Que sont les monocytes - indicateurs normaux et détermination du niveau

La monocytose est appelée une teneur en monocytes supérieure à la normale dans le sang..

Les monocytes sont un type de globules blancs mononucléaires, des globules blancs qui appartiennent au système immunitaire, c'est-à-dire qu'ils remplissent une fonction protectrice dans le corps. Ce sont les plus gros globules blancs. Ils se forment dans la moelle osseuse, d'où ils pénètrent dans la circulation sanguine. De 36 à 104 heures circulent dans le sang, après quoi elles dépassent les limites des vaisseaux dans les tissus, où elles mûrissent et deviennent des macrophages. Leur particularité est la capacité de phagocytose, c'est-à-dire l'absorption de particules étrangères (virus, bactéries) et des propres «débris» du corps (par exemple, globules blancs morts, tissus nécrotiques). Les monocytes peuvent se déplacer vers le site de l'inflammation en utilisant un mécanisme appelé chimiotaxie. Une fois dans le foyer inflammatoire, ces cellules restent actives dans un environnement acide caractéristique de l'inflammation, où chaque monocyte est capable d'absorber jusqu'à 100 agents microbiens. Nettoyant le foyer inflammatoire, les monocytes jouent le rôle d'une sorte de concierges.

Normalement, les monocytes représentent de 1 à 10-11% de tous les leucocytes, en termes absolus, la plage de 0,08 x 10 9 / l à 0,8 x 10 9 / l est considérée comme un indicateur normal. Avec une teneur> 0,8 x 10 9 / l, la monocytose est indiquée.

Les causes de la monocytose

Physiologiquement, les monocytes sont légèrement augmentés (par rapport à la norme chez l'adulte) chez les enfants de moins de 7 ans, notamment chez les enfants de la première année de vie. De plus, il peut y avoir un excès de leurs indicateurs chez les femmes dans la phase lutéale du cycle menstruel, car la couche fonctionnelle de l'endomètre est rejetée pendant cette période, ce qui s'accompagne de certains signes d'une réaction inflammatoire que le système immunitaire perçoit comme une inflammation, bien qu'elle ne soit pas.

Une augmentation à court terme du niveau de monocytes peut être une réaction au stress, une monocytose transitoire plus longue peut être observée pendant la convalescence après une maladie infectieuse aiguë ou une intervention chirurgicale. Elle peut également être causée par l'ingestion de substances étrangères dans les voies respiratoires (pas une infection).

Raisons d'augmenter le nombre de monocytes:

Virales (par exemple, mononucléose infectieuse, monocytose éosinophile, herpès), bactériennes (endocardite septique subaiguë de nature streptococcique ou staphylococcique), rickettsionnye (fièvre typhoïde), fongiques, protozoaires (paludisme, leishmaniose).

Granulomatose (maladies infectieuses et non transmissibles caractérisées par le développement de granulomes)

Tuberculose, en particulier sous forme active, brucellose, syphilis, sarcoïdose, entérite, colite ulcéreuse.

Collagénoses (maladies diffuses du tissu conjonctif)

Sclérodermie, lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde, périartérite noueuse.

Maladies du système hématopoïétique

Leucémie myéloïde aiguë, leucémie monoblastique aiguë, lymphome de Hodgkin, leucémie myélomonocytaire chronique, leucémie monocytaire, leucémie myéloïde.

Maladies endocriniennes, troubles métaboliques

Itsenko - Syndrome de Cushing, athérosclérose.

Formes

Comme mentionné ci-dessus, une augmentation du nombre de monocytes dans le sang est physiologique et pathologique, temporaire et permanente. De plus, la monocytose se produit:

  • relative - lorsque le pourcentage de monocytes augmente par rapport aux autres leucocytes;
  • absolue - quand il y a une augmentation absolue du nombre de monocytes.

La monocytose absolue accompagne une réponse immunitaire à une infection bactérienne, au plus fort de la maladie, une courte période de monocytose relative est généralement observée.

Les infections causées par des agents pathogènes intracellulaires, tels que les virus et les champignons, au contraire, se caractérisent par une monocytose relative prolongée, accompagnée d'une lymphocytose.

Si après une récupération clinique dans le sang, même un niveau légèrement élevé de monocytes continue à être déterminé, c'est la preuve d'une récupération incomplète, la transition de l'infection vers une forme chronique.

Panneaux

La monocytose n'a pas de manifestations externes caractéristiques et est déterminée en laboratoire en examinant un échantillon de sang. Les symptômes correspondent au tableau clinique de la maladie ou de l'état qui a provoqué l'augmentation relative ou absolue du niveau de monocytes..

Caractéristiques du cours chez les enfants

En général, la monocytose chez l'enfant a les mêmes causes et signes de laboratoire que chez l'adulte, mais avant de parler de l'augmentation de la teneur en monocytes dans le sang d'un enfant, les normes d'âge doivent être prises en compte:

Gamme, 10 9 / L

De 14 jours à 1 an

De 1 an à 10 ans

10 ans et plus

Si la monocytose chez un enfant persiste longtemps, il est nécessaire de procéder à un examen, tout d'abord, afin d'exclure les maladies sanguines malignes et les maladies systémiques.

Diagnostique

La principale méthode de diagnostic de la monocytose est un test sanguin clinique (général). Étant donné que les monocytes sont l'une des formes de leucocytes, leur nombre est déterminé en comptant la formule leucocytaire. La désignation internationale des leucocytes est WBC (globules blancs, globules blancs), les monocytes dans la formule leucocytaire sont désignés comme MON (monocytes).

La monocytose est diagnostiquée lorsque la teneur en monocytes dans le sang dépasse 1–11% ou 0,8 x 10 9 / l.

Lors de l'examen des enfants, les caractéristiques spécifiques à l'âge doivent être prises en compte, et chez les femmes, la phase du cycle menstruel doit être prise en compte.

Après avoir détecté un nombre accru de monocytes dans le sang, une recherche diagnostique est effectuée dans le sens de la cause de cette condition. Il est nécessaire de prendre en compte les maladies infectieuses précédemment transférées, ainsi que tout symptôme existant. Si nécessaire, un examen complet est effectué, y compris des tests sanguins supplémentaires, des techniques d'imagerie (par exemple, la résonance magnétique ou la tomodensitométrie des ganglions lymphatiques), la ponction de la moelle osseuse, la biopsie des ganglions lymphatiques, etc..

La monocytose dans certaines maladies peut servir de signe pronostique. Ainsi, il est connu qu'une augmentation significative du nombre de monocytes intermédiaires dans l'athérosclérose augmente le risque d'événements cardiovasculaires.

Une augmentation persistante non motivée du nombre de monocytes peut être un signe avant-coureur d'une leucémie aiguë, qui survient plusieurs années plus tard. La raison de ce phénomène n'est pas encore établie..

Traitement

Le traitement de la monocytose dépend de sa cause. Dans certains cas (période de récupération après une maladie infectieuse ou une intervention chirurgicale, monocytose physiologique chez la femme ou l'enfant), rien ne doit être traité, cependant, il peut être nécessaire de refaire un test sanguin clinique afin d'exclure une éventuelle interprétation erronée de la monocytose comme physiologique. Par exemple, une femme peut subir un deuxième test sanguin 1 à 2 semaines après le premier, afin qu'il tombe à une phase différente du cycle menstruel.

Si une augmentation persistante du niveau de monocytes est notée après une maladie infectieuse, cela est un indicateur de la chronicité de l'infection, ce qui signifie qu'il peut être nécessaire de suivre une cure supplémentaire de traitement anti-infectieux.

Le traitement des maladies systémiques (collagénoses, vascularite) dépend du diagnostic spécifique, il consiste généralement en la prise de glucocorticoïdes, de dérivés d'aminoquinoléine, etc..

Si la monocytose est causée par une pathologie oncologique, à savoir une lésion maligne du sang, le traitement consiste en une chimiothérapie, c'est-à-dire plusieurs cycles de médicaments systémiques à effet cytostatique, parfois en combinaison avec une radiothérapie.

Après la fin du traitement, un test sanguin de contrôle est effectué pour confirmer la normalisation du nombre de monocytes dans le sang.

La prévention

La prévention de la monocytose consiste à prévenir les maladies qui l'ont provoquée. Le risque de développer des maladies infectieuses qui provoquent une augmentation du nombre de monocytes peut être réduit si des mesures sont prises pour réduire la probabilité de contact avec l'infection d'une part, et augmenter la résistance de l'organisme d'autre part. Pour ce faire, vous devez:

  1. Respectez les règles d'hygiène.
  2. Minimiser les visites dans les lieux publics pendant les épidémies saisonnières et autres.
  3. Maintenir des conditions sanitaires et microclimatiques optimales à la maison.
  4. Adhérez à un mode de vie sain. Ce concept comprend un mode de travail et de repos raisonnable, une activité physique modérée régulière et une bonne nutrition.
  5. Cherchez des soins médicaux en temps opportun en cas de symptômes d'une maladie.
  6. Subir un traitement complet des maladies existantes, en respectant strictement les prescriptions médicales afin d'éviter la transition des maladies vers une forme chronique, plus difficile à traiter.

Conséquences et complications

N'étant pas une maladie indépendante, mais seulement un symptôme qui reflète la présence d'une pathologie dans le corps, la monocytose en elle-même n'entraîne aucune conséquence, cependant, les maladies qui les accompagnent peuvent les avoir, et assez graves, jusqu'à la mort (selon les spécificités pathologie). En cas de récupération, le nombre de monocytes revient à la normale.

Vidéo

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Quels sont les monocytes responsables et quelle est la norme dans le sang chez les adultes et les enfants

La nature sage a fourni au corps humain des armes puissantes contre les influences externes adverses et les «ennemis» internes avec une défense immunitaire. La base en est les éléments formés des leucocytes sanguins. Ce nom réunit un certain nombre de cellules qui ont des fonctions différentes - de la reconnaissance d'éléments pathologiques et étrangers à leur destruction.

Un type de globule blanc est constitué de monocytes dans le sang. Qu'est-ce que c'est et quelle est leur fonction dans le corps?

Cycle de vie des monocytes

La formation de monocytes se produit dans la moelle osseuse rouge. Dans le sang périphérique (système circulatoire général), ils sortent sous forme de jeunes cellules immatures. Ce sont les précurseurs des macrophages - des cellules qui peuvent être appelées conditionnellement des nettoyants..

Ils ne durent pas longtemps dans le sang. Atteignant les ganglions lymphatiques, la rate, les alvéoles et le foie, certaines cellules (75%) sont déposées dans ces organes pour la maturation finale. Ensuite, des macrophages sont formés à partir d'eux..

Le quart restant des jeunes monocytes reste dans le sang en circulation. La durée de leur séjour dans le sang varie de 36 à 104 heures. Les macrophages vivent au moins 21 jours dans les tissus..

Un monocyte macrophage est une grosse cellule qui se déplace lentement le long de la circulation sanguine. En raison de leur taille, ils sont capables de capturer et de détruire même les gros déchets toxiques «déchets» des virus et des bactéries, des cellules mortes, endommagées et parasitaires.

Autour du site de l'inflammation, les monocytes de macrophages sont capables de se multiplier par division. Ils peuvent également migrer vers le site de l'inflammation dans les tissus et sont toujours présents au centre du processus chronique..

Fonction des monocytes

La fonction principale des monocytes est la phagocytose (capture et digestion des particules solides):

  • Ils résistent à l'infection microbienne,
  • Participer à la réponse immunitaire du corps,
  • Lutter contre les cellules tumorales,
  • Les masses thrombotiques se dissolvent,
  • Détruisez les cellules sanguines anciennes, obsolètes et mortes.

Schéma du processus de phagocytose: le phagocyte-monocyte (3) rencontre le micro-organisme (1-2), l'entoure de sa masse cellulaire (5), termine l'environnement et digère (6)

En plus de la destruction des cellules inutiles pour l'organisme, les monocytes sont responsables de la préparation des tissus endommagés pour la régénération et participent également à la régulation du processus d'hématopoïèse. Contrairement aux neutrophiles (cellules des microphages leucocytaires), les monocytes sont davantage axés sur les virus. Dans les lieux de luxation des macrophages monocytaires, il n'y a jamais de processus purulent.

Normes des monocytes dans le sang

Combien de monocytes doivent être dans le sang d'une personne en bonne santé? Ils sont indiqués en termes absolus et relatifs. La formule leucocytaire comprend 5 types de cellules, dont les monocytes.

La teneur relative est calculée en pourcentage du nombre total de leucocytes. La valeur absolue indique leur nombre dans une unité de volume sanguin. Les monocytes sont désignés MON, MONO ou MO dans la feuille de résultats du test..

La norme unique pour les adultes (pour les hommes et les femmes) est dans la valeur relative de 3 à 11%.

Chez les enfants, les valeurs normales des monocytes dans un test sanguin varient en fonction de l'âge:

Âge de l'enfantMontant relatif (%)Valeur absolue (unité x 10 9 / l)
Première semaine3 - 120,19 - 2,4
Âge de deux semaines5 - 150,18 - 1,85
Jusqu'à la fin de la première année4 - 100,18 - 1,85
Jusqu'à 2 ans3 - 100,15 - 1,75
2 à 3 ans3 - 90,15 - 1,75
3 à 7 ans3 - 90,12 - 1,5
De 7 à 10 ans3 - 90,1 - 1,25
10 à 16 ans3 - 90,09 - 1,15
17 ans et plus pour hommes et femmes3 - 110,09 - 0,6

Ces normes sont les mêmes pour les garçons et les filles. Après 16 ans, le nombre normal de monocytes est égal à celui des adultes. Cela ne change pas avec l'âge.

Que signifient les écarts par rapport à la norme??

Une augmentation du nombre de monocytes dans le sang (monocytose) ou sa diminution (monocytopénie) indiquent une pathologie ou un écart par rapport à la norme dans l'état du corps.

Lorsque les monocytes sont élevés

Des taux plus élevés sont observés dans les cas suivants:

  • Maladies infectieuses, virales ou inflammatoires aiguës ou chroniques,
  • La période de récupération après l'infection,
  • Maladies auto-immunes,
  • Maladies sanguines malignes (leucémie, en particulier monocytaire aiguë),
  • Processus tumoraux (maladies oncologiques),
  • Les infections fongiques,
  • Maladie inflammatoire de l'intestin,
  • Endocardite,
  • État septique,
  • Intoxication au phosphore.

La monocytose s'accompagne généralement d'une augmentation du nombre de lymphocytes. Ces cellules appartiennent également au groupe des leucocytes. Au sens figuré, ils montrent le devant du travail pour les monocytes.

Si, dans les analyses, les monocytes sont constamment élargis, cela peut indiquer une invasion parasitaire prolongée. La monocytose prolongée après angine de poitrine est un marqueur diagnostique indiquant le développement de rhumatismes.

La raison de l'augmentation du niveau de monocytes dans les maladies virales et inflammatoires est compréhensible et est interprétée comme un facteur favorable. Une augmentation du nombre de cellules protectrices signifie que le système immunitaire fait son travail

Monocytes au microscope

Lorsque les monocytes sont abaissés

Avec certaines maladies et pathologies, le niveau de monocytes peut être réduit:

  • Anémie (aplasique ou déficiente en vitamines B9 et B12),
  • Maladie des radiations,
  • Furonculose,
  • La pancytopénie est une diminution générale du nombre de globules sanguins en circulation (globules rouges, plaquettes, globules blancs),
  • La fièvre typhoïde
  • L'empoisonnement chimique.

Les monocytes peuvent être abaissés dans les conditions suivantes:

  • Avec épuisement très sévère,
  • Dans la période post-partum,
  • Pendant la chirurgie abdominale,
  • En état de choc, à la suite d'un stress sévère,
  • Après un long traitement avec des médicaments hormonaux.

L'absence totale de monocytes dans le sang entraîne de graves problèmes de santé. Peut-être une tumeur de la moelle osseuse, où se produit la formation de cellules sanguines. Un contenu réduit nécessite un examen plus approfondi pour déterminer la cause de l'écart par rapport à la norme.

Monocytes pendant la grossesse

Chez la femme enceinte, une augmentation et une diminution du taux de monocytes est possible. La monocytose signifie la présence dans le corps d'une femme enceinte de toute infection - mononucléose, virus de l'herpès, grippe ou SRAS. Si les monocytes sont élevés pendant la grossesse, vous devez absolument en informer votre obstétricien-gynécologue..

Il choisira les tactiques de traitement les plus sûres pour l'enfant à naître.

Pendant les premiers mois de la grossesse, la monocytose est considérée comme normale en raison d'une augmentation générale du nombre de globules blancs. Les monocytes remplissent une fonction protectrice dans un plus grand volume, aidant le corps de la mère à maintenir un fœtus sain. Ils augmentent la libération de substances anti-inflammatoires spéciales dans la circulation sanguine - les cytokines, qui affectent les défenses générales du système immunitaire.

Une baisse du nombre de monocytes indique ce qui suit:

  • Alimentation déséquilibrée ou mauvaise d'une femme enceinte,
  • Carence en vitamines,
  • Épuisement corporel,
  • Anémie.

Dans ce cas, vous devez revoir le régime alimentaire et inclure plus de fruits, légumes, viande et produits laitiers dans le régime alimentaire de la femme enceinte.

Anomalies chez les enfants

Les principales raisons de la diminution des monocytes chez l'enfant sont les mêmes que chez l'adulte. La mort cellulaire accrue se produit dans les lésions infectieuses et parasitaires graves. La pire cause de monocytopénie chez les enfants est le cancer du sang.

Pour diagnostiquer une maladie qui a causé des anomalies, un test sanguin général est effectué et un décodage détaillé de la formule leucocytaire est effectué. Il indique la présence d'une diminution relative et absolue des monocytes. L'inadéquation des indicateurs (diminution multidirectionnelle) indique un état grave de l'enfant.

Dans ce cas, un examen approfondi et un démarrage urgent du traitement sont nécessaires..

À l'intérieur de la formule leucocytaire, l'image suivante peut être observée - l'indicateur relatif des monocytes est augmenté avec une diminution simultanée du nombre de lymphocytes. Qu'est-ce que ça veut dire?

Ces modifications se produisent pour les raisons suivantes:

  • Carence en protéines dans l'alimentation d'un enfant,
  • Diminution de la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse, dans laquelle se forment les monocytes,
  • Irradiation,
  • Inhibition de la fonction hématopoïétique en prenant certains médicaments,
  • La présence de virus dans le corps - VIH, polio, rougeole, varicelle,
  • Augmentation des niveaux d'hormones produites par les glandes surrénales.

Tableau des normes chez les enfants de monocytes et d'autres globules blancs par âge

Un diagnostic plus poussé est effectué en utilisant une étude détaillée de tous les indicateurs d'un test sanguin clinique.

Comment normaliser le niveau de monocytes?

Comment réduire le nombre de monocytes? S'ils augmentent afin de résister à l'infection dans les maladies ou infections non graves (par exemple, les infections fongiques), il n'est pas nécessaire de réduire leur niveau. Il va rebondir.

Une autre chose est les maladies graves accompagnées d'une monocytose pathologique, comme le cancer ou la leucémie. Dans ce cas, le traitement sera dirigé sur la maladie elle-même. Dans tous les cas, une augmentation des monocytes dans le contexte d'un bien-être apparemment complet devrait être une raison sérieuse pour aller chez le médecin. Vous ne pouvez pas gérer vous-même de tels problèmes.

Une augmentation du nombre de monocytes peut être le premier signal d'un début de maladie sanguine maligne.

La réduction des monocytes est un signal SOS du corps. Ils doivent également être restaurés uniquement avec l'aide d'un médecin. Et ici, la thérapie sera dirigée vers la maladie sous-jacente. Il n'y a pas de tactique de traitement unique, car les raisons du déclin sont individuelles. Un régime spécial riche en protéines est recommandé sans faute.

Il est basé sur les principes suivants:

  • Haute teneur en protéines (végétale ou animale - le médecin vous recommandera),
  • Limiter le sel et les glucides simples (aliments sucrés),
  • Lipides et glucides équilibrés,
  • Exclusion complète du sucre,
  • Consommation de quantités accrues d'aliments contenant du potassium, du calcium et des vitamines A, C, B, E, PP et D,
  • Restriction à boire.

Les produits doivent subir un traitement thermique doux.

Quand faut-il effectuer un test de dépistage des monocytes??

Un test sanguin général n'implique pas toujours l'étude d'une formule détaillée de globules blancs.

Une analyse des monocytes doit être effectuée si vous soupçonnez les maladies suivantes:

  • Auto-immune (lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde),
  • Anémie,
  • Infestations parasitaires (brucellose),
  • Leucémie,
  • Colite,
  • Tumeur maligne.

Norme d'analyse des monocytes chez les femmes

Les monocytes sont également examinés dans les infections virales et bactériennes. Comment se préparer à l'analyse? Le sang est prélevé d'un doigt le matin à jeun. Avant d'abandonner, vous ne devez pas boire ni fumer, cela peut fausser le résultat. L'évaluation est effectuée en fonction du ratio général de toutes les cellules, les niveaux de globules rouges et de plaquettes sont également considérés comme indicatifs..

Si le médecin prescrit un test sanguin pour les monocytes, cela ne doit pas être négligé. Sinon, vous pouvez ignorer le début d'une maladie grave.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite