La maladie d'Alzheimer provoque

Candidat des sciences médicales Mkhitaryan E.A..

La maladie d'Alzheimer (MA) commence imperceptiblement principalement dans la vieillesse, progresse progressivement et conduit à des troubles de la mémoire et des fonctions cérébrales supérieures, jusqu'à la rupture complète de l'intelligence, raccourcissant la vie des patients.

Récemment, sur la base de nombreuses études, des facteurs prédisposant au développement de la maladie d'Alzheimer ont été identifiés, parmi lesquels les personnes âgées et la présence de la maladie d'Alzheimer chez les proches sont de première importance. Des antécédents de traumatisme craniocérébral, d'infarctus du myocarde, de faible niveau d'éducation, de maladie thyroïdienne, d'exposition aux champs électromagnétiques et de l'âge tardif de la mère pendant l'accouchement jouent également un rôle important dans le développement de la maladie d'Alzheimer..

Cause de la maladie d'Alzheimer

Malgré l'énorme quantité de recherches sur la maladie d'Alzheimer au cours des dernières décennies, la cause de la plupart des cas reste inconnue. Actuellement, plus de dix théories différentes sont à l'étude pour expliquer la cause de la maladie d'Alzheimer. On pense que la maladie est d'origine hétérogène: dans certains cas, elle est héréditaire, dans d'autres non. Avec un début précoce de la maladie avant l'âge de 65 ans, la principale cause de la plupart des cas est l'hérédité. Les formes familiales à début précoce ne représentent que 10% du nombre total de patients. Des études récentes sur la génétique de la maladie d'Alzheimer ont identifié trois gènes responsables du développement de formes familiales de la maladie liées à l'hérédité. Avoir ces gènes signifie un risque de développer la maladie d'Alzheimer de près de 100%.

Malgré les réalisations de la génétique moléculaire, qui ont prouvé la nature génétique d'une partie importante des cas familiaux de MA, l'importance des facteurs génétiques dans la survenue de plus de 80% de tous les cas de maladie d'Alzheimer reste incertaine.

Le tableau clinique, le diagnostic et le pronostic de la maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer doit son nom à Alois Alzheimer, qui a décrit en 1905 un cas de démence chez une femme de 56 ans. 5 ans avant sa mort, elle a eu une perte de mémoire progressive, elle a commencé à se confondre dans les environs, puis dans son propre appartement. Elle avait également des troubles de la parole (lecture, écriture). Malgré les changements prononcés, aucune anomalie neurologique n'a été trouvée. 4,5 ans après l'hospitalisation, le patient est décédé. L'examen post mortem a révélé une atrophie (réduction du volume) du cerveau.

La classification actuelle de l'asthme est basée sur le principe de l'âge. En fonction de l'âge d'apparition de la maladie, du degré de sa progression et des caractéristiques du tableau clinique, on distingue les sous-types de la maladie d'Alzheimer: à début précoce (jusqu'à 65 ans, BA de type 2) et à début tardif (65 ans et plus, BA de type 1). Cependant, il n'y a pas de données claires pour distinguer les données de formulaire.

Il est assez difficile de déterminer le moment d'apparition de la maladie; des symptômes tels que la désorientation dans le temps, l'espace et le moi apparaissent aux derniers stades de la maladie. La première manifestation d'Alzheimer est la perte de mémoire. Il convient de noter que les troubles de la mémoire dans la maladie d'Alzheimer obéissent à la loi Ribot: d'abord, les événements relativement récents sont oubliés, puis, à mesure que la maladie progresse, la mémoire est perdue pour les événements plus éloignés. Dans les premiers stades, la mémorisation du nouveau matériel est perturbée, tandis que le stockage des informations apprises de manière adéquate ne diffère pas de la norme d'âge. À l'avenir, il devient impossible de mémoriser de nouvelles informations, et avec la mort des cellules, la mémoire des événements distants est également perdue. Puis d'autres troubles se rejoignent: les représentations spatiales sont violées, ce qui entraîne des difficultés d'orientation dans des zones inconnues (les patients peuvent oublier le chemin du retour et se perdre) et avec le temps, des troubles de la parole apparaissent. Les traits de caractère personnels sont affinés. Au fur et à mesure que les troubles de la mémoire progressent, un phénomène survient dans la revitalisation des souvenirs d'événements d'un passé lointain. Les patients ne se souviennent pas des événements récents et se réveillent avec des souvenirs d'un passé lointain, tandis que, selon la gravité des troubles de la mémoire, les patients nomment leur âge, leur état matrimonial et leur profession en fonction de la période de leur vie au cours de laquelle ils vivrait. Peut-être le développement du soi-disant symptôme de «miroir» (les patients cessent de reconnaître leur image dans le miroir).

Des troubles de la parole apparaissent et s'intensifient progressivement, ainsi que des difficultés de lecture et d'écriture. Au début, ils ne sont pas prononcés, cependant, à mesure que la maladie progresse, il y a des perturbations dans la compréhension des conversations, le nom des objets familiers est violé.

Dans la plupart des cas, même aux premiers stades de la maladie, des changements de personnalité se produisent. Les patients semblent grognons, sujets aux soupçons et aux conflits. Plus tard, dans le contexte des changements de personnalité, une tendance à l'illusion se produit. Le plus souvent, ce sont des délires de dommages dirigés contre des personnes dans l'environnement immédiat. Peut-être le développement d'hallucinations (souvent visuelles). Chez près de la moitié des patients, l'anxiété s'intensifie et la dépression se développe. Le comportement change souvent..

Certains patients atteints d'Alzheimer souffrent également de troubles du sommeil.

Aux stades exprimés, la possibilité d'existence indépendante est perdue et la dépendance aux autres se forme. Il est difficile de s'habiller avec des articles ménagers ordinaires.

Souvent avec l'asthme sont décrites des violations de l'odorat.

Le tableau clinique de la maladie dépend de l'âge d'apparition de la maladie. Avec l'apparition précoce de la maladie d'Alzheimer, des troubles des fonctions cérébrales supérieures (parole, actions ciblées, reconnaissance, fonctions spatiales) apparaissent déjà aux premiers stades. Le taux de progression de la maladie dépend également de l'âge au début de la maladie. La maladie d'Alzheimer à début précoce se caractérise par une progression plus rapide. La maladie d'Alzheimer à début tardif après 65 ans a une évolution plus lente avec des périodes de stabilisation. Chez les patients présentant une apparition précoce de la maladie d'Alzheimer, le premier stade de la maladie se développe lentement et progresse rapidement au stade de démence cliniquement prononcée, contrairement aux patients atteints de MA tardive, qui ont une progression lente à tous les stades de développement.

Le tableau clinique de la maladie d'Alzheimer classique à un stade précoce de la maladie est caractérisé par la présence d'une triade de symptômes: troubles de la mémoire, orientation spatiale et troubles de la parole. Au début de la maladie, en raison de la critique de leur état, les patients ont tendance à compenser ou à cacher les violations à leurs proches, ce qui, lors de la prise de contact avec un médecin, révèle généralement un tableau clinique assez clair.

Diagnostique

Le diagnostic de la maladie d'Alzheimer est complexe et nécessite une évaluation approfondie des antécédents médicaux, du tableau clinique et de la nature de l'évolution de la maladie. L'objectif le plus important est d'identifier la maladie aux tout premiers stades de son développement. À cet égard, tout patient âgé souffrant de troubles de la mémoire qui interfèrent avec sa vie quotidienne doit être examiné par un neurologue ou un psychiatre. Un spécialiste qualifié devrait mener une étude neuropsychologique pour déterminer la présence et la gravité des troubles de la mémoire. Diverses méthodes de recherche paraclinique chez les patients suspectés de MA sont plus susceptibles d'exclure d'autres causes de démence que d'établir un diagnostic..

Pour le diagnostic, mais principalement pour exclure d'autres causes de démence, tous les patients atteints de la maladie d'Alzheimer ont besoin d'une imagerie par résonance magnétique (IRM) ou d'une tomodensitométrie (TDM) du cerveau. Dans la MA, la présence d'atrophie cérébrale (une diminution du volume de la substance cérébrale), particulièrement prononcée dans les régions postérieures du cerveau, est considérée comme le changement le plus frappant en IRM et en TDM du cerveau. Pour détecter l'atrophie cérébrale, une méthode plus informative consiste à effectuer une IRM du cerveau que la TDM.

La biopsie cérébrale est la méthode la plus fiable pour diagnostiquer la maladie d'Alzheimer et de nombreuses autres démences. Cependant, il est utilisé comme méthodologie de recherche et n'est pas utilisé dans notre pays.

Il est nécessaire de différencier la MA des dommages vasculaires au cerveau, mais vous devez savoir que souvent ces deux conditions sont combinées.

Prévoir

À ce jour, nous ne connaissons toujours pas les facteurs qui nous permettraient de prédire l'évolution de la maladie. On sait qu'un niveau d'éducation initialement élevé contribue à une évolution plus lente de la maladie. Cependant, il est possible que les patients ayant un niveau d'éducation élevé remarquent plus tôt les premiers symptômes de la maladie (oubli accru) et consultent un médecin à un stade plus précoce.

L'espérance de vie des patients atteints de la maladie d'Alzheimer à partir du moment du diagnostic est en moyenne de 6 ans, mais peut varier de 2 à 20 ans.

La maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une maladie qui provoque la démence chez les personnes souvent de la génération plus âgée en raison de la destruction progressive de certaines parties du cortex cérébral. Elle affecte les hommes et les femmes du monde entier..

On pensait auparavant que le syndrome ne peut se développer que dans la vieillesse, mais aujourd'hui, de plus en plus de signes et de symptômes de la maladie d'Alzheimer se produisent chez les femmes et les hommes de 30, 40, 50 ans, pourquoi cela se produit et pourquoi il existe des foyers de destruction des neurones, dans chaque cas, il est nécessaire de parler séparément.

Selon les statistiques, les femmes sont plus sensibles au syndrome, la démence se développe plus tôt et progresse plus rapidement, mais le mode de vie, la présence de maladies d'un certain type de blessure laisse également une forte empreinte. Les personnes atteintes de ce diagnostic, avec le bon traitement complet, peuvent survivre pendant de nombreuses années, en restant dans leur esprit.

Raisons du développement

Remarquant les premiers signes et symptômes initiaux du développement de la maladie d'Alzheimer, les patients veulent comprendre de quoi il s'agit, de quel type de maladie, quelles sont les causes chez l'homme et la femme.

L'importance principale dans le développement du syndrome est une prédisposition génétique. En raison d'anomalies génétiques, le métabolisme des protéines est perturbé dans les cellules du cerveau, les protéines pathologiques (amyloïdes) s'accumulent dans les neurones.

Les facteurs de risque incluent le sexe et l'âge:

  • les femmes tombent malades plus souvent que les hommes;
  • après 70 ans, le risque de développer le syndrome augmente.

Des mutations qui provoquent la maladie d'Alzheimer (MA) peuvent survenir sur les chromosomes 1, 9, 14, 17 et 21. Selon le gène endommagé, la pathologie s'accompagne de symptômes spécifiques..

Par exemple, une mutation sur le chromosome 21 conduit à la formation d'un syndrome similaire au downism. Une anomalie du chromosome 17 provoque des symptômes similaires à ceux de Parkinson..

Mais non seulement la génétique affecte la santé de manière négative. Les causes du syndrome d'Alzheimer avec démence sont des maladies qui n'ont pas reçu un traitement approprié, des blessures:

  • troubles circulatoires du cerveau;
  • néoplasmes qui se développent sur le cortex cérébral;
  • empoisonnement grave ou chronique;
  • faible activité intellectuelle au cours de la vie, le développement actif de l'intelligence au stade de l'enfance est particulièrement important;
  • Les TBI sont généralement multiples;
  • obésité sévère;
  • la présence de dépression, de maladie mentale;
  • mauvaises habitudes: consommation de drogues, alcool, tabagisme.

Les perturbations aiguës et critiques de la circulation cérébrale et les processus chroniques qui provoquent la privation d'oxygène des tissus sont dangereux. Ils conduisent à une encéphalopathie avec des signes d'Alzheimer.

Pour réduire le risque d'une maladie, en particulier en présence d'une prédisposition génétique, il est nécessaire de mener un mode de vie sain et actif et de s'engager régulièrement dans une formation à l'intelligence, en apprenant quelque chose de nouveau.

Symptômes et signes de différentes étapes

S'il n'y avait pas de raisons renforçant l'apparition de la maladie chez les hommes et les femmes adultes, les premiers signes et symptômes externes précoces d'Alzheimer commencent à se manifester à un âge avancé après 60,70, voire 80 ans, alors qu'ils perçoivent bien le traitement, ce qui vous permet de maintenir l'intelligence et l'indépendance sur longues années.

Au tout début, les manifestations de la maladie d'Alzheimer ressemblent à un malaise mineur ou à un changement de caractère:

  • le désir de communiquer avec ses proches disparaît;
  • problèmes d'écriture, de parole;
  • des difficultés surgissent dans le travail, l'exécution des affaires familières;
  • type de changement de comportement habituel;
  • la judiciosité est perdue, le caractère devient plus irritable;
  • il y a des lacunes dans la mémoire à court terme pour les événements récents;

Il est caractéristique de la démence en BA qu'une personne n'oublie pas où chercher une chose, mais oublie quel sujet elle recherche.

À mesure qu'il progresse, le stade se développe, les symptômes changent et deviennent plus prononcés. Cela ajoute ses propres fonctionnalités.

Manifestations cliniques

Les symptômes spécifiques sont déterminés par le stade de la pathologie:

La prédécession

Une condition pendant laquelle la maladie ne se développe pas encore, mais le corps est déjà en cours de reconstruction. Le cerveau est frappé en premier. Souvent, cette condition est confondue avec la fatigue, physique ou psychologique. Caractéristique: troubles de la mémoire, il est plus difficile pour une personne de se souvenir de nouvelles choses, il oublie les événements récents. Il y a l'apathie, les actes illogiques, par exemple - les achats impulsifs, la fixation sur des situations et des problèmes passionnants. La maladie d'Alzheimer commence et se manifeste aux premiers stades, car la fatigue avec une caractéristique: la capacité de détecter les odeurs fortes et de les identifier disparaît.

Démence précoce

L'étape suivante est déjà plus visible, ce qui signifie qu'il est plus facile d'identifier et de sélectionner un traitement compensatoire. Le patient a une violation de la compréhension de l'hygiène personnelle, il devient bâclé, la motricité fine s'affaiblit, la mémoire se détériore, il perd constamment des choses, les trouvant dans des endroits inhabituels. Plus tard, la parole ralentit et devient moins intelligible, les capacités intellectuelles s'affaiblissent, le caractère devient capricieux et fermé.

Démence modérée

Il est clairement visible, ses manifestations de fatigue temporaire ne peuvent pas être attribuées. Une personne souffre d'attaques soudaines d'agressivité et d'apathie, oublie des mots, ne reconnaît pas ses proches, a des idées délirantes et une tendance au vagabondage peut se développer. La capacité de libre-service empire. À ce stade, une personne a déjà besoin d'une supervision et de soins réguliers. La thérapie aide à améliorer la qualité de vie.

Critique

La dernière étape de la maladie d'Alzheimer chez les personnes âgées, hommes et femmes, n'est pas traitable. Le patient développe une apathie, une séparation du monde, des actes de défécation involontaires, un épuisement sévère, une perte de parole, des escarres. Le cerveau est déjà gravement endommagé, les médicaments ne peuvent pas soutenir son travail. En quelques semaines, une personne décède.

Diagnostique

Il est impossible de prédire exactement comment la maladie d'Alzheimer se manifestera chez une personne, comment exprimer une dégradation progressive, mais les traits caractéristiques sont visibles sur la photo. L'homme change extérieurement. Non seulement son comportement, son niveau d'intelligence, mais aussi son apparence, son poids corporel, son degré de toilettage changent.

En termes simples, il n'est pas toujours possible d'expliquer ce qui se passe et comment les symptômes et les signes de la maladie d'Alzheimer se développent. Parce que par rapport à chaque patient, les médecins prennent en compte l'influence des facteurs provoquants. Mais si vous identifiez les premiers signes précoces de la maladie d'Alzheimer, ses symptômes chez l'homme et la femme, ont le temps de poser le bon diagnostic, alors cela risque de ralentir la progression du processus.

La violation de l'odeur est un symptôme non spécifique. Il sert de signe précoce d'un certain nombre de maladies neurodégénératives (Parkinson, démence sénile, sclérose en plaques).

Pour ce faire, lorsqu'ils contactent une personne ayant des plaintes suspectes concernant son état, les médecins conduisent:

Maladie d'Alzheimer - premiers signes, étapes, comment éviter le handicap

Stades de la maladie

La maladie se déroule en plusieurs étapes consécutives..

Predementia

Cette étape des changements initiaux est caractérisée par l'apparition de manifestations non spécifiques, qui peuvent être associées à une fatigue nerveuse et à la fatigue. Les patients peuvent se plaindre:

  • Apathie persistante, manifestée par l'indifférence de nombreux événements qui intéressaient auparavant le patient.
  • Dysfonctionnement de la mémoire. La mémoire à court terme est progressivement perturbée, ce qui se reflète dans la difficulté d'assimiler de nouvelles informations, ainsi que de se souvenir des événements récents. La mémoire à long terme n'est pas violée..
  • Problèmes de concentration sur toutes les tâches.
  • Dépenses insuffisantes. Dans certains cas, le patient ne peut expliquer le but de l'achat..
  • Difficulté à exprimer ses pensées avec confusion et gêne pour le patient dans la société.
  • La répétition de ses préoccupations et la nécessité de redécrire la situation.

Information utile
Le premier signe de la maladie d'Alzheimer à ce stade est une violation de la fonction olfactive. Dans ce cas, le patient cesse de percevoir des arômes brillants, qui ont un effet irritant prononcé sur l'appareil récepteur.

Les premiers signes de la maladie d'Alzheimer indiquent une violation de la connexion neuronale dans les cellules du cerveau.

Démence précoce

Les symptômes alarmants de la maladie d'Alzheimer s'intensifient progressivement. Il est beaucoup plus facile d'identifier la maladie à ce stade, car les manifestations cliniques violent la qualité de la vie humaine. Le patient développe une violation de la perception, de la parole et les performances des fonctions précédemment familières sont aggravées. Les principaux symptômes comprennent:

  • Dysfonctionnement de la mémoire. Les personnes atteintes d'Alzheimer perdent régulièrement des choses qu'elles trouvent plus tard dans des endroits inhabituels..
  • L'humeur s'aggrave. Dans le contexte d'une fatigue constante, une détérioration constante de l'humeur avec l'apparition de poussées d'irritabilité est notée. Le patient perd le contact avec les gens autour de lui, se fermant.
  • Perception altérée de nouvelles informations. Il y a des difficultés avec le développement de nouveaux appareils.
  • Retard de la parole en violation de la motricité fine.
  • Négligence de l'hygiène personnelle. Le patient devient bâclé, change rarement de vêtements et prend soin de lui.
  • Anorexie avec perte de satiété.

Démence modérée

Une grave altération de la fonction cérébrale est difficile à attribuer à la fatigue ou à des effets stressants. Parmi les symptômes figurent:

  • Troubles de la parole. Le patient oublie les mots habituels, les remplaçant par des mots similaires dans le son.
  • Déficience de mémoire. Peu à peu, une personne atteinte d'Alzheimer ne reconnaîtra pas ses proches.
  • Comportement agressif. L'apathie complète peut être remplacée par une agressivité soudaine.
  • L'émergence d'idées folles.
  • Désorientation dans l'espace avec tendance au vagabondage.
  • Troubles des fonctions familières. Les patients peuvent oublier d'exécuter les fonctions naturelles de vidange de la vessie, de défécation.

À ce stade, le patient nécessite une surveillance constante de la part de ses proches. Comprendre l'attitude des autres peut provoquer du ressentiment et de la colère..

Démence sévère

Une personne devient complètement dépendante des autres, perdant la capacité de libre-service. Les manifestations de la maladie comprennent:

  • Violation des capacités de parole pour communiquer avec des phrases simples.
  • Apathie profonde avec épuisement sévère.
  • Mouvements intestinaux et mictions involontaires.
  • Trouble de la circulation sanguine périphérique avec escarres.

Quelques statistiques

La maladie d'Alzheimer est l'une des premières places dans la structure de l'incidence des personnes âgées. Il représente environ 50 à 55% de tous les cas de démence. Les signes de la maladie d'Alzheimer apparaissent généralement après 40 à 45 ans, avec l'âge, le nombre de cas augmente de façon exponentielle.

Le taux d'incidence de cette pathologie est plus élevé, plus l'espérance de vie des personnes dans un pays particulier est longue. En effet, tous les cinq ans après l'âge de 65 ans, il augmente plus de deux fois. Ainsi, la maladie est diagnostiquée chez 6 à 11% des patients de plus de 60 ans et chez les personnes ayant atteint 80 à 85 ans - dans 35 à 45% des cas.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) signale qu'en 2016, près de 0,44 à 0,46% (26,6 millions de personnes) de la population mondiale souffraient de démence. De plus, en prévoyant que d'ici 2030 - 2035, ce chiffre ne sera pas inférieur à 0,55 - 0,6%, et le nombre absolu de cas augmentera de trois à quatre fois.

Selon les dernières données en Russie, plus de 1,1 million de personnes souffrent de cette maladie, et ce chiffre augmente régulièrement..

Les causes de la maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une maladie dont la cause est inconnue. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer la pathogenèse de la maladie. La principale est la théorie de la prédisposition génétique.

La relation entre le développement de la maladie chez le plus proche parent est établie, parmi laquelle la maladie est transmise de manière autosomique dominante. Dans ce cas, des violations peuvent se produire dans les chromosomes 1.14 et 21.

Il convient de noter que pas toujours en présence de défauts dans les chromosomes, le patient peut noter la clinique de la maladie, dans certains cas, elle se développe à l'âge sénile, lorsque la maladie est confondue avec la démence sénile. Auparavant, le développement de la maladie d'Alzheimer est dû à l'influence de facteurs provoquants, notamment:

  • Femme.
  • Âge sénile du patient.
  • Histoire des effets traumatiques.
  • Blessures graves à la tête.
  • Faible niveau de développement intellectuel.

Plus rarement, la maladie peut se développer chez les patients présentant:

  • Hypertension artérielle.
  • Maladie cérébrovasculaire athérosclérotique.
  • Taux de cholestérol élevé.
  • Concentration élevée d'homocystéine dans le sérum sanguin.
  • Diabète sucré.
  • Hypoxie du cerveau, se développant dans le contexte de maladies graves des systèmes cardiovasculaire et respiratoire.

La détermination de la cause présumée de la maladie d'Alzheimer est nécessaire pour la sélection ultérieure du traitement.

Symptômes de la maladie en général

L'évolution de la maladie d'Alzheimer varie considérablement selon l'âge d'apparition de la maladie et la spécificité de son évolution dans des cas individuels. Et pourtant, il existe des signes communs de la maladie:

  • Perte de mémoire, d'abord - à court terme, liée à des événements récents; puis progressivement toute vie passée est effacée de la mémoire. Au stade intermédiaire, une personne ne se souvient ni de sa jeunesse ni de son enfance, et au dernier stade de la maladie, elle ne reconnaît pas ses propres parents.
  • Il devient difficile pour une personne de faire les actions habituelles: conduire une voiture, mener des activités professionnelles (si la personne travaille) ou des tâches ménagères.
  • Se sentir confus ou frustré, surtout la nuit.
  • Des sautes d'humeur aiguës - éclats de colère, d'anxiété et de dépression.
  • Un sentiment de désorientation dans l'espace: le patient peut facilement se perdre à l'extérieur de la maison et au stade final - dans sa propre maison (même s'il vit dans un appartement d'une pièce).
  • Problèmes physiques tels que démarche floue, mauvaise coordination.
  • Des problèmes de communication. Tout d'abord, les mots individuels sont oubliés, le fil de la conversation est perdu. Au fur et à mesure que la maladie se développe, le patient devient verbeux, répète plusieurs fois la même chose. À un stade avancé, une personne ne parle pas du tout, alors qu'il devient impossible d'établir un contact avec elle.

La perte progressive de la fonction corporelle entraîne la mort..

Diagnostic et traitement de la maladie d'Alzheimer

Lors des premières manifestations de symptômes pathologiques, le patient doit consulter un médecin afin de confirmer le diagnostic et prescrire un traitement.

Diagnostic de la maladie d'Alzheimer

Afin d'améliorer le pronostic du patient, en ralentissant la vitesse de progression de la maladie, il est nécessaire d'identifier la pathologie aux premiers stades et de commencer le traitement. La phase initiale de l'examen est une conversation avec le patient. Il est important que le médecin clarifie les informations suivantes:

  • L'histoire de la vie. Pour poser un diagnostic et déterminer les facteurs provoquants, il est nécessaire de connaître le déroulement de la grossesse et le développement fœtal, la présence d'hypoxie fœtale, ainsi que les blessures à la naissance.
  • Hérédité. Le médecin, en discutant avec le patient ou ses proches, découvre des informations sur une éventuelle hérédité accablée. Le risque d'Alzheimer augmente si le plus proche parent présente une altération de la mémoire et des troubles mentaux. Les manifestations de perte de mémoire et de troubles mentaux qui peuvent se développer chez des parents âgés sont considérées comme l'un des facteurs de risque.
  • Antécédents médicaux. Le médecin, lors de l'examen du patient, clarifie avec ses proches quand les premiers signes de pathologie ont commencé à apparaître, et aussi dans ce qu'ils ont exprimé, à quelle vitesse leur gravité s'est aggravée et comment le patient a réagi aux changements. Il est important de déterminer le facteur qui pourrait être le point de départ. Il s'agit notamment du décès d'un proche parent, du licenciement, d'une opération ou d'un processus d'infection.
  • Évaluation de la personnalité du patient. Parler avec le patient prêter attention à l'activité sociale du patient, au degré de développement de ses capacités intellectuelles. La nature du travail, le niveau d'activité physique, l'attitude face à l'environnement proche sont estimés.

Après avoir parlé avec le patient, des tests sont effectués pour évaluer le fonctionnement du système nerveux. Parmi eux:

  • Test neuropsychologique. Le médecin pose au patient des questions qui révèlent des changements dans la pensée abstraite et l'attention. Mini tests psychologiques. Sa mise en œuvre nécessite les conditions d'un hôpital. Le patient se voit confier des tâches situationnelles visant à identifier les troubles de la mémoire et de la pensée du patient, ainsi que l'attention. La vérification de la mémoire à court terme et à accès aléatoire revêt une importance particulière, car la mémoire à long terme peut ne pas changer pendant longtemps. On montre au patient des images abstraites avec une image cachée. Dans la maladie d'Alzheimer, révéler une image latente est difficile. Tests avec dessin. Le test le plus instructif consiste à dessiner une horloge avec l'image des aiguilles et des chiffres. Un patient atteint de la maladie d'Alzheimer n'est pas toujours en mesure de décrire avec précision la tâche.

La nomination de méthodes d'examen en laboratoire et instrumentales est la dernière étape nécessaire au diagnostic. Les études les plus courantes comprennent:

  • Test sanguin clinique général. En plus de l'anémie, l'analyse révèle la présence d'un processus inflammatoire, qui se traduit par une augmentation du taux de leucocytes et de la vitesse de sédimentation érythrocytaire.
  • Chimie sanguine. Une étude biochimique est prescrite à des fins de diagnostic différentiel. La détermination des enzymes et du glucose dans le sérum sanguin est d'une grande importance. Une augmentation de son contenu ou, inversement, une diminution peut affecter le fonctionnement du système nerveux.
  • Un test sanguin pour le VIH - infection et syphilis. Ces maladies entraînent des dommages au système nerveux avec une perturbation de son fonctionnement à mesure que le processus progresse.
  • Détermination de la quantité de vitamines du groupe B. Leur carence affecte le travail du cerveau et la transmission des influx nerveux.
  • Électroencéphalographie. Une méthode non invasive pour déterminer l'activité bioélectrique du cerveau, vous permet d'identifier les foyers avec un fonctionnement accru ou, inversement, une diminution de la transmission des influx nerveux, elle peut être réalisée au repos ou avec un stress mental.
  • Imagerie par résonance magnétique. Cette méthode aux rayons X peut être prescrite à n'importe quel stade de la maladie. Une étude dynamique vous permet d'évaluer la dynamique du processus pathologique et le diagnostic différentiel avec d'autres maladies. Au stade initial de la maladie d'Alzheimer, une diminution de la taille de l'hippocampe est détectée, à mesure que la progression est révélée, une augmentation de la taille des ventricules et des sillons.
  • Etude Doppler des vaisseaux cérébraux. La méthode est prescrite pour le diagnostic différentiel de la démence vasculaire. Dans ce dernier cas, il y a une diminution de la vitesse du flux sanguin, ainsi qu'une violation de la lumière du vaisseau. Dans la maladie d'Alzheimer sans pathologies concomitantes, les caractéristiques du flux sanguin ne sont pas perturbées..

  • Tomodensitométrie. L'examen aux rayons X est un ajout à l'imagerie par résonance magnétique.
  • Etude du liquide céphalo-rachidien. Dans le matériel biologique obtenu, des marqueurs spécifiques sont révélés qui reflètent le processus pathologique. Il s'agit notamment de la protéine amyloïde et de la protéine tau. La maladie d'Alzheimer s'accompagne d'une diminution de la protéine amyloïde avec une augmentation simultanée de la protéine tau. Ces indicateurs commencent à changer aux stades initiaux de la maladie, lorsque le tableau clinique n'est pas accompagné de signes de démence. L'identification de la maladie à ce stade vous permet de commencer le traitement à temps et de réduire le taux de progression de la pathologie..
  • Méthodes de traitement et possibilité de guérir la maladie d'Alzheimer?

    Actuellement, il est impossible d'obtenir une guérison complète de la maladie. Afin de choisir la façon la plus optimale de traiter la maladie d'Alzheimer, il est nécessaire de réaliser un diagnostic complet du patient. Les médicaments modernes et les méthodes non médicamenteuses peuvent ralentir le taux de progression de la pathologie et maintenir la qualité de vie. Le traitement de la maladie d'Alzheimer commence par un traitement médicamenteux. En raison de l'affaiblissement du corps du patient, ainsi que d'une sensibilité accrue aux médicaments, la sélection des médicaments doit être effectuée avec des doses minimales, en les augmentant progressivement, pour une meilleure santé. Les principaux groupes de médicaments comprennent:

    • Inhibiteurs de la cholinestérase Les médicaments augmentent la concentration d'acétylcholine, ralentissant les processus pathologiques dans le cerveau. Parmi les médicaments courants, la galantamine est isolée. L'outil augmente l'attention et la mémoire, faible toxicité. Le donépézil réduit l'inhibition de la cholinestérase plus rapidement que les autres médicaments.
    • Médicaments qui réduisent l'activité du glutamate, qui est impliqué dans la destruction des cellules cérébrales. Il montre son efficacité aux stades modérés et sévères de la maladie..
    • Tranquillisants. En raison de l'agressivité accrue des patients, ils réduisent la gravité de la psychose ou une irritabilité nerveuse accrue.
    • Préparations à effet combiné. Ils ont des effets antidépresseurs, antipsychotiques et tranquillisants. Dans le contexte d'utilisation, il existe un traitement pour la dépression, une augmentation de la concentration en mémoire et une amélioration de l'attention.

    Les méthodes non pharmacologiques de traitement de la maladie d'Alzheimer comprennent:

    • Un régime spécial comprenant des plats méditerranéens, ainsi que des fruits et légumes. Ces produits doivent être inclus quotidiennement dans l’alimentation du patient, car ils aident à normaliser l’équilibre des vitamines et à renforcer les forces immunitaires..
    • La vaisselle, qui contient une grande quantité de vitamine B, a un effet bénéfique sur le fonctionnement des systèmes endocrinien et nerveux. Par conséquent, tous les jours, il est nécessaire de manger des oignons, de l'ail, des produits à base de viande, de la volaille et une variété de céréales.
    • Mesures visant à une activité mentale continue. Pour ce faire, il est utile d'inclure dans votre style de vie des mots croisés quotidiens, lire des livres, des journaux éducatifs, visiter des sections d'échecs ou apprendre des langues étrangères.
    • Exercice léger quotidien. Ils améliorent non seulement la circulation sanguine, mais soutiennent également le tonus du système musculo-squelettique avec le contrôle de la fonction motrice de la fonction motrice.
    • Exclusion de facteurs gênants et effrayants. Il est recommandé au patient de laisser constamment la lumière allumée dans l'obscurité, pour limiter la communication avec les gens, provoquant des émotions négatives. Les proches doivent fournir des soins adéquats aux patients.

    Traitement

    Les différends sur la façon de traiter la démence de type Alzheimer, les médecins ne se posent presque pas. Les principaux objectifs de l'effet thérapeutique, mis en avant par des experts:

    • une diminution du taux de progression de la maladie;
    • diminution de la gravité des symptômes caractéristiques.

    L'efficacité du traitement d'un patient atteint de MA dépend directement de la façon dont sa dernière étape se déroulera..

    Le nombre de personnes atteintes du type de démence d'Alzheimer en direct est prévu en fonction d'un certain nombre de facteurs:

    • qualification d'âge (quand la maladie a-t-elle commencé, à quelle vitesse évolue-t-elle);
    • la présence de maladies concomitantes;
    • si les fonctions de libre-service sont préservées, dans quelle mesure;
    • état mental réel (degré de tendance à la négativité, anxiété, agressivité).

    Dans le traitement de la MA, des médicaments sont utilisés, y compris.

    Les médicaments utilisés visent:

    • l'amélioration de la qualité de la mémoire et des fonctions cognitives (inhibiteurs de l'acétylcholinestérase - rivastigmine, donépézil, reminil);
    • diminution des antécédents psychologiques négatifs - anxiété, agression, provoquant un comportement (antipsychotiques, tranquillisants);
    • normalisation de l'humeur (antidépresseurs).

    Dans les approches de prévention de la maladie d'Alzheimer, les médecins identifient plusieurs domaines:

    • maintenir leur propre santé physique (notamment prévenir les traumatismes crâniens, contrôler la pression artérielle, la glycémie, etc.);
    • consultation périodique avec des spécialistes si des cas de MA se sont produits dans la famille;
    • prévention des troubles de santé mentale (lutte contre les émotions négatives, le stress, l'épuisement émotionnel);
    • activité physique systématique;
    • assurer leur propre développement intellectuel tout au long de la vie.

    Le processus de vieillissement de la population de la Terre permet aux spécialistes de faire une prévision décevante de la croissance du nombre de personnes atteintes de démence, dont 60 à 70% sont diagnostiquées avec la MA. Des procédures efficaces pour la prévention et le traitement de la MA aideront à améliorer la santé de l'humanité vieillissante, à accroître le contrôle des processus négatifs qui contribuent à l'augmentation de l'incidence de la démence.

    Rappelez-vous comment dans le roman de Daniel Keyes, Fleurs pour Algernon, le personnage principal recommence à le perdre après avoir gagné en intelligence. Le lecteur observe le déclin de l'intellect de Charlie Gordon, une diminution de son niveau mental. Les connaissances accumulées sont oubliées, les événements du passé sont effacés de la mémoire, la performance des procédures domestiques devient un processus complexe, l'apathie s'installe.

    Des symptômes similaires sont ressentis par les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Pourquoi cette maladie apparaît-elle et comment se manifeste-t-elle? Peut-elle être évitée? Voyons ça.

    Combien vivent avec la maladie d'Alzheimer?

    L'espérance de vie des patients atteints de la maladie d'Alzheimer dépend de la gravité de la maladie identifiée, du taux de progression des symptômes pathologiques, de la présence de pathologies concomitantes, de l'effet du traitement et de la qualité des soins.

    L'espérance de vie moyenne après la détection d'une maladie est d'environ 10 ans. Avec des soins appropriés et un bon effet de traitement, il peut atteindre 20 ans.

    Il est difficile de déterminer individuellement cette période, car la maladie peut évoluer rapidement..

    Symptômes et signes

    Pour caractériser la maladie d'Alzheimer, les symptômes et les signes caractéristiques de ce type de démence, vous devez faire attention aux conditions mentales qui l'accompagnent:

    • fond émotionnel névrotique à long terme;
    • périodes de dépression prolongée;
    • ne pas passer d'états paranoïaques (idées de dommages, de jalousie, etc.).

    En analysant les symptômes initiaux de la MA, la plupart des médecins traitants prêtent attention aux caractéristiques des expressions faciales des patients: un type particulier d'expression faciale - l'étonnement d'Alzheimer - peut «révéler» une personne. Ensuite, les yeux sont grands ouverts, clignotant rarement et il y a une expression faciale de surprise.

    Les symptômes les plus frappants de la MA sont les suivants:

    • affaiblissement de la mémoire en fonction de la psyché (amnésie à progression rapide, jusqu'à épuisement complet des réserves de mémoire et désorientation);
    • une réaction spécifique à un déficit cognitif (impulsivité, dépression, irritabilité);
    • une sorte de comportement régressif: négligence, envie, frais pour «partir quelque part», stéréotypes;
    • symptômes d'hydrocéphalie: nausées, maux de tête, vertiges;
    • perte de poids importante tout en maintenant (voire en augmentant) le régime alimentaire habituel;
    • dans l'interaction communicative - perte d'attention (concentration), les yeux ne sont pas fixés normalement, mouvements intrusifs;
    • les opérations cognitives sont altérées, ce qui se manifeste par l'acalculie (pathologie de comptage), l'aphasie (pathologie de la parole), l'alexie (pathologie de lecture), l'apraxie (pathologie du mouvement), etc..

    L'espérance de vie des patients atteints de MA varie en moyenne de 7 à 10 à 14 à 20 ans, selon le stade et l'évolution individuelle de la maladie.

    Vidéo:

    Assistance psychologique aux proches du patient

    Au fur et à mesure que la maladie progresse, il devient plus difficile pour les proches de maintenir la communication avec le patient, ainsi que de maintenir son calme et sa résistance au stress. Ils doivent être conscients, si la maladie d'Alzheimer est diagnostiquée, que cette maladie provoque un changement dans le caractère de la personne avec une augmentation possible de l'agressivité. Par conséquent, lors du diagnostic d'un patient, les proches doivent consulter un psychologue. Le spécialiste vous aidera à résoudre les problèmes les plus souvent rencontrés par les soignants réguliers..

    Comment commence la maladie??

    Dans la maladie d'Alzheimer, une partie du cerveau responsable des fonctions de la mémoire et des émotions est affectée..

    Par conséquent, au début de la maladie, les signes externes peuvent être:

    • pertes de mémoire,
    • sautes d'humeur,
    • une personne peut oublier les détails d'une conversation récente, l'emplacement des objets familiers, peut oublier les noms de certains proches.

    Cependant, en même temps, le patient conserve sa capacité de réflexion logique, peut prendre soin de lui-même et effectuer des tâches quotidiennes. D'autres peuvent ne pas soupçonner le début du développement de la maladie, jusqu'à ce que l'oubli augmente.

    Attention! Le principal signe du début de la maladie est la perte de mémoire de ce qui s'est passé hier, mais il reste un bon souvenir des événements du long passé.

    Prévention des maladies

    Vous pouvez réduire le risque de développer la maladie d'Alzheimer en prévenant les facteurs provocateurs. Les principaux domaines de prévention comprennent:

    • Augmente le stress mental. Pour ce faire, il est recommandé d'apprendre de nouvelles langues, ce qui augmentera les processus mentaux et améliorera la mémoire.
    • Manger des jus de fruits et légumes fraîchement pressés. Ces produits contiennent une grande quantité de vitamines impliquées dans la neutralisation des radicaux libres et ralentissent le processus de vieillissement..
    • Augmentation de l'apport en vitamine K, ce qui ralentit le processus de vieillissement. Les épinards ou le chou, ainsi que les complexes de vitamines, devraient être inclus dans l'alimentation.
    • Contrôle du stress Étant donné que les effets stressants sont un facteur provoquant dans le développement de la maladie d'Alzheimer, il est nécessaire de réduire le stress du corps.
    • Inclusion d'exercice de style de vie. Des exercices physiques légers vous permettent d'économiser le volume de l'hippocampe, initialement atteint d'une maladie. Le plus efficace est la marche, la natation et la danse.

    Les patients dont le diagnostic est confirmé doivent être surveillés en permanence par un médecin. Afin que le médecin puisse modifier le schéma thérapeutique si nécessaire.

    Version cholinergique

    C'est la toute première hypothèse, l'apparition de la maladie s'explique par une diminution significative de la production du neurotransmetteur par l'organisme.

    Actuellement, un petit nombre de médecins y adhèrent. Cela s'explique par le fait que les médicaments créés en tenant compte de l'hypothèse ont montré leur faible efficacité, et dans certains cas l'absence totale de résultat clinique. Cependant, dans les pays en développement, ils utilisent encore des méthodes de thérapie de soutien développées sur cette base; les médicaments recommandés corrigent partiellement la carence dans le corps de l'acétylcholine.

    Comment se protéger de la pathologie

    Fondamentalement, la prévention de la maladie d'Alzheimer est basée sur les recommandations suivantes pour prévenir le développement de la maladie:

    1. Ne laissez pas le stress et la dépression entrer dans votre vie..
    2. Créez des charges intellectuelles pour le cerveau, y compris participer à des discussions, résoudre des mots croisés, des puzzles, apprendre des langues étrangères, jouer à divers jeux de société.
    3. Do Yoga - L'exercice renforce les cellules neuronales.
    4. Mangez régulièrement des aliments qui remplissent le corps d'acides gras, y compris le maquereau et le thon. Inclure les légumes à feuilles, les courgettes, les légumineuses, les grains entiers, les noix, etc..
    5. N'oubliez pas que l'ingestion d'aluminium peut augmenter le risque de développer la maladie. N'achetez pas de nourriture dans du papier d'aluminium, ne faites pas cuire de nourriture dans des plats en aluminium.
    6. Ne négligez pas un bon repos.

    Comment soupçonner la maladie d'Alzheimer

    L'apparition de la MA peut souvent être indiquée par des signes apparemment très éloignés des manifestations de démence. Symptômes inattendus de la maladie d'Alzheimer:

    • changement des caractéristiques personnelles: le comportement du patient diffère de l'habituel, il devient sombre, irritable;
    • fatigue, cauchemars (BA réduit le niveau de mélatonine dans le sang, ce qui entraîne une somnolence diurne et une insomnie nocturne);
    • changement dans le comportement alimentaire: il y a une envie accrue de sucreries;
    • diminution de l'odeur, une personne ne distingue pas les odeurs;
    • démarche normale plus lente, chutes fréquentes.

    Tous ces signes avant-coureurs de la maladie d'Alzheimer peuvent survenir simultanément ou individuellement..

    Important! Un diagnostic ne peut être posé uniquement sur la base des symptômes énumérés. Si une MA est suspectée, vous devez contacter un neurologue et subir un examen complet.

    Des scientifiques américains de l'Université Hopkins accordent une attention particulière à la corrélation d'un symptôme tel que la somnolence diurne avec la fréquence de l'asthme. Des études de 16 ans ont montré que les personnes se plaignant d'une somnolence et d'une somnolence constantes ont un risque trois fois plus élevé d'Alzheimer.

    Démence de la maladie de Parkinson

    La maladie de Parkinson et d'Alzheimer pour une personne ordinaire a un tableau clinique similaire, seul un spécialiste qualifié peut faire un diagnostic précis. La démence en cours présente des caractéristiques distinctives. La maladie d'Alzheimer se caractérise par une altération plus grave de la mémoire et de l'intelligence. Avec le parkinsonisme, seul un ralentissement de la parole et de la pensée est observé. Une caractéristique commune des maladies neurodégénératives est la détérioration de l'état psycho-émotionnel. Les patients sont depuis longtemps dans un état de dépression et de psychose aiguë.

    Les photos montrent que la maladie d'Alzheimer (photo ci-dessus) et la maladie de Parkinson (photo ci-dessous) affectent le cerveau à des degrés divers. La première maladie se développe dans le lobe temporal et l'hippocampe, les plaques amyloïdes qui en résultent entraînent la mort des connexions nerveuses (le cerveau commence à se «dessécher»).

    Le parkinsonisme affecte davantage le système musculo-squelettique: la colonne vertébrale se plie de plus en plus, le patient devient de plus en plus bas. Inquiet du tremblement continu des mains, les mouvements deviennent désordonnés.

    Pathologie d'Alzheimer: brièvement

    Avec une maladie, de grands complexes protéiques s'accumulent dans le cerveau. La maladie elle-même est appelée protéinopathie. Dans son développement, les bêta-amyloïdes et les protéines tau jouent un rôle. Rassemblant l'intérieur et l'extérieur des cellules, ils perturbent la conductivité du pouls et contribuent à leur mort.

    Le cortex cérébral et certaines structures sous-corticales sont affectés. Les zones temporale, pariétale et frontale sont particulièrement touchées. La maladie se développe lentement. 7 à 10 ans passent des premiers symptômes à une incapacité profonde.

    Cette affirmation est caractéristique des premières formes de démence. Après l'âge de 80 ans, la maladie d'Alzheimer réduit considérablement l'espérance de vie. Les prévisions sont décevantes. L'issue fatale se produit dans les 3-6 ans.

    Symptômes d'Alzheimer

    Oubli«Perte» des noms d'articlesIncapacité d'estimer le temps
    Défaut de paroleDifficultés d'orientationRédaction des violations
    VagabondagePerte de personnalitéBesoin de soins

    Les causes de la maladie n'ont pas été étudiées. Des «plaques» pathologiques d'Alzheimer sont également présentes chez les personnes en bonne santé. Malheureusement, les médecins ne peuvent pas supprimer complètement les symptômes ni inverser la maladie. La pathologie cause de graves dommages économiques à l'État. Les familles des malades souffrent. Après tout, les patients en phase terminale ont besoin de soins constants.

    Démence sévère

    Le patient n'est plus en mesure de se passer de l'aide extérieure, avec des difficultés à prononcer uniquement des mots individuels, souvent complètement sans rapport les uns avec les autres. La communication devient seulement émotionnelle, elle ne peut qu'imiter la satisfaction ou l'irritation. L'apathie devient constante, la masse musculaire est rapidement perdue. Au fil du temps, la capacité de se déplacer complètement disparaît, puis les réactions digestives disparaissent. Une issue fatale devient inévitable, les conséquences d'une immobilité prolongée deviennent la cause du décès.

    Le patient décède non pas de la maladie d'Alzheimer elle-même, mais d'épuisement, d'infections ou de pneumonie associée à cette pathologie

    Méthodes de diagnostic

    Le principal outil de recherche sur le développement de la démence est la neuroimagerie. Pour ce faire, utilisez la TDM, l'IRM, la TEP du cerveau. Le médecin examine le degré de dommages aux lobes individuels et évalue également les causes possibles et les maladies associées.

    L'utilisation de la procédure EEG vous permet d'observer l'activité cérébrale et le degré de perturbation des connexions neuronales. Des tests de laboratoire confirmant la maladie d'Alzheimer montrent une forte diminution de l'α-β-42 et une augmentation simultanée de la protéine tau.

    Statut de handicapé dans la maladie d'Alzheimer

    Partout dans le monde, la pathologie est reconnue comme incurable, procédant à une augmentation progressive des symptômes négatifs. Le plus souvent, avec le syndrome d'Alzheimer, un handicap se forme (une personne peut obtenir le groupe I ou II). Avant d’établir le statut de personne handicapée d’un patient, une commission spéciale examine les écarts existants dans son comportement, corrige les violations sous la forme de troubles de la mémoire, de problèmes d'élocution, de mauvaise activité mentale et d'incapacité à naviguer dans l'espace dans le temps.

    Les parents, les proches et les amis d'un patient atteint de la maladie d'Alzheimer doivent être conscients de la nécessité de porter une attention particulière à lui. Les experts disent que les patients aux derniers stades de la maladie devraient être dans leur environnement familial habituel. Rester dans un établissement médical, loin de la famille, blesse souvent la psyché affaiblie du patient, provoque une exacerbation des symptômes négatifs et une détérioration de l'état général.

    Partagez ceci:

    Caractéristiques des symptômes à un jeune âge

    La démence précoce survient à l'âge de 40 ans, avant cet âge, elle est extrêmement rare. Si les premiers symptômes sont survenus avant 65 ans, ils parlent d'une forme de démence présénile. Elle a ses propres différences. La mémoire diminue progressivement, mais plus rapidement qu'avec la forme sénile. Le patient est capable de maintenir la «façade de la personnalité» pendant longtemps, car avec une démence précoce, la criticité persiste pendant une période plus longue. Une personne se rend compte de ce qui lui arrive, jusqu'à la désintégration totale et l'amnésie.

    Différences entre la démence à un jeune âge: il y a rarement une renaissance du passé, il y a des critiques sur ce qui se passe, l'amnésie est plus stable et progresse plus rapidement, les connaissances et les compétences disparaissent complètement, la parole est complètement bouleversée.

    Contrairement à la démence, qui survient après 65 ans, avec ce type de maladie, le patient ne tombe pas dans le passé. Dans les premiers stades, le patient peut souffrir d'une prise de conscience de ce qui se passe. Parfois, il essaie de cacher sa condition.

    Au stade actif de la maladie, la capacité de lire, d'écrire et de compter disparaît complètement. La compréhension de ce qui se passe diminue et disparaît complètement avec le temps.

    Le discours des autres n'est compris que partiellement ou pas du tout. Dans les mouvements - gestes dénués de sens et chaotiques, automatismes oraux. Dans les cas avancés, une personne ne peut pas se souvenir comment marcher ou se lever, s'asseoir sans aide. Avec la progression de la maladie, le patient ment simplement, se tait ou répète des syllabes incohérentes.

    Mesures diagnostiques

    Si vous constatez des signes de maladie d'Alzheimer, vous devriez immédiatement consulter un médecin

    Une étape importante pour poser le bon diagnostic est de parler avec une personne et de recueillir toutes ses plaintes. En outre, le médecin doit interroger les proches du patient, car ce sont eux qui remarquent l'apparition des premiers symptômes. Il convient de noter que les changements de mémoire, d'attention, de réflexion ne sont pas toujours associés au développement de la maladie d'Alzheimer chez les personnes âgées. Des manifestations cliniques similaires peuvent se produire dans le contexte de tumeurs intracérébrales, d'épilepsie continue à long terme, d'encéphalite chronique, de méningite, etc. C'est pourquoi, le médecin doit vérifier tous les diagnostics possibles et distinguer une maladie d'une autre.

    Les tests neuropsychologiques visent à évaluer les fonctions cognitives chez l'homme. À cette fin, différents types de tests sont utilisés qui visent à mémoriser des mots, à copier des formes géométriques, à relire du texte lu, etc..

    Un diagnostic différentiel correct est très important. À cette fin, l'électroencéphalographie (EEG), la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique (CT et IRM, respectivement) sont utilisées. Pour l'identification des accumulations de bêta-amyloïde dans le cerveau, la tomographie par émission de positrons (TEP) est recommandée par les protocoles de traitement modernes.

    En raison du fait que la maladie dans les stades ultérieurs se manifeste par divers syndromes neurologiques et psychiatriques, des consultations avec un neurologue, un psychiatre et d'autres médecins spécialistes peuvent être montrées au patient.

    Démence modérée

    Il y a une nouvelle diminution des possibilités d'actions indépendantes et d'analyse des événements, des troubles évidents de la parole se manifestent, une utilisation incorrecte des mots est constatée. La coordination et les réflexes moteurs sont considérablement altérés, il est déjà difficile pour le patient de faire face à lui-même de nombreuses tâches quotidiennes. Les capacités d'écriture et de lecture peuvent être complètement annulées, un patient qui est en difficulté ou qui ne reconnaît pas complètement ses proches et ses connaissances, la mémoire à long terme se dégrade.

    Il y a souvent de l'irritabilité, le patient pleure sans raison, peut quitter la maison. Les tentatives pour aider à effectuer certains mouvements peuvent se heurter à une résistance agressive, la fonctionnalité physiologique des organes de la section de la hanche est altérée.

    Démence modérée - Diminution des actions indépendantes

    Thérapie hormonale

    Les scientifiques ont convenu que le développement de la maladie d'Alzheimer contribue à une diminution de la synthèse de l'acétylcholine. L'équilibre entre la production d'acétylcholinestérase et le neurotransmetteur acétylcholine est perturbé, ce qui provoque une inhibition des fonctions des neurones. Les cellules se rétrécissent, l'espace de synapse est vide et les neurones meurent. Une autopsie dans 100% des cas confirme la maladie d'Alzheimer. Des photos du cerveau d'une personne en bonne santé et malade permettent à la pathologie d'être vue même par une personne ordinaire.

    La réduction de la synthèse de l'acétylcholinestérase vous permet de restaurer l'interaction entre les neurones et de ralentir la formation de plaques amyloïdes. Les essais cliniques ont montré l'efficacité des inhibiteurs de la cholinestérase. Les patients ont une diminution de la démence, la mémoire est restaurée, les compétences d'autosoins et l'orientation dans l'espace et le temps reviennent.

    À ce jour, 3 médicaments bloquant la cholinestérase sont généralement reconnus:

    • "Aricept" ("Donepezil", "Aricept") - a un effet central, il est utilisé 5-10 mg par jour.
    • "Reminyl" (bromhydrate de galantamine) - a un effet général, est pratiquement non toxique, se concentre bien. Appliquer 8-12 mg par jour.
    • "Exelon" ("Rivastigmine") - a un effet central, plus efficace que d'autres médicaments dans les formes rapidement évolutives de la maladie d'Alzheimer. Disponible sous forme de comprimés, patch, solution. La dose initiale est de 3 mg par jour.

    L'utilisation de médicaments inhibiteurs de la cholinestérase donne approximativement les mêmes résultats, cependant, chaque patient a une réponse différente à l'hormonothérapie. Si l'un des médicaments ne convient pas, le médecin le remplace par un analogue. Vous ne pouvez juger les résultats du traitement qu'après un cours de trois mois dans la dose maximale autorisée.

    Les principales contre-indications sont les maladies du tractus gastro-intestinal, du cœur et des voies urinaires. L'utilisation de l'asthme et de l'épilepsie n'est pas non plus recommandée.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite