Fibrinogène supérieur ou inférieur à la norme - qu'est-ce que cela signifie et ce qui conduit

Le fibrinogène est une protéine qui contient du plasma sanguin. La substance est également présente dans les plaquettes, contribuant à leur liaison. Sa concentration est l'un des indicateurs les plus importants de l'hémostase (système de coagulation sanguine).

La protéine a été découverte par les scientifiques en premier et a été nommée le premier facteur de coagulation sanguine. Le fibrinogène est synthétisé dans le foie, se transforme en fibrine insoluble, qui est la base du caillot, forme un caillot sanguin à la fin du processus.

La teneur en protéines doit être vérifiée avant la chirurgie, lors de l'examen prénatal, avec les pathologies cardiovasculaires et les processus inflammatoires.

Fonctions de substance

Dans le corps, le fibrinogène remplit les fonctions suivantes:

  • participe à la formation d'un caillot de fibrine, ce qui est important pour arrêter le saignement;
  • affecte la vitesse à laquelle les blessures guérissent;
  • régule le processus de fibrinolyse - le stade de l'hémostase, dans lequel les caillots sanguins et les caillots sanguins se dissolvent sous l'influence de la plasmine;
  • participe à la formation de nouveaux vaisseaux (angiogenèse), à ​​l'interaction cellulaire;
  • affecte le sang et les parois artérielles si l'inflammation a commencé dans le corps.

Niveaux sanguins normaux chez les femmes, les hommes et les enfants

Le taux de fibrinogène dépend de l'âge:

  • pour les hommes - 2–4 g / l;
  • pour les femmes - 2–4 g / l;
  • pour les nouveau-nés - 1,3–3 g / l;
  • dans l'enfance, garçons et filles - 1,25-4 g / l.

Chez une personne en bonne santé, le fibrinogène n'est pas essentiel pour évaluer le risque de maladie cardiovasculaire. Mais une déviation de l'indicateur normal de 1 g / l est une raison pour un examen médical, en particulier pour les personnes de plus de 50 ans: alors un sol favorable est créé pour le développement de pathologies dangereuses.

La concentration de fibrinogène est déterminée dans l'étude du coagulogramme - indicateurs de la coagulabilité sanguine. Séparément, la teneur en protéines est déterminée dans un test sanguin biochimique. Le fibrinogène - l'un des facteurs des «tests rhumatismaux».

Indicateur accru: causes et conséquences.

Cette protéine est un facteur de risque indépendant de pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins. Une augmentation du taux de fibrinogène dans le sang, quelle qu'en soit la cause, est associée à un risque de formation de thrombus.

Une augmentation de la concentration de fibrinogène indique une augmentation de la fonction de coagulabilité sanguine et une violation du processus de thrombose. Cela augmente la probabilité de pathologies cardiovasculaires telles que les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques, en particulier en combinaison avec l'hypertension artérielle.

Des études médicales ont révélé qu'avec une issue fatale due à une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral, le taux de protéines était plus élevé qu'avec les crises et crises cardiaques corrigibles. Dans le même temps, il y avait une relation plus grande avec la concentration de fibrinogène dans le plasma sanguin qu'avec d'autres indicateurs, y compris le cholestérol dans le sang.

Les changements dans la formule sanguine sont associés à des maladies vasculaires périphériques - athérosclérose oblitérante des membres inférieurs, angiopathie diabétique, thrombophlébite, insuffisance veineuse chronique.

Une relation a également été établie entre la probabilité d'un infarctus du myocarde récidivant ou d'un accident vasculaire cérébral et le niveau de fibrinogène, si l'indicateur est significativement plus élevé que la norme - environ 7,5 g / l, et cela signifie que le niveau doit être particulièrement contrôlé après la crise initiale.

Lors de l'observation du facteur:

  • il est possible d'identifier dans les premiers stades du groupe à risque de prendre des mesures préventives pour prévenir le développement de maladies dangereuses du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • déterminer la gravité de la pathologie, le pronostic;
  • évaluer l'efficacité de la thérapie.

De plus, par un taux élevé de fibrinogène dans le sang, on peut suspecter:

  • inflammation des organes internes avec une infection bactérienne virale, maladies auto-immunes;
  • tumeurs;
  • hypothyroïdie (insuffisance de la fonction thyroïdienne);
  • amylose;
  • maladies pulmonaires - pneumonie, tuberculose;
  • mort (nécrose) des tissus (y compris le cœur);
  • blessures.

Une augmentation du taux de fibrinogène dans le coagulogramme sanguin peut se manifester pour d'autres raisons:

  • avec menstruation;
  • après l'opération;
  • de prendre des médicaments hormonaux avec des œstrogènes (hormone sexuelle féminine);
  • à basses températures ambiantes.

Une concentration de protéines supérieure à 7 g / l chez les femmes enceintes a des conséquences graves - avortement spontané précoce, sous-développement, décollement prématuré du placenta, gestose, thrombose, thrombophlébite, y compris l'artère pulmonaire.

Pourquoi il peut être abaissé et ce qui menace

Considérez maintenant ce que cela signifie si le fibrinogène dans le sang est inférieur à la normale, et quelles sont les causes des faibles taux.

Une condition dans un plasma dépourvu de fibrinogène est appelée afibrinogénémie, et sa carence est appelée fibrinogénopénie ou hypofibrinogénémie. Ces conditions sont congénitales ou acquises..

En l'absence de protéines, la coagulation sanguine ne se produit pas, et si elle est déficiente, le caillot se révèle lâche, s'effritant.

Une diminution du taux de fibrinogène est associée à une violation dangereuse de l'hématopoïèse - DIC (coagulation intravasculaire disséminée) ou syndrome thrombohémorragique, qui peut se terminer fatalement. Le syndrome DIC est observé dans les intoxications sévères, les infections aiguës, les tumeurs malignes.

Les conditions suivantes entraînent une diminution du fibrinogène dans le sang:

  • pathologies hépatiques avec altération de la fonction organique - cirrhose, hépatite, lorsque la production d'une substance est interrompue;
  • carence en vitamines B12 et C;
  • toxicose pendant la grossesse;
  • pénétration du liquide amniotique dans la circulation sanguine pendant la césarienne;
  • maladies du sang - polycythémie, leucémie myéloïde chronique;
  • prendre des hormones anabolisantes (contenant des androgènes);
  • venin de serpents qui, pénétrant dans le corps, perturbe le foie et les reins.

Certains aliments - bananes, pommes de terre, noix, épinards, céréales, chou, augmentent la production de fibrinogène. Il est également utile d'utiliser des infusions et des décoctions d'herbes médicinales - ortie, millepertuis, millefeuille.

Autres études pour le diagnostic

Dans le diagnostic, d'autres indicateurs associés sont également évalués..

Nom de l'indicateurAugmenterAbaissement
Activité fibrinolytique du plasma (temps de dissolution complète du caillot)thrombose;

hématopoïèse aplasique

DIC;

exercice physique

Fibrinase (impliquée dans la formation d'un caillot)hépatite, cirrhose;

Maladie de Lucky-Laurent;

cancer avec propagation de métastases dans le foie;

interventions chirurgicales

transfusion plasmatique importante
Rétraction du caillot sanguin - séparation du sérum d'un caillotanémie;

hyperfibrinogénémie

érythrémie;

Aleukie hémorragique franche

Produits de dégradation du fibrinogèneDIC;

fonction rénale insuffisante;

l'utilisation de médicaments fibrinolytiques.

Comment se préparer à l'analyse

Pour obtenir des résultats fiables de l'analyse du sang veineux pour le fibrinogène, respectez ces règles:

  • Ne mangez pas 8 heures avant le test sanguin;
  • garder son calme et éviter les efforts physiques au moins 30 minutes avant de se rendre dans la salle de manipulation;
  • ne pas fumer les 30 dernières minutes.

L'automédication avec un écart des numérations sanguines par rapport à la norme est interdite. Les médicaments, y compris ceux à base de plantes, sont sélectionnés par le médecin, sur la base des résultats des tests et de l'anamnèse. Sinon, une issue fatale est possible - à la fois avec du fibrinogène élevé et faible.

Pourquoi les niveaux de fibrinogène augmentent - causes et symptômes de changement

Quelles situations indiquent une concentration accrue de fibrinogène? Quels sont les risques associés aux conséquences pathologiques?

Nous examinons les symptômes et les causes pouvant entraîner une augmentation de la concentration de cette glycoprotéine, ainsi que les remèdes naturels possibles qui sont utiles pour contrôler le niveau de fibrinogène.

Lorsque les niveaux de fibrinogène augmentent

Une augmentation du taux de fibrinogène est dite lorsqu'un test sanguin indique que la concentration de cette glycoprotéine va au-delà des normes physiologiques qui, dans des conditions normales, sont de l'ordre de 1,5 à 4 grammes par litre de sang.

En fait, ils dépendent de la méthode de mesure utilisée en laboratoire, mais indépendamment de cela, ils sont toujours très proches de la valeur moyenne de 2 g / l.

La fonction biologique du fibrinogène

Le fibrinogène, ou facteur de coagulation I, est une glycoprotéine (une chaîne d'acides aminés qu'un glucide se lie), soluble dans l'eau, avec un poids moléculaire de 340 000 daltons, est synthétisée principalement par les cellules hépatiques, circule avec le sang.

La tâche fonctionnelle du fibrinogène dans le corps est d'assurer la possibilité de coagulation sanguine. Cette enzyme se transforme en fibrine, qui forme une matrice qui capture les globules rouges et les plaquettes et forme une sorte de masse malléable qui bloque les dommages à la paroi des vaisseaux sanguins, arrêtant ainsi les saignements.

Symptômes de niveaux élevés de fibrinogène

Des niveaux élevés de fibrinogène dans le sang ne provoquent généralement aucun symptôme, il est donc difficile, voire impossible, de lui associer des troubles..

Pour cette raison, très souvent, un niveau élevé de fibrinogène passe inaperçu, car les gens ne ressentent pas les symptômes de son augmentation..

Le fibrinogène, avec d'autres protéines, y compris la protéine c-réactive, appartient à la catégorie des protéines en phase aiguë.

Ils sont produits par les cellules du foie en présence de lésions tissulaires ou d'infection, augmentent leur force et participent à la réaction du processus inflammatoire systémique. Des études récentes ont lié une augmentation de la concentration de fibrinogène à un risque accru de maladie cardiovasculaire et, par conséquent, à une probabilité accrue de rencontrer un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral.

Causes du fibrinogène - maladies et mode de vie

Il existe de nombreuses causes possibles qui peuvent entraîner une augmentation de la concentration de fibrinogène. Certains d'entre eux ont une origine douloureuse: c'est-à-dire qu'une augmentation du paramètre est due à la présence de la maladie sous-jacente. D'autres, au contraire, sont de nature non pathologique et sont principalement liés au mode de vie..

Les causes les plus courantes qui déterminent un taux élevé de fibrinogène sont:

  • Processus inflammatoires. Tout type d'inflammation, même un simple mal de gorge, provoque une augmentation de la concentration de fibrinogène, qui, comme dit, fait référence aux protéines de la phase aiguë.
  • Grossesse. La concentration de fibrinogène pendant la grossesse augmente progressivement, au cours des mois. Cette augmentation est une sorte de protection pour le corps qui se prépare aux saignements lors de l'accouchement. Rappelons que l'une des fonctions du fibrinogène est de favoriser l'hémostase (coagulation sanguine). Dans tous les cas, ses valeurs pendant la grossesse doivent être contrôlées et ne doivent pas dépasser de manière significative 7 g / l, sinon cela peut provoquer de graves problèmes, tels que le décollement placentaire et même une fausse couche..
  • Âge. Avec l'âge, la concentration de fibrinogène dans le sang augmente. L'augmentation est associée à des violations du mécanisme de son élimination, et non à une augmentation de sa sécrétion par les hépatocytes.
  • Indice de masse corporelle élevé. Les niveaux de fibrinogène augmentent avec une augmentation de l'indice de masse corporelle. Les niveaux de fibrinogène augmentent encore plus rapidement si des rides grasses sur l'estomac et les hanches sont ajoutées à un IMC supérieur à 30.
  • Syndrome métabolique. Le syndrome métabolique est dit lorsqu'une personne présente au moins trois des facteurs de risque cardiovasculaires suivants:
    • la circonférence de la ceinture est supérieure à 102 ou 88 cm (hommes / femmes);
    • pression artérielle supérieure à 135/85 millimètres de mercure;
    • taux de sucre dans le sang supérieur à 100 mg par décilitre de sang;
    • HDL plus de 40/50 (hommes / femmes);
    • triglycérides supérieurs à 150 mg / dl.
  • Tabagisme. Le tabagisme augmente considérablement la concentration de fibrinogène. La raison en est le processus inflammatoire continu qui se produit lors du tabagisme au niveau des bronches et des vaisseaux sanguins du tissu pulmonaire.
  • Hépatite. Un processus inflammatoire dans le foie causé par une cause quelconque: alcool, drogues, virus, etc., provoque une augmentation de la synthèse des protéines de la phase aiguë, y compris le fibrinogène.
  • Collagénopathie. Un ensemble de maladies auto-immunes qui affectent les tissus conjonctifs et les articulations (lupus érythémateux disséminé, spondylarthrite ankylosante, etc.). Bien sûr, l'ensemble du groupe de maladies indiqué est accompagné d'une inflammation, ce qui entraîne une augmentation de la concentration des protéines de la phase aiguë et, par conséquent, du fibrinogène.
  • Le syndrome néphrotique. L'état clinique (une combinaison de symptômes et de signes), qui se caractérise par une détérioration de la fonctionnalité des glomérules des reins, c'est-à-dire les capillaires, qui font partie de l'appareil de filtration du rein. Le syndrome néphrotique entraîne une diminution de la capacité de filtration par les reins, ce qui permet de transférer des protéines de bas poids moléculaire (principalement l'albumine) dans l'urine. Cette condition conduit à une hyperstimulation des cellules hépatiques, ce qui améliore également la production de fibrinogène..
  • Brûle. Les brûlures augmentent la perméabilité des parois capillaires avec une perte impressionnante de fluide, d'électrolytes et de protéines de faible poids moléculaire. Cette condition entraîne une hypovolémie, c'est-à-dire une diminution du volume sanguin et, par conséquent, une augmentation de la concentration de fibrinogène.
  • Certains types de tumeurs (rein, poumon, œsophage, estomac). Le fibrinogène est une protéine de phase aiguë et sa concentration augmente considérablement en réponse aux infections et aux processus inflammatoires. Étant donné que le cancer, en particulier aux stades ultérieurs, s'accompagne souvent d'une réaction inflammatoire importante, le patient peut avoir une concentration accrue de fibrinogène.

Diagnostic des causes de l'augmentation du fibrinogène

Le diagnostic de taux élevés de fibrinogène en tant qu'état asymptomatique nécessite un test sanguin. Le test du fibrinogène est effectué sur un échantillon de sang à jeun.

L'analyse sera considérablement déformée si le patient a subi une transfusion sanguine au cours des 4 semaines précédentes et si le tube contenant l'échantillon de sang est agité.

Test de fibrinogène - un marqueur du risque de maladie

Des concentrations élevées de fibrinogène dans le sang augmentent le risque de coagulation spontanée du sang à l'intérieur des vaisseaux. Ainsi, des valeurs élevées de fibrinogène augmentent la probabilité de développer un infarctus du myocarde et un accident vasculaire cérébral. Ces conditions ont été observées dans de nombreuses études épidémiologiques sur de grands groupes de patients..

Pour cette raison, un niveau élevé de fibrinogène est un indicateur de risque cardiovasculaire, surtout s'il est associé à l'hypertension et à la dyslipidémie (faible cholestérol HDL et triglycérides).

Comment traiter des niveaux élevés de fibrinogène

Malheureusement, il n'y a aucun ingrédient actif qui abaisse les niveaux de fibrinogène. Si un niveau élevé de fibrinogène est associé à la maladie, ils ont tendance à normaliser la concentration de cette glycoprotéine.

Quelques règles simples à suivre:

  • Maintenir l'indice de masse corporelle en dessous de la valeur limite de 25 kg / m 2 et, principalement, réduire l'accumulation de graisse corporelle sur les hanches et l'abdomen.
  • La pratique d'une activité aérobie légère. Mais rappelez-vous que des séances d'entraînement courtes et actives augmentent les niveaux de fibrinogène, tandis qu'une activité constante réduit.
  • Augmentation de la consommation d'aliments riches en acides gras oméga-3 et oméga-6.

Cependant, si vous ne pouvez pas réduire le niveau non pathologique de fibrinogène, alors pour réduire le risque de maladie cardiovasculaire, vous pouvez concentrer vos efforts sur la réduction d'autres facteurs de risque: hypertension artérielle, dyslipidémie, hyperglycémie, obésité.

Remèdes naturels

Certains antioxydants naturels semblent réduire les niveaux élevés de fibrinogène..

  • Extrait de curcuma C'est un antioxydant, c'est-à-dire une substance capable de ralentir ou d'empêcher la réaction d'oxydation qui endommage les cellules causée par les radicaux libres.
  • Nattokinase. Il est utilisé dans la cuisine japonaise et est obtenu à partir de soja fermenté. Agit comme de l'aspirine, fluidifie le sang et prévient les caillots sanguins.

Quelles sont les normes du fibrinogène dans le sang humain et qu'est-ce que cela signifie?

Parmi les différentes options pour les tests sanguins humains, une étude qui détermine la teneur en fibrinogène dans la circulation sanguine est d'une importance particulière. Cette analyse vous permet d'établir ou de confirmer certains processus pathologiques dans le corps.En outre, les niveaux de fibrinogène sanguin peuvent indiquer le risque de conditions menaçantes telles que l'infarctus du myocarde, les AVC ischémiques et d'autres manifestations graves associées à un rétrécissement marqué de la lumière vasculaire..

L'essence du fibrinogène et son rôle pour le corps dans son ensemble

Le fibrinogène est une protéine du groupe des glycoprotéines, synthétisée dans le foie humain. La norme de son contenu dans le sang est de l'ordre de 2 à 4 g / l. Cette protéine est la plus importante dans le système d'hémostase et détermine la capacité et la vitesse de coagulation du sang en cas de dommages à la paroi des vaisseaux sanguins.

Les principales fonctions exercées par le fibrinogène sont:

  • participation directe à la formation d'un caillot de fibrine;
  • un effet direct sur le taux de cicatrisation des plaies;
  • régulation des processus de fibrinolyse;
  • participation à l'angiogenèse (synthèse de nouveaux vaisseaux) et à l'interaction cellulaire;
  • affecte le sang et la paroi artérielle dans les processus inflammatoires du corps.

Un écart par rapport au niveau normal de fibrinogène dans le sang provoque un certain nombre de facteurs défavorables et une augmentation des risques de certaines maladies.

La valeur clinique et diagnostique de la partie massique du fibrinogène détermine les conditions suivantes:

  • teneur normale en protéines;
  • hyperfibrinogénémie;
  • hypofibrinogénémie.

L'hyperfibrinogénémie est caractérisée par une teneur accrue en fibrinogène, supérieure à 4 g / l. Une telle condition entraîne un risque de développer une thrombose des vaisseaux sanguins et la survenue de crises cardiaques. Les données obtenues sur l'augmentation du contenu sont pronostiques dans des conditions telles que: maladie ischémique, angine de poitrine, survie après infarctus du myocarde. Autrement dit, un niveau accru de protéines indique des processus athérosclérotiques et le développement d'une sténose.

Au niveau physiologique, une augmentation des niveaux de fibrinogène peut survenir pendant la grossesse, dans les conditions d'une baisse brutale et prolongée de la température de l'air, pendant les menstruations.

Les raisons pathologiques de l'augmentation du nombre peuvent être des phénomènes tels que les maladies infectieuses, la nécrose tissulaire, les tumeurs malignes, les contraceptifs oraux.

L'hypofibrinogénémie, au contraire, s'exprime par un niveau insuffisant de fibrinogène, inférieur à 2 g / l. Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles une carence en protéines est détectée. Le plus souvent, ce sont des facteurs héréditaires conduisant à sa carence ou à des maladies hépatiques sévères d'une forme décompensée (hépatite virale, cirrhose).

La quantité de fibrinogène, inférieure à 0,5–1 g / l, menace l'apparition de saignements des vaisseaux des organes internes.

Les normes des fractions massiques de fibrinogène, adoptées par les études cliniques modernes chez diverses personnes:

  • adultes (hommes et femmes): 2–4 g / l;
  • femmes enceintes (valeurs maximales pour le troisième trimestre): 6–7 g / l;
  • chez les nouveau-nés: 1,25-3 g / l.

Si les normes de cette protéine chez l'adulte, surtout après 50 ans, dépassent les valeurs indiquées d'au moins 1 g / l, c'est un indicateur pour un examen plus détaillé. Il est important de prêter attention à la zone du système cardiovasculaire, car le rétrécissement de la lumière des vaisseaux artériels, en particulier des vaisseaux coronaires, est possible, et il existe une probabilité de leur blocage complet avec le développement ultérieur d'un infarctus du myocarde ou d'un infarctus cérébral..

Le mécanisme d'action du fibrinogène pendant la période d'activité du système de coagulation sanguine

Le mécanisme de la coagulation sanguine chez l'homme est un processus complexe auquel participent plusieurs processus physico-chimiques et biologiques en interaction. L'hémostase (un ensemble de réactions corporelles visant à arrêter les saignements) se reflète généralement dans le schéma suivant:

  • activation des plaquettes en raison de lésions vasculaires;
  • agrégation plaquettaire et adhésion (adhésion) à la zone endommagée;
  • formation de bouchons plaquettaires dans le réseau de polymères de fibrine.

La participation directe du fibrinogène dans le processus de création d'un bouchon et d'arrêt des saignements est décrite par la cascade de proenzymes et d'enzymes. Le processus lui-même est divisé en trois périodes:

  • période d'activation (transition de la prothrombine en thrombine);
  • la période de coagulation (coagulation), au cours de laquelle la fibrine est formée à partir de fibrinogène;
  • période de formation d'un caillot dense.

Classiquement, l'ensemble du processus est le suivant: après une lésion du vaisseau (extérieur ou intérieur), une activation immédiate des plaquettes se produit, qui se précipite vers la zone endommagée. De plus, les plaquettes adhèrent au tissu conjonctif du vaisseau, il y a une grande accumulation d'entre elles et la formation d'agrégats qui empêchent l'écoulement du sang. Parallèlement, des réactions enzymatiques se produisent. Le complexe enzymatique active la prothrombine et la formation de thrombine commence. C'est sous l'action de la thrombine et des ions Ca + que la fibrine se forme à partir du fibrinogène. Une réaction de polymérisation a lieu, en conséquence, un réseau fibreux fort est créé, retenant les particules élémentaires de sang. Au stade final, c'est à partir de ce réseau durci que se forme un caillot de fibrine dense ou insoluble, ou thrombus, qui ferme hermétiquement le trou résultant des dommages.

Des dizaines de protéines sont responsables de la procédure d'hémostase; leur action est basée sur la régulation précise du processus de coagulation sanguine..

Dans l'ensemble du mécanisme décrit, le fibrinogène joue un rôle dominant, alors qu'il affecte en même temps l'agrégation des plaquettes et des leucocytes. Le niveau de cette protéine dans le sang affecte ses caractéristiques de viscosité, c'est-à-dire qu'elle peut simultanément modifier les paramètres physiques du sang et avoir un effet sur les parois du vaisseau.

La relation du fibrinogène et la probabilité de maladies cardiovasculaires

Malgré l'importance de cette protéine pour l'hémostase et le risque accru de saignement interne ou la difficulté de l'arrêter à son faible niveau, une teneur accrue en fibrinogène est associée à une probabilité accrue de développer une sténose vasculaire. En conséquence, des problèmes complexes avec le débit artériel peuvent survenir, conduisant à des conditions d'urgence telles que l'infarctus du myocarde ou le cerveau.

Des études montrent qu'une teneur élevée en fibrinogène peut être non seulement la conséquence de n'importe quelle maladie, mais également agir comme une cause ou un composant du complexe de causes dans le développement de certaines maladies. On sait qu'avec l'infarctus du myocarde, le taux de protéines augmente non seulement pendant la période aiguë, mais aussi avant le début du blocage.

Un test sanguin pour le profil lipidique vous permet de déterminer la concentration de lipoprotéines dans le sang: https://krasnayakrov.ru/analizy-krovi/lipidogramma.html

Néanmoins, un niveau normal de fibrinogène dans le sang ne peut pas garantir qu'une personne n'aura pas de diagnostic de direction cardiovasculaire. Une teneur accrue en protéines indique une progression athérosclérotique, dans le cas d'un infarctus du myocarde, en particulier transmural (grand foyer), le taux de survie diminue, car le flux sanguin de dérivation (collatéral) près de la zone d'infarctus s'aggrave. Il est bien établi que la taille des modifications nécrotiques du myocarde lors d'une crise cardiaque est proportionnelle à la valeur du fibrinogène dans le sang.

Toutes les mesures préventives visant à prévenir les maladies vasculaires et cardiaques comprennent nécessairement le contrôle du niveau de fibrinogène et la prise de mesures urgentes en cas d'indicateurs très élevés.

Avant d'effectuer des interventions chirurgicales, le contrôle de la protéine responsable de l'hémostase est également nécessaire.

Certains facteurs de nivellement des protéines

Tous les aspects qui affectent le niveau de fibrinogène ne sont pas connus avec certitude. Aucun médicament ne peut réduire sa concentration de manière sélective. Cependant, il existe une dépendance montrant que la diminution des lipides dans le sang réduit également la quantité de protéines.

De mauvaises conditions sociales et une nervosité constante peuvent augmenter la valeur de la concentration de cette substance. Cela est souvent dû au fait que le métabolisme des lipides dans le corps change, dont dépend la teneur en fibrinogène. Il convient de noter que toutes sortes de régimes alimentaires et d'autres facteurs ne résoudront pas le problème de son équilibre dans le sang, car les mécanismes héréditaires et encore non étudiés responsables de la synthèse sont à l'origine de la concentration.

Un test sanguin pour le fibrinogène doit être effectué avec une préparation traditionnelle, ce qui élimine l'ingestion de nourriture pendant une période de huit heures avant de prendre du sang. Le laboratoire effectuant l'analyse doit avoir une bonne réputation et une bonne expérience de ces études. Il est conseillé d'effectuer des tests répétés pour déterminer la dynamique. L'intégralité de l'analyse est donnée par le coagulogramme, qui reflète tous les facteurs d'interaction impliqués dans l'hémostase, tels que la prothrombine, l'indice de prothrombine, le temps de thrombine, l'APTT, etc. Ce n'est que dans ce cas qu'une conclusion complète sur la coagulation sanguine peut être tirée..

Qu'est-ce que le fibrinogène dans un test sanguin

Le composé protéique incolore que l'on trouve dans le plasma sanguin et les plaquettes (cellules nucléaires plates), contribuant à leur agrégation, est appelé fibrinogène. Les biologistes ont découvert cette glycoprotéine en premier et lui ont donné le nom du premier facteur coagulant. La synthèse de cette substance se produit dans le foie, lorsque la cascade de processus de coagulation sanguine est activée, elle subit un clivage enzymatique et se transforme en fibrine insoluble, qui est la base du thrombus, et à la fin du processus forme un caillot sanguin dans la lumière du vaisseau ou de la cavité cardiaque.

Le niveau de fibrinogène dans le coagulogramme - un test sanguin effectué pour évaluer la coagulation du sang, est considéré comme l'un des paramètres les plus importants. Cette étude de laboratoire est une étape nécessaire dans un examen prénatal complet des femmes enceintes, préparant les patientes à des interventions chirurgicales, établissant les causes étiologiques des processus inflammatoires et des pathologies du système cardiovasculaire.

Dans notre article, nous fournirons des informations détaillées sur l'importance du fibrinogène dans le système d'hémostase, les niveaux normaux de son contenu chez les hommes, les femmes et les enfants, les causes et les conséquences des changements d'indicateurs dans le coagulogramme et l'analyse biochimique du sang, les méthodes de traitement et la prévention des conditions pathologiques.

Le rôle du fibrinogène et pourquoi il est déterminé dans le sang?

Un ensemble de systèmes biologiques fonctionnels qui régulent l'état liquide du sang circulant à travers les vaisseaux sous forme liquide est appelé hémostase. En cas de violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins, un caillot se forme, ce qui «obstrue» les dommages et aide à arrêter les saignements. La base du thrombus est la fibrine, qui est transformée à partir du fibrinogène sous l'influence du deuxième facteur de coagulation - la thrombine.

Dans le corps humain, cette protéine plasmatique remplit les fonctions suivantes:

  • participe à la formation d'un caillot sanguin;
  • affecte le taux de dégâts de cicatrisation;
  • régule la dissolution des caillots sanguins;
  • favorise la croissance des vaisseaux sanguins;
  • affecte la paroi vasculaire dans les processus inflammatoires.

Les praticiens prescrivent un test sanguin pour le fibrinogène:

  • avec le processus inflammatoire d'une étiologie inconnue;
  • processus pathologiques suspectés dans les systèmes cardiaque et vasculaire - le patient a une dyspnée, des douleurs derrière le sternum, irradiant vers la région scapulaire, la mâchoire inférieure et le membre supérieur gauche;
  • préparation à la chirurgie;
  • prédire les complications possibles dans la période postopératoire;
  • maladies du foie;
  • anémie
  • pathologies auto-immunes;
  • processus malins;
  • grossesse
  • le diagnostic de l'hémophilie - une pathologie héréditaire rare associée à une altération de la coagulation sanguine.

Comment est l'analyse?

L'indicateur du premier facteur de coagulation est déterminé lors de l'hémostasiogramme - une méthode de diagnostic en laboratoire qui vous permet d'évaluer les processus responsables de la coagulation sanguine. Le prélèvement d'un échantillon de matériel biologique est effectué par des employés expérimentés du laboratoire le matin. Pour obtenir les données d'analyse finale les plus fiables à la veille de la procédure, le patient doit répondre à plusieurs exigences simples.

Pour arrêter l'utilisation de médicaments qui abaissent le cholestérol sanguin et les triglycérides, les médicaments qui contiennent de l'acide valproïque, les contraceptifs oraux combinés, les corticostéroïdes synthétiques et les médicaments pour la thérapie thrombolytique. Abstenez-vous de la charge alimentaire (aliments gras, épicés et frits). Exclure l'utilisation d'alcool et de boissons gazeuses. Limitez le tabagisme, le stress psycho-émotionnel et l'activité physique. Jeûner.

Une étude en laboratoire qui vous permet d'évaluer le niveau de contenu en fibrinogène consiste à déterminer le taux de coagulation sanguine. Pour l'analyse, plusieurs méthodes peuvent être utilisées:

  • selon Klaus - la concentration de protéines plasmatiques est étudiée à l'aide d'un équipement spécial (coagulomètre) et d'un graphique d'étalonnage;
  • fibrinogène - des outils mécaniques sont utilisés pour déterminer la teneur en fibrinogène;
  • optifibrinogène - l'utilisation de réactifs sur l'équipement photographique;
  • Diacap F - méthode Klaus modifiée.

En laboratoire, le temps de coagulation sanguine est étudié dans l'échantillon sanguin obtenu avec un excès de sérine protéase (thrombine - facteur de coagulation II). Polymérisation des molécules de fibrinogène en filaments de fibrine, qui «enchevêtrent» les plaquettes et forment des tacos (traduit de l'espagnol par «liège ou morceau»). Cette masse spongieuse durcit progressivement, se contracte et forme un caillot sanguin. Le temps de transformation varie de 15 à 18 secondes..

Une comparaison de deux indicateurs (coagulation de l'échantillon témoin et du sang prélevé sur le patient) montre l'indice de prothrombine. Lors du décodage de l'analyse, les paramètres de l'IPI sont évalués, leur norme est de 95 à 105%. Une diminution du rapport signifie que le patient a une faible teneur en fibrinogène - c'est une indication d'un risque accru de saignement.

Valeurs de référence

Dans la détermination quantitative du fibrinogène par la méthode colorimétrique, le taux de facteur de coagulation I dépend de l'âge de la personne:

  • chez les nouveau-nés, de 1,3 à 3,0 g / l;
  • jusqu'à 14 ans - de 1,2 à 3,9 g / l;
  • chez les femmes et les hommes adultes, de 2,0 à 4,0 g / l.

Pendant la grossesse, le corps féminin se prépare au travail, au cours duquel des saignements utérins peuvent survenir - les facteurs de coagulation, y compris le fibrinogène, sont intensément accumulés dans le sang en circulation. Le taux de fibrinogène dans le sang d'une femme portant un enfant varie en fonction de l'âge gestationnel:

  • jusqu'à 13 semaines d'obstétrique - de 2,1 à 4,3 g / l;
  • de 14 à 20 - de 2,8 à 5,2;
  • du 21 au 28 - de 3,0 à 5,5;
  • de 29 à 34 - de 3,2 à 5,8;
  • de 35 à 40 - de 3,4 à 6,5.

Un faible niveau de fibrinogène (moins de 2,0 g / l) augmente le risque de saignement de naissance, sa norme chez les femmes dans le sang pendant la grossesse peut atteindre 7,0 g / l. Pour une personne pratiquement en bonne santé, un niveau élevé de fibrinogène n'est pas un indicateur déterminant lors de l'évaluation du risque de maladie cardiovasculaire. Cependant, une augmentation de la concentration de cette glycoprotéine de 1,0 g / l est la raison d'un examen complet des patients qui ont franchi la barre des 50 ans - c'est cette catégorie d'âge qui est à risque pour le développement de processus pathologiques dangereux.

Raisons du contenu élevé

Le dépassement des valeurs de référence est observé avec l'âge mature du patient ou sa présence:

  • maladies infectieuses des voies respiratoires;
  • tuberculose pulmonaire;
  • rhumatisme;
  • Néoplasmes malins;
  • le syndrome néphrotique;
  • glomérulo- ou pyélonéphrite;
  • hépatite aiguë;
  • l'athérosclérose;
  • maladie des radiations;
  • diabète sucré;
  • en surpoids.

Souvent, des niveaux élevés de fibrinogène peuvent être causés par de la fièvre, des blessures graves ou des brûlures, l'utilisation de certains médicaments..

Un taux de facteur de coagulation supérieur à 7,0 g / l dans le sang d'une femme enceinte peut entraîner de graves complications: fausse couche spontanée, gestose, sous-développement et décollement prématuré du placenta, thrombophlébite des membres inférieurs, thrombose aortique et autres grandes artères (mésentérique supérieur, pulmonaire).

Les causes de la diminution du fibrinogène

L'absence d'une protéine plasmatique donnée dans le sang humain (a-fibrinémie) conduit au fait que la coagulation sanguine ne se produit pas, et lorsqu'elle est déficiente, un caillot friable friable se forme. La déficience du facteur de coagulation I est appelée fibrinogénopénie, qui peut être congénitale ou acquise..

Une faible concentration de fibrinogène est caractéristique:

  • pour les pathologies génétiques - les maladies de von Willebrand et Werlhof, l'hémophilie;
  • troubles du système hématopoïétique;
  • syndrome thrombohémorragique;
  • insuffisance hépatique;
  • lésions de la moelle osseuse;
  • toxicose;
  • méningite;
  • pénétration dans la circulation sanguine circulante du liquide amniotique avec césarienne;
  • la leucémie myéloïde chronique;
  • carcinomes de la prostate;
  • manque de cyanocobalamine et de vitamine C dans le corps du patient.

La diminution du fibrinogène dans le sang est caractéristique des personnes qui suivent un régime végétarien, ainsi que de la prise:

  • hormones sexuelles stéroïdes mâles - androgènes;
  • graisse de poisson;
  • anabolisants - substances qui améliorent les processus de construction de la masse musculaire, augmentant la force et l'endurance;
  • substances qui neutralisent les radicaux libres - antioxydants;
  • médicaments qui inhibent la coagulation sanguine et préviennent les caillots sanguins - anticoagulants.

Que faire si vous vous écartez de la norme?

Pour mener à bien le traitement des troubles du système hémostatique, il est d'abord nécessaire d'établir les causes des changements du niveau de fibrinogène. Sur la base des résultats des tests de diagnostic, un spécialiste qualifié prescrit une thérapie appropriée au patient. Les médicaments anticoagulants qui empêchent la formation de glycoprotéines peuvent réduire les niveaux de fibrinogène sanguin. Ils sont divisés en direct, bloquant les effets de la thrombine - Héparine, indirect, ralentissant la sécrétion de prothrombine dans le foie - Dikumarine, Warfarine.

Agents thrombolytiques qui activent le plasminogène - Actilize, Alteplase. Ils empêchent la formation de masses thrombotiques, contribuent à leur destruction et à la restauration de la circulation sanguine à travers les vaisseaux obstrués. Ils sont introduits dans la zone du caillot formé. Inhibiteurs de la protéase hautement sélectifs (facteur de coagulation X-a) - Xarelto, Fondaparinux, Rivaroxaban. Pour augmenter le fibrinogène, les acides aminocaproïques et tranexamiques, l'aprotinine est prescrite. Les femmes enceintes doivent prendre des comprimés de tranexam.

Pour normaliser le contenu des protéines plasmatiques, ne négligez pas les remèdes populaires - jus d'aloès, décoctions ou infusions d'achillée millefeuille, d'ortie et de racine de réglisse.

En conclusion des informations ci-dessus, je voudrais souligner une fois de plus qu'un changement dans la quantité du premier facteur de coagulation est un signe de laboratoire.

Si cet indicateur s'écarte des indicateurs normaux, afin d'établir les raisons qui ont conduit à cette situation, il est nécessaire d'étudier attentivement le cycle de vie du patient et de procéder à un examen complet! L'absence de traitement adéquat peut provoquer une thrombose accrue ou des saignements graves chez un patient.

Fibrinogène - qu'est-ce que c'est, la norme dans un test sanguin chez l'homme ou la femme, les causes des écarts et du traitement

En cas de dommages aux vaisseaux sanguins, un caillot composé de cellules sanguines se forme sur le site de la blessure. Un grand nombre de composants sont impliqués dans le processus de coagulation. Le fibrinogène joue un rôle clé dans l'arrêt des saignements. Un changement dans la concentration de cette substance dans l'organisme sous l'influence de divers facteurs, avec certaines maladies, peut perturber la coagulation sanguine. L'augmentation des caillots sanguins ou des saignements persistants menacent la santé et la vie humaines.

Fibrinogène dans le sang

Le fibrinogène est une grande molécule de protéine à plusieurs composants dissoute dans le sang. Le plasma après élimination de cette substance est appelé sérum. La protéine est produite par le foie, circule dans le corps pendant 3 à 5 jours, puis les vieilles particules sont éliminées, de nouvelles sont synthétisées pour les remplacer. Le fibrinogène est inactif jusqu'à ce que le système de coagulation sanguine soit lancé en cas de violation de l'intégrité du vaisseau, inflammation.

Lorsque des dommages surviennent, le fibrinogène soluble (facteur de coagulation I), sous l'action de l'enzyme thrombine libérée, se transforme en éléments de fibrine insoluble. Le facteur de coagulation XIII provoque la fusion des monomères en structures plus grandes. Des filaments de fibrine-polymère sont attachés aux bords de la plaie et, en réseau, retiennent les cellules sanguines, les empêchant de quitter le lit vasculaire. Les globules rouges et les globules blancs s'y collent, formant un caillot de sang.

De plus, sous l'action de la thrombosténine, les plaquettes activées fixées aux filaments de fibrine sont compressées. Le caillot de sang se condense, sa restriction se produit, du liquide en est éjecté. En conséquence, les bords de la plaie se rapprochent. Le temps total pour la formation d'un caillot de sang chez une personne en bonne santé est de 10 à 20 minutes. Lorsque la plaie guérit, la résorption du caillot sanguin se produit avec la participation des plaquettes.

Les fonctions

Le fibrinogène effectue un certain nombre de tâches importantes pour assurer le fonctionnement normal du corps. Par exemple, il:

  • participe à la formation de filaments de fibrine avec des dommages aux vaisseaux sanguins;
  • régule la fibrinolyse (résorption des caillots sanguins);
  • participe à l'angiogenèse (la formation de nouveaux capillaires);
  • participe à l'interaction des cellules sanguines avec les parois des vaisseaux sanguins;
  • accélère la réparation des tissus après une lésion;
  • régule les processus inflammatoires.

Norme

Les niveaux normaux de concentration de fibrinogène dans le sang sont établis, indiquant l'absence de pathologies du système d'hémostase. Ils sont présentés dans le tableau:

Norm (selon Clauss)

Femmes et hommes adultes

Augmentation du fibrinogène

Une augmentation de la teneur en fibrinogène (fibrinémie) est un indicateur significatif pour le diagnostic d'un certain nombre de maladies, indiquant l'activation du système d'hémostase. Lorsque le niveau de cette protéine dépasse 4 g / l, les processus de formation de thrombus peuvent commencer, entraînant des conséquences négatives. L'exception concerne les femmes enceintes, dont le taux normal est trop élevé. Une augmentation de la coagulation sanguine entraîne de graves troubles du système cardiovasculaire. Cela augmente la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR ou ROE).

Les causes

Des études ont montré que le système de coagulation est très sensible aux changements de l'état du corps. Le fibrinogène augmente avec:

  • maladies inflammatoires, infectieuses et auto-immunes - grippe, pharyngite, pancréatite, péritonite, pyélonéphrite, glomérulonéphrite, pneumonie, polyarthrite rhumatoïde, mononucléose, sclérodermie;
  • troubles circulatoires cérébraux, membres - athérosclérose des mains et des pieds, thrombophlébite, angiopathie, insuffisance veineuse;
  • maladies oncologiques, myélome multiple;
  • accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde;
  • syndrome néphrotique et hémolytique urémique;
  • diabète sucré, hépatite, tuberculose;
  • hypothyroïdie, amylose;
  • brûlures, blessures;
  • hyperfibrinogénémie;
  • nécrose des tissus, mal des radiations;
  • dépendance à la nicotine;
  • pendant la grossesse et les menstruations chez les femmes;
  • après l'opération
  • au premier stade du DIC;
  • chez les personnes âgées.

Effets

Une concentration accrue de protéines dans le sang provoque des caillots sanguins même en l'absence de dommages. Cela peut provoquer une maladie coronarienne, un obstruction vasculaire avec des caillots de fibrine, une insuffisance cardiaque, une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral. Le sang devient plus épais, plus visqueux, ce qui est dangereux pour l'hypertension, dans la vieillesse.

Comment réduire le fibrinogène

Pour ajuster le niveau de fibrinogène, le médecin sélectionne individuellement un schéma thérapeutique en tenant compte des causes de cet écart. Il existe plusieurs groupes de médicaments dont le mécanisme d'action sur le système sanguin diffère. On distingue les anticoagulants suivants:

  • empêcher l'action de l'enzyme thrombine sur le fibrinogène (héparine);
  • inhibant partiellement la synthèse de prothrombine par les cellules hépatiques (warfarine, dicumarine);
  • thrombolytiques dissolvant un thrombus déjà formé (Alteplaza);
  • les inhibiteurs du facteur X de coagulation (Xarelto (Rivaroxaban), Pradaxa);
  • produits alimentaires qui aident à fluidifier le sang et à réduire sa coagulabilité (canneberges, framboises, curcuma, ananas, citron, décoction et teinture de racine de réglisse, thé vert, huile de lin, betteraves, concombres, ail, fèves de cacao, chocolat noir, poisson gras, jus d'aloès);
  • vitamines A, C, E, B3, B5 comme fonds supplémentaires.

Fibrinogène inférieur à la normale

Une diminution du niveau de fibrinogène indique également le développement de processus pathologiques. La coagulation sanguine diminue. Dans des conditions sévères, même de petits saignements capillaires peuvent ne pas s'arrêter pendant longtemps. Cela entraîne des étourdissements, une faiblesse, une perte de conscience. Une diminution de la concentration de cette protéine à 2 g / l est une contre-indication aux opérations chirurgicales; moins de 1 g / l indique un risque de saignement interne.

Les causes

Il a été constaté que le fibrinogène est réduit dans les pathologies de divers organes. Des indicateurs inférieurs au seuil acceptable sont observés avec:

  • altération de la fonction hépatique (cirrhose, insuffisance hépatique);
  • empoisonnement par des aliments, des médicaments, des produits chimiques ménagers, des poisons de mauvaise qualité;
  • mononucléose infectieuse, méningite à méningocoques;
  • toxicose pendant la grossesse;
  • complications après l'accouchement;
  • Syndrome DIC (présence d'un grand nombre de microthrombi);
  • insuffisance cardiaque;
  • avec la formation de métastases en oncologie;
  • hémoblastose (leucémie promyélocytaire, leucémie myéloïde chronique);
  • carence en hypo et vitamines (manque de vitamines C et B12);
  • afibrinogénémie, hypofibrinogénémie (maladies génétiques qui provoquent une carence en fibrinogène);
  • polycythémie (une augmentation du nombre de cellules sanguines);
  • après une perte de sang;
  • après thrombolyse sous la surveillance d'un médecin;
  • chez les enfants de moins de 6 mois;
  • chez les nouveau-nés présentant une embolie amniotique;
  • chez les végétariens;
  • avec consommation régulière de boissons alcoolisées.

Comment augmenter

Vous pouvez augmenter la concentration de fibrinogène en prenant des médicaments et en suivant un régime qui comprend certains composants. Exemple de liste de médicaments et de produits:

Acide aminocaproïque (par voie intraveineuse),

Tranexam (acide tranexamique),

Vikasol (vitamine K).

noix (noix, pommes de pin),

Fibrinogène pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la concentration de fibrinogène augmente progressivement. Il s'agit d'un phénomène normal, indiquant que la préparation du corps à la naissance d'un enfant, sert de protection contre les pertes de sang importantes lors de l'accouchement. Pour surveiller le cours normal de la grossesse, un test de coagulation est administré tous les 3 mois. La norme du fibrinogène dans le sang des femmes pendant la grossesse:

La réduction de la coagulation sanguine peut provoquer des saignements graves lors de l'accouchement. Une augmentation du taux de fibrinogène pendant la grossesse entraîne de graves complications:

  • décollement placentaire aux premiers stades;
  • prééclampsie;
  • fausse couche aux premiers stades;
  • caillots sanguins dans les vaisseaux du cordon ombilical;
  • décoloration pendant la grossesse;
  • accouchement prématuré;
  • thrombophlébite, thrombose maternelle.

Dosage du fibrinogène

Pour déterminer la coagulabilité du sang, une étude spéciale est réalisée, à la suite de laquelle un coagulogramme est obtenu qui fournit des informations sur la concentration de fibrinogène. Cette analyse est prescrite en présence des indications suivantes:

  • avant et après la chirurgie;
  • en présence de maladies du foie, du cœur, des vaisseaux sanguins;
  • après un cas de thrombose vasculaire;
  • pendant la grossesse;
  • avec des causes inexpliquées de processus inflammatoires;
  • si l'hémophilie est suspectée.

Pour la recherche, ils donnent du sang veineux à jeun, au moins 12 heures doivent s'écouler après le dernier repas. Deux heures avant de prendre le matériel, il vaut la peine de retirer l'activité physique, pendant 40 minutes - arrêtez de fumer. Une solution de citrate de sodium à 3,8% est ajoutée à l'échantillon pour empêcher la transition du fibrinogène en fibrine. Avant de donner du sang pour une analyse biochimique, il convient de considérer que certains facteurs et médicaments faussent les résultats dans un sens ou dans un autre. Dans certains cas, il est nécessaire d'arrêter leur utilisation avant l'étude.

L'utilisation de certains médicaments (anabolisants, androgènes, anticoagulants, antioxydants, urokinase, phénobarbital, acide valproïque) et la transfusion sanguine réduisent la concentration de fibrinogène. Des conditions stressantes, un effort physique, un surpoids, un taux élevé de glucose et de cholestérol, l'utilisation de contraceptifs oraux provoquent une coagulation plus élevée. Chez les patients souffrant de rhinite, d'amygdalite, de rhume au moment de l'examen, les résultats ne peuvent être considérés comme fiables..

Le fibrinogène dans un test sanguin (coagulogramme) selon Clauss est indiqué en première ligne, appelé FIB.CLAUSS, FIB ou RECOMBIPL-FIB. En plus de cela, les APTT (temps de thromboplastine partielle activée), PTV (temps de prothrombine), IPT (indice de prothrombine), INR (rapport normalisé international) sont indiqués dans le formulaire de résultats.

Pour décrypter l'analyse, deux colonnes du tableau avec indicateurs sont utilisées: dans l'une d'elles, le résultat obtenu lors de l'étude est indiqué, dans l'autre - les valeurs de référence (c'est-à-dire la norme). Il est nécessaire de comparer les données des patients avec les chiffres définis pour les personnes en bonne santé. Si l'indice de fibrinogène de la personne examinée se situe dans la plage normale, il est considéré qu'aucune pathologie du système de coagulation n'a été identifiée. Si les données s'écartent de la norme, le médecin peut prescrire des études supplémentaires, sur la base desquelles le diagnostic et le traitement ultérieur seront déterminés.

Fibrinogène: niveaux élevés et faibles, moyens d'améliorer

En tant que l'un des 12 facteurs responsables de la coagulation sanguine, le fibrinogène est nécessaire aux processus de guérison du corps, que nous tenons souvent pour acquis. Cependant, des niveaux élevés de fibrinogène peuvent être nocifs pour votre santé. Le fibrinogène est un marqueur très important pour le contrôle, surtout si vous ne menez pas une vie saine ou si vous avez une maladie chronique. Le reste de l'article décrira les capacités du fibrinogène, ses rôles positifs et négatifs, et comment vous pouvez influencer votre niveau de fibrinogène..

Le fibrinogène est une protéine produite dans le foie et qui est nécessaire à divers processus, notamment la formation d'un caillot sanguin, la cicatrisation des plaies, l'inflammation et la croissance des vaisseaux sanguins.

Qu'est-ce que le fibrinogène et pourquoi il est important pour la santé?

Il circule dans le sang à une concentration de 2 à 4 g / l, qui est la concentration la plus élevée de tous les facteurs de coagulation. Cette protéine se décompose environ 6 jours après son entrée dans la circulation sanguine..

La réaction de la phase aiguë. Un stimulus inflammatoire conduit à l'activation des monocytes et des macrophages qui sécrètent des cytokines. Les cytokines agissent sur le foie, stimulant la production de protéines en phase aiguë. Les cytokines et les protéines de la phase aiguë produisent une réponse systémique avec des changements neuroendocriniens, métaboliques, hématologiques et biochimiques.

Le fibrinogène est une protéine positive en phase aiguë, ce qui signifie que sa production augmente pendant les traumatismes, les infections et les inflammations. Cela se produit principalement par la médiation de cytokines (par exemple, IL-6).

Les schémas caractéristiques des changements qui se produisent dans le plasma sanguin par la concentration de certaines protéines de la phase aiguë après une inflammation modérée sont présentés. Faites attention à la durée de production du fibrinogène (augmentation simultanée de l'ESR).

Le rôle du fibrinogène

Le fibrinogène crée des caillots sanguins

Les caillots sanguins sont très importants pour notre santé car ils arrêtent la perte excessive de sang et amorcent le processus de guérison..

Au cours de la coagulation (coagulation) du sang, les filaments de protéines et les fragments de cellules (plaques) sont combinés pour former un caillot sanguin solide. Le caillot formé est utilisé comme talon sur le site de la plaie, empêchant les saignements supplémentaires du vaisseau sanguin perturbé.

Le processus de formation de caillots sanguins (caillots sanguins) avec une plaie

La formation de caillots sanguins se déroule en une série d'étapes.
  • Le fibrinogène est métabolisé par l'enzyme thrombine dans le brin de fibrine.
  • En outre, l'enzyme, le facteur de coagulation XIII (activé par la thrombine) forme des liaisons croisées de ces brins de fibrine pour créer un réseau qui, avec les plaquettes, forme un caillot sanguin.
  • Les filaments de fibrine se lient également à la thrombine pour empêcher son effet à long terme sur le fibrinogène, inhibant ainsi la formation continue d'un caillot sanguin.
  • Le fibrinogène contribue en outre à la formation d'un caillot en se liant aux récepteurs à la surface des plaquettes.

Le fibrinogène régule la dégradation des caillots sanguins

Le fibrinogène et son successeur, la fibrine, influencent la dégradation des caillots sanguins (fibrinolyse).

Alors que la fibrine active la plasmine (une enzyme qui détruit les caillots sanguins), le fibrinogène la bloque. Ces actions opposées garantissent que les caillots sanguins ne seront détruits qu'après qu'ils ne seront plus nécessaires et que le saignement de la plaie reprendra..

Si l'effet du fibrinogène augmente avec une augmentation de son niveau dans le sang, cela peut être dangereux pour la santé, car un grand nombre de caillots (caillots sanguins) deviennent nocifs et ils peuvent bloquer les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral

Le fibrinogène est impliqué dans la défense immunitaire de l'organisme

Le fibrinogène se lie et active des globules blancs spécifiques (U937, THP-1, MAC-1) chez la souris et in vitro, indiquant qu'il joue un rôle important dans la réponse immunitaire à l'infection ou au traumatisme.

Lors de l'étude des gènes chez 631 patients atteints de septicémie, les personnes qui avaient des mutations génétiques qui entraînaient une augmentation des niveaux de fibrinogène dans le sang ont montré une récupération plus rapide et une mortalité plus faible.

Une autre étude chez des souris dont le foie a été endommagé par l'acétaminophène a révélé que le fibrinogène améliorait la réparation des tissus hépatiques lorsque les globules blancs étaient activés..

L'interaction du fibrinogène, du système immunitaire, de l'endothélium vasculaire et des globules rouges dans la régulation, la formation de caillots sanguins et la maladie des vaisseaux sanguins

Niveaux de fibrinogène normaux

Les valeurs du fibrinogène dans le sang varient dans la population générale et représentent une plage de valeurs de 1,5 à 3,5 g / l, selon la région géographique. Le fibrinogène minimum nécessaire à l'homéostasie du corps est de 0,5 g / l.

Pendant la grossesse, aux 2e et 3e trimestres, il peut y avoir une augmentation des valeurs du fibrinogène à 5,6 g / l.

Naturellement, les valeurs de référence dans l'analyse dépendront des laboratoires et des systèmes de diagnostic utilisés. Souvent, les valeurs de référence pour l'analyse du fibrinogène sont comprises entre 2 et 4,5 g / l.

De faibles niveaux de fibrinogène

Selon la Fédération mondiale de l'hémophilie, de faibles niveaux de fibrinogène dans le sang entraînent environ 7% de saignements dans le monde, et cette condition est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Causes du faible fibrinogène

Blessure

L'hypofibrinogénémie acquise, définie comme une déficience en fibrinogène, se développe au cours des dernières années de la vie et provoque le plus souvent de graves pertes de sang. Une diminution similaire des niveaux de fibrinogène se produit parce que la plupart du fibrinogène a déjà été utilisé par le corps pour arrêter les saignements lors d'une blessure..

L'expérience d'une lésion hépatique contondante chez les porcs a entraîné une diminution de la production de fibrinogène et de son taux sanguin.

Médicament

Les médicaments utilisés pour réduire les caillots sanguins (caillots), tels que la streptokinase, l'urokinase et l'activateur tissulaire du plasminogène, réduisent les niveaux de fibrinogène sanguin dans les études de laboratoire et cliniques..

Le médicament urokinase est capable de réduire le niveau de fibrinogène dans les artères en moyenne de 35% après 24 heures à partir du moment de l'administration (une étude portant sur 204 patients ayant subi un AVC).

Les crises antiépileptiques à l'acide valproïque (méta-analyse de 11 études, 967 participants) et au phénobarbital réduisent les concentrations sanguines de fibrinogène chez l'homme et l'animal, mais les mécanismes de cet effet restent flous.

À la suite de nombreuses études, il a été constaté que certains types de chimiothérapie peuvent abaisser les niveaux de fibrinogène dans le sang humain, probablement en inhibant (supprimant) la production de protéines dans le foie..

Avec 2 semaines de réception de stéroïdes anabolisants, les niveaux de fibrinogène diminuent de 22% dans une étude clinique de 14 adultes en bonne santé.

En cas de douleurs musculaires, le médicament pentoxifylline abaisse le fibrinogène dans une étude portant sur 427 patients atteints de maladie vasculaire périphérique du 2ème stade, probablement en raison de la suppression de sa production.

Maladies

Une maladie du foie peut entraîner une diminution des niveaux de fibrinogène, ou altérer la capacité du corps à produire du fibrinogène, ou stimuler fortement la dégradation des caillots sanguins et l'utilisation du fibrinogène à cette fin..

La leucémie peut réduire le niveau de fibrinogène dans le sang en favorisant la formation de caillots (caillots sanguins) et la dégradation du fibrinogène (d'après les résultats d'études impliquant 1,304 patients, 17 patients et 379 patients). Cela signifie que l'hypofibrinogénémie (déficit en fibrinogène) peut servir de marqueur précoce pour le diagnostic de leucémie..

Autres maladies à faible fibrinogène:

  • DIC - syndrome (stade II et III)
  • lésions de la moelle osseuse (leucémie, métastases tumorales)
  • carence en vitamines B12, C
  • Mononucléose infectieuse
  • venin de serpent
  • la leucémie myéloïde chronique
  • polycythémie

Maladies génétiques

Hypofibrinogénémie congénitale

L'hypofibrinogénémie congénitale se caractérise par un faible taux de fibrinogène dans le sang (de 0,5 à 1,5 g / l) et un allongement du processus de coagulation sanguine.

Cette condition est causée par des mutations dominantes ou récessives, et la fréquence de ces cas est estimée à 1 personne pour 100. Beaucoup de ces personnes ne présentent aucun symptôme, la teneur en fibrinogène est maintenue à un niveau suffisant pour la formation de caillots dans les vaisseaux avec des dommages mineurs (étude portant sur 100 patients; génomique base de données d'analyse, comprenant environ 140 000 personnes).

Afibrinogénémie congénitale

L'afibrinogénémie congénitale se caractérise par des niveaux extrêmement faibles de fibrinogène dans le sang (moins de 0,1 g / l). Le temps de coagulation ne peut pas être déterminé car le sang n'a pas de caillots.

Il s'agit d'une maladie récessive qui signifie que les deux parents doivent transmettre une mutation génétique à leur enfant. Cette maladie affecte environ 10 personnes par million de personnes. La maladie est généralement diagnostiquée dans la petite enfance (enquête auprès de 155 participants à l'étude; bases de données d'analyse génomique, comprenant environ 140 000 personnes).

Maladie de stockage du fibrinogène

Cette maladie génétique se caractérise par de faibles niveaux de fibrinogène dans le sang, ainsi que par une maladie du foie..

Une maladie du foie causée par un stockage excessif du fibrinogène dans les cellules hépatiques est associée exclusivement à des mutations dominantes dans le gène FGG.

La maladie se manifeste généralement dans l'enfance et devrait toucher 1 personne sur 100 (bases de données d'analyses génomiques, dont environ 140 000).

Les effets négatifs d'un faible fibrinogène

De faibles niveaux de fibrinogène contribuent aux saignements

Les symptômes les plus courants de faibles niveaux de fibrinogène sont des saignements prolongés et simplement des ecchymoses sur la peau, en particulier après une blessure ou une intervention chirurgicale. De nombreuses personnes éprouvent également des ecchymoses spontanées dans les muscles (hématomes) et des saignements intestinaux se produisent parfois..

Avec de faibles niveaux de fibrinogène dans le sang, des saignements spontanés sont également probables, en particulier sur les gencives et autour des articulations.

Un faible fibrinogène entraîne des complications de la grossesse

Les femmes dont le fibrinogène est réduit présentent un risque plus élevé de développer des menstruations et des complications de grossesse trop lourdes, ce qui peut entraîner une fausse couche.

Un faible fibrinogène peut augmenter le risque de caillot sanguin

Paradoxalement, les personnes ayant de très faibles niveaux de fibrinogène peuvent en fait être à haut risque de caillots qui se déplacent librement dans le sang, ce qui peut bloquer les vaisseaux sanguins. Cela est dû au fait que le fibrinogène n'interfère pas avec la formation de caillots sanguins internes..

Comment augmenter le fibrinogène

Thérapie de remplacement

La thérapie de remplacement du fibrinogène est recommandée pour la prévention et le traitement des saignements graves, en particulier pendant la grossesse..

Selon la région du monde, une thérapie de substitution sous forme de plasma (sang) - un concentré de dérivés de fibrinogène (plasma congelé contenant des concentrations élevées de fibrinogène) peut être disponible.

Régime

Une étude de la nutrition de 1,854 personnes a conclu que les personnes ayant un taux élevé de cholestérol sanguin et d'acides gras avaient des niveaux élevés de fibrinogène. Cela indique un régime qui augmente le cholestérol comme un moyen possible d'augmenter le fibrinogène..

De plus, les régimes riches en fer, en sucre et en caféine contribuent également à l'augmentation des niveaux de fibrinogène (une étude de 206 immigrants japonais à Hawaï).

Les protéines, en particulier, peuvent également être nécessaires pour maintenir des valeurs saines de fibrinogène. Les animaux déficients en protéines ont de faibles niveaux de fibrinogène par rapport à leurs homologues bien nourris.

Une étude menée auprès de 16 adultes a également révélé que le fibrinogène augmentait de 20 à 40% immédiatement après que les participants aient bu une boisson protéinée ou un mélange spécial d'une alimentation équilibrée, mais cette croissance n'a pas été observée après avoir bu de l'eau..

Causes des niveaux élevés de fibrinogène

Stress

De nombreuses études (158 et 636 participants) ont constaté que les niveaux de fibrinogène augmentent immédiatement après des tâches stressantes.

Le stress psychologique stimule immédiatement la production de cortisol et de protéines inflammatoires IL-6, IL-1, TNF-a, CRP, INF-a)

De plus, dans une étude avec 302 participants, il a été constaté que les personnes ayant des niveaux élevés de cortisol dans le sang avaient également un taux élevé de fibrinogène.

Une connexion similaire est probablement due à l'activation des gènes (fga, fgb et fgg) responsables de la production de fibrinogène, ainsi qu'à la croissance de la cytokine inflammatoire IL-6.

Grossesse

Les femmes enceintes présentent des niveaux élevés de fibrinogène, susceptibles d'empêcher des saignements excessifs pendant l'accouchement.

Au fur et à mesure que le fœtus se développe, la concentration de fibrinogène augmente jusqu'à 3 fois plus que la plage normale, puis revient à son niveau d'origine dans les 4-6 semaines après la naissance.

Fumeur

De nombreuses études (9.127 participants; 200 participants; 11.059 participants) ont montré que les fumeurs et les anciens fumeurs ont des niveaux de fibrinogène sanguin significativement plus élevés que les non-fumeurs (11% à 53% de fibrinogène en plus).

Plus une personne fume, plus les lectures de fibrinogène augmentent et son niveau ne revient à des indications normales que 15 ans après qu'une personne ait arrêté de fumer (études avec 11.059 et 118 participants).

Les femmes fumeuses atteintes de diabète et / ou de cholestérol élevé ont montré un taux de fibrinogène particulièrement élevé (deux études portant sur 200 et 118 femmes).

Contraceptifs

Les contraceptifs oraux contribuent à la croissance du fibrinogène, surtout si une femme est riche en œstrogènes (une étude croisée randomisée avec 28 participants pendant 16 semaines et une étude de 200 femmes).

L'œstrogène peut augmenter le fibrinogène en augmentant l'expression du gène FGG et la production d'albumine, comme cela a été constaté chez le rat. Comme le montre une autre étude avec 194 participants, cet effet est exacerbé chez les femmes qui ont fumé pendant la grossesse..

Âge

De nombreuses études (9.127 participants; 72 participants; 12 participants; 3.967 participants) ont constaté que les personnes âgées ont tendance à avoir des niveaux plus élevés de fibrinogène dans le sang, et sa concentration augmente de 0,1-0,2 g / l tous les 10 ans.

Températures froides

Les températures froides augmentent le fibrinogène, entraînant une augmentation chronique pendant les mois d'hiver (12 participants; observation annuelle de 1 002 personnes; observation annuelle de 24 participants).

Nutrition

L'augmentation des scores de fibrinogène dans une étude portant sur 206 immigrants japonais à Hawaï était associée à un apport élevé en fer et en sucre. Cela peut indiquer qu'un régime alimentaire à haute teneur en plats de viande et en aliments à indice glycémique élevé (glucides rapides) est étroitement associé au développement de maladies cardiovasculaires.

Une enquête auprès de 1 854 personnes a révélé qu'un taux élevé de fibrinogène était associé à une faible concentration de minéraux et de vitamines dans le sang, comme le fer et la vitamine B6, ainsi qu'à un taux élevé de cholestérol et d'acides gras. Cela suggère que la malnutrition et la suralimentation peuvent augmenter le fibrinogène.

Une étude de 16 adultes a révélé que le fibrinogène augmentait de 20 à 40% immédiatement après que les participants aient bu une boisson protéinée ou un mélange spécial équilibré, mais une telle croissance n'a pas été détectée après avoir bu de l'eau..

Obésité

De nombreuses études (87 participants; 200 participants; 64 participants; 1.342 participants) ont révélé que les personnes en surpoids ont tendance à avoir des niveaux élevés de fibrinogène.

Bien qu'une relation causale n'ait pas été prouvée, la capacité de l'exercice à réduire le fibrinogène est connue, ce qui indique que la graisse corporelle peut influencer les niveaux de fibrinogène (études avec 87 participants et 3,967 participants).

Autres causes d'augmentation du fibrinogène

  • inflammation et infections aiguës (grippe, tuberculose)
  • AVC (jour 1)
  • hypothyroïdie
  • infarctus du myocarde
  • brûlures
  • amylose
  • tumeurs malignes (surtout avec cancer du poumon)
  • collagénoses (polyarthrite rhumatoïde, périartérite noueuse)
  • maladie rénale (pyélonéphrite, glomérulonéphrite, syndrome hémolytique et urémique)
  • hémoglobinurie paroxystique nocturne.

Les effets négatifs d'un taux élevé de fibrinogène

Le fibrinogène favorise l'inflammation

Le fibrinogène dans le sang et le cerveau active les molécules qui renforcent l'inflammation (IL-8, MCP-1, MMP-9, Mac-1) tout en supprimant les molécules qui peuvent réduire l'inflammation (PPARα, PPARγ).

Les souris avec de faibles niveaux de fibrinogène ou avec des mutations de fibrinogène qui ne pouvaient pas être liées aux globules blancs ont montré des réponses inflammatoires significativement plus faibles..

Certains types de bactéries (streptocoques) interagissent avec le fibrinogène et contribuent au développement d'une inflammation lors d'une infection.

Par conséquent, une thérapie visant à réduire les liaisons du fibrinogène et de certains globules blancs (cellules immunitaires) peut améliorer les symptômes des maladies inflammatoires courantes telles que la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques ou les infections bactériennes.

Une augmentation du fibrinogène augmente le risque de caillots sanguins

Un taux élevé de fibrinogène est associé à une incidence plus élevée de maladies cardiaques, de dysfonctionnement des vaisseaux sanguins et d'AVC. Selon certaines estimations, un taux élevé de fibrinogène prédit ces maladies et est également un marqueur de l'hypertension artérielle et du tabagisme..

Dans une étude portant sur 1.363 patients, un taux élevé de fibrinogène était également associé à un risque accru de développer une maladie cardiaque au cours des 18 prochains mois.

Thrombophlébite - le développement de la thrombose et de l'inflammation dans les veines

De plus, une autre étude portant sur 158 participants a conclu que les personnes ayant un taux élevé de libération de fibrinogène en période de stress psychologique présentaient une mauvaise santé des vaisseaux sanguins et avaient donc un plus grand risque de maladie cardiovasculaire au cours des 3 prochaines années..

Un taux élevé de fibrinogène peut être un marqueur de l'hypercholestérolémie, en particulier du LDL (mauvais cholestérol) chez les personnes qui n'ont pas de maladie cardiovasculaire antérieure..

Le fibrinogène et ses sous-produits ont également été trouvés dans les plaques artérielles et dans le cholestérol, qui s'accumule sur les parois des vaisseaux sanguins et peut conduire à l'athérosclérose.

Cependant, les expériences de laboratoire et les études animales n'ont pas réussi à confirmer qu'un taux élevé de fibrinogène est la cause de maladies cardiaques..

Un taux élevé de fibrinogène peut nuire à la santé du cerveau

Des niveaux élevés de fibrinogène prédisent le développement de troubles dans le cerveau, ainsi que le développement de la maladie d'Alzheimer et de la démence.

Le fibrinogène peut aggraver l'évolution de la maladie d'Alzheimer. Des études menées dans des laboratoires et des rats ont montré qu'en se liant aux plaques dans les vaisseaux sanguins du cerveau, le fibrinogène a contribué à une augmentation des dommages aux cellules cérébrales et aux vaisseaux sanguins, ainsi qu'à une augmentation de l'inflammation dans le cerveau.

Une augmentation du fibrinogène a également été associée à des lésions cérébrales dans une étude chez 58 patients atteints de sclérose en plaques, probablement en raison d'une violation de la barrière hémato-encéphalique..

Le fibrinogène inhibe également la capacité du cerveau à s'auto-réparer (lors d'expériences en laboratoire). Cela s'est produit par l'inhibition de la régénération des cellules cérébrales et des gaines protectrices de myéline, qui les recouvrent généralement.

L'augmentation du fibrinogène est associée au diabète et à ses complications.

Les personnes atteintes de diabète ont des niveaux plus élevés de fibrinogène dans leur sang..

Un nombre important de fibrinogènes est également associé au diabète et aux maladies cardiaques, à un taux élevé de cholestérol ou à des complications du diabète telles que des lésions nerveuses.

Divers mécanismes affectant le développement de la maladie des vaisseaux sanguins dans le diabète de type 2

Dans une étude portant sur 6 patients diabétiques, des valeurs élevées de fibrinogène et de glucagon, l'hormone responsable de l'augmentation de la glycémie, ont été confirmées, mais il y avait également des niveaux normaux d'albumine, un marqueur de la résistance à l'insuline. En d'autres termes, un fibrinogène élevé peut précéder et éventuellement contribuer au développement du diabète.

La croissance du fibrinogène peut contribuer au cancer

L'augmentation du fibrinogène est associée à une croissance accrue de la tumeur maligne et peut également prédire de mauvais résultats cliniques pour les patients atteints de cancer utérin, de cancer de l'estomac et de cancer du rein..

En particulier, le fibrinogène augmente l'adhésion (adhésion) des cellules tumorales et leur survie dans le cancer du poumon chez la souris..

Il semble que l'effet du fibrinogène qui aide le cancer soit associé à ses actions inflammatoires, ainsi qu'à l'inhibition de l'activité des cellules tueuses naturelles (cellules NK), qui, en règle générale, peuvent arrêter la croissance tumorale.

Une augmentation du fibrinogène est associée à une pression artérielle élevée.

Les personnes souffrant d'hypertension artérielle ont souvent un taux de fibrinogène élevé..

Une étude de 143 adultes sur 3 ans d'observation a révélé que des niveaux élevés de fibrinogène après des situations stressantes prédisaient un développement ultérieur de l'hypertension. Cependant, alors que les niveaux de fibrinogène sont restés stables pendant le stress, ces personnes n'ont pas développé d'hypertension artérielle. Pour des raisons inconnues, cet effet a été trouvé exclusivement chez les femmes..

Façons de réduire le fibrinogène

Médicaments et régimes alimentaires pour réduire le cholestérol

Une méta-analyse de 22 études et 2 762 participants a révélé que les fibrates, un groupe de médicaments pour abaisser le cholestérol sanguin, abaissent également les niveaux de fibrinogène par rapport à un autre groupe de médicaments, les statines.

En particulier, Bezafibrat a réduit les niveaux de fibrinogène de 40% en moyenne dans 2 essais randomisés en double aveugle, contrôlés contre placebo, avec 50 et 100 participants.

Aliments riches en fibres alimentaires (fibres)

Les aliments qui normalisent le LDL (mauvais cholestérol) peuvent également abaisser les niveaux de fibrinogène, comme les graisses saines et les fibres alimentaires..

Médicaments de coagulation sanguine

Le médicament Ticlopidine pour inhiber l'agrégation plaquettaire réduit la concentration de fibrinogène 10-25%.

Graisse de poisson

Une méta-analyse avec un total de 162 participants a révélé que le fibrinogène est réduit d'environ 10% après avoir pris en moyenne 2,4 grammes. par jour acides gras polyinsaturés oméga-3.

Une étude transversale en double aveugle avec 20 participants a montré que 6 grammes d'huile de poisson par jour abaissent le fibrinogène de 20% après 6 semaines d'ingestion.

Une autre étude de 25 participants a révélé que 3 gr. par jour d'huile de poisson pendant 4 semaines réduit le taux de fibrinogène dans le sang de 3% en moyenne.

Perte de poids et activité physique

Plusieurs études ont trouvé une relation entre l'exercice régulier et une diminution des niveaux de fibrinogène (études avec 1,284, 2,398 et 3,967 participants).

La perte de poids et l'exercice aident à réduire l'inflammation (et le fibrinogène)

L'activité physique stressante semble diminuer la teneur en fibrinogène. Deux études ont montré (avec 156 et 8 adultes) que les niveaux de fibrinogène diminuaient de 10 à 20% après un entraînement intense.

Safran des Indes

La curcumine de curcuma, un traitement bien connu pour l'inflammation et les maladies cardiaques, a réduit les niveaux de fibrinogène dans une étude portant sur 30 patients. Le fibrinogène peut également se lier à la curcumine de sorte que la curcumine est métabolisée plus lentement dans le sang..

Médecine Chinoise Traditionnelle

En médecine traditionnelle chinoise, Quyu Jiedu et Xuebijing ont aidé à réduire les niveaux de fibrinogène dans les résultats de 2 méta-analyses (15 études avec 1 364 patients; 11 études avec 686 patients) qui ont évalué l'utilisation de la médecine traditionnelle chinoise pour traiter l'hypertension artérielle et les douleurs thoraciques chez maladies cardiaques.

Consommation modérée d'alcool

De nombreuses études (117 participants pendant 1 mois; 20 participants pendant 6 semaines; 11 participants pendant 12 semaines) ont montré qu'une consommation quotidienne modérée d'alcool (vin ou bière) réduisait la teneur en fibrinogène sanguin.

Un verre de vin rouge par jour pendant 40 jours a été noté comme un moyen de réduire le fibrinogène sanguin de 8 à 15% (une étude clinique avec 69 adultes en bonne santé).

Huile d'olive

Dans une étude transversale en double aveugle, 6 grammes d'huile d'olive par jour abaissent les taux sanguins de fibrinogène de 18% en moyenne (suivi de 20 volontaires sains) après 6 semaines de prise d'huile.

Soja fermenté

Une étude menée auprès de 12 adultes en bonne santé a révélé qu'une dose (2000 unités d'enzyme nattokinase), obtenue à partir de graines de soja fermentées, réduisait significativement le fibrinogène dans le sang après 4 heures..

Stéroïde anabolisant

Un cours de deux semaines de stéroïdes anabolisants a réduit les niveaux de fibrinogène de 22% dans une expérience impliquant 12 adultes en bonne santé.

La thérapie de remplacement d'hormone

De nombreuses études (152 femmes sur 1 an; 29 femmes sur 6 mois; 4 837 femmes; 300 femmes) ont montré que l'hormonothérapie substitutive peut aider à réduire les niveaux de fibrinogène chez les femmes ménopausées, bien que l'effet soit minime.

Vitamines B

Les vitamines B, en particulier B6, B9 et B12, augmentent la dégradation du fibrinogène, réduisant la quantité d'acides aminés homocystéine.

Une étude de 24 adultes a montré que 5 mg / jour de vitamine B9 pendant 4 semaines réduisaient les niveaux de fibrinogène de 9% en moyenne.

Une autre étude de 4 semaines a montré que l'obtention de vitamines B6, B9, B12 entraînait une diminution des taux sanguins de fibrinogène chez 21 patients atteints de septicémie..

Association avec des médicaments

Il est conseillé aux personnes ayant de faibles niveaux de fibrinogène d'éviter de prendre de l'aspirine ou d'autres médicaments anticoagulants, ce qui réduira leur capacité à former des caillots sanguins flottants si le médicament n'est pas prescrit par un médecin..

D'un autre côté, les anticoagulants tels que l'héparine, l'aspirine ou la lépirudine sont recommandés en combinaison avec une thérapie de remplacement du fibrinogène pour réduire la probabilité de formation de caillots internes..

P.S. Et rappelez-vous, juste changer notre conscience - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Aimez-vous l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite