Ag 1 risque 3

Le terme «hypertension artérielle», «hypertension artérielle» fait référence au syndrome d'hypertension artérielle (PA) dans l'hypertension et l'hypertension artérielle symptomatique.

Il convient de souligner qu'il n'y a pratiquement pas de différence sémantique entre les termes "hypertension" et "hypertension". Comme suit de l'étymologie, hyper - du grec. ci-dessus, sur-préfixe indiquant un excès de la norme; tensio - de lat. - Tension; tonos - du grec. - Tension. Ainsi, les termes «hypertension» et «hypertension» signifient essentiellement la même chose - «surtension».

Historiquement (depuis l'époque de G.F. Lang), il s'est avéré qu'en Russie le terme "hypertension" et, en conséquence, "hypertension artérielle" sont utilisés, dans la littérature étrangère le terme "hypertension artérielle".

L'hypertension (GB) est communément comprise comme une maladie chronique, dont la principale manifestation est le syndrome d'hypertension, non associé à la présence de processus pathologiques dans lesquels l'augmentation de la tension artérielle (TA) est due à des causes connues, dans de nombreux cas éliminées, ("hypertension artérielle symptomatique") (Recommandations de la FBCF, 2004).

Classification de l'hypertension

I. Étapes de l'hypertension:

  • L'hypertension (GB) stade I suggère l'absence de changements dans les "organes cibles".
  • L'hypertension de stade II (GB) est établie en présence de changements d'un ou plusieurs "organes cibles".
  • L'hypertension de stade III (GB) est établie en présence de conditions cliniques associées.

II. Degrés d'hypertension artérielle:

Les degrés d'hypertension artérielle (niveaux de pression artérielle (TA)) sont présentés dans le tableau n ° 1. Plus précisément, le degré d'hypertension artérielle (AH) peut être établi dans le cas d'une hypertension artérielle (AH) nouvellement diagnostiquée et chez les patients ne prenant pas de médicaments antihypertenseurs..

Tableau numéro 1. Définition et classification des niveaux de pression artérielle (BP) (mmHg)

Le classement est présenté avant 2017 et après 2017 (entre parenthèses)
Catégories de tension artérielle (TA)Pression artérielle systolique (TA)Pression artérielle diastolique (TA)
Pression artérielle optimale= 180 (> = 160 *)> = 110 (> = 100 *)
Hypertension systolique isolée> = 140* - nouvelle classification du degré d'hypertension à partir de 2017 (ACC / AHA Hypertension Guidelines).

III. Critères de stratification des risques pour les patients hypertendus:

I. Facteurs de risque:

un basique:
- hommes> 55 ans 65 ans
- fumeur.

b) Dyslipidémie
OXS> 6,5 mmol / L (250 mg / dl)
HPSLP> 4,0 mmol / L (> 155 mg / dL)
HSLVP 102 cm pour les hommes ou> 88 cm pour les femmes

d) Protéine C réactive:
> 1 mg / dl)

f) Facteurs de risque supplémentaires qui affectent négativement le pronostic d'un patient souffrant d'hypertension artérielle (AH):
- Tolérance au glucose altérée
- Mode de vie sédentaire
- Augmentation du fibrinogène

g) Diabète sucré:
- Glycémie à jeun> 7 mmol / L (126 mg / dL)
- Glycémie après avoir mangé ou 2 heures après avoir pris 75 g de glucose> 11 mmol / l (198 mg / dl)

II. La défaite des organes cibles (hypertension stade 2):

a) Hypertrophie ventriculaire gauche:
ECG: panneau Sokolov-Lyon> 38 mm;
Produit Cornell> 2440 mm x ms;
Échocardiographie: LVMI> 125 g / m2 pour les hommes et> 110 g / m2 pour les femmes
Chest Rg - Index cardio-thoracique> 50%

b) signes échographiques d'épaississement de la paroi artérielle (épaisseur de la couche intima-média de l'artère carotide> 0,9 mm) ou plaques athérosclérotiques

c) Une légère augmentation de la créatinine sérique 115-133 μmol / L (1,3-1,5 mg / dl) pour les hommes ou 107-124 μmol / L (1,2-1,4 mg / dl) pour les femmes

g) Microalbuminurie: 30-300 mg / jour; rapport albumine / créatinine urinaire> 22 mg / g (2,5 mg / mmol) pour les hommes et> 31 mg / g (3,5 mg / mmol) pour les femmes

III. Conditions cliniques associées (concomitantes) (hypertension de stade 3)

un basique:
- hommes> 55 ans 65 ans
- fumeur

b) Dyslipidémie:
OXS> 6,5 mmol / L (> 250 mg / dL)
ou HLDPL> 4,0 mmol / L (> 155 mg / dL)
ou HPSLP 102 cm pour les hommes ou> 88 cm pour les femmes

d) Protéine C réactive:
> 1 mg / dl)

f) Facteurs de risque supplémentaires qui affectent négativement le pronostic d'un patient souffrant d'hypertension artérielle (AH):
- Tolérance au glucose altérée
- Mode de vie sédentaire
- Augmentation du fibrinogène

g) Hypertrophie ventriculaire gauche
ECG: panneau Sokolov-Lyon> 38 mm;
Produit Cornell> 2440 mm x ms;
Échocardiographie: LVMI> 125 g / m2 pour les hommes et> 110 g / m2 pour les femmes
Chest Rg - Index cardio-thoracique> 50%

h) signes échographiques d'épaississement de la paroi artérielle (épaisseur de la couche intima-média de l'artère carotide> 0,9 mm) ou plaques athérosclérotiques

i) Une légère augmentation de la créatininémie 115-133 μmol / l (1,3-1,5 mg / dl) pour les hommes ou 107-124 μmol / l (1,2-1,4 mg / dl) pour les femmes

j) Microalbuminurie: 30-300 mg / jour; rapport albumine / créatinine urinaire> 22 mg / g (2,5 mg / mmol) pour les hommes et> 31 mg / g (3,5 mg / mmol) pour les femmes

l) Maladie cérébrovasculaire:
AVC ischémique
AVC hémorragique
Accident vasculaire cérébral transitoire

m) Maladie cardiaque:
Infarctus du myocarde
Angine de poitrine
Revascularisation coronaire
Insuffisance cardiaque congestive

m) Maladie rénale:
Néphropathie diabétique
Insuffisance rénale (créatinine sérique> 133 μmol / L (> 5 mg / dl) pour les hommes ou> 124 μmol / L (> 1,4 mg / dl) pour les femmes
Protéinurie (> 300 mg / jour)

o) Maladie de l'artère périphérique:
Anévrisme aortique exfoliant
Dommages symptomatiques aux artères périphériques

p) Rétinopathie hypertensive:
Hémorragies ou exsudats
Oedème du nerf optique

Tableau n ° 3. Stratification du risque des patients souffrant d'hypertension artérielle (AH)

Abréviations dans le tableau ci-dessous:
HP - faible risque,
SD - risque modéré,
Soleil - Risque élevé.

Autres facteurs de risque (RF)Taux élevé-
La graine de lin
130-139 / 85 - 89
Hypertension au 1er degré
140-159 / 90 - 99
Hypertension 2 degrés
160-179 / 100-109
AG 3 degrés
> 180/110
Non
HPUrBP
1-2 FRHPUrUrTrès BP
> 3 RF ou dommages aux organes cibles ou diabèteBPBPBPTrès BP
Les associations-
conditions cliniques
Très BPTrès BPTrès BPTrès BP

Abréviations dans le tableau ci-dessus:
HP - faible risque d'hypertension,
SD - risque modéré d'hypertension,
Soleil - risque élevé d'hypertension.

Stades d'hypertension: 3, 2, 1 et 4, degré de risque

Au stade de l'hypertension, il est habituel de comprendre certains changements qui se produisent dans les organes internes à mesure que la maladie progresse. Il y a 3 étapes au total, où la première est la plus facile et la troisième est le maximum.

Stades de l'hypertension et des organes cibles

Pour comprendre le déroulement progressif de l'hypertension, vous devez d'abord comprendre le terme «organes cibles». Ce que c'est? Ce sont les organes qui souffrent principalement d'une augmentation persistante de la pression artérielle (pression artérielle).

Vaisseaux sanguins. Alors que la pression artérielle monte de l'intérieur sur la paroi vasculaire, une cascade de changements structurels pathologiques y est lancée. Le tissu conjonctif se développe, le vaisseau perd son élasticité, devient dur et inflexible, sa lumière se rétrécit. Ces changements entraînent une violation de l'approvisionnement en sang de tous les organes et tissus.

Il est impossible d'effectuer un traitement sur les conseils d'amis ou de parents qui reçoivent une sorte de traitement antihypertenseur. La thérapie est effectuée individuellement pour chaque patient individuel..

Un cœur. Au cours d'une augmentation persistante de la pression artérielle, la fonction de pompage du cœur devient plus difficile. Beaucoup de force est nécessaire pour pousser le sang à travers le lit vasculaire, par conséquent, au fil du temps, les parois du cœur s'épaississent et ses chambres se déforment. L'hypertrophie myocardique ventriculaire gauche se développe, les formes cardiaques dites hypertoniques.

Les reins. Une hypertension de longue date affecte de manière destructrice les organes de la miction, contribuant à l'apparition d'une néphropathie hypertensive. Elle se manifeste par des changements dégénératifs dans les vaisseaux des reins, des dommages aux tubules rénaux, la mort des néphrons et une diminution des organes. En conséquence, l'activité fonctionnelle des reins est altérée.

Cerveau. Avec une augmentation systématique de la pression artérielle à un nombre élevé, les vaisseaux sanguins souffrent, ce qui entraîne une malnutrition des tissus du système nerveux central, l'apparition dans le tissu cérébral de zones à apport sanguin insuffisant.

Yeux. Chez les patients souffrant d'hypertension, une diminution de l'acuité visuelle, un rétrécissement des champs visuels, une violation de la reproduction des couleurs, des mouches vacillantes devant les yeux et une aggravation de la vision crépusculaire. Souvent, une augmentation systématique de la pression artérielle provoque un décollement de la rétine.

Étapes de l'hypertension

L'hypertension du 1er stade, quel que soit le nombre de pression artérielle, se caractérise par l'absence de lésions des organes cibles. De plus, non seulement il n'y a aucun symptôme de lésion des vaisseaux sanguins, des tissus cardiaques ou, par exemple, du cerveau, mais également des changements de laboratoire dans les analyses. Instrumentalement, aucun changement dans les organes cibles n'est également enregistré..

Dans l'hypertension de stade 2, un ou plusieurs organes cibles sont affectés et il n'y a pas de manifestations cliniques (c'est-à-dire que le patient n'est pas inquiet). Par exemple, la microalbuminurie (l'apparition de petites doses de protéines dans l'urine) indique des dommages aux reins, et l'hypertrophie myocardique ventriculaire gauche indique des changements dans les tissus cardiaques.

Si le stade de la maladie est déterminé par l'implication des organes cibles dans le processus pathologique, alors lors du calcul du risque, en outre, les provocateurs existants et les maladies concomitantes des vaisseaux sanguins et du cœur sont pris en compte.

Pour l'hypertension de stade 3, la présence d'un tableau clinique explicite de l'implication d'un ou plusieurs organes cibles dans le processus pathologique est caractéristique.

Le tableau ci-dessous montre des signes de dommages aux organes cibles spécifiques à l'étape 3.

Thrombose, embolie périphérique des vaisseaux sanguins, formation d'anévrismes

Hémorragie rétinienne, décollement de la rétine, lésion du disque du nerf optique

Démence vasculaire, crise ischémique transitoire, AVC cérébral aigu, encéphalopathie discirculatoire

Dans certaines sources, il existe une classification dans laquelle l'hypertension de stade 4 est distinguée séparément. En fait, le quatrième stade de l'hypertension n'existe pas. La définition de l'hypertension à 3 stades a été proposée par l'Organisation mondiale de la santé en 1993, et elle a été acceptée à ce jour en médecine domestique. Le classement en trois étapes de la maladie est indiqué séparément dans les recommandations pour le traitement, le diagnostic et la prévention de l'hypertension artérielle primaire émises par des experts de la Société panrusse de cardiologie en 2001. La quatrième étape de la maladie est également manquante.

Degré de risque

Malgré le fait que le concept du stade de l'hypertension soit activement utilisé en cardiologie russe à ce jour, la dernière classification de l'Organisation mondiale de la santé le remplace en fait par une définition du risque cardiovasculaire.

Le terme «risque» dans le contexte de l'hypertension est utilisé pour désigner la probabilité de décès cardiovasculaire, d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral aigu au cours des 10 prochaines années.

Chez les patients souffrant d'hypertension, une diminution de l'acuité visuelle, un rétrécissement des champs visuels, une violation de la reproduction des couleurs, des mouches vacillantes devant les yeux, une aggravation de la vision crépusculaire.

Si le stade de la maladie est déterminé par l'implication des organes cibles dans le processus pathologique, alors lors du calcul du risque, en outre, les provocateurs existants et les maladies concomitantes des vaisseaux sanguins et du cœur sont pris en compte.

Niveaux de risque totaux - 4: de 1, minime, à 4, très élevé.

L'un des éléments les plus importants pour déterminer le pronostic est la présence de facteurs de risque chez le patient..

Les facteurs de risque les plus importants qui aggravent le cours de l'hypertension et aggravent le pronostic comprennent:

  1. Fumeur. Certains composés chimiques qui composent la fumée de tabac, pénétrant dans la circulation systémique, désactivent les barocepteurs. Ces capteurs sont situés à l'intérieur des réservoirs et lisent des informations sur la valeur de pression. Chez les patients fumeurs, des informations incorrectes sur la pression dans le lit artériel pénètrent dans le centre de la régulation vasculaire.
  2. L'abus d'alcool.
  3. Obésité. Chez les patients en surpoids excessif, une augmentation moyenne de la pression artérielle de 10 mm Hg est enregistrée. Art. pour chaque 10 kg supplémentaire.
  4. Hérédité surchargée concernant la présence de maladies cardiovasculaires chez les proches parents.
  5. Plus de 55 ans.
  6. Sexe masculin. De nombreuses études ont montré que les hommes sont plus sujets à l'hypertension et au développement de diverses complications..
  7. La concentration de cholestérol dans le plasma est supérieure à 6,5 mmol / L. Avec son niveau accru, des plaques de cholestérol se forment dans les vaisseaux, rétrécissant la lumière des artères et réduisant considérablement l'élasticité de la paroi vasculaire.
  8. Diabète.
  9. Tolérance au glucose altérée.
  10. Mode de vie sédentaire. Dans des conditions d'inactivité physique, le système cardiovasculaire ne subit pas de stress, ce qui le rend extrêmement vulnérable à une augmentation de la pression artérielle dans l'hypertension.
  11. La consommation systématique de chlorure de sodium en excès. Cela entraîne une rétention d'eau, une augmentation du volume de sang en circulation et une pression excessive sur les parois des vaisseaux sanguins de l'intérieur. La norme de consommation de NaCl pour les patients souffrant d'hypertension ne doit pas dépasser 5 g par jour (1 cuillère à café sans couvercle).
  12. Stress chronique ou stress mental.

Avec une augmentation systématique de la pression artérielle à un nombre élevé, les vaisseaux sanguins souffrent, ce qui entraîne une malnutrition des tissus du système nerveux central, l'apparition dans le tissu cérébral de zones à apport sanguin insuffisant.

Compte tenu de ces facteurs, le risque d'hypertension est déterminé comme suit:

  • il n'y a pas de facteurs de risque, les organes cibles ne sont pas impliqués dans le processus pathologique, les valeurs de la pression artérielle varient de 140–159 / 90–99 mm Hg. St - risque 1, minime;
  • le risque 2 (modéré) s'établit avec une pression systolique de 160 à 179 mm Hg. Art., Diastolique - de 100 à 110 et en présence de 1-2 facteurs de risque;
  • un risque élevé de 3 est diagnostiqué chez tous les patients présentant un troisième degré d'hypertension, s'il n'y a pas de dommages aux organes cibles et chez les patients avec un degré de maladie 1 et 2 avec des dommages aux organes cibles, la présence de diabète sucré ou de 3 facteurs de risque ou plus;
  • à très haut risque 4 sont les patients atteints de maladies concomitantes du cœur et / ou des vaisseaux sanguins (quel que soit le nombre de tension artérielle), ainsi que tous les porteurs du troisième degré d'hypertension, à l'exception des patients sans facteurs de risque et pathologies des organes cibles.

Selon le degré de risque de chaque patient, la probabilité de développer une catastrophe vasculaire aiguë sous la forme d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque au cours des 10 prochaines années est déterminée:

  • avec un risque minimal, cette probabilité ne dépasse pas 15%;
  • avec modéré - un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque se développe dans environ 20% des cas;
  • un risque élevé implique la formation de complications dans 25 à 30% des cas;
  • à très haut risque, l'hypertension est compliquée par un accident vasculaire cérébral aigu ou une crise cardiaque dans 3 cas sur 10 ou plus.

Les principes de traitement de l'hypertension en fonction du stade et du risque

Selon l'état des organes cibles, la présence de facteurs de risque spécifiques ainsi que les maladies concomitantes, les tactiques de traitement sont déterminées et les combinaisons optimales de médicaments sont sélectionnées.

Au cours d'une augmentation persistante de la pression artérielle, la fonction de pompage du cœur devient plus difficile. L'hypertrophie myocardique ventriculaire gauche se développe, les formes cardiaques dites hypertoniques.

Au stade initial de l'hypertension, le traitement commence par des changements de style de vie et l'élimination des facteurs de risque:

  • arrêter de fumer;
  • minimiser la consommation d'alcool;
  • correction de l'alimentation (réduction de la quantité de sel consommée à 5 g par jour, suppression des aliments épicés, des assaisonnements intenses, des aliments gras, des aliments fumés, etc. du régime);
  • normalisation du fond psycho-émotionnel;
  • rétablissement d'un régime complet de sommeil et d'éveil;
  • l'introduction d'une activité physique dosée;
  • thérapie des maladies chroniques concomitantes qui aggravent le cours de l'hypertension.

La pharmacothérapie pour le cours bénin de l'hypertension est mise en œuvre en utilisant cinq principaux groupes de médicaments:

Tous les médicaments de ces groupes sont utilisés en monothérapie (un médicament) au premier stade de la maladie, aux deuxième et troisième stades - dans diverses combinaisons.

En fonction de la défaite de certains organes cibles et de la présence de facteurs de risque, il est recommandé de choisir des médicaments aux caractéristiques spécifiques de certains groupes aux normes officielles de pharmacothérapie. Par exemple, dans une maladie rénale, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine sont préférés. Et avec une fibrillation auriculaire concomitante - bêta-bloquants ou non-dihydropyridine AK.

Alors que la pression artérielle monte de l'intérieur sur la paroi vasculaire, une cascade de changements structurels pathologiques y est lancée. Le tissu conjonctif se développe, le vaisseau perd de son élasticité, devient dur et inflexible, sa lumière se rétrécit.

C'est pour cette raison qu'il est impossible d'effectuer un traitement sur les conseils d'amis ou de parents qui reçoivent une sorte de traitement antihypertenseur. La thérapie est effectuée individuellement pour chaque patient individuel..

Vidéo

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Le diagnostic de l'hypertension 3 degré de risque 4 - qu'est-ce que c'est?

Si un patient est diagnostiqué avec une hypertension de grade 3, risque 4 - quel est-il? Cette forme de la maladie est la plus dangereuse, car elle affecte de nombreux organes cibles. Avec un tel diagnostic, il est extrêmement important de prendre des médicaments adéquats et de mener un style de vie approprié.

Classification de la pathologie

Cette maladie du système cardiovasculaire a une gradation assez complexe en fonction du niveau de pression artérielle (TA), de la gravité et de la nature de l'évolution et des complications. Le diagnostic d'hypertension de grade 3 est posé lorsque le patient a une pression systolique (supérieure) de 180 et diastolique (inférieure) - 100 mmHg.

A titre de comparaison: avec l'hypertension du 2ème degré, les lectures du tonomètre vont de 160 à 179 pour la pression artérielle supérieure et de 100 à 109 mmHg pour la pression artérielle basse. Les patients souffrant d'hypertension de grade 2 à long terme ont un risque élevé de transition vers le plus dangereux - grade 3.

Avec cette forme de pathologie, les organes et les systèmes internes du corps sont affectés. Les premières cibles de l'hypertension, qui est à juste titre appelée le tueur silencieux qui rampe tranquillement, sont plus souvent les reins, la rétine oculaire, les poumons et le pancréas. L'état du patient s'aggrave considérablement si l'hypertension est compliquée par l'athérosclérose.

De plus, la classification de l'hypertension prévoit la gradation de la maladie par groupes à risque:

  • risque 1 (faible);
  • risque 2 (moyen);
  • risque 3 (élevé);
  • risque 4 (très élevé).

Les organes cibles commencent à être affectés dans l'hypertension 3 degrés 3 groupes à risque. L'hypertension artérielle a généralement un effet destructeur principalement sur l'un d'eux. Les types d'hypertension rénale, cardiaque et cérébrale se distinguent en fonction de cela. La forme maligne de la maladie se distingue particulièrement lorsque l'augmentation de la pression artérielle augmente à un rythme alarmant.

Il est nécessaire d'établir le degré et le risque d'hypertension afin de sélectionner correctement les médicaments qui abaissent la tension artérielle du patient et de déterminer leurs dosages. Après tout, il doit prendre de tels médicaments à vie. Si le médecin traitant conduit une thérapie inadéquate, celle-ci est lourde de crises hypertensives qui, en raison des valeurs ultra-élevées de la pression artérielle, peuvent entraîner des conséquences graves.

Complications de la maladie

Les crises hypertensives sont un phénomène redoutable, qui s'accompagne souvent d'hypertension de grade 3 avec un risque de 4. Il ne s'agit pas seulement de manifestations externes sévères telles que douleurs cardiaques aiguës, troubles de l'élocution, perte de conscience. Avec chaque crise hypertensive dans le corps, de nouveaux changements pathologiques apparaissent qui progressent rapidement et menacent la vie humaine..

Hypertension 3 degrés de risque 4 - une forme de la maladie dans laquelle de telles complications surviennent:

  • modifications irréversibles du cœur (troubles du rythme, bruit, hypertrophie ventriculaire gauche, etc.), conduisant à de l'asthme cardiaque, une insuffisance cardiaque aiguë;
  • infarctus du myocarde;
  • insuffisance rénale;
  • dissection aortique, hémorragie (saignement interne);
  • dystrophie rétinienne, atrophie optique, cécité partielle ou complète;
  • œdème pulmonaire;
  • accident vasculaire cérébral;
  • dégradation de la personnalité, démence (démence).

L'invalidité avec l'hypertension de grade 3 est une perspective très imminente, car à mesure que la maladie progresse, le patient perd sa capacité de travailler, il devient de plus en plus difficile pour lui de se servir. Selon la gravité de l'affection, le patient peut se voir attribuer un groupe d'incapacité de 2 ou 1. Le patient est au dispensaire et a besoin d'un traitement périodique au sanatorium.

Causes et signes de la maladie

Le fait de la présence d'une hypertension de grade 3 indique avec éloquence que la maladie est clairement négligée. Le patient a été soit mal traité, soit refusé de façon frivole à un stade précoce de la maladie. Malheureusement, les cas où les patients ignorent les symptômes indiquant qu’ils développent une hypertension artérielle sont loin d’être.

De plus, la maladie chez ces patients progresse régulièrement si des facteurs indésirables influencent:

  • en surpoids;
  • mode de vie passif;
  • âge après 40 ans;
  • exposition fréquente au stress;
  • abus d'alcool, tabagisme;
  • prédisposition héréditaire.

Avec l'hypertension de grade 3, la pathologie du risque 3 dégénère généralement rapidement en risque 4. Les symptômes douloureux suivants deviennent des «partenaires de vie» permanents:

  • sauts brusques et souvent non motivés de la pression artérielle;
  • maux de tête sévères;
  • douleur aiguë au cœur;
  • "Mouches", s'assombrissant dans les yeux;
  • étourdissements, mauvaise coordination des mouvements;
  • tachycardie (palpitations cardiaques);
  • insomnie;
  • déficience de mémoire;
  • perte partielle de sensation dans les orteils, les mains;
  • gonflement du visage, des membres.

Tous ces symptômes sont la conséquence d'une pression artérielle pathologique supérieure à 180 mmHg. Souvent avec hypertension 3 stades avec un risque de 4 crises hypertensives. Ils sont particulièrement difficiles. Au cours de ces crises, le patient est submergé par des symptômes aigus de la maladie, notamment une perte de conscience.

Hypertension pendant la grossesse

Le port d'un enfant par une mère gravement atteinte d'hypertension est associé à un risque élevé de gestose - un dysfonctionnement des organes vitaux, en particulier du système circulatoire. Une telle complication est lourde pour elle d'insuffisance rénale, d'œdème pulmonaire, de décollement de la rétine et même de troubles cérébraux. Et le fœtus avec vasospasme est menacé d'hypoxie (privation d'oxygène, suffocation), malformations, mortinaissance.

Lorsque la grossesse se déroule dans un contexte d'hypertension, la gestose complique la période de portage d'un enfant chez environ une femme sur deux. Dans ce cas, en règle générale, la pression artérielle augmente encore plus, elle est bien pire régulée par les médicaments antihypertenseurs. Les reins souffrent, un gonflement apparaît, des protéines se trouvent dans le sang et l'urine.

À cet égard, il existe 3 groupes à risque:

  1. Une grossesse réussie est possible avec l'hypertension primaire, grade I, si dans les premiers stades elle donne un effet hypotenseur.
  2. La grossesse est conditionnellement acceptable chez les femmes souffrant d'hypertension de grade I et II, à condition qu'elle n'ait pas d'effet hypotenseur au premier trimestre.
  3. La grossesse est absolument contre-indiquée si l'hypertension se produit sous une forme modérée, sévère ou maligne..

Traitement des maladies

Comment traiter l'hypertension de grade 3 avec un risque de 4? Afin de prévenir ou au moins de retarder d'éventuelles complications, il est nécessaire de respecter strictement toutes les recommandations d'un thérapeute, cardiologue, neurologue, ophtalmologiste. Il est extrêmement important de prendre régulièrement des médicaments contre l'hypertension aux doses prescrites par votre médecin..

De plus, le patient doit:

  • réduire considérablement la consommation de sel et de liquides;
  • suivre une alimentation légère et équilibrée avec une prédominance de légumes, de fruits;
  • refuser l'alcool, la nicotine, le thé fort, le café;
  • mener un style de vie modérément actif avec une activité physique vigoureuse;
  • optimiser le poids corporel;
  • éviter les fortes contraintes, les dépressions.

Avec une hypertension de grade 3 avec un risque de 4, des antihypertenseurs prolongés, les diurétiques sont généralement prescrits pour réduire la pression artérielle. Pour soulager la condition causée par l'insuffisance cardiaque, les nitrates aident. Les médicaments nootropes en combinaison avec des complexes vitamino-minéraux normalisent la circulation cérébrale.

Vous pouvez également connecter des remèdes populaires: jus de betterave, teintures d'aubépine, valériane et vinca. Réduisez très rapidement la pression artérielle de 5% de vinaigre sur les talons. Hypertension de stade 3 avec un risque de 4 - pathologie sévère. Mais avec un traitement adéquat, vous pouvez maintenir une qualité de vie assez élevée.

--> Expertise médicale et sociale ->

-->
Mes articles [3]
Examen médical et social de certaines maladies [170]

Connectez-vous avec uID

catalogue d'articles

Examen médical et social de l'hypertension (hypertension artérielle).

Hypertension artérielle (AH) - une augmentation stable de la pression artérielle systolique (TAS) de plus de 140 mm RT. Art. et / ou une pression artérielle diastolique (DBP) supérieure à 90 mm Hg. st.

Épidémiologie. La prévalence de l'hypertension est d'environ 20% dans la population générale. À l'âge de 60 ans, l'hypertension est plus fréquente chez les hommes, après 60 ans - chez les femmes. Selon le comité d'experts de l'OMS (1996), le nombre de femmes ménopausées dans le monde est de 427 millions et environ 50% d'entre elles souffrent d'hypertension. L'hypertension (GB) représente 90 à 92% de tous les cas d'hypertension.

Étiologie et pathogenèse. La cause principale de l'hypertension n'a pas été établie. L'AH peut se développer en raison de l'interaction d'un certain nombre de facteurs: consommation excessive de sel, abus d'alcool, stress, inactivité physique, altération du métabolisme des graisses et des glucides (obésité, diabète sucré), hérédité indésirable. Les facteurs et conditions génétiquement déterminés sont causés par des mutations de divers gènes. Les mutations du gène angiotensinogène, les sous-unités B des canaux sodiques amyloïdes de l'épithélium rénal, les mutations conduisant à une dépression ectopique de l'enzyme aldostérone synthase et provoquant un hyperaldostéronisme héréditaire du 1er type ou aldostéronisme, une genèse glucocorticoïde corrigée et une maladie rhénique sont les plus courantes. anti-transport lithium et sodium-hydrogène, système endothéline, kallikréine-kinine, dopamine et autres systèmes monoamines.

Classification.

Hypertension essentielle (primaire) - augmentation de la pression artérielle due à la perturbation des systèmes qui régulent le niveau normal de la pression artérielle, en l'absence de raison principale de son augmentation.
Hypertension secondaire (symptomatique) - augmentation de la pression artérielle due à la présence d'une maladie causale (rénale, associée à l'utilisation de contraceptifs oraux; hyperaldostéronisme primaire, syndrome d'Itsenko-Cushing; phéochromocytome, etc.).

Par étapes (OMS, 1993).
Étape 1. L'absence de signes objectifs de dommages aux organes cibles.
Stade 2. La présence d'au moins un des signes de dommages aux organes cibles: LVH; microalbuminurie, protéinurie et / ou créatininémie (105,6-176 μmol / L); échographie ou signes radiologiques d'une plaque athérosclérotique dans l'aorte, les artères coronaires; rétrécissement généralisé ou focal des artères rétiniennes.
Stade 3. La présence de manifestations cliniques de lésions des organes cibles:
- cerveau: ischémique, accident vasculaire cérébral hémorragique, attaque ischémique transitoire, encéphalopathie hypertensive;
- cœur: angine de poitrine, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque congestive;
- rein: créatininémie> 176 μmol / L, insuffisance rénale
- vaisseaux périphériques: anévrisme aortique stratifié, lésions cliniquement prononcées des artères périphériques (claudication intermittente);
- rétine: hémorragies ou exsudats, gonflement de la papille du nerf optique.
Le taux de progression de l'hypertension peut être lentement progressif, rapidement progressif et malin.

L'hypertension maligne se caractérise par une augmentation marquée de la pression artérielle (supérieure à 180/110 mm Hg) dans le contexte d'une dynamique négative rapide de l'état clinique et de la présence de l'un des symptômes suivants: gonflement du nerf optique; hémorragies ou exsudats dans le fond d'œil; violation du système nerveux central, diminution de l'intelligence; détérioration rapidement progressive de la fonction rénale. Elle peut être la conséquence d'une hypertension essentielle ou secondaire (le plus souvent)..

Selon la classification WHO / SIDS (1999) et DAG 1, il existe 4 degrés de risque de développer des complications cardiovasculaires au cours des 10 prochaines années: faible - moins de 15%; moyenne - 15-20%; élevé - plus de 20%; très élevé - plus de 30%.

Degré de risqueCritère diagnostique
Risque faible (risque 1)AH de degré 1 il n'y a pas de facteurs de risque, de dommages aux organes cibles, de maladies cardiovasculaires et associées
Risque moyen (risque 2)AH de degré 2-3, il n'y a pas de facteurs de risque, dommages aux organes cibles, maladies cardiovasculaires et associées
Risque élevé (risque 3)AH de degré 1-3, il y a des lésions des organes cibles ± diabète sucré ± autres facteurs de risque, il n'y a pas de maladies associées
Risque très élevé (risque 4)AH de degré 1-3, diabète sucré avec néphropathie ± autres facteurs de risque, il existe des maladies et / ou des conditions associées

Complications de l'hypertension et des modifications secondaires des organes cibles: hypertrophie ventriculaire gauche, maladie coronarienne (angine de poitrine, infarctus du myocarde), insuffisance cardiaque, accidents ischémiques et hémorragiques, protéinurie à la suite de dommages à l'appareil glomérulaire des reins, insuffisance rénale, encéphalopathie circulatoire (entraînant une démence en arrière-plan insuffisance chronique de l'apport sanguin au cerveau), rétinopathie, anévrisme aortique et rupture de ce, oblitération de l'athérosclérose des membres inférieurs, sténose extracrânienne des artères carotides.
L'une des complications de l'hypertension artérielle qui est importante pour évaluer les limitations de l'activité vitale des patients est la crise hypertensive (HA) - une augmentation aiguë et significative de la pression artérielle, accompagnée de troubles cérébraux (encéphalopathie), cardiaque (insuffisance ventriculaire gauche, angine de poitrine, arythmie), rénale (protéinurie, hématurie, azotémie), syndromes.
GC de type I (forme surrénalienne, hyperkinétique, neuro-végétative): caractérisée par l'apparition soudaine de maux de tête, d'étourdissements, d'agitation, de "maillage" ou de "brouillard" devant les yeux, transpiration, refroidissement des extrémités, bouche sèche, palpitations, miction rapide. Les bruits cardiaques sont forts, l'accentuation II sur l'aorte. Une augmentation prédominante de la pression artérielle systolique avec une grande amplitude d'impulsion est notée. Durée de l'AH de quelques minutes à 2-3 heures, les complications se développent rarement.
HA type II (noradrénaline, hypokinétique, forme œdémateuse): se développe progressivement, se prolonge pendant une longue période (de 3-4 heures à 4-5 jours). La pression artérielle systolique et diastolique augmente. Les symptômes dus à l'encéphalopathie prédominent: maux de tête, lourdeur dans la tête, somnolence, léthargie, vertiges, acouphènes, nausées, vomissements, désorientation. Il peut y avoir un essoufflement, des crises d'asthme, des douleurs compressives au cœur. Visage gonflé, veines gonflées. Paresthésie transitoire, hémiparésie sont détectées. La diurèse est réduite.
SP. Kushakovsky attribue une forme convulsive d'HA (encéphalopathie hypertensive): elle se produit avec un mal de tête éclatant sévère, des vomissements qui n'apportent pas de soulagement, avec une perte de conscience, des troubles visuels, des convulsions toniques et cloniques.
"Ricochet GC": après la prise du diurétique, une diurèse massive se produit, une diminution du volume de plasma circulant, une forte diminution de la pression artérielle, ce qui conduit à l'activation de la rénine-angiotensine-I-aldostrone et du système nerveux sympathique. En conséquence, après 10-12 heures, la pression artérielle augmente de nouveau de manière significative et le sodium et l'eau sont retardés. Les crises de ricochet sont souvent plus lourdes que les crises primaires.

GK sont divisés:
Par fréquence:
a) rare - 1 à 2 fois par an;
b) fréquence moyenne - 3 à 5 fois par an;
c) fréquent - plus de 5 fois par an.
Par gravité:
a) poumons - durent 1 à 2 heures, s'arrêtent rapidement;
b) gravité modérée - dure de 3 à 4 heures, les symptômes cérébraux ou les manifestations d'insuffisance ventriculaire gauche sont caractéristiques;
c) sévère - peut durer un jour ou plus, se caractérise par des troubles graves des fonctions du cerveau, du cœur et de la vision.

Indications pour l'exclusion de l'hypertension symptomatique: survenue d'une hypertension à l'âge de moins de 40 ans; la présence d'une hypertension constamment élevée nouvellement détectée, quel que soit l'âge; une indication d'une histoire de maladie rénale, néphropathie des femmes enceintes; maladie rénale congénitale chez des parents.

Quantité de recherche nécessaire:
a) quelle que soit la nature de l'hypertension: analyse générale de l'urine, test de Nechiporenko, test de Zimnitsky; culture d'urine sur la flore avec détermination du titre de bactériurie; ECG; examen du fond d'œil; échocardiographie; identification des maladies concomitantes (cardiovasculaire, diabète, etc.). En présence d'indications: surveillance quotidienne de la pression artérielle, du cholestérol, des triglycérides sanguins, etc..
b) pour exclure l'hypertension symptomatique: un test sanguin biochimique (créatinine, protéines totales, électrolytes, sucre); échographie et examen radioisotopique des reins, urographie excrétrice; un test avec hypothiazide ou veroshpiron (avec suspicion de syndrome de Conn); la teneur en catécholamines, aldostérone, cortisol, ACTH dans le sang; 17-ACS dans l'urine; aortographie abdominale (avec suspicion de sténose de l'artère rénale); tomodensitométrie de la selle turque (si une tumeur hypophysaire est suspectée).

Prévoir. Pronostic extrêmement défavorable pour la forme maligne de l'hypertension; mauvais pronostic pour l'hypertension fréquente de type II, l'hypertension stable et le traitement réfractaire. Le pronostic est favorable avec une évolution stable de la maladie, l'absence de crises, avec un faible risque de développer des complications cardiovasculaires.

Principes de traitement.
Conformément aux exigences modernes de la thérapie antihypertensive, une sélection individuelle de médicaments est nécessaire en tenant compte des facteurs de risque.
Des recommandations sur les changements de style de vie sont déterminées (réduction de l'embonpoint, limitation de la consommation de sel, etc.); des antihypertenseurs sont prescrits aux patients souffrant d'insuffisance cardiaque, rénale ou de diabète sucré avec une pression artérielle de 130-139 / 85-89 mm RT. Art. L'utilisation de médicaments de première intention est préférable: inhibiteurs de l'ECA (captopril, ednite, renitec, prestarium), bloqueurs P (obzidan, aténolol, métoprolol), antagonistes calciques (nifédipine, amlodipine, diltiazem), alpha-bloquants (prazosine, doxase) diurétiques (hypothiazide), bloqueurs des récepteurs de l'ATI (losartan, éprosartan, valsartan). Selon les maladies ou syndromes concomitants, la combinaison de médicaments peut être différente: pour l'insuffisance cardiaque - diurétique + inhibiteur de l'ECA ou inhibiteur de l'ECA + amlodipine; dans le diabète sucré: inhibiteur de l'ECA + antagoniste du calcium ou inhibiteur de l'ECA + diurétique (indapamide) ou alpha-bloquant + bêta-bloquant, etc..

Critères CUT:
examen pour clarifier le diagnostic - jusqu'à 5 jours;
hypertension artérielle constante et nécessité de sélectionner un traitement - jusqu'à 10 jours.
Crise hypertensive (non compliquée): maladie de stade 1 - jusqu'à 7 jours.
- stade de la maladie - crise de type 1 - 7-10 jours., crise de type II - 18-24 jours;
- stade de la maladie - crise de type II - jusqu'à 30 jours. et plus.

Types et conditions de travail contre-indiqués: travail avec un stress physique et neuropsychique important; dans les ateliers chauds avec un bruit et des vibrations industriels importants; en contact avec des poisons vasculaires et anoxémiques; sur les quarts de nuit. Au stade II de l'hypertension: avec une prédominance des dommages aux vaisseaux du cœur - travail physique modéré; avec une prédominance des dommages aux vaisseaux du cerveau - travail mental avec stress neuropsychique modéré.

Indications de saisine du Bureau de l'UIT:
variante rapide (maligne) de l'hypertension; complications aiguës de l'hypertension (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde, etc.); décompensation persistante du fonctionnement des organes cibles (CHF à partir de 2A st. et au-dessus, CRF à partir de 2A st. et au-dessus, etc.).

Enquête minimale nécessaire lors de l'envoi au Bureau de l'UIT:
test sanguin clinique; test sanguin biochimique (sucre, créatinine, cholestérol); analyse générale de l'urine; Test de Zimnitsky, test de Nechiporenko; ECG; consultation d'optométriste; Échocardiographie; études complémentaires selon indications.

Critères d'invalidité.

Lors de l'évaluation de la durée de vie des patients souffrant d'hypertension, il est nécessaire de prendre en compte la variante de l'hypertension, le stade, la présence et la gravité des lésions des organes cibles, la gravité et la réversibilité des complications, la fréquence et la gravité des crises hypertensives, l'efficacité du traitement et les maladies concomitantes.

Le groupe d'invalidité III est établi dans les cas d'hypertension de stade III, d'hypertension de 1, 2, 3 degrés, caractérisée par un degré II (modéré) de gravité des dysfonctionnements persistants des systèmes cardiovasculaire, nerveux, urinaire et autres (CHF ІІА Art., CKD 3 c. etc.).

Le groupe d'invalidité II est établi pour l'hypertension de stade III, l'hypertension de 1, 2, 3 degrés, caractérisée par un degré de gravité III (exprimé) des dysfonctionnements persistants des systèmes cardiovasculaire, nerveux, urinaire et autres (CHF ІІ B Art., CKD 4 cuillères à soupe. etc.).

Le groupe d'invalidité I est établi pour l'hypertension de stade III, l'hypertension de 1, 2, 3 degrés, caractérisée par la réfractarité au traitement, le degré de gravité ІV (exprimé de manière significative) des dysfonctionnements persistants des systèmes cardiovasculaire, nerveux, urinaire et autres (CHF III c. À soupe, CKD 5 cuillères à soupe, etc.).

Prévention et réadaptation: lutte contre les facteurs de risque d'hypertension (mode de vie sain, abandon des mauvaises habitudes); traitement et suivi adéquats; prévention du risque de complications cardiovasculaires; emploi rationnel, notamment pour les jeunes (sélection professionnelle, orientation professionnelle, orientation vers la formation et le recyclage); compilation des DPI et suivi de leur mise en œuvre.

Un patient ne peut recevoir un avis officiel sur la présence (ou l'absence) d'une base pour établir un handicap que par les résultats de son examen au bureau de l'UIT de la région concernée.
La procédure de traitement des documents pour l'UIT (y compris l'algorithme d'actions en cas de refus du médecin traitant de référer le patient à l'UIT) est décrite de manière suffisamment détaillée dans cette section du forum:
Simplifier le handicap

Hypertension de 1, 2, 3 et 4 degrés

Un homme est vivant pendant que son cœur bat. La "pompe" cardiaque assure la circulation sanguine dans les vaisseaux. À cet égard, il existe une chose telle que la pression artérielle. Sous forme abrégée - HELL. Tout écart par rapport à la pression artérielle normale est mortel..

Les risques de développer une hypertension

Le risque de développer une hypertension ou une hypertension artérielle - hypertension artérielle - comprend un certain nombre de facteurs. En conséquence, plus ils sont nombreux, plus la probabilité qu'une personne devienne hypertendue est grande..

Facteurs de risque pour le développement de l'hypertension:

prédisposition héréditaire. Le risque de tomber malade est plus élevé chez les personnes souffrant d'hypertension chez les parents au premier degré: père, mère, grands-parents, frères et sœurs. Plus les parents proches souffrent d'hypertension artérielle, plus le risque est élevé;

âge de plus de 35 ans;

le stress (hypertension artérielle) et le stress mental. L'hormone du stress - l'adrénaline - accélère le rythme cardiaque. Il resserre instantanément les vaisseaux sanguins;

prendre certains médicaments, par exemple des contraceptifs oraux et divers compléments alimentaires - compléments alimentaires (hypertension iatrogène);

mauvaises habitudes: tabagisme ou abus d'alcool. Les composants du tabac provoquent des spasmes des vaisseaux sanguins - des contractions involontaires de leurs parois. Cela rétrécit la lumière de la circulation sanguine;

athérosclérose - obstruction des vaisseaux sanguins par des plaques. Le cholestérol total ne doit pas dépasser 6,5 mmol / l de sang;

insuffisance rénale (hypertension néphrogénique);

endocrinopathie de la glande surrénale, de la glande thyroïde ou de l'hypophyse;

excès de sel dans les aliments. Le sel provoque des spasmes des artères et retient le fluide dans le corps;

immobilité. L'hypodynamie s'accompagne d'un ralentissement du métabolisme - métabolisme - et affaiblit progressivement l'organisme dans son ensemble;

en surpoids. Chaque kilogramme supplémentaire augmente la pression artérielle de 2 millimètres de mercure - mm Hg;

un changement brusque de temps;

manque chronique de sommeil et autres "provocateurs".

La plupart des facteurs de risque d'hypertension sont étroitement liés. Ainsi, chez les gros fumeurs, dans la plupart des cas, des plaques athérosclérotiques apparaissent et les personnes physiquement passives et mal nourries prennent rapidement du poids. De telles combinaisons de facteurs augmentent considérablement le risque d'anomalies pathologiques dans le cœur.

Selon la combinaison et le degré de manifestation des facteurs ci-dessus, ainsi que la probabilité de complications cardiovasculaires au cours de la prochaine décennie, il existe 4 types de risque de développer une hypertension:

faible (risque inférieur à 15%);

moyen (de 15 à 20%);

élevé (plus de 20%);

très élevé (plus de 30%).

Les facteurs de risque d'apparition de l'hypertension artérielle sont également divisés en 2 variétés pour la possibilité de les éliminer: corrigibles (corrigibles) et non. Par exemple, une personne peut bien arrêter de fumer, mais elle n'est pas en mesure de modifier son pedigree. Le montant du risque est résumé à partir d'un certain nombre d'indicateurs. Un patient souffrant d'hypertension de grade 1 qui commence à abuser de l'alcool augmentera considérablement le pourcentage de probabilité de développer des complications.

L'hypertension est tout à fait traitable. Tout dépend du diagnostic rapide de la maladie, de la persévérance du patient, de sa volonté de changer radicalement son mode de vie.

Hypertension 1 degré

L'hypertension artérielle peut être primaire, c'est-à-dire de se développer de façon autonome et secondaire - d'être une complication d'une autre maladie. Dans ce dernier cas, le traitement est effectué de manière complète, car il est nécessaire non seulement de normaliser la pression, mais également de guérir la maladie concomitante.

Normal est considéré comme un indicateur de pression artérielle de 120 à 80 mm Hg. Cette valeur "idéale", comme on dit, pour les astronautes. 120 - c'est ce qu'on appelle l'indicateur supérieur de la pression artérielle ou de la pression systolique (avec une contraction maximale des parois du muscle cardiaque). Et 80 est l'indicateur inférieur ou la pression dite diastolique (avec leur relaxation maximale). En conséquence, l'hypertension est divisée en systolique, diastolique et mixte (systolodiastolique), selon que les indicateurs supérieurs ou inférieurs dépassent la valeur seuil.

Avec un rétrécissement de la lumière du flux sanguin, le cœur consacre plus d'efforts à pousser le sang dans les vaisseaux, il s'use plus rapidement et commence à fonctionner par intermittence. Une augmentation de la fréquence cardiaque - la fréquence cardiaque - affecte négativement le travail de tout l'organisme. L'air et les nutriments dans le sang n'ont pas le temps de pénétrer dans les cellules.

Comme toute maladie, l'hypertension progresse si elle n'est pas traitée. État préhypertenseur - la préhypertension précède l'apparition des premiers symptômes hypertensifs.

La gravité de la maladie dépend du stade de développement de la maladie:

«Doux» ou léger;

modérée ou limite;

systolique très sévère ou isolée.

Sinon, l'hypertension artérielle de grade 1 est appelée une forme bénigne de cette maladie. La pression artérielle supérieure varie de 140 à 159, et la valeur inférieure est de 90 à 99 mm Hg. Les perturbations dans le travail du cœur se produisent spasmodiquement. En règle générale, les attaques passent sans conséquences. Il s'agit d'une forme préclinique d'hypertension. Les périodes d'exacerbations alternent avec la disparition complète des symptômes de la maladie. Pendant la rémission, la pression du patient est normale.

Le diagnostic de l'hypertension est simple - il s'agit d'une mesure de la pression artérielle à l'aide d'un tonomètre. Pour un diagnostic précis, la procédure est effectuée trois fois par jour dans un environnement calme et dans un état détendu..

Même les personnes à faible risque de développer une hypertension doivent vérifier régulièrement leur tension artérielle. Un facteur potentiellement dangereux suffit pour surveiller de près le travail de votre cœur. Ceux qui sont prédisposés aux maladies cardiaques dans une large mesure, il est conseillé d'acheter un cardioviseur - un appareil pour enregistrer l'ECG - des électrocardiogrammes - à la maison. Toute maladie est plus facile à traiter à un stade précoce..

Les symptômes de l'hypertension 1 degré

Les symptômes de l'hypertension du 1er degré comprennent:

maux de tête progressant à l'effort;

douleurs douloureuses ou piquantes sur le côté gauche de la poitrine, s'étendant à l'omoplate et au bras;

des points noirs devant les yeux.

Il ne faut pas oublier qu'avec une forme légère d'hypertension, tous ces symptômes surviennent occasionnellement. Si, après un effort physique intense, le pouls s'accélère ou s'il est difficile de s'endormir en raison de voisins bruyants, ne paniquez pas et considérez-vous comme hypertendu.

Pendant les périodes d'amélioration, le patient se sent bien. L'hypertension légère présente tous les symptômes caractéristiques de l'insuffisance cardiaque. Des degrés plus sévères de la maladie ne diffèrent que par la constance de la manifestation des symptômes et la survenue de complications.

Complications de l'hypertension de grade 1

Les complications comprennent:

sclérose rénale - néphrosclérose;

hypertrophie du muscle cardiaque (ventricule gauche).

La plupart des gens pensent qu'une hypertension légère peut être guérie sans conséquences. Mais le risque de complications au grade 1 est moyen, c'est-à-dire environ 15%. Une pression élevée dans les vaisseaux en raison du rétrécissement de leur lumière conduit à un apport sanguin insuffisant aux tissus. Le manque d'oxygène et de nutriments conduit à la nécrose des cellules individuelles et des organes entiers. La nécrose commence par des lésions locales focales. Au fil du temps, s'il n'est pas traité, un AVC ischémique est inévitable.

Les troubles circulatoires entraînent inévitablement des troubles métaboliques. Cela nuit à la respiration et à la nutrition des cellules de tout type. Les changements pathologiques sont inévitables, par exemple, la sclérose - remplacement par du tissu conjonctif. Avec la néphrosclérose, les parois du rein sont compactées pathologiquement, l'organe «se ride». À cet égard, la fonction excrétrice est altérée et l'urée pénètre dans la circulation sanguine.

Si les vaisseaux sanguins sont resserrés, le cœur est surchargé pour pousser le sang à travers eux. Cela conduit à une augmentation pathologique du muscle cardiaque. Une telle hypertrophie est dite vraie ou fonctionnelle. Le volume et la masse du ventricule gauche augmentent en raison de l'épaississement de ses parois. Cette pathologie est également appelée cardiomyopathie. Le cœur adapte sa structure aux besoins du corps. Un tissu musculaire supplémentaire lui permet de se contracter davantage. Il semblerait que cela pourrait être dangereux? Un cœur «gonflé» peut comprimer les vaisseaux adjacents et des excroissances musculaires inégales ferment la sortie du ventricule gauche. L'hypertrophie cardiaque entraîne parfois une mort subite.

Les complications de l'hypertension de grade 1 sont extrêmement rares. Pour les éviter, il suffit de minimiser le risque de développer une hypertension, c'est-à-dire éliminer ses prémisses, provoque.

Traitement de l'hypertension du 1er degré

Tout d'abord, le médecin conseillera au patient de changer son mode de vie. Il sera recommandé au patient de bien dormir, d'éviter le stress, des exercices de relaxation ciblés, un régime spécial, de l'exercice, etc. Si ces mesures ne suffisent pas, un traitement médicamenteux est utilisé..

Les médicaments suivants sont prescrits par un cardiologue:

sédatifs (sédatifs) et autres antihypertenseurs.

Les médicaments sont sélectionnés strictement individuellement, car de nombreux patients hypertendus présentent des comorbidités. L'âge du patient et les médicaments qu'il utilise affectent le choix des médicaments..

S'il est possible d'arrêter la maladie au stade initial, de s'en débarrasser complètement, la prévention ne doit pas être négligée à l'avenir. Son principe est simple - il s'agit d'éviter tous les facteurs de risque d'hypertension. Grâce à un mode de vie sain, même les pathologies héréditaires peuvent être évitées..

Hypertension 2 degrés

Il s'agit d'une hypertension légère. La pression artérielle supérieure est de 160 à 179 mm Hg et celle du bas de 100 à 109 mm Hg. À ce stade de la maladie, les périodes de pression accrue sont plus longues. BP revient rarement à la normale.

En fonction du taux de transition de l'hypertension d'un stade à l'autre, l'hypertension artérielle bénigne et maligne se distingue. Dans le second cas, la maladie évolue si rapidement qu'elle est souvent mortelle. L'hypertension est dangereuse en ce qu'une augmentation de la vitesse du flux sanguin à travers les vaisseaux conduit à un épaississement de leurs parois et un rétrécissement uniforme de la lumière.

Symptômes d'hypertension de grade 2

Des signes typiques d'hypertension artérielle apparaissent même avec une forme bénigne de la maladie.

Dans la deuxième étape, les symptômes suivants les rejoignent:

sensation de pulsation dans la tête;

hyperémie - débordement des vaisseaux sanguins, par exemple, rougeur de la peau;

microalbuminurie - la présence de protéines d'albumine dans l'urine;

engourdissement et frissons des doigts;

pathologie du fond d'œil;

crises hypertensives - poussées soudaines de pression (parfois immédiatement à 59 unités);

l'apparition ou l'exacerbation de signes de lésions des organes cibles.

La fatigue, la léthargie et l'enflure apparaissent parce que les reins sont impliqués dans le processus pathologique. Une crise d'hypertension peut s'accompagner de vomissements, de troubles de la miction et des selles, d'un essoufflement et de larmes. Parfois, cela dure plusieurs heures. Les complications d'une crise hypertensive sont l'infarctus du myocarde et l'œdème pulmonaire ou cérébral..

Formes de crise hypertensive:

neuro-végétatif (augmentation de la fréquence cardiaque, surexcitation, tremblements des mains, panique non motivée, bouche sèche);

œdémateux (léthargie, gonflement des paupières, inhibition de la conscience);

Les symptômes de l'hypertension de grade 2 sont plus difficiles à comprendre pour les patients. Il souffre constamment des manifestations pathologiques de l'hypertension artérielle. À ce stade, la maladie recule à contrecœur et revient souvent.

Complications de l'hypertension de grade 2

Les complications de l'hypertension du 2e degré comprennent les maladies suivantes:

anévrisme aortique - protrusion pathologique de sa paroi.

Pour cibler des organes, c'est-à-dire les organes internes affectés par l'hypertension comprennent:

Les hémorragies dans divers organes se produisent parce que les parois des vaisseaux sanguins s'épaississent de plus en plus, perdent leur élasticité et deviennent cassantes. L'augmentation du flux sanguin détruit facilement ces vaisseaux. Le processus inverse se produit avec le développement d'anévrismes. Ici, les parois de l'augmentation de la circulation sanguine sont étirées et amincies. Ils sont si faibles qu'ils se déchirent facilement.

Une lumière pathologiquement étroite augmente la probabilité de développer une athérosclérose - des dépôts de graisse sur les parois - et une thrombose - un blocage par un thrombus. Le saignement des cellules cérébrales entraîne une privation d'oxygène et leur mort. Ce phénomène est appelé encéphalopathie. L'ischémie est la privation d'oxygène du cœur. Angine de poitrine - douleur sternale persistante.

Les processus pathologiques qui s'attachent à la maladie sous-jacente se développent en relation avec elle. En conséquence, si vous ne commencez pas un traitement en temps opportun ou si vous ne respectez pas les interdictions médicales, il y aura de plus en plus d'organes cibles, et il deviendra presque impossible de retrouver la santé.

Hypertension handicap 2 degrés

Les patients hypertendus sont enregistrés au dispensaire et sont périodiquement examinés. En plus des mesures de pression quotidiennes, un ECG leur est régulièrement prescrit. Dans certains cas, une échographie peut être nécessaire - une échographie du cœur, de l'urine, des tests sanguins et d'autres procédures de diagnostic. Les patients hypertendus atteints d'une forme modérée de la maladie sont moins efficaces que les personnes en bonne santé.

S'il y a un dysfonctionnement persistant du corps dû à l'hypertension, le patient est envoyé au bureau pour examen afin d'obtenir une conclusion d'examen médical et social. Dans de rares cas, l'hypertension est examinée à domicile, à l'hôpital ou même par contumace. Parfois, un programme d'examen supplémentaire est établi. Pour les personnes handicapées, des spécialistes du bureau d'expertise médicale et sociale développent un programme de réadaptation individuelle qui est obligatoire pour l'exécution.

Pour établir un groupe de personnes handicapées, une commission d'experts, avec le degré d'hypertension, prend en compte les facteurs suivants:

informations issues des antécédents médicaux des crises hypertensives;

conditions de travail du patient.

La procédure de constitution d'un groupe de personnes handicapées est nécessaire pour un bon emploi. La question de savoir s'il sera facile de trouver un employeur prêt à accepter le travail d'un employé «inférieur» est une autre question. Si le demandeur soumet des documents prouvant une invalidité pendant l'emploi, alors conformément à la loi fédérale, il doit bénéficier des conditions de travail nécessaires.

Les employeurs hésitent à accepter les personnes handicapées, les heures de travail pour eux sont réduites tout en maintenant le plein salaire (pour les groupes 1 et 2). De plus, ils sont obligés de partir en congé de maladie plus souvent que les autres employés et leur congé annuel est augmenté. À cet égard, la majorité des personnes handicapées du groupe 3 cachent leurs maladies afin d'obtenir une place bien rémunérée. La violation des prescriptions médicales concernant les conditions de travail dans le temps entraîne une aggravation de la maladie.

Les personnes handicapées du groupe 3 reçoivent des prestations en espèces et sont autorisées à exercer des activités professionnelles avec certaines restrictions:

les fortes vibrations et le bruit sont contre-indiqués;

vous ne pouvez pas faire d'heures supplémentaires, les fins de semaine ou les quarts de nuit sans le consentement de l'employé;

Le stress physique ou psycho-émotionnel permanent n'est pas autorisé;

l'interdiction de travailler en haute altitude, dans les ateliers chauds, dans les machines dangereuses;

réduction de la durée du travail associée à une concentration élevée d'attention;

journée de travail de sept heures.

Un cas particulier est l'hypertension artérielle maligne du 2e degré. Son évolution est si rapide, et l’état du patient est difficile, que la commission lui attribue un handicap de 2 groupes. Il s'agit déjà d'un groupe qui ne travaille pas. Aux 2 et 3 degrés de handicap, un examen médical et social est réalisé annuellement. Les personnes handicapées des catégories suivantes sont exemptées de réexamen:

les hommes de plus de 60 ans;

les femmes de plus de 55 ans;

les personnes atteintes de défauts anatomiques irréversibles.

L'affectation d'un groupe de personnes handicapées est due au besoin de protection sociale de l'hypertension. Sa capacité à travailler est limitée.

Traitement de l'hypertension 2 degrés

À ce stade de la maladie, les médicaments ne peuvent plus être supprimés. Les comprimés sont pris régulièrement, si possible à la même heure de la journée. Le patient ne doit pas penser que pour se débarrasser de la maladie, il suffira de prendre des médicaments. S'il le fait, tout en étant emporté, par exemple, par des aliments gras et de l'alcool, alors l'effet positif de la thérapie disparaîtra rapidement. La maladie passera à l'étape suivante, dans laquelle tout traitement est déjà inefficace.

Hypertension 3 degrés

Pourquoi les médecins s'inquiètent-ils de l'écart de la pression artérielle par rapport à la norme, même d'une unité? Le fait est qu'avec l'augmentation de la pression de plusieurs unités, le risque de développer des complications cardiovasculaires augmente du même pourcentage. Par exemple, si une personne souffre d'hypertension légère et que la tension artérielle s'écarte de la normale de 120 par 80 mm Hg. 39 unités, il est très probable que des anomalies pathologiques de divers organes (39%). Que dire alors du 3ème degré de la maladie dont l'écart est d'au moins 60 unités?

L'hypertension de grade 3 est une forme grave et chronique de la maladie. La tension artérielle dépasse 180/110 mm Hg, elle ne descend jamais à 120/80 normale. Les changements pathologiques sont déjà irréversibles.

Symptômes d'hypertension de grade 3

Les symptômes de l'hypertension de grade 3 comprennent:

altération de la coordination des mouvements;

déficience visuelle persistante;

parésie et paralysie en violation de la circulation cérébrale;

crises hypertensives prolongées avec troubles de l'élocution, troubles de la conscience et douleurs aiguës dans la région du cœur;

une limitation importante de la capacité de se déplacer, de communiquer et de se servir de façon indépendante.

Dans les cas graves, les patients hypertendus ne peuvent plus se passer d'aide extérieure, ils ont besoin d'une attention et de soins constants. Les signes ci-dessus d'hypertension montrent que le bien-être du patient se détériore progressivement, la maladie recouvre de nouveaux systèmes d'organes, les complications deviennent.

Complications de l'hypertension de grade 3

Les complications de l'hypertension du 3ème degré incluent les maladies suivantes:

infarctus du myocarde - la couche musculaire moyenne du cœur;

asthme cardiaque - crises d'asthme;

dommages aux artères périphériques;

la rétinopathie hypertensive affecte la rétine;

scotome ("obscurité") - un défaut, un angle mort dans le champ de vision;

Les complications de l'hypertension de grade 3 sont autrement appelées conditions cliniques associées. En cas d'accident vasculaire cérébral, un accident vasculaire cérébral se développe, accompagné d'une perte de sensation des membres et d'un évanouissement. L'insuffisance cardiaque est déjà un ensemble complexe de pathologies cardiaques. Les reins échouent progressivement. Si l'hypertension est une maladie secondaire et est apparue dans le contexte du diabète sucré, la néphropathie est inévitable.

Plus la maladie est lancée, plus ses conséquences sont de pire en pire. Le système circulatoire est si important pour la vie du corps que la moindre déviation dans son travail donne un puissant effet destructeur.

Invalidité d'hypertension de 3 degrés

Dans la forme grave de la maladie, 1 groupe d'invalidité est établi. À ce stade, les patients sont pratiquement handicapés. Parfois, ils sont reconnus comme partiellement valides et continuent de travailler, mais seulement à la maison ou dans des conditions spéciales..

Mais même avec le degré d'invalidité le plus grave, le patient doit subir des procédures de réadaptation. Dans cette situation, il est nécessaire de prévenir la mort.

Traitement de l'hypertension de grade 3

Avec l'aggravation de l'évolution de la maladie, de plus en plus de médicaments puissants sont prescrits ou leur liste reste la même, mais la posologie augmente. À ce stade de l'hypertension, l'effet de la pharmacothérapie est minime. Les hypertendus chroniques sont condamnés à boire des pilules à vie.

Lorsque la maladie devient sévère, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. L'opération est indiquée pour certaines pathologies des vaisseaux sanguins et du cœur. La technique de thérapie par cellules souches pour l'hypertension de grade 3 est considérée comme innovante..

Hypertension 4 degrés

Certains experts distinguent et 4 stades de la maladie, très sévères. Dans la plupart des cas, l'issue fatale est proche. La souffrance du patient est tentée d’alléger autant que possible, et avec chaque crise d'hypertension fournir les premiers soins. Le patient est étendu, levant la tête. Il reçoit d'urgence des médicaments qui réduisent considérablement la tension artérielle..

Si elle n'est pas traitée, de nouvelles complications apparaissent. Certains en provoquent d'autres, et la maladie gagne de plus en plus la personne. Afin d'arrêter ce processus destructeur à temps, il vous suffit de surveiller la dynamique des changements de votre tension artérielle, même avec un tensiomètre conventionnel.

Éducation: Institut médical de Moscou I. M. Sechenov, spécialité - "Affaires médicales" en 1991, en 1993 "Maladies professionnelles", en 1996 "Thérapie".

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite