns) et mégaloblastique (SDE> 9,5 microns). L'anémie normocytaire est caractérisée par un diamètre normal de globules rouges, l'anémie microcytaire est caractérisée par un diamètre réduit de globules rouges, et les macrocytes et les mégaloblastes sont associés à une augmentation du diamètre des globules rouges. L'anémie normocytaire comprend: - l'anémie post-hémorragique aiguë et la plupart des hémolytiques; microcémie - anémie ferriprive, microsphérocytose et anémie posthémorragique chronique. L'anémie macrocytaire est une maladie hémolytique des nouveau-nés, l'anémie par carence folique. Mégalocytaire - Anémie par déficit en B12.
  1. Selon la teneur en fer sérique, l'anémie normosidémique est distinguée (la teneur en fer dans le sérum sanguin est normale entre 9,0 et 31,3 μmol / L), hyposidérémique (la teneur en fer est réduite de moins de 9,0 μmol / L) et hypersidérémique (la concentration en fer augmente de plus de 32 μmol / l). L'anémie normosidérémique est une anémie post-hémorragique aiguë; hyposidérémique - c'est l'anémie ferriprive, la thalassémie et la posthémorragie chronique; hypersidérémiques sont une anémie hémolytique et une carence en B12.
Nous avons examiné quels types et par quels signes l'anémie est classée. Nous passons à l'examen de la façon dont certains types d'anémie se manifestent, des changements observés dans le sang et dans le corps humain dans son ensemble..

Anémie posthémorragique, symptômes, diagnostic et traitement

L'anémie posthémorragique peut être aiguë et chronique. L'anémie posthémorragique aiguë se développe en réponse à une perte de sang transitoire et importante, et une anémie chronique se développe en réponse à une perte de sang prolongée en petites quantités.

Symptômes d'anémie post-hémorragique aiguë, image sanguine

Les symptômes de l'anémie post-hémorragique aiguë sont les signes suivants: pâleur, étourdissements sévères, évanouissement, pouls rapide, sueurs froides, diminution de la température corporelle et parfois vomissements. Une perte de sang supérieure à 30% de la ligne de base est critique et met la vie en danger..

Diagnostic de l'anémie aiguë post-hémorragique

Le nombre de réticulocytes dans le sang augmente de plus de 11%, des globules rouges "immatures" et des globules rouges avec une forme cellulaire altérée apparaissent également. Du côté des leucocytes, une augmentation de leur nombre total est observée au-dessus de 12 G / L, et dans la formule leucocytaire il y a un décalage vers la gauche. Au cours des deux prochains mois après une perte de sang aiguë, les taux de globules rouges et d'hémoglobine sont rétablis. Cependant, la restauration du nombre de globules rouges et du contenu en hémoglobine est associée à la dépense de fonds en fer dans l'organisme et peut conduire au développement d'une carence en fer. Par conséquent, pendant la période de récupération après une perte de sang, une alimentation appropriée est nécessaire, c'est-à-dire que les aliments à haute teneur en fer (par exemple, les grenades, le sarrasin, le foie, etc.) doivent être dans le régime alimentaire..

Principes de traitement de l'anémie post-hémorragique aiguë

Le traitement de l'anémie post-hémorragique aiguë doit être effectué dans un hôpital et doit viser à rétablir la quantité de sang en circulation, le nombre de cellules sanguines et à maintenir ces indicateurs. Tout d'abord, il est nécessaire d'arrêter le saignement. Ensuite, en fonction de la quantité de sang perdu, une transfusion sanguine, des globules rouges et des substituts sanguins sont utilisés.

Les symptômes de l'anémie posthémorragique chronique

Les symptômes de l'anémie posthémorragique chronique sont les mêmes que ceux de l'anémie ferriprive. Quels sont ces symptômes? Ainsi, les signes d'anémie post-hémorragique chronique sont: le teint de l'albâtre (très blanc, pâle), la perversion de l'odorat (intolérance aux odeurs ou, au contraire, envie de toute odeur), le changement de goût, le gonflement du visage, les jambes pâteuses, les cheveux cassants et les ongles sécheresse, rugosité de la peau. Il est également possible la formation de koilonehii - ongles fins et aplatis. En plus de ces signes externes, un essoufflement, des nausées, des étourdissements, une augmentation du rythme cardiaque, une faiblesse, de la fatigue, une fièvre de faible intensité (jusqu'à 37 ° C), etc., sont possibles. En raison d'une carence en fer, des troubles du tractus gastro-intestinal peuvent survenir - caries, glossite, diminution de l'acidité du suc gastrique, miction involontaire avec rire, transpiration.

Diagnostic de l'anémie posthémorragique chronique

Dans le sang présentant une anémie posthémorragique chronique, de petits globules rouges légèrement colorés, des globules rouges ovales apparaissent, le nombre total de leucocytes est réduit et une légère lymphocytose est observée dans la formule leucocytaire. Dans le sérum sanguin, la concentration en fer est inférieure à la normale - 9,0 μmol / L, la teneur en cuivre, calcium, vitamines A, B, C est également inférieure à la normale, mais, cependant, la concentration de zinc, de manganèse et de nickel dans le sang est augmentée.

Causes de l'anémie posthémorragique chronique

Pourquoi une telle condition se produit-elle une anémie posthémorragique chronique? Les raisons en sont les suivantes:

  • maladies du tractus gastro-intestinal (ulcères, polypes, hernies)
  • helminthiases (vers ronds)
  • tumeurs
  • maladie du rein
  • maladies du foie (cirrhose, insuffisance hépatique)
  • saignement utérin
  • troubles du système de coagulation
Traitement de l'anémie posthémorragique chronique

Pour les raisons conduisant au développement d'une anémie posthémorragique chronique, dans le traitement de cette condition, il est d'abord nécessaire d'éliminer la cause de la perte de sang chronique. Ensuite, une alimentation équilibrée contenant des aliments riches en fer, en acide folique et en vitamines est nécessaire. En cas d'anémie sévère, il est nécessaire de prendre des préparations de fer (sorbifer, ferrum-lek) sous forme de comprimés ou d'injections, des préparations d'acide folique, de la vitamine B12 sous forme de comprimés ou sous forme d'injections. Les médicaments les plus efficaces pour restaurer le niveau de fer dans le corps sont les préparations de comprimés produites par diverses sociétés. Pour cette raison, une large sélection de préparations à base de fer est présentée dans les pharmacies.

Lors du choix d'un médicament, vous devez faire attention à la teneur en fer d'un comprimé et à la biodisponibilité de ce médicament. Les préparations de fer doivent être prises conjointement avec l'acide ascorbique et l'acide folique, car dans cette combinaison, la meilleure absorption du fer se produit. Cependant, lors du choix d'un médicament et d'une dose, assurez-vous de consulter un médecin.

Anémie hémolytique, symptômes, diagnostic et traitement

Les causes de l'anémie hémolytique

L'anémie hémolytique est un groupe d'anémie dans lequel les processus de destruction des érythrocytes prévalent sur leurs processus de production. En d'autres termes, la destruction des globules rouges se produit plus rapidement que la formation de nouvelles cellules, au lieu d'être détruite. L'anémie hémolytique peut être héritée et acquise..

L'anémie hémolytique héréditaire est:

  1. Anémie de Minkowski-Shoffar (microsphérocytose héréditaire)
  2. anémie par carence enzymatique (glucose - 6 phosphate déshydrogénase)
  3. l'anémie falciforme
  4. thalassémie

Les symptômes de l'anémie hémolytique

Un ictère commun à toutes les anémies hémolytiques est l'ictère. La jaunisse apparaît en raison du fait que lors de la destruction des globules rouges, une grande quantité de bilirubine est libérée dans le sang, ce qui conduit à ce symptôme. En plus de l'ictère, il existe les symptômes suivants communs à toutes les anémies hémolytiques - une augmentation du foie et de la rate, une augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang, une couleur foncée de l'urine et des fèces, de la fièvre, des frissons, de la douleur, de l'urine de la couleur de "morceaux de viande".

Étant donné que l'anémie falciforme et la thalassémie sont les plus répandues parmi les anémies hémolytiques héréditaires, nous les examinerons plus en détail..

Anémie falciforme, causes, symptômes, diagnostic

Causes de l'anémie falciforme

L'anémie falciforme est causée par la synthèse d'une molécule d'hémoglobine défectueuse. Ces molécules d'hémoglobine défectueuses sont assemblées en cristaux en forme de fuseau (tactoïdes) qui étirent le globule rouge, lui donnant une forme de faucille. Ces globules rouges en forme de faucille sont légèrement ductiles, augmentent la viscosité du sang et obstruent les petits vaisseaux sanguins. De plus, avec leurs extrémités acérées, ces globules rouges se transpercent et sont détruits.

Les symptômes de l'anémie falciforme

L'anémie falciforme se manifeste extérieurement par les symptômes suivants:

  • crises hémolytiques provoquées par un manque d'oxygène (par exemple, dans les montagnes à haute altitude ou dans une pièce non ventilée avec une grande foule)
  • jaunisse
  • gonflement douloureux et ulcères aux membres inférieurs
  • hémoglobine dans l'urine
  • hypertrophie de la rate
  • déficience visuelle
Diagnostic de l'anémie falciforme

Dans le test sanguin, une quantité réduite d'hémoglobine (50 - 80 g / l) et de globules rouges (1 - 2 T / l), une augmentation des réticulocytes jusqu'à 30% ou plus. Des érythrocytes en croissant et des érythrocytes avec des corps Jolly et des anneaux Cabo sont visibles dans un frottis sanguin..

Traitement de l'anémie falciforme

Le principe de base pour traiter ce type d'anémie est de prévenir les crises hémolytiques. Cet effet est obtenu par le fait qu'une personne évite les conditions hypoxiques - la présence dans l'air raréfié, dans les endroits à faible teneur en oxygène, etc. Utiliser des transfusions de globules rouges ou des substituts sanguins.

Thalassémie - causes, symptômes, diagnostic de la maladie

Thalassémie - les causes de la maladie

La thalassémie survient en raison d'une violation du taux de formation d'hémoglobine. Une telle hémoglobine immature n'est pas stable, à la suite de laquelle elle tombe dans les érythrocytes sous forme d'inclusions - le Taureau, et l'ensemble du globule rouge acquiert l'apparence d'une cellule cible. La thalassémie est une maladie héréditaire grave qui ne peut être guérie, mais ne peut que soulager ses manifestations.

Les symptômes de la thalassémie

  • peau pâle et ictérique
  • déformation crânienne
  • sous-développement physique et mental
  • Incision oculaire mongoloïde
  • troubles osseux observés aux rayons X
  • hypertrophie du foie et de la rate
  • hémosidérose, en raison de laquelle la peau acquiert une teinte terreuse - verte
Diagnostic de la thalassémie

Des érythrocytes cibles, une augmentation du nombre de réticulocytes, une diminution de la concentration d'hémoglobine à 20 g / l et des érythrocytes à 1 T / l se trouvent dans le sang. Une diminution du nombre de globules blancs et de plaquettes est également observée..
Malheureusement, la thalassémie ne se prête pas au traitement et il est seulement possible de soulager son évolution. À cette fin, une transfusion de globules rouges ou de substituts sanguins est utilisée..

Nous avons donc examiné les principaux types d'anémie hémolytique héréditaire, qui sont transmis des parents aux enfants. Nous passons à la considération de l'anémie hémolytique acquise, qui survient en raison de la présence d'un facteur provoquant.

Anémie hémolytique acquise, anémie immunitaire et non immunitaire

Tout d'abord, il convient de noter que l'anémie hémolytique acquise peut se développer avec ou sans le système immunitaire (immun). L'anémie qui se développe avec la participation du système immunitaire comprend l'anémie virale, syphilitique et la maladie hémolytique du nouveau-né. L'anémie hémolytique non immunitaire est la maladie de Markiafava-Mikelli, ainsi que l'anémie résultant de longues marches de marche, l'empoisonnement par l'alcool, les acides, les sels de métaux lourds, les venins de serpents, les insectes et les champignons. Avec des brûlures qui représentent plus de 20% de la surface du corps, un manque de vitamine E et le paludisme, une anémie hémolytique non immunitaire se développe également.

Anémie hémolytique immunitaire syphilitique et virale

L'anémie hémolytique immunitaire syphilitique et virale se manifeste de la même manière. Ces types d'anémie sont secondaires, c'est-à-dire qu'ils surviennent dans le contexte d'une maladie existante - syphilis ou infection virale. Ces personnes ont de la fièvre, des frissons, des maux de dos, une faiblesse, un essoufflement, du sang dans les urines, une hypertrophie du foie et de la rate. Dans le sang, la concentration de bilirubine et le nombre de réticulocytes augmentent, mais la teneur en hémoglobine peut être normale ou légèrement réduite, des globules rouges ronds apparaissent.

Le traitement de ces types d'anémie n'est généralement pas nécessaire..

Maladie hémolytique du nouveau-né, causes de développement, symptômes de la maladie, gravité.

La maladie hémolytique du nouveau-né est une maladie qui survient à la suite d'un conflit entre les globules rouges d'une mère et un enfant qui ont des antigènes incompatibles d'un groupe sanguin ou d'un facteur Rh. Dans ce cas, les anticorps de la mère pénètrent le fœtus à travers le placenta et provoquent la destruction des globules rouges chez l'enfant. La gravité de la maladie hémolytique du nouveau-né dépend du nombre d'anticorps maternels qui traversent le placenta vers le fœtus. Par conséquent, les femmes enceintes avec un facteur Rh négatif du sang passent régulièrement un test sanguin pour la présence de tels anticorps. Si des anticorps sont détectés, un traitement approprié est nécessaire. Un enfant atteint de maladie hémolytique du nouveau-né est né avec œdème, ascite, a un ton de cri élevé et une teneur élevée en globules rouges immatures (érythroblastes, normocytes et réticulocytes). La maladie hémolytique du nouveau-né est classée par gravité en légère, modérée et sévère en fonction de la quantité d'hémoglobine et de bilirubine dans le sang.

GravitéLa teneur en hémoglobine, g / lLe contenu de la bilirubine indirecte, g / l
FacileAu-dessus de 150 g / lMoins de 86 g / l
Moyenne100 à 150 g / l86 à 140 g / l
LourdMoins de 100 g / lPlus de 140 g / l

La maladie hémolytique du nouveau-né est actuellement prévenue par la surveillance de la présence d'anticorps chez la mère. Si des anticorps sont détectés chez la mère, le traitement est effectué dans un hôpital. Dans ce cas, une perfusion d'immunoglobulines anti-rhésus est produite.

Signes d'anémie hémolytique non immunitaire, symptômes de laboratoire

L'anémie hémolytique non immunitaire présente les symptômes suivants - jaunisse, hypertrophie du foie et de la rate, augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang, couleur foncée de l'urine et des fèces, fièvre, frissons, douleur, urine de la couleur de "morceaux de viande". La présence de globules rouges de différentes formes et tailles est notée dans l'image du sang., réticulocytose jusqu'à 30% et plus, un nombre réduit de leucocytes et de plaquettes. Une telle anémie en soi ne nécessite pas de traitement séparé et spécial, car il est d'abord nécessaire d'éliminer le facteur qui provoque cette anémie (venins de serpent, sels de métaux lourds, etc.).

L'anémie causée par une altération de la formation sanguine est divisée en deux grands groupes: l'anémie déficiente et l'hypoplasie. L'anémie par carence est associée à une carence en éléments nécessaires à la formation du sang. L'anémie par carence comprend l'anémie ferriprive, l'anémie réfractaire au fer, la carence en vitamine B12 et la carence folique. L'anémie hypoplasique est causée par la mort de cellules progénitrices dans la moelle osseuse. L'anémie hypoplasique peut être héréditaire (anémie de Fanconi, anémie d'Estren-Dameshik, anémie de Blackfairn-Diamond) et acquise. L'anémie hypoplasique acquise se développe soit par elle-même en raison d'une cause inconnue, soit dans le contexte d'une maladie existante - maladie des radiations, infections, lésions du système immunitaire.

Pour la plupart des gens, l'anémie par carence, qui peut survenir chez presque toutes les personnes, présente un plus grand intérêt. Par conséquent, les plus détaillés s'attardent sur ce type d'anémie.

Anémie ferriprive - causes, symptômes, diagnostic et traitement

La teneur en fer dans le corps humain est de 4 à 5 g ou 0,000065% du poids corporel. Parmi ceux-ci, 58% du fer fait partie de l'hémoglobine. Le fer peut être déposé (stocké dans la réserve) dans le foie, la rate et la moelle osseuse. Dans le même temps, des pertes physiologiques de fer se produisent avec les matières fécales, l'urine, la sueur, les menstruations et pendant l'allaitement, donc les aliments contenant du fer doivent être inclus dans l'alimentation.

Causes de l'anémie ferriprive

L'anémie ferriprive survient dans les cas suivants:

  1. manque de fer dans le corps (bébés prématurés, enfants de moins de 1 an, enceintes)
  2. besoin accru de fer (grossesse, allaitement, période de croissance accrue)
  3. altération de l'absorption du fer du tractus gastro-intestinal et de son transport ultérieur
  4. perte de sang chronique
Les symptômes de l'anémie ferriprive

Cliniquement, l'anémie ferriprive se manifeste par trois principaux syndromes: hypoxique, sidéropénique et anémique. Quels sont ces syndromes? Qu'est-ce qui caractérise chacun d'eux? Un syndrome est un ensemble stable de symptômes. Ainsi, le syndrome hypoxique est caractérisé par un essoufflement, des maux de tête, des acouphènes, une fatigue, une somnolence et une tachycardie; le syndrome anémique se traduit par une diminution du contenu du nombre de globules rouges et d'hémoglobine. Le syndrome sidéropénique est directement associé à une diminution de la quantité de fer dans le corps et se manifeste comme suit: malnutrition de la peau, des ongles, des cheveux - teint albâtre, sécheresse et rugosité de la peau, cheveux et ongles cassants. Ensuite, la perversion du goût et de l'odeur est ajoutée (envie de manger de la craie, d'inhaler l'odeur des sols en béton lavés, etc.). Il peut y avoir des complications du tractus gastro-intestinal - caries, dysphagie, diminution de l'acidité du suc gastrique, miction involontaire (dans les cas graves), transpiration.

Accessible et clair sur l'anémie ferriprive


Diagnostic de l'anémie ferriprive

Dans le sang, la teneur en hémoglobine diminue à 60 - 70 g / l, les érythrocytes à 1,5 - 2 T / l, le nombre est également réduit ou il n'y a plus de réticulocytes. Des globules rouges de différentes formes et tailles apparaissent. En dessous de la concentration sérique de fer normale.

Traitement de l'anémie ferriprive

Le traitement de l'anémie ferriprive est basé sur les principes d'élimination de la cause de son apparition - traitement des maladies du tractus gastro-intestinal, ainsi que l'introduction d'une alimentation équilibrée. Le régime doit contenir des aliments riches en fer (foie, viande, lait, fromage, œufs, céréales, etc.). Cependant, les principaux moyens de restaurer la quantité de fer dans l'organisme au stade initial sont les médicaments à base de fer. Dans la plupart des cas, ces médicaments sont prescrits sous forme de pilules. Dans les cas graves, recourir à une injection intramusculaire ou intraveineuse. Dans le traitement de cette anémie, par exemple, de tels médicaments sont utilisés: sorbifer, ferrum-lek, tardiferon, totem et autres. Le choix des différents médicaments, y compris combinés, est très large.

Lors du choix, vous devez consulter votre médecin. Habituellement, la dose quotidienne pour la prévention et le traitement de l'anémie légère est de 50 à 60 mg de fer, pour le traitement de l'anémie modérée - 100 à 120 mg de fer par jour. L'anémie sévère est traitée dans un hôpital et des suppléments de fer sont utilisés comme injections. Ensuite, ils passent aux formulaires de tablette. Les préparations à base de fer provoquent un assombrissement des selles, mais cela est normal dans cette situation. Si la préparation à base de fer cause des malaises à l'estomac, elle doit être remplacée..

Causes, symptômes, diagnostic et traitement de l'anémie réfractaire au fer

La cause de l'anémie réfractaire au fer

L'anémie réfractaire au fer est également appelée sidéroblastique ou sidérochristique. L'anémie réfractaire au fer se développe dans un contexte de fer sérique normal et d'un manque d'enzymes impliquées dans la synthèse de l'hémoglobine. Autrement dit, la principale cause de l'anémie réfractaire au fer est une violation des processus d '"assimilation" du fer.

Les symptômes de l'anémie réfractaire au fer, qu'est-ce que l'hémosidérose?

L'anémie réfractaire au fer se manifeste par un essoufflement, des maux de tête, des étourdissements, des acouphènes, de la fatigue, de la somnolence, des troubles du sommeil et une tachycardie. En raison de la teneur élevée en fer dans le sang, une hémosidérose est observée. L'hémosidérose est le dépôt de fer dans les organes et les tissus en raison de son excès. Avec l'hémosidérose, une insuffisance cardiovasculaire se développe en raison des dépôts de fer dans le muscle cardiaque, du diabète sucré, des lésions pulmonaires et de l'augmentation de la taille du foie et de la rate. La peau devient terreuse..

Diagnostic de l'anémie réfractaire au fer, que sont les sidéroblastes?

L'indicateur de couleur du sang est réduit à 0,6 - 0,4, il existe des globules rouges de différentes formes et tailles, la quantité d'hémoglobine et de globules rouges est inférieure à la normale. Il y a des changements dans la moelle osseuse - des cellules apparaissent - des sidéroblastes. Les sidéroblastes sont des cellules qui ont une corolle en fer autour du noyau. Normalement, ces cellules de la moelle osseuse 2,0 - 4,6%, et avec une anémie réfractaire au fer, leur nombre peut atteindre jusqu'à 70%.

Traitement de l'anémie réfractaire au fer

Il n'existe actuellement aucun remède qui pourrait l'éliminer complètement. Peut-être l'utilisation d'une thérapie de remplacement - une injection de globules rouges et de substituts sanguins.

Anémie due à une carence en vitamine B12, causes de la maladie, diagnostic et traitement.

Qu'est-ce qu'un B12? Où est cette vitamine?

Premièrement, qu'est-ce que le B12? La B12 est une vitamine qui est également appelée cyancobalamine. La cyanocobalamine se trouve principalement dans les produits d'origine animale - viande, foie, reins, lait, œufs, fromage. Le niveau de vitamine B12 doit être constamment maintenu par l'utilisation d'aliments appropriés, car sa perte physiologique naturelle se produit avec les excréments et la bile.

Causes de l'anémie par carence en vitamine B12

Donc, B12 - anémie par carence - c'est l'anémie résultant d'une carence en vitamine B12. Un manque de vitamine B12 peut être causé par un apport insuffisant en nourriture ou une violation de son absorption dans le tractus gastro-intestinal. Un apport insuffisant de cyancobalamine avec de la nourriture est possible chez les végétaliens. En outre, une carence en B12 peut se manifester par une augmentation de son besoin chez les femmes enceintes, les mères allaitantes et les patients cancéreux. L'absorption de quantités suffisantes de vitamine B12 se produit avec des maladies de l'estomac, de l'intestin grêle (diverticules, vers) et un traitement avec des anticonvulsivants ou des contraceptifs oraux.

Les symptômes de l'anémie par carence en vitamine B12

Les symptômes de l'anémie due à une carence en vitamine B12 sont caractérisés par des troubles du système nerveux central et du tractus gastro-intestinal. Considérez donc ces deux grands groupes de symptômes:

  1. du système nerveux central. Il y a une diminution des réflexes, des paresthésies ("chair de poule"), un engourdissement des membres, une sensation de jambes en coton, une démarche altérée, une perte de mémoire
  2. du tractus gastro-intestinal. Il y a une sensibilité accrue aux aliments acides, une glossite, des difficultés à avaler, une atrophie de la muqueuse gastrique, une augmentation de la taille du foie et de la rate
Diagnostic de l'anémie par déficit en B12

Dans le système sanguin, une transition vers le type mégaloblastique d'hématopoïèse se produit. Cela signifie que des globules rouges géants avec une durée de vie plus courte apparaissent dans le sang, des globules rouges aux couleurs vives sans illumination au centre, des globules rouges ovales en forme de poire avec des corps Jolly et des anneaux Cabo. Des neutrophiles géants apparaissent également, le nombre d'éosinophiles diminue (jusqu'à une absence totale), les basophiles et le nombre total de leucocytes. Dans le sang, la concentration de bilirubine est augmentée, en relation avec laquelle une légère jaunisse de la peau et la sclérotique des yeux peuvent être observées.

Traitement de l'anémie par déficit en B12

Tout d'abord, il est nécessaire de guérir les maladies du tractus gastro-intestinal et d'établir une alimentation équilibrée avec une teneur suffisante en vitamine B12. L'utilisation d'un cours d'injection de vitamine B12 normalise rapidement la formation de sang dans la moelle osseuse, puis un apport constant et régulier d'une quantité suffisante de vitamine B12 avec de la nourriture est nécessaire.

Anémie par carence folique, causes, symptômes et traitement

Vitamine B9 - Acide folique. Il pénètre dans le corps avec de la nourriture - foie de boeuf et de poulet, salade, épinards, asperges, tomates, levure, lait, viande. La vitamine B9 peut s'accumuler dans le foie. Ainsi, l'anémie due à une carence en B9 se produit en raison d'un manque d'acide folique dans le corps humain. La carence en acide folique est possible lorsque les enfants sont nourris au lait de chèvre, avec un traitement thermique prolongé des aliments, chez les végétariens, avec une nutrition insuffisante ou déséquilibrée. Une carence en acide folique est également observée avec une demande accrue chez les femmes enceintes, allaitantes, prématurées, adolescentes et cancéreuses. La présence de maladies telles que l'insuffisance rénale chronique, les maladies du foie entraîne une anémie par carence solaire. La survenue d'une carence en acide folique est également possible avec une violation de l'absorption de cette vitamine, qui se produit avec l'alcoolisme, les contraceptifs oraux et un manque de B12.

Les symptômes de l'anémie par carence folique

Avec l'anémie par carence folique, le tractus gastro-intestinal souffre, et donc les manifestations de cette anémie sont associées à des troubles du tractus gastro-intestinal. On observe une hypersensibilité aux aliments acides, une glossite, des difficultés à avaler, une atrophie de la muqueuse gastrique, une augmentation de la taille du foie et de la rate est observée.
Dans le système sanguin, les mêmes changements se produisent qu'avec l'anémie déficiente en B12. Il s'agit d'une transition vers un type d'hématopoïèse mégaloblastique, l'apparition de neutrophiles géants, une diminution du nombre d'éosinophiles, de basophiles et du nombre total de leucocytes.

Traitement de l'anémie par carence en acide folique

Pour traiter ce type d'anémie, des comprimés d'acide folique sont utilisés et le régime alimentaire est normalisé, ce qui devrait contenir des aliments contenant une quantité suffisante d'acide folique.

Anémie hypoplasique, causes, diagnostic, traitement

L'anémie hypoplasique se caractérise par une diminution du contenu de toutes les cellules du sang (pancytopénie). La pancytopénie est associée à la mort des cellules progénitrices de la moelle osseuse.

Les symptômes de l'anémie hypoplasique

L'anémie hypoplasique peut être héréditaire ou acquise, cependant, toutes les sous-espèces de ce type d'anémie sont caractérisées par les mêmes manifestations. Considérez ces symptômes:

  1. Saignement, saignement des gencives, fragilité des vaisseaux sanguins, ecchymoses sur la peau, etc. Ces phénomènes se produisent en raison d'une faible numération plaquettaire dans le sang.
  2. Ulcéreuse - lésions nécrotiques de la bouche, du pharynx, du nez, de la peau. Rejoindre les infections. Cela est dû au faible nombre de globules blancs..
  3. Étourdissements, maux de tête, acouphènes, somnolence, fatigue, évanouissement, troubles du sommeil, essoufflement, palpitations, etc..
  4. Dans un test sanguin général, une diminution du contenu de toutes les cellules sanguines - globules rouges, globules blancs, plaquettes. L'image de la désolation dans la moelle osseuse, car les foyers d'hématopoïèse sont remplacés par du tissu adipeux.
Les causes de l'anémie hypoplasique

Quelles sont les raisons qui peuvent causer un tel dommage à la moelle osseuse? L'anémie héréditaire, respectivement, est héréditaire, mais acquise? Tous les facteurs pouvant conduire au développement d'une anémie hypoplasique sont divisés en exogènes (externes) et endogènes (internes). Le tableau montre les principales causes exogènes et endogènes qui peuvent provoquer le développement d'une anémie hypoplasique..

Facteurs externesFacteurs intrinsèques
Physique - rayonnement, courants à haute fréquence, vibrationGénétique - mutations dues à des raisons inconnues
Mécanique - BlessuresEndocrinien - maladie thyroïdienne, diabète, maladie ovarienne, dans laquelle leur fonction est améliorée
Produits chimiques - poisons industriels, certains médicamentsMaladies systémiques du tissu conjonctif - lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde
Biologique - virus, principalement groupes d'herpès, champignons, bactéries intracellulairesMalnutrition - manque de substances nécessaires à la formation de sang

Principes pour le traitement de l'anémie hypoplasique

Le traitement de l'anémie hypoplasique est strictement de la compétence d'un hématologue. Diverses méthodes de stimulation de l'hématopoïèse, ou greffe de moelle osseuse, peuvent être utilisées..

Nous avons donc examiné tous les principaux types d'anémie. Bien sûr, il y en a beaucoup plus, mais nous ne pouvons pas saisir l'immensité. Si des signes d'anémie apparaissent, consultez un médecin en temps opportun. Et faites régulièrement un test sanguin pour l'hémoglobine.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite